Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pour écouter les résultats des Wrestler Awards 2018 de Catch Asylum, c'est par ici
Pour écouter les résultats des Crown Jewel Awards 2018 de Catch Asylum, c'est par ici
Notre compte rendu de Wrestle kingdom 13 est dispo ici

Partagez | 
 

 One Night Stand 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7166
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 30 Mar - 21:45


Bonsoirs à tous. One Night Stand aura donc lieux Dimanche 20 Avril à 19h.
Les promos serons lancé ce soir à minuit, elles prendrons fin dans deux semaines le Dimanche 16 Avril à minuit.
Si vous êtes persuadés que vous aurez un empêchement nous pouvons discuter d'un délais via MP avec le reste des bookers. Il y a moyen de s'arranger si la demande n'est pas jugée abusive.

One Night Stand 2014 One_ni10

La petite contribution de TS pour l'affiche des promos. Merci à lui. ^^


Pré-show : Les Alcoolique Pochtron Anonymes (Carlito (mrcoffeeinthebank) & Samoa Joe (Flying Panda)) vs Psychedelic Warlords (Kassius Ohno (Clown Bastard) & Erick Rowan (Gbacca))

Un Pré-show de prestige pour ce premier Pay-Per View post-WrestleMania ! Une jeune équipe, les APA, les Alcoolique Pochtron Anonymes, rencontre une équipe encore plus jeune mais plus dangereuse, les Psychedelic Warlords. Entre les deux équipes rien ne va et ce depuis WrestleMania, où ils ont foutu leur bordel pendant le match de championnat par équipe entre les Phenomangels et les Wrestling Class Heroes. La tension est montée très rapidement entre ces quatre équipes. En raison du rematch demandé par AJ Styles et Daniels contre les trois fois champion par équipe, les APA et les Warlords s'affronteront en Pré-Show comme l'a voulu Stephanie McMahon pour les fatiguer et éviter toute intervention dans le match pour le championnat par équipe.




Equality of Chance (Goldust (Showtime) & Vladimir Kozlov (TManiac86)) & Dean Ambrose (François) vs La Wyatt Family (Bray Wyatt (Tombstone) & Sami Callihan (Fallen) & Mr. Anderson (JoMoStyles))

Choquantes révélations ! À WrestleMania, tout a changé. Pour l'éternel faction Equality of Chance, celle-ci est passée de la victoire de Goldust dans le match de championnat Hardcore à l'échec de Vladimir Kozlov dans le Money in the Bank ; mais pire encore ! Heath Slater a été viré. Et si cela ne suffisait pas leur draft à Smackdown les a empêché de se venger de Ted DiBiase et de Paul De Burchill, responsables de la défaite de Slater. Lors du même Pay-Per View, une nouvelle faction est née : la Wyatt Family. Bray Wyatt était derrière le changement d'attitude de John Cena. Mais dorénavant, Cena appartient au passé et Bray Wyatt s'est tourné vers l'Equality of Chance. Mais il n'es pas venu seul puisqu'il est accompagné des redoutables et totalement fous Sami Callihan et Mr. Anderson. La Wyatt Family a ouvertement défié l'Equality of Chance. À deux contre trois, après l'évinction de Dylan Alexander Reminghton, l'EoC s'est vu contraint de traiter avec Dean Ambrose, lui aussi devenu ennemi de la Wyatt Family. En effet dès le premier Smackdown, Dean Ambrose a eu le droit à un violent tabassage en règle de la part de la Family. Puis lors du deuxième Smackdown, Dean est venu en aide à l'EoC en plein déroute. Après son refus d'entrer dans le clan, Dean accepte de combattre à leur côté contre la Family s'il affronte Goldust pour le titre Hardcore. À One Night Stand, ça va être extrême !




Championat par équipe de la WFA : Phenomangels (Christopher Daniels (Meryhor) & AJ Styles (Tombstone) vs Wrestling Class Heroes ©️ (Chris Jericho (Nak) & Christian (Sharpshooter))

Revanche ! Sur le principe, il n'y a rien de plus simple. À No Way Out, les Phenomangels remportent le titre de champion par équipe de la WFA des mains des Wrestling Class Heroes. Ces-derniers ont invoqué leur clause le rematch à WrestleMania pour récupérer leur bien, chose faite. Et ! Et bien évidemment, suite à leur défaite, Daniels et AJ Styles ont demandé à prendre leur revanche sur les trois fois champions, Chris Jericho et sur Christian. Depuis, WrestleMania rien ne va plus dans la division par équipe. Cela dit, rien n'allait avant. Puisque bien que les Bad Mood Miracle appartiennent au passé, les WCH sont désormais menacer par les Alcoolique Pochtron Anonymes et les Warlords. La lutte pour le championnat par équipe de la fédération tourne autour de des quatre équipes, sans oublier la Wyatt Family et l'Equality of Chance qui peuvent venir se mêler à lutte. Mais pour l'instant, c'est un affrontement et une rivalité qui risque de se terminer à One Night Stand. À One Night Stand, ça va être extrême !




Fatal Four Way pour définir le challenger numéro un au titre Pure : Antonio Cesaro (HeelManiac) vs Paul de Burchill (Clown Bastard) vs Daniel Bryan (Godot) vs Kevin Steen (Frog Splash)

Retour en force ! Que de come-back depuis WrestleMania à la Wrestling French Addict compagnie. Et que de chamboulement depuis WrestleMania à la Wrestling French Addict compagnie. Le GANG revient de WrestleMania grandit. Incroyable étant donné le bilan plutôt négatif du clan. Bien qu'ayant perdu Batista, le GANG a vu Antonio Cesaro et Paul de Burchill rejoindre leur rang. Lors du premier RAW post-WrestleMania, Randy Orton, Ted DiBiase et Brock Lesnar ont présenté les deux nouveaux venus. En effet, Randy a rencontré Antonio Cesaro lors du Pay-Per View et s'est rendu compte du potentiel énorme et de la plus valu que Cesaro pourrait apporter au clan. Paul de Burchill a lui retourné sa veste en trompant son monde et en pactisant avec Ted DiBiase pour venir à bout de Heath Slater. Après le le PPV, tous les membres du GANG, excepté Brock Lesnar, se sont retrouvé dans le show rouge. Mais cela n'était pas au goût de certain, dont un revenant. Daniel Bryan ! La « YES Mania ! » est de retour à la WFA et s'est opposé fermement au clan dominateur. À ses « côtés », Kevin Steen a lui aussi décidé de s'opposer au GANG après son draft de Smackdown à RAW. Plusieurs oppositions ont eu lieu et à chaque fois l'intensité, la haine et la violence étaient au rendez-vous. Stephanie McMahon a donc mis les choses au clair : à One Night, il y aura un Fatal Four Way entre les quatre hommes avec un enjeu supplémentaire, le titre de challenger numéro un au titre Pure. À One Night Stand, ça va être extrême !





First Blood Match pour le championnat Intercontinental : Bobby Roode ©️ (Flying Panda) vs Brock Lesnar (Godot)

Il va y avoir du sang ! Rare furent les rivalités aussi violente et intense entre deux hommes. Des hommes des vrais, il faudra en être pour venir à bout de son adversaire dans un match qui risque de rester dans les esprits. Quoi qu'il y arrive, le WFA Universe aura sa dose d'hémoglobine dans ce Pay-Per View. Entre Bobby Roode et Brock Lesnar, il n'y a que haine et depuis WrestleMania, le titre Intercontinental. Depuis son arrivée à la WFA, l'inspecteur Roode est à la recherche de réponses puisqu'il soupçonne un vaste réseau de corruption au sein de la WFA, impliquant le GANG. L'enquête avance mais l'inspecteur a toujours la même épine dans le pied, ou plutôt la même bête au cul. Brock Lesnar. Les deux superstars fraichement débarqué à Smackdown impressionnent déjà dans le show bleu mais la guerre entre les deux a raison de tout. Bobby Roode veut toujours des réponses et Brock Lesnar veut récupérer son titre Intercontinental. Mais les deux partagent une seule chose : l'envie de faire saigner l'autre. À One Night Stand, ça va être extrême !





Championnat Pure : Ted DiBiase ©️ vs CM Punk

SXE, Mensonges et Pognon ! Malgré une petite histoire passé entre les deux tournant autour du titre Intercontinental, la rivalité a repris de plus belle lors d'un Smackdown avant WrestleMania. En effet, Paul de Burchill a été longtemps l'employé de Ted DiBiase, membre du clan. Devant une telle injustice, CM Punk est sorti de son show télé pour venir libérer Paulo en signant un chèque avec plusieurs zéros (cinq !). Mais tel est pris celui qui croyait prendre. À WrestleMania, Paul de Burchill s'est allié avec Ted DiBiase pour le rejoindre dans sa lutte au sein du GANG. Lors du RAW post-WrestleMania, CM Punk a fait son retour dans le show qu'il avait quitté il y a un an. En un an, les choses ont bien changé et Punk s'en est aperçu. Désormais, il veut faire payer Ted DiBiase et Paul de Burchill. Stephanie McMahon a mis en place un match entre le champion Pure et CM Punk pour le titre. Ted DiBiase est en danger et CM Punk est ce danger. À One Night Stand, ça va être extrême !




3 vs 1 Handicap Match, si Seth gagne, il devient challenger numéro un au championnat du monde poids lourd : Sabu, Abyss & Mankind vs Seth Rollins (Gbacca)

Seul contre tous ! Qui l'aurait cru ? Qui aurait cru qu'après WrestleMania, Seth Rollins serait revenu sur un ring aussi rapidement ? Qui aurait cru qu'après avoir été brûlé, Seth Rollins soit revenu sur les rings de la WFA aussi rapidement ? Dès le Raw post-WrestleMania, Seth Rollins est revenu pour terrifier plus que jamais la fédération. Après avoir mis le chaos au cours d'un main-event pour le titre de champion du monde poids lourd, où il a mis K.O. Randy Orton et Trent Barreta. Lors du RAW suivant, le Dieu égyptien a ordonné à ce qu'on lui accorde un match pour le titre mondial du championnat poids lourd. Mais en vain, un challenge à la hauteur des douze travaux d'Hercule lui a été donné par Paul Heyman. Affronter trois légendes hardcores de la défunte ECW Sabu, de la défunte NFW Abyss et Mankind. Rien que ça. Un challenge de taille, bien entendu accepté par Seth Rollins, qui désignera ou non Seth Rollins comme challenger numéro un au championnat du monde poids lourd. À One Night Stand, ça va être extrême !




« The Pope » D'Angelo Dinero (SwantonBomb) vs Mensah-X (mrcoffeinthebank)

Noir c'est noir ! Quelle désillusion pour Mensah-X... Alors qu'à WrestleMania, Mensah-X terminait sa rivalité avec Seth Rollins, la terminer et la remporter, sa route pour le titre majeur de RAW était toute désigné mais là encore le draft a joué des tours. Mensah-X s'est retrouvé dans le show bleu. Tout est à refaire pour lui. Seulement sur sa route vers le sommet, il a rencontré quelqu'un, en la personne du Pope, D'Angelo Dinero. Après avoir vaincu l'Equality of Chance, des rumeurs ont prétendu que Mensah-X et le Pope allait faire équipe. Mais le Pope en a voulu autrement et a bien roulé son monde. Lors du Main-Event du dernier Smackdown, le Pope et Mensah-X était en course pour devenir challenger numéro un au titre suprême pour One Night Stand. Seulement, D'Angelo Dinero s'en est pris à Mensah-X, déjà réticent par rapport à cette alliance, pour lui coûter la place de challenger. Le porte-feuille de Dieu reproche à Mensah-X de ne pas croire au Seigneur. Les officiels de la WFA ont alors décidé de les opposer l'un à l'autre à One Night Stand. À One Night Stand, ça va être extrême !




Parking Last Brawl : Brodie Lee (Aralar) vs DH Smith (JGabriel68)

Ça va déménager ! Ça chauffe entre les deux depuis quelques semaines. Entre les joutes verbales sur Twitter et les confrontations dans les rings, la tension est grande. Pardonnez-nous, la haine est grande. Brodie Lee a fait des débuts assez impressionnants en remportant des victoires majeurs notamment contre Brock Lesnar. Pour DH Smith, auto-proclamé « The King », l'histoire est différente. La route fut longue, presque trop longue pour celui qui était resté dans les esprits du WFA Universe comme un éternel outsider. Leur route se sont croisées à WrestleMania dans le Money in the Bank. Les deux étaient très clairement favoris et c'est DH Smith qui est sorti vainqueur. Mallette en main, il n'a désormais qu'un rêve et un objectif devenir la ceinture de champion du monde. L'histoire entre les deux aurait pu s'arrêter là, d'autant plus que la draft les changea chacun de show : Smith se retrouvant à RAW et Lee atterrissant à SmackDown. Mais Brodie Lee en veut plus. Il veut cette mallette de Mr. Money in the Bank. Il veut devenir champion du monde. Et maintenant, il veut détruire Smith. Entre attaque vicieuse et violente à RAW, entre attaque à la grue, entre promesses de destruction et de massacre, les deux hommes s'affronteront dans un Parking Last Brawl, où la violence aura une place majeure. Brodie Lee sera dans son élément mais nul doute que, fort de sa victoire au Showcase of Immortals, le King aura son mot à dire. À One Night Stand, ça va être extrême !




Championnat du monde poids lourd : Trent Barreta ©️ (François) vs Randy Orton (SwantonBomb)

Lutte au sommet ! Randy Orton, deux fois champion du monde poids lourd, tête d'affiche de WFA RAW depuis deux ans, 450 jours de règne, membre majeur du GANG. Mais depuis No Way Out, Randy Orton fait face à plusieurs défis. Sa guerre d'égo avec Batista lui a coûté le titre de champion du monde poids lourd et sa place à WrestleMania, à cause d'une blessure. Entre temps, Trent Barreta, vainqueur du Royal Rumble 2013, remporta le Main-Event à WrestleMania des mains de Batista et sous l'arbitrage de Randy Orton, pendant un temps avant que William Regal ne reprenne la main. Un exploit dans le monde du catch qui impressionna le WFA Universe en cette période où le GANG lutte activement pour la domination des physiques imposants. Seulement, pour Randy Orton le titre remporté par Barreta et le sien. Alors, il est hors de question qu'il le laisse aux mains d'un petit lutteur gringalet. Le jeune lutteur a pour l'instant un début de règne très difficile. Il doit faire face à un GANG uni prêt à tout pour l'arrêter, à un Randy Orton bien décidé à récupérer le titre et à Seth Rollins bien décidé à chambouler la hiérarchie. Le général manager de RAW, JBL, a mis en place un match entre Trent Barreta et Randy Orton à One Night Stand. Ce sera pour eux une bonne occasion de régler leur compte, leur différend et leurs histoires passées. Trent a toujours été un opposant au GANG, Randy Orton a tenté de l'envoyé à l’hôpital avec son Punt Kick dévastateur, Trent a chamboulé les plans du GANG en remportant le Royal Rumble,... Qui sortira vainqueur à One Night Stand avec le titre de champion du monde poids lourd ? La lutte s'annonce acharnée. À One Night Stand, ça va être extrême !




Championnat de la WFA : John Morrison (HeelManiac) vs Dolph Ziggler ©️ (Sexy Boy)

À la lumière de tous ! Deux stars, deux main-eventer confirmés, deux beaux gosses, deux palmarès incroyables, deux styles, deux personnalités pour un match qui risque de devenir un classique. John Morrison perd son titre dans l'Elimination Chamber à No Way Out au profit de Dolph Ziggler après 308 jours de règne (in)contestés. Fort de son atout dans la poche, Monsieur John Laurianaitis, John Morrison veut récupérer son bien et faire briller sa lumière une fois encore. Mais Dolph Ziggler, présent depuis cinq ans dans la fédération a prouvé qu'il était un pilier de la WFA et qu'un pilier, c'est dur à bouger. Le premier match entre les deux pour le titre semblait se profiler à WrestleMania. John Morrison, auto-proclamé Mr. WrestleMania depuis la troisième édition, vs Dolph Ziggler, invaincu à WrestleMania 3 à 0,..... vs Kevin Steen, qui est venu mettre son grain de sel là dedans. Et au final, c'est Dolph Ziggler qui gagne. Un bilan à WrestleMania parfait (4-0) et le titre toujours autour des hanches. Dolph Ziggler a volé le show. Lors du dernier Smackdown avant One Night Stand, un fatal Four Way a été organisé par Laurianaitis entre Mensah-X, le Pope, Brock Lesnar et Brodie Lee. Et pourtant, c'est John Morrison qui l'a emporté, après avoir été échangé à la place de Lesnar par Laurinaitis. Le fameux affrontement va pouvoir désormais avoir lieu. John Morrison va tout donner au moins tout autant que Ziggler pour repartir du Pay-Per View avec le titre en main. À One Night Stand, ça va être extrême !

( Rédigé par Swanton. Merci à lui. ^^ )

A vos claviers bande de CDD sous-payés.


( PS : Amis bookers, si un ou des matchs vous font particulièrement envie n'hésiter pas à vous les réserver via le MP des 3HB's ( premier arrivé premier servi  Mister Green  )).

( PS 2 : Godot, François est ce qu'on pourras compter sur vous pour booker un match de PPV ? ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
Godot

Messages : 4748
Age : 29
Localisation : Dans le TARDIS.

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 30 Mar - 21:53

Malheureusement je ne pourrais pas booker lors de ce ppv, je ne sais même pas comment je vais faire pour faire mes 3 promos.  Crying or Very sad 



Très belle affiche TS, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flying Panda
Administrateur
Flying Panda

Messages : 2534
Age : 35

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 30 Mar - 22:34

Godot a écrit:
Malheureusement je ne pourrais pas booker lors de ce ppv, je ne sais même pas comment je vais faire pour faire mes 3 promos.  Crying or Very sad 



Très belle affiche TS, bravo !

En même temps pas la peine que tu fasses une promo pour le titre IC vu que, quoiqu'il arrive, Brosky va se faire botter le train. Mister Green

En revanche j'ai une question : Pourquoi que tous les matchs vont être extrême à One Night Stand à part le pré-show ?

Et pis aussi comment ça se fait que Seth Rollins ait des adversaires sans manager ? Hein ? ça sent la corruption à plein pif ça !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SwantonBomb
Head Booker
SwantonBomb

Messages : 1776
Age : 25

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 30 Mar - 22:37

Bon courage à tous et que la session soit belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
MrCoffeeInTheBank

Messages : 1594
Age : 29
Humeur : caféiné

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 30 Mar - 22:39

Flying Panda a écrit:
Godot a écrit:
Malheureusement je ne pourrais pas booker lors de ce ppv, je ne sais même pas comment je vais faire pour faire mes 3 promos.  Crying or Very sad 



Très belle affiche TS, bravo !

En même temps pas la peine que tu fasses une promo pour le titre IC vu que, quoiqu'il arrive, Brosky va se faire botter le train. Mister Green

En revanche j'ai une question : Pourquoi que tous les matchs vont être extrême à One Night Stand à part le pré-show ?

Et pis aussi comment ça se fait que Seth Rollins ait des adversaires sans manager ? Hein ? ça sent la corruption à plein pif ça !!

Attends, c'est seulement si Seth Rollins perd contre les 3 sans-managers que ça va sentir la corruption (d'ailleurs Gbacca, on a toujours pas reçu ton versement hebdomadaire, si vous avez envoyé votre chèque, nos courriers ont dû se croiser, en ce cas, veuillez ne pas tenir compte de ce message)

Et pour le pré-show, il sera extrême  Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7166
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 30 Mar - 22:42

Tout les matchs sont no DQ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 11589
Age : 33
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 30 Mar - 22:44

@Panda : Parce que les PW vont éclater en 2/2 les alcolos ! Voilà pourquoi !


Bon résumé Swanton en tout cas ! (je sais à quel point, l'air de rien, c'est long à rédiger ^^' ) et jolie affiche TS !



@Coffee : Comme c'est un ppv, j'ai mis le paquet, les chèques, prostiputes, alcools, drogues, et autres surprises chocolatées arrivent en Paquebot ! (y'en a une partie pour Sexy d'ailleurs, piquez pas tout Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
MrCoffeeInTheBank

Messages : 1594
Age : 29
Humeur : caféiné

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 30 Mar - 22:52

Gbacca a écrit:
@Coffee : Comme c'est un ppv, j'ai mis le paquet, les chèques, prostiputes, alcools, drogues, et autres surprises chocolatées arrivent en Paquebot ! (y'en a une partie pour Sexy d'ailleurs, piquez pas tout Razz)

Ah chic!  Very Happy Je suis content de savoir la corruption marche toujours aussi bien à la WF... Attends...

Ah miiiince! Je viens de recevoir 3 MPs de nouveaux managers, Jongleur Enfoiré, Miss Tea in the School et Whisper In the Wind, qui ont décidé de prendre Sabu, Mankind et Abyss. Ils nous livrent chacun 3 paquebots avec chèques, prostiputes, alcools, drogues et autres surprises chocolatées (et ils ont dit qu'on pouvait garder les bâteaux, et les hélicoptères qui vont avec)

Oh non, Djay, je crains que Seth perde à ONS Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frog Splash
Champion
Frog Splash

Messages : 1694
Age : 23
Humeur : Enjoy the moment !

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyLun 31 Mar - 0:00

Wouh putain prem's  Sheik 





Brad : Eh, patron ! Remets-nous donc une tournée, c’est moi qui régale !
 
L’homme qui vient de s’exprimer est assis à une table aux côtés de trois personnes, tous étant déjà bien imbibés. Au fond, dans les box, d’autres groupes d’amis essaient d’oublier leur vie misérable à l’aide d’alcool fort. Quelques buveurs solitaires, un billard squatté par des lycéens ignares, et un comptoir où s’amoncellent les habituels piliers de l’établissement, aussi rouges qu’il le faut pour préserver leur réputation. Un bar comme il en existe des centaines, en somme. Mais un homme ne se fond pas dans le décor. Jeans slim noir, chaussures de marque, chemise bleu foncé à manches longues … il a l’air beaucoup trop bien pour traîner dans ce genre d’endroit.
A y regarder plus attentivement, l’homme a pour compagnie un verre de whisky à moitié rempli. Il n’y a pas touché pour le moment. Son regard est fixé sur la petite télévision allumée au-dessus du bar à alcools forts. Sur l’écran, un match de catch. Dolph Ziggler contre John Morrison contre Kevin Steen lors du dernier Wrestlemania. Il est l’un des seuls à s’être plongé dans l’affrontement. Une chose saute rapidement aux yeux : ce n’est pas la première fois qu’il voit ce combat. Il anticipe chaque prise, chaque contre, chaque retournement de situation … Finalement, lorsque Ziggler finit par l’emporter, l’homme se fend d’un sourire amer.
 
Mike : Eteins-ça, patron.

Patron : L’éteindre ? J’croyais que t’aimais bien ça, non ?

Mike : Oué … c’est ça … j’aimais bien.

Patron : Ah … bof, toute façon y a guère que toi qui regarde …
 
Le barman s’exécute et retourne à ses bouteilles, alors que le client retourne à son verre. Il n’y a toujours pas touché, se contentant de faire tournoyer doucement le précieux liquide au fond du verre. Ce petit rituel dure d’ailleurs un certain temps. Parfois notre homme se retourne pour observer les poivrots derrière lui prêts à se battre pour des histoires idiotes de verre trop vide à leur goût, ou bien pour jeter un œil aux personnes qui franchissent la porte et s’assoient aux tables libres. Rien de très intéressant …
 
Frog : Hey, mec, j’peux m’asseoir ?

Mike : Te gêne pas mec, la place est … putain de bordel de merde !?

Frog : Salut Mike, ça faisait un bail.

Mike : Mais … mais … qu’est-ce que tu fous là !?

Frog : C’que je fous là ? C’est plutôt à toi qu’il faut poser la question … Mais bon, moi, je suis ici pour te parler.

Mike : Comment tu m’as trouvé dans ce trou paumé ?

Frog : Ça … ça n’a pas été facile ! Mais c’est pas ce qui est important … Comment tu vas ?

Mike : Moi ? Oh, bah … bien … je vais plutôt bien. Et toi, les affaires, ça marche ?

Frog : Bof, tu sais sans doute ça tout autant que moi … Après avoir perdu Shawn j’ai tenté l’expérience avec Chris Hero. Un bon gars, mais ça n’a pas vraiment marché. M’enfin, il est revenu avec une autre gimmick et un autre manager, j’espère pour lui qu’il réussira ce coup-ci.

Mike : Kassius Ohno, c’est ça ? C’est vrai qu’il est bon le bougre …

Frog : Clairement, oui. M’enfin, aujourd’hui j’ai récupéré Kevin Steen, et l’un dans l’autre ça va pas trop mal. Il a eu un match pour le titre de WFA Champion à Wrestlemania, qu’il a malheureusement perdu contre Ziggler, et là il est en route pour devenir Pure Champion.

Mike : Steen … une putain de tête brûlée si j’me souviens bien ! T’arrives à le canaliser ?

Frog : C’est pas facile mais j’arrive quand même à pas mal de choses avec lui. C’est un excellent lutteur, et un mec sympa. Il lui suffirait de penser plus et frapper moins et il serait déjà champion du monde !

Mike : J’en doute pas … Bon, sinon, t’as sûrement un truc ou deux à m’dire pour avoir fait le déplacement jusque dans le trou du cul du monde ?

Frog : Oué … écoute, Mike … je … je voulais te dire que je suis profondément désolé de la façon dont ça s’est passé. J’étais le manager de Shawn à l’époque, j’aurais du faire plus pour changer le résultat. C’était ce qu’il voulait, et je suis persuadé que c’est toi qui aurait du gagner ce soir-là.

Mike : C’est pas ta faute, Frog. C’est … comme ça. On peut rien y faire !

Frog : Je sais bien, mais ça m’empêche pas de m’en vouloir. T’étais un grand Mike, t’aurais du devenir une légende de ce business.

Mike : Une légende, hein … C’est plutôt amusant que tu viennes me dire ça alors que j’ai pas lutté depuis plus ou moins deux ans …

Frog : Justement … J’ai un plan à te proposer.

Mike : Un plan ?

