Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics à commencer, c'est par que ça se passe !
Notre débrief de AEW Double Or Nothing est ici

Partagez | 
 

 WFA RAW du 15 février 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 15:42

Alors que nous ne savions toujours pas si le show serait prêt à temps, vous avez le droit à un élément de réponse :


Spoiler:
 

Dans moins de trois heures, mes petits agneaux, vous allez goûter à du très lourd!


Dès le pré-show, Ted DiBiase viendra récupérer la ceinture intercontinentale au Jobber Jungle, entouré de ses deux avocats!

Ensuite, Seth Rollins ouvrira le show! Il a des choses à dire à ses futurs adversaires et au GANG!

En parlant de futur adversaire dans l'Elimination Chamber pour la ceinture poids-lourd, nous connaitrons le troisième nom ce soir, en main event : John Morrison VS Randy Orton!

Mais l'Elimination Chamber de Smackdown ne sera pas en reste, puisque nous connaitrons celui qui rejoindra The Pope et Brock Lesnar. DH Smith vs Bobby Roode! Mais l'opener a finalement été réservé par le GANG!

A propos du GANG, Hunico va devoir montrer ses muscles devant le champion Pure Daniel Bryan, Cesaro veut prouver qu'il n'est pas le maillon faible, Orton veut retrouver la ceinture qu'il a perdu voilà un an et DiBiase et de Burchill feront surement des coups fourrés!

Sans oublier les divas! Mickie James veut encore placer ses pions sur l'échiquier pour mieux préparer son match contre Britani Knight!



Voilà une partie du programme! Et vu la qualité de la box, nous essayerons de crier "POOOOOOSTTTT" mais sinon voilà les horaires des postages:

-18h30 : pré-show
-19h: Opener
-19h20 : message 2
-19h40 : message 3
-20h: message 4
-20h20 : main event

A tout à l'heure!


Dernière édition par Batman&Robin le Dim 15 Fév - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diabolo
Hype Bro
Diabolo

Messages : 226

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 16:02

Je serais présent Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frog Splash
Champion
Frog Splash

Messages : 1694
Age : 23
Humeur : Enjoy the moment !

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 16:02

Je serai là Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JGabriel68
Hall Of Famer
JGabriel68

Messages : 4907
Age : 24
Localisation : Atlanta, GA

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 18:25

Je suis en place Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 18:30

-Pardon! Poussez-vous! Excusez-moi!
-Maitre Dubon-Mo...
-J'ai dit que je ne répondrai plus à aucune question, messieurs!

L'homme écarte le parterre de journalistes qui l'entoure en se dirigeant vers le lieu du rendez-vous. Pour une fois, ce n'est pas dans un tribunal mais dans un bar, l' Jobber Jungle, où il se rend. Même s'il n'aime pas perdre son temps dans cette stupide histoire, il est extrêmement bien payé pour cela. Sa taille et sa masse ont raison des micros et des caméras et se frait aisément un chemin au milieu des pigistes. Il fat dire que notre homme est l'un des avocats les plus puissants et les plus influents du pays. Massivement réputé et médiatisé, il ne rate que très peu d'affaires. Son aura médiatique lui déplait, surtout avant une affaire. Mais son client est un gros bonnet du monde du catch, et lui aime par contre être entouré de flashes. Tant pis pour notre homme. Il est devant la façade du bar et retrouve un autre confrère du barreau, également entouré de noircisseurs de page.

-Tiens! Bonjour Maitre Mollard!
-*crachat* Ah! Bonjour Maitre Dubon-Moratoire!

Les deux hommes se respectent, s'apprécient et se connaissent bien, et leur talent en tant qu'avocats n'a d'égal que leurs désirs de se faire tout petit quand cela les arrangerait. Mais la comparaison s'arrête là. Si l'imposant Dubon-Moratoire porte un élégant et cher veston, un front dégagé qui force le respect et une verve sans faille, son collègue est vêtu d'une veste trop grande pour lui, des cheveux abondants, en pétard et gras et il régurgite constamment un glaviot, dû à une malformation buccale. Maitre Mollard, le bien-nommé!
Cependant, leur client ne les a pas choisi pour leur style vestimentaire, mais pour récupérer sans aucune condition une ceinture de champion détenue par ce qu'ils appellent un "groupe de terroristes du dimanche". Non, ils n'ont pas peur. Oui, ils vont réussir. Et non, ils ne feront aucun commentaire sur "l'affaire de la méth", une affaire de trafic de drogue dure dans laquelle ils sont impliqués.

