Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics à commencer, c'est par que ça se passe !
Notre débrief de AEW Double Or Nothing est ici

Partagez | 
 

 [Interview] Dean Ambrose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Flying Panda
Administrateur
Flying Panda

Messages : 2534
Age : 35

[Interview] Dean Ambrose Empty
MessageSujet: [Interview] Dean Ambrose   [Interview] Dean Ambrose EmptyMer 5 Juin - 22:24

Interview de Dean Ambrose par Phil Strum.

[Interview] Dean Ambrose Dean_a10

Le Shield est un des faits les plus marquants de ces dernières années à la WWE. Selon vous, qu'est-ce qui fait que ça marche aussi bien ?

Tous les trois nous sommes confiant dans ce que nous pouvons faire. Nous savons à quel point nous sommes bons. Quand nous entrons dans l'arène nous voulons vraiment prendre le taureau par les cornes. Nous voulons donner l'impression que cette compagnie est la notre. Elle veut des jeunes pour avancer et je me comporte comme si je voulais en prendre possession.

Beaucoup de vétérans et des gars au bureau recherchent des gars avec cette attitude. Nous n'avons pas peur et nous ne sommes pas intimidés.Nous sommes le main event dans notre esprit. Personne ne nous a vu à la télévision avant. Peut-être que des gens connaissaient Seth ou moi avant. Mais Roman est naturel et il s'améliore chaque jour. Nous avons tant de talents et beaucoup de confiance en nos capacités. Quand nous sommes arrivés nous étions déjà prêt à aller plus loin.

À quel point connaissiez-vous Seth Rollins et Roman Reigns avant vos débuts à la TV ?

Nous nous sommes rencontrés pour la première fois à Tampa à la FCW. Nous nous comportions déjà de la même façon et on voulait partir de là le plus rapidement possible. J'avais déjà rencontré Seth une ou deux fois avant. Nos chemins se sont croisés quelques fois, mais c'était rien de plus qu'une simple poignée de mains et un bonjour. La première fois que nous nous sommes vraiment parlés où nous avons travaillé ensemble c'était en Floride en tant qu'adversaire. J'ai été aussi sur le ring quelques fois avec Roman Reigns. Nous n'étions jamais ensemble. Puis le Shield a débuté et l'alchimie s'est faite naturellement. Nous sommes seulement trois mais c'est un chiffre parfait car il nous donne un avantage, mais nous ne venons pas avec tout une suite de parasites. Il n'y a pas de grosses sangsues qui s'accrochent. Nous formons une partie d'un tout et chaque partie à un travail à faire. Nous sommes comme des pommes, des oranges et des bananes si vous voulez nous comparer l'un à l'autre.

Vous savez d'où vient le concept du Shield ? Est-ce que c'était censé être autre chose que les attaques de Ryback ou alors ça a juste évolué comme ça ?

Ça a été un processus évolutif. Je ne pense pas que nous savions où nous voulions aller. Chaque semaine c'était une nouvelle idée. Apparaître depuis les gradins n'était pas prémédité par exemple. Chaque chose a évolué organiquement. Plutôt que de venir depuis la rampe, nous voulions faire comprendre aux gens que ce qu'ils voyaient n'était pas comme ce que font les autres superstars de la WWE. L'objectif était de nous différencier. Nous ne sommes pas comme les autres. Nous sommes complètement différents et dangereux.

Tous, depuis les mouvements que nous faisons jusqu'aux habits que nous portons et à ce que nous disons, tous cela sont des idées venues comme ça. Si quelque chose semble naturel, nous le faisons. Si quelqu'un sort une bonne réplique, c'est du genre, hey j'aime ça faisons-ça. Ou si quelqu'un fait une bonne prise, ça donne, hey j'aime cette prise, refais-là. C'est un « on-the-job process ». Vous le regardez se dérouler sous vos yeux tout comme nous et je pense que c'est quelque chose d'excitant pour les fans.

Avez-vous grandi en tant que fan et si c'est le cas, quel catcheur vous a influencé ?

