Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics à commencer, c'est par que ça se passe !
Notre débrief de AEW Double Or Nothing est ici

Partagez | 
 

 DO: World WTF Entertainement (part.1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nak
Pénélope du forum
Nak

Messages : 2368
Age : 28

DO: World WTF Entertainement (part.1) Empty
MessageSujet: DO: World WTF Entertainement (part.1)   DO: World WTF Entertainement (part.1) EmptyMer 15 Fév - 20:23

Avec "L'appel de la mort", Tombstone avait concocté une DO parfaite. Mêlant drame, humour, originalité, et suspense, son œuvre figure sans conteste au panthéon de CatchBreaker. Et le maitre des enfers nous montrait une fois de plus son irrésistible talent pour la rédaction, sa plume merveilleuse ayant par maintes fois émerveillé le peuple qui acclamait ses aventures romancées les yeux dans les étoiles. Cette DO n'a pas été rédigée par Tombstone.
La Bourguignon Connection vous présente:


Breakers: Les mondes parallèles
Episode 6: World WTF Entertainement



« Et main droite de Frog Splash ! Enorme coup, mon dieu, Showtime vacille ! Et la réponse du berger à la bergère avec un superbe coup de genou dans le bide ! C'est du 50-50 dans la poss... la domination, et visiblement la rudesse est préférée à l'amour du beau jeu ce soir. Où es-tu Lionel, où es- tu ?
Mais c'est hardcore, c'est sensationnel, c'est cosmopolite ! Les deux trainent leurs carcasses sur le ring, tels deux monstres assoiffés de sang, ils ne lâchent rien, et veulent aller droit au but, et soyez en sûrs ils ne marcheront jamais seuls ! »


Un ring, deux combattants, une foule énorme dans le Breaker Stadium, Christian Jean-Pierre s'éclate aux commentaires même si on ne sait pas ce qu'il fout là. A ses côtés, Nikos et Nelson Monfort semblent se poser la même question, tandis que la grenouille et le mark de la TNA se livrent à un combat acharné.

Nikos: Oui en effet Christian, c'est énorme, un match qui tutoie la célébrité avec un grand C, et qui me donne envie de me lever là maintenant et de baisser mon...

Benjamin Castaldi: C'est énooooooooorme !

Apparu d'on ne sait où, l'animateur se barre en courant, poursuivi par des hommes de la sécurité.

Nelson: C'est qui lui ?

Nikos: C'est Benji, mon poteau de TF1 ! Hey Benji dédicace à tes loulous de Secret Story, dont mon chouchou people Sharpshooter, qui a survécu aux dernières nominatioooons !

Christan Jean-Pierre: Mais regardez un peu ce match enfin ! Cette débauche d'énergie, c'est purement mythique, et Frog Splash qui reprend l'avantage d'un splendide … euh … tacle à deux pieds aériens non sanctionné par l'arbitre. Il a les clés du jeu ce petit, je vous le dis.

Nikos: On me souffle dans l'oreillette que la manoeuvre en question serait un « Droppe-kique », c'est toujours bon à savoir car la connaissance est LA clé du jeu.

Nelson: Sur France 2, ce sont les nains qui ont les clés du jeu, there are ze tini Hornswoggles who have ze keys of ze game ! Ola ola ola ! Frog Splash va placer son finisher ! Il est en position pour le RVD Splash ! Il va sauter et ... mais c'est quoi ca ?




Dans un grand éclat lumineux, un vortex fait son apparition au beau milieu du ring. 4 personnes en émergent. Un Panda volant, Onclesam64, Sharpshooter, et un Nak inconscient qui atterrit en plein sur Showtime.

L'arbitre, complètement abasourdi, fait sonner la cloche.

« He is the winner by Disqualification, SHOOOOOOWTIIIIIIIIME !!!!!!! »

Frog rentre dans une sorte d'état second, défait de la victoire qui lui tendait les bras.

« Mais … mais … disqualifié par un … un vortex ?! »

Les 4 arrivants (enfin les 3 qui sont conscients) regardent autour d'eux et voient une foule de plusieurs milliers de personnes, qui les regarde sans comprendre.

Tonton: Putain bien joué les gars, c'était quoi la règle numéro 17 déjà ? On avait dit « éviter de se faire remarquer en arrivant dans un nouveau monde ».

Sharp: NON ! NON ! NON ! Je ne voulais pas partir, je voulais rester à Zombieland, c'est pas possible espèces d'enfoirés vous m'avez piégé !

Ses yeux commençant à se teinter de vert, il s'en va en courant et quitte le ring, mais est vite maitrisé par des agents de sécurité. Deux low-blow plus tard, il reprend sa course et pénètre en backstage.
Tonton se dirige vers un Nak toujours dans les pommes. Des marques de brulures bien visibles siègent sur son corps d'athlète, sans doute dues au coup de foudre encaissé quelques secondes auparavant.
Puis, se retournant, il constate que Panda est lui aussi passé dans le vortex. Il lui fait une accolade franche, agrémentée d'un « t'es dans notre galère maintenant ».
Dans l'arène, c'est le chaos, les fans commencent à enjamber les barrières pour voir ce qu'il se passe, tandis que des policiers débarquent. La télécommande affiche un délai de 30 jours, et tandis que les chiffres défilent, c'est bientôt l'armée qui prend possession des lieux et arrête les désormais 4 aventuriers malgré une résistance honorable. Sharpshooter se fait prendre après avoir tenté de se barricader dans un « CBW-Shop » où des objets étranges traînent, tels des grenouillères à l'effigie de Frog Splash, des verres à bières « OncleSam », des manuels de citations « UNIC », et des T-shirt « Nak for Hall Of Fame ». Tonton et Panda furent neutralisés par une dizaine de coups de Tazer, ne manquant pas de provoquer l'euphorie d'une jeune gamine du public. Nak quand à lui, eut la mauvaise idée de se réveiller au moment où les militaires débarquaient. Seul sur le ring, et encerclé, il cria subitement « GAAAARDE A VOUS ». Les soldats s'immobilisèrent par réflexe et l'audacieux explorateur quitta la structure pour mieux se faire stopper par un General portant une plaque à son nom: Arès. Menottés et cagoulés, ils furent escortés vers une destination inconnue.


*********************************

**Quelques jours plus tard**



Un homme marche tranquillement dans la rue. Dans ses mains, l'édition du jour de « Sexsion News », LE journal qui marche. Il fronce les sourcils devant le gros titre: « Visiteurs inter dimensionnels: La vérité ».

« -Encore un journal consacré à ces 4 clampins ? Damn ! ».

Il faut dire qu'après leur arrivée remarquée dans ce nouveau monde, les explorateurs avaient énormément fait parler d'eux. Une fois passés par des séquences d'interrogatoire pas forcément PG, un contact franc s'était établi entre eux et les autorités. Dans cette dimension, CatchBreaker était régi par une grande société sportive, la CBWrestling. Ses dirigeants étaient également à la tête du pays. L'actuel Chairman était Tombstone, assisté par le général Arès. C'était là l'avantage d'être reçu comme invité d'honneur par la CBW: chacun pouvait bénéficier de ce qu'il voulait, et ils logeaient dans un immense appartement en plein centre-ville, sous bonne garde. En contrepartie, ils avaient fait le récit de leurs aventures et livré des détails techniques sur la télécommande à des scientifiques visiblement très intéressés par l'objet. Se reposant et jouissant tous d'une popularité conséquente, le temps écoulé avait permis Panda de sympathiser avec ses trois nouveaux amis, et de tout savoir de leur histoire. En quelques jours, ils avaient énormément appris sur la CBW: une fédération de catch toute puissante et omniprésente, comportant maintes divisions et shows pour la plupart secondaires. On retrouvait le roster principal réuni dans la division « Best in the World » Enormément de Breakers y luttaient, avec un succès varié. L'actuel CB Champion était d'ailleurs Lionsault.

Flying Panda se rendit compte que son double n'existait tout simplement pas dans ce monde. Il y avait des Pandas, mais pas de « Flying Panda ». Dans le doute, il décida d'envoyer des caisses de Red Bull à tous les zoos du coin. A la surprise des trois anciens administrateurs, leurs doubles avaient eu des trajectoires totalement différentes, loin de leurs fonctions de dirigeants. Ils s'en aperçurent alors qu'ils regardaient la télévision dans un bar du coin en ce bel après-midi, en voyant leurs alter-egos au générique d'une émission hautement médiatisée d'un pays voisin:




Tonton: Putain c'est quoi ce T-shirt rose que je porte bordel ! Et ma barbe, qu'est-ce qu'ils ont fait à ma barbe !?

Sharp: Héhéhé, la classe Tonton. Remarque Nak c'est pas mieux, Lizzie lui a mis un joli râteau !

Tonton: En même temps son secret est qu'elle préfère les femmes ducon, tu t'attendais à quoi ?

