Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

On fait le bilan, calmement, sur la loooooongue saison 3 de la Lucha Underground ici! Bonne écoute !
Notre traditionnel concours de popularité WWE de fin d'année a commencé ici ! Venez voter !
Oh ? Un show WFA serait en train de poper par ici ?!

Partagez | 
 

 WFA Wrestlemania IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10333
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:38

mrcoffeeinthebank a écrit:
Gbacca a écrit:
mrcoffeeinthebank a écrit:
Gbacca a écrit:

@Coffee : Même pas peur, je vais battre ton Mensah, je vais battre ton Carlito et je vais battre ta Kickie !

Seth est protégé par ses superpouvoirs, Rowan par Ohno et Britani par Georges. Tu m'étonnes que tu n'aies pas peur Sheik

Viens te battre comme un bonhomme!

Non  Mister Green 

Lâche! Fuyeur! Headbooker de la WCW! Ewok!

Damn me traiter d'Ewok... moi  Sad 




*** ***


Sinon, bravo pour cet excellent match Godot...

et ne plus voir Slater dans la fédération... bah quelque part ça m'a fait chier, parce que je l'aimais beaucoup ce personnage (et que je le voyais dans les favoris du MITB à la base  Sad  ).

J'espère que t'aura encore plus de réussite avec ton nouveau lutteur !

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
avatar

Messages : 4726
Age : 27
Localisation : Dans le TARDIS.

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:38

Flying Panda a écrit:
Punaise Godot qui vient à Mania avec deux ceintures et qui repart en slip  Shocked 

Ne joue jamais au poker mec !

 lol lol lol 
Tu oublies la défaite d'Alicia Fox, je crois que je vais même éviter de jouer à la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Prisonnier Politique
avatar

Messages : 6690
Age : 27
Localisation : Pays Catalan

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:39

@Heel : +1 On perd un des piliers de la WFA. Un gimmick, une personnalité... bravo Godot et bon vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
avatar

Messages : 3093
Age : 24
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:40

Godot a écrit:
Flying Panda a écrit:
Punaise Godot qui vient à Mania avec deux ceintures et qui repart en slip  Shocked 

Ne joue jamais au poker mec !

 lol lol lol 
Tu oublies la défaite d'Alicia Fox, je crois que je vais même éviter de jouer à la bataille.


Alicia Fox > All (sauf Layla) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nak
Pénélope du forum
avatar

Messages : 2338
Age : 26

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:40

Citation :
Ted Dibaise le rejoint, le saisie, et lui fait une Suplex sur la table des commentateurs. Slater hurle de douleur alors que Ted Dibaise quant à lui, se met à rire

C'est une honte ! Une honte ! On écorche à maintes reprises le patronyme de Ted !

Sinon ...

Je n'ai qu'une chose à dire, avec Clown:



Au revoir Slater ! Et pour tous ses Slaties ... rappelez vous que l'homme qui a mis fin au rêve de votre favori c'est MOI ! AVEC CLOWN ! MON MEILLEUR AMI !

(quel OMG Moment n'empêche, mais quel choc ! Quand j'ai vu le titantron de Paulo je me suis dit "putain c'est fini". Bah merde !)

Je suis très très curieux de ce qui va se passer ensuite !

Et croyez moi, je n'ai pas fini de vous faire chier Nak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SwantonBomb
Head Booker
avatar

Messages : 1776
Age : 24

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:40

Ted !  cheers 
Incroyable Paulo, il a tout compris.
Nak, c'est ton soir.

Bye bye Slater...

JE suis la superstar numéro 1 de ce business.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flying Panda
Administrateur
avatar

Messages : 2534
Age : 33

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:41

Godot a écrit:
Flying Panda a écrit:
Punaise Godot qui vient à Mania avec deux ceintures et qui repart en slip  Shocked 

Ne joue jamais au poker mec !

 lol lol lol 
Tu oublies la défaite d'Alicia Fox, je crois que je vais même éviter de jouer à la bataille.

Tain j'ai vraiment de la peine pour toi lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
avatar

Messages : 1593
Age : 28
Humeur : caféiné

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:41

Je me rejoins à Heel pour l'hommage à Godot: tu as réussi à me faire croire que Slater pouvait être un catcheur idéal pour une ceinture majeure. Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
avatar

Messages : 3093
Age : 24
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:41

Nak a écrit:

C'est une honte ! Une honte !

C'est le moins qu'on puisse dire.... Tu rembourseras Punk Sheik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Modérateur
avatar

Messages : 3459
Age : 25
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:41

Why Paulo WHY????

Slater est obligé de quitter la WFA, pauvre Godot qui a tout perdu en un soir Sad Heath a été un de mes plus valeureux adversaires pour le titre US, désolé qu'il doivent quitter la fed ainsi mais on le verra, surement autre part.

Orton Sheik

_________________

WFA:
 


Vainqueur du concours de pronostics WWE 2012/2013
Vainqueur Pool Catch Saison 4
Vainqueur du concours de pronostics WWE 2015/2016


Dernière édition par François le Dim 16 Fév - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SwantonBomb
Head Booker
avatar

Messages : 1776
Age : 24

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:44

Nak a écrit:
Citation :
Ted Dibaise le rejoint, le saisie, et lui fait une Suplex sur la table des commentateurs. Slater hurle de douleur alors que Ted Dibaise quant à lui, se met à rire

C'est une honte ! Une honte ! On écorche à maintes reprises le patronyme de Ted !
 lol lol lol 
Putain j'en chiale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Prisonnier Politique
avatar

Messages : 6690
Age : 27
Localisation : Pays Catalan

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:46

Wrestlemania est en ébullition. Il ne reste déjà plus que trois rencontres. Alors que la nuit est tombée, et que la lune illumine le stadium, le décor change brusquement d’atmosphère. Des grilles sont installées un peu partout, le long de la rampe d’entrée. Une ambiance. Un enjeu. Un stade entier dans l’attente, qui se tourne vers l’écran géant.


* * *



Mark Henry (Ex WFA Superstar) : Je suis dans le business depuis des années, et franchement, j'ai jamais vu un mec autant défendre son délire que Mensah X. Reprendre une lutte afro américaine laissée en suspens depuis Luther King, fallait avoir des couilles.

John Morrison (WFA Superstar) : Seth Rollins ? Je me serais maudit de ne pas l'avoir battu, si derrière j'avais pas remporté le Money In The Bank. Hahaha. Au final, je pense que c'est lui qui est maudit. Mensah va devoir jouer les exorcistes, ce sera compliqué. Achetez mes goodies !

John Laurinaitis (GM de Smackdown) : People Power !

Stone Cold Steve Austin (WFA Hall Of Fammer) : Un Inferno Match ? Putain, la stipu’ va voler le show. Vous avez vu la gueule des deux mecs qui vont se foutre sur la tronche ? Des futurs World Champions. Un favori, moi, j'en cherche pas. Qu'ils me surprennent !

CM Punk (Voiceless TV's Host) : Deux mecs que j'adore. Sincèrement. Est-ce qu'ils peuvent me battre ? Je sais pas, mec. Et on s'en fout, je suis à la retraite ! Mensah part pas gagnant, ça c'est clair. Mais s'il y en a bien un qui peut bruler vif un dieu égyptien, c'est lui.

Randy Orton (WFA Superstar) : Seth Rollins. Le mythe qui gravite à ses pieds, c'est du jamais vu depuis l'Undertaker. Je le vois comme son successeur. Ni plus, ni moins. Un jour, lui aussi, faudra que je l’enterre.



* * *



Justin Roberts : Ladies and gentlemen… The following contest is an Infernooooo Match ! No pinfall, no submission, no disqualification… The first man who burn his opponent, will be declared the winner!

??? : LISTEN UP. AND WAKE UP ! THIS IS WAR. INYANGA. INYANGA… RISE UP !





Justin Roberts : Introducin’ first… From Ghana, weighted at 211 pounds…. Mensaaah X !

Nul ne sait vraiment d’où venait cette voix rauque réclamant Inyanga, gourou déchu de Mensah X. Mais quand B Real éclate les premières notes de « Hit Em High », l’ambiance s’électrise aussitôt. Encouragé par tout un peuple, communauté afro-américaine très présente dans le stade, le ghanéen débarque au sein même du public, accompagné par David Otunga et Montel Vontavious Porter. Son instinct se perd, s’évade, sillonne des dizaines de milliers d’êtres humains, les scrutant à l’horizon. Les structures au-dessus du ring envoient une série de feux d’artifices dans les airs, aux couleurs du Ghana, éclatant au rythme de la musique d’entrée. S’étonnant à taper dans les mains de quelques fans, héritiers blacks, bien évidemment, Mensah se dirige vers le ring en glissant quelques mots à son avocat. Ses jambes sont lourdes, son allure hésitante, ses poils se hérissent. A dire vrai, il ne part clairement pas favori d’une rencontre où le mindgame des derniers mois a tourné à l’avantage de son adversaire. Inferno Match, dernière chance de rédemption pour un lutteur qui pourrait, aux yeux des fans, passer d’un Malcolm X à un futur Luther King. Le soutien du WFA Universe sera-t-il la clé de ce match ? Le Wildcat arrive sur le ring, glisse sa main contre les cordes, pose son visage sur un turnbockle. L’heure n’est pourtant pas à la prière… Il frappe contre son torse deux fois, et pousse un cri rageur en direction de l’audience. Quelle tension !


Justin Roberts : And his…his…





Les lumières s’éteignent, les unes après les autres, pour ne plus rien laisser d’autre que le néant. Seuls quelques briquets, téléphones portables, appareils photos et autres vulgarités électroniques offrent un soupçon de lumière. Au-dessus du titantron, domptant la rampe d’entrée, d’immenses flammes surgissent et volent dans les airs. Puis rien. Juste un murmure. Plusieurs murmures, pour être exact. Comme des chants religieux, étrangers, qui imploreraient l’arrivée de leur Dieu. Tout à coup, alors que la chair de poule s’abat sur le public, une dizaine d’hommes vêtus de bures, tout le long de la rampe, allument ensemble un flambeau qu’ils tiennent dans la main, dévoilant à leur côté des sarcophages égyptiens. Ensemble, ils enlèvent leurs capuches, laissant apparaitre une chevelure qui n’est pas sans rappeler les prières d’autrefois. Ils se déplacent lentement, attendent devant leur sarcophage respectif. Il y en a un pour chaque prophète. Surement un rappel religieux, un rite implorant les forces qui avait permis à Rollins de battre John Morrison, un an plus tôt. Les chants s’accentuent, se font de plus en plus oppressants, et les sarcophages commencent à s’ouvrir. Une légère fumée s’échappe des cercueils. Ils s’ouvrent lentement, dans un silence de pyramide. Des mains, recouvertes d’un gant noir, en sortent au même instant. Les prêtres avancent de quelques pas, donnent leurs flambeaux à ces mains comme une offrande. Sous les yeux de Mensah X, les mains font tourner les flammes dans les airs comme si elles écrivaient le nom « SETH » dans les cieux, et toutes s’éteignent aussitôt ! Les sarcophages se referment, les murmures se coupent, et dans le noir total, un simple son vient envahir le stade : « I’m GOD ».





De faibles lueurs balaient cette prophétie improbable, qui glace le sang de l’Arena. Au cœur de la brume, l’accueil réservé à Seth Rollins, qui pénètre fièrement dans le stade, est loin d’être une ovation. Ce n’est pas non plus une bronca, comme on a pu en entendre ce soir. Non, rien de tout ça, mais une communion entre un public fasciné par l’issus de cette rencontre, et un lutteur qui ne quitte pas son adversaire des yeux. Le mythe qui entoure cette feud, ce personnage est à son apogée. Il traverse la rampe d’entrée en marchant, ne prêtant aucune attention aux spectateurs, concentré sur un ultime rendez-vous, celui qui l’oppose à Mensah X. Ses prêcheurs, tour à tour, s’agenouillent devant de lui. Il grimpe les escaliers nonchalamment, s’installe sur le turnbockle et se retourne, observant les sarcophages ancestraux. Un an plus tôt, il enfermait John Morrison dans une de ces prisons égyptiennes. Cette année, il devra vaincre les flammes, et ressortir d’un enfer ou les pouvoirs de son Dieu ne seront pas du luxe. L’arbitre le rappelle à l’ordre, fait signe de s’avancer vers lui, et glisse un petit geste au timekeeper. Il montre aux deux hommes et à la foule les contours du ring, symbole de la stipulation de cette rencontre. Le public applaudit bruyamment cette initiative, et c’est sous un tonnerre d’applaudissements nerveux et excités que le match commence, et que les flammes s’embrasent pour la première fois !