Je suis un fanatique depuis toujours au point que ça vire à l'obsession. J'ai fait mon éducation sur tout, WWE, WCW,... J'étais un gros fan de la ECW dans les années 90. Le produit me correspondait. C'était très agressif. Il y avait de la haine et c'était instable, j'étais en totale connexion car il y avait beaucoup d'excitations et il y avait comme un nouveau souffle avec de nouvelles stars, des concepts novateurs,... C'était réel. J'ai aussi regardé du catch international. Je commandais des bootlegs et je collectionnais des magazines. Je lisais tous sur les catcheurs indépendants. J'ai fait mon éducation catchesque en lisant pleins de livres. C'est presque comme si j'avais un Master d'histoire du catch. J'ai toujours su que je ferais du catch et c'est pour ça que je voulais en apprendre l'histoire moi-même. Le côté business me fascinait également. Tout, comment les territoires se sont développés, qui était au top et pourquoi. La Mid-South Wrestling ou l'ascension et la chute de la Stampede. Les différentes périodes où les compagnies japonaises étaient au top. Les déclins m'ont toujours fascinés. Vous pouvez toujours apprendre quelque chose grâce à l'histoire du catch. Il peut y avoir quelque chose qui était vraiment cool, peut-être dans les années 60 ou 70, que personne n'a essayé depuis et que vous pouvez récupérer afin de l'utiliser maintenant.

Toute ma vie a été comme ça. Je ne me suis jamais contenté que d'un bout. J'étais un fan de la ECW quand j'étais enfant, mais je regardais tout.

Qu'est-ce que ça fait de se retrouver sur le ring avec l'Undertaker à Smackdown ?

C'est une expérience surréaliste. C'était comme dans un rêve. D'un autre côté, c'est une fenêtre qui s'ouvre uniquement pour ceux qui savent que l'occasion ne peut ne plus se représenter. Il vaut mieux en tirer un avantage. Aucun scénario ne me fait peur, que ça concerne l'Undertaker, John Cena ou n'importe qui. Je suis prêt à le faire. À ce niveau, c'est à la vie à la mort, quelque chose comme ça. Nous sommes tous dans une position où nous n'allons pas être écrasé par la pression. Vous ne la sentez pas. Vous sentez l'aura de l'Undertaker. Il a une présence. C'est le gars le plus légendaire que vous pouvez rencontrer sur le ring. C'est comme gagner à la loterie et je compte bien encaisser mon ticket. De l'eau glacée coule dans vos veines. Vous êtes dans un état d'esprit très particulier. C'est marrant. La musique joue, les feux d'artifices commencent, ... c'est la musique de l'Undertaker. Mais une fois que la cloche a retentit et que vous avez établi un contact physique, le monde s'écroule autour de vous et vous vous devez de rester concentré.

Vous vous voyez comme un des meilleurs en promo de la compagnie ? Quem est votre style d'approche ?

Faire une promo a toujours été naturel pour moi. Je ne sais pas comment expliquer ça. Je n'ai pas de méthode particulière. Vous ne devez pas avoir peur de vous même et vous devez laisser exprimer ce que vous ressentez. Vous avez besoin de vous laisser aller. Si vous êtes capable de faire ça, vous pouvez montrer une autre facette de votre personnalité au monde. Soyez libre devant la caméra. J'adore être devant la caméra et je l'utilise comme un outil. Dans la vraie vie je suis quelqu'un de très discret. Je ne suis pas du genre flashy, à attirer l'attention. Quand la lumière rouge s'allume, vous avez l'opportunité d'être qui vous voulez. Je pense que mon meilleur conseil serait de se laisser aller et de ne pas avoir peur d'être soi-même.