Nak: Et puis mon double n'est pas nominé chaque semaine et sauvé grâce à un huissier véreux pas capable de compter les votes correctement !

Sharp: T'es encore jaloux de ma fan-base ? N'empêche, je kifferai trop savoir ce que c'est mon secret à moi ! Et les vôtres aussi ! Vivement la révélation ! Whoputain ! Regardez regardez regardez ! Sharp va dans la piscine avec Lyla ! OUAAAAAIS MON GARS ! HAHAHA les mecs ! Tournée générale !

Il s'éloigne, laissant ses trois compères seuls.

Flying Panda: Lui être dérangé ?

Nak: J'ai vu du vert dans ses yeux, on dirait qu'il va nous refaire une crise incessamment sous peu.

Panda: Crise ?

Tonton: Sharp a été intoxiqué avec une drogue puissante combinée à un pavé. Il en a en permanence dans le sang apparemment, et ca déclenche des espèces de « Bad Trip » par moments.

Nak: Le mot est faible, il a saoulé un pays entier de Straightedges la dernière fois.

Tonton: *__* En tout cas, il va falloir surveiller ce con...

Le Barman changea de chaine subitement, déclenchant des hurlements de la part de Sharpshooter.
Désormais sur la chaine officielle de la CBW, l'écran se mit à diffuser un spot publicitaire, récité au prompteur par un Nikos au sourire ultrabright:

« A l'occasion de son anniversaire, la CBW organise un tournoi spécial, alors ouvrez grand vos oreilles et vos comptes Twitter ! Au début, ils seront 16, à la fin il n'en restera qu'UN ! Héhéhé. L'enjeu ? Oubliez les breloques, oubliez l'argent. On vous propose LA récompense ultime: La ceinture de champion de la WWE. Oui mesdames et monsieurs, la seule l'unique, la vraie. Nous sommes en mesure de vous affirmer que nous la détenons, pendant que Alberto Del Rio se ballade avec une contrefaçon made in china, nous avons en effet procédé à un échange au soir de Summerslam. Vous voulez rejoindre dans la légende les plus grandes stars de l'histoire et être le champion incontesté de la WWE ? Eh bien foncez-vous inscrire dans ce tournoi d'ores et déjà légendaire, les places seront chères, et il vous faudra mettre en gage ce que vous souhaitez pour y participer. Les 16 contributions les plus importantes en terme de valeur seront retenues, mais seul le vainqueur récupérera son bien en plus de … de … LA CEINTURE DE LA DOBELIOU-DOBELIOU-HIIIIII !!!!!! »

Ce fut un tremblement de terre. Sous les yeux effarés de Nak, Tonton, et Panda, toute la clientèle du bar se rua comme un seul homme dehors en hurlant. Parmi eux, Sharpshooter...

Un peu plus tard, alors que les trois hommes étaient rentrés à l'appartement et passaient le temps à visionner des archives de la CBW, Sharp rentra avec grand fracas, surexcité:

Sharp: Les gars, les gars, j'ai réussi ! Vous allez m'applaudir, m'acclamer, et vous agenouiller, parce que je l'ai fait ! MOUHAHAHAHA ! Merci qui ?

Nak: Merci pour quoi ?

Panda: Bière ?

Tonton: Non Panda, il a rien ramené. Accouche ducon, les pizzas vont arriver.

Sharp: Eh bien messieurs dames, grâce à moi, on va tous participer au tournoi de la CBW !!! Ouais ! C'est pas énorme ça ? On a une occasion de décrocher le gros lot, ça nous fera un souvenir de ce monde là. Et ouais, et ouais, et OUAIS ! OUI OUI OUI je dis OUIIIIII !

Nak: Putain mais t'es con ou quoi ? Je te signale qu’on n’est pas amenés à s'éterniser ici.

Sharp: Relaaaaaax Nak, le tournoi se déroulera avant notre départ !

Tonton: Attends une seconde... On va participer tous les 4 ? Tu leur a donné quoi en gage ?

Sharp: La télécommande pardi ! Leurs scientifiques se touchent devant, alors je l'ai mise en gage et on m'a assuré que nos participations étaient dans la poche !

Nak: PUTAIN ! Tu réalises que si aucun de nous n'arrive au bout du tournoi, la télécommande est à eux ? On pourra plus partir !

Sharp: Mais ce n'est rien, puisque je vais bien évidemment gagner le tournoi, tel l'ange en pleine grâce, tel un dieu redescendu sur Terre pour manger des knacks, tel …

Panda: Knack ?

Nak: Ta gueule.

Tonton: JE VAIS LE BUTER !!!!!!

*********************************

*** Quelques jours plus tard … ah non ça a déjà été utilisé … hum … trois leçons de vie de votre oncle bourré plus tard, dans l’appartement où logent les quatre visiteurs inter dimensionnels ***


Sharp : Les gars cette fois ça y est ! Je vais savoir lequel de vous deux est éliminé ! Ah ah ah la loose pour vous ! Oui vous êtes des Looooseeeers !

Nak : Change de chaîne Sam, on va connaître le nom des seize qualifiés pour le tournoi.

Tonton : Depuis quand tu m’appelles Sam et depuis quand tu me donne des ordres ?

Nak : Hey c’est moi !

Tonton : Pardon j’avais oublié.

Panda : Bière ?

Tonton : Non désolé on n’est pas au poil de cul barbelé ici … je t’avais dit de gérer ta consommation, j’arrive bien à rester calme malgré les deux cons de Nakistes ! Alors que pourtant la loi c’est moi … et l’ordre.

A la télévision, dans un studio magnifiquement décoré, du moins pour un attardé mental, aveugle de surcroît … et dont les jugements sont encore pire qu’une citation d’Eve Angeli, Nikos toujours avec son sourire bright s’apprête à donner la liste des 16 inscrits.

Sharp : Loooosssseeeerrrs.

Panda : Bièreuh ?

Tonton : Oui oui tu peux l’assommer.

La créature ailée s’exécute (ce qui ne signifie pas qu’elle se suicide, n’est-ce pas, surtout qu’en l’occurrence cela n’aurait aucun sens. Enfin quand je dis aucun sens, c’est pas qu’on n’aurait pas d’explications. Oui parce que bon, déjà il est le membre d’une espèce ne comptant qu’un seul être, donc il peut faire une croix sur la reproduction. En plus de ça, il n’est même plus dans son monde et comme ce n’est pas un des trois personnages principaux de l’histoire il est fort peu probable que quelqu’un écrive un épilogue juste pour le faire rentrer. A moins que, quelqu’un soit super fan du panda volant mais à ce moment-là ce serait une histoire officieuse. Mais c’est peu probable. Et c’est encore moins probable qu’il retourne dans son monde apocalyptique. Déjà parce que la personne qui ferait ça serait nécessairement comparée avec Tombstone. Ensuite parce que sur ce monde-là tout le monde est mort juste après le départ des admins donc bon il n’y aurait pas beaucoup d’intérêt à raconter l’histoire. Vous imaginez les dialogues ? Bref tout ça pour dire qu’il faut parfois faire attention au sens des mots. Non pas que les mots indiquent une direction attention et que ? Hein … hum pardon, cessons immédiatement ces digressions) d’un violent coup de poing sur le crâne de Sharpshooter.