Scott Armstrong : Ring the bell !


** DING DING DING **


Wrestlemania Inferno Match : Seth Rollins (Gbacca) VS Mensah X (Mrcoffeeinthebank)



Nous y sommes. Le regard de Mensah X se perd dans celui de son adversaire. Les premiers signes de chaleur commencent déjà à se faire sentir. Rollins passe une main dans ses cheveux, devine quelques gouttes de sueurs s’étendre sur sa main. Son front est moite, ses poils se hérissent, les cris de quelques milliers de personnes dans le stade le transcende. Surement le match le plus important de sa carrière à la WFA. Dans l’obscurité d’un Wrestlemania tout juste illuminé, l’américain ne distingue presque plus le corps de Mensah. En face, le ghanéen semble apeuré. Il dicte ses dernières consignes à David Otunga et Montel Vontavious Porter, qui quittent aussitôt les abords du ring pour se réfugier dans les premiers rangs. Moqueur, le pharaon des temps modernes s‘approche, murmure quelques mots à l’oreille de Mensah, qui le repousse violemment. Les deux protagonistes se tournent autour, se dévisagent, et c’est parti pour le premier contact de la rencontre, porté par des flammes grandissantes ! L’épreuve de force tourne à l’avantage de Rollins, qui emmène tout de suite son adversaire au sol. Il est rapidement contré par un réflexe de Mensah. Wait, Seth joue les contorsionnistes pour changer la donne, roll-up ! The Wildcat ne l’entend pas de cette oreille et esquive le mouvement. D’un saut carpé, il vient se remettre devant son adversaire, qui est assis, et kick dans le visage ! Esquivé par un Rollins opportuniste qui emmène le slip du ghanèen au sol avec lui, pinfall… Qui n’obtient aucun décompte. Surpris dans un premier temps, Rollins et Mensah comprennent que l’habitude les a rattrapés. Ce n’est qu’avec une chaleur de plus en plus intense qu’ils se rappellent au bon souvenir de l’Inferno Match, où aucun tombé ni aucune soumission ne pourra stopper la rencontre. Ce quiproquo amuse l’américain, confiant, un léger sourire en coin. L’ambiance est électrique, le public se délectant déjà de ce tour de chauffe à deux milles à l’heure. Peaufinant ses échauffements, Mensah propose une épreuve de force à son adversaire. Rollins accepte, et prend les commandes de ce deuxième contact avec un Leg Sweep qui plaque la sensation africaine au sol. Prise d’élan, rebond dans les cordes et descente de la cuisse, qui ne prend pas ! Mensah roule sur le côté pour esquiver, nouveau saut carpé et kick dans le visage d’un Rollins alors assis ! L’ancien ROH Champion évite la jambe de son vis à vis de justesse et se décale vers les cordes pour obtenir quelques secondes de répit. Encore une fois, la routine lui fait défaut : à peine la main posée sur la corde, il pousse un beuglement sourd qui provoque les premières frayeurs du public : Rollins n’est pas passé loin des flammes ! Celui-ci se redresse d’un bond en frottant sa main contre son torse. A genoux, il tourne le dos à un adversaire qui n’est pas décidé à perdre une minute. One Hand Bulldog du ghanéen ! Seth, vexé, reprends ses esprits et se place devant la sensation africaine. Nouveau duel, nouvel enjeu, les choses sérieuses peuvent commencer.

Une fois n’est pas coutume, c’est Mensah X qui fait le premier pas. Cependant, la manière est nettement moins orthodoxe qu’en début de match. Une claque dans le visage de Rollins entame les hostilités ! Son adversaire sort aussitôt de ses gonds et se jette sur le ghanéen : le ring s’embrase de plus belle ! Le tweener enchaine gauches et droites avec force avant de relever son adversaire à l’aide d’une Wrenching chinlock. Très appliqué dans son catch, Rollins projette le Wildcat dans les cordes et l’accueille d’un dropkick, ce qui n’arrête pas les ardeurs de Mensah. Celui-ci se relève instinctivement, fonce vers Rollins qui joue à saute-mouton avec son adversaire, et Single Leg Dropkick de l’américain ! C’est bien l’ancien adversaire de John Morrison, un an plus tôt, qui prend confiance et déroule dans cette rencontre. Son attitude est froide, loin de celle qu’on lui connait. Seth agrippe la tignasse du ghanéen pour enchainer avec une série de souplesse. La première est bonne ! La seconde aussi ! En relevant la carcasse du néo Malcolm X une troisième fois, Rollins ressent un étrange picotement lui traverser la nuque : il n’est qu’à quelques centimètres du turnbockle, et les flammes lui brulent l’échine. Sans tambour ni trompette, le ghanéen profite de la situation pour contrer avec un Hangman’s Neckbreaker ! Secouant la tête pour reprendre le contrôle de la situation, Mensah attrape la jambe de son adversaire et la tord en Single Led Boston Crab. Son visage se fixe alors, sans qu’il ne lâche son étreinte, vers Otunga et MVP, l’encourageant de quelques mots incompréhensibles. Leur soutien s’estompe très vite à travers les flammes, ramenant le ghanéen à ses actions. Le bon travail effectué sur la jambe droite de Rollins lui donne de nouvelles idées. Relevant son adversaire tranquillement, le Wildcat projette Seth vers un turnbockle, s’élance en sa direction, bondit et Koronoco Buster ! Les droites pleuvent sur le crâne d’un pratiquant égyptien totalement pris de court. Six, sept, huit… La chaleur est trop intense pour que le ghanéen ne parvienne aux 10 à la suite. Mensah retombe sur le tapis du ring, face à son challenger. Livide, il lui porte quelques atémis pour préparer la suite des évènements. La jambe droite de Rollins se retrouve alors entre la deuxième et la troisième corde en cochon pendu, Mensah lui porte d’emblée une série de kicks directement dans le tibia ! Seth se débat pour ne pas laisser le feu s’approcher, ignorant presque les coups que son adversaire lui assène. Le ghanéen prend quelques mètres d’élan… et fonce pour le splash en plein sur Rollins qui esquive au dernier moment ! Décramponné de son piège éphémère, il se relève et Turnbockle Reverse STO ! Joli mouvement technique du descendant de l’Egypte ancienne !

Entre étincelles scintillantes et fumée dans les airs, la qualité technique de cette rencontre ne tarde pas à être souligné par les commentateurs de ce Wrestlemania. Légèrement distancé par son acolyte, Mensah X est à genoux, recevant un kick rapide dans le ventre. Puis un deuxième ! Rollins en profite pour y aller au talent, avec une Wakigatame Armbar. A défaut de pouvoir soumettre son adversaire, l’amener au sol n’est pas une mauvaise idée. Au contraire, priver le ghanéen des cordes et des flammes permettra à Tyler Black de garder la main mise sur le combat. Son adversaire tente de revenir avec des coups de pieds dans le visage, et intelligemment, Rollins resserre la prise. Nouveaux coups de pieds qui forcent l’américain à briser son mouvement. Descente du genou directement dans le crane de Mensah pour compenser ! Le défenseur de la cause afro se relève timidement, Irish Whip de Seth et Malenko Kick en retour ! L’américain ne perd pas un seul instant, secoue sa main contre son visage pour éviter d’avoir une légère fumée dans les yeux, et repart avec des kicks dans le dos de son vis-à-vis. Il relève Mensah en ricanant, le projette dans les cordes… Il passe au-dessus, en dessous, Rollins l’attends mais le ghanéen profite de la trajectoire pour… Attendez… Trouble In Paradise ! Trouble… Evité de justesse par l’américain ! Petite frayeur à mettre sur le compte de Seth Rollins, qui marque un temps de pause en reculant d’un pas. « You’re Warned, man », lui glisse Mensah, mots à peine audible, masqué par le brouhaha d’une foule qui apprécie le combat. Si quelques mouvements ont déjà tenaillés les deux hommes, on sent bien que la phase d’observation n’est pas terminée. La tension s’accentue, Mensah est chaud comme la braise, ressuie un front trempé de sueur et se jette sur Rollins ! Il couvre son adversaire et le rue de coup de coudes, auxquels l’américain essaie tant bien que mal de répondre. Impossible, le ghanéen est bien plus rapide. Des droites s’ajoutent et calment les ardeurs de Seth. Prise d’élan du Wildcat, il s’élance et descente du genou dans la face de Rollins ! Nouvelle prise d’élan… Et encore une descente parfaitement exécutée ! Seth grimace et se tient la mâchoire comme s’il voulait la recaler. La domination ne suffit pas au ghanéen, qui dévisage les flammes, frappe du pied contre le turnbockle et ravive la hauteur de celles-ci. Il s’élance une troisième fois… descente du genou… esquivé ! La troisième ne passe pas, Rollins en profite et effectue la même manœuvre que son adversaire : rebond dans les cordes et Shining Wizard !

Passablement énervé, il revient dans la partie et fait comprendre en une poignée d’exercices qu’il faudra compter sur lui dans le futur : petite balayette, retournement de l’adversaire et German Suplex ! Rollins effectue une roulade sur le côté le temps de voir Mensah se remettre sur ses deux jambes, nouvelle balayette, retournement et German Suplex again ! Le corps du Wildcat ne passe pas loin des flammes, et lui donnent même un petit sursaut. Voyant son adversaire face contre terre, Seth marque un temps d’arrêt et place ses jambes sur les tibias du ghanéen. Il attrape les bras de son vis-à-vis, invoque les dieux, tout en s’esclaffant en langue égyptienne ! La surfboard se met en place… Et c’est fait ! SURFBOARD sur Mensah X ! Il le tort jusqu’à faire venir sa tête en face de la sienne pour lui murmurer quelques mots doux ! L’héritier de Luther King se démonte pour rompre l’étreinte dans laquelle il se trouve, mais Rollins se couche aussitôt sur le côté pour ne pas laisser la moindre chance à son vis-à-vis. Mensah s’arrange pour… Wait… Non… Si ! Il mord l’avant-bras de l’américain, et en profite pour placer des coups de coude dans son estomac ! Le voilà libéré, pas très catholique tout ça ! Les deux hommes se relèvent ensemble, Rollins place Mensah sur le turnbockle. Première corde, deuxième corde… Seth l’accompagne, c’est risqué ! Dans une position d’équilibriste, les lutteurs sont en pleine épreuve de force au sommet du coin, qui tourne à l’avantage de Mensah. Un coup de boule, Tyler Black résiste… Un deuxième, c’est de plus en plus dur… Et le troisième le fait atterrir sur un lien, couilles les premières ! Dieu quel choc ! Il reprend ses esprits, les flammes crépitant à ses pieds. Effrayé un bref instant, avant un sourire étrange, il n’a pas le temps de voir Mensah venir en Springboard Clotheline ! Springboard clotheline qui sèche Rollins et le ramène dans le ring ! L’enchainement du Wildcat arrive au meilleur moment, même s’il devine un petit bout de sa botte avoir fondu pendant l’action. Il faut dire que le pari était risqué, les quatre pompiers entourant le ring ayant même fais un pas pendant l’assaut du ghanéen. « Let’s Go Rollins ! » ovationne une partie du public, ses fans de toujours, pour soutenir l’américain, qui est à genoux. Mensah n’est pas du même avis, demandant même à Otunga et MVP de faire taire l’auditoire. Il se retourner vers son ad… PAROXYSM ! GOD FREAKIN’ PAROXISM sorti de nulle part de SETH ROLLINS ! Mensah s’est encore fait avoir, attention à ne pas jouer avec le feu !