Si vous êtes intimidé par la caméra, vous passez au travers. Profitez simplement de pouvoir vous laisser aller. Beaucoup de gens aujourd'hui apprennent les choses d'une façon. Il viennent dans les fédérations de développement et apprennent quoi dire et c'est la seule façon qu'ils connaissent. Heureusement je n'ai pas fait comme ça. Je ne veux pas que quelqu'un puisse m'ordonner ce que je dois dire. Je n'aime pas qu'on me mette les mots dans la bouche. Quand vous faîtes une promo, vous avez l'opportunité de vendre des tickets et des ppv en créant de l'intérêt. À chaque fois que la caméra est sur vous, vous avez une chance de remplir votre compte bancaire et de remplir les salles. C'est une part importante d'un chef d’œuvre, d'un angle ou d'une histoire qui voit son apogée dans un match. Tout est lié pour moi. Par exemple vous avez une longue feud d'un an avec trois matchs et vingt promos. C'est un travail artistique conséquent. Vous essayez d'imaginer quoi faire sur le ring. Tout est lié. C'est un énorme puzzle avec différentes pièces.

Source: http://blogs.poughkeepsiejournal.com/underthering/2013/06/01/under-the-ring-interview-with-dean-ambrose/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7175
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

[Interview] Dean Ambrose Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Dean Ambrose   [Interview] Dean Ambrose EmptyMer 5 Juin - 23:18

J'adore ce mec. *____*
Merci pour la trad' Pandouille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 11641
Age : 33
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

[Interview] Dean Ambrose Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Dean Ambrose   [Interview] Dean Ambrose EmptyMer 5 Juin - 23:18

Merci Pandanet pour la traduction Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharpshooter
VIP
Sharpshooter

Messages : 6431
Age : 29
Humeur : Can it wait for a bit? I'm in the middle of some calibrations

[Interview] Dean Ambrose Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Dean Ambrose   [Interview] Dean Ambrose EmptyJeu 6 Juin - 0:10

J'aime bien sa confiance en lui, il a l'air de parfaitement savoir ce que sont ses forces et comment en faire usage. Et c'est toujours intéressant de voir l'avis d'un "novice" dans le mainstream qui se confronte à la légende de l'Undertaker. Des moments comme ça, ça doit être le vrai accomplissement d'une carrière quand on est catcheur. Peut-être même plus encore qu'un titre mondial.

Merci pour le partage de l'ITV Panda!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JGabriel68
Hall Of Famer
JGabriel68

Messages : 4907
Age : 24
Localisation : Atlanta, GA

[Interview] Dean Ambrose Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Dean Ambrose   [Interview] Dean Ambrose EmptyJeu 6 Juin - 12:47

Merci Panda ! Very Happy

En effet, le gars est un pur passionné de catch, et à une assurance naturelle, qui fait qu'il a toutes les armes pour réussir dans ce business ! Et je pense aussi que côtoyer l'Undertaker, qui a une légende grande comme ça derrière lui, et qui est un vétéran des rings, qui a offert tant de grand match; le combattre lui, oui, ça doit avoir une saveur bien particulière. Plus que gagner une breloque, qui a perdu tout prestige, contre Kofi Kingston.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Bolt
Modérateur
Black Bolt

Messages : 12118

[Interview] Dean Ambrose Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Dean Ambrose   [Interview] Dean Ambrose EmptyJeu 6 Juin - 23:18

Quand on voit comme il parle du catch et de son histoire, on aurait envie qu'il soit booker à la WWE.

Merci pour la traduction, Panda !

_________________
Pool catch saison 6 :

Finn Balor - Finn Balor - Seth Rollins - Karl Anderson / AJ Styles - Kofi Kingston - Jimmy Uso - Shinsuke Nakamura
Elias Samson - Heath Slater / Tyler Breeze - Tyler Breeze
Nia Jax / Charlotte
Akira Tozawa
Billie Kay - Andrade Almas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Interview] Dean Ambrose Empty
MessageSujet: Re: [Interview] Dean Ambrose   [Interview] Dean Ambrose Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Interview] Dean Ambrose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Interview] Dean Ambrose
» [Compétition] Feud à venir entre Mick Foley Et Dean Ambrose ?
» Discussion Officielle: SummerSlam 2012 !!
» Fan-Of-Wrestling
» WFA Wrestlemania IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: Général :: Interviews-