Frog : Oui … tu vois, Kevin est un lutteur extra, et j’ai bon espoir qu’il touche un jour au titre suprême, mais c’est un soliste dans l’âme. La plus grosse partie de mon boulot avec lui c’est réparer ses dégâts. C’est pour ça que j’aimerais recruter quelqu’un d’autre dans mon équipe.

Mike : T’es en train de me proposer une association ?

Frog : Exactement ! Je peux te faire revenir à la WFA dans les deux semaines, tu as ma parole !

Mike : Tu peux me faire revenir …

Frog : C’est ça ! Il me suffit de passer un ou deux coups de fil, et hop, t’es là pour le premier show après One Night Stand ! Tu vas pouvoir redevenir celui que tu étais, tu vas à nouveau être l’Awesome One !

Mike : Mouais, si tu le dis … je ne suis pas sûr que ça soit ce dont j’ai envie …

Frog : Oh, come on Mike ! Putain, réfléchis deux secondes ! Tu te souviens quand même de cette sensation unique, quand tu rentres sur le ring, devant des milliers de personnes qui t’acclament ou qui te huent, pour leur offrir le plus grand spectacle de leur vie ! Tu te souviens de l’incroyable sentiment qui envahit tous les hommes qui touchent un jour au saint-graal, l’un des deux titres mondiaux !

Mike : Bien sûr que je m’en souviens ! Mais … je doute que ça soit une bonne idée, voilà tout …

Frog : Tu doutes que … ça soit une bonne idée !? Je suis en train de te proposer de t’aider à redevenir une star, et tu doutes que ça soit une bonne idée !? Putain, mais t’es devenu complètement con en deux ans ou quoi ?

Mike : FERME-LA ! TU NE SAIS RIEN DE MOI ! Tu ne sais pas ce que je ressens, alors je ne te permets pas de me juger !

Frog : D’accord, d’accord, désolé … Mais mec, je ne peux pas décemment te laisser là, sans insister. Pense un peu à tes fans …

Mike : Mes fans …

Frog : Ou bien à tes anciens potes de la Ouéfa !

Mike : Mes … anciens potes …

Frog : Bordel Mike, dis-moi ce qui ne va pas ! Je viens te chercher dans un rade moisi, je te propose de relancer ta carrière et toi tu … refuses ?

Mike : Ce qui ne va pas ? PUTAIN MAIS JE VAIS TE DIRE CE QUI VA PAS ! Deux ans ! Ça fait deux ans que j’attends qu’un putain de crevard à la recherche d’un filon gagnant se pointe, deux ans ! Mais pas une rencontre, pas un coup de fil ! TU VEUX PARLER DE MES FANS ? Deux ans que je suis parti, et j’ai jamais entendu un seul chant « Miz must come back », ni à RAW, ni à Smackdown ! Aucun putain de fan ne s’est inquiété plus de dix minutes de ce qui m’est arrivé au Royal Rumble ! Mes anciens amis ? Combien sont allés voir Stéphanie pour demander ma réintégration ? Aucun ! Niet, nada ! J’ai donné à Ziggler son premier shot, et même depuis qu’il est champion il n’a pas une seule fois mentionné mon nom ! Et ces putains de dirigeants, parlons-en … J’ai tout donné pour la compagnie ! J’ai accepté chaque putain de plan qu’ils m’ont filé, même les plus loufoques, même les plus débiles ! J’ai carrément dit oui pour perdre un match dans lequel ma carrière était en jeu ! Et après ça, tu crois qu’ils m’ont recontacté ? PAS UNE FOIS ! CM Punk a eu le droit à un putain de pont d’or à sa sortie, et moi j’ai juste eu le droit d’être jeté dans la fosse sceptique du trou du cul du monde ! Alors maintenant Frog, avant de me demander ce qui ne va pas chez moi, demande toi plutôt ce qui ne va pas dans CE PUTAIN DE MERDIER … qu’est la WFA.
 
Le discours de Mizanin laisse le manager sans voix. La plupart des regards se sont tournés vers les deux hommes, et le barman les observe d’un œil mauvais. Mike finit par attraper son verre, le vide cul-sec, avant de se lever.
 
Mike : J’ai plus rien à voir avec toute cette merde Frog, et j’ai plus envie d’en être. J’ai été traité comme un putain de pantin suffisamment longtemps, je passe mon tour. Oh, et va falloir que tu payes mon verre. Tu te souviens, j’ai plus de boulot …
 

Devant une assistance pantoise, l’Awesome One franchit la porte d’entrée et s’enfonce dans l’obscurité, avant de finalement disparaître du champ de vision des clients de l’établissement. Frog, pour sa part, tente toujours d’assimiler ce qu’il vient d’entendre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
MrCoffeeInTheBank

Messages : 1594
Age : 29
Humeur : caféiné

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyLun 31 Mar - 0:07

Y aura une suite Frog? (simple question, j'veux être le premier à noter c'te session moi lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
TheStraightedge17

Messages : 3093
Age : 26
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyLun 31 Mar - 0:13

Bon à la base je voulais faire une sorte de promo-graphique, avec plusieurs illustrations comme thème majeur et juste un texte autour, mais bon finalement je me suis laissé aller, j'ai eu l'inspiration au fil de l'écriture. C'est frais de ce WE messieurs, j'y suis pas depuis 4 semaines ^^'

PS : Et puis je joue contre Nak, donc soit je perds, soit je perds (Punk qui gagnerait un titre après son retour, alors que Voiceless est né du fait que j'appréciais pas trop, mouhahahaha non ^^')

PS2 : Une partie de la promo peut éventuellement choquer le jeune public.



- - - - -



24 HEURES AVEC NAK ET TEHESSE :

L ‘ I N D I C I B L E :



JEUDI, 14h30 :

Une histoire. Un homme entre en guerre avec un autre, sans trop savoir pourquoi. Ni comment. On m’avait déconseillé de jouer le jeu. Surtout à deux semaines du Pay Per View. Mais je ne sais pas, c’est peut-être l’arrivée du printemps, je me sens comme le premier colon qui a testé le viagra. Je me sens une âme d’aventuriers. Vous me direz, c’est à double tranchant, et c’est dans ce genre de situation que l’ambiance est plutôt gênante. Vous savez, le genre de moment où vous vous retrouvez bloquer avec un type, plein d’assurance, qui vous fais clairement comprendre son trippe en quelques secondes. Dans la vie comme dans l’amour, son truc, c’est de profiter de la volatilité des valeurs pour obtenir un rendement net. En gros, un jour il baise la Grèce, un jour il vous baise. A moins que ce soit la stagiaire. Alors si en plus c’est des jumelles, il ne crache pas dessus. Quoi que… Moi, de mon côté, je suis plutôt dans la cougar. Mais euh… La cougar tapée, bien… bien tapée. Mûre, ouais, mûre. Mais mûre de fin de carrière hein, qui aurait limite besoin d’assistance, voire d’aide à la personne. Tout un programme… En matière de sport, il carbure à l’argent avec son jeune fauve Ted Dibiase. En ce qui me concerne, je tente un retour improbable avec CM Punk. Encore. Enfin bref, on n’a pas beaucoup de choses en commun, m’voyez. Et aujourd’hui, c’est le 03 Juillet. Un jour avant la fête d’indépendance américaine. Je suis excitée comme un africain qui aurait découvert le steak en Somalie du Sud. Sauf que, manque de bol, je suis pas aux US. Je suis à Melun. Melun nord pour être exact. Je viens de m’enfiler une tablette de milka avec les sons de 50 Cent qui explosent mes beats. Franchement, j’aime bien. Lui, nettement moins. C’est même à ce moment qu’il arrive. Frais comme un gardon, encore en blouse blanche, le mix parfait entre Hugh Grant et Nikos Aliagas. Il se déhanche avec cette allure qu’on lui reconnaitrait entre mille : lunettes de soleil, barbe mal rasée, regard héroïque et badge « Lesbian Gonna Hate » sur le pectoral droit. Un mec. Un vrai. Il s’avance vers moi, observe un petit groupe de jeunes hipsters d’un air dédaigneux, et s’installe sur le banc, à mes côtés. Nous sommes coincés ensemble pour 24 heures. Et à voir sa tête, je sens que ça va être long…


Dissept : T’as fait bon voyage ?

Nak : J’aurais fait meilleure voyage si cette SALOPE de gare avait une ligne directe jusqu’en Bourgogne, le berceau de l’humanité.

Dissept : Ah… Bon, au moins tu n’as pas de retard.

Nak : Si. 04 minutes. Je suis un ancien étudiant en médecine, Téhesse. 04 minutes sauvent des vies. Donc si, je suis en retard. SALOPE de compagnie.

Dissept : J’ai réservé une chambre pour deux, mais y a qu’un lit sur place. Donc je me disais que…

Nak : Que tu dormirais par terre, effectivement, c’est une bonne idée.

Dissept : En fait, je…

Nak : Non non c’est très bien, on garde ce plan. Bigre, 14h35… Je comprends vraiment pas pourquoi Djay nous a inscrits dans cette émission. Et pourquoi toi ? 20 managers différents, il faut que je me tape le moins charismatique… La France entière va se foutre de nous… Et j’ai une journée à passer avec toi !

Dissept : On peut se faire un film, ça passera le temps.

Nak : Attends. Ta gueule, pour voir ?

Dissept : T’es dur avec moi, Nakou. J’ai quand même tout fait pour te plaire. Qu’est-ce qui te pousse à venir avec moi, alors ?

Nak : Mon avocat.

Dissept : Ton avocat ?

Nak : Oui, jeune éphèbe. Il trouve mon comportement inapproprié quant à mes capacités dans le monde de la médecine. Il faut que je m’empreigne de la populace pour en déceler les faiblesses, et donc les guérir. Sinon, les plaintes pour harcèlements moraux me tomberont dessus comme le FN sur les élections municipales.

Dissept : Euh… Ouais mais j’ai rien compris, là…

Nak : En gros, t’es un cobaye. Une expérience. Je dois me coltiner un glandu notoire pendant 24 heures, et manque de bol, c’est tombé sur toi. De plus, n’oublies pas que Gbacca a insisté pour nous voir dans l’émission de demain. Il nous a offert les places. Je pouvais pas lui dire non ! Il est si… pure… Bref, à deux semaines de « One Night Stand », il y a de l’abus. Je vais être clair, ce petit séjour ne m’empêchera pas d’ordonner une attaque de GANG sur ton précieux petit CM Drunk.

Dissept : C’est marrant, mais je me sens un peu vexé…

Nak : Ça change de l’accoutumée, dis donc…

Dissept : Bon, on se fait une toile ?

Nak : Hum… Qu’est-ce que tu proposes ?


Spoiler:
 


Nak : Tu plaisantes, garçon ?

Dissept : Bah non ! C’est le nouveau Michael Bay ! Repoussé huit fois à cause de ses propos racistes, il sort enfin sur les écrans ! Si on doit rester ensemble une journée, j’imagine que s’occuper sans parler demeure la meilleure solution, me trompe-je ?

Nak : Mon petit Téhesse. Si je te connaissais pas, je prônerais une quelconque inculture, un côté kikoo très « trop mort de rire t’as vu », mais ce n’est pas le cas. Je te connais bien, bonhomme. Ça me fait mal de le reconnaitre, mais tu es plutôt intelligent. Alors de deux choses l’une, soit tu essaies de me provoquer en te clamant l’homme à l’ouverture d’esprit la plus étroite depuis que Clara Morgane a ouvert les fesses, soit tu es juste très con. Grand Theft Auto. Quelle originalité ! J’attends avec impatience que tu me balances une référence de basket, Jordan, O’Neal ou… Jordan ? Allez, peut-être une autre sur CM Punk le criminel du bled’ et pour finir, je ne sais pas, Tarantino ou Walking Dead ? Tu veux que je te dise pourquoi nous n’irons pas voir Grand Theft Auto ? La violence de ce film est un témoignage du peu de charisme qui te concerne. Tu te réfugies derrière une image de gros dur qui aime les jeux Rockstar pour mieux être en marge de la société, mais la société tu la reflète pour ce qu’elle incarne de plus médiocre : un manque évident de personnalité. Alors oui, trololol, j’écoute du rap avec une capuche, youkoulélé, je me prends pour Eminem alors que je suis plutôt Eminable, et je me créer un univers choupinet dans Los Santos parce que Los Angeles ne m’attends pas. Je continue ?

Dissept : […] Non mais si ça ne te tente pas, on peut allez voir autre chose, hein…

Nak : Hum… Dis toujours. Mon dieu, j’avais pas vu 50 Cent dans Grand Theft Auto. Quelle tristesse…


Spoiler:
 


Nak : Memories.

Dissept : Oui, c’est le titre ! Christian Bale et Jon Bernthal. Pas mal, qu’en dis-tu ?

Nak : Navrant.

Dissept : QUOI ? Tu as lu le synopsis ?

Nak : Pas besoin. Je vois Jon Bernthal. Je vois donc Shane de Walking Dead. Trololol ! Mais le plus intriguant, c’est ta capacité, même si ton management en donne déjà un certain avant-gout, à te complaire dans le mauvais. Choisir le personnage le moins intéressant de la série, personnage clé de la moins bonne saison d’ailleurs, c’est tout toi, ça. Et maintenant, grand dieu, tu claques 7 euros 50 pour aller voir ton héros en découdre sur… Et puis oui, effectivement, sur quoi ?

Dissept : Une île déserte, après un crash d’avion.

Nak : Bien sûr. Allez, au suivant.

Dissept : Je ne te comprends pas… C’est les lesbiennes qui te mettent dans cet état la ? Faut te calmer, le boyscout.

Nak : Oh, une référence sur les femmes ! Fascinant ! Pour te paraphraser, non, ce n’est pas l’erreur homosexuelle qui me chagrine. Après tout, ce n’est pas ma faute si le monde par en couilles. Moi, le soir, j’ai envie de me poser, d’avoir une vie de famille, des enfants, peut-être même un chat. Deux jours plus tard, je me rends compte que j’ai surtout envie de me taper toute la Bourgogne. On est des animaux, Téhesse. Mais les lesbos, ça je dis non. On est programmé pour sauvegarder l’espèce. Donc pour sortir, chasser, copuler, tout le bordel, quoi. Tu n’y peux rien, mon pote, c’est dans tes gènes. Regarde cette jeune femme, qui traverse. Laisse-moi te montrer. Excusez-moi, madame ?

Femme : Oui ?

Nak : Vous savez, un proverbe chinois affirme que la beauté ne peut s’écrire à travers la science. Je suis médecin, mademoiselle, et je peux vous dire qu’ils disent vrai. Car 1000 opérations ne pourraient obscurcir le visage qui est le vôtre.

Femme : Oooooooh, je….

Nak : A toi.

Dissept : A moi ? Qu… Tu veux que je la drague ? Arrête tes conneries, elle a un cul de la taille des Yvelines.

Femme (le gifle) : Sale connard !

Nak : […]

Dissept : Ouais, non. Je vois où je me suis planté en plus. C’est le département, les Yvelines c’est pas un bon compromis.


Spoiler:
 


Nak : Tiens ! Bah voilà, quand on parle de sexe tu ramènes la grande folle. J’espère que tu ne comptes pas aller le voir.

Dissept : Mais c’est l’IRON CUM ! L’homme au sexe de fer, à la bite de feu, celui qui transpire du gingembre et qui repeuple les terres meurtris !

Nak : John Morrison est gay.

Dissept : Hahaha, bien sûr ! Et moi je suis métrosexuel !

Nak : […]

Dissept : Non mais faudrait arrêter avec tes silences gênants, Nak. C’est encore pire que tes petits smileys sur Catch Asylum.

Nak : Tu parles de ça Nak ?

Dissept : Comment tu… Non, je veux pas savoir.

Nak : Tu sais, le cliché de l’homme qui aime les femmes, c’est psychologique. C’est signe d’un manque de confiance en soi, d’un désir de rentrer dans le vagin maternel, voir même de tuer le père pour coucher avec la mère. C’est philosophique. Ton Morrison, il ne vaut pas mieux que le chien. Le chien est infidèle, le cochon est infidèle, c’est un animal. Ce sont des animaux. Ils ne valent rien. Tous les animaux sont comme ça.

Dissept : Non ! Le castor est fidèle.

Nak : Le castor est fidèle. En même temps, on l’emmerde le castor, il a la queue plate.

Dissept : Hum. Dommage, la critique est pourtant bonne. Tiens, regarde ce que dis « Télé 7 Jours » : « Entre allusions aux opus précédents et inspiration dorceliennes, Iron Cum 2 est un hommage vibrant aux films semi-pornographiques des années 2000. John Morrison est excellent, fier comme un bœuf accumulant les scènes d’actions saupoudrées d’érotisme pour les rendre toujours plus enivrantes. Un must see qui vous prendra aux tripes, ou comme le dirais l’Iron Cum : « un film qui vous pénètrera de bout en bout. C’est la première fois qu’on vous touche le foie ? ». Moi perso, ça me donne envie !

Nak : Oui, mais ça c’est parce que tu es con comme une huitre. Ton Iron Cum, je te le décrypte en deux secondes. Une armure ? Il n’est pas capable de se protéger tout seul. Un homme à femmes ? Il se protège donc des femmes, dans un sens. Des scènes d’action ? Il parodie et invente des scènes truquées et retouchées au montage pour pallier son manque de réussite à la WFA, sa vraie maison. Un succès commercial ? Juste quelques milliers de visiteurs, pour la plupart des hommes, qui bavent devant une ossature qu’ils n’auront jamais. Constat dégradant de l’homosexualité. Dans deux semaines, on apprendra que John Morrison se fait faire les fesses par Magloire dans un Quick bon marché de New York. Tu rêves toujours d’aller le voir ?

Dissept : Euh… Non.

Nak : Soit. Les autres séances ?

Dissept : J’ai toujours d’autres propositions…


Spoiler:
 


Nak : Non.

Dissept : Non plus ? American Power est décrit comme le nouveau Loup de Wall Street ! Reprendre l’histoire de Jordan Bellford, c’est osé ! Pourquoi ?

Nak : En deux mots ?

Dissept : Oui !

Nak : Overrated Punk.

Dissept : Snif… Bon, alors il ne me reste plus qu’un film pour toi…


Spoiler:
 


Nak : Tiens, un nouveau Riddick ?

Dissept : Oui, toujours dirigé par le duo Thowy-Diesel. J’espère qu’il sera mieux que les précédents. Enfin mieux que le troisième.

Nak : J’aime assez.

Dissept : Qu… Sérieux ?

Nak ; Oui. L’affiche donne envie, et il est hors de question que j’aille voir un biopic sur les noirs…

Dissept : Tu parles de quels films ?

Nak : « 12 Years a Slave », et surtout, surtout, « le Crocodile du Ghana » avec cette échec fumant de Mensah X. Tu te rends pas compte car t’as pas l’intelligence pour, mais Ted Dibiase n’a jamais, je dis bien JAMAIS, eu de propositions télévisuelles. Jamais une proposition pour un rôle au cinéma alors que, de toute évidence, il est de loin le meilleur au monde dans ce qu’il fait avec Chris Jericho. La suite ? Donner le leadership d’une comédie certes déplorable à un descendant des négriers ? Trop de noirs, trop de lesbiennes, pas assez de Nak Colter ! Les comédies aux comédiens ! Le cinéma a Dibiase !

Dissept : Je vois… Bon, va pour Riddick, alors… Le cinéma est à dix minutes à pieds, on peut se mettre en route.


Jeudi, 15h15 :


Nak : SALOOOOOOOOOOOOOOPE ! ! ! ! ! !

Dissept : Nak…

Nak : FILM DE MEEEEEEEEERDE ! ! ! ! !

Dissept : Nak…

Nak : MONDE DE MEEEEEEEEEEEEEERDE ! ! ! ! !

Dissept : Je pensais que tu avais passé ce cap, Nakou…

Nak : UN CAP ? Tu pouvais pas me prévenir que CM Spunk, Michelle Rodriguez et Jamie Foxx jouaient dedans ? HEIN ? Un con, un noir et une lesbienne ! PUTAIN ! ! ! ! ! ! !

Dissept : On pouvait rester jusqu’à la fin du film quand même, non ?

Nak : AH OUAIS ? Pour voir le couple d’en face se tripoter pendant une heure devant UN NEGRE ET UNE BROUTTE MINOU ? JAMAIIIIIIIIIIIIIIS ! ! ! ! !

Dissept : T’es dans la plus grande avenue de Melun, Nak, détends toi…

Nak : Me détendre… Hum… Je suis coincé au beau milieu de nulle part dans un pays de merde avec un camarade de chiotte, passant la plus longue journée de ma vie ! Qu’est-ce qui pourrait m’arriver de pire, hein ? A Melun ! Melun, sérieux, ça me fait doucement rigoler ! La première personne que je vois derrière moi, elle va prendre chère ! Tiens, regarde la blonde de dos, là-bas. Hé, madame ! JE VOUS EMMMMMEEEEEEEEEEE………………. Oh non…

??? : What the… What the fuck are you doin’ you moron ?

Nak : Excusez… Euh excuse… Non excuse me miss Tap…

??? : I can’t believe it ! France is really the country of assholes ! Come on, where is my fuckin train ?

Nak : Attendez, je peux vous… Wait… AMANDA ! WAIIIIT ! JE SUIS DISPONIBLE ! AMANDA TAPPING ! I LOVE YOU ! ! ! ! IT WAS A MIS… A MIS…. Une erreur…

A ce moment précis, j’ai rapidement compris qu’en me faisant passer une journée avec Nak, Djay avait peut-être fait le mauvais choix. Il y avait combien de chances pour que l’héroïne de Stargate SG1 soit en France, dans cette ville, destination Paris pour une séance d’autographes le même jour que nous ? Combien de chances pour que Nak ressorte du cinéma furieux, déterminé à passer ses nerfs sur la première blonde qui croiserait sa route ? Fakhr touche décidément toute la Bourgogne. Et très franchement, après trois longues heures à squatter un banc miteux dans le parc de l’Espoir (ça ne s’invente pas), Nak n’a toujours pas changé d’expressions faciales. Une tête que je me complais à regarder, avec cette musique dans mes écouteurs.




Alors oui, son moral n’est pas au beau fixe. Oui, trois heures sur un banc, c’est long. Mais son visage larmoyant, ses yeux perdus dans le vide, sa bouche grande ouverte, il scrute l’horizon sans vraiment savoir comment il a pu insulter la seule vraie femme de sa vie. Lui qui aurait tant rêvé de lui montrer son petit symbiote goau’ld à lui… C’est trop triste. Et contre les défaites de l’amour, aucune solution standard n’existe. Je répète. Aucune, solution, standard, n’existe.

Dissept : Nak ?

Nak : […]

Dissept : Ouais, j’avoue, journée de merde…

Nak : […]

Dissept : Nak ?

Nak : […]

Dissept : Bon… Il va être 18h, grand. On y va quand tu veux.

Nak : […]

Idée principale : Les prochaines heures risquent d’être passionnantes…


JEUDI, 20h15 :


La soirée aurait pu se dérouler à l’hôtel. A deux, devant un film coréen non sous-titré sur une chaine du câble. On aurait surement fait livrer chinois… Enfin, non, Nak ne doit pas aimer les chinois. Mais vers 20h10, sans que je comprenne comment, il revient à la vie. Il a fermé les yeux, dégainé son téléphone, passé un coup de fil à son pote Djay. Rien qu’une minute. Il lui a expliqué la situation. Pendant un moment, j’ai vraiment eu l’impression qu’il allait abandonner. Mais non. Pas Nak. Il raccroche, vient vers moi et me propose (sans me donner le choix) d’écumer les bars de la ville. Je lui dis que je ne bois pas. Il me dit que c’est une bonne chose, que je vais pouvoir lui payer mes consommations. L’idée ressemble à une couillonade party, mais après tout, on ne dégage pas Amanda Tapping tous les jours. C’est parti. Le premier rade est une place forte des fans du Paris Saint Germain. Je sympathise avec l’assemblée, Nak leur montre son doigt. On se fait virer, bien entendu. Un autre, puis un autre, puis un autre. Les discutions ne volent pas haut. On aborde les sujets proposés par deux personnes qui ne s’aiment pas dans la prévention de l’ennui et de la solitude en soirée. Masturbation, lecture ou relecture de textos de femmes et petites amies infidèles. Whisky et Pepsi. Re masturbation. Discours sur la religion et le sens de la vie. Témoignages en détail de toutes les femmes que Nak et Téhesse ont baisé dans leur vie. Débat sur les grandes différences humaines, comme Cubaine contre Mexicaine, Canet contre Dujardin, Bieber contre One Direction, main gauche contre main droite pour la masturbation. Etudes des pochtrons qui sillonnent les bars que l’on fréquente. Whisky ou Pepsi. Re masturbation. Et sans que l’on comprenne comment, quatre, heures, s’écoulent. Jusqu’à notre, je l’espère, dernier bar. Un nightclub, pour les plus pointilleux d’entre vous. La « Gaysphere ».




Dans l’anonymat le plus total, nous voilà agglutinés dans la foule, dansant au rythme des hits d’hier et d’aujourd’hui. Je suis le premier surpris de mon comportement. Pour être honnête, ce n’est même pas moi qui ai eu cette idée. Nak, plus en forme que jamais, bouge et se trémousse comme une jeune groupie qui aurait acheté le dernier morceau de Kanye West. Moi, je préfère la compagnie du Coca, et du Red Bull. Seul sur mon tabouret, observant les postérieurs se dérober devant moi, je distingue à peine mon meilleur ennemi dans cet océan de poils pubiens en chaleur. De toute évidence, cette boite porte mal son nom… Une symphonie de l’absurde dont Nak semble se délecter. Non pas qu’il soit aussi idiot que la classe moyenne présente au Gaysphere, mais son intelligence avancée le pousse à profiter des jeunes demoiselles en quête d’amour. L’une d’elle me tire par le bras, j’atterris sur la piste de danse et -oh joie-, Naughty By Nature prends le relais. Un sourire. Je décompresse. Enfin de la bonne musique. J’attrape et je pelote le cul de fée de la belle danseuse en face de moi, ricane, fais un clin d’œil amusé à mon collègue qui n’en a cure. Suffisamment bourré pour en avoir envie, pas suffisamment pour ne pas se rendre compte de la mesquinerie, Nak continue son « mindgame » en se la jouant John Morrison : pas une cavité buccale ne lui échappe. C’est le Dr House des plombages dentaires, pas une goutte de salive féminine n’échappe à sa barbe de 42 jours. Je ne lui connaissais pas ce penchant très sauvage. Mais ainsi soit-il. Une heure plus tard, l’impensable se produit : je suis dans un showroom VIP, dans un fauteuil, avec Nak à ma gauche, et trois jeunes femmes nous servant à boire… par les lèvres. Deux pour lui, une pour moi. Il faut respecter les codes, cela va s’en dire. Les pelles s’échangent aussi vite qu’un ravitaillement de Formule1. C’est hard, c’est flamboyant, c’est presque trop beau bref, c’est inconcevable. Pour la première fois depuis le début de la journée, j’ai oublié mon aversion pour Nak. Pire, je lui trouve même de la sympathie. Putain, dire que je suis sobre…

Nak : C’est quand même vachement humiliant, hein.

