Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Oh ? Un show WFA serait en train de poper par ici ?!
Notre traditionnel concours de popularité WWE de fin d'année a commencé ici ! Venez voter !
Le débrief de TLC est dispo ici ! Bonne écoute (en plusieurs fois je pense ^^' ) !
Notre e-fèd, reprend, la WAF c'est par ici que ça se passe ! Viendez !

Partagez | 
 

 WFA Wrestlemania IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10302
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:14

Content que le parti pris "comedy wrestling" vous ai plu !

Et je tiens à féliciter moi aussi Aralar pour son gain de titre mérité !

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SwantonBomb
Head Booker
avatar

Messages : 1776
Age : 23

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:15

Oh putain le con  lol lol 
Ce mec est un génie. Steamboat mériterait presque le Hall of Fame ^^

Bravo à TBK et à Aralar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
avatar

Messages : 4725
Age : 27
Localisation : Dans le TARDIS.

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:17

Ce premier match, dommage que Steamboat n'ai pas gagné. lol 
En tout cas, un grand bravo à Aralar pour ce titre.
J'ai hâte d'assister à ce De Burchill vs Junior qui promet.  Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10302
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:19

*Ding, ding, ding*  

Justin Roberts : Ladies and gentlemens, the Following contest… is for the WFA Harcdore championship !

La foule donne de la voix et le ring semble avoir été garnie de quatre bonnes grosses poubelles remplies à ras bord d'un petit peux de tout ce qui pimente ce genre de match. Les armes de fortunes des deux zouaves qui vont s'affronter ce soir pour le bon plaisir d'une foule d'abrutis.

 

Justin Roberts : IntroducinfirstfromTheLastHouseOnTheLefttheHardcorechampionSamiCallihan.

Et Justin ne perd pas de temps et quitte le ring pour se réfugier prêt de la table des commentateurs, car on le sait maintenant Sami semble prendre un malin plaisir à lui porter des LARIAT ! FUCK'N LARIAT SUR JUSTIN ROBERT ! Callihan viens de sortir du public tel un Jump Scare Cat et viens de sécher le pauvre Robert !

Sami est content. Il exécute une petite danse de la joie.

Callihan : Eeeeeet ouais trou d'cul ! Même pour Wrestlemania le sale et répugnant Callihan ne laissera pas ton petit coup de poulet tranquille ! Bonne réanimation BIATCH !

L'arbitre qui a l'habitude de se prendre des beignes lui aussi préfère prendre également ses distances lorsque le hardcore champion rentre sur le ring.
Callihan balance sa ceinture à la gueule du fuyard, le menaçant et lui conseillant de prendre soin de son bien s'il ne veux pas finir comme la petite fille dans la chanson du cochon sauvage.

Le champion fait ensuite un tour du ring, deux kendo stick et donne un coup de pied dans une poubelle.

Callihan : And from my ass, weighted at 1897 pounds of golden shit, my opponent... AND MY BITCH ! This peace of crap... oh and who give a fuck ? Come here and play with me you fagged !

Santino : Ma ! Que grossièreté !

Matt Striker : Ta gueule panzanni ! Au chiotte la pédale dorée !

 

Et voilà le challenger... qui pour l'occasion a laissé tomber la robe de chambre pour un superbe costard noir et dorée ( qui le forcit un peu ). En mode Goldfather ! Il se dirige lentement vers le ring ne lâchant pas du regard le champion qui attend de pied ferme le membre de l'EoC en écumant comme une bête.

Cela ne semble aucunement effrayer Goldust qui monte sur le ring sans sourciller. Callihan prend un kendo dans chaque main et se dresse face à l'ex champion qui le toise d'une bonne tête.

La cloche sonne et le match démarre !

Coup de kendo dans les côtes de Goldust... qui ne sourcille pas et bloque l'arme. Callihan tente de retirer l'arme mais celle si est bien bloqué par Goldust. Et un autre coup de Kendo dans le côtes mais l'autre arme est également bloquée. Callihan ne comprend pas. Un tel coup aurai du faire plier l'homme dorée de douleur.
Coup de pied dans le genoux de Callihan, et coup de genoux dans le ventre. Callihan lâche ses armes et Goldust en profite et s'acharne sur le dos de son adversaire avec les deux kendo stick. Callihan rampe vers la poubelle afin de prendre une nouvelle arme, mais Goldust le devance et donne un coup de pied dans la poubelle mettant les armes hors de porté du barge. Et les coups de kendo pleuvent sur Callihan qui hurle de douleur à chaque coups. Il roule hors du ring en se tenant le dos. Mais Goldust le suit. Il va pour le frapper dans le dos mais Callihan dans un réflexe éclair lui envoie un coup de pied dans l'abdomen. On attrape Goldust par la tête pour l'envoyer s'écraser contre la rambarde de sécurité NON c'est retourné et Callihan viens de s'écraser le dos contre la rambarde ! Pas le temps de dire "ouf" que Goldust l'envoie bouler de l'autre côté de la rambarde avec un coup de la corde à linge.
L'homme dorée refait le noeud de sa cravate sous les hourras de la foule alors que la caméra filme Callihan en train de se demander ce qu'il fout là.

Goldust après avoir communié avec la foule va chercher Callihan, mais ce dernier sort comme un diable à ressort pour lui mettre un coup de chaise en pleine poire. Goldust s'écroule au sol, sonné, mais Callihan ne s'arrête pas là. On prend Goldust en backbreaker et c'est porté à même le sol. Callihan relève Goldust mais est surpris par des coups de poings dans l'abdomen. Décidément Goldust ne manque pas de ressource. Le bizarre one se met à genoux et envoie une claque dans le gosier de Callihan.
Sami lance un juron étouffée en se tenant la gorge puis retourne dans le ring. Goldust le suit, mais Sami se précipite sur lui et le repousse jusqu'a un coin du ring. Il lui balance un coup de bélier puis enchaine avec un atémi... qui ne claque pas. Perplexe Sami arrache la chemise de Goldust... UN GILET PARE BALLE ? WTF ! Voilà qui explique bien des choses.
Et voilà que Goldust profite de la confusion de Callihan et le met à sa place pour une série d'atémis qui claque bien. Au bout du dixième Sami s'écroule et rampe pour sa vie. Goldust en profite et attrape un panneau stop qu'il martèle sur le dos de Callihan. On tente le tombé, mais seulement 1.

Goldust relève Callihan et l'envoie dans les cordes, coup de la corde à linge, esquivé par Callihan qui rebondit et drop-kick to the knee. Goldust est à genoux, Callihan ne perd pas de temps et DDT. Callihan fou de rage profite que son adversaire soit dans les vapes pour lui retirer son gilet et le balance hors du ring. Pas de ça chez nous monsieur ! Les protections c'est pour les tapettes de CRS.
Callihan attrape une poubelle et la balance sur le dos de Goldust. Callihan retourne fouiller dans une des poubelle... mais le jolie fil barbelé que voilà. Callihan se précipite sur Goldust et va pour lui marteler le crâne à coup de poing barbelé, mais Goldust attrape le bras de Callihan et retiens son coup... le poing se rapproche de plus en plus dangereusement du visage de Goldust... qui mord le poignet de Callihan ! Callihan lâche sa prise mais balance un coup de pied au visage de Goldust. On relève Goldust. Coup de pied dans l'abdomen, puis on attrape son visage et coup de poing barbelé... non bloqué ! Droite de Goldust dans la face de Callihan qui recule sous les coups, jusqu'a se retrouver dans les cordes, et on envoie Callihan rebondir dans les cordes. Big Boot de Goldust. On tente le tombé. Même pas un puisque Callihan réussit finalement à placer son coup de poing dans le visage de Goldust. En tentant le tombé il s'est jeté dans le gueule du loup. Goldust se tiens le visage et Callihan n'en démord par, il se place sur le dos de Goldust et lui balance d'autres coups de barbelés au visage ! Ça saigne les gars !

L'arbitre tente de s'interposer mais tout ce qu'il gagne c'est de se faire engueuler par le Hardcore champion. Callihan ne perd pas de temps et va coincer une chaise entre deux coins de ring. Il attrape la tête de Goldust et l'envoie s'écraser contre la chaise. CLAC ! Ça doit faire mal. Et coup de kendo sur le dos de Goldust alors qu'il a toujours la tête dans la chaise. Callihan ne lâche rien, il est en pétard ! On tire Goldust par la combinaison et leaping russian legsweep. Tentative de tombé... mais simplement deuuuuuuuux !
Callihan relève le bizarre one et enchaine les coups de têtes sur son front. Goldust s'écroule, il commence à méchamment pisser le sang alors que Callihan semble encore bien frais, il est même chaud comme la braise. Coup de pied dans le visage de Goldust. On traine la carcasse de Goldy vers un coin du ring... et que fait Callihan... il a une chaise entre les mains et il monte sur la troisième corde.

Leg drop with chair ! Mais Goldust à esquivé ! Callihan s'est éclaté le derch' ! Goldust tente le petit paquet ! Un, deux... mais c'est tout ! Callihan est debout et il se tiens l'arrière train, il se retourne vers Goldust et esquive in-extremis un coup de Kendo ! Goldust à manqué son coup, il se retourne et Bicycle Kick en pleine face ! Dommage pour le membre d'EoC. Callihan est maitre du match qu'il domine depuis un bon moment maintenant.
Callihan va sous le ring chercher de nouveau jouets. Il sifflote et se fout des hués qu'il reçoit ! Et voilà une très belle table barbelé qu'il déplie et installe en dehors du ring ! Et quel beau cactus que voilà ! Oui Callihan se sent la main verte aujourd'hui... oh mais Callihan abandonne la végétation et préfère se jolie sac... mais que peux il bien contenir ?
Callihan remonte sur le ring tout heureux !

"Chériiiiiiie ? Devine ce que j'ai pour toi ?"

SPINEBUSTER ! Goldust à surpris son monde. Callihan est au sol, de même que le bizarre one. Ce dernier encouragé par les chants du public rampe vers le cactus et voilà qu'il a enfin une arme entre les mains. Callihan s'est relevé et coup de Cactus dans la face. Callihan est à genoux, et hurle, il n'ose pas se toucher le visage pour en retirer les piquots. Et second coup de cactus sur le dos cette fois. Goldust retourne son adversaire et coup de cactus dans les boules ! NON coup de pied de Callihan dans le visage de Goldust. Callihan se relève ! HALF NELSON SUP... Non coup de coup dans le visage. Et coup de cactus dans le visage de Callihan ! Non esquivé et la Half nelson suplex qui passe cette fois ! NON ! Toujours pas ! Goldust est sur pied ! Callihan se retourne et se mange un power-slam ! Tentative de tombé qui n'aboutit pas.
Goldust relève Callihan et lui balance une grosse droite. Callihan est dans les cordes, Goldust tente un coup de la corde à linge mais coup de pied de Callihan ! Non ! Bloqué par Goldust qui tire Callihan vers lui et porte un power-bomb ! Puis un autre ! Et un troisième ! Goldust à le visage rouge de sang mais il demande les encouragements du public en hurlant de rage ! Le courage est revenu et Goldust ! Et le voilà qu'il monte sur la troisième corde ! Et le MOOOOOOONSAAAAAAAAAAAAAAAULT !