Groggy, le Wildcat se prend la tête dans les mains et ouvre les yeux après quelques secondes. Légèrement sonné, il se relève en prenant appui sur les cordes à tâtons, et manchette portée à l’européenne sur Rollins ! Son adversaire lui répond d’un middle kick dans les côtes. Manchette de Mensah. Kick de Rollins. Manchette de Mensah. Kick de Rollins. Kick de Rollins. Kick de Rollins encore ! Le tweener prend l’avantage et Roundhouse Kick ! Nope, pas cette fois ci ! L’expérience du ghanéen lui permet de se baisser au bon moment, et Floatover DDT ! Il passe ! Belle démonstration de l’héritier de Martin Luther King, qui enchaine avec un Cloverlief des familles ! Son vis à vis grince des dents, ne peut empêcher quelques jurons de sortir de sa bouche tant la douleur devient importante dans le bas du corps. Les cordes ne lui sont d’aucune utilité, les gouttes de sueurs coulent le long de son visage, atterrissent dans ses yeux, sa vision se trouble. Mensah resserre la prise, mais pas suffisamment : Seth parvient à s’en extirper, et retourne le mal contre son créateur : Figure Four Leglock ! Le ghanéen hurle sous les applaudissements de la foule ! Dans le stade, on semble apprécier cette rencontre très technique qui promet encore son lot de surprises. Mensah frappe contre le tapis du ring, appelle Otunga à la rescousse, en vain, et se redresse pour mettre des droites dans le visage d’un Rollins qui ne parvient pas à garder sa soumission. Prise de tête portée par Mensah, qui ne trouve pas de solution. Seth se replace petit à petit mais termine recalé face contre terre par des coups de pieds dans le bas du dos. Le match, jusque maintenant assez lent, adopte une tournure plus vive et plus rapide, le rythme ne laissant aucun temps de pause aux deux hommes. Mensah stoppe de lui-même son mouvement, relève son adversaire et l’amène vers les flammes ! Rollins se retient aux cordes pour ne pas finir en barbecue, sa tête se rapprochant du feu. Une goutte de sang, tombant sur son poignet, lui fait comprendre qu’il n’aura pas le doit à l’erreur. Il repousse son adversaire, esquive une clotheline et Enzuiguiri ! Mensah se redresse sans attendre, monte sur la première corde en sautillant, s’envole pour un Springboard crossbody qui touche sa… NON ! Powerslam ! Powerslam d’un Rollins déterminé qui vient enflammer le stade et le ring ! L’impact au sol est extrême, mais l’américain ne s’arrête pas là, et place son Running Shooting Star Press ! La foule est en ébullition, on le serait à moins ! La caméra revient sur ce splendide mouvement, alors que le direct n’en est pas moins intéressant : descente du coude, à quatre reprises ! La cinquième est contrée par la sensation africaine, qui en profite pour se reprendre et marteler le visage de son adversaire. Il s’aide des câbles pour se mettre debout, à l’instar de Rollins… Irish Whip et Seth est balancé PAR-DESSUS la troisième corde ! Mensah prend une profonde respiration, se sacrifie en Plancha pour bondir à l’ex… Rollins ! Seth est au-dessus du lot depuis quelques minutes ! Il s’adosse à la barrière de sécurité pour se mettre dans une position improbable, et placer sa botte en plein dans la face du ghanéen à l’atterrissage ! Dieu, le Wildcat s’est mangé la pointure du descendant égyptien dans le visage ! Tyler Black profite d’une accalmie des flammes pour revenir très vite sur le ring, pendant que Mensah, groggy, marche à quatre pattes vers les escaliers.


Seth : Ca fait trop longtemps, Mensah. C’est terminé ! Je suis le seul à pouvoir survivre à tout ça, à m’en nourrir !

Mensah X (essoufflé) : Tu… tu crois vraiment me faire peur, avec ton enfer égyptien ? On te ment depuis le départ. C’est toi, qui es effrayé. Je peux te sauver ! Je peux faire de toi autre chose !

Seth : Tu n’es qu’un avertissement pour le reste du roster, Kofi ! Tu te berces toi-même de cette illusion ! Qu’est-ce que tu feras, quand tu verras qu’il est temps ? Que la fin est arrivée ? Je pourrais te broyer comme un insecte, exactement comme je le fais depuis des mois.

Mensah X (enjambe les cordes) : Je t’emmerde !

Seth (ricane) : Ne prend pas ce risque. Ne te mets pas en travers de ton Dieu.

Mensah X : Un risque ? Tout dépend de l’interprétation. Salope d’égyptienne…


Les spectateurs installés en ringside, entre cris et encouragements, sont pour une fois les moins bien lotis de l’Arena. Ils leurs est difficile de distinguer les silhouettes de Rollins et Mensah pendant un bref instant, puisque un bruit sourd résonne sur le tapis et vient élever le niveau des flammes. Santino Marella et Maryse, commentateurs attitrés pour WFA Smackdown, bougent de leurs sièges pour repérer quelque chose, en voir plus que les caméras ne peuvent en dévoiler. C’est le ghanéen qui est debout ! L’une des vidéos propose un autre plan, et c’est une clotheline qui a donné l’avantage au black man. Il surclasse son adversaire en le relevant, et lui assène une série d’atémis avec les deux mains. Comme un roseau, Rollins prie mais ne rompt pas, et surenchère à son tour avec des droites dans la face ! Puis des gauches, et un uppercut qui vient coucher le successeur de Malcolm X au sol. Rollins attends son adversaire, le place entre ses jambes et le positionne pour un Powerbomb ! Mensah réplique avec des coups de têtes, frénétiquement, pour passer derrière, et dropkick ! Seth est propulser dans les cordes, il y prend un rebond et BLACKOUT ! BLACK… Non ! C’est esquivé et Swiss Death du ghanéen ! Damn ! Aucun des deux lutteurs ne parvient à prendre l’ascendant sur l’autre, tant les enchainements se succèdent. Frappant dans ses mains en ne quittant pas Rollins des yeux, Mensah recule de quelques pas, et Superman Punch qui touche la cible ! Tyler Black n’est qu’à quelques centimètres des flammes, le ghanéen tente de le rouler vers elles mais son vis-à-vis place ses jambes sur la deuxième corde pour ne pas en terminer. Il est même hilare, comme s’l se nourrissait du feu pour reprendre des forces. Otunga et MVP, au premier rang, dégagent un fan qui montrait sa pancarte à la caméra pour donner des conseils à leur mentor, ce qui ne ravi pas le Wildcat. Il stoppe son attaque, se rapproche de ses disciples pour leur gueuler dessus ! Mensah ne distingue plus ses ennemis de ses alliées, le feu autour de lui le consume également. Attention car Rollins, plus fou que jamais, grimpe sur un turnbockle !

A distinguer le faciès de Montel Vontavious Porter, en arrière-plan, on se doute bien que les fidèles de Mensah X ne sont pas rassurés. Ils l’avaient prévenu. Ils avaient prévenu leur mentor de la difficulté qui s’offrait à lui. Wrestlemania, pour tous les bookmakers, fera du gagnant de cette rencontre le dernier homme debout, un survivant. L’homme qui aura su braver les flammes. L’une après l’autre, Rollins grimpe les cordes, mais trop lentement pour ne pas voir revenir Mensah. Pied d’appui sur les cordes et Enzuiguiri du ghanéen ! Seth git en haut du turnbockle, le feu n’étant qu’à deux doigts d’embraser ses bottes. Mensah grimpe à son tour face à lui, plusieurs coups de tête empêchant son adversaire de réagir. Il se positionne… Non il ne peut pas… Il va s’exploser le dos… DIEU NON ! SUPERPLEX de Mensah ! HE DID IT ! Des chants « Black Panthers ! Black Panthers ! Black Panthers ! » résonnent dans le stade, preuve que les fans n’ont plus aucune animosité pour l’un ou l’autre de ces formidables compétiteurs. Il faut de longues secondes pour que les deux lutteurs se relèvent. Avantage Mensah, qui profite de la détresse de son adversaire pour placer une sorte de Cross Armbreaker au bras gauche de l’ancien champion Intercontinental. Rollins serre le point, sous la pression d’une prise parfaitement portée, mais parvient à s’en défaire en projetant Mensah loin de lui. Le jeune éphèbe se tient la jambe et observe, Mensah fait l’effort, fonce vers son vis à vis et se fait piéger par une Hurricanerana qui le propulse contre un coin du ring ! Son visage vient percuter le turnbo... Non ! L’ex Kofi Kingston se retient aux liens, se retourne et Springboard Twisting Crossbody ! Ça passe ! Il s’est élevé à une hauteur inimaginable ! Mensah roule son adversaire vers les flammes pour tenter d’en finir, lui attrape les cheveux, et lui place quelques claques à l’arrière du crâne, commençant à perdre patience. Belle manière de souffler, et de marquer une pause. Quelques huées accompagnent cette fois ce geste purement heelesque, gage d’une frustration énorme pour le ghanéen. Pour simple lot de consolation, il devine une petite tache de sang sur ses doigts, preuve d’un match qu’il domine. Son regard se perd alors vers la table des commentateurs. Qu’est-ce que… Mensah quitte le ring par les escaliers en évitant les flammes !

Sans la moindre explication, le Wildcat désigne Christophe Agius du doigt, invité de marque pour la télévision française. Se tenant les côtes, il dégage le chroniqueur de Voiceless TV du décor pour récupérer une chaise ! Choix étonnant mais tout à fait l’égal, le ghanéen en profite pour aller taper dans la main d’ A-List Otunga, avant de remonter sur le ring. Alors que la caméra s’intéresse à Rollins, au sol, des traces de sang sont visibles sur le tapis, non loin de son visage, signe d’une blessure surement profonde. Coup de chaise dans le dos de Mensah ! Une fois ! Deux fois ! Trois fois ! Quatre ! Le public n’en demandait pas tant ! Le Wildcat frappe fort, frappe vite, et continue avec la tranche de la chaise contre les hanches de son adversaire. Quel coup ! Rollins hurle et se tord dans tous les sens, se tenant à l’écart du feu tant bien que mal. Mensah, un sourire sadique en coin, se pourlèche les babines en levant sa chaise au-dessus de sa tête. Il s’avance vers lui et le frappe dans le dos à huit reprises jusqu’à ce que le corps de son adversaire devienne rouge écarlate ! La foule, qui avait décidé de lui accorder le bénéfice du doute, reconnait une véritable rage de vaincre chez le ghanéen. Il faut dire que le regard de la sensation africaine a changé. Ses yeux s’emplissent de haine, de volonté d’en finir. Il s’écarte de son adversaire, et pose la chaise sur le sol. La mine décomposée, brisée par la violence de cette feud depuis trop longtemps dans son esprit, Mensah quitte à nouveau le ring en marchant. Il cherche quelque chose, frénétiquement, en dessous de celui-ci. Un kendo-stick ! Il tient un kendo-stick dans sa main droite, remontant les escaliers. Il se place devant la foule, écarte les bras comme un prophète, « Respect It ! » comme seul mot d’ordre. Il s’agenouille, et enflamme son arme ! C’est incroyable ! Il… Attendez, ROLLINS ! ROLLINS est de retour, Mensah n’a pas eu le temps de le voir venir, il se retourne et Avada Kedavra ! DIEU QUEL CHOC ! Le kendo roule est tombe à la renverse, quittant le ring. Les deux hommes sont en sueurs, Seth semble au bout de lui-même, prenant à son tour la chaise, qu’il place sur un turnbockle. Attrapant les cheveux de Mensah comme une offrande, il le positionne sur ses épaules en hurlant. Bien trop tard pour que le ghanéen ne puisse réagir, et Rollins le propulse en Buckle Bomb contre la chaise ! Buckle Bomb contre la chaise ! C’est exceptionnel ! Hilare, Seth se tient la jambe sans laisser paraitre le moindre signe de faiblesse. Il redresse le black man et lui cale la tête entre les cuisses… Avec un rictus sadique, il place Mensah… WHAT ? Dominator ! Freakin’… DOMINATOR ! La prise de Ron Simmons, le tout premier champion afro-américain de l’histoire ! « DAMN ! » clame l’héritier des dieux égyptiens, en souriant. Quelle provocation !