Nikos : Ce sont donc vous l’aurez compris les quatre créatures venues d’ailleurs qui apporteront plein de surprises, à n’en pas douter, dans ce tournoi qui s’annonce extraordisensationidable ! Et je ne mâche pas mes mots ! Comme on dit chez moi en Grèce, fait attention à la créature venue de derrière le trou dans le mur.
Le cinquième participant est probablement un des membres les plus influents de la CBW. Il n’a en effet aucun égal dans aucun monde, très certainement, aimé par les femmes (et aussi les hommes) il est probablement l’être qui se rapproche le plus de la perfection de par sa modestie notamment, il s’agit de Gbacca qui quittera son harem pour nous faire l’honneur d’une participation, quittant ainsi ses vacances permanentes bien méritées qu’il a prises afin de s’occuper de ses nombreux enfants, car Gbacca est un bon père et aussi très fertile.
Le sixième participant est un garçon, un garçon très attirant … Sexy Boy me dit-on dans l’oreillette … mais … je ne comprends pas pourquoi. Oui ? Non … une langue étrangère semble-t-il. Peu importe.
Notre septième participant est l'actuel président de la CBW … il s’agit de Tombstone. Qui n’a rien à voir avec Sharon Stone ! Ah … ah … hum.
Bref, revenons-en donc après cette dose d’humour que la France entière m’envie, aux participants du plus grand tournoi de tous les temps dont la récompense n’est autre que la vraie WWE Belt, pas une simple réplique, une vraie de vraie ! Le huitième participant et je le disais encore hier à David Guetta, un ami à moi, on se voit souvent, je disais à David, oui je l’appelle comme ça, parce que c’est mon pote à moi ! Je côtoie en effet nombre de célébrités. J’en suis d’ailleurs moi-même une, de célébrité. Le huitième participant n’a aucune chance car il ne s’agit pas d’un être humain mais d’un K-anard.
Le neuvième participant n’est nul autre que notre champion CBW, Lionsault qui est le grand favori du tournoi. Il sera probablement incarné par Jean Claude Van Damme lors de l’adaptation cinématographique de ce tournoi qui va révolutionner la télévision !
Le dixième participant est apparemment un étranger, Otaku San qu’il s’appelle. Je dois bien avouer que je ne comprends pas l’usage d’un tel langage. Sans doute s’agit-il là d’un terroriste.
Le onzième participant est Y2Jeriko et je crois qu’en disant cela j’ai tout dit.
Le douzième porte un nom bien de chez nous ! Il est donc le favori, malgré lui, des fans de catch d’extrême-droite, groupuscule fondé en mille neuf cent quatre-vingt-quinze par une sombre nuit d’été, mais vous en saurez plus en regardant notre reportage de demain soir, catch et fondue savoyarde ! Ah oui … le douzième est donc François.
Le treizième est l’homme qui par ses tenues décalées … et le reste a inspiré malgré lui Zack Ryder, je parle bien entendu du révolutionnaire entertainer, Sinesse !
Le quatorzième participant et attention si c’est comme au Royal Rumble, ça porte malheur, n’est nul autre que le plus grand manieur de fouet de tous les temps, l'homme a qui l'alcool dit non … ou l'inverse … Meryhoooor !
Le quinzième participant est notre justicier masqué bien aimé, celui qui distribue gratuitement tous les journaux concernant la CBW, vous l’aurez compris, Baptmann !
Enfin le dernier participant n’est nul autre que « celui qui perd nécessairement au premier tour contre Gbacca parce que c’est comme ça », nom probablement d’origine de l’Est. La suite après la pub !

Vous aimez les mouchoirs ? Vous aimez la douceur d’un matin de printemps dont la brise légère vous caresse les sens ? Les Cleenex Sexy Boy sont faits pour vous ! Avec les cleenex Sexy Boy gardez le jeune homme qui est en vous !

Journées portes ouvertes au Poil de Cul Barbelé ! Entrée pour tout le monde, sortie les deux pieds en avant ! Gbacca sera en dédicaces gratuites de 13h45 à 13h46 puis il sera bourré ! Exceptionnel tentez le challenge d’ECF qui du cochon ou de vous-même tiendrez plus longtemps dans un sarcophage piégé ? Si vous désirez le savoir … viendez ! (Survie non garantie par les assurances Arès).

Nikos : Nous voici de retour en plateau pour analyser désormais avec nos deux experts, Christian Jean Pierre, l’homme aux trois prénoms et Julien Lepers, l’homme qui nous vient d’Orient les tenants et les aboutissants de ce grand tournoi, les chances de victoire mais aussi tous les ragots autour des divers participants ! Pour les aider dans leur tâche, nous avons fait appel au gratin de l’animation, Eric Zemmour, Laurent Ruquier et le pétillant Showtime, qui rappelons-le à monter une fédération concurrente à la CBW, la ADN qui regroupe tous les lutteurs déclinants de plus de 60 ans, réputés pour leur stipulation « Déambulateur Match » qui avouons-le fait des envieux ! Bonsoir messieurs » !

Les autres : Bonsoir !

Zemmour : Tout d’abord je voudrais dénoncer devant tous les téléspectateurs le fait que le catch soit désormais le sport numéro 1 ici sur les terres francophones de Catchbreaker ! C’est une honte ! Car il s’agit d’une activité importée par la culture de masse décérébrée et abrutatoire des États unis tout puissant ! Le Général de Gaulle n’a pas fait tout ça pour que ces salauds de GI reviennent envahir nos contrées sous des airs niais tel que nous les connaissons tous ! Avec ces gimmicks toutes plus débiles les unes que les autres ! Non c’est n’importe quoi je vous le dis ! A quand le retour à des sports et des valeurs bien de chez nous, parce que à cette allure, et moi je vous le dis, ce n’est pas des catcheurs que nous aurons dans nos rues, mais des catcheurs priant en pleine rue sans que ça ne gêne personne hein ! A cinq heures du matin, ils vont faire sonner les cloches des rings qui vont supplanter le son chaleureux, festif et chatoyant de nos clochers ! Parce que oui messieurs-dames, je vous le dis et je suis le seul à le dire, parce que je ne suis pas dans l’ordre établi par une bourgeoisie mollassonne plate et qui ne comprends profondément rien aux aspirations du peuple breakerien !

Tonton : Coupe-moi cette merde Nak !


*********************************

***Zap***


Les trois administrateurs accompagnés par Panda, visitent désormais les locaux de la toute puissante CBW. Ceux-ci sont très spacieux, très riches, chacun des participants dispose de son propre vestiaire. Nourriture, boisson, sale d’entrainement, prosti … hum PG PG … divas siliconées sont disponibles à volonté. Dans la salle de presse, noire de monde, Nikos explique à un attroupement de journaliste que des theme song ont été choisi aléatoirement pour les quatre nouveaux arrivants "parce que c'est fun" et que l’un de ces thèmes n’est autre que l’inoubliable tube, « Tu m’oublieras » qui sierra sans nul doute à une participation dont la platitude n’aura d’égale que son inutilité et l’ennui qu'elle génèrera chez les téléspectateurs. Nikos ajoute avant que les trois hommes et le panda ne continuent leur visite que le premier match opposera Sharpshooter à François. Un tableau affiche la carte de la soirée.


DO: World WTF Entertainement (part.1) Sans_t11

Les quatre étrangers constatent ensuite que les rings ressemblent en tout point à ce qu’ils connaissent, et ne peuvent s'empêcher d'être impressionnés par la taille du CBW Stadium, qui commence par ailleurs à se remplir. Ils remarquent également qu’un immense banquet permanent est dressé dans une salle adjacente à l’arène et qu’il est réservé uniquement aux participants et aux célébrités locales. Durant cette visite, les voyageurs constatent que bien que la salle soit fermée et le banquet à peine dressé ECF est déjà installé derrière un ponch « amélioré », vodka, whisky, liquide vaisselle, une boisson de femme donc afin de démarrer tranquillement la journée. Naturellement, le panda volant se dirige vers le buffet alcoolisé afin de participer à son occupation préférée, non non, pas picoler, mais entamer une discussion fortement avisée sur les tenants et les aboutissants de la fabrication des meubles en bambou. Les trois administrateurs continuent alors leur route, après un contrôle d’identité, ils franchissent les barrières de la zone réservée aux lutteurs. Ils pénètrent dans un long couloir sobrement décoré. Ils entendent différents sons (ce qui est plus logique que d’entendre des images, vous me l’accorderez) et reconnaissent parmi ces bruits l’écho lointain d’une voix qui ne leur est pas inconnue. Alors qu’ils approchent, ils reconnaissent la voix. Il s’agissait d’Otaku San qui était en plein entraînement.

« J’ai pêché, j’expie » disait-il. « J’ai pêché, j’expie » étonnés les trois men in red entrent dans son vestiaire personnel et Sharpshooter pose alors une question pleine de bon sens : « ça va OS » ?

Naturellement ce dernier ne répond pas et continue sa tirade. « Qu’est-ce qui t’arrive OS ?» demande alors Nak. « Eh bien … je me suis inscrit à un tournoi main stream pour gagner une ceinture de la WWE … je … ne comprends pas. J’ai pêché, j’expie ! J’ai pêché, j’expie»

Les étrangers continuent leur route, croisant un officiel qui leur explique que le premier match est dans moins d’une heure et qu’il verra s’affronter Sharpshooter et François. Sharp’ décide donc qu’il est temps pour lui de se préparer et ne fait presque rien, estimant que sa supériorité naturelle lui permettra de passer au deuxième tour. Il se contente d'attendre dans sa loge luxueuse, répétant ses signatures moves de manière décontractée. Il prend donc un stylo et s'entraine à dédicasser des objets...
Quand à Nak et Tonton, ils décidèrent de partir s’échauffer juste au cas où, après tout ils n’avaient jamais combattu. Ils entrèrent dans une salle de musculation, où ils répétèrent quelques enchainements en toute amitié. Ou pas.


*********************************

*** 1 heures plus tard dans une arène comble ***


Une foule de plusieurs milliers de téléspectateurs. Des écrans géants qui diffusent bandes annonces diverses, et qui montrent la carte du tournoi aux CBW Universe. Une ambiance de folie, alors que les deux premiers belligérants se préparent à entrer dans l'arène.