CA PASSE ! UN ! DEUX ! ET TROIS !
NAAAAAAAAAAAAAAN ! Dégagement de Callihan au dernier moment ! Goldust n'en crois pas ses yeux. Il est exténué ! Peut-être trop vieux pour ses conneries... non il faut être plus vicieux ! Plus méchant ! Goldust ne se résigne pas ! Callihan a amené un sac ? Et bien voyons voir ce qu'il y a dedans... Oh god ! L'argenterie de belle maman ! Des fourchettes, des couteaux, des assiettes, des flûtes à champagnes ( dont certaines se brises en tombant ). Bah ! Peu importe ça fera l'affaire. Goldust tire Callihan vers lui, il lui place la tête sous son bras... FINAL CUT ! NON ! Callihan est retombé sur ses pieds et a bloqué la tête de Goldust ! DDT ! Retourné et coup de la corde à linge, esquivé par Callihan ! Coup de pied dans l'abdomen, Callihan prend Goldust en power-bomb ! Goldy va s'écraser sur l'argenterie !

HURRICANRANA ! Callihan a été projeté dans l'argenterie ! Le verre s'est brisé sous son dos ! Callihan souffre terriblement et hurle ! Quel move de la part de Goldust ! Ce dernier se précipite sur Callihan ! Tombé ! Un ! deux ! Et T... FOURCHETTE ! Coup de fourchette dans l’œil ! Callihan viens de filer un coup en traitre ! Goldust s'est une nouvelle fois laissé surprendre ! Callihan ne perd pas de temps et brise une assiette, puis deux sur la tête de Goldust. Callihan est fou de rage ! Bon dieu regardez l'état de son dos ! Mais l'animal fou n'a cure de la douleur ! Il plaque Goldust contre un coin du ring, lui balance une série de coup de béliers. Et il monte sur la seconde corde... ET IL BALANCE DES COUPS DE FOURCHETTES SUR LE FRONT DE GOLDUST ! BAW GAD ! Goldust pisse le sang... ça en devient alarmant. L'arbitre veux s'enquérir de l'état du membre d'EoC mais Callihan le tire par le maillot et l'envoie bouler plus loin. Il attrape Goldust par la tête et le tire vers le bord du ring. Oh non il place la tête de Goldust entre ses cuisses, et il regarde la table barbelé d'un air mauvais et... il s'élance ! PILEDRIVER ! GOLDUST IS DEAD ! FUCK YOU EOC ! PERSONNE NE SE RÉVEILLE D'UN COUP PAREIL !

Alors que les chants Holly Shit montes des gradins, Callihan réussit à se sortir de se méli-mélo de fils barbelés. Il s'affale contre un des escaliers en métal et contemple son œuvre. Goldust est inerte au milieux des débris de bois et de fils barbelés. L'arbitre arrive finalement à hauteur du bizarre one et lui demande comment il se sent... Non le match ne peux pas continuer. Goldust perd trop de sang. L'arbitre va pour faire sonner la cloche, arrêter le massacre... mais une main viens suspendre son geste... Goldust viens d’agripper la jambe de l'arbitre. Goldy n'est pas mort mesdames et messieurs ( Pas encore du moins ) et il demande à l'arbitre de ne pas arrêter le match. L'arbitre lui fait signe que non de la tête. Son état est trop grave. Goldust est debout et il implore l'arbitre, mais ce dernier dit que ce n'est pas raisonnable. L'arbitre fait signe d'arrêter le match... DROITE DE GOLDUST SUR L'ARBITRE ! L'Arbitre est chaos !
Callihan est mort de rire. Il se dirige tranquillement vers Goldust et commence à l'asticoter. Le bizarre one tangue, il tente des droites mais l'hardcore champion les esquives toutes aisément. Goldust est à bout de souffle, la tête lui tourne... il a perdu trop de sang. Callihan se fout de sa gueule et commence à lui coller des petites tartes... GROSSE CLAQUE DE GOLDUST ! Callihan se masse la joue et porte une exploder suplex à même le sol à Goldust ! Porté avec autorité mesdames et messieurs ! Goldy est bien séché et Calli' a finit de jouer.

Callihan fait rouler Goldust sur le ring. Il est temps de tenter de tomber... ah le con d'arbitre ! Callihan met des claques à l'arbitre pour qu'il se réveille... ce qu'il fait avant de se mettre à hurler de peur, mais Callihan tente de rassurer ce dernier. Finalement l'arbitre se calme et décide de faire le tomber... LARIAT DE CALLIHAN SUR L'ARBITRE ! DAFUQ ? C'était trop tentant pour Sami ! Il peut décidément pas saquer les arbitres !
"Oh come on ! Give me an other !" hurle il alors qu'un nouvel arbitre descend la rampe d'un pas peu assuré.
Finalement Callihan fait une nouvelle tentative de tombé. Un, deux et trois... NON ! NOM DE DIEU NON ! GOLDUST VIENS DE LEVER L’ÉPAULE AU TOUT DERNIER MOMENT !

"PUTAIN JAMAIS TU CRÈVE TOI !" hurle Callihan. Mais Goldust ne répond pas, il se contente de trembler tout en essayant de reprendre ses esprits. Callihan prend finalement un néon qui se trouvait dans une poubelle et le fracasse sur la tête de... MON CUL ! DICK-SLAM OUT OF NOWHERE BITCHIES ! PUTAIN GOLDUST A SON SECOND SOUFFLE ! IL EST DEBOUT ! C'EST UN STEACK HACHE AMBULANT MAIS PUTAIN IL EST DEBOUT !
Callihan se relève en se tenant le dos et droite de Goldust ! Droite de Callihan ! Et re-droite de Goldust ! C'est du "à toi à moi" sous les "bouh/yeah" de la foule. Coup de pied dans l'abdomen de Goldust, non le pied est attrapé et stepover heel kick de Goldust ! Mais Goldust ne lâche pas Callihan ! FINAL CUT ! NON BLOQUÉ ! SUPLEX ! NON ! Goldust par derrière et Hangman's Neckbreaker, retourné par Callihan qui prend Goldust en piledriver ! C'EST PORTÉ !  NON PETIT PAQUET ! UN ! DEUX ! DÉGAGEMENT !
Goldust est dans les cordes et Callihan le fait passer par dessus la troisième cooooooooooorde ! Et Callihan prend son élan et s'élaaaaaaaaaaaaaaaaaaance ! SUICIDE DIVE ! CHAIR SHOT ! GOLDUST VIENS D’ÉCRASER CALLIHAN COMME UNE MOUCHE ! Le bruit à claqué dans toute l'aréna ! Holly Shit time ! Goldust ne perd pas de temps, il va sous le ring et en sort... une vitre ! WOH LA PUTAIN D'SA RACE ! Goldust place la vitre entre le ring et la rambarde de sécurité et il place Callihan sur la vitre.
Goldust est à bout, il manque de s'écrouler... et il rampe lentement vers le turnbuckle... il est trop lent ! Callihan va se réveiller c'est sur ! Il met trop de temps, mais le voilà finalement sur le turnbuckle... Il va pas y arriver !
MOONSAULT ! QUI PASSE UNE NOUVELLE FOIS ! BRUIT DE GLACE QUI SE BRISE ET GROSSE POP MAIS CETTE FOIS PAS DE STONE COLD EN VUE !

Les deux hommes sont inertes en dehors du ring... aucun des deux ne semble pouvoir se relever après un tel choc... l'arbitre s'approche d'eux pour constater les dégâts... est ce que nous allons avoir droit à un draw mesdames et messieurs ?
Non les deux hommes commences à bouger tout doucement. Encouragés par la foule, les deux hommes, non sans peine arrives lentement à remonter sur le ring.

Spoiler:
 





-Car...Carlito, r'ga'de! C'est lui!, bégaie Samoa Joe dans le Jobber Jungle
-Oh mince! C'est... C'est....
-STONE COLD STEVE AUSTIN!
-Alors les zouaves? Faut que j'tape sur qui pour avoir une bière?!"

Le néo-Hall of Famer s'asseoit sur un tabouret. Les APA se précipitent pour lui en donner deux, trop contents de voir leur idole de beuverie en face d'eux. Après que Stone Cold boit la mousse (sous un WAAAAAH admiratif des APA), il propose alors de raconter quelques histoires d'alcool. Leur a-t-il raconté la première soirée de la WFA qui s'est fini avec des shots d'alcool à brûler? Les APA se servent une bière et écoutent religieusement.
Une petite voix se fait entendre du fond de la salle.

"Est-ce que je pourrais ravoir une grenadine, s'il vous plait? Mais sans glaçons, parce que ça me fait bobo aux dents!"

La caméra filme une table au fond. Ce sont The Bryan Kendrick, tout nouveau champion TV, déjà en costume impeccable, le Big Show et Eric Young. Ce dernier a levé la main timidement. Mais ni Carlito, ni Samoa Joe ne lui prête attention, se concentrant sur l'anecdote du Rock qui avait remplacé l'eau de la bouteille de Triple H par un alcool de betterave avant une de ses entrées. Sara Del Rey va servir l'ex-BRC.

"Hellooooo! Jolie serveuse! Wanna get lucky?", fait The Bryan Kendrick à la serveuse.

En guise de réponse, Sara lui envoie une tarte monstre. En se relevant, il remet sa cravate droite et dit qu'il lui a tapé dans l'oeil, ce n'est qu'une question de temps. The Big Show est sur son PC, en train de commander une 3DS, et Eric Young est trop occupé à faire des bulles avec sa paille.

"-Amateur...
-Hé! Qui a dit ça? Je suis The Bry...! THE BARNEY STINSON!"

C'est Patrick Neil Harris! BARNEY STINSON! Il se tient devant le champion TV, qui se met à lui serrer vigoureusement la main. En apercevant sa ceinture TV, Harris lui demande:

"-Tiens, on dirait que tu as réussi le plan à 3! High five, jeune padawan!
-Hein? Euh non... J'ai gagné un match de catch! It was legen.... wait for...
-Du catch contre des robots?
-Euh ouais presque!
-Awesome! Raconte moi ça!"

Harris se commande une bière et s'asseoit à côté de son homologue WFAesque. A ce moment, Richie Steamboat débarque en trombe dans le Jobber Jungle. Il s'affale sur le zinc et commande une bière.
Les clients du bar arrêtent toute activité et observent la scène.

"-Une bière?, lui demande Sara. Tu es sur?
-Ouais! Une Heineken, un truc fort!"

La foule reprend une activité normale, soulagée. Richie vient rejoindre les anciens participants au TV championship match, et semble déprimer. Le Show du Grenier ne lui accorde qu'un rapide coup d'oeil, trop concentré sur son écran d'ordinateur.

"-T'étais où, toi?
-Nom d'un petit bonhomme! Je me suis encore pommé pour trouver ce bar! Je me suis retrouvé sur le parking, puis sur l'autoroute, puis à l'aéroport, puis encore à ce casino, encore Elvis, la Maison-Blanche, la Lune... Tout! A pied! Kaitlyn va me flinguer!
-Mais non! Mais non!
-Mais si! Parce que si j'étais pas champion TV, j'allais partir en...
-YOUHOU! RICHIE TU ES LA?, fait Kaitlyn qui arrive dans le bar. Mais! Tu bois!? Oh, je comprends mon amour! Tu es stressé par cette formidable expérience! Allez viens!, s'exclame-t-elle en lui tenant la main.
-Euh, ça m'intéresse pas, mais pour savoir : vous allez où là?, demande Neil Patrick Harris.
-On part en lune de miel!, répond amoureusement Kaitlyn. Tu dis au revoir à tes amis, Richie Chéri?
-AU SECOURS!, hurle Richie Steamboat"

Kaitlyn traine Richie Steamboat à l'extérieur qui tente de s'accrocher aux objets du bar. Patrick Neil Harris se demande si un gamin peut s'accoupler avec une meuf qui ressemble à François. High five avec The Bryan Kendrick et Stone Cold Steve Austin. D'un coup, Show ferme son PC et se lève.