Dissept : Quoi ?

Nak : Je dis c’est quand même vachement humiliant.

Dissept : Non mais avec la musique c’est tendu, mec ! C’est quand même quoi ? La bite de Tarzan ?

Nak : Oh merde ! Fichtre, tu sais que tu embrasses bien, jeune biche des îles ?

Femme 1 : Merci, Floriiiiiian !

Nak : Appelle-moi LE Nak.

Femme 1 et 2 : A vos ordres, Nak !

Nak : LE Nak.

Femme 1 et 2 : Hiiihiii d’accord !

Nak : Je te disais donc, je trouve ça vachement humiliant.

Dissept : De quoi tu parles ?

Nak : De nous. Je suis à peine torché, j’arrive à sentir l’odeur d’alcool dans les narines de madame à droite. Et à gauche, ce qui me fait peur, c’est que c’est pas de l’alcool que je sens… Et puis diantre, regarde-toi. Tu es sobre ! SOBRE bordel ! Tu devrais avoir honte de ce que tu fais !

Dissept : Pourquoi ?

Nak : T’as vu le visage de ta copine ? Elle doit avoir trois kilomètres de bites à son actif, et encore, si je compte à vol d’oiseau. Elle est jeune, elle est bonne, elle a un physique de mannequin. Mais elle est ivre morte, Téhesse, et toi tu es sobre. Je l’ai toujours dis que les Straightedges étaient sournois. Tu profites de ses faiblesses pour la sauter, c’est une honte. Alors oui ! Je lève mon verre au pire booker, headbooker de l’histoire de cette compagnie ! Et probablement au pire manager de la WFA ! Mais sans nul doute, à l’enculé de buveur de flotte le plus prolifique de cette planète. En espérant que demain, Djay ne nous en veuille pas. Amen !

Dissept : Amen, révérend ! Quelques gouttes de Coca pour la voix de l’objectivité ! Saint Nak, la véritable fausse parole de cette industrie !

Nak : Amen…

C’est sur ces bonnes paroles qu’avant de s’esclaffer mutuellement, nous nous sommes serrés la main, pour la première fois. Il m’a montré son téléphone, m’a indiqué l’adresse de l’hôtel… La suite, c’est une discussion qu’il faudra crier. Comprenez une discussion de la chambre… à la salle de bain.


Vendredi, 02h14 :


Nak (dans la salle de bain, crie pour parler à son partenaire) : On vit quand même une époque pourrie, Téhesse !

Dissept (dans la chambre, idem) : Moi je trouve pas ! J’ai même envie de te dire que je suis bien dans mon coup la ! T’en es où ?

Nak : Levrette, et toi ?

Dissept : Missionnaire ! J’aimerai passer à autre chose, mais tu l’entends ? Elle hurle comme une gamine devant Vendredi 13 ! Je peux pas m’arrêter !

Nak : Il y a un proverbe qui dit : il ne faut pas confondre rêver sa vie et vivre ses rêves. Dis-moi Téhesse, tu penses que me faire deux nanas dans une salle de bain d’hôtel, c’est vivre mes rêves ?

Dissept : Je peux pas te dire, Nak. C’est pas censé être moi, le philosophe. T’as re…

Nak : Ouais ?

Dissept : […]

Nak : OUAIS ?

Dissept : Désolé, je changeais de position. Allez viens faire ton petit Perrier… Ouais donc, t’as toujours pas battu Heel’ sur FIFA14 ?

Nak : Tu tiens vraiment à parler de ça maintenant ?

Dissept : Je sais pas pour toi, mais la mienne est clairement dans son trippe, la. Je pourrais insulter sa mère qu’elle ne s’en rendrait pas compte.

Nak : Non, toujours pas. Cet enfoiré ne se connecte même plus. Entre son boulot et son John Morrison, il n’a plus le temps de jouer. Aight ! Vas moins vite, quand tu fais ça, Natasha !

Femme 2 : Euh… Moi c’est Nassim !

Nak : Oui, c’est pareil. Je finirais bien par l’avoir, Téhesse. Tout le monde à un prix. Et même la chance s’achète. Je pourrais demander à Ted un petit paquet de biftons pour soudoyer une gonzelle le temps d’un match. Elle drague le petit Maniac, elle le chevauche pendant la partie, j’en profite pour lui mettre trois pions. Emballé, c’est pesé. La rafle, numéro trois.

*DING DING DING*

Nak : J’y crois pas… On a sonné ?

Dissept : Oui, c’est moi ! J’ai commandé deux pizzas pour les filles et nous, Sélène commençait à avoir la dalle. Je reviens dans trente secondes, bébé.

??? : Bonsoir ! C’est ici la trois fro…

Dissept : Oh putain !

Dans la vie, un homme meurt pour un adultère de plusieurs semaines, de plusieurs mois, et avec plusieurs femmes. Un politicien, lui, meurt pour UN adultère PARFAIT. Et de temps en temps, après avoir échappé au fisc, aux flics et à la justice, la reconversion est difficile pour nombre d’anciennes gloires déchues…

Dissept : Putain, Nak, ramène toi ! Strauss-Kahn est devenu livreur de pizza sur Melun, merde !

Nak : Bigre ! C’est que tu as raison. Alors Domi’, comment ça se passe, les livraisons ? Vous n’attrapez pas froid sur votre mobylette de luxe ? Ça doit moins attirer les afro-américaines, je me trompe ? Je comprends que votre domaine, ce soit les chambres vides…

DSK : Il est mignon. Ça fera 22,90 euros, je prends pas la…

Nak : Oui ?

DSK : Nom de dieu…

Dissept : […]

DSK : Otaku, viens voir ça ! Des queues en plus petit !

OS : Happy

Nak et Dissept : OS ? ? ? ? ? ?

OS : Happy

« Des queues en plus petit. » Une vanne. Un échec. Une masturbation. Sans tambour ni trompettes, comme si de rien n’était, Dominique embarque nos trois copines après cette punchline. A 03h du matin, nous ne sommes de nouveau plus que deux. Avec un mal de crane à faire pâlir les compteurs à gaz. Otaku San, petit enculé…

Nak : C’est de ta faute, Téhesse.

Dissept : Pardon ?

Nak : Qu’est-ce que tu avais besoin d’engraisser ta donzelle, sérieusement ? Maintenant on est sans nana, et sans pizza !

Dissept : Il a pas laissé la pizza ?

Nak : Non, gros con !

Dissept : La ferme, Nak ! T’en prends pas à moi ! Si tu l’avais mieux sauté la petite, peut-être qu’elle serait resté !

Nak : Je peux dire la même chose pour toi. Moi j’en avais deux à combler, face de vieille.

Dissept : Qu… M’appelle jamais face de vieille.

Nak : Hahaha ! Alors face de vieille ? Ça va face de vieille ? Pas trop dur face de…

La suite, vous vous en doutez. Que peuvent bien faire de types dans une chambre d’hôtel à plus de trois heures du matin pour régler leurs comptes ?

Oh dieu ! Voilà Dissept qui saute sur Nak ! Il lui assène des droites dans la face en vrai péripatéticien, sans que son adversaire ne comprenne ce qui lui tombe dessus ! La tension monte au 6ème étage, chambre 69, et il n’y aura aucun babyface dans cette rencontre promise à la violence et aux règlements de compte. Les bookmakers et les journaux ne sauraient dire qui des deux hommes est le favori de ce brawl sans nom. A tort ou à raison, ce soir, le monde saura enfin qui du grand Nak ou de son partenaire déchu est le… WAIT ! Dissept attaque son vis-à-vis avec une cafetière ! Mon dieu non ! Un, deux, trois, quatre… Cinq coups de cafetière directement dans le dos du manager, qui est à genoux et tente de fuir les assauts de son adversaire ! Le Straightedge attrape le visage de Nak, et le balance contre le lit à pleine vitesse. La rivalité grandiloquente de ces deux personnages laisse place ce soir à une violence qui ne perd pas une minute pour se dessiner. Les droites pleuvent sur l’administrateur de Catch Asylum, qui ne semble pas comprendre ce qui lui arrive. Dissept s’acharne violement sur son ancien partenaire, jusqu’à le relever et lui faire épouser la télévision ! Nak est groggy, tâtonne dans le vide, essayant de mettre la main sur un Dissept qui déambule frénétiquement face à lui, les yeux emplis de haine. LE Nak est à quatre pattes, avance vers la salle de bain, et revient dans la partie avec une balayette sur son vis-à-vis ! Se tenant le crâne et craquant les os de sa nuque, il se positionne derrière son ancien partenaire de sextape, et ouvre la douche du côté le plus froid ! Il… Non il ne peut pas… IL LE FAIT ! Nak asperge Dissept d’eau glacée ! C’est porté ! L’humidité envahit la chambre et les deux hommes hurlent sous une pluie d’eau givrée ! Dissept se couvre les yeux, fonce vers Nak mais glisse et atterrit le visage dans la chasse d’eau des toilettes. Le manager de Ted Dibiase en profite, exulte, et tire la chasse ! Quelle violence !

L’expression sur son visage semble avoir changé. On le voit à sa manière de récupérer la brosse à chiotte, entre folie et détermination. Il enfonce le crane de Téhesse dans les WC sans demander son reste ! Mis à mal dès les premières minutes de la rencontre, la sensation Nak revient fort, et frappe dur. Dissept gigote, joue les contorsionnistes et revient avec un low blow arrière sur Nak pour se dégager ! Il agrippe un gel douche au passage, l’ouvre délicatement, hume son parfum, c’est un Tahiti, et le déverse sur le visage de son homologue ! Peu à l’aise au milieu d’une chambre qui ressemble maintenant à une décharge publique, les deux hommes sont debout, alignant manchettes, droites, gauches, atémis pour faire fléchir l’adversaire. A ce petit jeu, c’est bien Dissept qui prends l’avantage. Attrapant la tignasse du Nak avec férocité, il vient écraser son visage contre la télévision à trois reprises, avant de l’envoyer promener contre le placard. Des dizaines de porte-manteau lui tombent aussitôt dessus ! Dissept choppe Nak sous son épaule. L’administrateur se débat… en vain, DDT à même le sol ! Il est parfaitement exécuté ! A moins que… Non ! Nak contre avec THE WALLS ! LE MUR DE CHRIS JERICHO ! Mon dieu ! Quel retournement de situation ! Le Straightedge se débat comme un beau diable, mais rien y fait ! Il tente de ramper jusqu’aux draps du lit… Mais Nak rompt de lui-même la... Attendez, il relève Téhesse ! Il… Il le prend sur ses épaules comme pour un GTS ! Oui ! OUI ! NON ! Dissept gicle comme une anguille, se positionne derrière lui et ROUNDHOUSE KICK ! Il vient de le mettre KO ! Nak se retourne, ricane, s’écroule, et ce peu de temps avant que Dissept aussi ne vienne manger la poussière. Quel match ! C’est incroyable, nous avons… nous avons définitivement perdus les deux hommes.



Vendredi, 13h05 :


Djay Bacca : BIGRE DE BIGRE DE BIGRE ! Non mais regardez-moi ce bordel ! Vous êtes content de vous ? Oh la la… C’est moi qui paye la chambre, les enfants ! Vous auriez pu vois retenir ! Qui a commencé ?

Nak et Dissept : C’est lui !

Djay Bacca : Bien sûr… Bon allez, habillez-vous. Enfin, rhabillez-vous. On y va, nous sommes attendus dans une heure. Quel merdier, on dirait Endor après le passage de l’Empire…

Dissept : Jeun Jedi ! Haha… Euh… Trop tôt pour les blagues ?

Djay Bacca : Trop tôt.


Vendredi, 14h10 :


Nak : Non… Non, Djay, après tout ce qu’on a traversé ensemble…

Djay Bacca : Mouhahahaha super hein ! C’était ça ma surprise ! L’émission cherchait un sujet, des participants pour une après-midi à thème, et ça fera une super pub pour la Ouefa ! Tu feras équipe avec Téhesse, c’est pas génial ? Allez, fais pas cette gueule-là, tu vas voir, ce sera rigolo !

Nak : Oh…

??? : Hé les p’tits loups !

Dissept : Mon…

Nak : Dieu.

Régisseur : L’émission commence dans 3….2…1………




Tex : Bonjour à toutes et à tous bienvenue sur le plateau des……

Public : Z’amours ! ! ! !

Tex : Z’amours ! Ah ça fait plaisir d’être avec vous mes petites cailles, et aujourd’hui… A mui mui mui aujourd’hui… On a une émission spéciiiiiiiale pour vous ! Puisque nous accueillons non pas des couples… Mais des petits frenchies qui se sont imposés aux USA ! Managers de la WFA, bonsoir !

(Applaudissements)

Tex : Avec nous sur le plateau trois duos de chic, de choc et de charmes, puisque nous avons Nak et Serge Dissept, Djay Bacca et Clown Bastard ainsi que HeelManiac et François ! Trois binômes pour une place en finale !

(Applaudissements)

Tex : Alors jeunes biches des forets, d’ailleurs on va commencer par vous, Djay et Clown, d’où venez-vous ?

Djay Bacca : De Bourgogne ! BOURGOGNE !

(Applaudissements)

Tex : Hum… Je vois que vous avez des fans, mon petit ! Et qu’est-ce que vous faites dans la vie ?

Djay Bacca : Hé bien je suis en congé sabbatique depuis quelques semaines.

Clown Bastard : Il nous a lâché, le bougre ! Perso, je suis chargé des bookings pour la WFA.

Tex : Vraiment ? Chargé des bookings ? C’est pas trop lourd ?

Clown Bastard : […]

Tex : Haaaaaaaaaa ! Elle est bonne ! Non ? Mouais, bon, on va y arriver… Dites-moi, ça m’intrigue, en tant que manager de la WFA, comment vivez-vous vos relations avec les lutteurs ?

Clown : De façon alcoolisé.

Djay Bacca : Satanique.

Tex : Ah, d’accord… HeelManiac et François sont avec nous !

(Applaudissements multiples, de femmes essentiellement)

Tex : Bah mon cochon ! C’est lequel d’entre vous qui a son fan club privé ?

HeelManiac : C’est moi !

François : C’est lui.

Tex : M’sieur Maniac vous venez d’obtenir un diplôme universitaire et vous êtes également le manager de John Morrison et Antonio Cesaro, c’est ça ? A côté de vous, tout le monde doit être petit, non ?

HeelManiac : C’est gentil de le reconnaitre, Tex !

Tex : François, vous, ma fiche technique n’indique qu’une chose, que vous êtes blond. Bientôt une coloration ?

François : JE NE SUIS PAS…

Tex : Brun ! Ha ha ha !

HeelManiac : Hum…

François : Te marre pas, Heel’.

HeelManiac : Doucement, François, on fait équipe ensemble ! Vous savez Tex, moi je pense pas qu’il devrait changer sa mèche blonde. Il est très bien comme ça ! Une de mes copines…

Tex : J’aime déjà bien le « une de mes », moi !

HeelManiac : Elle a un très joli nez, mais elle voudrait se le faire refaire, je…

Tex : Oui c’est connu, les femmes veulent toutes des nouveaux nez…

(« Ooooooooooh » du public)

Tex : D’ailleurs je lui conseille la Bretagne pour ça. Elle pourra se prendre un sublime nez dredon.

François : […]

HeelManiac : […]

Tex : J’aurais essayé. Dernier couple, Nak et Serge Dissept !

(Applaudissements)

Tex : Alors vous, vous venez de loin je crois, voire de très très loin !

Nak : On peut dire ça, oui. J’étais en Angleterre avant de faire un détour par Melun, et venir sur Paris.

Tex : En Angleterre ? Vous avez traversé la manche ?

Nak : Bah… Oui.

Tex : Manche courte ou manche longue ?

Nak : […]

Tex : Haaaaaa c’et géééniiiiiiiial !!!!!! Dissept, comment allez-vous ?

Dissept : On fait aller.

Tex : Superbe ! J’aime la franchise ! Mes petits chous, je vous kidnappe vos partenaires 30 secondes, on passe en première manche ! Les Z’Amours WFA, il y a que ça de vrai !

Les questions s’enchainent, les vannes de Tex font rire la ménagère de plus de 50 ans, et on se demande un peu tous dans quelle galère on est venu se fourrer. Djay Bacca abuse. Je veux bien qu’il veuille faire de la pub, mais quand même. Nous emmener sur France 2, nous qui avons envahi le monde du catch, et des USA… Je suis sceptique. Il doit cacher quelque chose. Il doit y avoir quelque chose de plsu gros que cette connerie. Enfin, aussi surprenant que ça puisse paraitre, nous sommes en tête, moi et Nak. Nous ne pensions pas savoir autant de choses l’un de l’autre, mais apparemment, on se connait bien. C’est Djay Bacca et Clown qui déjouent. Trois ans à booker ensemble, et ils ne sont pas foutus de répondre aux questions types « son plus gros moment de jalousie ». C’est tout bon pour nous. Enfin, si on veut. Il ne reste plus qu’une question avant la finale, de toute façon.

Tex : C’est la dernière question… La question à un million ! François, Heel’, vous pouvez encore passer devant si vous répondez correctement, et la question s’adresse à vous, François ! Qu’est-ce qu’HeelManiac a-t-il constamment besoin d’entendre de votre bouche pour être rassuré ?

François : Ouch… J’hésite entre lui dire que Morrison est le meilleur lutteur de la WFA, mais ce serait mentir alors… Et il y a aussi son sourcil qui se lève et qui se relève… Non, je crois que je vais suivre mon instinct, je vais répondre quand je lui parle de Robot Caca.

Tex : Robot quoi ?

François : Hum… Caca. Oui, c’est une vidéo qu’il adore, et quand je lui en parle ou que je lui montre, ça l’apaise, vraiment.

Tex : Est-ce que c’est la bonne réponse ? Hé OUI ! Vous êtes en tête avant la question pour Nak et Dissept !

(Applaudissements)

Tex : Même question messieurs, ou plutôt pour vous, Serge. Qu’est-ce que Nak a constamment besoin d’entendre pour être rassuré ?

Dissept : C’est la question piège. Il a pas besoin de m’entendre pour être rassuré, je pense que reluquer son braquemart lui suffit.

Tex : C’est votre réponse ?

Dissept : Oui.

Tex : Hé bien. Hé bien hé bien… NOUS AVONS NOS DEUX FINALISTES ! NAK ET DISSEPT, 55 points, quel score ! Venez sur le fauteuil !

(Applaudissements)

Tex : Quelle belle émission ! Cette décharge d’amour moi ça me… Ça me fait quelque chose ! J’adore ce concept ! Qu’est-ce que vous faisiez hier, messieurs ?

Nak : On se foutait sur la gueule.

Dissept : Copieusement.

Tex : Vraiment ?

Nak et Dissept : […]

Tex : Bon, vous connaissez le principe, 40 secondes, 12 petits cœurs, remplissez-moi 7 d’entre eux et vous recevrez ce magnifique cadeau…

Voix Off : Nak et Téhesse, en tant que personnel de la WFA vous avez l’occasion de jouer pour l’association « Give A Job, Or A Blow Job », fondation qui s’occupe des femmes en quête d’emploi ou de relations intimes gratuites et savoureuses. 2500 euros seront envoyés ainsi qu’un bon d’achat chez Jouet Club pour celles qui préferent se satisfaire en solo !

Tex : Ha c’est beau… Dissept, voyons si vous connaissez bien Nak… Vous êtes prêt ?

Dissept : Non.

Tex : On est jamais prêt… Nak attention, Serge connait-il… TOP ! La longueur de votre pénis ?

Nak : Oui.

Dissept : 32 !

Tex : Correct ! La personne que vous détestez le plus ?

Nak : Oui.

Dissept : Moi.

Tex : Correct ! La dernière femme avec qui vous avez eu une relation durable ?

Nak : Oui.

Dissept : Question piège ! Elle était lesbienne et il s’est fait recaler ?

Tex : TOP ! Ah oui non mais on arrête le chrono là, tout de même ! J’ai un peu honte pour vous, Serge. Enfin… Mauvaise réponse. Attention Nak restez concentrez… Serge connait-il TOP ! Votre destination de vacances préférée ?

Nak : Oui.

Dissept : Depuis American Hustle je dirais Amy Adams !

Tex : Correct ! Le type de personne que vous croisez le plus dans une journée ?

Nak : Oui.

DIssept : Les fous !

Tex : Correct ! L’année de votre première biture ?

Nak : Non.

Tex : La date exacte de votre opération au troisième mamelon ?

Nak : Non.

Tex : Votre lingerie préférée ?

Nak : Oui !

Dissept : Aucune !

Tex : Correct ! Encore deux bonnes réponses ! L’équipe de foot qui vous fait le plus fantasmer ?

Nak : Oui !

Dissept : Nantes, mais c’est de la merde ?

Tex : FAUX ! Liverpool ! Serge connait-il la plus grande feud de Chris Jericho ?

Nak : Oui !

Dissept : Christian !

Tex : Correct ! Encore une ! ! Votre marque de céréales préférées ?

Nak : Putain, non !

Tex : 5 SECONDES ! L’aveu que vous n’avez jamais fait après être parti de chez Tombstone ?

Nak : OUI !

Dissept : LE VIOL DE MERYHOR !

Tex : ET C’EST GAGNE ! YES ! Au buzzer, comme disent les joueurs de foot !

Dissept : Non, de basket, connard ! On a gagné !

Les applaudissements sont de courte durée. On laisse très vite Tex dans son délire sociopathe devant la caméra jusqu’au générique, et on quitte les locaux de France 2 par l’arrière. Une allée sombre, comme gorgée d’eau. Djay nous emmène quelque part, je savais qu’il nous cachait un truc. En chemin, il nous félicite d’avoir tenu 24 heures. Il se dévoile. Il affirme qu’on lui a demandé de nous mettre en binôme, tous les six. Il nous explique que cette idée n’est pas de lui. Que l’on doit voir le grand manitou. Le taulier. Le patron. Un homme, sous un parapluie, reste figer devant nous. 6 managers. Djay nous ordonne de nous arrêter. 6 personnes derrière nous, nous encercle.


Vendredi, 16h12 :


??? : Pourquoi. Pourquoi est une question très vaste, n’est-ce pas ? Pourquoi vous avoir réuni durant ces 24 dernières heures. Pourquoi en duo, et entre ennemis, vous l’aurez remarqué. Pourquoi vous six ? C’est moi qui ai ordonné ce regroupement. C’est moi qui ai voulu vous tester. Djay n’est qu’un mécène, un émissaire. L’émission de télé, une diversion pour deviner vos forces, et vos faiblesses. Mais on en revient toujours au point de départ : pourquoi. Hé bien… Tout simplement parce que vous, Serge, Nak, Djay, oui vous, Clown, François, Heel’, représentez l’avenir de ce business. L’avenir de la WFA. Regardez derrière vous. Ils sont tous là. Messieurs, enlevez vos capuches.

Nak : Put…

??? : CM Punk. John Morrison, Ted Dibiase, Seth Rollins, Trent Barreta, Paul De Burchill. Je les ai rassemblés pour vous. Ils ne savaient pas non plus qui seraient là. Surprise, messieurs ! Je vois à la tête de Brooks que la présence de Sir Dibiase le rend fou de joie… Patience. Parlons un peu de vos managers. Vous les connaissez, n’est-ce pas ? S’ils sont là, aujourd’hui, c’est pour répondre à leur dernier test. Nous allons voir si ils sont prêt pour le monde du hardcore. Pour le monde de l’extrême, du dangereux, de l’indicible. Pendant 24 heures vous avez vécu en binôme, précisément avec votre ennemi. Vos lutteurs se détestent mutuellement.

L’homme au parapluie se retourne…

??? : Mon nom est PAUL HEYMAN, et je vous présente ONE NIGHT STAND ! Vous pensez avoir tissé des liens avec les autres managers pendant ce cours séjour ? Il est temps de voir si votre loyauté va à votre lutteur, ou à votre ami. Messieurs, battez-vous !

CM Punk se jette sur Dibiase pendant que Burchill tente de l’arrêter ! Je ne comprends pas. Sans crier gare, c’est le World Champion qui place maintenant des kicks sur John Morrison. La ruelle devient de plus en plus étroite, les managers se questionnent. Je me questionne. Seth Rollins hésite, ricane, et charge Trent Barreta en le plaquant au sol. De toutes évidences, les superstars de la WFA n’étaient pas non plus au courant du plan signé Heyman. C’est finalement un choix que nous devons faire. L’amitié (ou disons la vie commune) contre la foi envers notre lutteur. Je dois défendre une cause juste. Je dois rester dans la lumière. Même si je dois agir comme un criminel. FLC 4 Life.

Paul Heyman : GTS ! GTS de Dissept sur Nak qui vient d’envoyer valser son ancien collègue sous mes yeux réjouis ! Je m’en délecte déjà ! La rivalité dépasse la réalité, One Night Stand sera leur dernière joute ! Il n’y a plus ni gentil, ni méchant. Ni fort, ni faible. C’est ma guerre. ONE NIGHT STAND !


One Night Stand 2014 6_one_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frog Splash
Champion
Frog Splash

Messages : 1694
Age : 23
Humeur : Enjoy the moment !