Nikos : Le combat suivant est un match … simple ! Oui simple ! Le vainqueur ne peut gagner uniquement que par tombé … il regarde sa fiche, bé ! Ah et on me dit dans l’oreillette par compte de 10 à l’extérieur ou soumission. Le premier participant nous vient d’un autre Univers … Sharp euh … chaudtère !





Nikos : Et son adversaire Françoooiiis !





Julien Lepers : Sharshooter est vraiment magnifique ce soir dans son pantalon moule burne rose qui met en valeur comment dirais-je... sa présence testiculaire, sans oublier son petit marcel jaune fluo à paillettes magnifiquement assorti !

Christian Jean Pierre : Son adversaire quand à lui porte une tenue étrange, maillot rouge, salopette bleue, casquette rouge. Un hommage peut-être aux prolétaires de Liverpool ! François you’ll never walk alone ! Car ce soir il est visiblement à domicile vu les encouragements des supporters !

J L : Alors là, je dis oui, oui, oui ! Oui) ce début de combat ! Magnifique ! François veut serrer la main de son adversaire

C J P : Mais oh mon dieu ! Sharshooter refuse de serrer la main de François ! C’est incroyable de voir ça ! La sonne cloche, le match peut commencer !

Sharpshooter au centre du ring, prend directement ses distances et se fait apporter un micro : François … François … François dans le monde d’où je viens tu n’es rien. Mais alors rien du tout … alors que moi … ah ha ah ! Je suis l’être le plus important et le plus aimé de tout Breakercity. Personne n’est autant adulé, personne n’a autant de fans ! J’ai créé un mouvement dont l’intelligence, la supériorité sur tout être me permet d’être au sommet ! Au sommet ! Tout ceci … ne serait rien sans moi ! Tous les titres, toutes les récompenses sont à moi. Et dans ce monde aussi vois-tu … ma supériorité sur n’importe quel être vivant ne fait aucun doute. Et je m’en vais prouver ma supériorité en 75 point. Premier (…)

Quelques heures plus tard

J L : Eh bien ! Quel magnifique discours ! Je n’ai jamais rien entendu de pareil !

C J P : Zzzzzzz

J L : Vous avez bien raison Christian, on ne pourrait simplifier un tel discours … mais que se passe-t-il, François était en train de discuter avec l’arbitre, Sharpshooter a l’air vexé … et … et … il quitte le ring ! Oh mon dieu ! L’arbitre commence à compter … mais François le ramène rapidement sur le ring, il lui met une claque ! Et le Roll-up derrière !! 1, 2, et 3 !!!!!!!!!!! C'EST INCROYABLE ! Sharpshooter est éliminé !!! L’arbitre se penche sur lui … KO ! KO ! Incroyable ! Quelle victoire de François ! Rendez-vous dans quelques instants pour le prochain combat … qui opposera Sinesse à K-anard !


Pendant qu'une page de pub passe, Sharpshooter se redresse. Seul sur le ring, la foule le conspue, et lui jette des bananes. Il quitte alors la salle en courant, traversant les backstages, le regard plein de haine, le regard … vert. Tonton et Nak observent la scène sur un écran.

Tonton: Bon bah ça c'est fait. Une chance de moins de récupérer la télécommande grâce à ce con.

Nak: Typique, il nous met dans la merde et on doit se débrouiller. Et en plus il est parti sans prévenir, ça va être génial pour le retrouver et … OH PUTAIN ! Panda c'est quoi ca ?!

L'étrange créature qui vient de les rejoindre arbore désormais un costume étrange, une tenue en cuir noir moulant, qui laisse passer ses ailes, des bottes compensées, et un bonnet noir.

Flying Panda: Costume de catch !

Tonton: Mais où tu as trouvé cette horreur ?

Flying Panda: Loge de … homme chauve-souris.

Nak: Baptmann ?

Le panda acquiesce, les deux hommes le regardant, choqués. Ils quittent ensuite tous la pièce pour aller se préparer à leurs matchs respectifs.

*********************************

Nikos : Et c’est parti pour le prochain match qui opposera…




Nikos : Kaaaaaaaaaa aaaaaaaaa naaaaaaaarrrrrrrrrrrrd !

Un homme de taille moyenne entre alors dans un magnifique costume, bec jaune, tête verte, plumes de tailles diverses vertes, blanches et noires, mains attachés afin de former des ailes et pattes griffues. Il est accompagné par son manager K-adoc qui ressemble étrangement à un personnage de K-aamelot.

Nikos : Et son adversaire, invaincu jusqu’à présent, car il s’agit de son premier combat…




Nikos : Six Nes !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Un homme de taille un peu moins moyenne, plutôt mince entre dans une tenue pour le moins ridicule, pantaslip violet, maillot avec une seule manche noir, demi lunette noire et morceau de bandeau rouge attaché à l’oreille.

Le public encourage les deux hommes, tandis que Christian JeanPierre nous informe que Sinesse est sponsorisé par les lingeries Victoria Secret, « avec moins de tissus, il y a moins de secrets». Les deux hommes se font face, l’arbitre fait signe au time keeper, le match commence. Sinesse sort alors un bout de papier de sa presque manche, il lit ce qui se trouve rédiger dessus, sourit fièrement. « K-anard, je vais te voler dans les plumes » !

Julien Lepers : Et paf, bien envoyé !

Christian Jean Pierre : Je trouve pas ça terrible moi, ça me fait penser à la fois où José Mou…

Les deux hommes continuent à se faire face sous les applaudissements du public. Ils s’observent semblant attendre qu’une faille se dessine dans la défense de l’adversaire.

K-adoc : La mare au K-aaaaaaaaaanard !

Et c’est parti, saut carpé de K-anard, mauvaise réception, ce dernier semble se tenir l’entrejambe ! Sinesse saute sur l’occasion (le vil pourceau) mais K-anard lève la tête il s’agissait de sa fameuse technique du « coup de boule testiculaire » qui a fait maintes fois ses preuves dans les fédérations indépendantes mais qui a également valu l’exclusion de ce dernier de celles-ci. L’arbitre cependant ne dit rien, déclenchant des chants hostiles envers lui dans la plus pure tradition footbalistique. K-anard enchaîne avec le tombé … simplement deux ! K-anard relève Sinesse, tente une clostheline ayant oublié que ses bras étaient coincés pour former des ailes à cause de son costume, déclenchant un « Morduuuuuu » de la part de K-adoc. Sinesse au lieu de contrer sort une feuille de sa presque manche et lit une nouvelle réplique bien sentie « Ah ah tu es plus lent qu’un épisode de Derrick » !

Le public rit, Sinesse ne comprend pas pourquoi et se décide d’attaquer K-anard. Dans un souci d’adaptation Sinesse se met à mimer un fusil et tente de tirer sur le K-anard … qui est visiblement touché par le puissant mouvement d’air envoyé par le co-fondateur de la Résistance, une faction de lutteur glorifiant sans explication aucune la tourte au fromage de chèvre d’albanie du sud est, mais pas trop au sud est non plus. Sinesse tente un tombé, mais K-anard se relève dès le compte de un. Sinesse reprend une de ses fiches et lance « je vais te clouer le bec cette fois» ! Il descend du ring … fouille sous ce dernier et sort un marteau et des clous ! Il s’approche de K-anard à toute vitesse, mais à la surprise générale, tel un panda volant, K-anard s’envole. Il semble lui-même ne pas y croire, mais son système de chaussures rebondissant a fonctionné. Sinesse envoie les clous puis le marteau sur son adversaire sans parvenir à le toucher. Quelques spectateurs sont évacués, blessés durant la manœuvre.

Christian Jean Pierre : Ca me rappelle le match psg-om de la semaine dernière, des passes et des tirs ratés … des spectateurs ensanglantés, un grand spectacle !

Julien Lepers : Nelson Montfort m’avait invité au dernier Djokovic contre l’équipe de France de tennis et ça ressemblait fortement à ça.

Nikos : En Grèce on appelle ça une DSK !

K-anard finit par devoir enlever ses chaussures ne réussissant pas à s’arrêter de rebondir. Il tombe directement sur son adversaire … non Sinesse esquive au dernier moment et part en roll-up. Un, deux, trois ! Non ! Simplement deux, K-anard est encore dans le match ! Une fois de plus les deux hommes se font face, debout, dans un silence total, les blessures graves de spectateur entraînant généralement le silence. « Woo Woo Woo » lance alors Sinesse préparant son coup final ! Il fonce sur K-anard et place un L (formé par ses doigts) sur la tête de ce dernier ... mais non, le bec de K-anard bloque la manoeuvre ! Incroyable ! Et K-anard contre avec son propre finisher ... il entame une terrifiante danse des K-anard alors que K-doc hurle « le gentil poisson » ! Sinesse ferme les yeux tant le spectacle devant ses yeux est horrible. Les enfants tombent dans les pommes (préinstallées avant le show) les femmes pleurent, les hommes ne regardent que d'un œil ... Nak rit ! L'arbitre quant à lui, à cause de la faible distance est tout simplement littéralement désintégré. K-anard durant sa danse effleure alors sans le faire exprès Sinesse, lui faisant un croche-pied, les deux hommes tombent. K-anard est au-dessus, un arbitre remplaçant accourt, fait le tombé, un, deux, trois ! C'est gagné, encore une victoire de K-anard ! (Ce dernier se fend en outre d'un koin-koin).