"-Moi aussi, je dois y aller! Je suis pris dans l'équipe américaine pour la coupe du monde de Call of Duty. Je viens de parler avec le sélectionneur sur skype. Ca risque de prendre du temps. L'entrainement dure un an!
-Call of Duty? Worst game ever!"

KO Punch dans la face du Bryan Kendrick! Show du Grenier dit au revoir à tout le monde, tandis que The Bryan Kendrick peine à se relever. Pas rancunier, Show vient le saluer également, et le remercier pour les conseils vestimentaires qu'il lui a donné.
Le néo-champion TV se masse encore la joue, tandis que Young fait encore des bulles, l'air mi-interrogatif, mi-moqueur.

"-T'as une copine, Bryan?, lui demande-t-il
-Non, mais moi je n'ai pas un gorille qui me sert de meuf! HAHAHA...", rigole Kendrick qui sent une main sur son épaule.

C'est ODB! Elle n'est pas contente!

"-Hey! Si vous voulez vous battre, c'est en-dehors du bar!
-On va pas se battre, on va faire le tché-ché!
-Maman!, fait un Bryan Kendrick paniqué. Bro! Aide-moi!
-Ouais, ouais!, fait vaguement Barney Stinson. Déjà je prends un verre avec Stone Cold Steve Austin!"

D'un regard, Sara, Carlito et le Gros se mettent d'accord. Best Wrestlemania Moment Ever!


Bookers : Match : Clowny, Segment : Coffee

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nak
Pénélope du forum
avatar

Messages : 2338
Age : 26

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:24

WTF ? lol lol

Limite le segment part tellement en vrille qu'il occulte le très bon match qui le précède.

Show cheers
Goldust again ! cheers

Bravo les gars c'est vraiment dément !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HeelManiac
Champion
avatar

Messages : 2637
Age : 26
Localisation : Chez ta soeur.
Humeur : Heelesque

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:26

"Patrick Neil Harris se demande si un gamin peut s'accoupler avec une meuf qui ressemble à François"


Ce segment résume à peu près tout. C'est quoi ces segments hilarants que vous pondez depuis le début? lol Les APA ont leur place à Wrestlemania avec ces segments, j'espère en voir encore d'autres !


Holy Shit Match juste avant entre Callihan et Goldust, Clowny s'est lâché et le résultat est très bon !


Et puis, il y'a eu ce... " MON CUL ! DICK-SLAM OUT OF NOWHERE BITCHIES ! PUTAIN GOLDUST A SON SECOND SOUFFLE ! IL EST DEBOUT ! C'EST UN STEACK HACHE AMBULANT MAIS PUTAIN IL EST DEBOUT "


Une seule chose à dire : Merci Clowny, merci lol  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flying Panda
Administrateur
avatar

Messages : 2534
Age : 33

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:27

Je kiffe le fil rouge au Jobber Jungle !

SHOW !!  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralar
EC3
avatar

Messages : 870
Age : 32
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:27

Que quelqu'un vienne en aide à TBK lol
Bien vu le passage de Neil Patrick Harris, je l'avais prévus pour ma prochaine promo, dommage pour moi lol

Bravo à Goldust ! Hardcore Powa !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10302
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:27

Ouais je commente aussi ce soir (toujours après le premier commentaire AH AH ) !

Bon boulot Clowny, avec un excellent match hardcore, une fois de plus, autour d'un titre que tu portes à bout de bras depuis le début cheers !

Et Coffee les segments dans le Jungle Jobber sont vraiment excellents pis c'est tout !

Et bravo à Show' et l'EoC, première victoire avant celle contre Dibiase Jr  Mister Green 

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
avatar

Messages : 3093
Age : 24
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:28

Dieu ce match de Clown... C'est simple, du gore, de la pression, une feud intense, de l'humour noir et grincant, c'est pour ça que le Bastard est le meilleur pour créer un univers dans les matchs hardcore. Cet Extreme Rules Match était tout bonnement halletant, Clown je t'aime ! Belle victoire de Goldust qui gagne son deuxième titre, je me doutais de cette victoire, tant la promo de Show était prenante lors de la dernière session !

Les APA, un fil rouge pour les segments de ce Mania ? Je demande que ça ! Ils accueillent en tout cas les stars les unes après les autres ! Kendrick, WTF ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
avatar

Messages : 4725
Age : 27
Localisation : Dans le TARDIS.

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:29

Citation :
Justin Roberts : And your winner... and neeeeeew WFA Hardcore champion ! Gooooooolduuuuuuust ! And fuck you Callihan !

 lol lol lol lol

Très content pour Goldust, c'est amplement mérité et le segment qui suit est juste génial même si je plains ce pauvre Kendrick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SwantonBomb
Head Booker
avatar

Messages : 1776
Age : 23

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:30

J'adore ce championnat Hardcore ! C'est toujours des supers moments et quand en plus c'est Wrestlemania, c'est du bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JoMo Styles
EC3
avatar

Messages : 876
Age : 19
Humeur : On mange quoi ?

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:33

Roberts lol 
Gros, gros match, bien violent !  Mad  Bravo à Show' par contre EoC remporte un nouveau titre  Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10302
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:39

*DING DING DING*

Justin Roberts : The Following contest… is a Last Man Staaaandiiiing Match !




Justin Roberts : Introducin’ first, from Lucerne, Switzerland, weighted at 242 pounds… Antoniiio Cesaroooo !

Il n’y aura aucun babyface dans cette rencontre promise à la violence et aux règlements de compte. Les Bad Mood Miracle, entre grandeurs et décadences, ne sont maintenant plus que deux hommes sur le point d’imploser. Sous une bronca masquant de légers encouragements, Antonio Cesaro débarque sous le titantron le visage fermé, ne prêtant aucune attention à l’immense foule autour de lui. Ses yeux se perdent dans une Arena sombrant peu à peu dans la nuit, scrutant les tables, les barbelés, les infrastructures typiquement hardcore installés pour ce Last Man Standing. Les bookmakers et les journaux ne placent pourtant pas le suisse comme le digne favori du match. A tort ou à raison, il est clair que les résultats des anciens Tag Team Champions ont toujours porté à controverse. Ce soir, le monde saura enfin qui de Cesaro ou de son partenaire déchu était le véritable maillon faible (bisous à Laurence Boccolini). Antonio passe ses mains sur le métal d’une échelle à quelques centimètres de lui, baisse les yeux, la peau tout juste huilé, le regard noir. Comme en communion avec celle-ci, lui implorant la victoire, avant de pousser un cri rageur et d’avancer vers le ring. La tension s’installe très vite quand le suisse perd son sang-froid, narguant plusieurs fans qui… WAIT… What the… Dean Ambrose ! Dean freakin’ Ambrose débarque en courant dans le stade et… Il attaque son ancien partenaire par derrière avec une chaise ! Un, deux, trois, quatre… Cinq coups de chaise directement dans le dos du suisse, qui est à genoux et tente de fuir les assauts de son adversaire ! Les huées s’envolent ! La cloche n’a même pas encore sonné que l’officiel de la rencontre, Scott Armstrong, est déjà descendu du ring pour un éventuel décompte. Dieu, personne n’avait vu venir une intervention aussi rapide de l’ancien CZW Champion ! Le Street Dog attrape le visage de Cesaro, et le balance contre les barrières de sécurité. La rivalité grandiloquente de ces deux personnages laisse place ce soir à une violence qui ne perd pas une minute pour se dessiner. Les droites pleuvent sur Double C, qui ne semble pas comprendre ce qui lui arrive. Dean s’acharne violement sur son ancien partenaire, jusqu’à le relever et lui faire épouser le poteau du ring ! Antonio est groggy, tâtonne dans le vide, essayant de mettre la main sur un Dean Ambrose qui déambule frénétiquement face à lui, les yeux emplis de haine. La Swiss Sensation est à quatre pattes, avance vers la rampe d’entrée, comme suivit par un ultime chasseur. Les fans au premier rang sont en ébullition, aveuglés par l’acharnement dont fait preuve Ambr… Cesaro ! Cesaro revient dans la partie avec une balayette sur son vis-à-vis ! Se tenant le crâne et craquant les os de sa nuque, il se positionne derrière son ancien partenaire, prend quelques pas d’élan, positionné comme un coureur dans ses startings blocks et… Non non,  pas déjà… SPEAR ! FREAKIN’ SPEAR à travers la barricade ! Les deux hommes viennent d’exploser la barrière de sécurité ! Quel début de match !

Mis à mal dès les premières minutes de la rencontre, la sensation suisse revient fort, et frappe dur. Peu à l’aise au milieu d’une foule qui n’ose pas toucher les deux furieux, Ambrose et Cesaro sont debout, alignant manchettes, droites, gauches, atémis pour faire fléchir l’adversaire. A ce petit jeu, c’est bien Antonio qui prend l’avantage. Attrapant la tignasse du Street Dog avec férocité, il vient écraser son visage contre les marches à trois reprises, avant de l’envoyer promener contre un membre du personnel de sécurité. A noter que de loin, celui-ci n’est pas sans rappeler David Hasselhoff. Enfin, période Malibu, pas Piranha 3D. Le suisse ne perd pas un seul instant, accourt en direction de son vis-à-vis, porté par les chants du public. Les anciens coéquipiers s’abandonnent de plus en plus haut dans les gradins, et enfourchement de Cesaro ! Il casse le dos du chien fou sur une chaise vide recouverte d’un paquet de popcorn ! Le malheureux spectateur, probablement en pause pipi (quel con…) n’aura plus que des miettes pour se goinfrer. L’officiel écarte la foule pour se frayer un passage avec les deux superstars, et distingue à peine Antonio chopper Ambrose sous son épaule. Le Street Dog se débat… en vain, DDT à même le sol ! Il est parfaitement exécuté !  Le suisse se redresse en hurlant, comme s’il se pourléchait déjà les babines de la carcasse Dean Ambrose. Pourtant, celui-ci ricane. Il ressuie quelques gouttes de sang déjà coulantes sur son front, se tenant l’arrière du crâne avec difficulté. Ce n’est pas normal. Ambrose ne donne aucun signe d’inquiétude. « Keep Working, Bitch ! » scande le chien fou à… C’est… Attendez…

Jim Ross : Mais… Mais que fais cet homme derrière… QUOI ?

