Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le débrief de Wrestle Kingdom est dispo ici !
Kimura, OS et Gbacca vous commentent en live un des grands matchs oubliés de l'année 201 ! Venez jeter un œil et une oreille par ici vous ne le regretterez pas !

Partagez | 
 

 Series TV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 20 ... 37  Suivant
Else
VIP
avatar

Messages : 361
Age : 30
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Series TV   Jeu 26 Jan - 14:17

@tee : Personnellement, Games of Thrones fut pour moi THE série 2011. Superbe réalisation, très bon casting, gros moyens (il faut l'admettre...). Game of Thrones, c'est une saga de livres que je ne connaissais pas jusque-là, dont l'auteur est George R. R. Martin. Je me suis directement mise aux bouquins après avoir vu la saison 1 de la série. L'écriture en est toujours en cours, le cinquième tome "A Dance with Dragons" est paru l'an dernier, pour une sage censée comporter sept tomes. Ca nous plonge dans un univers fantasy mais d'une manière assez particulière, dans les bouquins, chaque chapitre est le point de vue d'un personnage, c'est une histoire très réaliste et sombre, qui s'intéresse plus aux intrigues de politique qu'au fantastique, réellement. On s'intéresse aux personnages, à leurs principes, leur psychologie... le tout dans un monde très intrigant. L'histoire se passe sur le continent de Westeros, dans le royaume des Sept Couronnes, où sévit un jeu de pouvoir entre les maisons (familles), chacune ayant son domaine, son blason, ses intérêts. C'est très difficile à décrire mais vraiment, si t'as un peu de temps devant toi, c'est à voir ! Absolument toutes les personnes que je connais qui ont vu cette série l'ont aimée, et l'ont visionnée en moins d'une semaine !

@Nak : Étant moi même une grande adepte de SF, bien sûr que ça m'intéresserait ! Il y a tellement de séries télé que c'est difficile d'être à jour, même dans un genre comme la SF, donc si cela peut nous permettre de découvrir des séries à côté desquelles on était passé, ça peut être tout bénef !

@Tricky : J'ai toujours eu de très bons échos sur Battlestar Galactica, il va vraiment falloir que je m'y mette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
avatar

Messages : 3093
Age : 24
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

MessageSujet: Re: Series TV   Jeu 26 Jan - 14:26

WE WANT NAK ^^

Oui, moi qui aime aussi ce genre qui est, à mes yeux, trop cantonné de nos jours à un "sous" genre alors qu'il n'en ai pas un, je suis interessé tout comme le reste de mes collegues Very Happy


Dans les séries que je regardes actuellement, je ne referais pas mon ovation à Walking Dead ( dont j'entame la saga en BD, c'est devenu une addiction ^^ ) mais sinon je reste fidèle à SG SG1, une série qui demeure pour moi intemporelle, j'aime beaucoup Urgences, Nick Cutter... Bref il faut que je tombe dessus pour regarder vraiment, mais certaines attirent plus mon oeil que d'autres. J'ose dire, oui oui, que j'ai maté Private Practice cet été, surtout pour Paul Adelstein mais même ^^ donc des gouts assez variés, mais mon top 3 reste Walking Dead, Lost et Stargate Atlantis : mes vrais coups de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nak
Pénélope du forum
avatar

Messages : 2342
Age : 26

MessageSujet: Re: Series TV   Jeu 26 Jan - 14:29

Ca marche, je commencerai avec .. je ne sais pas quoi.^^

Et Tricky, c'est réciproque, hésite pas à nous parler de Battlestar, comme Else je compte m'y mettre à l'occasion. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10542
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: Series TV   Jeu 26 Jan - 14:33

Je confirme tout le bien qu'a dit Else sur la série, moi-même qui ne suis pas un grand passionné de séries (j'en regarde assez peu au final) j'ai tout regardé en une nuit et une matinée (avant de m'écrouler pour pioncer ^^') (ouais le chômage permet ce genre de conneries ^^').

J'ai ensuite acheté les bouquins, j'ai lu les 3 premiers d'une traite en deux semaines... et la fantasy accroît son "influence" (sans trop, l'histoire est clairement centrée autour des intrigues et des personnages) petit à petit dans le deuxième et le troisième livre (voire beaucoup dans le troisième). Bref, la série comme les livres je les conseille à tout le monde ^^'.

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tombstone
Mr. Wrestlepedia
Mr. Wrestlepedia
avatar

Messages : 5492
Age : 33
Localisation : Les Flammes de l'Enfer
Humeur : Tranquilo

MessageSujet: Re: Series TV   Jeu 26 Jan - 15:21

Ah ! Du coup, je vais plutôt opter pour la version livre, moi. ^^' (merci Else et Gbac')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tee
Main Eventer
avatar

Messages : 1145
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Series TV   Jeu 26 Jan - 19:38

Merci du renseignement Else, je m'y plonge dès ce soir !

Sinon, a la recherche d'une nouvelle série, je suis tombé sur ceci qui m'a tapé dans l'oeil :



Synopsis : Le célèbre explorateur Emmet Cole voyage à travers le monde avec sa femme Tess et son fils Lincoln, et filme son aventure. Il est le héros de l'une des émissions les plus populaires à la télévision. Parti à la recherche de la magie cachée dans les profondeurs de l'Amazone, il n’est jamais revenu de son voyage. La mystérieuse vérité entourant sa disparition est là, quelque part, et ne demande qu'à être découverte. Après sa disparition en Amazonie, sa famille, ses amis et les membres de son équipe de tournage partent à sa recherche. Ils vont embarquer dans un voyage mystérieux et dangereux.

Lancement le 7 février 2012
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nak
Pénélope du forum
avatar

Messages : 2342
Age : 26

MessageSujet: Review: Doctor Who   Sam 28 Jan - 0:21

Aujourd’hui, dans « Nak vous parle des séries de SF/Fantastique que personne ne regarde (même si il y a des gens qui les regardent, c’est juste pour faire genre je suis un connaisseur isolé) »
… parlons d’un cinglé et d’une boite bleue.

La review contient de légers spoilers. Je préviens quand même.






LA série de SF anglaise par excellence, véritable institution là-bas. Je n’aurai pas la prétention de connaitre le sujet en long, en large, et en travers pour une seule simple et bonne raison: cette œuvre est née en 1963. Elle s’est poursuivie pendant plus de deux décennies, devenant un véritable phénomène, passant du noir et blanc à la couleur, pour finalement s’interrompre en 1989 après 26 saisons. Autant dire une histoire chargée … que je ne connais absolument pas dans les détails, n’ayant pas vu la moindre image de la « vieille série ».