*********************************


Sharpshooter errait toujours dans les couloirs, un verre de whisky à la main dégotté dieu sait où. Visiblement il était très déprimé. Pas tellement par sa défaite en fait, mais plutôt parce qu'il repensait à ce qu'il avait fait dans le monde précédent, dévoilant aux yeux du monde sa perversité, sa méchanceté, enfin bref sa totale inhumanité. Il finit par arriver dans une pièce où se trouvent quelques têtes connues. Il s'agit de privilégiés observant le show dans une petite salle VIP. UNIC, Showtime et Nossair... Tous sont habillés joliment, excepté Showtime qui fait de la publicité pour sa fédération de senior. La télévision repasse en boucle le final du match remporté par François plus tôt dans la soirée, avec un ralenti de la gifle fatale, puis un ralenti du ralenti.

UNIC : Belle performance, la défaite est le premier pas vers la réminiscence propitiatoire de la victoire de l’introspection moralisatrice de ses erreurs passées.

Nossair : Je sais que vous n'allez pas aimer ce que je vais dire, mais, vous étiez vraiment très bon Sharpshooter.

Sharpshooter : UNIC je comprends vraiment rien à ce que tu dis.

UNIC : Normal c'est Gbacca qui gère ce passage. UNIC.

Sharpshooter : Oui effectivement.

Showtime : Votre style est tellement lent, vos dialogues tellement ennuyeux que j’ai envie … de vous proposer une place dans ma fédération ! Vous deviendrez rapidement un de mes Top Face ! Vous avez tout d’un grand !

Sharpshooter : Non mais, votre monde pourri ne m’intéresse pas. Cherchez pas. Vous n’êtes rien pour moi que des sous-produits. Vous ne serez pour moi que de pâles copies ! Et si je reste ici jusqu’à la fin de mes jours, jamais je ne vous considèrerais autrement que comme des immondices, c’est bien clair ?

Showtime : Ok vous serez donc un top heel si vous préférez !

Nossair : Excusez-moi de prendre la parole, mais il me semble que le combat que je viens de voir était truqué !

UNIC : La tricherie n’apporte que la honte sur son bénéficiaire.

Sharpshooter quitte la pièce encore plus frustré, non sans avoir tenté de lancer son chewing-gum sur Nossair, cette offensive se soldant par un échec monumental, le petit objet collant restant englué dans sa main. Pendant ce temps, le match opposant Gbacca à Guru débute, diffusé par la télévision sous les commentaires de notre triplette magique.



Nikos: C'est un drame émotionnel qui se joue là, un instant d'intensité magique, qui restera sans doute ancré dans toutes les mémoires !

Gbacca: Mais je sais pas catcher moi !

Guru: Bats-toi si t'es un homme nom d'un chien ! Allez !

Mais le wookie n'en fait qu'à sa tête, et esquive toute offensive en fuyant à l'extérieur. Alors que l'arbitre commence à compter, Gbacca le tire à l'extérieur, et lui parle avec conviction:

« Monsieur l'arbitre, vous n'êtes pas sans savoir que je suis un lointain cousin de l'illustre Chewbaca, ce qui donnera plus de sens à ce que je vais vous dire. Chewbacca était un honnête hom... alien, et pendant 3 films, il a fait rêver toute une génération: l'ami des enfants, l'amant des portugaises, toussa. Accessoirement, il a contribué à détruire les étoiles de la mort, il a sauvé la vie de Han Solo à maintes reprises, et poussé des grognements que même Dominique Farrugia aurait craint ! Sérieux ! Mais vous allez me demander Monsieur l'arbitre, qu'est-ce que cela a à voir avec ce match, match que sur le ring je suis assuré de perdre ? Effectivement Guru est un adversaire de valeur, et il sait catcher, comme le Miz au demeurant, contrairement à ce que certains disent. Mais ceux qui disent ca sont les mêmes qui affirmaient que la terre était plate, et c'est dire l'étendue de … hum … je m'égare un tantinet. Je disais donc, quel rapport entre Chewbacca et le match ? Eh bien hormis notre lien de parenté complètement négligeable, aucun Monsieur l'arbitre ! Aucun rapport. Ca n'a aucun sens. Mais ces connards d'auteurs de l'Univers étendu ont décidé de buter Chewbacca donc je dois gagner ce match en l'absence totale de toute logique !

L'arbitre, l'air complètement défoncé, remonte sur le ring … et fait sonner la cloche !

" He is the winner … Gbaccaaaaaaaaaaa !"

Guru est complètement effondré et ne comprend pas. Il avait mis en jeu son objet fétiche, un poil de main long de plusieurs mètres et épais de quelques bons centimètres. Il se rue sur le gagnant légitime du match mais se fait un croche patte à lui-même dans sa hâte et sa tête heurte son propre genou dans sa chute, ce qui lui cause une commotion cérébrale (pour le coup son ITT ne sera pas placée sous le signe de la fraude). Gbacca s'en va avec un large sourire aux lè... babines.

A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nak
Pénélope du forum
Nak

Messages : 2368
Age : 28

DO: World WTF Entertainement (part.1) Empty
MessageSujet: Re: DO: World WTF Entertainement (part.1)   DO: World WTF Entertainement (part.1) EmptyMer 15 Fév - 20:38

Sharpshooter traîne encore dans les couloirs ne se souciant visiblement pas de l’avancement du tournoi. S’il prêtait une oreille attentive à ce qui se passe autour de lui, il entendrait que le match qui se prépare n’est autre qu’un Meryhor vs Flying Panda. De fait, lorsque Sharp’ croise Flying Panda, il ne s’étonne pas de sa présence.

Flying Panda : Bière ?

Sharpshooter : Stupide animal … comment peux-tu … ton existence même est une insulte à l’intelligence.

Flying Panda : Rhum ?

Sharpshooter : … tiens regarde donc la télé, pauvre crétin … c'est ton titantron !



(Nikos en écho : Flyyyyiiiinnnng Paaaannnndaaaaaaa )

Sharpshooter : Hà hà je parie, stupide animal, que tu n’as pas compris qu’ils t’attendent sur le ring ?

Flying Panda : Vodka orange whisky coca, 007 et GCE !

Sharpshooter : Qui donc as-tu pour adversaire … ce qui serait marrant c’est que dans mon monde il s’agisse d’un de ces crétins de StraightEdge … du style Meryhor ou je ne sais quelle recrue stupide de Nak, qui est lui-même stupide.

Flying Panda : Jack Rabbit Caribou Martini ?



(Nikos en écho : Mairie ! Orrrrrrrr ! )

Sharpshooter : Décidément les auteurs sont vraiment mauvais, aucune surprise, aucune originalité, tout ce qui se passe est cousu de fil blanc, on se croirait dans une mauvaise série à croire qu’ils le font exprès ces abrutis !
Sharpshooter se prend alors une pierre venue de nulle part sur la tête et tombe dans les pommes (TGCM )

Flying Panda qui réalise que visiblement Sharshooter ne savait pas où se trouvait la réserve d’alcool décide d’aller à l’endroit où ses oreilles entendent le plus de bruit, estimant que les alcooliques s’y trouvent. Il se dirige donc, sans le faire exprès vers le ring, après avoir traversé quelques couloirs, alors que l’arbitre allait déclarer l’être venu d’une autre galaxie, du fond de la nuit, descendu jusqu’ici pour sauver, ou pas, tout l’alcool, forfait. Flying Panda, supposant que la personne vêtue en rayure était un zèbre et que comme tous les zèbres il fournissait aux autres animaux diverses liqueurs toutes plus goûtues les unes que les autres, se posa près de lui. Il ne fit pas attention à Meryhor en face de lui, vêtu en noir, fouet en latex en main. La cloche sonna le combat pouvait commencer.

Julien Lepers : Le panda tourne autour de l’arbitre, semblant vouloir communiquer avec lui !

Christian Jean Pierre : Il semble avoir besoin d’alcool ce qui visiblement énerve Meryhor … oh mon dieu ! Meryhor va commencer le combat ! Je ne peux pas voir ça !

Meryhor sort de sa poche une boule rouge et blanche, il l’envoie au sol ! Un éclair s’en dégage aveuglant l’assemblée. Et lorsque tout le monde peut voir à nouveau la balle est ouverte ! Meryhor quant à lui tombe à genoux !