Matt Striker : Ladies and gentlemen, l’incompréhension est totale dans l’Arena ! Un homme en sweet noir à capuche, je répète, un homme en sweet noir à capuche vient de frapper Antonio Cesaro avec une… une clé à molette ! Je ne comprends pas, c’est incroyable ! C’est…


Jimmy Jacobs ! Jimmy Jacobs a son Wrestlemania Moment ! La capuche tombe, le sourire sadique de Dean Ambrose reste figer devant son ancien adversaire et ami de la Dragon Gate, de la CZW et même de la Insane Pro Wrestling ! Les deux maitres du hardcore auraient-ils conclus un pacte pour écarter Antonio Cesaro de la course ? On savait que l’esprit torturé du Street Dog pouvait inclure n’importe quelle solution pour parvenir à ses fins. C’est la preuve en bonne et due forme. Jacobs martèle le dos du suisse à plusieurs reprises, avant de le placer quatre rangées en dessous de son ancien partenaire du circuit indépendant. Ambrose se relève, bouscule les fans, écarte une jeune américaine de sa place pour grimper sur le fauteuil… Diving Clooooootheline qui touche la cible ! Il s’est envolé, un style qui n’est pourtant pas sa marque de fabrique ! Oh bigre, Cesaro dégringole les marches pour finir sa course de là où il est venu, contre la barrière de sécurité. Dans sa démarche si particulière, le Street Dog insulte le public en descendant, beuglant quelques mots doux à son adversaire. L’ancien Double C tarde à se mettre sur ses genoux, Dean en profite pour discuter avec son partenaire. Il désigne les sièges du premier rang, discute, s’impatiente, et s’avance finalement vers l’emplacement A17. Accroupit, il cherche… et récupère une batte de baseball entouré de fils barbelés ! Jacobs confirme l’authenticité de la batte, lui qui a dû laisser de nombreux coups de pouce à son collègue dans les gradins. Elle n’était pas ici par hasard ! Quelle stratégie de la part du Street Dog, qui s’approche de Cesaro… Et coup de batte en pleine nuque qui plaque le suisse au sol ! Jacobs le relève aussitôt, et un switch en pleine tête qui fait passer Cesaro par-dessus la barricade ! Un crachat de sang pourpre gicle instantanément de sa bouche au contact de la batte. Les barbelés, petites fantaisies des rois du hardcore, ne sont là que pour marquer physiquement le visage d’Antonio, ici, au niveau de la mâchoire. Dieu seul sait ce que ces deux la réservent encore à l’ancien des Bad Mood Miracle…

Ce soir, peu importe le vainqueur, nous serons tous perdants. La Wrestling French Addict a voulu s’employer pour créer des monstres. C’est chose faite. Car si Dean Ambrose est un cinglé notoire, capable de peter les plombs à tout moment, la volonté d’Antonio Cesaro à rester vivant dans ce match relève de la folie. Pas le moindre décompte de l’arbitre à l’heure actuelle, mais un Cesaro adossé à la barrière, s’aidant d’une pancarte en faveur de Chris Jericho pour se redresser. Ambrose lui, tourne en rond. Il peaufine une énième technique avec son acolyte, lui ordonnant de partir en direction de la table des commentateurs. Jacobs s’exécute sans tambour ni trompette. La suite des actions est à voir en deux temps. D’un côté, le Street Dog qui enchaine deux souplesses contre la rampe. De l’autre, Jimmy Jacobs qui semble réfléchir, se plaçant entre la table des commentateurs espagnols et américains. Il s’accroupit, tapote contre le sol en cherchant un bruit plus creux qu’à l’accoutumée. Il ôte une sorte de fausse dalle pour en sortir un sac remplit de punaises, qu’il brandit en l’air en direction du stade ! Ambrose exulte, attrape Cesaro par les tempes, lui montrant ce qui ne serait qu’un « avant-gout », selon lui, de son potentiel destructeur. Jacobs place des punaises sur la rampe, en profite pour flanquer une bonne droite à Cesaro… Et souplesse d’Ambrose en plein sur les punaises ! Dieu, il s’est sacrifié ! Cette troisième descente fait hurler Antonio à la mort, qui se voit promener ici et là comme un vulgaire animal de compagnie. Sans demander son reste, Jacobs détache à pleines mains les barbelés pour en faire un collier de fortune, qu’il lacère autour du cou de la sensation suisse. Debout, déjà mal en point, Antonio est étranglé par Jacobs, pendant qu’Ambrose fanfaronne, joue les boxeurs en se positionnant devant lui, lui assenant droites et gauches dans le minois. Quelle image… Pris en sandwich (pas de la façon dont son manager l’aimerait) et au piège, Cesaro ne parvient pas à contrer le moindre mouvement. Du sang coule abondement de ses lèvres, lui qui est trainé de force jusqu’au titantron… Ambrose désigne l’un des éléments du décor, une table en contrebas, où l’on a scotché des néons lumineux qui s’allument dès l’arrivée du Street Dog !

Matt Striker : Il y a plus que du vice et de la barbarie dans l’esprit d’Ambrose, Jim. Cet homme est foutrement intelligent. Jacobs, la batte, les punaises, cette table… Tout avait été prémédité. Tout était prévu. J’ai peur que le match ne soit déjà terminé.

Dean place une quatrième souplesse des familles après avoir libéré Cesaro de ses liens, dictant ses dernières consignes à Jacobs. L’espoir semble avoir abandonné les quelques supporters suisses dans l’Arena. On distingue dorénavant une forte hostilité envers Dean Ambrose, hué copieusement par l’audience de ce Wrestlemania. Une bronca qui laisse penser qu’Antonio Cesaro pourrait bien être un nouveau favori de la foule. L’ancien champion de la CZW soulève son vis-à-vis, lui murmure des insultes avant de bloquer son visage vers Jimmy Jacobs. C’est une véritable offrande. Un achèvement. Ces deux-là se détestent au plus haut point… « This is the end, my friend ! » hurle-t-il avant de s’écarter… Jacobs fonce sur Cesaro et… YES ! YES ! LE RETOUR ! SURCLASSEMENT ! CESARO surclasse Jacobs qui atterrit SUR LA TABLE ELECTRIFIEE ! NOM DE DIEU ! QUELLE CHUTE ! Ambrose est décomposé ! De petits éclats lumineux crépitent encore dans les airs, alors que Jimmy Jacobs ne bouge plus, inerte, hors concours pour le reste de la soirée. Reflexe de Main Eventer pour Cesaro, qui à défaut de maitriser le hardcore, profite de son expérience pour revenir dans le match. Dean est bouche bée, éclate de rage et fonce vers un Cesaro qui réplique ! C’est du à toi à moi entre les deux hommes, qui commencent enfin à pouvoir jouer à armes égales. Low Kicks de Dean Ambrose, répondus par des coups d’avant-bras de la sensation suisse… Low Kick, avant-bras, Low Kick, avant-bras, avant-bras, avant-bras… Les fans donnent de la voix et c’est Cesaro qui fait le travail ! Il assène une série de coup de têtes à son adversaire avant de le projeter contre le décor de la scène d’entrée !

L’environnement, la chaleur et le brouhaha harassant de l’auditoire résonnant dans les airs font perdre un instant de lucidité à la sensation suisse. Se tenant les côtes pour ne pas tomber à la renverse, il se retourne vers le caméraman derrière lui pour subtiliser son engin. Prude, celui-ci n’a pas l’intention d’énerver Cesaro, et lui cède sa caméra dans l’instant. Antonio agrippe l’appareil et cogne son adversaire à plusieurs reprises ! « Hello ! Breaking… Breaking News ! We’re live from Dean Ambrose’s Ass, people ! » Hurle-t-il empli de haine, en faisant le tour de son vis-à-vis. Il frappe à volonté le corps meurtri du Street Dog ! « All… Our programs… Are canceled… Due to… Due to a fuckin’ huge…. BEATING ! » continue Cesaro, assenant un coup de caméra à chaque mot prononcé. En fin de séance, le suisse retourne l’appareil contre lui, apparaissant alors dans l’écran géant. « Everything you… » damn ! Il n’a pas le temps de finir sa phrase qu’Ambrose revient avec un coup de pied dans le tibia du challenger ! Puis un autre, et encore un ! Cesaro est à genoux… Coup de pied dans l’épaule qui le bascule sur le côté, la caméra tombe sur le sol ! Moment d’inattention qui pourrait couter cher pour The Most Money Makin Man, qui recule une nouvelle fois devant la pugnacité d’Ambrose. Les deux hommes sont debout, se décalant dans les coulisses au fil de leurs pas. L’officiel est présent. On y croise David Hart Smith, Alicia Fox, les Phenomangels et même Sheamus, qui observent ce défouloir de haine dévaler les vestiaires. Le public, perdu mais exalté, doit maintenant suivre les débats depuis le titantron. Ambrose compile des droites et des gauches sur Cesaro, sans compter sur ses genoux qui viennent éventrer son adversaire ! Dégueulasse, surpris et diminué, le suisse n’a pas la force de répliquer. C’est au mental que des atémis s’écrasent sur le torse de Street Dog. Antonio freine la montée en puissance d’Ambrose du mieux qu’il peut… mais il est rapidement contré ! Dean s’empare d’une chaise sur sa droite, et lui fait épouser les jambes du suisse ! L’objet claque jusqu’à Chicago, et ce à six reprises. L’ex Double C rampe, fait tomber tout ce qu’il trouve à porter de main derrière lui pour freiner les mouvements d’Ambrose, mais rien n’y fait. Voilà qu’il plonge vers le suisse ! Non ! Antonio attrape Dean en plein vol et le projette contre le mur ! Bigre, on n’est pas loin de l’homicide volontaire ! Personne ne l’avait vu venir ! Les deux hommes n’ont même plus l’intention de reprendre leur souffle. Entre reflexes salvateurs et retours héroïques, l’endurance des frères ennemis n’est plus à démontrer. Antonio prend quelques mètres d’élan… Il boitille et PUNT KICK ! GOD FREAKIN’ PUNT KICK sur Dean Ambrose ! Des taches de sang viennent aussitôt gicler sur le sol, ce qui ne semble même pas ravir l’agresseur. Il relève aussitôt son adversaire, et le propulse contre un distributeur de Soda ! A sa gauche, le bureau de John Layfield, le GM de Raw. Le sucre dégoulinant sur les cheveux du Street Dog donne des idées à Antonio. Grimaçant, il dégage Ambrose sur le côté, fait tomber le distributeur de Soda au sol pour pré… Dean revient ! Il se précipite mais… Non ! Cesaro l’envoi dans les airs, Swiss Death et… Il passe ! Antonio le retient par le bras, le positionne dans la foulée… RICOLA BOMB ! RICOLA BOMB A TRAVERS LE DISTRIBUTEUR ! QUEL SPOT ! C’est fini ! C’est terminé !

Jim Ross : Cesaro ! Cesaro ! ! Cesaro ! ! !

Matt Striker : On a compris Jim, suivez plutôt le décompte ! Armstrong est face aux deux hommes, gisant au sol. Antonio n’a pas eu le temps de récupérer ! 1…2… Ce n’est que le premier avertissement de l’arbitre, et regardez-moi ce chaos, bon sang !

Jim Ross : 3…4…. Cesaro revient…. Il est la !

Matt Striker : 5… Je n’y crois pas. Il va revenir ! Réagis, Antonio ! 6…7…. Mais fais quelque chose ! Allez gamin... ALLEZ ANTONIO ! Allez…… HE MERDE ! Il est debout ! CHIER’ !