-*crachat* Et puis, mon cher confrère, glisse Mollard discrètement, une seule personne pourrait nous coincer, Maitre Goodman. Mais il est trop peu médiatisé et bien trop cupide pour tout dévoiler.
-Vous avez raison, cher Mollard! J'aimerai par contre qu'on en finisse au plus vite avec cette histoire. Et notre client qui a déjà 30 minutes de retard!

Soudain, un journaliste crie "LE VOILA! LE VOILA!" et la masse de scribouilleurs canardeux se précipitent autour d'une limousine qui s'apprête à se garer juste devant la double porte du bar. En sort le chauffeur qui déroule un tapis rouge qui atteint le seuil, suivi de plusieurs gorilles surmusclés qui écartent les journaleux à grands coups de baffes.
Enfin, sous les huées de l'arène, DiBiase sort, l'air passablement agacé. Les Bella, en tenue affriolante, sont laissées dans la voiture. Il marche sans un regard pour les journalistes mais se dirige vers l'un d'entre eux qui l'interpelle virulement sur la fin éventuelle du GANG. D'un claquement de doigt, son garde du corps le tire vers lui. DREAM STREET SUR LE JOURNALISTE!

"Quelqu'un veut encore parler de liberté d'expression avec moi?", interroge le One Million Son, en laissant le malheureux gémir au sol.

Une fois cet incident passé, laissant la foule et les avocats cois, l'ex-champion intercontinental leur serre la main avec un maigre sourire et leur dit "Finissons-en!", avant d'ouvrir la porte du Jobber Jungle, tel un conquérant!
Ses deux avocats le suivent, un peu perplexe et dépassé par les événéments. Maitre Mollard en suinte d'inquiétude. A l'intérieur du bar, autour d'une table ronde sont assis les APA et les EoC, étonnament en costume, voire même plutôt bien habillés, ce qu'apprécie la foule. La ceinture intercontinentale, en pas trop mauvais état, règne près du partie de la défense. Aucune femme n'est aux alentours, à la demande de Ted DiBiase Jr, unique condition pour qu'il accepte de venir dans ce "Moe's bar du pauvre".

Pressés d'en finir, les deux avocats s'asseoient et retrouvent leurs comportements professionnels.

-Messieurs, dit Dubon-Moratoire aux faces, qui vous défend?
-C'est surement le nain, ricane DiBiase.
-Monsieur DiBiase, calmez-vous!, bafouilla Mollard.

Les APA et les EoC se regardent et ne pipent mot, bien que la main droite respectivement de Samoa Joe et Vladimir Kozlov les démangent. C'est justement Dylan-Alexander Remington qui prend la parole.

-Il arrive. Il tient difficilement la route niveau alcool.
-...
-... *crachat*
-Ah, conclut DiBiase.
-Mais je propose de commencer sans lui.
-Très bien, ne perdons pas de temps. La ceinture et vite. Plus vite vous me la rendrez, moins je taperai fort sur les APA.
-Nous vous remettrons la ceinture, en échange de quelques conditions que nous avons rédigées. Carlito?

Le Portoricain sort la nappe sur laquelle ils les ont écrites au dernier Smackdown, sous l'oeil désemparé du camp d'en face.

-Mais?! Qu'est-ce que c'est que ce torchon?!, s'étonne Mollard.
-Ce n'est pas un torchon, mais une nappe, corrige le champion par équipe.
-Et pô n'importe quel nôppe, celle qu'm'a donné m'man!
-Tu la féliciteras, hein? Elle les a franchement bien brodé, dit Goldust en amateur.
-Alors, vous signez, merrrde?!, questionne Kozlov, avec son accent russe qui roule les r.

DiBiase montre de plus en plus de la stupéfaction, et sent que cette histoire n'allait pas être simple.

-Mais?! Tu parles notre langue?
-Da! Comme je t'ai appris à te battrrre comme un homme!, sourit le membre de l'EoC.

Ce bon mot fait applaudir le public et énerver le Fortunate Son.

-BIEN!, s'emporte-t-il, je ne le lirai pas tant que je verrai votre avocat!
-Me voilà!

A la simple vue de Saul Goodman, Mes Dubon-Moratoire et Mollard deviennent blêmes. Le premier nommé fait des grands yeux ronds, et le second suinte encore plus que d'habitude. Saul Goodman! Le témoin! Celui qui connait leur implication dans l'affaire de la méth' et qui a promis de se taire en échange de lui laisser gagner ses procès contre eux. Mais DiBiase paie tellement bien! Le dilemme se lit sur leurs lèvres.
Goodman s'installe au centre de la table, à droite de DAR, et grignotte quelques bonbons.