Meryhor : Noooooooon mon Pikachu niveau 95 ! Où qu’il est ? Où qu’il est ???

Meryhor aperçoit alors un petit mot près de la balle. Il la lit à haute voix tandis que le panda harcèle l’arbitre. 

"Mon cher maitre, ayant réalisé que l’esclavage était interdit j’ai décidé de vivre ma vie en Pikachu libre, dans une maison plus spacieuse que cette petite boule toute pourrie ! J’en ai assez des combats, je ne suis pas un gladiateur des temps modernes qui est élevé, dress, aimé dans le seul but de clamser devant un public de gamins abrutis qui ne rêvent que de me voir mourir dans d’atroces souffrances. Au moment où tu liras ces lignes tu seras probablement dans la merde alors que je coulerais des jours heureux dans MON île, car j’ai réalisé que l’argent des combats, grâce à un traité syndical pokémon datant de 1922 m’appartenait, m’appartenait uniquement à moi seul. Bref, j’en profite pour te dire que ta femme va bien, elle est en ce moment auprès de moi, sois rassuré. Bonne journée, ton ami Pikachu. Pika."

Meryhor fond en larmes, Flying Panda s’en aperçoit et se précipite auprès du Straight Edge afin de pleurer avec lui à cause du manque d’alcool.

Flying Panda : Cosmopolitain Lady Killer Tequonic Daikiri Vanill Abricot

Meryhor sombre alors dans le coma, ne supportant pas un tel énoncé l’arbitre déclare alors le Panda volant vainqueur par KO. L’officiel lève le bras du Panda qui lui retourne une torgnole, ne comprenant pas pourquoi cet homme lui lève le bras sans lui avoir préalablement donné de verre. Panda retourne alors en coulisse … où il finit par retrouver le bar !

Nikos: Le match suivant oppose un homme venu d'un autre Univers contre un homme qui vit dans un autre monde ! Tonton vs Otakuuuu Saaaaaaaan ! Et ce sera un match …

Il lève la main, incitant la foule à poursuivre sa phrase mais c'est le silence absolu.

Nikos: Simple !




Le bourriniste entre, bière en main, sous une réaction plutôt négative. Son "fuck" à la foule n'arrange pas les choses. En jean et T-shirt de Zakk Wylde sale, il continue de marcher et de boire. Il beugle "Hey toi le mec à la sono ... je vais te casser la gueule !"





OS rentre depuis le toit de l'arène. Démontrant à ses fans sa maitrise du parkour, il virevolte à travers les travées du stade comme un oiseau, et finit par atterrir sur le ring après un triple salto enchainé avec un saut de l'ange. Vêtu de manière ... inqualifiable... il célèbre avec une foule qui lui est acquise.

L'arbitre fait immédiatement sonner la cloche. 

Otaku reste prostré dans son coin. Tonton lui, n'en mène pas large, impressionné par la foule et inquiet de son aptitude à catcher. Il se reprend, et d'un air déterminé avance vers son adversaire. Celui ici semble coupé du monde, et se berce lentement, murmurant des sons incompréhensibles. 
Le bourriniste lui met des petites baffes, goguenard:

« Hey l'autiste ! Youhou ! »

VLAM

« Qu'est-ce qui t'arrive ? Le Japon a été rayé de la carte ?

VLAM 

« Richards a signé à la WWE ? »

OS: J'ai péché, J'EXPIE !!!!!!!!!!!! 

OS envoie une énorme droite à Tonton, et enchaine avec une Snap Suplex. Sonné par la fulgurance de l'assaut, Mr 64 se redresse mais ne peut esquiver … un Superkick ! 

Le public hurle sa joie, OS fait le tombé. Même pas 1 !!!!

Tonton: Ah mais ça fait même pas mal en fait !

Otaku San: Damned !

Et second Superkick d'OS sur l'admin ! Visiblement en colère, le japonais d'Europe ne s'arrête pas. Et Superkick ! Et Superkick ! Et Superkick !

Nikos: Oh la la la la !!!! Quel coup de pied dans la face ! 

Christian Jean-Pierre: Et d'après mes fiches, il s'agit en fait d'un Superkick, prise de catch populaire inventée par Nigel de Jong surnommé "le Hollandais Volant" en l'an de grâce …

Philippe Lucas: Ta gueule le kikoo ! 

BLAM !

Julien Lepers: Et Nelson Monfort va nous rejoindre aux commentaires après cet accident technique.

Nelson: Mais je suis là depuis le début espèce de … … d'abruti !

Nikos: Et pendant ce temps le combat continue !

… Et Superkick ! Et Superkick ! Et Superkick ! Et Superkick ! Et Superkick ! Tonton vacille, il pose un genou à terre alors que le 36ème Superkick vient de lui être assené. Tombé ! Et 1, 2, NOOON ! OS décide alors de passer à la vitesse supérieure. Il traine Tonton au centre du ring, monte sur le turnbuckle … et il saute pour un triple salto avant double Lutz tire-bouchonné feuille morte avec finition en Double Knee Stomp afin d’écraser Sam ! Le public est époustouflé et c’est un tombé : 1…2… et Tonton se dégage et envoie valdinguer Otaku deux mètres plus loin ! Mais Tonton est à peine debout que le Japonais d’Europe se rue à nouveau sur lui : Enzuiguri mais Mr. 64 ne moufte pas … OS reprend de l’élan et Handspring Spinning Wheel Kick avant d’enchainer avec un Springboard Reverse DDT à la AJ Styles ! Nouveau tombé et nouveau dégagement de Sam, imperturbable. OS relève son adversaire et lui porte un Cross-legged Fisherman Buster suivi d'un Over the Shoulder Back to Belly Piledriver ! La foule est aux anges et le fan de manga frappe dans ses mains.

Tonton : Dans les premiers moments, j’ai cru qu’il fallait seulement se défendre, mais cette place est sans issue, je commence à comprendre. Ils ont refermé derrière moi, ils ont eu peur que je recule, mais je vais bien finir par l’avoir cette danseuse ridicule.

Nikos : Ces paroles d’Onclesam me disent quelque chose … c’est pas dans une chanson de Cabrel, ça ?

Julien Lepers : Ah je dis oui, je dis oui, oh oui je dis oui !

Sur le ring, OS portait maintenant une Fujiwara Armbar sur un Tonton impassible. Voyant son adversaire bâiller, OS tente une autre prise de soumission, la Koji Clutch … mais toujours sans succès. Tel un Samoa Joe sous caféine, on voit le Japonais d’Europe multiplier les prises de soumission : Single Leg Boston Crab, Texas Cloverleaf, Celtic Knot Deathlock, Bridging Reverse Facelock, Step-over Toe Facelock, Crossface Chickenwing, tout y passe !

Enfin, OS réussit à provoquer une réaction chez son adversaire, mais ce n’est pas de la douleur qui se lit sur le visage de Tonton … mais plutôt une profonde perplexité.

Tonton : C’est pas ma guerre. Non, c’est pas ma guerre.

D’un coup de rein, Sam se dégage de l’étreinte d’Otaku San et fait craquer sa nuque, puis ses doigts.

Tonton : Bon, on se fait chier, là. A moi !

Nikos : Ah... on dirait qu’Onclesam va passer à l’offensive !

Lepers : J’ai... j’ai peur.

Nelson : Absolument, ses fières racines basques ressortent de cette attitude combattive et menaçante, cette stature imposante qui n’est pas sans rappeler l’attitude qu’adoptait David Douillet aux Jeux Olympiques de...

Lucas : On s’en fout ! C’est pas une drag-queen de chez Michou, le Tonton, on a compris. Maintenant le ouistiti il va prendre cher et pis c’est tout !

OS charge à nouveau l’admin et Standing Dropkick, mais Sam ne bouge pas, Jiujitsu Kicks multiples mais Sam ne bouge pas, série de 10 Superkicks mais Sam ne bouge pas, OS grimpe sur le Turnbucke et s'élance pour un 720°Corkscrew Flying Crossbody … et KNOCKOUT PUNCH de Tonton à la réception !!! OS est au sol, inconscient.

Tonton : Quoi ? C’est tout ? Bon...

Sam pose un pied sur le torse du Mr. Indy de CatchBreaker, l’arbitre se précipite :1 … 2 … et 3 !!! La cloche sonne et victoire de Tonton.

"J'aime l'odeur du napalm au petit matin"


*********************************



Couloir sombre. Pas de lumière, si ce n'est une pâle lueur verte émanant des yeux de Sharpshooter. Il se relève, une énorme bosse sur le front, scrutant les alentours comme il le peut. Marchant presque en aveugle, il trouve une porte, et la franchit. Le contraste est saisissant, les néons floutent son champ de vision. VLAN !!!

Un individu cagoulé et vêtu d'une grenouillère verte l'attaque avec une barre de fer ! 