La plupart des spectateurs dans les gradins, smarts ou néophytes, se prennent déjà la tête dans les mains. Des chants « Holly Shit ! » déchirent le ciel, eux qui ne sont pas encore au bout de leurs surprises. The Bryan Kendrick, qui se dirigeait vers le bureau du General Manager, se fige net devant les deux lutteurs face à face, déambulant dans les couloirs en se projetant l’un et l’autre contre tables dressées, murs et autres poubelles. Antonio est le plus « vif » si l’on peut dire, et sèche son adversaire d’un Big Foot digne de Zlatan Ibrahimovic. Il relève son adversaire, au bout de lui-même, quand un petit bruit électrique l’interpelle, derrière lui. Les portes d’un ascenseur s’ouvrent, et à peine s’est-il retourné que Dean le pousse à l’intérieur ! Cesaro se retient à la barre handicapée présente dans la cabine, et accueille Ambrose d’un aveuglement. Le voilà qui place Dean en position de DDT… Quand… Wait… Les portes se referment ! Nous sommes sans la moindre information ! Une seconde… Ca y est ! Les techniciens piratent le système de vidéo surveillance…. Et c’est Ambrose qui est debout, à la surprise générale, tenant le visage complétement inerte de la sensation suisse ! Se craquant la nuque, il montre un poing américain à la caméravidéo, ricane, et frappe de toutes ses forces contre le miroir face à eux. Des morceaux de verre se brisent un peu partout, et c’est à ce moment que le Street Dog écrase le visage de son adversaire contre le miroir ! C’est pas possible ! Il faut intervenir ! Des gouttes de sang stagnent contre les bouts de verre brisés encore accrochés au mur, Ambrose ne s’arrête pas ! Il est prêt à tout pour conclure ce match qui n’est plus vraiment un match à proprement parler. Le visage du suisse tape encore et encore contre le verre. Antonio est à genoux, les mains sur les hanches d’Ambrose, comme implorant sa pitié. *DING*, les portes s’ouvrent… Nous sommes au rez-de-chaussée ! Scott Armstrong, en sueur, débarque des escaliers, lui qui continue de suivre cette rencontre hardcore pour un éventuel décompte. Le suisse résiste, groggy… Ambrose fait le tour du propriétaire, attrape un tableau représentant l’affiche du WFA Royal Rumble 2013 pour la pulvériser contre son vis-à-vis ! Cesaro est à genoux… DDT ! DDT made in Ambrose ! Cette fois la sensation suisse ne bouge plus ! 1…2….3…. Ses épaules gigotent ! 4….5…. « Stay down, you son of a bitch ! » beugle le Street Dog, frustré. 6……. Cesaro est encore loin du compte ! Dean gesticule, sautille, complètement fou. Il… Il redresse alors Antonio pour stopper le compte de l’arbitre ! L’incompréhension ne dure qu’une poignée de secondes pour les fans, puisque le regard du chien des rues se perd sur une pancarte en face de lui, sobrement orné du mot « Parking »…

Les sens du Street Boy sont loin d’être aussi alertes qu’il ne le souhaiterait. On peut le comprendre. Nous ne sommes qu’au début de ce Wrestlemania IV explosif, et les différents protagonistes de ce soir nous donnent déjà des avant-gouts de match of the year. Ambrose, déterminé, traine la carcasse de Cesaro, l’amenant lentement dans le parking de l’Arena. L’intensité et l’enjeu de cette rencontre les pousse au-delà de leurs retranchements respectifs. Le visage ensanglanté, Dean s’applique à flanquer des coups de poings frénétiques qui maintiennent son vis-à-vis hors d’état de nuire. La scène adopte de faux airs de WFA Smackdown, puisque Dean s’empresse de chercher des traces de pneus sur le sol. Il continue son parcours et tombe sur le Tour Bus de Randy Orton ! L’autocar est fièrement dressé devant une petite voiture de sport, une BMW, garée un mètre plus loin. « Do You Remember, Antonio ?? » s’esclaffe le Street Dog, avant de projeter son adversaire contre la portière du véhicule ! « Do you remember how it feels ? » continue-t-il, en ouvrant le capot. Il place le bras de son adversaire sur le moteur… Et ferme le capot sur celui-ci ! « You like that ? Hah ? Do you like that, mother fucker ?? ». Cesaro hurle, un bruit rauque et profond, comme si ses cris provenaient de ses dernières forces. Ambrose lui ordonne de rester au sol, allant jusqu’à le prendre par les pieds… et appliquer une Cesaro Swing contre son propre créateur ! Quel mark time ! Il positionne son mouvement de telle sorte que le crane de Cesaro heurte la roue avant gauche à chaque tours ! 1…2…3…4... C’est tout ? Oui ! Ambrose s’effondre avec Antonio, ne pouvant maintenant ce récital plus longtemps. Les deux hommes sont au sol, et Scott Armstrong doit déclencher un nouveau décompte, allant jusqu’à 6, pour que nos héros du jour se relèvent. The Most Money Makin Man est le premier debout, à la surprise générale, et grimpe sur la voiture en agrippant la tignasse d’Ambrose pour l’emmener avec lui. Ils se cramponnent l’un l’autre, au sommet de la BM, pour se hisser sur leurs deux jambes… Ambrose tente un Headlock Driver ! Non ! Cesaro contre, coup de coude ! Répondu d’un Roundhouse… Non ! Le kick est esquivé ! Nouveau coup de coude de l’ex Double C ! Il est prêt ! Le Street Dog est à genoux, Cesaro frappe contre son torse… NEUTRALIZER EN POSITION ! YES ! C’EST FAIT ! NEUTRALIZER SUR LE CAPOT ! C’est incroyable ! Cesaro roule jusqu’au sol, ne tient plus debout, s’écroule juste après la prise. En perdition, il rassemble les dernières forces qui lui restent pour lever ses yeux au ciel, une ombre lui titillant l’esprit. Peut-être aurait-il pu en finir la dessus, mais sa folie le pousse à aller encore plus loin. A aller aussi loin que Dean Ambrose avait osé repousser ses limites. Son regard se tourne vers la gauche, et s’abandonne à la vue du Tour Bus de Randy Orton !

Il n’a pas oublié ! L’histoire retiendra d’Antonio Cesaro un cœur de dragon, et surtout un tempérament (de putain) d’obstiné ! Il n’a pas oublié le brawl immense qui lui avait valu une semaine d’hôpital, quelques semaines auparavant, suite à une descente du coude de son ancien partenaire. Et c’est comme une évidence, comme un symbole, que sa tête lui demande des choses que son corps ne peut maitriser. C’est comme un symbole que les fans peuvent le voir à travers le titantron, grimaçant, grimpant sur le Tour Bus, utilisant les rétroviseurs comme marchepied pour arriver au bout. Etourdit, il est pris d’un vertige qui le force à mettre genou à terre. Enfin plutôt genou à bus, en l’occurrence. « And what about you, bro’ ? Do you remember this ? This is MY time ! MY moment ! » conclue t-il, un œil ne parvenant même plus à s’ouvrir. Nope, arrête… Il se redresse, prend une profonde inspiration… Ne fais pas ça, Antonio. Tu sais ce qui s’est passé, la dernière fois ! Ne t’abaisse pas à ce niv…. NON NON NON C’EST PAS POSSIBLE ! IL L’A FAIT ! FREAKIN DESCENTE DE LA CUISSE MADE IN CESARO QUI…. AMBROSE ! AMBROSE VIENT DE ROULER AU DERNIER MOMENT ! OMG ! Seigneur, quelle chute pour le suisse ! Il est complètement fou ! ! ! Il est venu s’écraser tout seul contre la voiture, sous le regard apeuré du Street Dog ! Matt Striker s’est levé d’un bond de sa chaise des commentateurs, comme l’ensemble du stade, d’ailleurs. Tout le monde est debout, comme un seul homme ! C’est terminé. La chute est moins grave que la diving elbow que Dean avait effectué il y a un mois, mais tout de même, il ne peut pas se relever. C’est fini. Très justement, Scott Armstrong entame son travail, prévoyant d’ores et déjà d’appeler la sécurité. Ambrose est adossé au Tour Bus, ne réalisant toujours pas sa chance insolente.

Matt Striker : Quel match, Jim, quel match ! Je… J’y crois pas. Ils ont tout donnés. Scottounet fait bien d’accélérer le processus. Allez, compte plus vite, referee ! Je ne sais même pas comment Ambrose tient debout, lui aussi. Bon dieu… Je suis écœuré... 4…

Jim Ross : Euh… Matt ?

Matt Striker : Allez, 5… 6…. C’est fini. Bordel…

Jim Ross : Matt…

Matt Striker : 7... C’est sûrement mieux comme ça.

Jim Ross : Matt…

Matt Striker : Non, Jim ! Allez 8… Je tourne le dos à l’écran, je ne veux pas regarder ça ! Je fais la gueule !

Jim Ross : MATT !

Matt Striker (se retourne) : QUOI ? Quest-ce que… Oh putain oui. Fait pas le con, mon gars ! Tu peux le faire ! Oh purée. Oh purée. MAIS OUI ! EFFICACITE ! AWESOME ANTONIO CESARO ! VOILA !

Jim Ross : Calmez-vous, Matt ! Dean n’a pas…


Ambrose n’y croit pas. Ou n’a pas envie d’y croire. Le crime était presque parfait ! Un replay nous dévoile une nouvelle fois la prise de risque immense de Cesaro, s’écrasant comme il se doit. Le Street Dog recule, les yeux écarquillés, trébuchant contre un morceau de toiture explosé pendant l’impact. Il s’avance en direction de son adversaire… Qui fuit vers la sortie de l’Arena ! Le public conspue littéralement ce geste de Cesaro, qui venait pourtant de se sauver la vie ! Improbable, chassez le naturel, il revient au gallot, et l’avis de la foule change encore une fois. On ne sait plus pour qui tenir ! Dean se lance tant bien que mal à sa poursuite. Il chute, rampe, se redresse, lâchant un « come on ! » vaseux quand il revient au contact de son adversaire. Cesaro attrape l’ancien CZW Champion et le balance contre une poubelle à pleine force ! Un petit vent frais caresse la peau ensanglanté du Most Money Makin Man. Ce long couloir les a mené jusqu’à la porte d’entrée de l’Arena, donnant sur la rue principale ! Les lampadaires offrent une petite source lumineuse à l’extérieur du bâtiment, qui n’a malheureusement rien de salvatrice. L’ancien Double C traine Ambrose vers la porte d’entrée… Dean contre avec un Enzuiguiri ! Il touche la… NON ! Cesaro s’est baissé au dernier moment, a retenu le chien en plein vol, quelle puissance ! Il le porte au-dessus de lui et…. IL LE PROPULSE A TRAVERS LA GRANDE VITRE DE L’ARENA ! BAW GAWD ! Il est passé au travers comme on balancerait un caillou contre un carreau ! Dean dégringole une petite série d’escaliers avant de se retrouver sur un trottoir, entre plusieurs passants qui s’affolent. Tous les visages se tournent vers lui, alors que l’arbitre s’empresse de faire le décompte, masqué par les bruits des voitures tout à côté. 1….2…. Certains véhicules se stoppent quelques moments pour observer la scène, et un Dean Ambrose au dos recouvert de morceaux de vitre. 3…4…. Il commence à bouger. 5….6….. Mais s’écroule dans la seconde suivante ! 7…8…. « Hey yo, my man ? Are you okay ? » Que… Un civil relève Ambrose sans se douter de quoi que ce soit ! Cesaro est furieux ! Il fonce en boitant vers Dean quand le Street Dog se retourne ! HEADLOCK DRIVER ! YES ! NO ! Il n’a pas la force de conclure ! Antonio le poignarde d’un coup de genou dans le ventre avant de le plaquer au sol. Il le positionne et… CESARO SWING ! Sa superbe ! C’est fait, la réponse du berger à la bergère ! 1 ! 2… What ? Simplement deux tours ? Cesaro se fige, dans l’incompréhension la plus totale, et fait quelques mètres vers la gauche. Il se retrouve à quelques pas d’une boite aux lettres américaine !En position… C’est reparti ! Le crane d’Ambrose se fracasse sur la boite à chaque tour ! Un ! Deux ! Trois ! Quatre ! Cinq ! Six ! Sept ! Les bras du Street Dog ne parviennent plus à se maintenir devant son visage, il prend maintenant la boite de plein fouet ! Dix ! Onze ! Douze ! Treize ! Quatorze ! Quinze ! Seize ! C’est incroyable ! Vingt ! Vingt et un ! Vingt-deux et…….. Vingt-trois ! AU BOUT DE LUI-MEME ! Ambrose s'écrase contre les pavés, inconscient, Antonio tombant lui aussi à la renverse, s'asseyant au bout milieu de la route. Le match semble plié, Ambrose ne bouge plus, mais une étrange lumière vient terrifier la sensation suisse. Une voiture, qui n'a pas vu son corps meurtri devant elle, ne ralenti pas, ne semble pas capable de freiner ! Cesaro se fige devant le véhicule et ordonne au conducteur de ne pas… WHAT THE… Dean Ambrose ! Dean redresse son adversaire et le pousse juste avant que la voiture n’arrive ! Il vient… Matt Striker lui-même ne semble pas en mesure de dire cette phrase. La sensation suisse, qui domine outrageusement depuis quelques minutes, vient de se faire sauver par le Street Dog ! Quel geste, le Most Money Makin Man ne comprend pas, les deux hommes se regardent, se font face. « I don’t want to be in jail for you, Cesaro », marmonne le chien des rues. Un temps de pause. Comme au bon vieux temps. « Well… Thank You… » lui répond sobrement l’ex Double C... « Thank You ». LOW BLOW ! LOW BLOW d’Antonio Cesaro ! HOLLY SHIT ! La foule est hostile comme jamais ! « And thank You for that too ! » Il s’empare du crâne de son malheureux sauveteur, le retourne… Attendez… Non ! HEADLOCK FREAKIN’ DRIVER ! SIGNE DEAN AMBROSE, DANS UN DERNIER REFLEXE ! C’est porté à même le trottoir ! Impossible ! L’arbitre est sous le choc ! 1…2…3….4… Ambrose lui-même ne semble pas y croire. 5….6….7… Cesaro ne bouge pas ! 8….9…. C’est fait ? C’est fait ! ….10 ! C’est terminé ! Quel match ! Retour hors du commun d’Ambrose !