-Vous avez toujours pas signé ce contrat?! Vous en mettez du temps!
-Ta gueule, le feuj!, ordonne DiBiase. C'est quoi ces conditions?
-1) EoC devra bénéficier d'une totale sécurité pendant leurs combats jusqu'au prochain PPV.
-C'est ça! Ils ne vont pas être déçus du voyage!
-Au fait, vous voulez des bonbons? J'adore les schtroumpfs!
-Non merci.
-C'est dommage, c'est pourtant bon, tout ce qui est bleu.

A ces mots, Goodman arrache la tête du bonbon en regardant dans les yeux Mes Dubon-Moratoire et Mollard, qui n'en finit plus de baver de peur.

-Vous... vous devriez accepter cette condition, Ted, postillonne-t-il.
-Il n'en est pas question!
- 2) Pas d'intervention dans le match par équipe à No Way Out entre les APA et le GANG.
-Voilà autre chose!
-Vraiment bon, tout ce qui est bleu. Ce serait dommage de s'en priver.
-Entre nous, Ted, je ne vois pas pourquoi on ne signerait pas ce point, dit Dubon-Moratoire qui a du mal à ne pas trembler.
-3) Carlito, Samoa Joe et Vladimir Kozlov seront intégrés à des matches qualificatifs pour la ceinture WFA.
-Ca devient n'importe quoi! Je ne signerai jamais cela!
-Ce serait bien, mes chers confrères, que vous avouez votre passion pour les bleus, dit Goodman en arrachant une nouvelle tête de schtroumpf.
-Je... je demande un arrêt temporaire des négociations!, dit mollement Dubon-Moratoire
-Pa...pareil!, bafouille Mollard.
-Et pis quô d'aut'?! V'voulez pô nan plus une boutanche d'la maison, nan?
-4) Les APA, de concerto avec EoC, seront en droit de choisir qui se battra à No Way Out pour la ceinture intercontinentale.
-Et ce sera tout?
-Vi.

DiBiase pousse un profond soupir en fermant les yeux et en se massant la tempe. Les deux avocats tentent de le convaincre que ce contrat, bien qu'écrit sur une nappe, est tout à fait légal et totalement acceptable.

-C'est non.
-Rappelez-vous que vous devais rapporter le titre au GANG au plus vite, sinon vous pouvez dire adieu au titre majeur que vous espérez, crache Me Mollard.
-Sans compter le fait que vous perdrez en influence auprès des dirigeants, glisse Dubon-Moratoire.

DiBiase soupire à nouveau.

"J'accepte."

Les parties signent la nappe. Et tandis que Goldust se charge de faire une photocopie de la nappe, les avocats Mes. Mollard et Dubon-Moratoire semblent soulagés.
Les clans se séparent, chacun allant vaquer à leurs occupations, mais avant d'affronter le parterre de journalistes et de retrouver du confort et du réconfort entre les seins des Bellas, DiBiase, la ceinture intercontinentale dans la main, s'interpose entre ses deux avocats.

"Vous êtes renvoyés. Et ne comptez pas sur moi pour vous payer."

Puis part, drapé dans le restant de dignité qui compose cet horrible homme. Pourquoi a-t-il accepté aussi facilement? Y a-t-il autre chose, ou les conseils de ses ex-avocats l'ont convaincu? Trop de questions sans réponses, mais vite, retour au ring!

Justin Roberts: Introducing first, from Scotland, weighing in at 250 pounds, Drew McIntyre !




Il fait son grand retour à la WFA, après près de deux ans d'absence! La toute nouvelle musique de l’Ecossais retentit dans l’aréna, qui pour ce pré show n’est pas encore tout à fait remplie, toutefois des huées descendent déjà des gradins. Drew McIntyre descend la rampe, un sourire arrogant sur le visage. Il n’en a visiblement rien à faire des insultes, et avancer d’un pas assuré vers le ring. Il passe entre les cordes, et se dirige vers un des coins du ring. Une fois au sommet de celui-ci, il regarde l’assistance et se tapant sur le torse, martèle des « I’m the Chosen One, baby ».


Justin Roberts: Introducing now his opponent, from Columbus, Georgia, weighing in at 205 pounds, Consequences Creed !




La musique de son adversaire débute alors, et celui-ci arrive sur la scène. Le public s’apprête à lui adresser des encouragements, mais hésite lorsqu’il aperçoit la démarche incertaine du lutteur. Et pour cause, celui-ci n’a autre qu’un petit joint au bord des lèvres. Un sourire béat accompagne le lutteur afro-américain. Il tape dans quelques mains de fans courageux, et balance des « YOLO » à tout va. Quelques ronds de fumée plus loin, le voilà sur le ring.