Par la suite, il y a eu quelques histoires indépendantes … un téléfilm dans les années 90 notamment. Mais ce qui nous intéresse c’est le retour de la série en 2005. Je parle bien de retour, avec une continuité. Pas d’un reboot. Vous allez me dire … mais comment on peut prendre en route une série qui à l’âge de mes parents sinon pire ? C’est simple: la beauté de Dr Who, c’est qu’elle est intemporelle. Il y a un personnage au centre de tout, le Docteur. Ce personnage n’est même pas fixe, au final c’est un concept. Et autour de lui, tout évolue au gré de l’époque, du contexte, des aléas de production divers, des envies des scénaristes… Explications !

L’histoire

Doctor Who a une histoire chargée, très chargée, mais elle est pourtant très simple à décrire. Le centre de la série, c’est Le Docteur. Juste « Le Docteur ». Un simple titre, qui sert de pseudonyme au personnage principal. Ce dernier est un Seigneur du temps, le dernier de son espèce. Ressemblant à un humain mais fondamentalement différent, il se ballade à bord d’un vaisseau appelé le T.A.R.D.I.S (-> Time And Relative Dimension In Space). C’est un voyageur, qui a fatalement le don de s’attirer des emmerdes où qu’il aille, sinon il n’y aurait pas de série. Mais la particularité de la chose c’est qu’il peut voyager n’importe où dans le temps et dans l’espace. Rien que ça. Imaginez les possibilités ! C’est autant casse-gueule que ca offre d’opportunités intéressantes, tout dépendant de l’audace des scénaristes. Mais où qu’il aille, ou quand, son vaisseau conserve la même apparence, à savoir celle d’une « Police Box ». Cabines de Police où l’on pouvait s’abriter, enfermer les voleurs en attendant des renforts, et appeler les autorités, aujourd’hui disparues. Et aussi capillo-tracté que cela soit visuellement, sachez que c’est expliqué de manière cohérente dans la série.




Nous avons donc un alien unique en son genre qui va où et quand il veut dans un vaisseau camouflé en Police Box. Mais autre point important de la série: les Compagnons. Depuis les débuts de la série, et encore aujourd’hui, le Docteur est un faux solitaire, qui a besoin de voyager avec quelqu’un (et c'est aussi un timbré qui a besoin d'être parfois ramené à la raison par des humains inférieurs). Le plus souvent, c’est une personne rencontrée inopinément au cours d’une de ses aventures, dont il s’éprend, et qui finit par l’accompagner pour une certaine durée. Les compagnons du Docteur se succèdent au fils des ans, certains restent longtemps, d’autres non. Cela permet ainsi de rafraichir la série, de changer les acteurs, et de lancer de nouveau cycles (le départ d’un compagnon correspondant souvent à la fin d’un arc, permettant de repartir sur de nouvelles bases ensuite).

Docteur, TARDIS, Compagnons. Schéma simple et à la base de la série. Ensuite, il y a la Terre, et plus particulièrement l’Angleterre. Parce que tout le monde sait que Londres est le centre du monde. Le Docteur est donc un amoureux de notre belle planète et de la race humaine (même si il a envie de nous baffer, désappointé par nos comportements prévisibles), mais son coup de cœur c’est la patrie de Shakespeare (tiens d’ailleurs on le voit dans un épisode Shakespeare soit dit en passant). Pour une série d’origine anglaise, c’est logique somme toute. Mais il est à noter que l’on évite par contre LE gros deus ex machina: les aliens ne parlent pas anglais ! Eh non ! Nous ne sommes pas dans Stargate, et une explication est trouvée au fait que tout le monde se comprenne dans la série. Pas forcément une explication en béton, mais au moins il y a un effort de crédibilisation de fait. Je m’égare.

Docteur, TARDIS, Compagnons, Angleterre. Il manque un truc. Si nous tenons là les constantes de la série à travers les âges, il ne faut pas oublier un dernier point. Les ennemis ! Si bien entendu, le Docteur aura toujours le don de se fourrer dans la merde et de s’attirer les hostilités des populations locales, il fallait des menaces de son standing, intemporelles. La principale ? Les Daleks. Une race d’hybrides mi-boites de conserve, mi-aliens, qui n’éprouvent pour seul sentiment que la haine, et exterminent tout ce qui n’est pas un Dalek. Simple et efficace. Censés avoir péri en même temps que les Seigneurs du Temps, leurs ennemis, ils se dépatouillent toujours pour s’en tirer (Murdoch Style). D’apparence on ne peut plus kitsh ils sont pourtant redoutables, surtout en grand nombre. Presque invulnérables par rapport à nous, pauvres humains primitifs, ils possèdent en prime LE truc qui fait SF: le rayon de la mort. La classe. Les Daleks sont souvent à l’origine de gros problèmes pour le Docteur, et les épisodes où ils apparaissent comptent parmi les meilleurs bien souvent. Et involontairement, ils sont aussi à l’origine de moments hilarants. Rien que leur catchphrase « EXTERMINAAAAATE » … ça donne le ton ! Bref si on devait donner UN méchant de Doctor Who, ne cherchez pas plus loin, ce sont eux. Mais il y en a d’autres, et notamment les Cybermens, des humains transformés en Cyborgs, vides de toute émotion. Ou encore le Maitre (The Master). Mais je ne vais pas en dire plus.




Revenons encore sur le Docteur. Si il combat le mal et plein d’autres choses cool, il le fait sans armes. Son seul gadget, c’est un Tournevis Sonique. Oui, oui, un Tournevis. Sonique. Véritable couteau suisse, il donne au personnage un aspect à la « McGyver » et est devenu un objet culte chez les fans.
Bien que d’apparence humaine, notre héros est bien plus complexe qu’il n’y parait. Il possède des facultés intrigantes, et la plus belle de toutes est sans conteste la régénération. Idée de génie des scénaristes, elle permet d’expliquer la longévité de la série, et aussi de faire tourner les acteurs. Le Docteur ne meurt pas. Enfin pas vraiment. Aux portes de la mort, il change. Il « évolue » en quelqu’un d’autre. Si le procédé lui permet de survivre et de conserver sa mémoire, il change d’apparence et de caractère. Cela permet de donner à chaque incarnation du Docteur un style propre et de passer un gros coup de balai sur la série ! Brillant ! En changeant plus ou moins régulièrement de personnages principaux et secondaires, la série se renouvelle donc constamment, permettant de prendre le train en marche. Si le risque est aussi que le changement soit parfois trop brutal, j’ai jusque là été grandement satisfait de ce que j’ai vu.

Donc en résumé, la série c'est: Docteur, TARDIS, Compagnons, Angleterre, Daleks, Tournevis.
C'est la base des constantes.




Bla-bla divers

Casting: Parler du casting de Dr Who serait un peu prétentieux. Il change tout le temps ! Notons tout de même que la série reprend en 2005 avec comme acteur principal Christopher Eccleston dans le rôle du Docteur (neuvième incarnation), avec à ses côtés Billie Piper qui interprète Rose Tyler, la première compagne de la nouvelle série (vous aurez pu voire cette actrice dans "Journal Intime d'une Call-Girl" pour information). Par la suite les acteurs/actrices se succèdent, et rares sont les déceptions. Je mettrai l'accent sur les prestations géniales de David Tennant (10ème Docteur) et Catherine Tate (qui incarne une des compagnes du Docteur). Ces deux là sont véritablement géniaux.