Spoiler:
 


La fête bat son plein au Jobber Jungle. Les clients sont nombreux; les arbitres (dont William Regal) prennent un petit verre de l'amitié. Notez que l'ex-GM de SmackDown se lance dans une battle rap contre Vladimir Kozlov. Layla, en tenue d'arbitrette est sur le comptoir, en train d'[del]aguicher[/del] de danser avec Samoa Joe, "comme dans Pulp Fiction!" "oué com'dans Peuple Frictionne!". Le public mâle est aux anges (Layla avait un mini-short la coquine!) Carlito est hilare et se rince le gosier avec Epico et Primo, venus spécialement de Porto Rico. La plupart des participants du Money in the Bank trinquent à leurs futurs victoires respectives, arguant à qui veut l'entendre que lui sera Mr. MitB ce soir. Shawn Michaels et Steve Austin tchinent avec Sara Del Rey, qui avait amené le champagne. L'inspecteur Bobby Roode essaie de faire boire son suspect, le dénommé Johnny Laurinaitis. Mais le GM a un peu trop forcé sur les teq-pafs. La mission de Roode ayant trop bien marché (ou pas assez justement, c'est selon), il décide de boire cul sec son whisky, et de se préparer pour son match de toute à l'heure. Pendant ce temps, Eric Young a fini sa quinzième grenadine, toujours en faisant des bulles, sagement dans son coin, en attendant sa compagne très occupée avec The Bryan Kendrick.

Quand soudain entrent dans le bar deux individus à l'air louche. L'un, très calme, est immense et porte un costume absolument pas à sa taille. L'autre est plus petit et nettement plus agité et porte un marcel avec un jean trop grand pour lui. Les connaisseurs ont reconnu Erick Rowan et Kassius Ohno.

"-Bonsoir, Messieurs. Bonsoir Mesdames, s'exprime Rowan.
-Salut la compagnie!, réplique nerveusement Kassius Ohno."

La fête s'est arrêtée, comme la musique. Les deux hommes se dirigent vers le bar. Samoa Joe fait descendre Layla du zinc, passe derrière le comptoir, rejoint par Carlito.

"-Ces messieurs prendront?, demande le portoricain.
-Oh! C'est pour un simple renseignement. Savez-vous où nous pourrions trouver...
-Des pilules! Putain, 'me faut ma dose! Vous avez des pilules!?
-Des pilules?, s'étonne le Gros Joe. Tu veux causer des trucs que prennent les gonzesses pour pô avoir de chiards?
-Mais non! Mais non! Des amphét'! Des pilules! Des substances, quoi! T'es trop con, toi!, fait l'insolent Ohno.
-T'm'as traité de quoi, toué?!, fait Samoa le point menaçant.
-Veuillez excuser mon ami, s'interpose Erick Rowan. Avez-vous ce que nous recherchons?"

Les APA ne répondent pas, ils se tiennent prêts à foutre ces guignols dehors, par la voie rapide s'il le faut. Dans le bar, personne ne bouge. Carlito a déjà dégagé des chieurs par la grande porte. Alors, quand en plus l'Enorme s'énerve, 'vaut mieux ne pas moufter. A eux deux, ils ont déjà renvoyé les Husky Harris, les Tyler Reks et autres abrutis. Seule Sara Del Rey sait comment s'y prendre pour désarmorcer la bombe. Elle vient entre ses deux associés.

"-Je regrette, messieurs. Nous ne vendons pas de genre de substances, ici. Toutefois, nous proposons un grand choix de bières et de spiritueux. A moins que vous ne préfériez un verre de vin?
-Quoi?! Elle se fiche de nous?, demande Hero à son acolyte. Tu t'fiches de nous?, demande-t-il à l'intéressée. On vient de signer dans cette fédération et déjà un truc de pourri!
-Chut! Calme-toi!, nous allons trouver une solution.
-La solution, messieurs, c'est que vous vous barrez sans tarder d'ici. Le Jobber Jungle vous est interdit désormais!, dit calmement Carlito.
-Z'avez entendu! Et q'j'vous reprenne plus à dire que not' bar, l'est pourrite! C'est le meilleur en ville!
-Veuillez nous excuser pour ce qu'il vient de se passer, tente le diplomatique Erick Rowan. Néanmoins, je vous propose de revoir la carte de votre bar. Car trop d'alcool..."

Erick Rowan s'empare de la pression de Paul de Burchill, tandis que Kassius Ohno arrache des mains de Eric Young sa grenadine! Ils lancent les verres sur la tête de Sara Del Rey! Headshot! La pauvre gérante du Jobber Jungle tombe à terre, alors que Rowan et Kassius s'enfuient! Le plus roux des deux a le temps de finir sa phrase : "ça nuit à la santé!"
Un moteur de véhicule se fait entendre, alors que certains clients présents tentent de les prendre en chasse. Carlito et Samoa Joe prennent immédiatement des nouvelles de la santé de Sara. Elle est juste sous le choc, et assommée. Ni une, ni deux, Samoa Joe empoigne Johnny Laurinaitis.

"-Lauribêtise! C'étaient qui,ces deux-lô!?
-Heuheuueueueuhahahaaa, fait le GM alcoolisé, avant de vomir par terre, et de tomber de sommeil.
-Moi, je sais qui ils sont, intervient William Regal. Ce sont les Psychedelic Warlords. La nouvelle tag team de la WFA, des allumés du cigare!
-Allumés ou pas, on ne s'en prend pas à Sara et au bar comme ça! Gros, viens! On va l'avoir, notre Wrestlemania moment!"

Tandis que Carlito et Samoa Joe se mettent à la poursuite des Psychedelic Warlords, Epico et Primo s'occupent du bar, des médecins se rassemblent autour de Sara Del Rey.


*** ***


Orton est en tenue d'arbitre... il fixe le vide... et ne semble pas faire attention à Ted Dibiase à ses côtés.

Ted : C'est pourquoi tu... ton aide serai la bienvenue... tu comprends ?

Orton : ...

Ted : Oui je sais... tu as d'autres priorités... mais comprend moi... ce... Slater est une gêne pour nous et...

Orton : ...

Ted : Randy ?

Orton : ...

Dibiase passe sa main devant le visage de son coéquipier... mais aucune réaction.
Ted baisse les bras et quitte la loge de la Vipère... qui reste toujours aussi stoïque.


Bookers : Match : TS, Segment 1 : Coffee, Vignette 2 : Klowny

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TManiac
Champion
avatar

Messages : 2306
Age : 25
Localisation : Les Eyrié
Humeur : En travaux

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:39

Pfiou ce match Hardcore ! Toutes mes congrat's à Clowny, c'est vraiment extrême au possible !

Et ces segments avec les APA, la même chose que Mr. 17, un fil rouge fort sympathique Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simdelpatoche.canalblog.com/
Flying Panda
Administrateur
avatar

Messages : 2534
Age : 33

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:46

ça va chier. On ne s'en prend pas à Sarah ! 

 Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TManiac
Champion
avatar

Messages : 2306
Age : 25
Localisation : Les Eyrié
Humeur : En travaux

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:49

BAH GAWD CE LAST MAN STANDING ! TS, c'est juste mieux que ce que j'espérais entre les deux ! Un grand bravo, vraiment !

Par contre ça va chier des bulles carrées pour les deux barbus, z'avaient pas qu'a s'en prendre à Sara !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simdelpatoche.canalblog.com/
Aralar
EC3
avatar

Messages : 870
Age : 32
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:50

Un attentat sur le Jobber Jungle ! Vous laissez pas faire les gars !

Dean  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SwantonBomb
Head Booker
avatar

Messages : 1776
Age : 23

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:52

Popopo...

Assurément un Showstealer. TS est grand ! Dommage que le vainqueur soit aussi crédible que le perdant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HeelManiac
Champion
avatar

Messages : 2637
Age : 26
Localisation : Chez ta soeur.
Humeur : Heelesque

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:53

TS, juste merci... Merci pour ce match magnifique. MAGNIFIQUE ! Je suis gâté à Wrestlemania, l'année dernière MOTY avec Rollins et cette année, je lis ce match d'une qualité semblable. Quelle intensité, un nombre de spots incroyables, des retournements de situations improbables. Je suis même pas déçu de la victoire d'Ambrose, c'est mérité et je suis fier d'avoir participé à une telle feud avec toi François. Tu la mérite cette victoire, bravo à toi.

Et encore un énorme merci à TS pour ce splendide match. J'taime putain I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
avatar

Messages : 4725
Age : 27
Localisation : Dans le TARDIS.

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:54

Très gros match, je te félicite TS ! ^^

SwantonBomb a écrit:
Dommage que le vainqueur soit aussi crédible que le perdant..

Pas mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
François
Modérateur
avatar

Messages : 3455
Age : 25
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:54

Le HOF bave jvc Bravo aux trois personnes impliquées dans la cérémonie, c'était juste immensément génial.

Le segment dans le bar lol Les APA seront clairement à surveiller, c'est sûr et j'en met ma main à couper qu'ils auront les titres!

Aralar cheers C'est tout bonnement mérité, premier titre pour Kendrick!

J'ai l'impression que c'est la soirée de Ted DiBiase et de Jericho, pauvre Nak lol Un sacré plus au match entre Slater et Teddy, le perdant sera perdant à coup sûr Mister Green

_________________

WFA:
 


Vainqueur du concours de pronostics WWE 2012/2013
Vainqueur Pool Catch Saison 4
Vainqueur du concours de pronostics WWE 2015/2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10302
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:55

Premier MOTY Contender de la soirée et il y en aura d'autres les gars !