« This is Awesome ! This Is Awesome ! » scande l’ensemble du stade devant ce spectacle à couper le souffle. Le ghanéen a violemment chuté contre la chaise, frappant le turnbockle avec son pied pour passer outre la douleur. Alors ne parlons pas de la suite… Rollins, lui, est assis en tailleur. Aussi étrange que cela puisse paraitre, il marque un temps de pause, scrutant les mimiques de son adversaire. La tension est au rythme de l’ascension des flammes, qui jouent peut être le plus grand rôle dans cette histoire. Les étincelles donnent à l’ancien Tyler Black un aspect mystique sans commune mesure. Il se relève, rebond dans les cordes en boitant et Standing Moonsault ! Non ! Mensah à monter ses genoux au bon moment ! Quelques secondes permettent aux deux hommes de revenir dans la partie, et c’est Mensah qui prend l’avantage avec des droites ! Wait… Pas aujourd’hui ! Rollins effectue une roulade, et balance Mensah par-dessus la troisième corde ! C’est fait ! Il va forcément… Mensah se maintient ! Il est toujours vivant, et revient en course à la Shawn Michaels, le feu à quelques centimètres de sa crinière ! Il prend appui sur les cordes et Springboard Clotheline ! Nouvelle roulade de Rollins qui évite le mouvement, BLACKOUT ! BLACKOUT ! Rollins va… Mensah contre ! TROUBLE IN PARADISE ! C’EST FAIT ! Il est placé ! C’est l’ouverture ! A bout de nerfs, le ghanéen s’écroule lui aussi, et puise dans ses derniers retranchements pour rester en vie dans ce match. Il se redresse. Titubant, il tente de se remettre sur ses deux jambes mais la douleur l’en empêche. Qu’est-ce que… C’est impossible… Seth est le premier debout ! Il se redresse d’un bond, les yeux révulsés, s’esclaffant en écartant les bras. Mensah surpris, ne comprend pas. Il est effrayé, allongé au sol, devant un homme que le mal semble avoir totalement consumé, et rendu plus fort. Tyler Black est debout, lève les bras vers le ciel… ce qui élève les flammes en même temps ! Il recule, s’adosse aux cordes, les enjambes une à une, tutoyant le feu sans que celui-ci ne le consume. Elles s’estompent même, peu à peu, au fur et à mesure que Rollins baisse ses bras.

Rollins (rires étouffés) : Je suis immortel, Mensah. Je suis plus fort que Dieu ! Je contrôle la vie de tous ces gens, et même les flammes les plus ardentes. Imagine le mal que je peux te faire, à toi, à ta famille ! Tu ne peux RIEN contre moi !

Rollins enjambe de nouveaux les cordes, s’avance vers son adversaire qui n’a plus la force de bouger. Il semblerait que le stade ne perçoive plus l’américain comme le babyface de la rencontre, tant son image a changé. Les cicatrices lui cisaillent la peau, lui donne un air tout droit sorti d’outre-tombe. Il se rapproche de Mensah, lui agrippe le visage et le place à une dizaine de centimètres des flammes. Quelques étincelles jaillissent sur ses cheveux, que Rollins efface d’un simple souffle. Il est hilare, sous les sifflets de la foule, et aurait pu conclure le match depuis longtemps, s’il n’avait pas préférer menacer le ghanéen. Lui faire comprendre que la rencontre ne pourra s’achever autrement que par sa victoire. Mensah le supplie d’arrêter… Seth stoppe son action, enjambe une nouvelle fois les cordes, devant les commentateurs. Il pavane, plus vraiment lui-même, devant les fans du premier rang. Ses bras s’élèvent, mais… Attendez… Aucunes flammes ne montent avec lui !

Rollins : Qu’est-ce que… SETH ? Maitre, répondez-moi. SETH ? SETH !!!! Pourquoi… Non. Non, je… Je suis plus fort que ça. Je… Les flammes… Elles me… Non… Vous ne pouvez pas me le reprendre !!!

Son visage se décompose. La chaleur lui déchire les entrailles, lui qui, dans son état second, parvient pourtant à la contrôler. Ses jambes se redissent, il se prend la tête dans les mains, regarde Mensah avec des yeux écarquillés.

Rollins : J’ai… J’ai fais tout ce qu’il fallait ! TON POUVOIR EST A MOI ! C’EST MOI ! JE SUIS SETH…

Trouble In Paradise ! Mensah X a trouvé l’ouverture en opportuniste ! Trouble In Paradise pour la seconde fois ce soir, qui dégage Tyler Black à l’extérieur du ring. Il s’étale contre une barrière de sécurité, mais ce n’est pas la douleur physique qui l’inquiète. Il regarde ses mains, tremblantes, en marmonnant quelques mots. La caméra se rapproche, il ricane en même temps qu’il pleure. Il se questionne en même temps qu’il s’insulte. Tout son corps tremble, il serre le poing, implore les cieux, comme si son Dieu venait de l’abandonner. Comme si ses pouvoirs, son mindgame se retournait contre lui. Mensah X, sur ses deux jambes, demande pour la première fois le soutien de la foule, qui donne de la voix pour le voir en action. Rebond dans les cordes et SUICIDE DIVE entre les liens et les flammes !!!!!! YES ! YES ! Il arrive droit sur son adversaire qui n’est plus en mesure de répondre ! Mensah, alors que les gradins optent pour un silence d’église, se dirige vers son adversaire, explosé à même le sol. Il le relève et le jette contre le poteau du ring. Diantre, Rollins s’est écrasé l’épaule ! Ça ne suffit pas pour le ghanéen qui saisit la tête de l’égyptien déchu, la cogne contre le poteau, une, fois, deux fois, trois fois, pousse un cri rageur, pour le projeter ensuite contre la barrière de sécurité. Il l’envoi du côté gauche, côté de l’épaule meurtri. L’ancien ami d’Inyanga se hâte de récupérer le kendostick utilisé tout à l’heure, mais les flammes se sont consumés. Rollins tente de revenir, rampe, s’épuise, scrute les cieux pour obtenir le soutien de son Dieu. Mais Tyler Black n’est plus que Tyler Black, et tombe aussitôt sur la table des commentateurs, adossé contre elle. Il a visiblement besoin de reprendre son souffle après tout ce qu’il vient de subir. Après quelques instants, le temps pour Mensah de revenir s’occuper de lui, Seth se redresse lentement, très lentement, puis parvient à se remettre à genoux. Il s’agrippe au short de son adversaire, le regarde droit dans les yeux, comme si l’instant durait toujours. Il le défi en révulsant ses yeux dans une scène incroyable, lui qui n’a plus pour salut que son seul personnage. « SETH ! PLEASE ! » marmonne-t-il. Rien. « You don’t know anything abou… » TROUBLE IN PARADISE ! Trouble In Paradise ! C’est fait ! FOR THE THIRD TIME ! Mensah prend de l’élan… et BLACKOUT sur SETH ROLLINS ! Le public est sous le choc ! What a Wrestlemania Moment ! Mensah est au bord des larmes, il fait signe à ses confrères de ne pas intervenir, pour placer Rollins sur la table des commentateurs. Il… Il part à l’opposer, sous le ring, pour en sortir un bidon d’essence ! Ses forces l’abandonnent peu à peu, il faut faire vite. Tout en ouvrant le bouchon de son ustensile, il se dirige vers Lilian Garcia, lui prend son microphone, la respiration lourde et profonde. Il peine à faire ne serait-ce que quelques mètres.

Mensah (se reprenant régulièrement) : Inyanga… No Way Out… Le Rumble… Tout s’achève, Seth. Tyler. Both of you… Ton Dieu n’existe plus…

Mensah tapote contre son micro, et commence à mettre quelques gouttes d’essence sur les extrémités de la table. Il applique le liquide sur les bords de celle-ci, en ligne droite. Aucune réaction de son adversaire, qui ne bouge pas.

Mensah (tout en faisant le tour de la table, très lentement) : Je suis… Je suis heureux de me joindre à vous aujourd’hui, pour participer à… à ce que l’histoire appellera la plus grande démonstration de liberté que le monde ait connu.

Le ghanéen marque une pause, une larme sur sa joue gauche, puis reprend.

Mensah (continuant) : Tyler, C’est l’heure de tenir tes promesses. C’est l’heure d’émerger des vallées obscures et désolées de la ségrégation pour… Pour fouler le sentier ensoleillé de la justice. C’est l’heure de faire de la justice une réalité pour tous les enfants de Dieu. Le VRAI Dieu.

Les quatre coins de la table sont imbibés. Achevant son rite, Mensah récupère son kendostick en titubant, l’allume à l’aide du feu sur le ring, micro toujours en main. ROLLINS commence enfin à secouer la tête, averti par la chaleur des flammes.

Mensah : Nous ne pourrons être satisfaits, non, aussi longtemps… aussi… aussi longtemps qu’un Noir du Mississippi ne pourra pas voter, ou aussi longtemps que toi, Tyler Black, sera sous l’emprise du diable. Non, nous ne sommes pas satisfaits et ne le serons jamais, tant que le droit ne jaillira pas comme l’eau, et la justice comme un torrent intarissable !

Le Wildcat ferme les yeux, marmonne quelques mots dans sa bouche le visage fermé, et embrase l’essence ! Les fans aux premiers rangs se prennent la tête dans les mains, complètement perdus. Une ligne de feu entoure Seth Rollins ! C’est incroyable, l’héritier égyptien est piégé par les flammes, mais elles ne le touchent pas ! Mensah n’éprouve aucune émotion, se retourne devant le public.

Mensah : Retournez dans le Mississippi, retournez en Alabama, retournez en Caroline du Sud, retournez en Louisiane, retournez à la Wrestling French Addict, retournez dans les taudis et les ghettos des villes du Nord, sachant que, de quelque manière que ce soit, cette situation ne pourra pas changer ? Non ! Ne croupissons pas dans la vallée du désespoir ! Réveille-toi, Tyler !

Il remonte sur le ring ! Mais que fait-il ?

Mensah : Je vous le dis ici et maintenant, mes amis. Bien que… Bien que nous ayons à faire face à des difficultés, aujourd’hui et demain, je fais toujours ce rêve. Je rêve qu’un jour, notre pays se lèvera et vivra pleinement la véritable réalité de son credo. Je rêve qu’un jour, même l’Etat du Mississippi, un Etat où brûlent les feux de l’injustice et de l’oppression, sera transformé en un oasis de liberté et de justice !

Il grimpe sur le turnbockle !

Mensah : Je rêve que mes futurs petits-enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas… où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau, mais sur la valeur de leur caractère. Je fais aujourd’hui un rêve ! Je rêve qu’un jour, même en Alabama, les petits garçons noirs et les petites filles blanches pourront se donner la main, comme frères et sœurs. Comme je te donne ma main, Tyler. Je fais aujourd’hui un rêve !

Sa respiration est de plus en plus creuse, lente, basse. Il écarte les bras, ferme les yeux. Continuant ses paroles sans pouvoir s’arrêter. En face, aucune réaction. Pas un mouvement. Pas de lutte. Les lèvres de l’américain remuent timidement, sans que le moindre son n’en sorte.

Mensah : Avec cette foi, nous serons capables de distinguer une pierre d’espérance. Avec cette foi, nous serons capables de travailler ensemble, de prier ensemble, de lutter ensemble, de défendre la cause de la liberté ensemble, en sachant qu’un jour, nous serons libres. Telle est notre espérance. C’est la foi avec laquelle je retourne à toi, Seth. Enfin libres. Grâce en soit rendue au Dieu tout puissant. Mon frère. J’ai fait ce rêve. Ton Dieu n’est plus. Tu es libéré.

Spoiler:
 

Booker : TS17
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
avatar

Messages : 4726
Age : 27
Localisation : Dans le TARDIS.