La musique: Murray Gold a véritablement contribué à donner un aspect épique à la série de par ses nombreuses compositions. Légères ou dramatiques, elles accompagnent avec perfection les meilleurs moments de la série. Ca fait du bien d'avoir de vraies compositions originales, classiques, et ca tranche un peu avec les séries américaines qui foutent nombre de titres plus ou moins connus (coucou Grey's Anatomy). Bon ok je critique mais j'adore quand même Grey's Anatomy. Bref. La musique de Murray Gold est tellement plébiscitée qu'elle a fait l'objet de concerts en Angleterre à des occasions diverses. Cela rejoint aussi ce que je disais sur l'aspect "phénomène culturel de Dr Who". Pour moi la musique est une part importante de la qualité d'une série, et de ce point de vue, Doctor Who cartonne.

Les scénarios: Les premières saisons comportent pas mal de "stand-alones", mais on retrouve aussi des arcs scénaristiques s'étendant sur plusieurs épisodes/saisons. Cela fait de l'ensemble de la série une oeuvre assez complexe à appréhender, et il est préférable de tout regarder, dans l'ordre. En commençant en 2005 bien sûr, puisque la première saison de la nouvelle série a été travaillée afin de rendre le tout indépendant des vieux épisodes. Ce qui est génial dans la série, c'est qu'elle a un potentiel scénaristique énorme ... et ne se prive de rien ! On peut aller où on veut et quand on veut ? Faisons-le, osons tout ! La fin de la planète Terre, Hitler, les deux guerres mondiales, Pompéi, le crépuscule de l'Univers, Mme de Pompadour (oui la France !), Winston Churchill, l'Empire Romain, les JO 2012, les dimensions parallèles, divers mondes aliens déjantés, paradoxes temporels complètement fous ... Ca part dans tous les sens ! Il est bon de voir que l'aspect SF de la série est poussé à son paroxysme. Si il est évident que tous les sujets ne seront pas forcément bien traités, il est bon de voir que la série ose. On ne peut pas leur enlever ça.

Le ton: Rares sont les oeuvres qui peuvent mêler à la fois comique et dramatique avec brio, parfois au sein d'une même histoire. Doctor Who le fait. On peut rire et verser une larme devant une même histoire. Ce contraste, on le retrouve chez le personnage principal, le Docteur. Si il change de caractère au gré de ses différentes incarnations, il y a certaines constantes. Il est à la fois incroyablement sage et ... incroyablement timbré. Complètement déjanté même. Parfois sombre, parfois léger, il a plusieurs facettes. Le plus souvent, la série fait dans la surenchère, et avec efficacité. Le kitsch est partout.


[center]


Actuellement: La série entamera sa septième saison d'ici cet automne. Elle compte donc 6 saisons de 13 épisodes chacune, avec entre chaque saison un ou plusieurs épisodes spéciaux (qui sont loin d'être facultatifs vis à vis de la trame scénaristique). Elle a donné naissance à deux spin-offs, The Sarah Jane's Smith Adventures, et Torchwood. Ce dernier a cartonné en Angleterre, et a pour personnage principal le Capitaine Jack, qui est apparu en premier dans Doctor Who.

En résumé, une série complètement WTFuckesque et attachante, bourrée d'humour british, que je vous conseille. Notez qu'à l'instar de Farscape, la série ne laisse pas forcément une bonne 1ère impression. De mon côté il m'a fallu regarder la première saison en entier avant d'être vraiment convaincu.

Voiçi la bande-annonce de la saison 5. Elle ne spoile pas, et permet de donner un petit aperçu de la série.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tricky38
Main Eventer
avatar

Messages : 1048
Age : 24
Localisation : Agglo de Grenoble
Humeur : Faut voir les spoilers ...

MessageSujet: Re: Series TV   Sam 28 Jan - 16:42

Bon, suite aux encouragements que j'ai reçu (sympa de votre part Smile ), je vais me lancer dans une review de Battlestar Galactica (même si je n'ai pas la plume de Nak). C'est parti !

Attention, possibilité de spoil ! Les descriptions des personnages en contiennent tout particulièrement, surtout ceux de la deuxième moitié






Issue de la série du même nom mise au jour par Glen A. Larson en 1978, elle fut réinventée par Ronald D. Moore. Rejetant les standards de la SF établis par Star Trek et Stargate SG-1, elle met en valeur les drames des personnages dans un environnement de survie (faisant au passage de nombreux emprunts à la SF militaire). Redristribuant les rôles (notamment celui de Starbuck et celui de Boomer qui deviennent des personnages féminins) et des brins d'histoire (les cylons sont une création de l'Homme), Ronald D. Moore souhaite imposer ses pesonnages pour montrer "l'imperfection de l'humanité" : le colonel Tigh est (fortement) alcoolique et Will Adama et Apollo ont une relation difficile tandis que les attentats suicides font rage ... Le Galactica a été redessiné, les effets spéciaux ont bien sûr été largement améliorés, et enfin la technologie prend volontairement des airs rétro.

Synopsis :

Les cylons, robots humanoïdes créés par les humains et dont ils sont devenus les ennemis jurés, ont complètement disparu de l'univers connu depuis la signature d'une trêve une quarantaine d'années plus tôt. Durant ce répit, les humains ont reconstruit leurs mondes (les Douze Colonies), créant de nouveaux vaisseaux et vivant désormais dans une certaine insouciance du passé. Le vieux battlestar Galactica, qui a rendu de fiers services lors de la première guerre contre les cylons, est sur le point d'être démilitarisé et transformé en musée.