Single Match : Drew McIntyre (TManiac) VS Consequences Creed (Diabolo)


*DING*


L’arbitre fait sonner la cloche, et le combat peut commencer. Drew McIntyre ne tarde pas, et se dirige vers son adversaire d’un pas décidé. Celui-ci l’arrête alors d’un signe de la main, avant de s’asseoir sur le ring. Il joint ses doigts les uns aux autres, et semble entrer en phase de méditation. Drew affiche un air médusé, et ne semble pas comprendre ce qui est en train de se passer. Il demande quel est donc ce cirque à l’arbitre, mais celui-ci hausse les épaules d’incompréhension. L’Ecossais ne se pose alors pas d’avantages de question, et envoi sa botte au visage de Creed. Il vient ensuite lui asséner une série de droite au visage, avant que l’arbitre ne le repousse pour laisser respirer son adversaire. Drew lève alors les deux bras bien haut en reprenant ses « Chosen One, baby », ce qui fait immédiatement réagir le public qui siffle abondamment.


Creed semble doucement réalisé que le match a débuté, et se relève donc pour faire face à son adversaire. Il tente vainement une épreuve de force, mais ne résiste pas longtemps car il ne semble pas avoir les idées claires. Drew lui porte un puissant coup de pied dans l’abdomen, puis le projette ensuite dans un des coins du ring. S’en suit une nouvelle série de coups portés au visage de Creed, qui tente de se protéger. L’arbitre vient séparer les deux hommes, réprimandant plus sévèrement l’Ecossais. Creed revient au centre du ring où l’attend McIntyre, son sourire arrogant toujours présent. Creed, les yeux rouges, lui hurle dessus, et lui envoie un violent atémi. L’Ecossais, surprit par la réaction de son adversaire, fonce de rage sur son adversaire. Il le projette dans les cordes, Creed esquive une première corde à linge, mais… Scoop Powerslam porté par Drew McIntyre ! Creed se relève en se tenant le dos, douloureux après la violence de l’impact et se fait cueillir par un Neckbreaker de McIntyre. Ce dernier tente le tombé, 1… 2… et dégagement de Consequences Creed ! Drew relève son adversaire, et le projette violemment pour le faire passer par-dessus la troisième.


Creed s’écrase violemment face première contre le sol, et commence à ramper. McIntyre le rejoint à l’extérieur, alors que l’arbitre commence à compter les deux hommes. Le jeune afro-américain semble perdu, et a du mal à avancer. Serait-ce dut aux chocs du combat, ou bien aux substances fumées avant, on ne peut pas le dire. En tout cas, McIntyre est à l’affut, et envoi valdingué son adversaire contre les barrières avec une Belly to Belly Suplex. Creed se tort de douleur, et tente tant bien que mal de ramper vers les tables des commentateurs. Drew s’avance lentement vers lui, tel un prédateur chassant sa proie, et semble jubiler de la façon dont il fait souffrir son adversaire. Un sourire narquois, il prend quelques secondes pour faire face aux fans installés au premier rang, qui le hue autant que possible. McIntyre s'approche de Creed, le saisit par les cheveux, et lui frappe la tête à plusieurs reprises contre la table des commentateurs, tout en moquant ironiquement les "YOLO" utilisé par son adversaire lors de son entrée. L’arbitre compte alors 8, et l’Ecossais décider de ramener Creed dans le ring, pour en terminer. Il se couche au sol pour frapper son adversaire, mais l’arbitre intervient pour lui signaler alors qu’il est à deux doigts de la disqualification. Consequences entrevoit alors une opportunité, et tire son adversaire par le slip pour un Roll-up ! 1… 2… mais McIntyre se dégage. Ce dernier, furieux d’avoir manqué de se faire battre, saisit son adversaire, et… Future Shock DDT ! Il fait le tombé, et l’arbitre de compter 1… 2… et 3 ! Victoire de Drew McIntyre !





L’arbitre vient lever le bras de l’Ecossais, mais celui le repousse. Il monte sur les cordes, pour célébrer sa victoire. Se désignant lui-même de son index, il répète encore une fois qu’il est le « Chosen One, baby ». McIntyre remporte ici une convaincante victoire, où il a pu démontrer ses puissantes facultés à dominer son adversaire qui, il faut tout de même le souligner, ne devait pas être au mieux de sa forme.


Bookers : Segment: Coffee, match: JGabriel68
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7175
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 18:50

Citation :
"Quelqu'un veut encore parler de liberté d'expression avec moi?", interroge le One Million Son, en laissant le malheureux gémir au sol.
lol lol lol

Le retour de Drew  cheers Hué pour son retour ? Vache les fans ont non seulement une bonne mémoire mais son en plus extrêmement rudes oO J'aurai plutôt vu un hourras d'applaudissement pour saluer le retour et une réaction muette face au nouveau venu.
Bon je pinaille mais je suis très content ! ^^

Curieux de la gimmick de Wood. Un mélange de Dashwood et des Warlords ? Un futur membre d'EoC ?