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyLun 31 Mar - 0:15

Non non, Miz a décidé de ne pas revenir finalement et de me laisser en plan. A cause de vous, d'ailleurs, bande de corrompus Sheik (donc oui, y aura une suite)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7166
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyLun 31 Mar - 1:39

PS : Je rappelle que même si vous n'avez pas de match, vos promos compterons pour les shows de l'après PPV. Donc Aralar ( TBK ), TS ( Hunico ), UDK ( Curtis Axel ), Jomo Style ( The Hurricane ), Showtime ( Super Eric ), n'hésitez pas à faire comme Frog et à promotter. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 11589
Age : 33
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyMar 1 Avr - 16:10

Promo Britani Knight


(ps : le style est censé être proche de celui sur lequel est raconté dans les versions "anciennes mais pas trop" la légende arthurienne, s'pour ça que la psychée des personnages n'est pas développée, j'espère que ça vous plaira quand même (enfin surtout à Sexy lol ) )





Royaume d'Angleterre, l'âge sombre, une époque perdue dans les limbes de l'Histoire. De ces temps troublés, pourtant naquit une légende. la légende devînt un mythe. Ce mythe a été maintes fois contés, connaissant maintes versions. Voici la version transmise par les Knight depuis des générations. Cette histoire commence à Camelot, où les chevaliers de la table ronde sont réunis autour de la reine Stacy qui a unifié les clans bretons qui luttaient à mort depuis des siècles en ralliant à sa cause toutes les grandes reines de l'île. Trish, Lita, Beth, toutes celles qui s'opposaient dans des guerres interminables furent alliés et l'île put se débarrasser des monstres d'un autre âge qui y vivaient encore. Le temps de la magie et des dieux touchait à sa fin, le temps des hommes s'annonçait. Sous le règne de Stacy le royaume d'Angleterre connu un âge sans pareil. Plus jamais l'humanité n'en connu un autre. Pourtant, ce temps merveilleux ne perdura pas. Trahie par sa meilleure amie, l'infâme Mickie James qui s'était pourtant ralliée la première à la cause de Stacy, qui s'unit charnellement avec le roi Georges (Clooney pas Bacca ^^'), Stacy perdit la foi et le royaume sombra comme il n'avait jamais sombré. Le temps était au malheur, la terre était aride, l'été froid, l'hiver long, du paysan au seigneur tout le monde subissait de plein fouet famine et maladie. Les femmes donnaient vie à des enfants difformes, le dieu unique semblait, à l'instar des dieux anciens, lui aussi avoir quitté le royaume. Dans un ultime sursaut, Stacy convoqua ses fidèles compagnons, les chevaliers de la table ronde, et les envoya accomplir leur plus grande quête. Seul le graal pouvait sauver la terre, seul le graal pouvait sauver la reine, seul le graal pouvait redonner vie au grand royaume d'Angleterre.

Britani Knight fut parmi les premières à partir en quête du graal sacré, alors que nombreuses furent celles qui abandonnèrent Stacy pour rejoindre son ennemi, jugeant qu'elle était désormais plus apte à gouverner le royaume que la reine qui dépérissait. d'autres encore jugèrent qu'il leur fallait rester pour protéger le royaume et d'autres encore disparurent tout simplement sans laisser de trace. Britani chevaucha à travers tout le royaume, d'Est en Ouest, du Nord au Sud, elle chevaucha jusqu'en lointaine Irlande, jusqu'aux confins de l'Ecosse et même sur les terres de Bretagne, pourtant durant ces années, elle n'entendit ni rumeur, ni ne vit aucun signe du graal. Elle croisa certains de ses compagnons d'arme, pas toujours en vie, mais accompagnée par son fidèle allié, le mage Georges (ni Clooney ni Bacca), elle ne perdait pas espoir. Un soir d'hiver, où le froid tenaillant leurs corps exsangues, elle aperçut dans le lointain un château dont l'emplacement n'était indiqué sur aucune carte. Malgré les conseils du mage, Britani décida qu'il était préférable de s'abriter derrière ces murs épais, près d'un bon feu de cheminée plutôt que d'affronter une fois de trop les effroyables nuits hivernales.

La jeune femme, dans son armure de cuir, perdit la notion du temps et pensait que le jour se levait sans doute lorsqu'elle atteignit le mystérieux château. Pourtant, il faisait toujours aussi noir. Epuisée, transie de froid, et malgré les encouragements de son fidèle compagnon, Britani, pour la première fois depuis toutes ces années sentit le poids de la quête peser trop lourd pour ses frêles épaules. Le désespoir la gagna. Georges le sentit et la prévînt qu'il sentait comme une noirceur dans les terres que leurs montures foulaient, une noirceur qui n'avait rien de naturel. Britani ne l'entendit pas, à cause de ce mal, à cause du désespoir qui l'assaillait lorsque ces paroles lui vinrent aux oreilles, nul ne le sût jamais, pas même Britani. Lorsqu'ils arrivèrent près du château, le pont-levis était abaissé, la herse levée, et aucun garde ne leur barra la route. Ils furent accueilli, juste avant d'avoir hélé les habitants de cette majestueuse demeures aux hautes tours de pierre grisâtres, par un jeune page qui les conduisit jusqu'à l'entrée du donjon et entraîna leur monture pendant la nuit. Un homme et une femme, des beautés, vinrent les accueillir. Tous deux étaient bien mis, avaient le port de tête altier et semblaient avoir reçu la meilleure éducation qu'il fut. Ils les avertirent que les hommes et les femmes ne pouvaient pas rester ensemble dans l'enceinte de ce palais à moins de s'être vus privés de leurs attributs sexuels. Ni Georges ni Britani ne voulait sacrifier leurs organes génitaux, le chevalier décida donc, malgré les avertissements du mage qui l'enjoignit une fois de plus à quitter cet endroit qu'il qualifia de maudit, qu'il était préférable pour eux de se séparer jusqu'à l'aube où ils quitteraient les lieux.

Britani fut conduite jusqu'à la vaste salle de banquet. L'hôte du lieu n'accueillit pas le chevalier de la table ronde en personne mais la jeune femme ne s'en offusqua pas. Le repas fut copieux et délicieux, la compagnie des autres femmes, charmante, et les spectacles donnés par les eunuques ravissant. Britani était ravie et demanda à une servante si elle pouvait s'entretenir avec la maîtresse des lieux afin de la remercier pour le gîte et le couvert. La servante affirma que la Dame qui vivait en ce lieu viendrait en temps voulu à la rencontre du chevalier. Britani opina du chef et fut conduite par une autre servante jusqu'à la chambre qui lui était réservée. La jeune femme en constatant la magnificence de la pièce qui lui était attribuée demanda à nouveau à voir la maîtresse des lieux afin de la remercier pour son savoir vivre. En effet, il était rare de voir quelqu'un respecter à ce point le code d'honneur de l'hôte. Britani en était gênée et proposa de payer une partie de ce qu'elle avait mangé, non pas pour insulter la maîtresse de maison, elle ne doutait pas de sa richesse, mais pour qu'on n'affirme pas que la cours de la reine Stacy abritait des chevaliers de la table ronde qui se comportait comme de vulgaires mécréants. La servante lui affirma, comme la précédente, qu'elle rencontrerait son hôte le moment venu mais qu'elle lui dirait qu'elle désirait payer son dû.

La nuit s'écoula, Britani s'endormit, sans avoir pu rencontrer son hôte. Mais cette nuit-là, elle rêva, encore et encore, toujours le même rêve, avec cette femme qu'elle n'avait jamais vu. Elle affirmait être la maîtresse de maison, et venir chercher son dû en cette nuit. Elle prenait à chaque fois, la vertu du chevalier dont le code ne pouvait souffrir la concupiscence avec une autre femme (c'est le Moyen Âge ^^' ). Honteuse, de ce cauchemar qui se répéta maintes fois, Britani, en constatant la moiteur des draps au petit matin eut la sensation que ce cauchemar n'en avait pas été un et qu'elle avait été victime d'un sortilège. Au moment du départ, Britani attendait devant le donjon sur son cheval, à la fois son ami et mentor le magicien Georges et la maîtresse de maison. Cette dernière apparue la première, elle affirma se nommer Layla Wallace. Britani n'osa la regarder dans les yeux en constatant qu'elle était la femme dont elle avait si honteusement rêvé durant toutes la nuit. Cette dernière, un sourire malicieux au visage, lui dit qu'elle avait ouï que Britani désirait payer pour s'être servie du souper et du lit de son hôte de la nuit. Le chevalier de la table ronde, parangon d'honnêteté et de pureté, du moins, le croyait-elle encore, acquiesça et sortit sa bourse. La fourbe Layla lui affirma que ce qu'elle désirait n'était ni d'or et d'argent. Elle possédait déjà cela en quantité bien trop grande pour une seule vie. Britani lui demanda alors ce qu'elle voulait. Layla lui fit jurer de s'engager sur son honneur à payer, peu importe le prix. Britani, naïve, jura. Layla lui demanda de partir sans attendre, et d'abandonner son plus fidèle ami et conseiller, le mage Georges. Britani ne pouvait se résoudre à agir de la sorte, mais elle avait juré. Elle ne pouvait mentir au dieu unique. La mort dans l'âme, elle quitta le château de malheur. Elle chevaucha, durant toute la journée, sans jamais se retourner. Mais alors que la nuit tombait, elle regarda en arrière. Ce qu'elle vit l'emplit de désespoir, plus que la veille à l'aurore. Le château avait disparu, il lui sembla donc que son ami était à jamais perdu.

Britani venait tout perdre, son honneur, son mentor, qu'elle avait été contrainte de trahir pour ne pas rompre le serment qu'elle avait passé et ce qui lui restait d'estime pour elle. Tout ce en quoi elle avait toujours cru avait été bousculé par cette sorcière qui l'avait piégée. Elle ne serait plus jamais la même et elle le savait. Pouvait-elle encore prétendre être chevalier de la table ronde alors qu'elle avait trahi les principes fondateurs de l'ordre. Les péchés qu'elle avait commis, bien que causée par la démoniaque magicienne la souillerait à jamais. Elle ne pouvait plus donc prétendre participer à la quête du graal, elle ne pouvait, en aucun cas, désormais la réussir. Son âme était condamnée à l'enfer et sa vie n'avait plus aucun sens. Elle n'était plus qu'un damné, arpentant la Bretagne, comme un marcheur arpenterait le seuil entre les cieux et les enfers sans jamais trouver aucune des portes ouvertes. Le temps s'écoula, Britani dépérit, ravagée de l'intérieur comme de l'extérieur. Elle tomba, par hasard, conduite par sa monture sur le point de périr sur un bâtiment de pierre dont la simplicité et la petitesse ne suggérait en aucun qu'il s'agissait d'un temple. Ce temple néanmoins, n'avait rien de banal, il était habitée par une seule moniale, une exilée qui avait renoncé à tout ce qu'elle fut après une défaite dont elle ne s'était jamais remise. Britani, inspirée par la lumière divine, entra dans ce temple. Les brumes de son esprit semblèrent se dissiper. La chaleur surnaturelle du lieu l'avait soulagée de sa fatigue et de sa peine mais elle en restait néanmoins sans but. Elle décida donc de prier, devant l'autel. Sans s'en rendre compte, elle s'assoupit.

Lorsqu'elle se réveilla, elle était allongée dans un lit, vêtue d'une robe de nuit d'un pourpre qui lui allait à ravir. Pas le blanc de la pureté, pas le noir du mal, le pourpre de celle dont l'esprit et le corps avaient trop saigné lui allait parfaitement. Elle était dans une pièce minuscule, spartiate, le lit, au matelas de paille, était inconfortable, aucune fenêtre, et pas de place. Elle trouva de nouveaux vêtements, son armure, ses épées, son bouclier, son arc et ses flèches, car Britani aimait avoir un équipement diversifié pour parer à toute éventualité, remis en état, parfaitement empilés devant la porte. Elle enfila le tout avant de quitter la chambrette. Elle menait directement à un couloir. D'autres portes, nombreuses, étaient fermées. Elle ne sentit pas un instant le désir d'en ouvrir une. Elle arpenta le couloir jusqu'à se retrouver de nouveau dans le petit temple. Près de l'autel, une moniale, dans une bure couleur terre, priait. Britani, en silence, du moins le croyait-elle, s'agenouilla aux côtés de la résidente pour prier elle aussi. Mais elle n'eut pas l'occasion de s'adresser au dieu unique car la moniale l'avait entendu. Sa voix, semblait profonde, une sagesse ancienne parlait à travers elle, mais en prêtant attention, on sentait également un manque, une perte, une blessure jamais refermée. Mais Britani ne la décela pas, tant elle était perdue malgré la sérénité retrouvée.

La moniale demanda au chevalier ce qu'elle cherchait lorsqu'elle était entrée dans ce temple. Britani lui répondit simplement un but. La moniale répliqua qu'elle était un chevalier de la table ronde et qu'elle avait nécessairement un objectif à réaliser. Elle devait trouver le graal et sauver le royaume des griffes acérées de Mickie James. Britani lui raconta alors ce qui l'avait mené jusqu'ici ce qui expliquait pourquoi, selon elle, elle ne pouvait plus participer à la quête. La moniale parla avec humanité et lui expliqua que ses fautes pouvaient lui être pardonné si elle mettait fin à jamais au mal qui l'avait détourné sournoisement de sa route. Elle lui révéla alors le secret de Layla, la sorcière qui l'avait vaincue avant même qu'elle ne l'affrontât. Britani remercia alors la moniale, et avant de quitter le lieu, plus sûre d'elle que jamais, demanda son nom à celle qui lui avait appris comment terrasser la sorcière. Elle se nommait Serena. Britani la connaissait, de réputation. Il s'agissait d'un des plus grands chevalier de la table ronde de la génération précédente. Elle avait vaincue maints ennemis du royaume, avait rallié maints clans, avant d'être terrassée à son tour par la sorcière. Depuis lors, de nombreuses rumeurs avaient circulé sur elle. Aucune n'était vraie. Elle s'était retirée dans un temple éloigné de tout au cœur d'une forêt touffue et impénétrable, par quiconque pouvait encore user de son esprit et recueillait les âmes perdues. Parfois elle parvenait à les guider sur le chemin de la salvation, parfois elle se contentait de leur offrir une fin de vie simple, paisible et heureuse. Lorsque Britani sortit de la forêt, elle sût qu'elle ne reverrait jamais Serena. Elle ne sût même jamais comme elle était parvenue jusqu'à elle et comment elle s'était retrouvée, avec une nouvelle monture, plus jeune, plus farouche, plus forte, sur le chemin du château magique de la vile Layla.

Alors qu'elle menait sa monture au trot se rapprochant de plus en plus du château de la sorcière qui du haut de sa colline surplombait le paysage jetant son ombre difforme, semblable à de longs doigts crochus, sur la plaine, Britani fit une rencontre qu'elle n'attendait pas. Au hasard de la croisée d'un chemin, elle tomba naseau à naseau avec un autre chevalier de la table ronde. Il s'agissait de personne d'autre qu'un des plus brillants chevalier que l'ordre ait connu, AJ. AJ, malgré sa petite taille s'était taillée rapidement une brillante réputation au sein de la chevalerie. Elle était même la championne de la reine Stacy. Néanmoins, elle ne semblait pas avoir plus de succès que les autres chevaliers dans sa quête pour le saint graal. Contrairement à Britani qui ressortait plus étincelante que jamais après sa rencontre avec Serena, AJ semblait usée, aussi bien physiquement que mentalement. Elle avait mincie, trop, son teint était blafard, ses cheveux grisés, sales, cassants, son armure en miette. Sa longue épée, Trickard, qui l'avait si bien servie des années durant ne pendaient plus à son côté. Les deux femmes s'arrêtèrent. Un silence pesant emplit l'atmosphère. Britani demanda finalement à AJ où elle allait. Cette dernière lui affirma qu'elle cessait la quête du graal. Elle avait tout tenté, elle avait affronté maints ennemis, des ogresses, des hydres, des démons, des sbires de Mickie James, mais jamais elle n'avait trouvé ne serait-ce qu'une piste à propos du graal. Elle avait tout donné pour cette quête, elle s'en allait maintenant périr sur les terres de ses ancêtres. Elle demanda à son tour à Britani ce qui l'avait conduit dans ses contrées. Le chevalier conta son histoire et parla de vengeance. AJ lui assura qu'elle ne devait pas s'écarter de la quête du graal. Elle était la plus jeune à y avoir pris part, elle était maintenant la seule à encore pouvoir la mener à son terme. Elle la supplia de ne pas retourner au château de la sorcière. Mais Britani ne l'écouta pas, elle estimait avoir besoin de Georges pour mener sa quête à bien. Elle continua sa route, laissant, insensible, l'ancien parangon de la chevalerie s'en aller vers sa tombe.

Une fois de plus, Britani arriva de nuit au château de Layla. Les portes étaient ouvertes, une fois plus. Mais ce ne fut pas un page qui accueillit le chevalier. La sorcière, accompagnée du mage, se tenaient devant le donjon. Tout deux arboraient un air sombre et froid. Layla assura au chevalier qu'elle ne pensait jamais la revoir. Quant au mage, il lui rappela qu'il lui avait conseillé de ne jamais aller dans cet endroit. Il lui assura également qu'il sentait qu'elle avait changé. Envolée l'innocence, envolée la pureté, envolée la quête, envolée la chevalerie, il ne restait plus devant lui qu'une femme pleine de haine, de rage, de rancœur, prête à tout pour reprendre son bien et prouver à tous, surtout à elle-même, qu'elle n'avait pas pêché. Il ajouta que le mal était en elle et qu'elle n'y pourrait rien changer. Et enfin, il conclut qu'il ne lui pardonnerait jamais de l'avoir ainsi abandonnée. Britani ne répondit pas. Elle se contenta de brandir son épée et de faire face à la sorcière. Cette dernière, sûre de ses pouvoirs, s'apprêta à lancer son plus puissant sortilège pour terrasser son ennemi d'un seul coup. Les nuages s'amoncelèrent dans le ciel nocturne recouvrant de leur épais manteau l'astre lune. L'orage gronda, la foudre allait s'abattre sur Britani. Georges tenta de retenir le chevalier qui s'avançait au devant de son ennemi, au devant d'une mort certaine. Elle s'apprêta à enfoncer son épée dans le ventre de Layla, du moins, elle le fit croire, Serena lui avait appris qu'il n'y avait qu'un seul moyen de vaincre la sorcière. Britani lui offrit, juste avant que la foudre ne la frappât, un baiser d'amour. La sorcière tomba aussitôt en cendre et l'illusion qu'était le château disparut aussitôt. Britani venait pour libérer son mentor, d'avouer qu'elle avait aimé le pêché qui l'avait condamné à ne jamais pouvoir accomplir sa quête. Elle venait de débarrasser l'Angleterre d'un mal puissant, mais elle venait également de le faire croître indiciblement dans son cœur.

Bien que rien ne fut jamais plus comme avant entre Britani et Georges, ils parcoururent ensemble les terres de Stacy à nouveau à la recherche du graal qui pourrait sauver un royaume désormais au bord de la ruine. Alors qu'ils croyaient leur quête vaine, ils entendirent une rumeur, qui devînt refrain puis chanson et ils se retrouvèrent sur la piste de l'artefact qui pouvait sauver le monde. Sur la route menant au château du graal, ils rencontrèrent une fée, dernier vestige des divinités de l'ancien temps, il s'agissait de la fée Alicia, vêtue d'une peau de renard. Les deux femmes avaient le même objectif, Alicia estimant que les représentants du dieu unique n'étaient pas dignes de la quête du saint graal, elle s'était lancée à son tour, et avec plus de succès que les chevaliers de la table ronde à la recherche du précieux objet. Alicia connaissait mieux que Britani les épreuves qui les attendait dans le château du graal et elle proposa au chevalier de s'allier pour réaliser leur objectif commun. Britani refusa dans un premier temps mais Georges, inflexible, obligea la jeune femme à s'associer avec la fée. Les deux femmes n'avaient pas grand chose en commun et le reste du voyage fut silencieux.

Après quelques jours, elles se trouvèrent devant le château du graal. Nul ne sut jamais quelles merveilles elles y trouvèrent car elles ne le racontèrent jamais. Personne ne devait savoir les qualités qu'il fallait pour pouvoir posséder cet objet de pouvoir. Georges, après plusieurs mois à rester devant le château ne croyait plus au retour des deux femmes qui s'étaient lancées dans l'acte ultime de la quête, pourtant elles revinrent, assurant qu'elles n'étaient parties que quelques heures. La magie de la fée, associée à la force du chevalier firent des merveilles, de même que les nombreuses qualité qu'elles partageaient, intelligence, endurance, pugnacité, persévérance, qui furent toutes misent à contribution. Les deux femmes avaient trouvé le graal, elles devaient maintenant le rapporter à Stacy. Britani désirait garder le précieux artefact avec elle durant ce voyage de retour, mais la fée estimait qu'elle était la mieux à même de le conserver. Georges proposa alors de l'emmener lui. Britani et Alicia acceptèrent ce compromis. Posant toutes les deux leurs mains sur le saint graal, elles le confièrent au mage dont le pouvoir, à l'instar de celui d'Alicia provenait d'antique divinités et s'amenuisaient à mesure que la puissance du dieu unique s'affirmait. Alicia se prépara au voyage de retour... mais elle fut transpercée de part en part par l'épée du chevalier de la table ronde. Elle reprit, de force, le graal des mains de Georges qui tenta de sauver la fée à l'aide du liquide aux pouvoirs guérisseurs hors du commun contenu dans la coupe ultime, mais Britani l'en empêcha. Changée par sa rencontre avec la sorcière, elle avait fait sienne les qualités des ennemis des chevaliers de la table ronde. Désormais, ruse et perfidie pouvaient laisser place à honneur et droiture. Britani ne prit même pas le temps d'ériger une tombe pour sa victime, causant une fois encore la désapprobation de son mentor puis reprit la route vers le château.

Sur le chemin, la jeune femme, rongée, non par le remord ou la culpabilité mais plutôt par le regard réprobateur du mage, se sentit obligé de justifier son acte. Elle affirma que rien ne comptait plus que sa quête, que le graal, et qu'une fée, venue d'un autre âge n'avait pas à partager la gloire qui allait avec la réussite de cette quête. Georges se contenta de répondre que sans Fox, jamais elle n'aurait pu vaincre les périls du château du graal. Britani ne le nia pas, elle se contenta d'assurer qu'elle l'avait utiliser pour parvenir à ses fins. Désormais, ceux qu'elle rencontrait n'était plus que des outils pour elle. Sans plus mot dire, les deux héros, escortés par un royaume en liesse apportèrent le graal jusqu'à Camelot afin de le donner à Stacy. Epuisés par des années de quête, Britani et Georges sentirent, alors que leur quête était sur le point de s'achever, tout le poids des années passées à écumer le royaume tomber sur eux. C'est lasse et au bord de la rupture que Britani s'agenouilla devant le trône de la reine Stacy et lui tendit le graal. La grande reine attrapa le graal avant que Britani ne le lui retira des mains et but le contenu de la coupe sacrée. Britani venait de décider qu'elle seule était digne du graal et que la faiblesse de Stacy la condamnait à périr, oubliant l'âge d'or qu'elle avait permis. Stacy s'empara de son épée et tenta de tuer la reine. Mais sa lame fut bloquée par la magie, non pas celle du mage Georges, mais celle d'Alicia, la fée qui avait usé une grande partie de ses pouvoirs pour guérir de la blessure infligée par Britani. La magie combinée de Georges et Alicia permit de mettre en fuite Britani. Mais elle ne partit pas seule, elle avait avec elle le précieux graal qui aurait dû sauvé le royaume d'Angleterre.

Georges et Alicia, mus par les grandes puissances de jadis reprirent en main le royaume et firent de retrouver celle qui avait trahie tout un peuple leur première priorité. Mais, ces puissances étaient déclinantes et leur décision ne fut pas couronnée de succès. Ils ne trouvèrent pas Britani qui après tant d'années à le parcourir connaissait chaque recoin du royaume et conduisirent la reine Stacy à la mort. Abandonnée par son dernier chevalier de la table ronde et malgré la protection de ses dernières armées et du mage Georges, elle fut démise de son trône par Mickie qui rasa Camelot dans la foulée. Alicia, éloignée du château lorsque ses évènements tragiques arrivèrent jura au nom des anciens dieux, comme du dieu unique, que Britani avait trahi également, de la retrouver et de la tuer. Alicia mit plusieurs années pour la retrouver car l'endroit où Britani s'était réfugiée la surpris plus que tout. L'ancien chevalier de la table ronde, désormais, immortelle chevalier noir, s'était cachée dans l'ancien château de la sorcière Layla dont elle ne put, finalement, jamais vaincre l'emprise qu'elle avait sur elle. Comment le château était-il réapparu ? Comme Layla n'avait jamais disparu dans le cœur de Britani, l'illusion put prendre racine de nouveau, dans l'âme même de l'ancien chevalier de la table ronde. Comme cette dernière à l'époque, Alicia trouva les portes ouvertes devant elle. La fée fut accueillie par le chevalier déchu en personne. Mais, sachant que les anciennes puissances l'abandonnaient peu à peu comme ils abandonnaient le royaume d'Angleterre, Alicia utilisa ses dernières forces magiques dans son puissant sortilège. Britani tomba sous le coup du charme suprême. Mais l'illusion ne se dissipa pas. La fée comprit que quelque chose avait mal tourné. Les paupières de Britani se rouvrirent, grâce à la puissance de l'eau de vie et du graal qui ne la quittait jamais et dont elle était imprégnée, la vie ne la quitta que quelques instants. Britani put alors tuer la fée qui s'était vidée de toutes ses forces pour tenter le sortilège ultime.