C'est le moment que choisissent les cylons pour réapparaître, dotés de nouvelles technologies qui leur permettent de ravager à nouveau les douze colonies humaines. Protégé des virus informatiques ennemis par son obsolescence, seul l'antique Galactica parvient à résister à l'attaque et devient ainsi l'unique escorte militaire d'une flotte spatiale hétéroclite regroupant les derniers survivants de l'humanité. Afin de se donner un nouvel espoir, la flotte de réfugiés part alors en quête d'une mythique treizième colonie qui porterait le nom de « Terre » tandis que les cylons se lancent à leur poursuite, déterminés à les exterminer.
Personnages :
William "Bill" Adama (Edward James Olmos) : Commandant du 'Battlestar Galactica', les cérémonies célébrant sa retraite s'achevaient lorsqu'eut lieu l'attaque cylon sur les colonies. Vétéran des combats, ancien pilote chevronné, c'est un homme meurtri par la mort de son deuxième fils Zak lors d'un vol d'entraînement, dont son autre fils, Lee, le tient pour responsable. Homme posé, il prend la tête des forces armées humaines après l'holocauste. D'abord tenté de poursuivre une lutte suicidaire contre les Cylons, il se rallie finalement aux vues de la présidente, la guerre étant perdue, la survie de la race humaine devant être assurée. Le premier, il va évoquer la mythique treizième colonie et annoncer qu'ils vont faire route vers la Terre.
Lee "Apollo" Adama (Jamie Bamber) : Fils aîné du Commandant Adama avec qui il entretient des rapports très conflictuels, lui reprochant la mort de son frère, il est pilote et devient Chef d'escadrille du 'Battlestar Galactica' après l'holocauste. Très légaliste et démocrate, il se rapproche de la présidente après avoir sauvé son vaisseau et devient son conseiller personnel pour les questions militaires. Il est très proche de Starbuck, ancienne fiancée de son défunt frère, avec qui il entretient une relation ambigue.
Laura Roslin (Mary McDonnell) : Ancienne enseignante, ministre de l'éducation du gouvernement colonial, elle est 43ème dans l'ordre de succession lorsqu'a lieu l'attaque Cylon. Propulsée à la présidence, elle prête serment le jour-même se retrouvant à la tête des 50.000 survivants. Elle convaint le Commandant Adama que la guerre contre les Cylons est perdue et qu'il convient désormais de sauver la race humaine. Atteinte d'un cancer en phase terminale, cette femme intelligente va s'efforcer de défendre ses valeurs et d'agir au mieux pour les survivants. Décidée, elle va souvent se heurter aux vues des militaires.
Kara "Starbuck" Thrace (Katee Shackhoff) : Insolente, arrogante, pilote prodige, Kara prend toujours un malin plaisir à provoquer ses interlocuteurs, en particulier Tigh, envers lequel elle témoigne d'un mépris sans borne. Elle est justement en détention pour s'être battue avec lui, lorsque l'assaut Cylon a lieu, cela lui sauvant indirectement la vie. Elle fut fiancée à Zak Adama, avant la mort du jeune homme, dont elle se sent responsable : à l'époque instructeur, elle avait en effet refusé de le recaler à son test de vol alors qu'il n'avait pas le niveau. Elle l'avoue d'ailleurs à Lee, avec lequel elle entretient une relation très forte et ambigue, puis au commandant Adama.
Sharon "Boomer" Valerii (Grace Park) : Pilote très douée de raptor, appréciée au sein de la flotte coloniale, Boomer est en réalité une Cylon, programmée pour croire qu'elle est humaine. Femme douce, instable émotionnellement, aux allégeances fluctuantes, elle s'éprend de Tyrol à bord du Galactica, tandis que sur Caprica, une de ses copies rejoint et aide Helo dans son périple pour rejoindre le 'Battlestar Galactica'.
Gaius Baltar (James Callis) : Génie à l'égo surdimensionné et à la libido hors de contrôle, Gaius est le responsable involontaire de l'holocauste et de la destruction des Douze Colonies. Depuis deux ans, séduit par une superbe femme fatale qui est en réalité une Cylon, il lui avait donné accès au système militaire colonial de défense, lui permettant ainsi d'y introduire un virus Cylon. Sauvé in extremis de l'hiver nucléaire de Caprica par Helo qui lui cède sa place à bord du raptor de Sharon, il apprend que Six lui a implanté une puce dans le cerveau grâce à laquelle il peut la voir et lui parler partout et n'importe quand, sans que personne n'en sache rien. La Cylon va exercer des pressions déterminantes sur les prises de décision du scientifique à bord du 'Battlestar Galactica'.
Numéro 6 (Tricia Helfer) : Elle est la sixième de douze modèles Cylons d'apparence humaine. Elle séduit le docteur Baltar pour accéder au système colonial de défense, néanmoins, elle lui sauve la vie le jour de l'attaque Cylon sur Caprica, affirmant l'aimer. Manipulatrice, parfois douce mais souvent autoritaire, lui soufflant ses réponses, elle reste en contact avec lui grâce à une puce qu'elle a lui a implantée.
- - - - -
Anastasia "Dee" Dualla (Kandyse McClure) : Dee est officier de seconde classe à bord du Galactica. Elle travaille au poste des transmissions inter-vaisseaux. Dee a une relation avec Billy Keikeya, le conseiller du Président Laura Roslin. Duala a beaucoup de respect pour son commandant Adama qui est pour elle une figure paternelle. Malgré sa relation avec Billy, elle nourrit des sentiments pour Lee.
Billy Keikeya (Paul Campbell) : Jeune homme frêle et réservé, Billy va voir sa vie encore plus bouleversé après l'attaque des cylons. Il va en effet être choisi par la nouvelle présidente des colonies pour devenir son bras droit et plus proche conseiller. Si la tâche est rude, puisque tout est à reconstruire, le jeune va se montrer droit et compétent et surtout toujours fidèle à son mentor.
Quartier Maître Galen Tyrol (Aaron Douglas) : Le quartier maître est un des principaux rouages sur le Galactica. C'est lui qui régit le pont et qui coordonne la réparation des différents vaisseaux. Il a une relation avec tour à tour Boomer, jusqu'à ce qu'il découvre son secret. Il aura ensuite une relation avec Cally. Elle lui donnera d'ailleurs un enfant, qu'il fera tout pour protéger en devenant un des leaders de la résistance.
Tom Zarek (Richard Hatch) : Ancien grand révolutionnaire quand les colonies n'avaient pas encore été attaqué, Tom Zarek est alors emprisonné sur un vaisseau quand il organise la libération des prisonniers. Réhabilité, il aura de grandes ambitions politiques avant de se ranger au côté de Roslin.
Saul Tigh (Michael Hogan) : Il est le second sur le Galactica. Tigh a un très fort penchant pour l'alcool. Un problème d'alcool qui va lui valoir l'irrespect de pas mal de personnes sur le Galactica. Il a d'ailleurs de gros problèmes d'autorité avec Kara qui ne souci pas de son grade. Heureusement pour lui, il gardera toujours l'amitié du commandant Adama. Sur New Caprica, Tigh deviendra un des leaders de la résistance et le payera chère.
Felix Gaeta (Alessandro Juliani) : Jeune officier du commandement du Galactica, Felix Gaeta a de lourdes responsabilités. C'est lui qui a la charge de de la tactique, des systèmes du bond PRL et des systèmes informatiques utilisés sur le Galactica. Fidèle à Adama, il sera tout de même séduit par le génie de Gaius Baltar et deviendra son bras droit quand celui deviendra Président des colonies. Quand les cylons attaqueront New Caprica, Felix déçu par Baltar, donnera des informations clés à la résistance.
Karl "Hello" Agathon (Tahmoh Penikett): Agathon est ECO (Officier de contre-mesures électroniques) et responsable DRADIS sur un Rapace du Galactica. Il faisait équipe avec Boomer. Pour permettre à celui qu'il considère comme le plus grand scientifique, Gaius Baltar, de quitter Caprica en vie, Helo a décidé de lui céder sa place. Il ne revient donc pas sur le Galactica et évite de croiser la route des cylons. Karl aura une relation avec l'une des Sharron avec qui il aura un enfant. Sa relation lui mettra beaucoup de monde à dos.
Pour ne pas vous spoiler, je ne vous dévoile pas les autres personnages important ...
L'Histoire :
Saison 1 :
Spoiler:
 