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:49

SwantonBomb a écrit:
Nak a écrit:
Citation :
Ted Dibaise le rejoint, le saisie, et lui fait une Suplex sur la table des commentateurs. Slater hurle de douleur alors que Ted Dibaise quant à lui, se met à rire

C'est une honte ! Une honte ! On écorche à maintes reprises le patronyme de Ted !
 lol lol lol 
Putain j'en chiale

Eh oh, ça suffit ! Je vous rappelle que je viens de perdre 3 matchs, 2 ceintures et un catcheur ! Que dis-je un ami ! Et en plus de tout ça, j'ai du booker la défaite de Slater qui est son dernier match !  Crying or Very sad 

Sinon, je vous remercie pour vos messages concernant Slater, je suis content que vous aviez apprécié sa gimmick. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flying Panda
Administrateur
avatar

Messages : 2534
Age : 33

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:51

CCCCOOOOFFFFFFFEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 cheers 

BRAVO COPAING !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


 Banane  Banane  Banane  Banane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10333
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:58

Sad  j'ai perdueeeeuuuuuh !

Mais je me vengerai ! (ou pas ^^' )



Blague à part, excellentissime match TS, un grand bravo à toi, tu as bien fait de me réclamer ce match-ci, ce fut une réussite Very Happy ! Il clôture parfaitement la feud, avec de l'émotion, des beaux spots, une histoire racontée dans le combat, parfait Very Happy !


Et bravo à Coffee !

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HeelManiac
Champion
avatar

Messages : 2637
Age : 26
Localisation : Chez ta soeur.
Humeur : Heelesque

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:58

On a donc le vainqueur de la feud de l'année. Mais c'est un peu identique à Ambrose vs Cesaro, les deux protagonistes sont crédibles et sont de futurs Main-Eventers. Assurément. Bravo à Coffee et Gbacca pour cette magnifique feud, vous nous avez vendu du rêve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nak
Pénélope du forum
avatar

Messages : 2338
Age : 26

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 22:59

Génial après les lesbiennes, les noirs ! Je suis pas raciste mais c'est quoi cette manie de mettre en avant les minorités ? Sheik

C'était Nak Colter Sheik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Prisonnier Politique
avatar

Messages : 6690
Age : 27
Localisation : Pays Catalan

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 23:01

Nak a écrit:
Génial après les lesbiennes, les noirs ! Je suis pas raciste mais c'est quoi cette manie de mettre en avant les minorités ? Sheik

C'était Nak Colter Sheik
 lol lol lol 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SwantonBomb
Head Booker
avatar

Messages : 1776
Age : 24

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 23:01

C'est comme regarder un film d'horreur,  ça glace le sang...

Match de folie. Et ça sent pas bon Mensah-X vers le Main-Event toussa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François
Modérateur
avatar

Messages : 3459
Age : 25
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 23:02

Nak a écrit:
Génial après les lesbiennes, les noirs ! Je suis pas raciste mais c'est quoi cette manie de mettre en avant les minorités ? Sheik

C'était Nak Colter Sheik

lol lol lol

_________________

WFA:
 


Vainqueur du concours de pronostics WWE 2012/2013
Vainqueur Pool Catch Saison 4
Vainqueur du concours de pronostics WWE 2015/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
avatar

Messages : 1593
Age : 28
Humeur : caféiné

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 23:03

Gbacca, je te souhaite une joyeuse retraite qui commence avec.... UNE DEFAITE A WRESTLEMANIA! QUI EST TON DIEU, DESORMAIS!?

Et répète-toi cette phrase : "Tout s’achève, Seth. Tyler. Both of you… Ton Dieu n’existe plus…"

C'EST FINI! OVER! TERMINADO! NANANA NA! NANANA NA! HEY HEY HEY GOOD BYE!

Sans rire, j'ai adoré feuder contre toi et tes segments de folie :Det j'ai adoré que TS finisse grandiosement cette rivalité! Merci à vous deux!

EDIT: Nak, je t'emmerde. Toi et ta Bourguignon Connection. Tes deux ceintures, profite-en!
Cordialement, ton nouveau meilleur ennemi (qui a battu un Dieu, seul)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Prisonnier Politique
avatar

Messages : 6690
Age : 27
Localisation : Pays Catalan

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 23:05

The Following contest is a Triple Threat Match schedulded for one fall and it's for the Wrestling French Addict Championship !




“ Introducing first, from Los Angeles, California, weighing in at 216 pounds, the lightning of the WFA, the self-proclaimed Mr. WrestleMania, Joohn Morrisoooooooooooon !!!!! ”






Les premières notes de Ain't No Make Believe résonnent et les premiers sifflets jaillissent des gradins. Les caméra filment le titantron. Les sifflets se font de plus en plus insistants. Une ombre se dessine sur toute la rampe. Nous reconnaissons bien là l'ombre du Sunday Night Delight. Cette ombre géante est à la hauteur de l'égo sur-dimensionné du lutteur au plus long règne du championnat de la Wretling French Addict. Les lumières de l'arène s'éteignent totalement. Les sifflets se sont arrêtés tandis que la musique, elle continue de se jouer. Soudain, des diodes bleues s'allument sur les deux côtés de la rampe. Le bleu représentant SmackDown et les lumières, John Morrison. La musique s'enraye puis s'arrête complètement, brutalement. Avant que des feux d'artifices explosent puis scintillent sous le titantron en forme de « M », là-encore à l'image de John Morrison. Il veut marquer ce WrestleMania à son image. Il s'est auto-proclamé lui-même Mr. WrestleMania, John Morrison a vu les choses en grand ce soir. Les caméras montrent désormais quelqu'un avancer. JOHN Laurinaitis ? Il marche fièrement vers le ring. La marche de Laurinaitis semble longue tant la rampe est longue. C'est ça WrestleMania, c'est des décors de folie. John Laurinaitis est accueillis de façon mitigé. Le PEOPLE POWER fait son effet. Pourquoi John Laurinaitis est là ? Pourquoi John Morrison n'est pas là ? John Laurinaitis monte les marches et se retrouve dans le ring. Il regarde une caméra et montre le logo de WrestleMania.






C'est John Morrison ! John Morrison est sur le logo de WrestleMania IV ! John Morrison is on the top of the world babies. Il effectue un taunt qui provoque quelques applaudissements. Mais, attendez une seconde, il est accrochez à une tyrolienne. Il s'élance ! Dieu tout puissant ! Il passe au-dessus des gradins de l'aréna. Le public siffle copieusement l'ancien champion de la WFA pour cette « copie » de l'entrée de Shawn Michaëls. Il ne s'agit pas d'un hommage puisqu'il s'est auto-proclamé, lui-même, Mr. WrestleMania. C'est une heat à la hauteur de cette entrée ! « There is only one Mr WrestleMania ! » ou encore « HBK ! » sont des chants qui résonnent désormais aux quatre coins de l'aréna. John Morrison continue sa descente tout en narguant la foule. Il entame son atterrissage dans les gradins. Une femme détache son mousqueton et une autre lui enfile son manteau traditionnel. Il se fraye un chemin vers le ring sous les injures et les sifflets de la foule. Une fois dans le ring, il effectue ses quelques gestes et mouvements avant de se positionner tranquillement dans un coin.



Then, from Marieville, Quebec, Canada, weighing in at 265 pounds, Mr. Wrestling, the Anti-Christ of Pro Wrestling, Keviiiiin Steeeeeeeeeeen !!!!!






What the hell ?! La musique s'arrête nette. Ça doit être la panique en coulisse. C'est dommage que cela arrive lors d'une soirée telle que celle-ci. Ah ça y est la musique repart. Kevin Steen va pouvoir faire son entrée auprès d'une foule qui attend impatiemment celui qui sera très certainement le pire cauchemar de John Morrison et du champion en titre, Dolph Ziggler. C'est pas possible la musique s'est encore arrêtée et puis comme si cela ne suffisait pas, les lumières s'éteignent. La salle est plongée dans le noir complet. Un soir de WrestleMania, assister des problèmes techniques comme ça, c'est une honte. Cela fait maintenant trente secondes que la salle est plongé dans le noir complet. Il faudrait songer à appeler d'urgence EDF. Des sports d'urgence s'allument et nous pouvons distinguer plusieurs silhouettes. Très certainement les techniciens qui s'affairent à relancer l'électricité. Le public est, sans surprise, très déçu et certains même commencent à demander d'être remboursé. Quand soudain...., les lumières reviennent ! Le public crie de joie avant de se rendre compte que What the hell ?! Des ZOMBIES ! C'est surréaliste. Bienvenue à Zombie « WFA » land ! Une dizaine de Zombies se trouvent sur la rampe. Les enfants aux abords de la rampe sont effrayés. D'autres morts-vivants sortent des travées de l'aréna, en effrayant au passage plusieurs spectateurs, ils passent au-dessus de la barricade et marchent autour du ring. John Morrison et l'arbitre, dans le ring, ne comprennent rien et sont apeurés. C'est la folie ici !






Kevin Steen est là !!! Et il n'est pas seul. Il tient dans sa main une batte de baseball. Ça sent le massacre à plein nez. « KILL STEEN KILL ! » « KILL STEEN KILL ! » « KILL STEEN KILL ! » « KILL STEEN KILL ! » « KILL STEEN KILL ! » « KILL STEEN KILL ! » « KILL STEEN KILL ! ». Oh oui ! Premier Zombie à terre après un coup dans le dos. Le second prend la double dose. Un coup dans l'abdomen qui le plie en deux et un coup dans la face qui le redresse avant qu'il ne s'écroule droit comme un « i ». Kevin Steen fait un carnage sur l'air d'Unsettling Differences. Chaque morts-vivants sur son passage reçoit un coup de batte. Il arrive aux abords du ring et frappe un zombie de plein-fouet dans le ventre, avec une violence telle que la batte de baseball se brise. Il frappe quelques morts-vivants à mains nues tandis que le public continue de chanter. Kevin Steen voit cinq morts-vivants arriver vers lui et Steen se met à quatre pattes. Il cherche quelque chose sous le ring. Il l'a trouvé et fait un sourire malsain à la caméra et sort une tronçonneuse. Il se relève et la démarre, faisant ainsi fuir les derniers zombies. La foule est en délire totale alors que le match n'a même pas commencé. Il monte sur le ring, triomphant, la tronçonneuse à la main, faisant désormais face à John Morrison. Quelle spectacle, il n'y a que WrestleMania qui peut nous offrir des moments comme cela.



And finally, from Hollywood, Florida, weighing in at 213 pounds, he is the current WFA Champion, the Show-oFF, Dolph Ziiiigler !!!






The James Bond Theme ! La chanson culte qui forgea entre autre la légende de l'agent secret britannique le plus célèbre au monde, James Bond. L'agent au service de sa majesté, voilà le thème qu'a décidé de prendre le champion du monde de la WFA pour ce match au sommet. Pour ceux qui ne connaissent pas c'est l'OSS 117 anglais. Quand soudain, une voiture fait son entrée, une Aston Martin DB5. Trois magnifiques jeunes femmes sortent de la voiture, toutes habillées en costard nœud papillon. Une femme est descendu du côté passager et les deux autres sont sorties de l'arrière de la voiture. Une tient un Walther PPK, l'arme mythique de James Bond ; une autre tient le fameux cocktail vodka martini ; et la dernière porte la ceinture de champion de la WFA. Les trois femmes montent sur la rampe. Elles se mettent en position dos à dos, avec devant la jeune femme tenant la ceinture du championnat numéro 1 de Smackdown. Kevin Steen, qui a lâché sa tronçonneuse au passage, et John Morrison attendent chacun de leur côté le dernier membre du match. C'est alors que la porte du conducteur de l'Austin Martin s'ouvre. Dolph Ziggler ! Le champion est là.