Britani resta dans son château à l'abris, quelques années encore, sans joie, sans vie, puis elle apprit que Mickie qui détenait le royaume souhaitait s'emparer du graal. Elle décida donc de partir à sa rencontre. Britani, aidée par la puissance du saint graal parvint sans difficulté à pénétrer dans la forteresse de la reine d'Angleterre. Les deux femmes s'affrontèrent finalement dans un duel au sommet de la plus haute tour de la forteresse sous un ciel abattant tant de pluie qu'on aurait dit le déluge. Mickie était une farouche combattante, elle était plus forte, plus rapide, plus endurante... mais Britani avait le graal avec elle et chaque blessure guérissait, et chaque fois que la fatigue la gagnait, elle se retrouvait aussitôt revigorer. Britani, à la longue, finit par défaire la reine. Elle prit ainsi possession du royaume d'Angleterre. Britani fit ordonner la construction du plus grand château jamais bâtit sur le sol d'Angleterre. Il était si majestueux que Camelot lui-même aurait eu l'air d'une misérable chaumière à côté de lui. Mais à l'instar de Britani, la demeure était froide et sans vie. Mais ce n'est pas tout, le royaume était à l'image de sa souveraine, car terre et reine ne font qu'un. Le royaume était sans vie, sans amour, rongé de l'intérieur. Il était mort de l'intérieur mais pourtant il vivait. Car Britani pour conserver son graal avait tout perdu. Elle avait tout d'abord abandonné son honneur, sa ligne de conduite. Elle avait ensuite laisser à son triste sort son mentor. Elle avait finalement tuer la seule personne qu'elle avait jamais vraiment aimé avant de massacrer celle pour qui elle s'était lancé dans la quête du graal. Enfin, elle avait assassiné celle avec qui elle avait réussi à obtenir l'artefact légendaire avant de tuer sa dernière rivale. Désormais, elle était seule, et triste, alors qu'elle possédait ce dont elle avait toujours rêvé, le graal. Il ne lui restait plus que cela et décida de s'y accrocher à tout prix, aussi pour que personne ne lui dérobât jamais, elle fit bâtir une tour au fond d'un marais quasiment inaccessible et mura l'entrée de l'intérieur de sorte que personne ne pourra jamais plus posséder son graal. Avant cela, elle confia le royaume à une certaine Mimi parce qu'elle fut la première qu'elle croisa avant de s'enfermer à tout jamais. Aujourd'hui encore, Britani vit grâce à la puissance du graal, aujourd'hui encore Britani est enfermée dans sa tour... aujourd'hui encore tout ce qui se promène près des marais la nuit peuvent entendre ses larmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 11589
Age : 33
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyMer 2 Avr - 18:23

Promo Seth Rollins


(ps : bon à la base je voulais faire un truc autour de Stargate, pis je me suis dit que ça serait pas évident en gardant le point de vue du meuchant, car pour les gentils, je connais mal Sabu/Abyss/Mankind (bon ce dernier un peu mieux mais quand même ^^') du coup j'ai profité du fait que je n'avais pas d'adversaires managés en face pour changer mes habitudes (même si je suis pas convaincu du tout mais j'ai plus le temps pour autre chose lol) )





Djay Backa : " Bonsoir, vous êtes bien sur Radio WFA, vous êtes en compagnie de Djay Backa pour WFA Late Night show, et ce soir, comme tous les mercredi soir, c'est un spécial "no kayfabe". Après cette chanson du CCR intitulée "fortunate son" demandée par un auditeur fidèle, EnBourgogne, en l'honneur de Ted Dibiase Jr, j'ai l'honneur de recevoir avec moi ce soir, Colby Lopez aka Tyler Black aka Seth Rollins " .


Djay : " C'est un grand plaisir pour moi de vous accueillir ce soir, j'espère que vous êtes prêts à tout nous dévoiler ".

Colby : " Bonsoir Djay, bonsoir à tous les auditeurs, c'est un plaisir pour moi aussi d'être ici. Quant à tout dévoiler... je ne sais pas, je suis un des rares qui ne combatte pas en slip sur le ring alors... "

Djay : " Dans la mesure où vous n'êtes pas une knockout, je dois avouer que je préfèrerai que vous continuiez cet entretien habillé " .

Colby : " Parfait " .

Djay : " Commençons par le commencement, vous à Davenport dans l'Iowa le 28 mai 1986, vous grandissez avec l'idée de devenir un catcheur professionnel, vous êtes à la ROH en 2008 lorsque vous apprenez le rachat de la WWE par un grand groupe de passionnés de catch vivant à WFA City. Dans les faits, ces actionnaires ont laissé la gestion des affaires courantes à la famille McMahon, mais il s'agit là d'une révolution. Vouliez-vous déjà rejoindre la WFA à l'époque ? "

Colby : " J'avais cette ambition oui. le rêve de la plupart des catcheurs est de travailler au sein de la plus grande compagnie de catch, le rachat de la WWE par WFA City c'est fait dans le respect des lutteurs et de ceux qui avaient fait ce business, emploi du temps allégé, création d'un syndicat de catcheur, salaires toujours aussi élevés, public grandissant, bien sûr que je rêvais d'aller là bas. Mais ça ne s'est pas fait tout de suite ".

Djay : " En effet, d'autant plus que vous vous êtes en 2010 retrouvé parmi la vague de lutteurs licenciés suite au rachat de divers compagnies indépendantes par un autre consortium de fans qui a créé la NFW ".

Colby : " C'est exact, et ce fut un grand choc pour moi, j'étais persuadé de pouvoir me faire remarquer au sein de la ROH, j'étais persuadé que j'avais LE truc qui pourrait faire de moi, peut-être pas LA superstar du catch, mais un de ceux qui comptaient. Je suis retourné dans des petites fédérations, parce que même si la vie était difficile, même si je devais voyager d'un bout à l'autre du pays, même si je devais parfois enchaîner les jobs pourris, je ne voulais pas abandonner mon rêve " .

Djay : " Après quelques temps, la NFW est rachetée par l'UHW et une fois encore vous n'êtes pas contacté " .

Colby : " Non, personne là bas ne croyait en moi, ma "fan-base" et mes qualités au micro n'étaient pas considérées comme assez bonne pour pouvoir lutter face à la grande rivale qu'était la WFA ".

Djay : " Mais vous ne renoncez pas pour autant et décidez de rejoindre le centre de développement de la WFA, aujourd'hui dirigé par Triple H, dans le kayfabe comme dans les faits d'ailleurs " .

Colby : " Oui, c'était un choix risqué, car la NxT manquait vraiment d'exposition à l'époque, et rien ne me garantissait que ce serait un tremplin vers la gloire... mais je n'avais plus d'autres choix. Je ne serai jamais appelé à l'UHW et je le savais, et je ne voulais pas passer le reste de ma vie à écumer toutes les petites fédérations du pays " .

Djay : " Mais paradoxalement c'est le rachat de l'UHW qui vous a permis de débuter à la WFA " .

Colby : " Oui... la vie est parfois faîte de drôles de coïncidences. Il fallait de nouvelles têtes pour Smackdown, les dirigeants de la WFA n'étaient pas convaincus par tous les anciens UHW, même si Daniel Bryan, RVD, ou encore Kurt Angle qui y ont fait des passages pour les deux derniers et qui étaient convoités par eux pour le premier, y avait fait bonne impression. Smackdown ne devait pas être 100% UHW, mais un mélange WFA, UHW, c'est pourquoi j'ai pu débuter là bas. Certains ont fait leur retour sur les écrans à ce moment là, ça a été une opportunité pour pas mal d'entre nous " .

Djay : " Encore fallait-il réussir à la saisir. A la NxT vous avez beaucoup travaillé, notamment sur vos capacités en promo, vous n'aviez pas alors la gimmick de possédé qui est la vôtre aujourd'hui ".

Colby : " Non en effet, il faut déjà savoir que les créatifs à la tête de la WFA, ne sont pas les McMahons, même s'ils sont souvent consultés, les acheteurs de la WFA ont amené avec eux leurs créatifs, c'est pour ça que des choses qui n'étaient pas, ou plus, tentées par la WWE ont pu voir le jour. Au début ils avaient encore beaucoup d'influence et jamais on n'aurait pu voir des mecs comme Greg... "

Djay : " Trent Barreta"

Colby : " au sommet de la compagnie. Ni même voir l'EoC comme quelque chose de crédible... ou les SMAC, ou même la gimmick que j'ai à l'heure actuelle et beaucoup d'autres. Bref, tout ça pour dire qu'à l'époque les créatifs bossaient beaucoup à la NxT et j'ai eu droit à un paquet de trucs. Le mec survolté, sans trop de fond, le fan de films qui changeait de gimmick, heel comme face, à chaque show. Je me retrouvé à me pointer sur le ring en Indiana Jones, ou en Terminator. C'était plutôt fun, mais les fans n'ont pas été convaincu, donc on a encore changé de formule. J'ai joué le rôle d'un tueur froid à la Jason, d'un criminel mexicain dont la moustache était l'emblème sacré... et qui portait une moustache pastiche. Je sais pas à quoi carbure ces gars là, mais le mérite de tous ces changements est que ça a été formateur et que je me suis rendu compte qu'au final j'étais plus à l'aise dans un rôle de méchant ".

Djay : " C'est pourquoi vous êtes arrivé avec une gimmick de heel ".

Colby : " Tout à fait, la décision a été prise de faire de moi un méchant, mais un méchant qui garderait un côté spectaculaire dans le ring. "

Djay : " Et alors, comment vous est venu l'idée du possédé " ?

Colby : " C'est un des créatifs, un mec qui a plus de poils dans sa barbe que j'ai de cheveux qui m'a proposé l'idée. Je dois avouer que j'étais pas plus emballé que ça au départ. Mais il m'a bien expliqué le truc. Il m'a dit que l'Undertaker n'avait jamais utilisé sa gimmick de mort-vivant à la WFA et qu'il était sur le départ. Quant à Kane, il venait de partir pour rejoindre le groupe de coach de l'NxT. Il m'a dit, "petit, y'a un créneau à prendre là auprès des fans". Bon déjà faut savoir que le mec fait au moins trois têtes de moins que moi et qu'il est à peine plus vieux. " Parce que tu vois, c'est de l'inédit à la WFA ça, pis en plus avec un nom pareil c'est facile de trouver d'où tu tires tes pouvoirs, je sais pas quel est le con qui a décidé que tu t'appellerai Seth Rollins, mais sans le faire exprès il va bien nous arranger ". Bon le con c'était moi vu que je ne pouvais pas garder Tyler Black, alors on est parti là-dessus. On a commencé à travailler la gimmick, à parler de background et tout, et je me suis pour rendre ça plus "crédible", dans le monde du catch Djay, faîtes pas ses yeux là, que j'y mêlerai une part de ma vie catchesque précédente. Et si Seth Rollins n'était pas possédé par l'âme de Seth parce que l'ancien dieu l'aurait forcé, pourquoi il n'aurait pas choisi sa condition ? Et dans ce cas pourquoi ! Bref les possibilités étaient multiples et me permettait de mettre plus facilement de moi dans ce personnage donc de le rendre crédible " !

Djay : " Nous allons nous rendre compte dans quelques instants que même si sur le papier tout semblait pouvoir bien partir, il en a été autrement. Mais avant cela, une petite coupure pub, puis une chanson choisie par un fan, Foudetalon, en l'honneur de votre première rivalité, avec "Light My Fire" des Doors ! " !




*** ***




Voix de publicité lambda : " Un week end à Paris en amoureux, 2500 euros ; une bague de fiançailles, 550 euros ; la tournée des bars avec mes meilleurs potes pour fêter les fiançailles 300 euros, 15 minutes avec DSK et des prostituées de luxe, 250 euros, vomir au petit matin sur des passants par le balcon de sa chambre d'hôtel après s'être fiancé, ça n'a pas de prix. Pour le reste, il y a CM Punk Card.

CM Punk Card est une marque de la Ted Dibiase Jr Bank. "


Voix de publicité lambda : " Moi avant, j'avais des problèmes pour laver les vitres de ma voiture. J'appelais mon assurance, et ils avaient jamais personne à envoyer. Et quand ils envoyaient quelqu'un ils faisaient payer à ma femme en nature parce que cette connasse n'avait pas compris que c'était l'assurance qui payait. Mais maintenant, j'ai mieux. Avec DH ! Votre petit éclat devient rapidement un tas de cendre. DH répare (pas), DH il casse " !



*** ***




Djay : " Salut à tous, vous êtes tous à l'écoute de WFA Radio, ici Djay Backa pour WFA Late Night Show, spéciale "non kayfabe" avec Colby Lopez, aka Seth Rollins. Avant la petite interruption, Colby nous expliquait comment lui était venu l'idée d'incarner à l'écran le dangereux Seth Rollins. Tout semblait bien parti... mais ce ne fut pas exactement le cas " !

Colby : " Non, pas vraiment. Lors de mes débuts, je n'avais pas de feud et mes premières apparitions n'étaient pas aussi sophistiquées que celles que j'ai aujourd'hui, avec la bure, parfois la tenue égyptienne, le jeu de lumière et tout. Non le seul truc de terrifiant que j'avais c'était ma première catchphrase, "death walks behind you" de mon thème d'entrée. "

Djay : " On reviendra à vos mésaventures après, mais il est effectivement intéressant de parler de votre premier thème d'entrée qui pour moi était un choix très intéressant. Alors effectivement les goûts musicaux se discutent, mais dans l'optique d'une entrée "terrifiante", les paroles et la descente de note vers les basses étaient pour le moins en adéquation avec le gimmick. On écoute un extrait. "


Djay : " Naturellement, la chanson était tronquée pour vos entrées, mais jetons un oeil aux paroles :  " Ferme la porte à clé, éteins les lumières. Tu auras peur cette nuit. Cache toi du passé. Compte les veilleuses que tu as. Commence à crier, crie à l'aide. Il n'y a personne près de toi. Pour oublier ce qu'il a fait. Ca a l'air si dur à supporter. La mort marche derrière toi. La mort marche derrière toi ". Le moins qu'on puisse dire effectivement c'est que le message était clair ".

Colby : " Oui, Seth n'est pas un enfant de cœur, et dès les premières notes, dès les premières paroles, dès l'extinction des lampes, on a compris à qui on à faire. Il n'y a même pas besoin de parler " .

Djay : " Mais d'un autre côté il faut aussi un minimum de crédibilité ".

Colby : " Oui et de ce point de vue là... mon démarrage fut un échec. J'ai participé à un fatal fourway match pour devenir le challenger numéro 1 au titre US à Cyber Sunday 2012. J'ai perdu, mais ça n'est pas grave ça, non... ce que les fans ont retenu, ce n'était ni mon entrée, car elle n'était pas encore assez développée, ni mes capacités surnaturelles de résistance, je commence à peine à en jouer et je dois l'avouer, plutôt mal, non ce que les fans ont retenu c'est que j'étais une victime de Low Blow... "

Djay : " Effectivement pour un personnage aussi noire que le vôtre ça commençait mal ".

Colby : " Oh oui... mais plutôt que de pleurer sur mon sort, avec l'arrivée de Smackdown, j'ai eu droit à un programme de Lowcard avec John et on a décidé de jouer là dessus. Après tout, John jouait un personnage, heel lui aussi, qui se prenait hyper au sérieux, qui misait tout sur le physique, il parlait pas encore de lumière, c'est venu après ça, donc on a lancé la feud sur un ton comique. C'était une vraie feud fun de lowcard, de niveau bac à sable. " Seth t'as pas de pouvoir, t'es pas un dieu, t'es juste un mec dégueulasse qui utilise pas de shampoing, je vais te filer ceux de la gamme JoMo, la gamme qu'elle est mieux, et tu vas être plus beau après, tu vas réaliser ton rêve, le rêve de tout homme me ressembler. Je veux pas de ton aide, j'en ai pas besoin, je suis un dieu bordel. Le décalage entre nos deux personnages malgré le heel vs heel a bien fonctionné, même sur ce ton là de démarrage de feud ".

Djay : " Pour étayer vos propos, voici un extrait du segment vous opposant John et vous datant du Smackdown du 24 Février 2012.

" JoMo : « C’est pas bientôt fini ce cirque ? Je ne sais pas à quoi tu carbures, mon pote, mais ça cause des trips hallucinatoires sévères chez toi, mec ! Ecoute, je vais être gentil avec toi et prendre sur mon temps précieux pour te donner quelques conseils… D’abord, première chose : ARRETE LA DROGUE ! Ensuite, deuxième étape, VA TE LAVER ! Troisième chose, rase ta barbe moisie et file chez le coiffeur… heu non, oublie ça : un toiletteur pour chiens me paraît plus indiqué ! Haha ! Tu es répugnant, tu sais ça ? Franchement, on dirait Joe le Clodo ! »

Rollins : « Comment oses-tu ? Seth ne tolère aucune insulte ! Je vais… »

JoMo : « Tu vas faire ce que je te dis et tu me remercieras. Tout le monde me remerciera, moi le Shaman of Sexy, le Friday Night Delight, pour avoir fait de Rollins-le-sauvageon-qui-a-les-fils-qui-se-touchent un gars nettement plus présentable, quelqu’un que les divas n’auront plus peur de croiser dans les couloirs, quelqu’un qui ne fera pas faner les fleurs par sa seule odeur corporelle. Bon après, pour ta tronche, il n’y aura pas de miracle, faudra consulter un chirurgien esthétique et… »

Rollins : « SILENCE ! Tu ne fais qu’aggraver ton cas. Tes blasphèmes et tes insultes d’odieux crapaud seront sévèrement punis, crois-moi ! » "

Colby : " Voilà quand je vous dis que ça tenait pas sur grand chose. Néanmoins, ça nous a permis à John et moi, sans aucune pression autre que celle de divertir un peu les fans en attendant les cadors de la compagnie, de développer nos personnages " .

Djay : " Oui, dès le match des Survivor Series, on a senti un changement déjà, puisque votre entrée a été particulièrement soignée. Les spots qui "explosent", la salle plongée dans le noir, votre manteau qui prend feu... "

Colby : " On a mis le paquet ! "

Djay : " Et après, vous perdez le match ".

Colby : " Tout à fait. Ma défaite a été, je pense, une bonne chose pour la suite de la feud. John avait son personnage loufoque et le côté loufoque avait dominé le début de la feud. Comme les fans appréciaient la rivalité, les dirigeants ont donc décidé de la continuer. Et le fait qu'il ait perdu, sur une tricherie en plus, allait permettre à mon personnage de se déchaîner et faire monter l'intensité de la rivalité d'un cran " !

Djay : " Un extrait du Smackdown du 22 Avril 2012 maintenant...

" Hey Johnny ! Devine qui a une surprise pour toi ! C’est mooooiiiii… Seth ! Tu croyais vraiment que je laisserais les choses se terminer de la sorte hein ? Que j’allais laisser tes stupides moqueries impunies ? Que j’allais laisser ce que tu as fait aux Survivor Series rester impuni ? Oh non… c’était mal me connaître ! Et mal connaître les puissances antiques qui sont à l’œuvre à travers moi. Dire que j’ai voulu jouer selon les règles. Histoire de prouver au monde à quel point les gens comme toi sont… pathétiques ! Décérébrés ! Stupides ! Ahuris ! Complètement inconscients ! Je ne pensais pas que j’aurais à aller jusque là. Mais puisqu’il le faut. Je vais te montrer à quel point je suis déterminé à te faire mal.

Jusqu’à présent… tu as jeté les cartes, tu es intervenu après un de mes matchs… puis tu as voulu me vendre tes stupides produits. Il faudrait que toi et les tiens, comprennent qu’on ne peut pas tout se payer. Tout ce qui brille n’est pas d’or, et tout ce qui est d’or ne brille pas… quant à toi, effectivement, grâce à ton honteuse victoire tu brilles, car au final il ne restera gravé que ta victoire. C’est pourquoi je ne peux pas en rester là… je ne dois pas en rester là. Comme je te le disais, Johnny… maintenant on va jouer avec mes règles. Mais comme je suppose que ton inculture est aussi vaste que ta capacité à t’admirer dans un miroir, je vais t’expliquer une chose sur mes règles. Durant l’Antiquité… les lois n’étaient pas du tout les mêmes qu’aujourd’hui. Les hommes, pour en créer, s’appuyaient sur des divinités telles que moi pour forcer à vous faire obéir.

Je vais faire la même chose. Ma loi, mes règles, tu y obéiras. Et j’aurais ce que je veux. J’ai constaté qu’il y avait eu une interférence durant notre combat, et il me semble que… tu apprécies cette interférence. Ah ah ah ah ah ah ah. C’est dommage… pour elle "

C'est au cours de ce segment que Seth Rollins va kidnapper Mélina " .

Colby : " Tout à fait, avec ce segment, comme je le disais, la feud a pris un tout autre tournant, les choses étaient plus personnelles, ce n'était plus, propre contre sale, mais lumière contre obscurité. C'est John qui a eu l'idée de cette opposition entre l'ombre et la lumière. Et il trouvait ça marrant qu'un "méchant" se proclame la lumière, avec tout ce que ça implique comme symbolisme derrière ".

Djay : " Au Royal Rumble, vous remportez la rencontre, grâce à l'emprise psychologique qu'avait votre personnage sur celui de John, notamment après que vous ayez enlevé et hypnotisé Mélina. Un pouvoir que votre personnage n'a plus utilisé depuis..."

Colby : " Ce qui ne veut pas dire qu'il ne le refera pas Djay " !

Djay : " Les compteurs sont donc à 1 partout mais aucune victoire n'est tout à fait "propre" et aucun de vos deux personnages ne peut affirmer qu'il est supérieur à l'autre ".

Colby : " En l'occurrence je crois que les deux affirmaient être supérieurs à l'autre Djay " !

Djay : " C'est exact ! Bande de mégalos ! Bref, on s'attendait à un final en apothéose à Destination-X mais ce ne fut pas le cas " !

Colby : " Tout à fait, John et moi avons continuer notre rivalité mais... de plus loin. A Destination-X, il y avait deux King of the Mountain prévus et il fallait du monde crédible pour y participer. John et moi avions grimpés dans le cœur des fans et nous retrouver dans un des deux Main Event du show a montré qu'effectivement nous avions grimpé dans la hiérarchie. Et quel accueil nous avons reçu à l'UHW City ! C'était impressionnant ! John et moi étions au top de notre popularité... enfin moi en tout cas, lui je crois qu'il n'est pas redescendu depuis " !

Djay : " Naturellement, aucun de vous deux ne remporte le match et vous terminez cette rivalité personnelle dans un Three Stage of Hell qui a volé le show à WFA Wrestlemania III " !

Colby : " Je ne sais pas si c'est notre match qui a volé le show ou si c'est John... personne n'était au courant en coulisses de l'entourloupe prévue autour du MITB. Les participants ont eu-mêmes été avertis au tout dernier moment ! Certains l'ont d'ailleurs mal pris à l'époque. Non je ne dirai pas de noms. Et s'autoproclamer Mister Wrestlemania, c'était génial. J'ai gagné le match et la rivalité, mais le nom qui était sur toutes les lèvres à la fin du show ce n'était pas Seth Rollins mais John Morrison " .

Djay : " Match de l'année, rivalité de l'année, rookie de l'année, vous avez tout remporté. Mais contrairement à John, vous n'avez clairement pas capitaliser sur votre succès " .

Colby : " C'est sans doute ma faute. J'ai... fait des vagues en backstage, j'ai été râlé auprès des créatifs, disant que ça devait être MON moment à Smackdown... et je me suis retrouvé à Raw. John avait la mallette et moi je n'avais plus rien. C'est un peu ce qui a été mis en scène avec Mensah-X après le dernier Mania, sauf que moi je l'ai trop ramené. Ils m'ont clairement fait comprendre que je n'étais pas plus gros que la WFA. Christopher Daniels sortait d'une rivalité avec CM Punk qu'il avait perdu et il avait besoin de crédibilité. C'est pourquoi une feud mystique a été créée entre nous avec comme aboutissement un match à Backlash que je devais perdre. Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé avec Chris, mais il a perdu le match finalement, je pense qu'il a dû lui aussi râler en coulisses mais pas de la bonne façon. J'ai gagné mais je n'étais toujours pas prévu autour d'un titre majeur. Les Survivor Series arrivaient, je devais faire parti de l'équipe de JBL. J'ai encore fait une boulette... j'ai été poussé une gueulante disant que Seth n'aurait aucune raison de s'associer à Layfield... la seule raison qu'on a trouvé a été de pouvoir poser les mains sur John. Mais c'était très artificiel et comme ma feud avec Chris, ça n'a pas vraiment pris, je pense, auprès du public. Par contre le match fut de très bonne qualité, clairement ".

Djay : " Vous pensez toujours que c'était une mauvaise idée de vous faire passer à un Raw vs Smackdown " ?

Colby : " Je ne sais pas. A l'époque Seth n'avait pas pour ambition de dominer les brands, étant un dieu, il voulait plus de fidèles, d'où la feud avec Chris. C'est dommage que ça n'ait pas pris on aurait pu partir dans cette direction tous les deux. Quoi qu'il en soit, ce qui est fait et fait et je n'ai pas eu un rôle majeur dans les Series. Je pense que j'aurai surtout dû mettre plus de convictions dans mon jeu. On ne peut pas avoir des Foty contenders à chaque fois ! Alors je me suis remis à travailler. Je devais retrouver la connexion avec le public. Et ça passait par un retour en milieu de carte comme disent les fans ".

Djay : " A Invasion, vous participez effectivement à un match désignant le challenger numéro 1 au titre Intercontinental pour le Royal Rumble ".

Colby : " Oui. Et même si je n'y croyais pas vraiment, les bookers m'annoncent que je dois le remporter et affronter Mensah-X après. L'idée était que le titre IC avait baissé dans l'estime de certains fans suite à la façon dont Phil... "

Djay : " CM Punk "

Colby : " était parti, et avait lâché le titre, signifiant clairement aux yeux de certains qu'il était " bigger than IC Title ". "

Djay : " Austin Ariès a quitté la compagnie peu de temps après son échec lors du match contre Punk, vous pensez que c'est lié " ?

Colby : " Vous n'aurez qu'à lui demander Djay, je ne suis pas là pour créer de polémiques. Peu importe qui avait raison ou tort dans cette histoire, l'important est qu'une partie des fans ne voyait plus le titre intercontinental comme un titre haut de gamme. Et ça devait changer. Kofi... "

Djay : " Mensah-X"

Colby : " a obtenu le titre d'un point de vue kayfabe suite à un arrangement pour son procès, kayfabe lui aussi évidemment, avec la WFA et JBL. Il s'est fait acheter. Mais les fans ont bien senti que les créatifs avaient dû décider dans l'urgence pour palier au départ de Phil'. Du coup, Kofi et moi on a été chargé de redonner de l'intérêt autour de ce titre. Même si j'étais dans une sale période, j'avais derrière moi un certains passif qui me rendait crédible et Kofi était une superstar montante ".