  • Des cylons à forme humaine existent et sont dans la flotte. Ces infiltrateurs peuvent ne pas connaître leur réelle nature, comme Sharon Valerii.
  • Laura Roslin traite son cancer avec des extraits de chamalla. Cette plante provoque des hallucinations qui semblent correspondre aux écritures de la pythie.
  • Les faits autour de la mort de Zak Adama restent un contentieux entre Lee Adama et son père, William Adama. Kara Thrace leur révèle la vérité, ce qui leur permet d'entamer un processus de réconciliation.
  • Gaïus Baltar a pour tâche de créer un détecteur de cylons. Tandis que ses premiers essais étaient faits pour duper, il perfectionne le système pour ensuite cacher les résultats de peur que l'on découvre son implication dans la destruction des Douze Colonies.
  • Le Galactica doit gérer des problèmes basiques liés au vaisseau et aux humains, dont un approvisionnement d'eau et de fuel.
  • Les croyances religieuses des Coloniaux sont polythéistes, alors que celles des cylons sont monothéistes de nature et leur indiquent qu'ils étaient destinés à détruire l'humanité.
  • Le lieutenant Sharon Valerii commence à se poser des questions quant à sa propre nature : est-elle ou non un cylon ?
  • Helo, survivant sur une Caprica occupée par les cylons, est impliqué dans un plan mystérieux dirigé par d'autres cylons humanoïdes, dont une copie de Sharon Valerii.
  • Les cylons semblent connaître les Écritures de la pythie mieux que les Coloniaux et manipulent ou anticipent les événements basés sur ces écritures.
  • La flotte entière et ses chefs sont testés encore et encore par eux-mêmes et par les cylons alors qu'ils arrivent au point d'origine de l'humanité, Kobol, et tentent de découvrir les secrets de la treizième colonie, la Terre.
Saison 2 :
Spoiler:
 

  • Le colonel Tigh commande la flotte lorsqu'Adama est en incapacité, déclarant la loi martiale.
  • Suite au massacre du Gidéon, la flotte se divise en deux factions : ceux qui supportent Adama, et les autres qui soutiennent Roslin et Zarek.
  • Kara Thrace et Karl Agathon découvre un mouvement de résistance sur Caprica.
  • Les cylons ont régulièrement enlevé les femmes humaines afin de les inséminer artificiellement avec des ovules hybrides, créant des fermes de fécondation sur Caprica. Leurs essais ont échoué.
  • Une expédition sur Kobol trouve à l'intérieur de la tombe d'Athéna des instructions pouvant mener la flotte à la Terre.
  • Starbuck et Helo reviennent sur le Galactica depuis Caprica ; il devient un paria à cause de sa relation avec Sharon Valerii, qui est enceinte du premier enfant hybride humano-cylon.
  • Cally Henderson tue la copie de Sharon Valerii présente sur le Galactica.
  • Roslin et le quorum des Douze est réinstitué.
  • Trois nouveaux modèles de cylons humanoïdes sont révélés : Simon, D'anna Biers et Cavil.
  • Le chef Tyrol et son équipe créent un prototype de vaisseau de bataille discret, le Blackbird.
  • La flotte rencontre un autre battlestar qui a survécu à l'attaque, le Pegasus, commandé par l'amiral Helena Cain.
  • William Adama devient amiral et le Pegasus rejoint la flotte.
  • Les Coloniaux trouvent une imposante flotte cylonne gardant un gros vaisseau de la résurrection, responsable de la large portée de transmission de conscience des cylons humanoïdes lors de la destruction de leur corps.
  • Le Galactica et le Pegasus s'engagent dans un combat contre les cylons et détruisent le vaisseau de la résurrection. C'est un coup majeur contre les cylons qui les force à revoir leur stratégie de destruction de la flotte.
  • Le Pegasus passe par trois commandants consécutifs, le premier étant tué par un cylon, le second tué par les contrebandiers du marché noir et le troisième lors d'une bataille contre trois basestars cylons. Lee Adama est promu commandant du Pegasus.
  • Poussé par Tom Zarek, le professeur Baltar déclare être candidat à la présidentielle.
  • Divers mouvements de résistance se lèvent dans la flotte, dont un mené par un cylon (Gina). Baltar donne à cette dernière une bombe nucléaire.
  • La fille hybride de Sharon et de Helo naît prématurément et est cachée de ses parents grâce à une mère de remplacement dans la flotte.
  • Starbuck mène une mission de sauvetage sur Caprica pour sauver les survivants.
  • Une planète à peine habitable est découverte dans une nébuleuse, fournissant à Baltar, mis à mal dans sa campagne présidentielle, une voie de sortie.
  • Gina, sur le Cloud 9, fait exploser l'engin nucléaire donné par Baltar. Cette explosion détruit plusieurs vaisseaux et tue des milliers de personnes.
  • L'élection présidentielle se termine, ouvrant une voie royale à Baltar. La planète, baptisée New Caprica, est colonisée tandis que les vaisseaux restant forment la flotte de défense de New Caprica.
  • Les cylons localisent New Caprica près d'un an après, grâce à la piste des radiations de l'ogive nucléaire qui a explosé. Ils envahissent la planète et Baltar n'a d'autre choix que de se rendre, tandis que les vaisseaux en orbite la quittent.
  • Saison 3 :
    Spoiler:
     

  • Occupation de New Caprica par les cylons et organisation de la résistance ;
  • destruction du Battlestar Pegasus ;
  • découverte de quatre des cinq derniers cylons inconnus par le spectateur ;
  • procès de Baltar.
  • Razor Fashbacks et Razor:
    Spoiler:
     

    Le film se concentre sur l'histoire du Battlestar Pegasus, il se passe juste après la promotion de Lee Adama en tant que commandant du Battlestar Pegasus, de fréquents flashbacks montrent les événements vus du Pegasus entre l'attaque des Cylons et le présent, deux flashbacks montrent des événements de la première guerre contre les Cylons (un sur l'amiral Helena Cain, fuyant l'attaque des Cylons sur Tauron alors que sa petite sœur était tuée par les machines, un autre sur la découverte d'un centre de recherche Cylon visant à fabriquer un hybride cylon/humain).