Bien joué Téhesse, et j'pense que la feud Ambrose/Cesaro aura tenu ses promesses tout du long !


Et sinon, il semblerait que malheureusement les aventures du Jungle Jobber soient finies  Sad 

Si je tenais les salauds qui ont fait ça !


Et Teddy n'a plus que deux options (parce que gagner clean s'pas son genre)  EY 

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nak
Pénélope du forum
avatar

Messages : 2338
Age : 26

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 20:57

Punaise.

Gros gros gros match. Bien joué TS, bien que parfois un poil "too much" dans le contenu, un match vraiment psychologique, aux multiples rebondissements, et avec des séquences innovantes.
Un grand grand moment, remporté par Dean Ambrose. Mais est-ce la fin ?

Le plus grand moment du match restera celui-là:

Citation :
Pas le moindre décompte de l’arbitre à l’heure actuelle, mais un Cesaro adossé à la barrière, s’aidant d’une pancarte en faveur de Chris Jericho pour se redresser.

C'est la pancarte "Chris Jericho" qui a donné à Cesaro la force de revenir dans le match !

Sinon, j'aime beaucoup le fil rouge en segments avec les Zapéros !


Citation :
-Lauribêtise! C'étaient qui,ces deux-lô!?
-Heuheuueueueuhahahaaa, fait le GM alcoolisé, avant de vomir par terre, et de tomber de sommeil.

lol

Encore une TT à la WFA. Décidément, ca se garnit de plus en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Prisonnier Politique
avatar

Messages : 6690
Age : 27
Localisation : Pays Catalan

MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   Dim 16 Fév - 21:00

"The following contest is a tag-team match, and it is for the WFA tag team championship!"

Sitôt que Justin Roberts baisse son micro, la foule s'adonne à de bruyants cris de joie.



"Introducing first, the challengers, with a combined weight of 438 pounds, they are Chris Jericho and Christian, the Wrestling Class Heroes!"

La foule hue en grande partie les Canadiens, si fort que les chants d'encouragements provenant des smarts est à peine audible. Les challengers apparaissent sous le titantron, l'air concentrés et condescendants. Mais! Ils brandissent bien haut les ceintures par équipe!? Non attendez, ce sont des répliques, car elles sont incrustés de diamants! Chris Jericho et Christian, en tenues de combat, ont un micro dans la main.

"-Nous sommes les seuls champions par équipe de cette compagnie, commence Christian
-Et notre règne est comme le diamant: sans défaut et étincelant", conclut Chris Jericho qui, comme son partenaire laisse tomber le micro.
Les deux hommes se rendent vers le ring, en prenant soin de ne pas toucher les mains des fans. Une fois dans le ring, ils montrent encore une fois les ceintures et attendent leurs adversaires.



"And their opponents, the WFA tag team champions, with a combined weight of 446 pounds, Christopher Daniels and AJ Styles, Phenomaaaaaaangels!"


Cette fois, les huées se transforment en applaudissements nourris et en chants en l'honneur des ex-membres de l'UHW. Mais personne n'arrive sous le titantron. Les Canadiens sont goguenards et applaudissent ironiquement. Mais! Ca y est! Ils sont là, dans la foule! Un immense projecteur les éclaire, alors que les champions par équipe descendent les marches en tapant dans les mains de leurs fans. Ils arrivent désormais dans le ringside, juste derrière la table des commentateurs, sur laquelle ils montent et tendent les vrais ceintures par équipe de la WFA, défiant du regard les challengers. Ils montent ensuite dans le ring, et l'arbitre de la rencontre, Justin King, est obligé de se mettre entre les deux équipes pour éviter que ça ne dégénère déjà. Une fois les deux équipes calmés, l'arbitre lève les ceintures mises en jeu ce soir. Les deux équipes se parlent une dernière fois, Chris Jericho se présente face à Christopher Daniels, l'arbitre a confié les ceintures et fait sonner la cloche, c'est parti!

Wrestling Class Heroes (Chris Jericho (Nak) & Christian (Sharpshooter)) vs Phenomangels (AJ Styles (Tombstone) & Christopher Daniels (Meryhor))
Tag team match for the WFA tag team championship




Les deux hommes se fixent d'abord, déterminés à en finir au plus vite. Un petit moment d'observation, alors que les chants des supporters se font entendre! Christopher Daniels se jette sur Chris Jericho, c'est une épreuve de force qui est proposé. Mais elle ne donne rien, les deux hommes se séparent presque aussitôt. Cette fois, c'est Y2J qui s'élance sur the Fallen Angel, nouvelle épreuve de force, mais ça donne toujours rien. Un nouveau round d'observation, alors que la pression monte du côté des supporters. Les deux catcheurs se tournent autour, d'un coup, les deux se jettent l'un sur l'autre en même temps. C'est le Canadien qui a suffisamment de force pour repousser son adversaire vers les cordes. Jericho le pousse dans les cordes, Daniels prend de l'élan, son adversaire saute au-dessus, Daniels reprend de l'élan, son adversaire s'allonge en-dessous, Daniels rereprend de l'élan, son adversaire saute au-des... Le champion par équipe, au bon moment, a réceptionné le Canadien sur ses épaules! Electric Chair Drop! Le premier coup est tombé, et il est à l'avantage des challengers, à la plus grande joie de la foule! Daniels ramène le challenger dans son coin du ring et fait le tag avec son partenaire, qui monte sur le coin de corner. Swinging Neckbreaker de Christopher Daniels, suivi d'un saut à pieds joints sur l'estomac d'AJ Styles, qui est désormais l'homme légal. Le Phenomenal One demande un peu d'encouragements de la part du public, alors que Jericho tente désespérement de se relever et de taper dans la main de Christian. Il prend appui sur les cordes, mais AJ Styles le retient, le met debout et lui assène des low kicks extrêmement puissants. Dropkick! Dropkick de Styles, qui repousse Jericho dans le coin des champions par équipe! Son adversaire fonce sur lui, coup de genou, et nouveau changement. Les Phenomangels relèvent le Canadien, projection dans les cordes, et à l'arrivée, c'est un double flapjack! Houlà, Chris Jericho prend bien cher depuis le début de ce match, alors que l'arbitre ordonne à AJ Styles de retourner au coin. Christopher Daniels relève son adversaire en le prenant par le menton, mais il en faut plus pour avoir Jericho, qui revient petit à petit dans le match avec des coups dans l'estomac. Ca y est, il est debout, Daniels s'étant fait surprendre! Y2J tente de taper dans la main de son tag team partner, mais the Fallen Angel le retient par le pied droit. Enzuigiri! Enzuigiri de Chris Jericho! Le champion par équipe tombe, totalement sonné!!

Les deux hommes tentent le tag respectif! AJ Styles demande le soutien de la foule! Le tag est effectué chez les Phenomangels! Chez les Wrestling Class Heroes aussi! Christian fonce sur AJ Styles, le plus jeune des catcheurs sur ce ring à 36 ans!, mais le Canadien se fait surprendre par une flying clothesline, il se relève mais c'est pour mieux en prendre une seconde, il se relève immédiatement, mais Styles saute et entoure avec ses chevilles le cou de son adversaire, hurricanrana! Non! Christian pare au dernier moment avec un powerbomb! Le challenger enchaine ensuite les coups de pied dans les côtes de son adversaire, et monte sur le coin du ring! Spiral Tap de Christian! AJ Styles contre avec ses genoux retroussés sur son ventre! Christian est totalement KO, car il est retombé sur la nuque! Le champion vient en rampant vers le Canadien, mais ne peut empêcher le tag avec Chris Jericho, qui prend de suite appui sur les cordes, et court vers son adversaire. Tentative de heel kick, contré en toute simplicité par Y2J, qui prend désormais son adversaire en position de DDT! C'est porté! Le challenger profite de ce moment de répit pour se montrer arrogant envers la foule. Il se retourne vers AJ STYLES PRET A PORTER UN KILLSWITCH! C'EST PASSE! On ne vole pas impunément le finisher du Phenomenal One! Le tombé! 1! 2! Christian vient le casser à la dernière seconde! La déception se lit sur le visage de la foule, AJ Styles recule après ce mauvais coup de pied de Christian, qui se préoccupe davantage de son partenaire que du décompte de l'arbitre. Christopher Daniels s'envole! CROSSBODY SUR LES DEUX HOMMES! Et ça vaut bien un high five avec AJ Styles! Les champions qui relèvent chacun un des deux Canadiens, double dégagement avec des coups dans le ventre, double tentative de clothesline des challengers, doublement esquivé, double dropkick! Jericho et Christian qui passent par-dessus la troisième corde! Les champions montent sur les turnbuckles! BEST MOONSAULT EVER SUR JERICHO! FROG SPLASH SUR CHRISTIAN! Les champions sont des grands malades! Et tout ça en-dehors du ring, et seulement tenté non sans risque pour la seule joie de leurs fans! AJ Styles ramène Jericho dans le ring, la tentative de tombé... Jericho a trollé son monde avec un roll-up! 1! 2! Et pas trois, AJ Styles se dégage tout juste! Le cadet des quatre fonce dans les cordes, et se fait cueillir par un tilt-a-whirl argentine backbreaker! Suivi d'un Senton bomb! AJ Styles se relève sans tarder, mais c'est une Back Suplex parfaitement éxecuté que nous gratifie Jericho!

Ce dernier retourne le bras de son adversaire, et va faire le tag avec Christian en jetant The Phenomenal One dans le coin du ring, et c'est une pluie de stomps qui s'abattent sur le champion. Y2J repart derrière les cordes, mais son compère continue de martyriser Styles en écrasant sa glotte avec son pied, en se dégageant à 4. L'arbitre le réprimande, mais dans son dos, Jericho donne un vilain coup de pied dans la tête du champion. Christian le voit et tente directement le tombé! Mais dégagement à deux du Phenomenal One. Le Canadien le relève avec de petites baffes sur sa tête, et des droites maintenant! Combien y en a-t-il? Une! Deux! Trois! Qua... C'est contré! AJ Styles pare le dernier coup, pousse son adversaire, superkick par le champion en titre! Les deux hommes s'écroulent au sol, l'un par fatigue, l'autre par le dernier coup. Ce dernier parvient cependant à faire rapidemment le tag, mais AJ Styles aussi in extremis! Jericho entre dans le ring, Daniels est sur les cordes! Diving Lariatooooooo! La foule est sous le charme de cet action, remontré au ralenti. On voit bien The Fallen Angel prendre son envol et préparer pendant tout le long de l'action la lariat. Jericho se l'est prise en pleine gorge, Daniels prend désormais appui avec ses deux pieds sur les cordes, moonsault. Non, Jericho s'est relevé avant et se retrouve derrière son adversaire, Belly to Back Suplex parfaitement éxécuté par le challenger! Jericho n'a pas lâché sa proie, et entame une série de back suplex très bien réalisé. A la cinquième, l'auto-proclamé "Best in the World" court vers les cordes, le Lionsault! Daniels n'est plus là! Jericho s'écrase de tout son long! The Fallen Angel a pris soin de rouler suffisamment en-dehors de la "ligne de tir" du Canadien. Les deux hommes sont à terre, et la foule les encourage pour tagger! Les deux hommes sont à genoux, et enchainent les droites, Daniels prend le dessus! Une fois debout, il.. que fait-il? Il danse? Il danse comme le Curry Man! Le Curry Man est de retour pour Wrestlemania IV! Jericho s'est relevé, et tente un big boot, c'est esquivé par son adversaire qui le met en position de... CURRY DROP! C'EST PORTE! The Curry Man is hot, he is spicy tonight! Il ne peut pas faire le tombé car Christian veille. Le tag est fait avec AJ Styles! Attendez, The Phenomenal One est descendu chercher un objet sous le ring? Il n'a pas le droit, c'est un match avec disqualifica... C'est quoi ça? Une boule rouge?! C'est un nez de clown! AJ Styles monte sur le turnbuckle et fait le clown! Doink the clown est là ce soir! AJ Styles nous rappelle qu'il a lui aussi incarné cette gimmick il y a un peu plus d'un an. C'était face à Ted DiBiase Jr. WHOOPIE CUSHION SUR JERICHO! Le tombé! Non, AJ Styles se relève de lui-même parce que Christian venait pour le casser. The Phenomenal One ou Doink the Clown, je ne sais même plus, lance son nez rouge dans le public et se retourne vers... CODEBREAKER DE JERICHO! Out of nowhere! Les deux hommes s'écroulent! Jericho n'a peut-être pas fait grand-chose jusqu'à présent, mais son finisher est l'un des plus imprévisibles de la WFA actuellement.