Djay : " Et vous alliez, finalement, renouer avec un affrontement heel vs heel ! Nous parlerons de tout ça après notre dernière page de publicité " !



*** ***




Voix de publicité lambda : " WFA 1 présente, sa toute nouvelle émission, inspirée par les plus grands chefs d'œuvres télévisuels... WFA, le grand frère ! Chaque semaine découvrez une superstar différente résoudre les problèmes d'une famille qui ne s'en sort pas.

John Morrison : " Madame, John Morrison a la solution pour régler vos problèmes de couple... couchez avec John Morrison ! Non pas vous monsieur ! "

Kévin Steen : " Ecoute-moi bien connasse ! Tu vas tâcher d'être polie avec ta mère et d'arrêter de t'habiller ras la touffe comme une petite pute ! "

Samoa Joe : " Nan fr'ch'ment j'comprends qu'vous lui prler mal' à vot' fem', s'pas parc' qu'll traval', s'occup' seule des mômes qu'll doit oublier les bières, alley hop, tous au bar pour la peine " !

The Hurricane : " Ah ah vil gredin ! C'est toi qui vole son goûter au petit Timmy n'est-ce pas ? Je m'en vais te pourfendre avec mon coup spécial... prépare-toi à... ils sont où Timmy ? "

Timmy : " Ils sont partis depuis vingt minutes m'sieur l'super héros, et ils m'ont rendu mon goûté quand même. par contre ils ont pris votre slip " !

The Hurricane : " Je n'ai pas besoin de slip pour combattre le mal AH AH ! "

WFA, le grand frère bientôt chez vous !

Voix de publicité (du mec des céréales frosties même que le tigre il est en toi parce qu'il est pédophile)  : " WFA Studios présente, sa dernière production cinématographique d'excellence. Richie Steamboat est "Le Con". " Une excellente composition de la part de l'acteur principal qui semble avoir joué ce rôle de sa vie ", Sharpshooter, cahiers du cinéma. " Je ne parlerai pas de ce film, c'est une merde ". Sharshooter, moutarde et cinéma. "J'lai pas trouvé con moi l'gars" Frank Ribery, des fois on ferait mieux de pas leur demander leur avis magasine. " Mais où est John Morrison ? " TS17, cinéma, sexe et John Morrison. " Ah putain c'était pas réel en fait ? " Richie Steamboat, Jeune, riche et sans cervelle magasine.



*** ***




Djay : " Bon je ne remercierai pas, MècheblondedeBelgique, pour cet interlude musical à la qualité discutable. Avant la coupure champagne et petit four pour nous, publicité et musique ou presque, pour vous, Colby nous expliquait ce qui avait mener à l'affrontement autour du titre intercontinental entre Seth Rollins et Mensah-X au Royal Rumble 2013 " .

Colby : " Dès le début, avec Kofi, on a eu une grosse liberté pour la rivalité. Ils nous ont dit, les mecs... tout ce qu'on veut c'est que les fans comprennent que le titre intercontinental est aussi important qu'il l'a toujours été. Alors on a décidé tous les deux que nos deux lutteurs feraient tout pour avoir ce titre. Et c'est pour cela que dès le départ, la rivalité a eu une tournure personnelle. Kofi a eu l'idée que pour changer, son personnage croirait qu'effectivement le miens tenait ses pouvoirs surnaturels d'une ancienne divinité et donc qu'il voudrait les contrer. L'inyanga était parfait pour ça. On a engagé un parfait inconnu pour jouer son rôle, car dès le début, on savait que l'inyanga n'avait pas vocation à résister longtemps. "

Djay : " Vous remportez le titre lors du Royal Rumble, mais Mensah-X et l'inyanga prenne les pouvoirs de Seth... vous redevenez donc Tyler Black " !

Colby : " Et oui. Je n'avais toujours pas fini de purger ma peine pour l'avoir trop ouverte à mauvais escient en backstage et ce règne qui a duré longtemps sur le papier grâce à la pause de show télévisé durant l'été, n'a en fait duré pas un show entier, puisque j'ai perdu le titre dès le Raw du 15 Septembre " .

Djay : " Et vous en avez profiter pour dévoiler un peu plus du passé de votre personnage ".

Colby : " Tout à fait, cette rivalité était l'occasion idéale ".

Djay : " Ecoutons un extrait de votre segment lors du Raw du 15 Septembre 2013.

" « Mon nom est Tyler Black ».

Quelques uns l’encouragent, mais la plupart des fans ne sait pas comment réagir.

Tyler :  « Vous entendez ce silence qui règne désormais ? Je l’ai entendu toute ma vie. Durant des années on m’a dis, hey Tyler, tu as du talent, tu devrais essayer de percer au sein de grandes fédérations. Je me suis présenté à l’UHW… ils n’ont pas voulu de moi. Je me suis présenté à la WFA… ils n’ont pas voulu de moi. Et après ça, j’ai sombré dans la déprime, j’ai cessé de me battre. Pourquoi ? « Tu ne fais pas réagir la foule Tyler, tu as du talent, mais aucun charisme Tyler ». « C’est bien d’enchaîner les beaux mouvements Tyler, mais ça ne sert à rien si tu ne vends pas un peu de psychologie ». « Tu ne perceras jamais comme ça ». « Change de tenue, Tyler ». « Change de nom Tyler ». « Trouve-toi un bon personnage ». Je me suis perdu à essayer de plaire ou de déplaire à des gens comme vous. Mais au lieu de ça je n’ai toujours obtenu que de l’indifférence » !

Des chants « you suck » montent des travées, le public n’aimant visiblement pas les pleureuses.

Tyler : « Même ça je n’arrivais pas à l’obtenir. Alors… j’ai trouvé une solution. Par le passé il y avait déjà eu des monstres extraordinaires dans cette fédération. L’Undertaker… Kane… ou même Sting ou Abyss. Qu’avait-il en commun ? Des pouvoirs hors du commun. Alors j’ai cherché, j’ai cherché un moyen d’accomplir mon rêve. Et j’ai finalement trouvé ce moyen après des années de recherches dans toutes les bibliothèques sordides de ce pays d’illettrés. Je suis tombé sur un exemplaire du « livre des morts ». Et j’ai réveillé l’âme de Seth ». "

Colby : " Comme je vous l'ai dit, je me suis appuyé sur une partie de mes expériences passées et sur des choses de ma "vraie" vie pour construire ce personnage. Le surnaturel a toujours existé dans le catch, il fait partie de ce côté "bigger than life" qu'il y a dans notre sport. A l'image d'une bonne histoire fantastique, j'ai essayé d'insérer ça dans la réalité. Comme ça, ceux qui veulent bien y croire le temps du show peuvent le faire encore plus facilement. "

Djay : " Même si ça n'a l'air de rien, le massacre qui a suivi, et votre "envoie" à l'hôpital vous a permis de changer complètement le personnage " .

Colby : " Tout à fait, les créatifs me faisaient de nouveau confiance. Ils m'ont dit "on a des gros trucs de prévus pour toi, une fois ta rivalité terminée. On ne sait pas quand ça arrivera, ni comment, mais il faudrait trouver quelque chose qui explique pourquoi Seth ne s'est pas intéressé aux championnats plus que cela depuis son arrivée ". Je leur ai dit " Hey et si finalement le plus salaud des deux n'étaient pas la divinité mais le possédé et qu'en prenant le contrôle, Seth devienne le monstre, intéressé par la gloire, qu'il avait toujours voulu être ". L'équipe a dit banco. Mon absence permettait de justifier le changement de personnage et Kofi devenait un champion intercontinental ultra crédible qui participait à l'Elimination Chamber de Raw. "

Djay : " Qui a vu votre retour ".

Colby : " Pour éliminer Kofi, tout à fait. Comme la rivalité devenait de plus en plus personnelle, et de moins en moins autour du titre IC, j'ai causé la défaite de Kofi lors d'un match contre Brock et la machine IC était relancée avec Brock comme champion et maintenant avec Bobby. Qui plus est le titre est au cœur de la grosse storyline Gang vs WFA qui est en toile de fond depuis Invasion, je pense que c'est eux qui font le plus gros du boulot pour le prestige du titre plutôt que Kofi et moi. "

Djay : " Deux séquences ont particulièrement marqué les fans entre No Way Out et Wrestlemania. D'abord la "mort" de l'inyanga lors du match contre Brock Lesnar dont nous avons parlé et le segment de manipulation de l'esprit de Mensah grâce aux pouvoirs de Seth " .

Colby : " Il était important, après son absence et la domination de Kofi dans le début de notre rivalité de me redonner l'avantage avant Wrestlemania. Et le nouveau Seth Rollins devait être la pire des ordures. Désormais c'est clairement quelqu'un qui ne fonctionne pas comme toi et moi ou nos auditeurs. Il est prêt à tout, y compris utiliser les pouvoirs que lui fournit la divinité, pour parvenir à ses fins. Seth est vraiment une ordure maintenant " .

Djay : " Et ce changement a lui aussi été marqué par un changement musical. On écoute votre nouveau thème d'entrée. "


Djay : " On jette un oeil aux paroles une fois de plus : " Balafrée, Tu tournais le dos,
Recroquevillée comme un embryon. Prends un autre visage, Tu seras de nouveau embrassée.
J'avais froid au moment où je disais les mots du bout des lèvres, Et rampais de l'autre côté du miroir. Je guette, J'attends le prochain souffle, Ton nom, Comme de la glace dans mon cœur.
Une tombe peu profonde, Un monument de l'age des ruines, De la glace dans les yeux, Yeux qui comme de la glace ne bougent pas. Hurlant à la lune, Un moment passé. Ton nom, Comme de la glace dans mon cœur. Tout aussi froid que la vie, Personne ne peut-il te sauver ?
Tout, Aussi froid que le silence, Et tu ne dis jamais un mot. Ton nom, Comme de la glace dans mon cœur ". Paradoxalement alors qu'auparavant, Seth menaçait de mort, maintenant son thème semble, tout aussi morbide, mais d'une tout autre façon. "

Colby : " Oui, on en connaît plus sur Seth, sur Tyler, sur son histoire. En fait celle qui est balafrée, désespérée, froide, c'est Tyler. Quelque chose est brisé en lui, à tout jamais, et grâce à Seth, il revient se venger, mais contrairement au dieu égyptien du chaos, il ne compte pas semer le chaud et le froid, ou faire le spectacle outre mesure. Non le nouveau Seth Rollins est glacé comme la mort, et comme elle, il va inéluctablement arriver à son objectif, peu importe les circonvolutions et le temps que ça prendra. Seth reviendra toujours ".

Djay : " Mais ça ne l'a pas empêché de perdre à Wrestlemania " .

Colby : " Non ! (rires) Kofi a mérité sa victoire, et on a encore fait un gros match à Mania c'est le principal. Qui plus est, l'histoire que nous avons raconté a été élue FOTY par les fans, et ça, ça fait plaisir. Maintenant, Seth Rollins fonce vers l'or et se retrouve donc dans les pattes de Greg et du Gang " .

Djay : " Et le Gang a du pouvoir en coulisses et ils vous ont envoyé face à trois légendes du Hardcore pour One Night Stand, ppv hommage à l'ECW " .

Colby : " Tout à fait. Les créatifs ne m'ont déjà pas fait vendre la fin de match de Wrestlemania afin de montrer qu'effectivement Seth Rollins a bien des pouvoirs surnaturels et comme je le disais, tel la mort, il reviendra toujours, je n'allais tout de même pas me retrouver dans un match pour le titre aussi rapidement ! Non ce match est très bien. Il faut à mon personnage une victoire de prestige après sa défaite de Wrestlemania afin de le recrédibiliser pour qu'il devienne éventuellement challenger au titre poids lourd. Mais tout ça n'aura lieu que si Seth arrive à se sortir du piège tendue par le Gang et Paul Heyman. Et ça n'est pas sûr que Seth Rollins réussisse "l'épreuve plus dure encore que les 12 travaux d'Hercules" comme l'a dit Paul à Raw. Les créatifs ne m'ont pas dit ce qu'ils comptaient faire pour mon personnage après One Night Stand et il se peut que je perde au cours de ce combat afin de différer une éventuelle rivalité au sommet de Raw. Dans ce sport, rien n'est jamais acquis. Il est possible que mon match de gala, car c'est ce qu'il doit être puisqu'il n'y a pas de rivalité réelle entre les trois légendes et moi et qu'il s'agit d'un one shot exceptionnel, soit raté, ou que le public n'accroche pas à mon nouveau personnage. Et hop, je me retrouvais a à nouveau devoir parcourir le chemin vers les sommets. Je travaille très dur pour ça, mais tous les mecs dans les vestiaires en font autant. Et les places sont chères là haut. L'important est de travailler encore et encore et de croire toujours en sa bonne étoile " .

Djay : " Vous voyez donc votre match à One Night Stand comme un match de "gala". Quel sera votre objectif " ?

Colby : " Je vous l'ai dit, j'espère pouvoir donner le meilleur. Ce match va être un véritable challenge en terme d'intensité. Je veux dire, il va falloir que j'assure dans et autour du ring pendant un bon moment je pense, ça dépendra du temps qu'on nous laisse, face à trois légendes du hardcore devant des fans qui auront certainement de hautes exigences pour ce match. Il va falloir que je tienne face à ces mecs. J'espère que j'en serai capable... tout en racontant une histoire ! Parce que du hardcore pour du hardcore, du spectacle pour du spectacle, ce n'est pas ce que la WFA propose. Alors j'espère pouvoir mêlé performance sportive à performance... d'entertainement. Evidemment ce n'est pas gagné et je m'entraîne depuis quelques semaines déjà avec Terry, Chris et Mick... "

Djay : " Sabu, Abyss et Mankind ".

Colby : " Et je peux vous dire qu'ils sont en forme. Ils vont tout donner pour ce match, moi aussi et j'espère que les fans seront contents " !

Djay : " C'est tout ce qu'on vous souhaite. Et dans un avenir plus ou moins lointain, qui voudriez-vous affronter " ?

Colby : " Oh là ! Il y a beaucoup de monde que je n'ai pas encore eu la chance d'affronter. Et si j'ai la chance d'être lancé vers les sommets de Raw, je serai occupé un moment... mais vu nos gimmicks un Bray Wyatt vs Seth Rollins pourrait être sympa je pense. Pourquoi pas une nouvelle rencontre face à John Morrison, plus tard. Et puis il y en a tant que je n'ai pas affronté, Ziggler, Bryan, Barreta, les membres du Gang, le choix est large " !

Djay : " En parlant de souhaits... que peut-on vous souhaiter avant de nous quitter " ?

Colby : " Une longue et heureuse carrière " !

Djay : " Longue et heureuse carrière alors, au revoir Colby. "

Colby : " Au revoir Djay, au revoir à tous ".

Djay : " Et à bientôt pour WFA Late Night Show ! On se quitte en chanson, avec un morceau choisi par un de nos auditeurs, un certain, Petitetgrosenbourgogne. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
Godot

Messages : 4748
Age : 29
Localisation : Dans le TARDIS.

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyMer 2 Avr - 22:24

Promo d'Alicia Fox


Lors du dernier PPV, Alicia a combattu Britani et Serena pour le titre des Divas. Le match suivait son cours, étant très disputé, beaucoup de fan et d'observateur pensé qu'Alicia parviendrait à devenir pour la première fois championne des Divas mais finalement il n'en fut rien et Britani conserva une nouvelle fois son titre pour le plus grand désarroi de la belle renarde et de son agent.

Le lendemain du Pay Per View, Alicia dort dans la chambre qui lui a été attribué par la fédaration quand soudain quelqu’un toc à la porte, son Manager étant sorti très tôt pour des affaires, Alicia est obligé de se lever et aller ouvrir la porte malgré le fait qu’elle a la tête de le popotin...

??? : Hey !

Alicia : Dwayne ? Mais que fais tu ici ?

Rock : Le Rock va bien merci de tant t'en soucier… Ne t’en fais pas je ne viens pas ici pour l’entraînement. J’ai assisté au PPV hier, et après discussion avec ton agent, Godot, je voudrais t’en parler, il faut vraiment qu’on travaille ta stratégie.

Alicia : Hum… Ok… Avant que tu ne dises quoi que ce soit, j’aurai battu cette anglaise de mer** si Layla n'avait pas fait n'importe quoi en tant qu'arbitre ! Elle a même osé me toucher avec ses mains pleines de sueur à force de transpirer avec sa manette de Jeux Vidéo vu qu'il ne lui reste que ça à faire de ses journées. Elle a osé m’interrompre dans ma destruction, elle a arrêté l’affrontement qui je suis sûr va reprendre quand je lui aurais donné la correction qu’elle mérite. Et je ne te parle pas de cette garce de chauve qui m’a coûté la chance que j’avais d’avoir le titre en étant pas capable de se sauver d'un malheureux tombé.

Rock : Oh, oh, oh... Tout doux !!! Godot m'avait prévenu que tu parles beaucoup, mais je ne m'attendais pas à ce que se soit à ce point !

Regard noir d'Alicia Fox.

Rock : Pas la peine de regarder le Rock ainsi, ça ne prend pas !

Regard encore plus noir de la renarde.

Rock : […] Bon ok, reprend...

Alicia : Parlons maintenant de la championne ! Je sais très bien que derrière ce personnage de british chic et bien élevé se cache une personne bien plus fourbe qu’il ne le parait déjà. Je sais très bien ce qu’elle veut… Elle veut tout simplement m’écarter pour atteindre son but… Prouver qu'elle est plus forte que la Déesse des rings, Alicia Fox ! Depuis hier soir, je n'ai qu'une envie, arrêter sa carrière et faire en sorte qu'elle rejoigne AJ, Maryse, Layla et toutes les autres Divas inutiles que ce Roster a eu le malheur de connaître. Désole si je suis assez directe, mais je suis très remonté de ce qu’il s’est passé et j’ai mal dormi… Rien que de penser au nom de cette garce qui fait tout pour excité les geeks puceaux, ça me donne la nausée. Cette gamine pense qu’elle est dans un jeu vidéo où elle peut jouer dans n’importe quel niveau de difficulté et utiliser à volonté des codes de triche pour pouvoir arriver à ses fins. Mais on est dans la vraie vie et elle ne pourra pas zapper le niveau de difficulté « Extreme », lorsqu’elle mettra le pied sur le ring pour m’affronter lors du prochain PPV car je compte bien avoir un nouveau match contre cette championne. Et les codes de triche ne seront pas permis, il faudra gagner de manière clean. Du moins si l’arbitre qui s’occupera du Triple Threat sait contrôler le match comme il se doit, pas comme celle de WrestleMania. Si au moins ça avait été un vrai arbitre, le match aurait été arbitré à la perfection. Tu peux venir ici et me dire que je n’ai pas été au top, mais si j’ai perdu, ce n’est pas de ma faute, c’est la faute de quelqu’un d’autre qui a un sérieux problème avec moi, et que je ne vais pas tarder à le régler. Paige ou Britani, c'est comme tu veux, est une cible temporaire qui n’aura plus d’importance à mes yeux lorsque j'aurais pris ce titre. Je vais lui rendre un grand service au prochain PPV, je vais lui arrêter sa carrière et comme ça elle aura tout le temps qu’elle voudra pour martyriser son jouet de majordome !

Rock : Well… Je sais que tu es très remonté par ce qui s’est passé, mais désolé de te le dire, tu n’étais pas parfaite et c'est pour cela que ton agent envoie la plus grande superstar de l'histoire t'aider. D’ailleurs maintenant que j'y pense, on devrait en parler tous ensembles, avec Godot … Où est-il ?

Au moment même, le téléphone portable d'Alicia émet un son… Cette dernière reçu un sms de son agent lui demandant de le rejoindre dans un resto pour parler de la suite de la carrière d'Alicia au sein de la WFA.

Alicia : Cool ! Dwayne cela tombe bien je viens de recevoir un message de la part de Godot, je dois aller le voir à son restaurant favori, ce n’est pas loin d’ici à pied. On y va ensemble.

Alicia et Dwayne sortent et marchent le long de la rue, pour aller au restaurant… 

Rock : Pendant qu’on marche, dit moi ce que tu penses de ton match et surtout…

Alicia : Pfff, et dire que je ne pourrais pas régler mes comptes avec cette Serena en face à face. Mais le pire fut le rajout d'un arbitre spécial dans ce match… Layla et fallait que ça soit une autre pu**in d’anglaise. Non mais sérieux, c’est très bien pour le catch européen qu’elles viennent dans une fédération mondialement connu, mais faut que la WFA arrête de prendre les déchets du nord de la Manche. C’est bien de les ramener mais elles ne feront que décrédibiliser l’Europe…

Rock : Euh... Je voulais ton avis sur ton match en particu...

Alicia : Lors de mon prochain match je vais neutraliser la championne et après je vais me faire le plaisir de me défouler sur toutes les autres catcheuses de cette fédé comme cette rookie de Mickie James puis, je battrais une nouvelle fois Britani pour l'humilier une dernière fois. Pfff, ces incapables d’anglais… Ils ne sont bon en rien, l’Angleterre est même le seul pays à se faire surpasser, économiquement, militairement, politiquement par une de ses anciennes colonies, les Etats-Unis… Ce pays est vraiment à l'image de leur championne... Comment dire ? A part, quelle honte !... Honte… Ce mot qui dernièrement me motive plus que tout à aller plus loin, ce mot qui résonne dans ma tête dernièrement me pousse à aller battre la championne ! Ce mot qui me pousse à humilier mes adversaires, qui va me projeter au sommet de cette fédération, par le malheur des autres naîtra mon bonheur, celui d'une Déesse ! Je piétinerai, n’importe qui, tout le monde s'il le faut pour arriver à mes fins !

Rock : Et après, on ose dire que je surjoue trop...

Alicia : Tient, regarde voilà le restaurant, on est arrivé.

Rock : Ouf, enfin !

Alicia et Dwayne rentrent dans le restaurant, Godot qui est assis à une table les a remarqué.

Rock : Godot !

Godot : Que fais-tu là Dwayne ?

Rock : Un bonjour, c’est trop demandé l'ami ?!

Godot : Excuse-moi Dwayne, je suis un peu sur les nerfs en ces moments, tu comprends, Alicia devrait être la championne depuis plusieurs pay per view mais cette Britani...

Godot appel le serveur…

Godot : Bon, je vous paye un thé chacun.

Le Serveur : Je vous sers quelque chose ?

Godot : Trois thé s'il vous plait.

Le serveur : Nous avons plus de thé monsieur.

Godot : Mais... Mais.... Nous sommes dans un salon de thé typiquement anglais pourtant !

Le serveur (passablement énervé) : Et donc que faudrait-il qui nous manque, de la bière ?!

Alicia : Sale incapable d’anglais, vous avez tous décidé de m'énerver en ce moment, c'est pas possible !!! Déjà tu ne parles pas comme ça à mon agent ! Bordel mais ce n’est pas possible des gars comme ça !

Le Serveur : Je ne vous permets pas de me parler comme ça !

Alicia (saisissant le serveur par sa cravate) : Tu ne veux pas que j’aille dire à ton patron, que tu n’es qu’un incompétent qui ne sait pas servir un pu**in de thé ! Maintenant pars chercher ce que l'on a commandé et disparais de ma vue, si tu tiens à ta vie !

Rock (amusé) : Je te conseille de faire ce que la dame dit.

Alica : Bon, maintenant qu'il parti, on en vient au fait ?

Rock : Oui donc, il me nous faut établir des stratégies pour Alicia, pour ma part je pense qu’elle ne s’en sort pas, enfin je veux dire… Elle n’est pas parfaite ! Elle n’est pas au niveau que tu veux qu’elle soit. Et il faut y remédier.

Godot : Ne t’en fait pas j’ai tout prévu, j’ai déjà quelques idées en ce qui concerne son prochain match pour le titre, tu sais que tu peux compter sur moi pour n’importe quoi. J’ai aussi passé des coups de fils, cet après-midi tu as rendez-vous avec Sweet Saraya, plus connu sous le nom de Saraya Knight, elle est la mère de Britani et l'a entraîné durant de nombreuses années avant que sa fille ne signe à la WFA.

Rock : Très bonne idée, tu pourras mieux la connaître dans le ring si tu vas à ce rendez-vous. Si j'étais toi, je me ficherai de savoir si c’est mon jour de repos ou non, ton futur est plus important !

Alicia : Pfff… Ce n’est pas parce qu’elle est sa mère, que je dois assister à ce rendez-vous. D'ailleurs pourquoi lui ferais-je confiance ?

Godot : Parce que depuis que sa fille est devenu championne de la WFA, elle a l'impression d'avoir perdu sa fille et pense que seule une perte de titre pourra lui rendre sa petite fille adorée.

Alicia : A vous écouter tous les deux, j'ai l'impression que Britani est imbattable. Or, le fait qu’elle ait été Championne ne fait pas d’elle quelque chose venant d'un autre monde. Je vous rappelle juste que j’ai poussé Paige aux limites et j’aurai pu la battre, si Serena n’aurait pas ramené ses fesses… Mais bon, je te fais confiance, même si ça me fait chier d’aller à ton rendez-vous pourri. C’est grâce à toi que je suis dans cette fédération, et tu sais que je te dois tout. Mais le fait que tu me propose une tonne d’entraînement et que tu ramènes même Rocky pour m'entraîner prouve certes que tu te souci de moi et mon futur, mais ça prouve aussi que tu penses que je ne suis pas encore prête pour être la championne de la WFA. Mais lors de ce prochain PPV, je vais te prouver de quoi je suis capable, je vais renvoyer cette anglaise en pause, voire pire et si Mickie James tente de me faire chier comme l'a fait Serena, je vais stopper sa carrière alors qu’elle n’a pas encore reprit. L’ère de Déesse des rings ne fait que commencer, et elle est loin d’être fini, je peux te l’assurer. Avec la Perfection dans la gestion de tout ce qui touche l’extérieur, avec la perfection en ce qui concerne l’entraînement et la perfection dans le ring, on ira loin, et bientôt on sera imparable. J’ai le meilleur Manager et le meilleur Coach qu’il faut pour ça. Brit' n’est qu’une étape, ce n'est même pas un obstacle, je parviendrais à atteindre mon but pour que vous soyez fier de moi !