J'en oublie de saluer le très bon Dark Segment d'une très grande justesse et très bien écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frog Splash
Champion
Frog Splash

Messages : 1694
Age : 23
Humeur : Enjoy the moment !

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 18:54

Mouhaha Dibiase qui joue (encore) les dindons de la farce. Je crois que c'est le personnage à vocation comique que j'apprécie le plus Happy ...

Bon match de JGab, content aussi de voir deux nouveaux lutteurs arriver. Espérons qu'ils confirment !


Sur ce je vous laisse pour une raclette, mais je ne manquerai pas de revenir assister à la victoire de Steen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralar
EC3
Aralar

Messages : 870
Age : 34
Localisation : Rouen

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 18:56

Du sang (presque neuf) cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JGabriel68
Hall Of Famer
JGabriel68

Messages : 4907
Age : 24
Localisation : Atlanta, GA

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 18:59

Très bon Dark segment, avec DiBiase et la présence encore une fois de Saul Goodman lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 19:00



Tandis que les dernières étincelles disparaissent de la salle, et que la musique se fait moins forte, nous retrouvons Matt Striker et Jim Ross à la table des commentateurs. This is RAW-time ! Ladies and Gentlemen, ça commence.... maintenant.


Jim Ross : Bonsoir à toutes et à tous et bienvenue pour ce RAW qui s’annonce dingue ! Bonsoir Matt…
                                                         
Matt Striker : Bonsoir Jim.

Jim Ross : On ne fait pas patienter plus longtemps les téléspectateurs et amis internautes puisqu’il est dans le ring…

Seth Rollins

En effet, Seth Roolins est dans le ring. Fort de sa victoire impressionante au Royal Rumble contre Ted DiBiase et Paul De Burchill dans un Handicap Match, il surfe sur une bonne vague depuis des mois maintenant et cette vague l’emmène droit vers No Way Out.

Seth Rollins : Mensah-X… CM Punk… John Morrison… et… Bray Wyatt… venez… maintenant.

Les quatre lutteurs se font attendre mais ils arrivent bien. L’un après l’autre. Ils avancent vers le ring. La tension est déjà assez haute alors que la confrontation n’a pas encore lieu. Nous observons quelques échanges de regards assez extraordinaires. Les quatre hommes ont rejoint le champion du monde poids lourd dans le ring.

Seth Rollins : Je me dois de vous féliciter Mensah et toi aussi Punk pour vos victoires dans les matchs qualificatifs pour MA Chamber. Je savais que vous alliez réussir.

CM Punk et Mensah-X s’observent du coin de l’œil. Pour l’instant, ce sont les deux seuls adversaires qualifiés qui affronteront Seth Rollins à No Way Out.

Seth Rollins : Je suis certain que Wyatt et Morrison feront de même.

Cette fois-ci, c’est John Morrison et Bray Wyatt qui se regardent, l’un a l’air pressé d’en finir et l’autre semble écoeurer… je vous laisse deviner lequel est lequel…

John Morrison a un match qualificatif ce soir et Bray Wyatt va devoir battre trois adversaires à No Way Out dans un Hardcore Gauntlet Match.

Seth Rollins : Si je vous ai choisi, cela n’est pas sans raison.

Seth Rollins s’approche de Mensah-X, son dernier adversaire à WrestleMania.

Seth Rollins : Vengeance.

Seth Rollins s’approche de CM Punk.

Seth Rollins : Passer un message.

Seth Rollins fait désormais face à John Morrison.

Seth : En finir avec la lumière.

Seth Rollins est face à face avec Bray Wyatt, provoquant l’excitation de la foule.

Seth Rollins : Faire chuter ce faux-gourou.

Bray Wyatt lui arrache le micro des mains.

Bray Wyatt : Et faire chuter un faux-dieu ?

Seth Rollins ne bronche pas.

Bray Wyatt : The Eater of the worlds va manger tout cru le dieu. Je vais te montrer les ténèbres. Le feu ne t’a pas fait chuter. Bien. La lumière ne t’a pas fait chuter. Bien. Le Criminal ne t’a pas blessé. Bien. Mais moi, si.

John Morrison attrape le micro à son tour.

John Morrison : Tu as fait une grave erreur Meth Brolin. Ta cage sera le théâtre, l’arène des gladiateurs de ma cité de lumières. Je t’ai déjà battu. Je t’éblouierai cette fois. Et… cette ceinture ne te va pas du tout.