    Les différents flashbacks montrent les événements suivants :


    • l'attaque des Cylons sur le port d'attache du Battlestar Pegasus, le vaisseau fait un bond P.R.L 'au hasard' pour échapper aux Cylons
    • la décision de l'amiral Cain de mener une guérilla contre les Cylons
    • l'attaque d'une base Cylon (Steve Bacic apparaîtra en tant que le second original du Pegasus, qui comme Jack Fisk l'a dit dans un épisode précédent, a été tué d'une balle dans la tête par Cain pour avoir refusé de lancer l'attaque)
    • la découverte de la présence d'un agent Cylon Numéro Six à bord, spécialiste des réseaux informatiques du vaisseau, elle est l'amante de Cain
    • la rencontre avec des survivants civils des Colonies, leurs vaisseaux seront pillés de tout le matériel utile au Pegasus, certains civils seront intégrés à l'équipage du Pegasus, l'amiral Cain ordonnera l'exécution des familles de tous ceux qui refuseront de venir à son bord, les autres vaisseaux seront abandonnés à leur sort.
    Saison 4 :
    Spoiler:
     

  • Alliance avec les cylons rebelles
  • Découverte de la terre
  • Mutinerie générale dans la flotte
  • Mort de certains personnages
  • Retour de certains personnages
  • Divers :
    La musique : Ce qui se fait de mieux en matière de musique pour la TV. La bande-son du pilote est de Richard Gibbs, la suite est de Bear McCreary
    Les dérivés : Un Comics, les CD de la bande-son du pilote et des différentes saisons, les livres (Saison 1 à 3 ; écris après la série), des jeux vidéos (Beyond The Red Line, Battlestar Galactica, Battlestar Galactica - Edge of Apocalypse et bien sûr Battlestar Galactica Online)
    Ordre de visionnage : Après le pilote de 3h vient la Saison 1, suivie par la Saison 2, suivie par The Resistance (Web-série). La Saison 3 vient ensuite, suivie par Razor Flashback & Razor. Suit ensuite la Première partie de la Saison 4 (épisodes 1 à 10) que vient entrecouper The Face of the Ennemy (Web-série) qui introduit la Seconde partie de la Saison 4. La série initiale se termine sur The Plan.

    Actuellement :
    Une série dérivée, Caprica, a été diffusée en 2010. En s'écartant du style et du contenu de Battlestar Galactica, elle se veut accessible à un public n'ayant jamais vu cette dernière. La série a pour décor la planète fictive de Caprica, cinquante-huit ans avant les événements racontés dans Battlestar Galactica. Elle présente l'histoire de Caprica avant la rédaction et la ratification des « Articles de la Colonisation » destinés à unir les douze planètes et créer les Colonies Unies de Kobol. Le système stellaire est alors en paix et ses habitants vivent dans des sociétés qui ne sont pas tellement différentes des nôtres. Mais l'importance de la technologie et une avancée considérable en robotique permet de réaliser un vieux rêve : concilier intelligence artificielle et corps mécaniques à travers les premiers robots vivants, les cylons. Leur création entrainera la première guerre contre les cylons. La série tourne autour de deux familles : les Adama et les Graystone. Joseph Adama est le père du futur commandant du Battlestar Galactica, William Adama. Cet avocat qui s'est illustré dans la défense des droits civiques devient un opposant aux expériences sur l'intelligence artificielle et les cylons. Ces derniers sont la création des Graystone, propriétaires d'une grande entreprise informatique.
    Une autre série dérivée, Battlestar Galactica: Blood & Chrome, est en projet. Le pilote aura lieu au cours de la 10ème année de la première guerre contre les Cylons, quand le jeune pilote de Viper Bill Adama, alors âgé d'une vingtaine d'années, est assigné au dernier vaisseau de la flotte, le Galactica. Etant tête brûlé, il est chargé d'une mission secrète particulièrement dangeureuse qui pourrait, si elle réussit, changer le cours de l'histoire...

    Voilà, c'est tout pour aujourd'hui ! Un grand merci à Wikipédia, qui m'aura bien aidé.

    J'espère vous avoir donné envie !
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Tricky38
    Main Eventer
    avatar

    Messages : 1048
    Age : 24
    Localisation : Agglo de Grenoble
    Humeur : Faut voir les spoilers ...

    MessageSujet: Re: Series TV   Sam 28 Jan - 19:15

    Vu que j'ai donné les liens à Nak et Meryhor en cette fin d'aprem, je vous les propose aussi Smile

    J'ai des liens pour DL Battlestar Galactica :

    - La VF en HD (720p) via RapidShare

    - La VOSTFR en qualité moyenne via un hébergeur no-name

    Contactez-moi si ça vous intéresse !
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Bebert
    Cesaro
    avatar

    Messages : 581
    Age : 29
    Localisation : Rouen

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 29 Jan - 14:00

    Voila je sais pas si certain on suivit la Série Chuck qui sait terminé vendredi soir au USA après 5 saison, une série pleine d'humour et d'action mélangé. Le dernier épisode était un parallèle avec le premier qui fut excellent pour ma part.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Nak
    Pénélope du forum
    avatar

    Messages : 2342
    Age : 26

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 29 Jan - 16:01

    Bebert a écrit:
    Voila je sais pas si certain on suivit la Série Chuck qui sait terminé vendredi soir au USA après 5 saison, une série pleine d'humour et d'action mélangé. Le dernier épisode était un parallèle avec le premier qui fut excellent pour ma part.

    Je suivais aussi cette série. J'ai bien aimé le final, qui permet de clore la série sur une très belle note en évitant le happy end de base. Seul point noir, le bad guy en carton. Ils auraient mieux fait de garder Decker ou Shaw, plutôt que de mettre ce type sorti de nulle part pour les trois derniers épisodes. Par contre, question à la con:

    Spoiler:
     

    Enfin bref très belle série bien décalée que j'aurai vraiment apprécié.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Showtime
    Administrateur
    avatar

    Messages : 6627
    Age : 23
    Localisation : Under a six sided ring
    Humeur : Aqueuse

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 29 Jan - 16:12

    Nakou pour Dr Who j'aimerais bien regarder mais tu me conseillerais quel saison et quel Docteur ? Pour conmmencer

    _________________

    Pool catch:
     
    [size=12]Showtime[/size]

    Xavier Woods - Rollins -Big Cass - AJ Styles - Alberto Del Rio - Ambrose
    Heath Slater - Jack Swagger - Erick Rowan - Kane
    Becky Lynch Paige
    Alexander Wolfe

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Nak
    Pénélope du forum
    avatar

    Messages : 2342
    Age : 26

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 29 Jan - 16:16

    Franchement débute avec la saison 1 (de 2005). Tous les docteurs sont super chacun à leur manière, et ca permet de saisir la globalité de l'intrigue. J'ai des liens en VF mais la VO se trouve facilement pour peu que tu sois bilingue.