Godot : Super ! Voilà qui est dit ! Quand je te vois, je ne regrette en aucun cas mon choix… Une longue carrière nous attend, nous serons des légendes. Je serai toujours à tes côtés, dans tous tes matchs. Je suis même prêt à être aux abords du ring lors de ton prochain match pour le titre !

Rock : Arrête avec ça, ce n’est pas en l’habituant de cette manière qu’elle progressera, elle ne pourra pas tout le temps compter sur une aide extérieur.

Godot : Écoute-moi bien, Dwayne. Tu t’occupes de son entraînement physique, et moi je m’occupe du reste. Je me fiche de la façon qu’elle gagne du moment que le résultat est là ! C’est ma lutteuse ! JE décide le chemin qu’elle devra prendre, et personne d’autre ! Suis-je clair ?!

Alicia : Non, il a raison ! Quelle Déesse serais-je si je ne parvenais pas à triompher de Britani seule ?! Croyez moi tous les deux, je vais la battre et ainsi inscrire le nom d'Alicia Fox sur cette ceinture ! Bon il arrive ce puta** de thé !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralar
EC3
Aralar

Messages : 870
Age : 34
Localisation : Rouen

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyVen 4 Avr - 13:03

Promo Brodie Lee

Quelques parts, au fin fond du désert, les pneus d’une camionnette France Télévision crissent alors qu’elle s’arrête net sur le bas coté de la route.

Voix d’homme 1 : Ah je crois qu’on a trouvé mon cher Philipe !
Philippe : Vous êtes sûr Nelson ? C’est la troisième fois que vous dites ça ! En plus il y a beaucoup de gens étrange ici…
Nelson : Tout à fait i’m sure ! Je suis sûr, c’est le bon bar ! The good bar !!!
Philippe : Calmez-vous mon cher Nelson… Calmez-vous… Ah tiens un homme étrange vient haranguer la foule…
Homme étrange : Bienvenue ici les amis ! "Allez, allez ! Venez ! Minou minou minou ! Amenez vous les mordus d'la chatte ! Ici au Titty Twister on écrase les prix sur la chatte ! Ouais, sur toutes nos chattes haut de gamme, vous pouvez marchander ! C'est une liquidation de chattes ! On a de tout, de la cha[…]

Les deux hommes dans le fourgon se regardent mutuellement alors qu’un sourire se dessine sur leurs visages.

Philippe et Nelson à l’unisson : Pas de doute on y va !

Les deux hommes, suivis d’un troisième qui semble tenir la caméra s’avancent d’un pas lent vers le bar, l’ambiance y semble tant électrique qu’ils en oublieraient presque la raison de leurs venues : Une interview de Brodie Lee a quelques jours de son combat à WFA One Night Stand.

Homme étrange : […] que vous voulez, et ben amenez vous les mordus d'la chatte ! Si on l'a pas c'est qu'vous en voulez pas ! Venez, entrez les mordus d'la chatte ! [...] Acheteurs de chattes, cherchez pas plus loin ! Profitez de notre offre "deux chattes pour le prix d'une" ! A tous ceux qui achèteront une chatte aux prix marqués, nous offrons une chatte supplémentaire de leur choix parmi les chattes étiquetées dans la même tranche de prix ! Une chatte absolument gratos, qui dit mieux ?! Si jamais vous trouvez d'la chatte à meilleur marché... Sautez laaa !"

Lorsque les deux hommes poussent la porte, un important nuage de fumée viens à leur rencontre, mais les deux journalistes ne s’en préoccupe pas et continue leurs avancée dans le bar. L’ambiance y est en effet très animé, la testostérone y coule à flot et les quelques touches de féminité sont insufflé par les serveuses et danseuse à moitié nue qui déambule entre les tables des clients alcoolisés. Au centre de la pièce, une large scène munie d’une unique barre de pole dance semble être la principale attention de la soirée. Bien qu’actuellement vide, la plupart des hommes présent sont d’ores et déjà disposé en arc de cercle autour de la dites scène, attendant le début prochain du show. A l’extrémité droite de la pièce, se trouve le bar et son barman à la mine de bulldog, aussi haut que large diraient les mauvaises langues…
Derrière lui, une télévision en piteuse état diffuse un programme quelconque de WFA TV, et mis à part l’homme en chemise de bucheron appuyé sur le bar, ce coin de la pièce est entièrement vide, probablement au profit des alentours de la scène et de ses serveuses aux tenues légères.

Nos deux journalistes s’installent à une table, a mi-distance entre le futur show et le bar, alors que Nelson bave littéralement devant les courbes de la jeune femme qui vient prendre leur commande, Philippe, pointe discrètement du doigt, l’homme au bar, le lutteur Brodie Lee.

Philippe : Excusez-moi mademoiselle ! Le gars là bas c’est bien Brodie Lee ?
La jeune femme jette un œil rapide en direction du bar avant d’acquiescer tout en mâchant son chewing-gum.
Philippe : Ah très bien, j’vais prendre une bière !
Nelson : And me too ! Et moi deux !

La serveuse valide la commande et les remercie avec un fort accent américain, avant de se diriger vers le bar.

Nelson : Ah on eu de la chance de tomber sur quelqu’un de bien renseignée !
Philippe : En même temps c’est bien connus que les américains sont au courant de tout !

Les deux hommes se mettent à rire de concert alors que la voix de l’homme au bar retentis à l’attention du barman.

Brodie Lee : Gary, monte le son ce reportage m’intéresse !
Gary : Tu fais chier Brodie ! Les filles vont bientôt monter sur scène, et tu sais bien qu’elles n’aiment pas être en concurrence avec la télé !
Brodie Lee : Cinq minutes Gary, je regarde ce reportage et ensuite tu pourras couper le son !

Gary s’exécute avant de s’occuper de la commande de Nelson et Philippe.

TV : Après les agressions de Jerry « The King » Lawler, du King Booker T, et de Kenny King ; toutes les trois dans les parkings de la WFA, le directoire a décidé de mettre sous protection Triple H « The King of King » par sécurité. En outre l’accès au parking est strictement réglementé et toute personne disposant d’information à ce sujet est invité à en informer la WFA au 08.65[…]
Gary : Brodie, c’est toi qui as foutus cette merde là bas ?
Brodie Lee : Ouaip…
Gary : Tu sais que tu vas des emmerdes si tu continues comme ça…
Brodie : T’inquiète pas ton rade ne craint rien…
Gary : Je sais qu’il ne craint rien, c’est l’seul endroit ou tu peux crécher en attendant de ravoir un camion, et c’est le seul endroit ou personne ne viendras te casser les couilles. Mais pourquoi aller foutre sur la tronche de vieux fossiles comme Lawler ?

Sans un mot Brodie Lee sort un papier froissé de sa poche de jean, du plat de la main il tente vainement de le repasser sur le zinc du comptoir avant de le tendre à Gary, qui le lit rapidement.

Gary : Ah je vois, une injonction qui t’interdit d’approcher de Smith avant le combat à ONS… En même temps, faut les comprendre à la WFA, si tu ravages ton adversaire avant le combat c’est pas vendeur…
Brodie : Ouais je sais, du coup je me suis entrainé sur les autres rois…
Gary : Et les pouilleux qui s’en prennent aux filles, les mauvais payeurs, les privés qui sont venus t’interroger, sans compter les deux-trois mecs à qui tu as refais la tronche alors qu’il ne t’avait rien fait …
Brodie : Tu veux p’têt être le suivant ?
Gary : Fais pas l’con Brodie, tu te retrouverais à dormir dehors, ou pire encore tu serais obligé de loger dans les hôtels WFA !
Brodie : …
TV : […] C’était un reportage de BlackBolt pour CatchAsylum, merci de nous avoir suivis. Sans plus attendre les infos people, avec notre grand dossier du jour : Qui est la jeune femme avec qui The Brian Kendrick aurait été aperçu hier soir ? Le célibataire le plus en vue de la WFA se serait il casé au grand désespoir de son fan club ? La jeune femme est elle une Diva de la WFA ? Toute ces questions et bien plus encore après une courte page de pub !

La luminosité du bar se réduit alors que celle de la scène augmente et Gary éteint la télévision. Les enceintes situées ça et là crachotent légèrement alors qu’une musique stridente retentis dans tout le bar, et les clients exultent alors que la première danseuse fait son entrée sur la scène. Le show fait immédiatement monter la température de quelques degrés dans l’établissement, et nos deux journalistes en oublie totalement la raison de leur venue.
La soirée se prolonge ainsi, les danseuses s’enchainent, les clients boivent plus que de raisons sous les conseils des serveuses aguichantes. Seul Brodie Lee reste figé au bar, les yeux perdus dans sa pinte.
Alors que Ming, la danseuse asiatique coqueluche de tous les otakus présent dans le bar ce soir est sur scène, la porte du rade s’ouvre avec violence, arrachant un cri de surprise à la jeune femme. Gary coupe la musique par réflexe, et sors un énorme fusil à canon scié de sous le comptoir.
Trois hommes entrent dans le bar d’un pas déterminé en hurlant : « WFAPD ! »
Dans l’établissement c’est l’incompréhension, et ce sentiment est largement souligné par l’étrange silence qui envahit la pièce. Un des trois hommes, que les fans de catch reconnaitront comme étant David Otunga s’avance et prend la parole : « WFA Police District, on gère les problèmes interne à la WFA pour le compte du directoire !». Les clients du bar se détournent des trois gusses et reprennent leurs activités alors que la musique se relance.

Philippe: Ah Ming reprend sa danse, elle aura bien mérité son bol de riz !
Nelson : Ah mon cher Philippe, je l’ai pas dit mais je l’ai pensé très fort !

Le plus grand des trois hommes, Dalip Singh Rana (The Great Kahli) s’avance à son tour et hurle une tirade en hindi qui provoque une nouvelle interrogation de la part du public.

Nelson : Ah je n’ai pas compris ! I don’t undertand Philippe !
Philippe : Je crois qu’il est venu vendre des roses, mais c’est pas un restaurant romantique ici !
Nelson : En tout cas vu le gaillard, il les a probablement pas cultivé lui-même…
Jinder Mahal : Le commissaire Singh Rana demande à voir le dénommé Brodie Lee !
TGK : *Longue tirade en hindi * Brodie Lee *Longue tirade en hindi *
Jinder Mahal : Le commissaire dit que si Brodie Lee ne vient pas, il fera fermer ce bar.

Gary repose son arme et s’avance vers les agents de l’ordre, en leur demandant de ne pas faire de problème ici, et leur demandant un mandat, et une preuve qu’ils sont réellement flic. Jinder Mahal traduit a l’attention du Great Kahli, qui lève les bras, hurle, et envoie un coup de poing qui sèche littéralement Gary !!!
Passé la surprise du hurlement gutturale du lutteur indien, les clients se détournent de nouveau de l’action, visiblement habitué à ce genre d’évènement et l’attention totalement absorbé par la danse provocante de Ming, qui doit décidément redoubler d’effort pour garder son public.
Le trio policier avance d’un pas décidé en direction du bar, et par extension de Brodie Lee, qui ne bronche pas et continue de leur tourner le dos.
David Otunga est le premier au contact, et il attrape Brodie Lee par l’épaule. Ce dernier se retourne, attrape Otunga par le bras et l’envoie tête la première contre le bar ! Les choses s’animent d’un coup et les clients prennent enfin conscience que tout tourne mal ! Un mouvement de panique se créer et la partie droite du bar est maintenant déserté, à l’exception de quelques irréductibles curieux, dont notre tandem de journaliste. Brodie Lee saisis rapidement sa pinte et envoie son contenu directement au visage du Great Kahli avant de l’envoyer contre le mur. Jinder Mahal surgit comme un diable et assène un coup de tonfa sur la tempe de Brodie Lee !

Phillipe : Ah on ne peut pas lui reprocher d’utiliser son arme culturelle !
Nelson : L’action n’était pas belle mais il fait honneur à son pays !

Lee s’effondre tête la première sur le billard, et Jinder Mahal le rejoins rapidement en dégainant des menottes ! Non Brodie est encore conscient et il se redresse avec une queue de billard dans la main avant de frapper un grand coup sur l’épaule du Mahal, qui chute sous la violence du choc ! Brodie Lee rabat ses cheveux en arrière, le coup de tonfa lui a visiblement laissé une blessure ouverte, et le sang coule le long de son visage. Après avoir rapidement passé les doigts sur la plaie et grimacer de douleur, il se ressaisi et envoie un solide coup sur le crâne du Great Kahli ! La queue de billard casse sous l’impact et la partie nouvellement désolidarisé viens fracasser le verre d’un des irréductibles qui scande un « olé » victorieux avant de quitter précipitamment sa place.
The Great Kahli vacille et semble être sonné par le choc, Brodie Lee grimpe sur le billard, DROPKICK !!! L’empreinte des rangers du BigRig viennent de s’imprimer sur le torse du Punjabi cops qui s’effondre de tout poids sur la table des deux journalistes sportifs qui prennent la fuite sans demander leurs restes.
Jinder Mahal est de retour, et il se jette littéralement dans les bras du Big Rig ! Grave erreur ! Brodie Lee resserre l’étreinte du son adversaire avant de l’écraser dos en premier contre le jukebox qui se déclenche et lance « The road Crew » de Motorhead ! PowerSlam !!!  Brodie Lee viens d’écraser à deux reprises son adversaire ! Et il le délaisse maintenant au profit de David Otunga qui vient de se relever ! Sans perdre une seconde le Big Rig s’élance ! Hurricanrana ! Otunga est projeté en salto avant de traverser la table voisine dans un horrible fracas de bois et verre mêlé ! Brodie Lee se relève… Et s’écroule de tout son long alors qu’un grésillement se fait entendre. Cody Deaner viens de le taser ! Il s’avance vers Brodie Lee maintenant au sol et lui hurle : « ça c’est pour ma caravane trouduc’ ! » Un bruit sourd résonne et Deaner s’écroule à son tour révélant un biker a la barbe crade. « J’ai misé toute ma thune sur ce gars donc tu es gentil, tu lui fous la paix, il doit gagner son combat !».

Quand Brodie reprend conscience il est appuyé contre le comptoir, Gary a le visage tuméfié et la plupart des clients sont maintenant partis.
Gary : Eh bien, t’as eu du bol que le mec là bas t’ai sauvé les miches !
Brodie : …
Gary : Ca a encore foutu un sacré bordel ! Mais c’était sacrément fun !

Brodie Lee se relève sans dire un mot, il sort de son jean une enveloppe craft qu’il inspecte minutieusement avant d’en tirer une liasse de billet qu’il jette devant Gary.
- Ca c’est pour les dégâts de ce soir !
Il ré-inspecte l’enveloppe, en retire une liasse trois fois plus grosse, et l’envoie rejoindre la première.
- Ca c’est pour les dégâts à venir !
Enfin il jette l’enveloppe sur le comptoir. Gary s’en saisi immédiatement et inspecte son contenu avec avidité et étonnement.
- Et pour finir tu mise tout ça sur ma victoire à ONS ! Et maintenant j’ai un compte à régler avec Deaner !
- Euh t’es sûr ? Tout cumuler ça fais beaucoup de thune !
-
Brodie Lee se tourne vers Gary, l’observe l’espace d’une seconde avant de lui tourner le dos pour se diriger vers le biker.
Biker : Ah te voilà enfin debout mon gars ! J’avais peur que tu ne…

Lee interrompt net le biker en lui envoyant un coup de boule monumentale ! Puis il se penche au dessus du corps inconscient de l’homme qui l’avait aidé précédemment. Sous les regards étonnés de l’assemblée, Brodie fouille l’homme et extirpe triomphant un trousseau de clef orné d’un porte-clefs Harley-Davidson de la poche de celui-ci. Puis toujours sans un mot, il quitte le Titty Twister.
Un silence accablant envahis la pièce tandis qu’a l’extérieur les vrombissements d’un chopper s’éloignent petit à petit.

Note aux lecteurs : Il y auras p'têt une suite si j'ai le temps, ou sinon je garderais les idées pour la prochaine session Mister Green
Sinon j'espère que vous prendrez autant de plaisir à lire cette promo que j'en ai pris à l'écrire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7166
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyVen 4 Avr - 14:13

Haha ! Le Titty Twister.  Mister Green 

Dommage que Candeloro et Monfort n'ai pas pris cher au cours de la bagarre.  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralar
EC3
Aralar

Messages : 870
Age : 34
Localisation : Rouen

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyVen 4 Avr - 14:18

Citation :

Dommage que Candeloro et Monfort n'ai pas pris cher au cours de la bagarre. I love you

J'y ai pensé, mais après il y avait des soucis de droit, procès etc... lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TManiac
Champion
TManiac

Messages : 2306
Age : 26
Localisation : Les Eyrié
Humeur : En travaux

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyVen 4 Avr - 16:15

Promo Vladimir Kozlov

Bear Grylls : Bonjour, je suis Bear Grylls, survivaliste et homme de tous les terrains. J'ai survécu dans tous les coins hostiles de la planète , du Sahara à Clichy-Sous-Bois en passant par la Moldavie et  l'Amazonie. Aujourd'hui je vais tenter de survivre dans les bayous de Louisiane. Je risque ma vie à chaque instant pour rien, vous avez une chance sur 100 000 de vous trouver en terrain hostile, mais si ça vous arrive,vous serez bien contents d'avoir vu mes reportages.

Bear Grylls, l'éternel baroudeur des endroits improbables, atterrit dans le bayou en salto arrière sur le dos d'un alligator qu'il bride aussitôt avec sa ceinture.

Bear : Hey là! Tout doux ! Voyez comment calmer un alligator de 4 mètres et 350 kilos ? Rien de plus simple. Bon allez trêve de plaisanterie, va falloir que je bouffe quand même.

Et Bear plante son couteau entre les yeux du reptile. Il se dit qu'en plus de ne pas manquer de viande, il va pouvoir se fabriquer une paire de bottes et offrir un beau sac à main à madame Grylls.

Bear : Dans le bayou, tout est une question d'attention. Le plus chiant, c'est l'humidité. C'est aussi moite que Paris Hilton à une soirée Playboy. Les animaux aussi peuvent vous mener la vie dure : alligators, serpents, insectes sont le lot habituel. Tenez d'ailleurs, regardez... C'est un mocassin d'eau, un des serpents les plus dangereux de la région. Sa toxine cause plus de 150 décès par an et on peut en mourir en moins de 4 heures....

C'est sur ces sages paroles que Bear Grylls arrache la tête du serpent à coup de dents, du sang giclant sur son visage.

Bear : ... Mais ça reste un animal et ça se bouffe ! Maintenant le plus important, c'est de trouver de l'eau. Vous allez me dire, c'est pas ce qui manque... Oui, mais de l'eau potable, hein ? Tu crois sérieusement qu'on va avoir un robinet d'eau courante au milieu des marais ?  Sans déconner... Et j'en ai ras-le-cul de boire ma pisse à chaque émission ! NON MAIS SANS DÉCONNER ! JE DOIS BIEN ÊTRE LE SEUL CON A ME TAPER DES EXCURSIONS DANS DES COINS...

Une main attrape Bear Grylls en l'empêchant de parler. Un homme assomme son caméraman tandis qu'un autre le maintient fortement. Une forte haleine de vodka envahit le nez de Bear.

Kozlov : Toi pas hurler comme ça... Nous chasser.

Bear : Mais, mais bon dieu qu'est-ce que vous branlez ici vous ??? Je suis en train de tourner une émission en terrain hostile où je dois être seul et vous vous chassez ? Vous ruinez mon émission bande de cxfghty...

Bear n'a pas le temps de finir que Goldust le bâillonne.

Goldust : Il va nous servir d'appât

DAR : Bonne idée... Par contre Vladdy si tu pouvais me prendre sur tes épaules, j'ai de l'eau sous le menton là.

Kozlov prend DAR sur son dos, Bear Grylls sous un bras et avance dans le bayou avec Goldust.

DAR : Faut quand même prévenir l'autre glandu que ça va peut-être nous prendre du temps avant de trouver les 3 affreux. Paraît-il qu'ils ont une sorte de cabane dans le bayou, mais vu la taille du coin on va mettre du temps à trouver.

Bear : Mfffff Pffffff Mffffff Hffffffff

Kozlov : Toi vouloir parler, homme des bois ?

Kozlov retire le bâillon de Bear.

Bear : En arrivant dans le coin, dans mon hélico, j'ai vu une sorte de cabanon en bordure d'une rivière. Pas sûr que ce soir celui que vous cherchez mais en tout cas vous marchez dans la bonne direction. Maintenant que je vous ai aidés, je peux y ...

Kozlov envoie une patate de soviet à Bear qui se rendort.

Kozlov : Bien, maintenant nous savoir où eux être. Nous attaquer eux par surprise et mettre eux hors d'état de nuire

DAR : Du calme Vladdy, ils sont trois, nous sommes deux et demi... Dean n'a pas souhaité se joindre à nous pour cette chasse et du coup, il va falloir la jouer tranquillou.

Goldust : Je confirme, d'autant que Callihan et Anderson sont deux dangereux malades et ce Bray Wyatt est un psychopathe. Non on va leur offrir l'aventurier et on se planquera pour voir ce qu'ils mijotent avec lui.

Kozlov : Da, moi approuver plan.

Les quatre hommes marchent encore deux heures avant d'arriver devant une cabane en bois où pendent des animaux morts et tout un tas de bibelots plus étranges les uns que les autres. Vladimir
Kozlov lâche Bear Grylls et lui balance deux grandes claques qui le réveillent.


Kozlov : Si toi être grand aventurier télévision, toi pouvoir aller dans cabane sans peur.

Bear : Euh... non mais attendez... mon émission, c'est truqué... on est toute une équipe... j'ai toujours de l'eau, de quoi manger, ils vont pas non plus me laisser crever en pleine nature. Non les seuls moment éventuellement vrais, c'est quand je bois ma pisse... Même la bouffe que je trouve, les vers, les larves, en fait c'est des bonbons au miel. Je vous en prie, laissez-moi, j'en ai ras-le-bol d'aller me cailler les miches en Alaska, de me cramer la tronche dans le Kalahari, de me faire piquer, de boire ma pisse... S'il vous plaît....

Kozlov : D'accord, ça être ta dernière mission : toi aller vers cabane voir si gens dedans. Si personne, toi revenir. Si gens, toi frapper, mais toi pas dire que nous être ici, sinon nous retrouver toi après... si toi être toujours vivant. Alors, grand aventurier, toi y aller maintenant

Bear : Mais je...

Kozlov : Maintenant

Sans élever la voix, Vladimir lui montre une paluche qui ferait changer d'avis n'importe quelle personne normalement constituée.
Bear Grylls avance donc en direction de la cabane. Des ossements d'animaux, comme des ragondins, jonchent le sol. Sur la porte, une mâchoire d'alligator accueille le visiteur imprudent qui oserait s'aventurer dans la propriété. Il jette un œil par la fenêtre et distingue un homme, de forte corpulence et barbu. Il n'a pas le temps de dire un mot que deux paires de bras l'attrapent violemment et l'emmènent dans la maison en lui faisant faire le tour.

Goldust : On a peut-être fait une connerie là...

Kozlov : Niet, lui ressortir un jour, mais pas savoir dans quel état.

Bear Grylls est relâché au début de la nuit, dans un état qui, en effet, n'est pas beau à voir. Et encore on ne voit que le visible...

Bear : Je... je... je...je peux y...je peux y aller ?

Kozlov : Parole être parole, toi avoir rempli part de mission...

Bear Grylls, bien qu'usé, arrive à partir en courant. Les trois hommes ont à peine le temps de se retourner qu'un coup violent fait tomber DAR des épaules de Kozlov ! Le caméraman de l'EoC laisse échapper sa caméra et trébuche aussi. On entend seulement des échanges de coup, les châtaignes pleuvent. Quand il arrive à reprendre sa caméra, on distingue trois hommes au sol : DAR, Sami Callihan et Mr Anderson. Valdimir Kozlov et Goldust ont réussi à mettre les deux brebis de Bray Wyatt hors d'état de nuire. Ce dernier est seul, debout, face aux deux hommes. Il ne dit rien et sourit. Au moment où les deux membres d'EoC lui foncent dessus, il disparaît dans une trappe au sol qui se referme aussitôt. Quatre simple mots sortent d'un haut-parleur et résonnent dans le silence du bayou.

Voix de Bray Wyatt : EoC... La fin est proche.

Vladimir Kozlov prend un DAR inanimé sur ses épaules, distribue deux coups de pieds à Callihan et Anderson et part avec Goldust.

Kozlov : Rendez-vous One Night Stand, ça être fin pour vous...

-------------------

Voilà ma petite promo, bon je suis pas encore au niveau de certains mais c'est celle qui m'a fait le plus tripper à écrire de toutes depuis le début Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simdelpatoche.canalblog.com/
Flying Panda
Administrateur
Flying Panda

Messages : 2534
Age : 35

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyDim 6 Avr - 22:28

Promo Alcooliques Pochtrons Anonymes
(et pas "association" non mais quel glandu ce Sharp...)


La chambre était coquette. Elle faisait une quinzaine de mètres carrés environ et les murs de couleur jaune-foncé, ajoutés à la lumière qui transparaissait à travers les rideaux, conféraient à l'atmosphère une touche chaleureuse. Par ailleurs la fenêtre donnait sur une cours intérieure où trônait un chêne majestueux entouré par une faune luxuriante. À ce cadre idyllique s'ajoutait un calme fort reposant, à peine troublé par les piaillements des oiseaux et par l'écoulement du ruisseau qui traversait le jardin.

Le tout paraissait enchanteur, surtout pour un hôpital. Cela servait d'avoir des contacts parmi la fédération de catch la plus importante. Même si John Laurinaitis n'était pas au courant qu'il payait la totalité des frais. Du moins il avait en signé tous les papiers mais après les litres d'alcools ingurgités, il était peu probable qu'il fut encore pleinement conscient lorsqu'il donna le numéro de son compte en banque et sa clé RIB après avoir signé un chèque qui couvrait l'entièreté des réparations nécessaire pour restaurer le Jobber Jungle.