John Morrison tend le micro à Punk s’en le regarder.

CM Punk : Vous êtes tous aveugles. La principale menace ce n’est pas Rollins, c’est moi. Je vais gagner sans me salir les mains. Pendant que vous vous taperez dessus, le Best in the World deviendra le Best Champion in the World.

Mensah-X prend à son tour le micro et se met face à son grand rival.

Les deux hommes se regardent attentivement pendant de longues secondes. John Morrison se racle la gorge, trouvant la situation génante.

Mensah-X sourit. Puis plaque le micro contre le torse de Rollins en lui disant quelque chose d’inaudible pour nous et le public, avant de reculer d’un mètre.

Seth : La peur t’envahit.

Mensah hurle : JE T’AI CRAME LA GUEULE UNE FOIS, S’IL FAUT JE RECOMMENCERAI !

Seth Rollins : Comme je l’ai dit, je n’ai aucun doute sur vos qualifications, Bray et John. Mais comme vous l’avez remarqué, il manque un candidat. J’ai réfléchi à ce candidat. Et Je veux que ce soit mon ancien adversaire, celui à qui j’ai pris la ceinture, celui qui ne peut plus se battre pour elle…

Les quatre autres lutteurs se regardent.




TRENT BARRETA ! Il arrive sous un tonerre d’applaudissements. Il a pris ses précautions lui puisqu’il a avec lui un micro.

Trent Barreta : Merci. Merci Dieu… merci de m’offrir cette chance… de te rebotter le cul.

Le public applaudit Trent Barreta.

Trent Barreta : Et je le ferai au plus vite.

Trent Barreta arrive dans le ring.

Aura-t-on le droit à cette Elimination Chamber ? Pour l’instant… rien n’est validé. Les seuls qualifiés pour ce match sont Seth Rollins, Mensah-X et CM Punk.




Et voilà le GANG ! On commençait à se demander quand ils allaient arriver. Randy Orton, Ted DiBiase Jr., Paul De Burchill, Brock Lesnar, Hunico, Mickie et Antonio Cesaro sont là. Ils sont là accompagnés par Stephanie McMahon et Vincent Kennedy McMahon.

Randy Orton : C’est juste impossible Rollins. Tu te prétends Dieu… alors fais preuve de jugeottes. Barreta a perdu sa chance pour le titre. Il ne recombattra pas !

Seth Rollins : J’insiste !

Stephanie MacMahon : Tu te prends pour qui ? Déjà tu me menaces ? Et maintenant tu nous donnes des ordres ?

Soudain… la salle est plongée dans le noir et lorsque la salle se rallume… des âmes damnées ont fait leur apparition sur la rampe.

Ces âmes en effraient plus d’un. Et Vince MacMahon décide de prendre les choses en main.

Vince MacMahon : Ok… dégage tes fantômes et j’accepte. J’accepte seulement j’ai plusieurs conditions. Je n’ai plus de candidats pour le match qualificatif, excepté l’ukrainien de Biélorussie. Ces alcooliques de champions par équipe ont exigé qu’il rejoigne lui aussi une Elimination Chamber. En plus de cela, les deux shows sont complets. Et…

Antonio Cesaro : Et je veux défier cette petite pédale de Trent pour une place dans la Chamber de Rollins.

Vince MacMahon regarde sa fille et son beau-fils avant de regarder Cesaro.

Vince MacMahon : Et… je disais donc… qu’un triple threat Match aura lieu en opener de No Way Out et ce match sera en deux tombés. Le premier qui fera le tombé sera dans l’Elimination Chamber de Seth Rollins. Le second, dit-il en regardant Cesaro dans les yeux, affrontera Lesnar. Kozlov vs Cesaro vs Barreta, c’est officiel.

Seth Rollins semble plutôt d’accord et Trent, lui, défie Cesaro du regard.

Vince MacMahon : Toujours te concernant, Antonio… je te propose un petit challenge. Un petit entrainement. Ce soir, tu affronteras ton ami… Hunico.

Cesaro rentre directement en coulisses sous les moqueries de Hunico.

Randy Orton : Revenons-en à des choses plus sérieuses et… intéressantes. Ce soir, Morrison, je vais te battre pour me qualifier à No Way Out. Et dans la Chamber, Rollins, tu t’inclineras devant le three times world heavyweight champion !

John Morrison : Tu te fais du mal Mandy Norton. Ça ne sert à rien de te projeter aussi loin. Ce soir, la cité des lumières éclipsera le GANG.

Randy Orton : Vraiment ? Et bien je vais te le prouver maintenant. TOUS ! Dégagez de mon ring ! Je vais écraser un adversaire dès maintenant et en main-event contre toi.