    Si tu veux plus de détails:

    Spoiler:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Onclesam64
    VIP
    avatar

    Messages : 10351
    Age : 29
    Localisation : au 7ème ciel avec Beth, Nattie, Serena et Daffney
    Humeur : Pourriture communiste !

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 29 Jan - 16:22

    Un message à l'attention de Forest Whitaker : "Criminal Minds : Suspect Behavior" , t'aurais pas du

    _________________


    Palmarès WFA:
     

    Récompenses:
     

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Showtime
    Administrateur
    avatar

    Messages : 6627
    Age : 23
    Localisation : Under a six sided ring
    Humeur : Aqueuse

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 29 Jan - 16:22

    J'essayerai la VO, depuis que j'ai découvert que les Français ont osé doubler Zach Braff par le gars qui double Fry dans Futurama et Tommy Cornichon dans les Razemockets


    EDIT :

    +1000 Tonton

    _________________

    Pool catch:
     
    [size=12]Showtime[/size]

    Xavier Woods - Rollins -Big Cass - AJ Styles - Alberto Del Rio - Ambrose
    Heath Slater - Jack Swagger - Erick Rowan - Kane
    Becky Lynch Paige
    Alexander Wolfe

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Bebert
    Cesaro
    avatar

    Messages : 581
    Age : 29
    Localisation : Rouen

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 29 Jan - 16:53

    Nak concernant ta question

    Spoiler:
     

    Il est vrai que le méchant apparait un peu comme un cheveux sur la soupe, Shaw aurait fait vraiment un final plus réaliste par rapport au scénario des 3 derniers épisodes
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    tee
    Main Eventer
    avatar

    Messages : 1145
    Localisation : Toulouse

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 5 Fév - 1:27

    J'aimerai vous présenter brièvement une série que je viens de finir et que j'ai adoré !






    Death Valley



    Death Valley est une série américaine d'horreur (ayant également les traits de caractéristiques d'un sitcom) créée par Eric Weinberg, Curtis Gwinn et Michael Cummings et est diffusée sur la chaine musicale du câble MTV. La première saison compte 12 épisodes de 22 minutes à son actif mais heureusement pour les fans de cette série (comme moi) la chaîne a annoncé officielement sur son compte twitter une saison 2.

    Synopsis : Pour vous mettre dans la contexte la série débute alors que le phénomène date d'un an. En effet depuis cette date des vampires, loups-garous et des zombies sont mystérieusement descenduent dans les rues de la vallée de San Fernando en Californie. En réaction, faute de comprendre la raison mais dans l'idée de limité la contamination, la LAPD (la police de Los Angeles en Californie) ont décidés former l'Undead Task Force (UTF) qui doivent contenir les monstres qui errent dans les rues de la vallée de San Fernando et mettent en danger la vie des habitants. Une équipe de tournage est incorporé dans le groupe de policier pour documenter les rencontres qu'ils font avec les monstres.







    Les personnages de la série sont (de gauche à droite) :

    - Agent Billy Pierce : Le personnage déjanté de la bande, véritable homme à femmes, il agit et parle très souvent sans réfléchir.

    - Agent Joe Stubeck : Le Monsieur "sérieux" de la brigade, marié et père de 2 filles, il est le coéquipier de Billy Pierce.

    - Agent Kirsten Landry : La nouvelle recrue de l'équipe. Derrière ce jeune bout de femme, se cache une vraie guerrière qui n'hésite pas à aller au combat.

    - Capitaine Frank Dashell : Le chef du service, plein de sérieux, d'autorité mais aussi un peu fou et souvent à côté de la plaque.

    - Agent Carla Rinaldi : Coéquipière de "John John", difficile de cerné sa personnalité, si ce n'est que c'est une femme forte qui ne se laisse pas marcher dessus.

    - Agent John "John-John" Johnson : Sous le charme de sa coéquipière, il veille à l'oeil sur elle et recherche souvent son admiration.


    Dernière édition par tee le Dim 5 Fév - 2:23, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Tricky38
    Main Eventer
    avatar

    Messages : 1048
    Age : 24
    Localisation : Agglo de Grenoble
    Humeur : Faut voir les spoilers ...

    MessageSujet: Re: Series TV   Dim 5 Fév - 2:15

    J'ai enfin pris le temps de lire les reviews de Nak et de Tee !

    - Pour Nak, chapeau pour la plume ! C'est vrai que les possibilités sont énormes, ce qui a permis de faire autant de saison ... C'est pas trop le genre de SF que j'affectionne mais j'y jetterai peut être un coup d'oeil après avoir fini mon programme chargé (si je les trouve en streaming)

    - Pour Tee, même si c'est pas (du tout) mon style de série, je conçois que ça peut être bien tentant, j'espère donc que tu ne sera pas déçu par la suite !

    Sinon je continue à voir Terra Nova en VF sur Canal+ (et je suis en train de les DL). Je suis convaincu sur le concept, mais sur la forme c'est vrai qu'ils piétinent un peu ... J'ai l'impression qu'ils en gardent sous la pédalle, comme si ils avaient peur de ne pas pouvoir se renouveler, c'est curieux ... M'enfin, la réalisation est superbe et puis, c'est comme au catch, faut pouvoir voir le tout avant de juger Smile
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Orange Sanguine
    Spécialiste Indy depuis 1845
    avatar

    Messages : 8230
    Age : 15
    Localisation : Akihabara (un jour peut-être)

    MessageSujet: Re: Series TV   Lun 27 Fév - 23:55

    Ici aussi je lance un petit sondage, et cette fois concernant votre préférence sur la langue utilisé lors de votre visionage de séries.

    Puisque je lance le débat, je vais en profiter pour répondre^^, personnellement j'attends toujours la sortie de la VF pour matter les séries concerné (je n'ai pas encore vue ni la saison 6 de Dexter, ni la saison 2 de Waling Dead etc...).

    Il y a plein de raisons à cela, déja car je me tape déja pas mal de sous titrage entre les différents mangas et film Etranger pas assez populaire pour avoir une trad. Française (et pas que des films Japonais Smile , mais aussi Nordique et d'Amerique du Sud) et pis parce que je trouves que le doublage Français des séries n'est pas du tout mauvaise (ex: Misfits, Dexter etc...).

    En faite, le seul point négatif est l'attente de l'arrivée de la VF qui fait que je regarde une série entre 6 mois et 1 ans après sa diffusion Américaine.


    Et vous alors, vous êtes plutot ?