Allongée sur son lit, Sarah del Rey zappait de manière désabusée sur la télévision de la chambre. Elle sirotaient le fond de son cherry-coca, un autre avantage d'avoir un bon sponsor, sans trop y prêter attention non plus. Elle avait beau être bien installée, elle commençait à trouver le temps long. Voila déjà plusieurs semaines que les Psychedelic Warrior l'avaient agressé et elle se sentait déjà mieux. Son docteur avait pourtant insisté pour qu'elle reste encore un peu histoire de bénéficier d'une récupération complète. Elle en était donc encore réduite à passer ses journées devant la télé, attendant désespérément un bon de sortie.

Soupirant sur son sort, Sarah constata amèrement que sa cannette était vide. Mais par une étrange coïncidence, le calme qui régnait tantôt fut perturbé par des éclats de voix familiers. Elle entendit, à travers la porte, l'infirmière et une personne qui s'invectivaient violemment entre deux jurons. Un troisième larron tentait de calmer les choses mais c'était peine perdue. Les voix se rapprochèrent jusqu'au moment où la porte s'ouvrit sur l'infirmière.

_ Je veux bien vous laisser entrer, dit-elle fermement, mais je vous interdis de lui donner une bouteille.

Le beuglard maugréa une dernière insanité en guise d'acquiescement avant de pénétrer dans la pièce suivit de son camarade. Levant la tête au ciel, la préposée aux piqûres referma la porte derrière eux laissant les trois acolytes enfin seuls.

_ Alors mon Joejoe, qu'est-ce qui t'arrive ? T'es tout colère, fit Sarah avec une pointe de sourire.

Encore fumeux, les nasaux de Samoa Joe soufflèrent.

_ Cé c'te sainte ni pousch ! 'la pas voulu qeuj'te ramène une maredsou. De la bonne bière, cé c'ki t'faut Sarah. Té toute palote, presque desséchée.

La barmaid du Jobber Jungle pouffa.

_ C'est gentil mon Joejoe. Mais je crois que je vais rester au cherry-coca pour le moment.

Devant pareille déclaration l'Enorme ne put que secouer la tête.

_ T'vois Carlit' ?! Faut qu'on la tire d'ici. Y sont en train d'la changer avec leur connerie. Bientôt elle s'ra comme Cihaime Drunk !

_ Calme toi Gros, répondit le caribéen, c'est pas en se bourrant la gueule qu'elle arrivera à sortir d'ici. Puis je t'avais dit qu'ils ne te laisseraient jamais entrer avec une de tes bouteilles.

_ Pour c'que j'en dis, bougonna le Gravos.

Carlito s'installa sur une chaise avant de s'emparer de la télécommande.

_ Y a quelque chose bien à la téloche ?

_ Bof. Je ne fais que zapper depuis tout à l'heure.

_ Ils t'ont dis quand ils comptaient te faire sortir ?

_ Encore quelques jours. Mais vous êtes sûr que Laurinaitis va se rendre compte de rien ? Je ne voudrais pas qu'il vous arrive quelque chose. Déjà qu'ils ne vous ont pas à la bonne à la ouéfa.

_ T'inquiète, la rassura Joe. C'est pô avec c'queuj'lui ai donné qu'il va s'rappeler d'que'qu'chose. Cé d'jô bô qui tienne encore d'bout.

Samoa Joe n'était peut-être pas doué pour manier la langue de Molière/Goeth/Shakespear/Ribéry (rayez la mention inutile) mais pour ce qui était de faire boire quelqu'un à en perdre la raison ça on pouvait lui faire confiance.

_ Le Gros a raison Sarah. Ne te préoccupe pas de ça. Le plus important c'est que tu te rétablisses et qu'on retrouve les deux guignols qui t'ont fait ça.

_ Oué ! On va leur casser lô gueule !

_ Z'avez intérêt sinon c'est moi qui m'en charge, répondit Sarah en les regardant froidement droit dans les yeux.

Devant tant de détermination les deux olibrius ne purent que se mettre au garde à vous.

_ À vos ordres m'dame !


*


**


En sortant de l'hôpital Joe sortit une bouteille de Paulaner blonde qu'il descendit aussi sec. Après un bruyant rot qui fit trembler le gras de ses joues il s'exclama :

_ Rah ça va mieux ! Je suppo't' pô les hosto et leur atmosse faire stérilet, stirolet, start me up, ...

Alors qu'il balbutiait, le gravios sembla commencer à manquer d'air. Heureusement son compère intervint aussitôt.

_ Stérilisé ?

_ Ouais ! C'trop pure. J'me sens pas à à l'èz. J'aime le gras et le crados. C'pourtant pas compliqué.

Sans blagues, se dit Carlito en souriant.

_ Non mais franch'ement, repris l'Énorme, ch'uis pô à l'èz. Si c'était pô pur le p'tit cul des infirmières, jamais j'y foutrais les panards.

_ Pour sûr Gros. Mais t'as pas pas l'impression d'oublier un truc ?

Le Gros Tas s'arrêta aussi sec. Il porta sa main gauche au front et tenta de se concentrer. Et comme à chaque fois qu'il entreprenait une action impliquant de la réflexion, ça manquait de virer au drame. Aussi son visage commença à rougir et les veines de son front à bleuir. De la bave s'écoula de sa bouche restée béatement ouverte. Carlito le secoua afin qu'il reprenne ses esprits. Aussitôt le gras double s'ébroua et commença à fouiller ses poches. Mais à part des clés de bagnoles, une capsule, un pièce de 5 centimes et un ticket d'entrée gratuit pour le Tits N' Jam il ne trouva rien. Il posa ses mains sur les hanches et fit la moue. Finalement au bout de quelques minutes un éclair de lucidité vint enfin le frapper.

_ Faut qu'on aille casser lô guôle à des qu'on pô raqué !

_ Exact Gros ! Et je sais où ils habitent.

_ Oh ?

_ Ouais.

_ Sérieux ?

_ Ouais.

_ Ben ça.

_ Ouais.

_ Faut faire que'que chose.

_ Ouais.

_ Alors allons botter des culs !

_ Ouais.

_ Et p'têtre même qu'on s'en sifflera une su'l retour.

_ Ouais !


*


**


La politique du Jobber Jungle était simple. Les clients pouvaient foutre le bordel au point de retourner le bar à condition de payer toutes les consommations. Une consigne bien connu de tous. Ainsi, malgré leur différent avec les tenanciers, Kassius Ohno et Erick Rowan avait tenu à payer le verre qu'il avait consommé. Même les Wrestling Class Heroes n'oubliaient jamais de régler la note. Chacun avait à l'esprit que le père de Carlito était un ancien promoteur porto-ricain qui avait le bras long. Et si Bruiser Brody s'était fait poignarder c'était surtout parce qu'il avait refuser de payer l'addition au bar une heure avant. Les gens des îles avaient certains principes qu'ils respectaient à la lettre et malheur à celui qui n'en avait cure.

Or il y a trois jours de ça, alors qu'il venait de finir de compter la caisse pour la troisième fois, Carlito s'aperçut que trois nigauds étaient parti sans payer. Après quelques recherches, il avait fini par trouver où les rupins se terraient. Les inconscients. Si seulement ils pouvaient avoir la moindre idée de ce qui les attendaient.

Les deux compères entrèrent dans l'immeuble puis se dirigèrent vers l'appartement des fautifs. Samoa Joe frappa violemment si bien que la porte manqua de se fendre en deux. Un rouquin, dont l'air niais laissait entendre qu'il n'avait pas été touché par la Grâce le jour de sa naissance, ouvrit la porte précipitamment. Il renifla un coup et observa les deux pochtrons.

_ Z'est bour quoi ? zozota-t-il.

_ Z'étiez bien au Jobber Jungle y a trois jours ? demanda l'Énorme.

_ Heu... ouais. Pourquoi ?

_ Parce que z'avez pô payé raclures ! éructa Joe qui s'empressa d'administrer un coup de boule à l'erreur de la nature.

Le garçon partit en arrière et se ramassa lourdement sur le dos. Il tenta maladroitement de se relever en se tenant son nez qui pissait le sang mais Joe le mit K.O. avec un coup de pied en pleine face qui lui arracha ce qui restait de son appendice nasal. C'est alors que deux autres garçons surgirent de la pièce du fond. Ils étaient petits, ils étaient sales, ils étaient gras.

_ Mais qu'est-ce qui se passe ici ? questionna le premier.

_ Mon dieu, Jean-Claude !

Ils glapirent en voyant leur camarade écrasé par terre, les bras en croix et le visage ensanglanté tandis que Joe s'approcha d'eux le regard mauvais. Il s'apprêtait à leur coller une correction lorsque Carlito l'interrompit en posant une main sur son épaule.

_ Ils sont pour moi Gros. J'ai le droit de rigoler aussi.

Le Gras approuva du regard et s'écarta afin de laisser toute la place nécessaire à son collègue.

_ Mais enfin dîtes-nous ce qui se passe ! Protesta le moins sale des deux zigotos.

_ Oui dîtes-nous ce que vous nous voulez, enchérit le plus gras des deux.

_ Il y a que vous n'avez pas réglé votre consommation au Jobber Jungle. Et moi je n'aime pas les gens qui partent sans payer.

_ Mais... mais... mais nous n'avions pas assez d'argent pour payer. Et un sympathique baladin nous avait assuré qu'il n'y avait pas de problème si nous payons plus tard.

_ Ayez pitié monsieur.

Carlito les regarda sévèrement tandis qu'ils chialaient toutes les larmes de leur corps. Il posa ses mains sur leurs épaules et dit calmement :

_Pas de pitié pour les croissants.

Aussitôt il explosa la tête des deux abrutis l'une contre l'autre. Un bruit sourd retentit au moment du choc tandis que les deux glandus s'effondrèrent l'un contre l'autre complètement inconscient.

_ Et vlan ! fit un JoeJoe souriant.

Le caribéen entra dans une pièce et ressortit quelques instants plus tard avec une liasse de billets.

_ Allons-y Gros.


*


**


Sur le chemin du retour le samoan alcoolique ne put s'empêcher de remarquer :

_ Quand même. Les mômes d'jourd'hui cé plus c'que c'tait. D'mon temps on était correc'.

_ Les temps ont changé Gros, les fleurs ont fâné et le temps d'avant c'était le temps d'avant.

_ Ouais okay mais quand même. Moué si j'tais parti comme un violeur mon papouney m'aurait foutu deux claques.

_ J'me doute Gros mais les jeunes maintenant ils n'en font qu'à leur tête. Mais en même temps c'est un peu notre faute.

_ Qu'est ça dire ?

_ Ben faut avouer que la plupart des types de notre génération ne sont pas foutu de donner une éducation correcte à leurs gamins. Ils préfèrent faire la bringue plutôt que d'élever leurs gosses. Du coup les mômes n'ont aucun repère, ils sont laissés à eux même et n'ont aucune notion du bien et du mal.

_ Hé ?

_ Heureusement on n'est pas tous comme ça. Mais quand tu vois que des types prennent la télé pour une baby-sitter et foutent leurs chiards devant pendant des heures faut pas s'étonner que les gamins soient complètement tcharbés après.

_ Damn ! J'avais jamais fait attention.

_ Eh ouais Gros. On vit une triste époque. Aujourd'hui un gamin de douze ans peut voir des films de genre gratuitement sur le net le tout en teasant comme un taré sur son joint. Et après dès qu'il a quinze ans il boit des mojitos et se met à gerber après deux verres parce qu'il ne supporte pas l'alcool.

_ Dingue ça.

_ Franchement y a toute une éducation à refaire. C'est incroyable d'en être arrivé là. Les jeunes de maintenant n'ont aucune fierté, aucun respect d'eux-même.

_ Et t'veux faire quoi ?

_ Rien Gros. C'est quelque chose qui me dépasse et je ne vois pas bien pourquoi je devrais perdre mon temps à essayer de régler la situation vu que je n'ai rien à y gagner. C'est mieux de noyer ses soucis dans l'alcool.

_ Ah !


*
**


L'imposant réveil « Garfield » retentit alors qu'il affichait 7h00. Mais John Laurinaitis était déjà réveillé. Aussi arrêta-t-il prestement la sonnerie avant de se lever d'un bond. Il enfila ses pantoufles « Droopy » et se dirigea d'un pas léger vers la cuisine où il se prépara un thé à la framboise. Au passage il administra une petite caresse à Sigismond, épagneul breton de son état et fidèle compagnon de Laurinaits depuis bientôt cinq ans. Le brave clébard tendit le cou et remua la queue.
Si John était heureux aujourd'hui, c'est parce que c'était le jour où Tante Yvonne allait lui apporter un clafoutis aux cerises du jardin. Chaque mois tante Yvonne venait porter à son petit neveux préféré un gâteau qu'elle avait spécialement préparé pour lui. Mister Popol en salivait d'avance tandis qu'il alla chercher le journal et relever le courrier.

Parmi les enveloppes il remarqua une lettre de la banque. Il l'ouvrit et vit qu'il s'agissait de son relevé de compte. Après l'avoir rapidement consulté il nota qu'il avait effectué un virement à l'ordre de Monsieur le capitaine François de Haddock de l'ordre de 75 000 francs ouéfa il y a de cela deux semaines.

_ Tiens c'est étrange, fit-il en s'adressant à Sigismond. Je ne me rappelle pas avoir fait de virement de cette somme-là. Pas plus que je ne connais de capitaine François de Haddock.

Le cabot pencha la tête d'un signe interrogateur et tenta de faire remarquer à son maître que sa gamelle était vide.

_ Quoiqu'il en soit, repris Popol Power, rien ne m'empêchera de profiter de mon gâteau.

Et c'est d'un air guilleret qu'il s'empara de la bouilloire et se servit une tasse de thé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
Godot

Messages : 4748
Age : 29
Localisation : Dans le TARDIS.

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyMer 9 Avr - 0:01

Promo Daniel Bryan



Des animateurs, de la musique, des micros et de belle nana au standard, oui nous sommes bien à la radio ! Vous aimez bien entendre de bon débat ? Les blagues des animateurs ? Les interviews des stars ? Alors restez, la première interview de la journée vient de finir, passons à la seconde. La star en question, c'est un homme qui pratique la lutte depuis son plus jeune âge, il fut entraîné notamment par un certain shawn michaels et un certain William Regal, il s'agit bien entendu de Daniel Bryan ! Il s'installe et est prêt à affronter l'animateur.

Animateur : Bonjour à toutes à tous, on se retrouve encore pour une incroyable interview. J'ai l'habitude d'avoir des gros durs dans mon bureau, et aujourd'hui... C'est bien pire. Et oui, car j'ai un ancien champion de la Wrestling French Addict  et qui à fait son retour dans cette grande fédération, Daniel Bryan ! Bonjour Daniel, et merci d'être ici, avec nous.

Bryan : Tout le plaisir est pour moi.

Animateur : Première question, les gens veulent savoir des choses sur toi, et avant tout, nos internautes. Nous avons déjà une question d'un d'entre eux, ILoveTarantino17 ... Pseudo bizarre hein ... Elle, ou il, te demande pourquoi avoir fait ton retour dans cette fédération ?

Bryan : Je vais être totalement honnête, je n'avais pas prévu de revenir dans le monde du catch, tous les liens avec les officiels de la fédération étaient rompu. Car j'avais juste envie d'un peu de nouveauté, mais c'était sans compter sur mon amour pour le catch et la réception d'un message de la fédération, qui voulait me revoir catcher pour eux.

Animateur : Ce seul message vous a fait changer d'avis donc ?

Bryan : Pas tout à fait, je m'étais fixé comme condition d'être justement en bonne condition physique. Une fois que j'ai pu constater que c'était le cas, je pu accepter rapidement le contrat qui m'était proposé.

Animateur : Mais penses tu que les officiels voient toujours en toi le futur de la fédération ?

Bryan : Je suis certain que c'est le cas et ils ont raison ! je serais bientôt sur un titre, et j'ai un conseil pour les personnes qui m'écoutent... j'ai eu effectivement envie d'être ailleurs qu'à la WFA, donc, je suis ici à présent. Pour le meilleur pour moi ainsi que pour les fans... Et pour le pire pour mes adversaires.

Animateur : Ah, c'est bien ça, les questions s'enchaînent. Et c'est maintenant TropPetitPourLaverLesVitres, un fidèle de cette émission qui a une question. Donc je vais te la dire. Si tu devais choisir un titre mondial, qui choisirais tu ? Et peut-on t'imaginer en équipe ?

Bryan : Quand tu te lèves le matin, t'aimes recevoir des messages de félicitation pour ta belle radio ? T'aimes être le meilleur animateur ? Eh bien, moi j'aime être le meilleur tout simplement. Et donc, pour être le meilleur, il faut le meilleur titre. Donc je ne souhaite pas pour l'instant être en équipe, même si cela pourrait être envisageable dans quelques mois pourquoi pas. Concernant le choix de mon adversaire si je devais choisir, je pense qu'affronter Trent ou Dolph est du pareil au même.

Animateur : Intéressant, c'est à dire ?

Bryan : Les deux sont deux excellents catcheurs, qui méritent amplement leur titre mondial, du coup que ce soit un match m'opposant à Trent ou à Doplh, ledit match sera excellent ! Mais de toute façon, je peux avoir plusieurs adversaires en face de moi comme c'est le cas en ce moment avec les membres du Gang, peu importe, mon chemin se trace de jour en jour, et j'avance, de plus en plus vite. Bientôt, je serais face à l'obstacle qui me mène au titre. Mais je surmonte tous les obstacles, ce n'est qu'une question de temps.

Animateur : Question maintenant de J'aiUneMècheBlonde. Il te demande comment être sur les devants de la scène, quand tu pars de rien, seul, avec juste un contrat en poche. C'est une bonne question de la part de ce mec. On veut savoir, tu t'entraînes seul ou avec un autre catcheur ?

Bryan : C'est simple, suffit de faire ce qu'il faut. Toujours faire en sorte que ce soit possible. Ce que je fais moi, c'est que je me lance sur la conquête d'un titre mondial car lorsqu'on goûte à ce titre tu ne souhaite qu'une chose, y regoûter ! Et puis, avoir un nouveau challenger, c'est toujours la classe, non ? Surtout quand c'est Daniel Bryan.

Animateur : Parlons maintenant de ton entraînement.

Bryan : Mon entraînement, je le gère seul, je suis assez grand maintenant, plus besoin d'aide, j'ai seulement besoin des Yes du public. C'est le Yes-mouvement qui me pousse à me dépasser lors de mes matchs !

Animateur : Nouvelle question d'un homme qui, apparemment, adore votre style de catch. Son nom, c'est DavepsgBatista. Sa question est très simple. D'après toi, que représente The Rock est-il une légende que tu adores ? Oui non, les français veulent savoir ! 

Bryan : The Rock est pour moi un très bon catcheur.

Animateur : C'est tout le concernant ?

Bryan : Yes !!!

Animateur : Une question récurrente concerne le Gang, que penses tu d'eux ?

Bryan : Se sont globalement de bon lutteur, certes, mais rien de plus. J'ai pu remarquer depuis mon retour que les ceintures mondial représentent gros pour eux. Et malheureusement pour eux, l'une d'elle sera mienne ! De plus, les membres du Gang ne ferais pas de bon champion. Regardez les règnes de Batista et de Randy Orton en tant que membre du Gang et vous verrez que j'ai raison. Pour en revenir au Gang actuel alors certes ils ont battu de nombreux catcheur mais moi, ils ne me mettent pas à terre, et d'ici quelques semaines, nous allons en avoir la preuve. Enfin bon, c'est ce que je pense.

Animateur : Une dernière chose à rajouter ?

Bryan : Bon, voilà, j'ai dit ce que je voulais dire. Mes seules envies sont de mettre à terre le Gang et de viser l'un des titres mondial et je sais que porté par les Yes j'y arriverais... Because, this is not arrogance... It's just my... Destiny !

Daniel Bryan se lève, l'interviewer aussi, Daniel sert la main de l'homme, puis commence à partir.
Dans le couloir, il passe devant une salle ou John Morrison est entrain de faire une interview enregistré pour une prochaine émission.


Animateur : Alors John, confiant pour ton match à ONS ?

Morrison : Absolument, quand tu regarde qui je dois affronter, j'ai toute mes chances, Dolph Ziggler est la parfaite combinaison entre un débile et un clown, sérieux mec, c'est vrai que ça me saoule d'affronter ce type, je préférerais encore manger une Danette aux Anchois plutôt qu'offrir l'honneur à cet individu de l'affronter mais bon, c'est lui le champion malheureusement...

Bryan : Tu as raison mon ptit John, avoir de l'humour est une chose très importante dans la vie !

Animateur : Mesdames et Messieurs, voici dans ce studio Daniel Bryan !!!

Morrison : Tient, voilà le type qui a fait un retour il y a quelques mois pour perdre contre Trent Barreta et qui plutôt que de se cacher chez lui pour ne plus se montrer après une telle défaite à décidé de revenir une nouvelle fois ! Et il ose me traiter de simple humoriste...

Bryan : En tout cas une chose est certaine, tu n'as pas la moindre chance contre Ziggler.

Morrison : Ah bon et pourquoi ?

Bryan : Tu es beaucoup trop sur de toi, cela te perdra...

Morrison : Mais mec, c'est ça qui fait mon charme. Observe et apprend !

JoMo intercepte une jeune femme blonde qui passa devant le studio.

Morrison : Hey, salut toi je suis John Morrison champion de la WFA, tu veux un repas romantique avec moi ?

Femme : Oh, bien-sûr que oui !

Morrison : Nah, je déconne casse toi ! Je n'apporte pas la lumière à n'importe qui ! Tu vois Daniel, j'ai toujours ce que je souhaite, même lorsque je ne le souhaite pas vraiment.

Femme : [...] Enfoiré va !

La jeune femme gifle JoMo puis s'en va.

Bryan (hilare) : AH AH AH ! Tu ne l'as pas volé celle là !

Morrison (en aparté) : Putain ça fais vachement mal.

Soudain, l'animateur tente de reprendre le contrôle de son émission.

Animateur : John, parlez nous un peu plus de votre adversaire pour le titre.

Morrison : Bien-sûr, ça me fais de la pub en plus. Tu sais mec, je suis un peu comme Superman ! Oui, je dois montrer l'exemple au catcheur et toute ma puissance aux femmes, sans oublier que je me dois d'être le sauveur, celui qui mènera tout le monde à la paix, et pour qu'il y ait paix, il faut que je sois champion du monde de la WFA, les officiels sur-protège Dolph, il lui donne des gardes du corps en dehors des shows ! Mais j'aimerai dire un mot sur celui qui nous fait l'honneur d'être là, celui qui ressemble plus à un soldat de la première guerre mondiale plutôt qu'à un lutteur ! Celui qui cherche une raison d'exister derrière le sois disant Yes-mouvement. Mais la lumière de la WFA a malheureusement pour toi compris ton petit jeu !

Bryan : Tient donc.

Morrison : Tu te moques du public, tu joues les rebelles et le gars marrant pour cacher ta déprime !

Bryan (amusé) : Et pourquoi serais-je déprimé au juste ?

Morrison : Pourquoi ne le serais-tu pas plutôt ?! Faisons un rapide résumé de ta carrière, tu as affronté la Straight Edge Society et tu as perdu, tu as affronté Randy Orton pour ton titre mondial et tu as perdu, tu as affronté Trent Barreta et tu as perdu, le seul que tu as battu fut un Brock Lesnar hors de forme que les officiels ont fait revenir sur le moment pour te donner un semblant de crédit ! Et d'ailleurs, pourquoi es tu revenu au juste ?

Bryan : Justement pour ne pas rester avec un goût d'inachevé ! J'ai signé à la WFA et rien ne va me stopper ! J'ai enfin trouvé mon chemin en tant que lutteur et en tant qu'homme. Mais tu as raison sur un point Johnny, les fans ont besoin d'un vrai héros, d'un vrai champion à aimer et respecter, c'est pour cela que le titre Pure sera parfait pour moi dans un premier temps ! Et puis, les matchs extrêmes révèlent les vrais talents, je suis un vrai talent. Qui en fera autant lors de ce PPV ? John Morrison ? Laissez moi rire, lorsque j'aurais remporté le titre Pure, John devra commencer à se cacher car un de ces jours, j'aurais ma chance pour le titre mondial et moi comparé à lui, je ne serais pas un lèche-cul de notre si grand GM de Raw, je ferais mon chemin.

Morrison : Tout est dit ! Nous verrons bien qui ressortira vainqueur de son match même si la réponse est évidente !

Morrison serre la main de l'animateur et quitte le studio

Animateur : Pour finir Daniel, que pensez vous de John Morrison ?

Bryan : Morrison ? Ce type est talentueux certes, mais c'est surtout un chewing gum sous une chaussure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7166
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyMer 9 Avr - 17:21

Panda a écrit:
Promo Alcooliques Pochtrons Anonymes

(et pas "association" non mais quel glandu ce Sharp...)

Et nous c'est WarLords pas Warriors nounours idiot ! Mister Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
TheStraightedge17

Messages : 3093
Age : 26
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyMer 9 Avr - 17:40

Aura t-on des petites critiques des HB pour les promos cette session ? Ou c'est Gbacca qui devait se farçir tout le sale boulot de commentaires ?  Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharpshooter
VIP
Sharpshooter

Messages : 6431
Age : 29
Humeur : Can it wait for a bit? I'm in the middle of some calibrations

One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 EmptyMer 9 Avr - 17:42

Clown Bastard a écrit:
Panda a écrit:
Promo Alcooliques Pochtrons Anonymes

(et pas "association" non mais quel glandu ce Sharp...)

Et nous c'est WarLords pas Warriors nounours idiot !  Mister Green
Z'avez pas compris, c'était de la promo avant l'heure, que voulez-vous?
Des nobodys comme vous méritent pas qu'on retienne leur nom c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




One Night Stand 2014 Empty
MessageSujet: Re: One Night Stand 2014   One Night Stand 2014 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

One Night Stand 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» One Night Stand 2014
» [Spoilers] TNA One Night Only : Joker’s Wild Tag Team Special du 03/05/2013
» WWE Night Of Champions du 21/09/2014
» [Spoilers] TNA One Night Only : Heavyweight Title Tournament du 7/02/2014
» Promo Montluçon 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: E-Fed :: Promotions-