La foule tape dans ses mains pour encourager les changements, le tout orchestré par Christopher Daniels, qui a retrouvé son personnage habituel. De longues secondes, de trop longues secondes sont nécessaires aux deux hommes dans le ring, the King of Bling-Bling et The Prince of Phenomenal, deux véritables seigneurs du catcheurs, pour se relever. Jericho a tapé dans la main de Christian, tout comme AJ Styles l'a fait avec Daniels, à la plus grande joie de la foule! Le champion en titre fonce vers le Canadien, esquive la tentative de clothesline, rebondit dans les cordes et dropkick du challenger! Il vient de jeter un froid dans tout le stade, et demande au public de la fermer. Il relève son adversaire et le projette dans n coin du ring, c'est contré! Daniels fonce sur lui. Pendulum Kick de Christian. Le champion en titre est sonné dans le coin du ring. Le Canadien le fait monter sur la troisième corde, puis le rejoint. Tornado Hurricanrana! Non! The Fallen Angel s'est accroché aux cordes, et le challenger est parti tout seul. Daniels saute, mais Christian le réceptionne sans aucun souci! Running Powerslam! Et c'est suivi d'une série de droites dans la face du champion! Mais the Ring General n'a pas dit son dernier mot, et répond par des coups. Il le met en position de Back to Belly Suplex, mais Christian retombe sur ses pieds, et le prend en position d'Inverted DDT, mais Daniels a de la ressource, et retourne son adversaire en spinning neckbreaker. Ca continue avec une tentative de tombé. Simplement un. Christian est vite debout et Tornado DDT sur la moitié des champions par équipe, qui se relève sans tarder pour se prendre un spinebuster cinglant! Nouveau tombé, dégagement à deux. Le challenger fait le changement. Les Wrestling Class Heroes remettent des stomps sur Daniels, Christian le prend par la tête et Jericho enchaine avec un Big Boot. Nouveau tombé, à nouveau simplement deux!

Y2J parle à son coéquipier pendant quelques secondes, les deux hommes sourient malicieusement, et font le tag alors que Daniels se remet difficilement de cet enchainement de coup. Christian le prend en sharpshooter, et son compère donne des coups de pied sur son dos! AJ Styles tente d'intervenir, mais l'arbitre le retient de faire ça, ce qui accorde plus de temps pour les Wrestling Class Heroes, et une bronca du public. Finalement, Justin King réprimande Jericho qui retourne dans le coin. Christian place le champion en titre dans les cordes, fait le changement. Les challengers montent sur le dos de Daniels, et l'écrasent totalement! The Fallen Angel n'en finit plus de crier! L'arbitre compte, mais interrompt AJ Styles qui voulait intervenir à nouveau. L'arbitre reprend le décompte. Finalement, Christian retourne derrière les cordes, laissant à Jericho... Christian est reparti dans le ring, mais c'est pour attaquer AJ Styles! Ce dernier n'a pas vu le coup venir et tombe sur la rembarde. Jericho applaudit son compère, alors qu'il prend... Schoolboy package de Daniels sur Jericho! Un! Deux! Tr... mais Christian arrive à temps pour interrompre le tombé! Justin King n'a pas trop aimé les coups bas de ce dernier, et le lui fait savoir. Pendant ce temps, Jericho s'acharne sur le dos de Christopher Daniels, il prend ses jambes et.... Walls of Jericho! C'est porté! On peut lire toute la douleur du champion actuel, qui tente de ramper pour atteindre les cordes, c'est très lent, c'est agonisant! Et Jericho qui le ramène au centre du ring, pour la plus grande joie d'une partie du public! Daniels va abandonner! Il est tenté par l'arbitre, la main va taper! AJ Styles est revenu! Running Knee Kick dans la tête de Jericho qui lâche sa proie! Cette fois, Christian ne peut rien faire! Jericho titube, Styles prend son élan avec les cordes, enfourchement du Canadien, mais le Phenomenal One atterit sur l'autre moitié des challengers qui ne l'a pas vu venir! Crossbody de AJ Styles sur Christian! Les deux hommes s'écrasent en ringside sous les "THIS IS AWESOME!" du public! Chris Jericho se rend à peine compte de ce qu'il a lui-même provoqué, il se retourne, mais c'est pour se prendre un Angel's Wings! Tentative de tombé! UN! DEUX! PAS TROIS! PAS TROIS! Le match continue!

Christopher Daniels préfère en rire, son coéquipier est revenu dans le coin du ring, il fait le tag avec lui. AJ Styles est sur le turnbuckle, Christian est aux abonnés absents. SHOOTING STYLES PR... Codebreaker! Codebreaker de Chris Jericho! Comment il a fait? Mais comment a-t-il pu bien faire?! Y2J se voit même applaudir par l'ensemble du stade! Et là encore, il faut de longues secondes pour récupérer! Mais The Ayatollah of Rock'n'rolla est debout, il ne marche pas droit, mais il est debout! Il ne tente pas le tombé, prend son adversaire en powerbomb, c'est fait! Mais il ne lâche pas son adversaire et refait une deuxième powerbomb sur le sol, puis dans le coin du ring! AJ Styles hurle sa douleur, Jericho prend de l'élan dans les cordes, et one-hand bulldog! Le Best in the world at what he does est goguenard. Il relève son adversaire, lui assène une série d'atémis qui repousse The Phenomenal One dans le coin. Y2J le rejoint et monte sur le poteau de coin, prenant sur ses épaules le champion par équipe, avec une force incroyable! On est parti pour une powerbomb wrestlemaniesque! C'est parti! Non! HURRICANRANA DE AJ STYLES! Les deux hommes sont KO au centre du ring! Mais c'est formidable! Jericho et son adversaire tentent de faire le tombé avec leurs coéquipiers respectifs! C'est passé pour les Phenomangels! Christopher Daniels retient Jericho par la jambe alors qu'il allait faire le tag et le ramène au centre du ring! Tentative désespérée de Enzuigiri! Contré! Suplex de champion sur son challenger! C'est contré, Y2J se dégage par des coups de coude, il se retourne CODEBREAKER DE JERICHO! Les Wrestling Class Heroes ont la victoire en main! AJ Styles est trop épuisé pour intervenir! LE TOMBE! UN! DEUX! TR...

CHRISTOPHER DANIELS S'EST DEGAGE! C'est de la folie dans l'arène! Jericho et Christian n'en reviennent pas! Daniels s'est dégagé à l'ultime millième de seconde! Hallucinant! Les Holy Shit! chants descendent des gradins! Quel match! Y2J n'a jamais semblé aussi interrogatif! De quel matière est fait son adversaire? Et surtout, comment faire pour le battre? Et après ce moment de réflexion, il a, tel Vil E. Coyote, une idée lumineuse. Il lève son adversaire, le met la tête entre ses jambes. Un pedigree à la Triple H? Mais non! Chris Jericho va voler la prise de finition de son adversaire! Et pendant ce temps, AJ Styles tente vainement de se mettre sur pieds. ANGEL'S WINGS! NON! C'est contré! Daniels se dégage les mains! Surpassement sur Y2J! Le champion en titre a retrouvé ses jambes! Il se projette dans les cordes, clothesline sur Jericho, encore une seconde! Cette fois, le challenger court vers son adversaire, qui saute par-dessus, puis en-dessous, Jericho passe sous les jambes de Daniels, contrant par là le shoulderblock. Y2J allongé tente de faire choir son adversaire, mais ce dernier tient bon, et s'asseoit sur le visage de son adversaire, le tombé! 1! 2! Nouveau dégagement avant même le 2! Les deux hommes se relèvent et se propulsent dans les cordes, Daniels esquive la tentative de clothesline de son adversaire, AJ Styles a fait un blind tag! Christian aussi! Les quatre hommes deviennent légaux pendant quelques secondes! Daniels a paré l'attaque de Christian qui se prend un Pelé Kick de la part du Phenomenal One, à peine entré en jeu! Chris Jericho fonce sur Daniels, qui le bloque en position d'ura-nage! Christian revient à reculons dans les bras du Fallen Angel, qui a dans son bras gauche Y2J, et dans le bras droit, l'autre Canadien. COMBO URA-NAGE/REVERSE DDT! Respectivement sur Christian et Chris Jericho! Les deux challengers sont l'un sur l'autre! Tandis que Justin King a du mal à y faire ses comptes, la foule n'en finit plus de gueuler, surtout quand elle voit AJ Styles du haut du turnbuckle! La victoire leur est assurée! SPIRAL TAP! AJ Styles fait le tombé sur Y2J! 1 ! 2! 3! C'EST FAIT! NON! Ce n'est pas le bon, selon Justin King! Christopher Daniels vire alors le challenger et le met en position pour le ANGEL'S WINGS! C'est porté! Jericho est KO! De son côté, AJ Styles fait le tombé sur Christian! 1! 2! 3! C'est fait!


Spoiler:
 

Ted : Non parce que tu comprend, Heath est une gêne pour nous, un danger. Si on s'en débarrasse ça ira parfaitement avec nos plans. Je veux dire comme un type comme lui peux être Pure champion hein ? C'est pour ça qu'on a créer le Gang non ? Pour se débarrasser de ce genre de...

Batista : TED LA FERME !

L'animal qui a priori était en train de lacer ses chaussures s'est redresser d'un coup et toise Dibiase.

Batista : J'ai autre chose à foutre ce soir que de jouer ta nounou ! Mon titre est en jeux et Orton veux ma peau... alors est ce que PUTAIN pour une fois tu ne peux pas te démerder SEUL !

L'animal quitte sa loge ceinture sur l'épaule, laissant Ted seul se rongeant les ongles.


Match : Coffee, Segment : Klowny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WFA Wrestlemania IV   

Revenir en haut Aller en bas
 

WFA Wrestlemania IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Rumeurs] Et si l'Undertaker ratait Wrestlemania ?
» [Rumeurs] Matchs importants prévus pour Wrestlemania 29
» [Competition] Ou se déroulera Wrestlemania 29 ?
» [Débat de la semaine] Le pire Wrestlemania de l'Histoire ?
» [Divers] 5 Dream matchs pour Wrestlemania 29 (WWE.com)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: E-Fed :: Shows :: PPV-