Il sort de l'Austin Martin en smoking, nœud papillon tel Sean Connery, Daniel Craig ou Roger Moore. Dolph « 007 » Ziggler est dans la place. Il rejoint ses trois Dolph Ziggler Girls sous les applaudissements de la foule. Celle tenant le titre s'avance de deux mètres devant et commence à marcher en direction du ring en brandissant fièrement le titre de la Wrestling French Addict Company. Les deux femmes prennent chacune un bras du champion et ensemble, ils avancent vers le ring. John Morrison semble être un petit peu irrité par l'attention accordée par les femmes à Dolph Ziggler. Kevin Steen, lui, s'en balance royal. Dolph Ziggler remercie ses dames et prend la ceinture sur ses épaules et monte sur le ring, triomphant. Il enlève sa veste puis monte sur un coin pour saluer ses fans. Il enlève sa chemise, provoque l'hystérie d'une partie du public, monte sur un autre turnbuckle et effectue quelques taunts avant de faire face à ses adversaires. Les yeux dans les yeux, comme un homme, il lève son titre au-dessus de la tête de John Morrison puis au-dessus de celle de Kevin Steen.



Triple Threat Match for the WFA Championship : John Morrison (HeelManiac) Dolph Ziggler © (Sexy Boy) VS Kevin Steen (Frog Splash)



*DING*




La cloche a sonné et le combat peut commencer. La tagline de ce match est le bon, la brute et le truand. Une tagline a la hauteur de l'évènement, espérons que ce match soit à la hauteur. C'est donc partie. Dolph Ziggler a ôté son pantalon de costume. Le public fait plus de bruit qu'un troupeau de fans des One Direction. Dolph Ziggler, le plus beau palmarès de la WFA, vs John Morrison, le détenteur du plus long règne de champion de la WFA, vs Kevin Steen, l'un des plus beau palmarès du catch indépendant. Voilà l'avant-dernière affiche de la soirée et la première rencontre comptant pour un championnat du monde dans cette soirée. Donc c'est l'heure des Main-Event !! Les trois hommes se tournent autour. Lequel va attaquer en premier ? Les trois hommes se tournent autour. L'arbitre ne se sent pas vraiment à sa place au milieu des trois stars de Smackdown ! Ziggler regarde John Morrison dans les yeux. John Morrison repousse du regard l'homme qui lui a pris sont titre et défie à son tour Kevin Steen des yeux. Kevin Steen arrête de regarder Morrison et fait désormais face à Dolph Ziggler. Il y a deux hommes en trop sur ce ring. John Morrison fait le premier pas et s'offre un tête à tête musclé avec Dolph Ziggler. « Tu m'as piqué MON titre espèce de... » lui hurle-t-il. Kevin Steen n'apprécie pas d'être mis à l'écart et pousse ses deux adversaires. John Morrison regarde une nouvelle fois Dolph Ziggler et les deux lutteurs se jettent sur Kevin Steen. Une série de droites, du champion en titre, et de gauche, de l'ex-champion, pleuvent sur le visage du Anti-Christ of Pro Wrestling. Ils le frappent jusqu'à ce que Steen soit dans les cordes. John Morrison et Dolph Ziggler attrappent chacun un bras de Kevin et le projette dans les cordes opposées. Steen rebondit contre les cordes et se rapprochent de ses deux adversaires. Coup de la corde à linge sur John Morrison et Dolph Ziggler. Les deux sont à terre. Steen laisse échapper un petit cri de rage et relève Morrison pour le jeter dans un coin, avant de faire la même chose pour Ziggler. Ce-dernier s'écrase sur la Lumière de la WFA. Steen fonce à toute vitesse sur eux et saute sur eux pour porter en quelque sorte un Stinger Splash. Dolph Ziggler tombe, une fois que Kevin s'est écarté, alors que Morrison, lui, se tient aux cordes. Kevin Steen marche sur le corps de Ziggler et attrape John Morrison des deux mains par la tête avant de le balancer à l'autre bout du ring.



Le public donne de la voix. Kevin Steen donne un coup de pied dans les côtes de Dolph Ziggler et marche vers John Morrison. Ce-dernier s'est relevé et s'est adossé contre le coin. Kevin Steen lui attrape un bras et le tire vers lui pour lui asséner une violente clothesline. Il attrape les deux jambes de Morrison et effectue des descentes du genou. L'arbitre ne semble pas apprécier mais il n'y a pas de disqualification possible dans un triple threat match. Kevin tient toujours les jambes de Morrison et exécute une catapulte (un boomerang). Gros choc puisque Morrison s'est pris Ziggler, qui s'était relevé depuis donc mais au mauvais moment. Les images au ralenti montre que le crâne de John Morrison a tapé le visage de Dolph Ziggler. Premières gouttes de sang du match à mettre à l'actif du nez du champion en titre. Kevin Steen se fait craquer les cervicales et porte un chinlock à John Morrison. Kevin Steen a le match bien en main pour l'instant. John Morrison grimace et reçoit un coup de poing au visage de Dolph Ziggler. Le champion est toujours au sol et se tient d'une main son nez ensanglanté alors qu'avec l'autre, sa main droite, il assène des coups au visage de John Morrison. Dolph Ziggler pivote un peu au sol et met un coup de pied dans la tempe de Steen, puis un second, pour qu'il lâche Morrison. Dolph Ziggler se remet debout et fonce dans les cordes pour prendre de l'élan et place un saut chassé parfait dans le visage. John Morrison en profite pour tenter de se relever mais sa tentative est avortée par une descende du coude de Ziggler sur le dos du Délice du dimanche soir. Dolph attrape John Morrison par les cheveux et le relève pour lui porter une suplex qu'il maintient pendant trois – quatre – secondes... SPEAR ! Spear de Steen ! Morrison a chuté lourdement et Dolph Ziggler a été coupé en deux. John Morrison se tient la nuque et l'arbitre vient prendre de ses nouvelles immédiatement. « Ça va, je vais bien » dit-il à l'arbitre. Kevin Steen ne tente même pas le tombé et porte un sleeper hold sur Ziggler. Une des prises phare du champion qui se retourne contre lui-même. Kevin Steen exerce une énorme pression. Dolph Ziggler tente, tant bien que mal, de respirer. Kevin Steen tient bien son adversaire au sol. Le champion tente de bouger dans tous les sens pour essayer de s'extirper de la prise de soumission. Ce n'est que par des coups de tête que Dolph Ziggler retrouve son salut et parvient à faire lâcher la prise à Kevin Steen. Dolph Ziggler roule sur le côté. Kevin Steen se relève et relève Dolph Ziggler en même temps. Dolph Ziggler attrape son adversaire et le tire de toute ses forces pour que lui et Steen passent par-dessus la troisième corde.



John Morrison se tient toujours la nuque et se la masse tranquillement dans un coin. À l'extérieur du ring, Kevin Steen se relève et balance Ziggler dans la barricade. Kevin le relève immédiatement et lui tape la tête contre la barricade avant de le soulever et de porter une backsuplex sur la barricade. Dolph Ziggler a le dos écrasé et planté sur la barricade. Il n'a pas bougé. Attendez un instant, John Morrison est sur la troisième corde. Il s'élance. Quel saut incroyable ! Kevin Steen s'écarte. ELBOW DROP ! FREAKIN ELBOW DROP ! Descente du coude de John Morrison sur Dolph Ziggler. Le premier rang du public s'est écarté pour éviter le choc ou de recevoir un coup. Alors que Ziggler tentait de se redresser, John Morrison a porté une spectaculaire descente du coude sur le champion. Kevin Steen est abasourdi par ce qu'il vient de voir. La salle s'est tût comme un seul homme. Kevin Steen reprend ses esprits et attrape John Morrison pour lui porter une suplex mais une fois en hauteur, John Morrison s'extirpe de la prise et retombe derrière le canadien. John Morrison lui met un coup d'avant-bras dans le dos. Ensuite, il porte un Russian Legsweep. Enfin, Kevin Steen est mis en difficulté dans ce match. John Morrison lui assène un coup de pied dans l'abdomen, qui redresse le Pire cauchemar du catch, avant de lui mettre un énorme coup de genou dans la mâchoire. John Morrison se moque de Steen et la foule n'apprécie pas ; elle se met donc à huer copieusement l'ancien Mr. Money in the Bank. Il traîne le corps de Steen vers le ring avant de le balancer dans le ring. Il monte sur le tablier et attend que Steen se relève pour porter un springboard forearm smash. John Morrison ne tente pas le tombé et porte une descente de la cuisse dont lui seul a le secret. Kevin Steen toussote un petit peu et se relève grâce aux cordes. John Morrison le regarde, amusé. Il lui met quelques claques au visage avant de lui hurler dessus. D'ici, nous n'arrivons pas à comprendre ce qui se dit. John Morrison assène plusieurs coups de pied dans le genou du résident du Québec. Ce-dernier tente de le repousser du bras avant d'être mis à genou. John Morrison ferme le poing, le malaxe et relève le menton de Steen pour lui mettre son poing dans la gueule. Une fois « ailleurs », Kevin Steen se retrouve la tête plantée dans le ring après un DDT à mi-hauteur. Premier tombé du match, 1 ! 2 ! C'est tout !



John Morrison ne semble pas surpris et met une claque à son adversaire en signe, tout de même, de mécontentement. Il monte sur la troisième corde dans un coin afin de s'élancer pour ... un Moonsault ! Kevin Steen a roulé pour esquiver et Morrison s'est écrasé pour le plus grand plaisir de la foule. Les deux hommes se relèvent difficilement. Kevin Steen est le premier des deux à frapper d'une droite. John Morrison ne se laisse pas faire et met une droite à son tour. Kevin Steen remet une droite. John Morrison réplique à nouveau. Ce jeu-là commence à durer et semble énormément plaire au public. Kevin fait peu à peu la différence avec sa force et John Morrison recule, avant de tomber. Il se relève immédiatement et retourne au sol après un coup de la corde à linge de Steen. Une fois encore, John Morrison se relève et reçoit un coup de pied dans le ventre. Kevin Steen place l'ancien champion de la WFA en position de DDT. John Morrison se débat dans tous les sens et s'extirpe après une série de coup de poings dans l'abdomen. Kevin Steen se plie en deux et Morrison en profite pour porter un swinging neckbreaker. Les deux hommes restent au sol pour souffler. Dolph Ziggler ! Dolph Ziggler est enfin de retour dans le combat et entre sur le ring. John Morrison le voit et se relève. Dolph Ziggler met un gros coup de genou dans le ventre de Morrison avant de placer un headlock. John Morrison le soulève de la même façon qu'un backsuplex. Dolph fait un 360° et retombe sur ses jambes derrière son adversaire. Kevin Steen se relève difficilement et John Morrison se jette sur lui pour le ruer de coups de poing et de coups d'avant-bras. Dolph Ziggler se jette à son tour sur John Morrison. Les trois hommes ne s'aiment pas et ce moment en est la preuve. Dolph Ziggler écrase le visage de Morrison sur le dos de Kevin Steen, avant de frapper la nuque de Morrison avec des coups de coude ravageurs. Dolph Ziggler est très énervé et laisse toute sa rage jaillir. Kevin Steen repousse de toutes ses forces John Morrison et par la même occasion Dolph Ziggler. John Morrison roule sous les cordes. Il laisse volontairement Dolph Ziggler faire face à Steen. Grimaçant, Kevin Steen se lève avec la volonté de faire la peau au champion. Dolph porte un retournement du bras. Il en profite, en étant dansdans son dos, pour lui mettre un coup d'avant-bras entre les omoplates. Kevin Steen met un coup de tête en arrière mais il manque le visage du Show oFF. Dolph insiste sur le retournement du bras et attrape par le cou, tel un étranglement. Il tire le québécois en arrière pour porter un brise-dos. Le bras gauche de Steen est resté coincé. L'ancienne star de la Ring of Honor a l'air de souffrir. Dolph Ziggler fait le tombé, 1 ! 2 ! John Morrison brise le tombé. Il relève Dolph Ziggler par la tête et lui met un coup de genou dans les dents. Kevin Steen saisit alors le pantalon de John Morrison et tente le roll-up. 1 ! 2 ! C'était chaud ! John Morrison est très énervé et rentre dans une colère noire et met un big boot dans le visage de Steen. Steen est K.O. ! Il est hors-jeu et ne répond plus. John Morrison s'approche pour faire le tombé quand Ziggler se jette sur lui. John Morrison est plaqué contre les cordes. Il retourne la situation et c'est dorénavant le champion qui est contre les cordes. Dolph Ziggler repousse violemment Morrison des deux mains avant de lui mettre un superkick ! OMG ! John Morrison tombe de façon très raide...sur Kevin Steen. 1 ! 2 ! Dolph Ziggler brise le tombé au moment adéquat. John Morrison a eu le souffle coupé suite à cette intervention. L'arbitre vient aux nouvelles. L'état de Steen inquiète l'officiel de la rencontre. Seulement, il redirige son attention vers l'affrontement entre Morrison et Ziggler, affrontement largement à l'avantage du champion. Le délice du dimanche soir ne s'est pas encore remis du superkick.