« Tu vas payer connard ! »

« Frog Splash ! Intéressant ! »

« Putain de merde ! Mon anonymat … mais … euh … comment t'as deviné ? »

« Les signes du pouce après le coup de barre ... »

« Damned … »

« Et que me vaut l'honneur de ta visite ? »

« Ha oui ! Tu vas payer connard ! A cause de toi et ton foutu vortex, j'ai perdu mon match contre Showtime … et tout mon pognon. Au profit de sa fédé' de vieux ! Et mes femmes se sont barrées aussi. Putain ! »

« On était 4 et c'est Nak qui a causé ta défaite techniquement ». 

« Ouais mais les 3 autres ont l'air balèzes alors que toi... François quoi lol lol ! »

« Je vois. Tu vas moins rire.

Sharp attrape Frog Splash par le col de sa grenouillère... et lui roule une pelle !!!! Un halo vert embrase le visage du fan de RVD. Puis Sharp le lâche, et lui tourne le dos en s'éloignant lentement et en chantant, l'air dément: « This night gonna be a good night ♪♫».
Frog Splash le suit, en dansant la tektonik. Ses yeux sont désormais verts.

*********************************



Pendant ce temps, sur le ring, le combat entre Sexy Boy et Lionsault débute alors que ce dernier vient d'entrer en grande pompe, avec tapis rouge et accompagnatrices de charme, sur l'hymne breton comme fond sonore. Le jeune membre de Team Perversion n'en mène pas large, et enlève soigneusement ses lunettes, les rangeant dans la poche de son jean délavé, et secouant au passage son T-shirt « Marvel » pour se faire de l'air. Lion, lui, resplendit. Du haut de ses 1m90, il toise le petit geek, ses mèches blondes bougeant au rythme des mouvements gracieux de son corps au demeurant musclé. Jaloux du succès provoqué par Lionsault chez le public féminin, Sexy met alors en place une redoutable stratégie.

Nelson Monfort: Et Low Blow sur l'arbitre, suivi d'un coup de batte de base ball … minute, d'où sort cette batte ? L'officiel est KO ! Mais que que que … Sexy Boy a pété une durite, it's a Matt Hardy turn !

Nikos: On me souffle dans l'oreillette qu'un arbitre remplaçant arrive. 

Julien Lepers: Mais c'est, c'est …

Ted DiBiase Jr. Débarque en courant, vêtu d'un maillot d'arbitre. Et Clothesline sur Lionsault ! Il le projette dans les cordes et Elevated Spinebuster ! Et Dream Street, Dream Street !!!! Sexy Boy fait le tombé, et 1,2, 3, compte rapide !!!!! 

And he is the winner … Sexyyyy Boy !!!!

Ted DiBiase: Ça c'est pour m'avoir plombé à la WFA, avec une gimmick de loser sans charisme espèce de fumier !

Et il s'en va sans aucune réaction du public. Sexy célèbre, avec une dizaine de ravissantes jeunes femmes. 




Philippe Lucas monte sur le ring, et redonne des coups de pieds à Lion', en le traitant de tarlouze, faisant bien rire un certain «  Loulou » dans le public...

Pendant ce temps, dans les coulisses, Sharpshooter continue de marcher, désormais suivi par Frog, mais également une bonne dizaine d'autres Breakers ! Parmi eux, Owen, Showtime, Frog, Else, tee, Twist-of-Fate ... Ils débarquent dans le parking, et partent à l'assaut d'une limousine, dans laquelle ils s'entassent. Sharp la fait démarrer, et ils quittent tous ensemble l'aréna, suivi par les forces de police.

Nikos: Pour ceux qui arrivent, le match Baptmann vs Y2Jeriko s'est soldé par une victoire de Y2Jeriko par count-out, après que Baptmann se soit barré en apprenant que son match n'était pas diffusé. Nous ne savons toujours pas qui est ce Y2Jeriko, étrange personnage qui ne pipe mot, mais nous espérons en savoir plus au prochain tour ! Le prochain match sera le dernier de la soirée et opposera Nak alternatif à Tombstone, notre bien-aimé président !

Christian JeanPierre: Nak peut-il passer en mode continu ? 

Philippe Lucas: FACEPALM


*********************************
PUB


On retrouve Tonton et Nak dans les vestiaires. L'un sort de la douche, l'autre vient de revêtir sa tenue de combat. Ils discutent quelques minutes, puis le bourriniste escorte son collègue jusqu'au sas d'entrée. Ils parlent de Tombstone, adversaire de Nak, qui risque de s'avérer redoutable, vu qu'il est non seulement lutteur, mais en plus président de la fédération. Les deux hommes se quittent sur une accolade sobre. S'éloignant, Tonton marmonne dans sa barbe.

« On est pas dans la merde pour changer ...»

Nikos : Et voici le match le plus attendu du premier tour de notre graaaand tournoi puisqu’il opposera notre bien aimé Tombe Stone ! Au magnifique, extraordinaire, que dis-je réincarnation de toutes les divinités sur terre en un seul homme … Nak !

Julien Lepers : J’aime Nak

Christian Jean Pierre : Comme tout le monde dans cette salle comme ailleurs Julien !

Nikos : Introduit en premier … hum … le premier à venir … heu … bon c’est lui que je présente en premier, c’est donc le premier combattant … Tommmbsssstonnnneeeeeuuuuhhhhh !




Le président, visiblement très âgé, vêtu de son costume traditionnel entra sous un tonnerre d’applaudissements préenregistrés dans la salle.

DO: World WTF Entertainement (part.1) Sans_t13


Il salue la foule (dont les premiers rangs menacés de morts s’obligent à sourire). Il demande ensuite un micro qu’il obtient rapidement. « En tant que président je déclare ce match, un match sans disqualification. Tombstone ne perd pas de temps et sort son grand bâton, long, dur et tendu vers sa prochaine cible.

Nikos : Et son adversaire … Naaaaakkkk !




Nak entre, vêtu d'une tunique noire de chevalier Jedi, d'un pantalon noir moulant, d'une cape noire, et d'un capuchon noir.

Nikos: Et je vous cite un tweet de JackonyleFromStargayte: "Il est pas très très sympathique comme garçon. Il a un manteau noir, un regard noir, enfin il est très noir." Merci pour cet éclairage fabulesque !!!!!


Alors que la foule est suspendue au moindre geste du nouvel entrant, certaines femmes s’évanouissant devant la démarche assurée de l’homme venu d’un autre monde, Tombstone tient fermement son bâton à deux mains, prêt à sauter sur Nak à n’importe quel instant. Cependant rien n’effraie le grand héros, prêt à faire face à l’adversité avec un courage sans faille. Nak monte sur le ring, tel un félin, sa grâce déclenchant ici et là quelques orgasmes (féminins comme masculins). Quant à Tombstone, il est vert de jalousie ! La cloche sonne alors permettant à la rencontre de commencer.
Ne perdant pas un instant le président utilise la technique dîtes du catalogue (Tombstone annonçant ses techniques en frappant) qui consiste à mettre un grand coup de bâton sur la joue de son adversaire. Nak qui venait serrer la main de son adversaire afin que ce dernier soit assuré de sa loyauté est surpris par ce geste digne d’un traite, d’un lâche, que dis-je de Sharpshooter lui-même ! Tombstone profite de la surprise pour enchaîné avec son « vent rotatif à double torsion » (communément appelé pet au chili bien relevé) sous le nez de son adversaire ! Nak, dont l’odorat est le plus fin du monde, ne peut résister à une telle attaque et tombe stone ! Tombstone enchaîne alors avec un tombé. Simplement deux ! Tombstone ordonne à l’arbitre de compter plus vite alors que Nak se relève péniblement à l’aide des cordes, encouragé par la totalité de la salle et des téléspectateurs partout sur la planète suspendue au fil de ce combat héroïque et décisif pour l’avenir de l’humanité voire même de tous les univers (en toute modestie bien sûr).

Tombstone utilise alors son long bâton avec une dextérité acquise par de longues années de pratiques solitaires, fracassant le visage et le torse de son adversaire qui très intelligemment se laisse glisser sous les cordes. Le félon et vil gredin Tombstone change alors le match en y ajoutant la règle Falls Count Anywhere, ce qui fait sombrer Julien Lepers dans le coma. Tombstone retente un tombé … mais n’obtient qu’un compte de deux ! Tombstone met alors un terrible coup de bâton dans les (sublimes) parties génitales de Nak qui tombe de nouveau au sol. C’est alors qu’une spectatrice hurle un puissant JE T’AIMEEEEE qui permet à Nak de se relever après le compte rapide de deux ! Tombstone n’en croit ni ses yeux ni ses oreilles et crache sur le visage de son adversaire après quoi, il range son bâton. Nak a mal partout, mais il ne doit pas abandonner, il ne peut pas abandonner et il le sait … mais alors que Tombstone allait utiliser sa technique du parapluie lémurien, technique secrète interdite depuis l’an mil, une jeune femme franchit les barricades et saute devant Tombstone ! Visiblement, elle n’est pas majeure !