Jim Ross : Et bien… on dirait que ce soir ça va être…

Matt Striker : Le Randy Orton Show !

Jim Ross : Triste soirée en perspective… on revient avec une petite page de publicité le temps que tout le monde « dégage » comme l’a dit Orton.

********
 
WFA Did you know !
 
Curtis Axel a resigné à la WFA
 
**********
 De retour, tous les lutteurs qui étaient présent dans le ring sont partis alors que tous les membres du GANG ont remplacé les âmes damnées le long de la rampe. Randy Orton est lui dans le ring.




The Brian Kendrick fait son entrée sous le titantron. Il ne semble pas autant enthousiaste qu’à l’habitude. Il avance prudemment sur la rampe et vers le ring. Seulement, Hunico et Brock Lesnar lui bloque le passage. Derrière lui, DiBiase et De Burchill empêchent toute retraite. Ils n’attendent qu’une chose… le signal que donne Randy Orton. Hunico, Lesnar, De Burchill, DiBiase et James lancent l’assaut sur The Brian Kendrick qu’ils tabassent. Randy Orton regarde le passage à tabac sans la moindre émotion. Les cinq autres membres du GANG s’écartent laissant The Brian Kendrick inerte. Brock Lesnar relève The Brian Kendrick et le traine vers le ring avant de le lancer en pâtures à Randy Orton.


Single Match : Randy Orton (SwantonBomb) VS The Brian Kendrick (Aralar)


Randy Orton n’a toujours pas bougé depuis tout à l’heure. Il regarde toujours The Brian Kendrick et attend qu’il se relève. La cloche a sonné et le combat peut commencer. «Approche-toi, espèce d'enfoiré ! » hurle The Brian Kendrick à son adversaire du soir. Randy Orton se rue sur lui et l'accule de coups de poing dans le coin. L'arbitre tente de repousser le Legend Killer. Mais ce-dernier ne se laisse pas faire et tient tête à l'arbitre. L'arbitre, bien qu'effrayé, dit à Randy Orton, sans le regarder dans les yeux, qu'il peut le disqualifier. Un sourire mesquin se dessine sur le visage de Randy Orton. Il regarde l'arbitre amusé et attrape par les cheveux The Brian Kendrick avant de lui mettre un coup de boule dans les dents et l'envoyer valser à l'opposé du ring. Il fait un signe de tête à l'arbitre avant de lui dire de regarder. The Brian Kendrick met un coup de poing… faiblard…dans l'abdomen de son adversaire mais Randy Orton ne bronche pas. Même après le troisième coup de poing, il ne grimace pas. À son tour, il met une droite dans la joue de Brian Kendrick. Le Barney Stinson de la WFA se fait attrapé le menton pour se faire relever par Randy Orton, qui le porte pour le mettre sur ses épaules. Il porte un Angle Slam. Randy Orton ne perd pas de temps et fait le tombé. 1 ! NON ! The Legend Killer décolle les épaules de son adversaire pour continuer son jeu. Les deux se relèvent et Orton envoie Kendrick dans les cordes. Il rebondit. Coup de la corde à la linge. Non, Kendrck s'est baissé et a esquivé. Il se raccroche aux cordes. Randy Orton fonce sur lui et Kendrick tente un surpassement mais il n'a pas assez de force pour soulever The Viper. European Uppercut de Orton sur Kendrick. Il enchaîne avec un Knife Edge Chop. Toute la salle réagit comme si elle avait devant elle Ric Flair, l’un des mentors de Randy Orton. WOO ! The Brian Kendrick se tient les cordes et donne un coup de pied à Randy Orton qui se plie en deux. Kendrick tente de l'envoyer dans un coin. Mais Orton lui assène un coup de coude dans le ventre et Randy Orton en profite pour porter une Back Suplex. Hey bien, ça va être vraiment très dur pour TBK ce soir. Il est même difficile de dire s'il va pouvoir inquiéter The Viper au moins une fois. The Brian Kendrick se relève très difficilement en se tenant le dos et… RKO ! RKO ! C’est dévastateur ! 1 ! 2 ! 3 ! Victoire de Randy Orton !




Justin Roberts : Here is your winner and… and your next world heavyweight champion, RANDY ORTON !!!

Victoire de Randy Orton sans mérite mais avec un message fort néanmoins. Un message fort adressé à John Morrison et à Seth Rollins.

Dépité, Kendrick part sans se soucier des fans. La caméra le suit en backstage. Il prend ses affaires et passe devant Britani Knight qui semble s'inquiéter pour lui. Kendrick part sans un mot, malgré qu'elle lui prend le bras, pensant le faire réagir.