Malgré tout, John Morrison se donne au maximum et tente de mettre un coup de pied dans le bas ventre du champion mais ce-dernier lui saisit la jambe pour porter un spinning heel kick. Nouveau choc qui met John Morrison à terre. Le tombé ! 1 ! 2 ! NON ! John Morrison tient bon. Dolph Ziggler attrape une jambe de John Morrison et porte une Single Leg Boston Crab. John Morrison n'est pas si bien finalement. Situation délicate dans laquelle se trouve l'ancien champion de la Wrestling French Addict. Soudain, Kevin Steen se relève discrètement et se place devant Ziggler, toujour en train de porter la Single Leg Boston Crab. Kevin Steen lui saisit la gorge d'une main et le soulève... CHOKESLAM ! Chokeslam de Kevin Steen sur le Show oFF. Kevin Steen ne s'arrête pas et attrape les jambes de Morrison et porte un Sharpshooter. Ils vont lui briser le dos. John Morrison en a marre et se mord la main pour éviter de hurler. John Morrison rampe vers les cordes. Il n'est plus très loin... Kevin Steen le retire vers le centre du ring. John Morrison ne peut pas tenir aussi longtemps. Ziggler arrive et met une droite de toutes ses forces pour casser la prise de soumission. Dolph Ziggler s'écroule complètement, Kevin Steen lâche la prise et John Morrison peut enfin souffler. Il rampe vers un coin et monte petit à petit au sommet du turnbuckle. Pendant ce temps, Kevin Steen enchaîne des coups au visage du champion. Ce-dernier est en déroute totale. John Morrison monte sur la première, la deuxième puis la troisième corde. Dolph Ziggler et Kevin Steen sont à mi-distance. Le Shaman of Sexy s'élance pour un standing Frog Splash. Dolph Ziggler pousse Steen et c'est uniquement ce-dernier qui se prend la prise aérienne de celui qui s'est autoproclamé Mr. WrestleMania. Le champion relève les deux et les place en position pour un double DDT. Finalement, les deux challengers portent un surpassement qui fait voler Ziggler au-dessus d'eux. Steen charge sur Morrison et les deux passent à travers les cordes et se retrouvent pour la deuxième fois du combat à l'extérieur du ring. Les deux s'accrochent l'un à l'autre et se frappent violemment. Les deux roulent et tapent la table des commentateurs. Kevin Steen prend le dessus et se met à califourchon sur l'autre challenger du match. Il le frappe d'une succession aléatoire de gauches et de droites. John Morrison est désorienté. Il lève la main droite, la tend et tente de trouver quelque chose... la cloche ? COUP DE CLOCHE DANS TA FACE ! AU NOM DE DIEU ! Le coup a sonné dans toute l'aréna. Sur le ring, même Dolph Ziggler semble avoir mal pour Steen. Morrison repousse le corps inerte du canadien. John Morrison se relève non sans mal grâce à la table des commentateurs. SUICIDE DIVE de Dolph Ziggler ! Stoppé par Morrison d'un nouveau COUP DE CLOCHE DANS TA FACE ! Dolph Ziggler a l'arcade ouverte suite à ce choc terrible. John Morrison n'avait pas lâché la cloche. Il la lâche enfin pour attraper Dolph Ziggler et le balancer dans les escaliers. John Morrison détache en deux parties les escaliers et balance celle du haut sur Kevin Steen. Outch ! Il attrape Dolph Ziggler et le prend en position de Fireman's carry. Dolph Ziggler arrive à se dégager. ZIG ZAG ! ZIG ZAG sur les escaliers. Le public est en délire, les commentateurs sont totalement dépassés par les évènements et les trois hommes sont K.O.



« This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! », « This is Awesome ! »



Le public donne de la voix comme jamais ! Le WFA Universe prouve qu'il mérite bien sa réputation de meilleur public d'e-fed française et peut-être du monde ! Kevin Steen est le premier à bouger et pousse l'escalier qu'il a reçu sur lui. Il se relève sous les applaudissements de la foule. Celui qui a fait un carnage lors de son entrée et prêt à en faire tout autant à présent. Il s'approche doucement de ses deux adversaires. Il les relèvent et leur éclatent la tête l'une contre l'autre avant de leur écraser une nouvelle fois cette fois-ci contre un poteau. Il les balance dans le ring et fait le tombé sur John Morrison. 1 ! 2 ! NON ! Tombé sur Dolph Ziggler. 1 ! 2 ! Toujours NON ! Steen donne un coup de pied dans les cordes lorsque John Morrison ET Dolph Ziggler attrape en même temps Steen pour un small package. L'arbitre ne sait pas quoi faire. Les deux insistent. Nous en serions déjà au moins à 5. John Morrison relâche la prise, énervé après l'arbitre. Dolph Ziggler en profite toujours. Quel erreur ! 1 ! 2 ! NON ! C'était très chaud encore. John Morrison frappe des deux avant-bras le champion qui s'écroule. Kevin Steen se relève et tente un coup de la corde mais Morrison esquive en s'abaissant. Pelé Kick ! Steen titube. Morrison monte sur la deuxième corde. Bulldog de Morrison sur Steen. John Morrison est debout tout comme Dolph Ziggler. Les deux s'élancent dans les cordes et coup de la corde à linge de part et autres. Ziggler n'a pas trop de mal à se relever et envoie Morrison par dessus la troisième corde. John s'est bien retenu à cette même corde et Dolph s'en aperçoit. Il fonce mais son adversaire abaisse la corde, le faisant chuter hors du ring. Décidément ! Le public élève la voix pour les deux superstars. Le champion de la WFA se relève grâce à la rambarde et se retourne. Il voit Morrison s'écraser sur lui suite à moonsault. Morrison relève son adversaire et le balance dans le ring. Il le place sur un des turnbuckes et assène un Enzuiguiri Kick. Ziggler titube et John Morrison en profite pour monter sur la deuxième corde. Hurricanrana de John Morrison ! POWERBOMB ! POWERBOMB ! Steen a réceptionné le champion et l'a détruit grâce à une Powerbomb à la volée. I-N-C-R-O-Y-A-B-L-E ! Un pur bonheur pour les fans dans la salle et nous l'espérons chez vous. C'est WrestleMania Baby !



John Morrison, de nouveau à la verticale, se retourne et reçoit un coup de poing dans le ventre de la part de Kevin Steen. The Anti-Christ of Pro Wrestling s'acharne sur le visage de son adversaire à l'aide de droites et de gauches. Kevin Steen écrase Morrison et sa tête contre un des coins, puis dans un second coin, puis dans un troisième coin et enfin dans le dernier coin. Le tour de la honte. Il tente le tombé mais il se prend un coup de pied dans la tête et tombe au sol. Grâce à l'appui des cordes, John Morrison est debout. Il relève aussi Kevin Steen et tente de porter un DDT mais ce-dernier s'extirpe de la prise et effectue un STO. John Morrison a quelques difficultés à se relever tandis que Kevin Steen est lui déjà debout. Dolph Ziggler fonce sur Steen. Facebreaker ! Il vient de se prendre les genoux du champion dans les dents. John Morrison met un genou à terre et reçoit un bicycle kick à mi-hauteur dans la tête de la part du Show oFF. Dolph maintien Kevin au sol avec une clé de bras. Steen n'a pas trop de difficulté à se défaire de la prise. Dolph Ziggler porte ensuite un brise bras en s'aidant de sa cuisse et porte ensuite une Leg drop toujours sur le même bras. Dolph Ziggler est train de faire un excellent travail sur le bras de Steen. John Morrison retrouve ses esprits et court vers les cordes Slingshot hurricanrana porté sur Dolph Ziggler. Il tente le tombé immédiatement, 1, 2, NON pas 3. Il monte sur les cordes et lorsque Steen est debout, il s'élance pour un crossbody. Kevin Steen l'attrape et on peut voir toute la détresse et la peur sur le visage de l'ancien champion de la WFA. Celui-ci se fait écraser contre un coin. Dolph Ziggler saute dans le dos du canadien pour porter un sleeper hold. Vengeance est faite. La prise est portée à la perfection. Steen n'arrive pas à se débarrasser du champion du monde. John Morrison se glisse entre les jambes de Ziggler pour le soulever sur ses épaules et porter une Electric Chair. Kevin Steen tousse un peu et attrape le cou de John Morrison à deux mains et effectue un Two-handed chokelift. Il effectue ensuite un powerslam sur le Shaman of Sexy. Il porte au sol un Hammerlock sur John Morrison. La prise est bien portée. Joe ne peut pas s'en extraire. Dolph Ziggler refait surface et casse la prise de soumission de Steen. Dolph Ziggler assène une série de coups de poing à la fois sur le crâne de John Morrison et sur celui du canadien. Dolph Ziggler est déchainé et s'acharne sur ses deux challengers, simultanément. Il est prêt à tout pour venir à bout d'eux et de repartir avec le titre. Steen le repousse et charge sur Morrison et la bataille des coups de poing commence et risque de tourner à l'avantage du pire cauchemar du catch. Mais Dolph Ziggler retourne au charbon et se mêle à la bataille. John Morrison versus Kevin Steen versus Dolph Ziggler comme s'il venait de commencer. Les trois hommes se battent comme des diables.



Dolph Ziggler prend l'ascendant sur ses deux challengers. Ziggler relève John Morrison et lui colle une droite puis une gauche. Il le projette dans les cordes mais Morrison s'y raccroche, ne le faisant pas rebondir. Kevin Steen fonce sur Morrison qui place ses jambes autour du cou de l'autre challenger. Il semble vouloir partir pour un hurricanrana mais Steen tient bien les jambes de son adversaire et le balance contre un des coins. L'épaule gauche de Morrison a été violemment frappé. Il roule à l'extérieur du ring. Dolph Ziggler écrase le visage de Kevin Steen avec son genou. Dolph Ziggler relève son adversaire. Il le projette dans les cordes, c'est contré par Steen. Black Hole Slam ! BLACK HOLE SLAM de Kevin Steen sur Ziggler. Le tombé. 1 ! 2 ! Pas 3 ! Mais 2 ! Le champion s'est fait avoir sur cette attaque. Le public applaudit. Kevin Steen est debout et son regard ne quitte pas Dolph Ziggler. John Morrison revient sur le ring avec une chaise et frappe Kevin Steen dans le dos une fois. Deux fois ! Trois fois ! Quatre fois ! Steen ferme les yeux sous la douleur trop insupportable. John Morrison en termine avec sa chaise après un cinquième coup de chaise sur le visage du canadien. Dolph Ziggler se relève à présent et se tient le dos. John Morrison lui donne un coup de chaise dans l'abdomen qui plie en deux le champion du monde de la fédération. John Morrison attrape Dolph Ziggler... GOD'S LAST GIFT ! GOD'S LAST GIFT SUR LA CHAISE ! John Morrison vient de porter une des plus célèbres prises de son plus célèbre rival. Tout le monde se souvient de ce match devenu instant classic, il y a un peu plus d'un an. Très bel hommage à cet affrontement qui fut match de l'année 2012 ! Il tente le tombé, John Morrison tente le tombé. 1 ! 2 ! 3 ! NOOOOOOOOON !!!!!!!!!!! Incroyable ! Comment Dolph Ziggler peut-il se relever ? John Morrison n'en revient pas, il se retourne et coup de la corde et ce depuis la troisième corde de la part de Steen. Steen a une belle opportunité d'en finir ce soir. Il relève John Morrison place la tête de ce-dernier entre ses jambes. PILEDRIVER ! NON ! Il se ravise et recule pour se rapprocher de... de la chaise ! PILEDRIVER ! IL EST MORT ! IL EST MORT ! IL A TUE JOHN MORRISON ! Le tombé 1 ! 2 !..........