Tombstone : « Mais qui êtes-vous ? Comment osez-vous » ?

Jeune fille plantureuse et légèrement vêtue : « Ah ah tu ne t’attendais pas à celle-là ! Tu ne pensais pas me revoir en vie … hein Tombstone ! Mais maintenant tout le monde va savoir ce que tu m’as fais subir … espèce de monstre » !

Tombstone : « Mince … mais je t’avais confié à mon homme de main … comment as-tu pu lui échapper » !

Jeune fille : « Jamais je ne te le dirais ! Mais sache que tu vas avoir droit à ton procès » !

Tombstone : « Bon sang … si elle a pu échapper à DSK … elle doit véritablement être une menace ! Mais pas de chance pour toi car je contrôle la justice ici » !

Jeune fille : « Tu ne contrôles pas toute la justice Tombstone » !

Tombstone : « Ah non » ?

Jeune fille : « Non ! Un juge résiste encore et toujours à la corruption … car ce juge n’est autre que Fantomas ! Et paf ça te la coupe » !

Tombstone : « Me la couper ? Mais ça va pas non ! Je vais me charger moi-même de toi ! Unité spéciale … chargez-vous de Nak » !

Trois hommes et deux femmes entièrement recouvert de latex surgissent alors du plafond. Les hommes sont en latex noirs, bleus et rouges alors que les femmes sont en rose et jaune. « Tombstonemens présents » ! Les cinq nouveaux venus effectuent divers mouvements étranges, ne rimant visiblement à rien, tandis que Nak reprend ses esprits et que Tombstone se met à poursuivre la jeune fille plantureuse ! Les Tombstonemen décident d’utiliser leur plus puissante attaque dès le départ ! « Megasword ! En avaaaaannnt ! Que notre force de pénétration soit décuplée » ! Les cinq guerriers utilisent leur attaque … mais une aura bleutée se forme alors autour de Nak tandis que Christian Jean Pierre estime qu’il s’est éveillé au septième sens ! D’un seul geste, Nak comme neuf, repousse ses cinq adversaires qui s’écrasent en différents points de l’arène, anéantis par la puissance inimaginable de Nak !

Nak : « Tombstone ! Il est temps de mettre un terme à ce duel ! Cesse de poursuivre cette jeune fille que tu as souillé trop souvent » ! 

Tombstone s’arrêtant : « Ah ah ! Tu penses réellement pouvoir me donner des ordres chenapan ! Mais tu n’es rien ! Rien qu’un insecte que je peux écraser d’un seul geste » !

Nak : « Assez bavardé Tombstone ! Le public veut voir du catch ! Je vais lui en offrir ! Quant à toi … tâche d’être digne dans ton rôle de punching-ball humain » !

Nak rattrape rapidement son adversaire et SPEAR ! Quelle puissance, quelle violence ! Mais Nak n’en a pas fini, il enchaîne avec un Dream Street, il relève ensuite Tombstone et Killswitch ! Nak ne tente toujours pas le tombé et pour changer relève le président ! Skull Crushing Finale ! Nak attrape les jambes de Tombstone … The Walls ! The Walls ! Tombstone tape ! Il a perdu le match ! Incroyable ! Le public ovationne son nouveau héros … qui porte un FU sur son adversaire qui tombe dans les pommes ! De nombreuses jeunes femmes (et Julien Lepers) sautent les barricades pour tomber dans les bras de Nak ! Quel match ! Quel vainqueur !



*********************************


Sharp est à l'entrée d'un établissement gigantesque nommé "Pig Pen". Tapis rouge et videurs baraqués sont de mise, alors que l'on entend de dehors les vibrations causées par la musique dans cette boite de nuit (officiellement) hyper select dont le propriétaire n'est autre que Tombstone. Sans peur, l'homme au regard vert s'avance, suivi de ses 10 fidèles... et des policiers, qui dansent la macarena en arrière-plan. Quelques secondes plus tard, ce petit monde entre dans la boite, suivi par les videurs...
Le lendemain matin


Sofitel, BreakerCity. 14 heures du matin. Sharpshooter se réveille. La bouche sache, harassé, il priorise les stimulus envoyés par son environnement direct. Après en avoir débattu avec lui-même il décide d'aller vider sa vessie. Il s'assoit sur les toilettes après avoir baissé sa jupe et son string, et tente de se remémorer les évènements de la veille, mais c'est peine perdue. Son dernier souvenir est d'avoir été arrêté en débarquant dans ce monde. Il ressent soudain une vive douleur au niveau de son extrémité. Un piranha la mord férocement ! Voyant que les WC sont infestés de ces redoutables poissons (à en juger par le cadavre semi-dévoré d'un Magicarpe) il se relève, et sort des toilettes en hurlant. Ce n'est qu'à ce moment que son cortex visuel se résout à lui transmettre un état des lieux de l'endroit où il se situe. L'apocalypse. Une suite luxueuse transformée en enfer. Le sol n'apparait que par endroits, là où l'on ne retrouve pas d'immondices, de cadavres de bouteilles (ou de cadavres tout court), de cartons de pizzas, et autres joyeusetés. Des corps sont affalés partout, certains respirent. "I Come From Money" passe en boucle sur les sonos, à plein volume, tandis que des gorilles dansent en rythme sur la musique. Les policiers sont menottés à un radiateur, avec les videurs de la boite de nuit. Affalées sur eux, quelques stripteaseuses et autre animaux de compagnie. 
Des moutons traversent la pièce en bêlant bruyamment, poursuivis par un Otaku San visiblement bien imbibé. Sharp continue d'explorer les lieux, et décide de se faire chauffer du lait pour une raison quelconque. Ce n'est qu'après avoir allumé le gaz qu'il voit Showtime et Frog endormis sur la gazinière, dans une scène pleine de tendresse. Il coupe le gaz mais le mal est fait. Baptmann surgit de nulle part et bute le pauvre couple en beuglant "Je t'ai enfin eu double face ! Et tu étais deux, mwhahahahahaha !" De plus en plus abasourdi, Sharpshooter se retrouve face à un miroir. Il constate alors qu'il est habillé en tenue d'écolière sexy. Paniqué, il se déshabille mais ... des tatouages ! Il y a des tatouages sur son corps ! En plus d'une représentation grandeur nature du visage de Davey Richards sur son dos, il est inscrit en caractères gothiques "Anarquia Was Here" sur son postérieur. Révulsé, Sharp se retourne et vomit sur ... Julien Lepers ! Non loin, Christian Jean Pierre assiste à une scène sublime entre deux équidés, qu'il commente avec entrain:




Nikos tweete ce qu'il vient de voir, pendant que Benjamin Castaldi saute sur les chevaux en beuglant "c'est énooooorme !!". La porte de la salle de bain s'ouvre avec grand fracas. Une dizaine de femmes de ménages en sortent en hurlant, poursuivies par un type étrange aux cheveux blancs, la cinquantaine bedonnante. Un italien se réveille en gueulant "Bunga Bunga !!!". Un sosie de Michael Jackson tient un bébé sur le balcon... et le balance, quelques 30 étages plus bas ! Hellangel et ECF, qui torturaient TheStraightedge17, applaudissent. Sharpshooter ne comprend plus rien. Un déclic retentit derrière lui. Il comprend immédiatement. Une arme, pointée derrière sa tête. Il ne se retourne pas, sentant le souffle d'un inconnu dans sa nuque. L'homme en question lui intime de se retourner. Il s'exécute. Une combinaison en latex noir, chemise hawaïenne par-dessus. Un visage cadavérique. Et accessoirement un flingue armé, dirigé vers la tête du pauvre voyageur inter dimensionnel.

"Il semblerait que nous ayons un problème, Sharpshooter. Dites-moi où est John Crichton."

DO: World WTF Entertainement (part.1) Sans_t12

A SUIVRE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 11678
Age : 33
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

DO: World WTF Entertainement (part.1) Empty
MessageSujet: Re: DO: World WTF Entertainement (part.1)   DO: World WTF Entertainement (part.1) EmptyMer 15 Fév - 20:57

Y'a pas à dire cette DO c'est la meilleure de tous les temps en toute modestie lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




DO: World WTF Entertainement (part.1) Empty
MessageSujet: Re: DO: World WTF Entertainement (part.1)   DO: World WTF Entertainement (part.1) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

DO: World WTF Entertainement (part.1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DO: World WTF Entertainement (part.1)
» world carp classic
» COUVERTURE MENSONGERE DE RUNNER'S WORLD MAG !
» 13. UCI Road Masters World Championships
» Boule de départ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Vie du Forum :: Le Poil de Cul Barbelé :: Discussions Officielles-