    _________________
    Bitch... moan... complain... Repeat. Welcome to the IWC.
    Bubba Ray Dudley

    "From now on, when I refer to the "IWC", I am referring to "Incessant Wrestling Complainers."
    Joey Styles


    Même Io Shirai peu pas test Oedo Tai

    Palmarès Perso:
     
    Palmarès WFA-WAF:
     

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    tee
    Main Eventer
    avatar

    Messages : 1145
    Localisation : Toulouse

    MessageSujet: Re: Series TV   Mar 28 Fév - 0:19

    VOST(FR) pour moi ! Aucun mauvais doublage possible, bien que quelques fois les ST soient approximatifs et qu'il y ait des fautes d'orthographes, je préfère. Puis généralement j'ai beaucoup de mal avec les voix françaises, je trouve qu'elles ne collent pas souvent aux personnages. J'aimerai vraiment regarder en VO, malheureusement, faut avoir un sacré niveau en anglais ^^'
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Flying Panda
    Administrateur
    avatar

    Messages : 2534
    Age : 33

    MessageSujet: Re: Series TV   Mar 28 Fév - 0:34

    Vostfr dans la majorité des cas. Il peut m'arriver de regarder un épisode d'une série en VO, je ne capte pas toutes les subtilités en anglais mais je comprend le sens général des dialogues, mais ça reste rare.

    J'en suis arrivé à un point où j’exècre la VF. Même si certaines séries comme Scrubs sont parfois bien doublées, je ne supporte tout simplement pas les voix françaises. Je trouve aussi que le doublage dénature l'idée générale du texte, notamment lorsqu'il y a des approximations un peu hasardeuses dues à une méconnaissance des spécificités de la culture du pays d'origine de la série.

    De plus l'effet n'est pas le même selon que la série est en VF ou en VO. Un exemple frappant la fin de Cow Boy Bebop. J'ai regardé la même scène en japonais (sous-titré) et en français ben autant l'original m'a émerveillé autant la seconde m'a donné des envies de meurtres tellement c'était mal géré.

    Après je peux comprendre qu'on préfère la VF. C'est vrai que c'est chiant d'essayer de suivre l'image tout en lisant des textes mais c'est un coup à prendre. Pis c'est un excellent moyen de progresser en anglais (ça et le catch). Au fur et à mesure on arrive à se détacher du texte et à comprendre les mots plus facilement selon les accents (l'accent anglais par exemple est très facile à capter. On peut facilement s'en rendre compte lorsque Wade Barrett ou surtout William Regal s'expriment).
    D'ailleurs ça permet de combler une des grosses lacunes du système scolaire français pour ce qui est de l'apprentissage des langues, le manque d'exercice orale (non il n'y a pas de jeux de mots vaseux). On fait beaucoup trop d'écrit et pas assez de compréhension orale alors que c'est la base de l'apprentissage d'une langue. C'est pour ça qu'on est à la ramasse dans ce omaine là (enfin c'est une des raisons).
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Godot
    Hall Of Famer
    avatar

    Messages : 4735
    Age : 27
    Localisation : Dans le TARDIS.

    MessageSujet: Re: Series TV   Mar 28 Fév - 0:52

    Pour moi tout dépend de la série.
    Certaines sont vraiment très mal traduite alors dans ce cas je préfère la VOST. Le premier exemple qui me vient est Friends qui est bien plus drôle en anglais qu'en français. D'ailleurs cette série doit être l'une des plus mal traduite de l'histoire tant les deux versions n'ont strictement rien a voir. Durant ma période manga, je ne les regardais qu'en VOST également pour les même raisons que Friends.
    Par contre, il ne faut pas tomber n'ont plu dans le catastrophisme en disant qu'elle sont toutes mal traduites. La VF de Dr House est pas mal.
    Mais surtout, les versions françaises des Simpson et de Futurama sont pour moi de grosse réussite, je préfère largement notre version.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Sharpshooter
    VIP
    avatar

    Messages : 6431
    Age : 27
    Humeur : Can it wait for a bit? I'm in the middle of some calibrations

    MessageSujet: Re: Series TV   Mar 28 Fév - 1:07

    A de très très rares exceptions, je ne regarde que de la VOST.
    Déjà parce que j'étudie dans le milieu du cinéma, et qu'il est insensé d'étudier un film ou un épisode de série télé autrement que dans sa langue originale. De deux, vu que je suis beaucoup de séries selon le calendrier US, pas le temps d'attendre la VF. De trois, il y a des genres de séries où la traduction française est, par définition, un carnage. Le pire c'est les sitcoms : il n'y a pas de genre télévisé plus culturellement dépendant de son pays de production que la sitcom. Entre les jeux de mots, les références culturelles... c'est simple, il y a des tas de sitcoms que je n'imagine même pas doublées en français. Si vous aimez une sitcom en VF, vous ne pourrez que l'aimer encore plus en VOST. A part les "vieilles" sitcoms que je regardais plus jeunes (Friends, Scrubs, les premières saisons de Mon Oncle Charlie, That 70's Show...), je ne peux plus rien regarder du genre en français, tant des séries comme How I Met Your Mother et surtout The Big Bang Theory sont mutilées lors de leur passage au français.

    Les seules très rares exceptions, c'est sur des séries que je ne suis pas assidûment du style Les Simpsons (qui en plus bénéficie d'une VF excellente, tout le monde le dit). Les très très rares animes que je regarde, c'est aussi en VF car les voix japonaises d'anime me gonflent vite, je décroche facilement. Et à mes yeux, Dr House peut aussi être une exception, je la suis en VOST par commodité, mais je trouve sa VF de très très grande qualité, le timbre de Féodor Atkine convient à merveille au personnage de House.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Tricky38
    Main Eventer
    avatar

    Messages : 1048
    Age : 24
    Localisation : Agglo de Grenoble
    Humeur : Faut voir les spoilers ...

    MessageSujet: Re: Series TV   Mar 28 Fév - 7:30

    Eh ben moi je ne regarde qu'en VF ! Je trouve que les séries que je visionne sont très bien doublées et que les voix collent aux personnages ; et comme elles sont suffisament synchronisées pour que je remarque pas les petits décalages, j'y prends un vrai plaisir, que ce soit pour Battlestar Galactica, Stargate ou les autres Smile Saul bémol : comme il y a moins de doubleur français que d'acteurs anglais, on retrouve des fois les mêmes voix dans des séries différentes, ça fait tout bizarre ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Flying Panda
    Administrateur
    avatar

    Messages : 2534
    Age : 33

    MessageSujet: Re: Series TV   Mar 28 Fév - 9:27

    Godot a écrit:

    Mais surtout, les versions françaises des Simpson et de Futurama sont pour moi de grosse réussite, je préfère largement notre version.

    D'accord sur ce point mis à part la saison 4 de Futurama (rendez-nous Bender !!) et les dernières des Simpsons (mais bon le mec qui faisait les voix de Krusty et Skinner est décédé donc on peut difficilement leur en vouloir).
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Series TV   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Series TV

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 3 sur 37Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 20 ... 37  Suivant

     Sujets similaires

    -
    » Transfert rugby des series LOL
    » Only Mini by Master series
    » NASCAR Whelen All-American Series Awards Banquet 2010
    » ASHURA GREY SERIES de ILLEX
    » [VDS] vend 600 fazer blacks series

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Loisirs :: Culture générale :: Littérature/Cinéma-