NON ! NON ! NON ! Toujours pas 3 ! Kevin Steen a les yeux écarquillés et n'en revient toujours pas. Throwback de Ziggler qui surgit de nul part pour mettre hors d'état de nuire le deuxième challenger. Les trois hommes sont complètement K.O. ! C'est l'apocalypse dans le ring. Dolph Ziggler et Kevin Steen se relèvent ensemble simultanément. Coup de pied dans l'abdomen, Dolph enchaîne avec un sitout facebuster. Dolph tente le tombé mais Kevin lui met un coup de tête pour contrer. Dolph recule. Kevin se relève et Ziggler enchaîne avec un shoulder jawbreaker. Il va avoir la mâchoire pétée. Dolph décide de ne plus perdre de temps et place une de ses prises signatures, Heartstopper !!! Multiples Elbow drop suivi par un jumping elbow drop. Il tente le tombé. 1 !....... NON ! John Morrison tire la jambe de Dolph Ziggler.. Ce-dernier lui met un coup de pied au visage pour le faire lâcher la jambe. En vain.. Il faudra trois coups de pied pour que Ziggler vienne à bout de l'abnégation de Morrison. Les deux hommes se relèvent et Morrison met un European Uppercut à son adversaire. John Morrison fonce vers les cordes... FLYING CHUCK ! Ziggler est au sol ! Spinning Hook de Morrison qui enchaîne. Standing Shooting Star Press ! Le festival du Guru of Greatness ! Kevin Steen se relève de son côté et JoMo l'a vu. Moonlight Drive ! Le tombé ! 1 ! 2 ! NOOOON ! NON ! NON ! Et toujours NON ! Jusqu'où vont-ils s'arrêter ? Il relève Dolph Ziggler le prend en position de suplex, contré par le champion qui repousse l'ancien champion du monde de la WFA. Superkick de Morrison, non, le champion a choppé le pied avant l'impact. Il repousse le pied de Morrison, qui fait un tour sur lui-même, Chick Kick ! Dolph Ziggler tombe en piqué pas loin du coin. Le public a malheureusement compris. Morrison monte et part pour un Starship Pain ! STARSHIP PAIN ! Touché ! Le tombé 1 ! 2 ! NON ! 2,99 ! John Morrison a presque réussi. C'est horrible pour le Shaman of Sexy qui se tient la tête entre les mains. Il retente le tombé. 1 ! 2 ! C'est toujours NON ! Troisième tombé. 1 ! 2 ! Quatrième tombé. 1 ! 2 ! Mais jusqu'où ça va s'arrêter...



John Morrison s'énerve auprès de l'arbitre et lui hurle dessus en lui disant qu'il n'a pas compté assez vite. John retourne son attention vers son adversaire. German Suplex de Kevin Steen ! Quelle vitesse d'exécution. Toute la salle reste sur les fesses. Le canadien se relève doucement et en profite pour relever son adversaire. Une fois les deux debout, Steen met un coup de genou dans le menton de John Morrison avant de l'envoyer dans un coin. Turnbuckle thrust de Steen. Morrison est assis dans le coin en mauvaise position. Kevin exécute alors un cannonball senton. L'ancien champion se relève, non sans difficulté, et reçoit une droite. Kevin Steen le relève et lui met un coup de coude dans les dents. Il enchaîne avec un coup de genou dans l'abdomen. John Morrison se plie en deux et ce-dernier voit sa tête être placée entre les jambes du canadien. Powerbomb peut-être ? Ou pire un Piledriver ? Non le Shaman of Sexy s'est extirpé et frappe la cheville gauche de son adversaire. Ce-dernier tombe à genoux. John Morrison le frappe avec plusieurs coups de poing à la tête, en particulier sur le front. Mais Steen se protège et monte sa garde cependant un coup de pied, bien sec et bien placé, dans sa tempe, lui fait mordre la pousière pendant quelques secondes. Et c'est assez pour que Morrison fonce dans les cordes pour une corde à linge dans l'abdomen. Steen s'est plié complètement mais il tient encore sur les genoux. Il balaye ensuite les jambes de son adversaire Morrison tente de calmer un peu les choses et porte ensuite un chinlock. Morrison exerce une forte pression dès le début et garde au piège le québécois quelques dizaines de secondes au sol. Dolph arrive et attrape John Morrison par les cheveux. Il le projette dans les cordes, retourné. C'est donc finalement Ziggler dans les cordes. Morrison veut tenter le surpassement, contré par Ziggler d'un coup de pied. Il s'élance dans les cordes et porte son célèbre Fameasser. Dolph met un coup de pied au visage de Steen qui tentait de se relever. Morrison tente de se remttre debout mais Ziggler le frappe au sol pour éviter que cela arrive. Kevin Steen se relève attaque dans le dos Ziggler jusqu'à le plaquer contre les cordes. Dolph est sous les assauts de Mr. Wrestling et son regard se pose sur la chaise. Il fait une roulade désespérée et se saisit de la chaise pour frapper au visage Steen, qui tombe au travers des cordes à l'extérieur du ring.



Kevin Steen ne bouge pas à l'extérieur du ring. Il est K.O. Dolph Ziggler lâche la chaise, épuisé, par ce match marathon. Il se retourne et reçoit une gauche puis une droite, puis une gauche et enfin un coup de boule. Le retour de John Morrison lui a fait mal. John attend que Ziggler retrouve ses esprits. Il lui porte une prise de tête, qui s'en défait en se met dans le dos du champion et l'attrape par la taille et resserre l'étreinte. Morrison se dirige vers un coin du ring et pousse de toute ses forces avec sa jambe droite contre ce coin-ci pour reculer le plus loin possible et si possible que Ziggler s'écrase contre le coin opposé mais hélas, il n'y parvient pas. Les deux hommes n'ont plus autant de force. Morrison fait une roulade avant, mais rien n'y fait, Dolph reste bien accrocher. JoMo réplique alors par la force et donne des coups de coudes sur les deux côtés du front de son adversaire. Il réussit enfin à s'extirper et attrape à son tour Dolph à la taille avant de lui coincer la tête sous son bras. Le Shaman of Sexy continue d'exercer une forte pression et plaque Dolph au sol tout en continuant de cadenasser sa prise. Dolph, grâce au soutien de la foule, parvient à se mettre à genou mais Morrison le frappe d'une gauche dans le ventre. Mais Ziggler résiste et se relève. Gros coup de genou de John Morrison dans l'abdomen de son adversaire, suivi d'un snap DDT. Dolph n'est pas au top et John le relève pour le balancer dans les cordes et le réceptionner avec une belly-to-belly overhead suplex. Dolph Ziggler n'a jamais été aussi proche de perdre son titre mais John Morrison, lui, n'est pas non plus au meilleur de sa forme et semble très fatigué. Steen, lui, n'existe plus et semble hors-jeu. La victoire va se jouer entre les deux. Pour la plus grande surprise de tous, c'est Dolph qui est debout en premier. John Morrison se relève grâce au coin. Dolph s'approche de lui et reçoit un coup de pied dans le ventre. Il monte sur les cordes pour un Moonsault mais une fois au sommet, Ziggler le frappe dans le dos. Il le rejoint au sommet. Ils sont dos à dos. Ziggler, face au ring, porte un... ZIG ZAG ! Zig Zag de la troisième corde ! Le tombé... 1 ! 2 ! 3 ! NOOOOOOOOON ! John Morrison est toujours là ! Dolph le met sur ses épaules et se dirige vers l'extérieur du ring, là où Steen s'est relevé. Dolph lance JoMo sur Steen, qui attrape l'ancien champion facilement. F-Cinq ! F-CINQ ! OH MON DIEU ! Quel choc ! John Morrison ne donne plus aucun signe de vie. Dolph Ziggler s'est assis dans un coin, exténué. Tandis que Kevin Steen revient dans le ring. Cette « coopération » volontaire ou involontaire a fonctionné. John Morrison ne pourra pas se relever après ce qu'il vient de prendre en moins d'une minute. Dolph s'approche de Steen, qui lui balaye les jambes. Roll-up ! 1 ! 2 ! 3 ! Ça ne peut pas finir comme ça ! Ça ne pouvait pas finir comme ça... Dolph Ziggler s'est dégagé juste à temps et maintient le suspens. Dolph se relève rapidement tandis que Steen a juste un genou à terre. Ziggler prend appui sur la cuisse de Steen et met un coup de genou terrible dans le menton. Dolph tient une corde et commence à effectuer un geste bien connu. Il lève sa jambe et la tape contre le ring. Il la lève une deuxième fois et la tape une deuxième fois. Il fait signe en direction de Morrison pour se moquer de lui. SWEET CHIN MUS... esquivé par Steen. Inverted atomic drop de Steen. Woo ! Steen prend Ziggler en position de Powerbomb/Piledriver. Ziggler s'échappe. Russian Legsweep, contré. Steen tente un coup de la corde à linge mais Ziggler s'abaisse au bon moment et attrape Steen par le cou... Dream Street. Non ! Ziggler n'est pas parvenu à porter la prise. Steen l'attrape et le balance dans un coin. Dolph tombe à la renverse et Steen monte sur les cordes. Il monte sur la troisième corde. 450° Splash ! 450° SPLASH esquivé par Ziggler ! Ziggler se relève dans le dos de Steen. ZIG ZAG ! Le tombé ! 1 ! 2 ! John Morrison est de retour ! 3 ! Trop tard !




Spoiler:
 


Booker : SwantonBomb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10333
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 23:05

mrcoffeeinthebank a écrit:
Gbacca, je te souhaite une joyeuse retraite qui commence avec.... UNE DEFAITE A WRESTLEMANIA! QUI EST TON DIEU, DESORMAIS!?

Et répète-toi cette phrase : "Tout s’achève, Seth. Tyler. Both of you… Ton Dieu n’existe plus…"

C'EST FINI! OVER! TERMINADO! NANANA NA! NANANA NA! HEY HEY HEY GOOD BYE!

Sans rire, j'ai adoré feuder contre toi et tes segments de folie Very Happy et j'ai adoré que TS finisse grandiosement cette rivalité! Merci à vous deux!

M'en fous mon dieu existe toujours dans mon cœur ! (ouais Seth va revenir en chanteur de boys band chrétien et ça sera le titre de la première chanson lol )

Pareillement pour moi, ce fut un plaisir, et je n'ai pas honte de ma défaite !

merci pour ta confiance pour les segments Very Happy !

(et puis bientôt je pourrai râler sur le booking ça me fera ma vengeance mwarf lol )

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
avatar

Messages : 1593
Age : 28
Humeur : caféiné

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 23:08

Gbacca a écrit:
(et puis bientôt je pourrai râler sur le booking ça me fera ma vengeance mwarf lol)

Ca m'étonne pas de toi, vil ex-headbooker! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nak
Pénélope du forum
avatar

Messages : 2338
Age : 26

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 23:11

Diantre. Swanton, c'est énorme ! Très très gros booking, maitrisé de bout en bout !

Même si c'est ce nul de Ziggler qui gagne à la fin Sheik

LA LUMIERE REVIENDRA ! LA LUMIERE REVIENDRA ! BOUH ZIGGLER TU PUES !
On va venir te niquer avec mon pote "Royalist-Liberal" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   

Revenir en haut Aller en bas
 

WFA Wrestlemania IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Rumeurs] Et si l'Undertaker ratait Wrestlemania ?
» [Rumeurs] Matchs importants prévus pour Wrestlemania 29
» [Competition] Ou se déroulera Wrestlemania 29 ?
» [Débat de la semaine] Le pire Wrestlemania de l'Histoire ?
» [Divers] 5 Dream matchs pour Wrestlemania 29 (WWE.com)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: E-Fed :: Shows :: PPV-