Booker : SwantonBomb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JGabriel68
Hall Of Famer
JGabriel68

Messages : 4907
Age : 24
Localisation : Atlanta, GA

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 19:09

L'opener est très bien écrit. Le dialogue entre tous les participants, et futurs participants de la Chamber de Rollins, est intelligent et efficace. Chaque lutteur a ses chances, et en période de RTW, bien malin sera celui qui désignera le vainqueur sans se tromper. Wyatt paraît favoris avec Rollins, mais attention à Punk ou Morrison qui cherche à rebondir ! C'est ça qui est bon, le suspens des résultats WFA cheers !

Bon.. du suspens, il y en avait pas dans le match qui suit par contre. Kendrick s'est fait corrigé par Orton, qui est vraiment en grande forme à l'approche du show des shows ! Bien joué, Swanton !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralar
EC3
Aralar

Messages : 870
Age : 34
Localisation : Rouen

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 19:11

Bien, on vois que le gang a toujours peur de Kendrick, vu qu'ils se sentent obligé de venir à plusieurs pour le battre et ceci à chaques fois Very Happy

Cette mini-confrontation Rollins / Wyatt fais rêver cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diabolo
Hype Bro
Diabolo

Messages : 226

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 19:12

En espérant que Consequences Creed vous plaise Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 19:20

Roberts : Ladies and Gentlemen, the following contest is scheduled for one fall.


Roberts : Introducing first, weighing in at 264 pounds, from Rochester, New York, he is Mr. Money in the Bank, BRODIE LEE !!!

Bel accueil pour Mr. Money in the Bank. Il fait son entrée sous le titantron. Il marche vers le ring en soulevant sa mallette. Il fait glisser sa mallette sur le tapis et monte les marches. Une fois dans le ring, il attrape son bien et le lève fièrement.

Roberts : And his opponent, …


Roberts : Introducing first, from Cleveland, Ohio, weighing in at 220 pounds... The Awesome One, The Miz !

L'Awesome One fait son entrée sous le titantron. Ce dernier, lunette noire sur le visage, ne semble pas se préoccuper du public. Il monte sur le ring, tranquillement, enlève les lunettes de soleil, les tend à l’arbitre puis va dans son coin.

Brodie Lee (Aralar) vs The Miz (Frog Splash)

*Ding, ding, ding*


Les 2 hommes se jaugent du regard, Brodie avance et propose une épreuve de force mais The Miz lui répond par un Low Dropkick qui couche le routier. Lee se relève directement, sous le regard amusé du Miz, qui le chambre ce qui agace Brodie qui revient sur ses jambes. Mr Money In The Bank s’élance dans les cordes, le Miz esquive son adversaire une première fois, Shoulderblock de Lee ! Il relève Mike, le projette dans les cordes et l’accueille par un coup de pied dans le ventre qui le stop net et Running Dropkick ! Tombé de Lee, 1...2… non ! The Miz lève l’épaule. Brodie relève L’Awesome One, l’envoie dans le coin, et Corner Clothesline ! The Miz roule vers l’extérieur pour reprendre ses esprits mais suivi de près par son adversaire, il le prend par l’épaule et le retourne, droite instinctive du Miz qui fait reculer Brodie ! Mizanin monte sur l’escalier et Diving Double Axe Handle qui couche son adversaire! Mike fait remonter Lee sur le ring et y rentre à son tour, le Miz relève son adversaire et le projette dans le coin, il s’en approche, lui attrape la tête et Bulldog !! The Miz tente le tombé, 1…2…2,5 ! Brodie reste dans le match. Mizanin semble vouloir en finir, il relève son adversaire, Front Facelock et tentative de Vertical Suplex, Brodie porte des coups de coude sur le front du Miz, il relâche Lee. Ce dernier attend que Miz se retourne et Takedown suivi d’une série de coups de poings, l’arbitre accourt pour séparer les 2 combattants. Lee se rend dans le coin et prépare une nouvelle offensive sur Mizanin qui commence à se relever. Brodie Lee s’élance et coup de pied dans l’abdomen, Spinning Sitout Powerbomb, le Miz est détruit. Lee se couche sur le corps de son adversaire mais n’obtient qu’un compte de deux. Il relève une nouvelle fois son adversaire et le projette dans les cordes, Double Crossbody qui couche les 2 hommes au centre du ring.

L’arbitre lance le décompte de 10 accompagné par le public. Brodie et le Miz ont peine à se relever mais y parviennent simultanément au compte de 5. C’est Brodie qui recommence les hostilités avec une série d’atémis et une projection dans les cordes, il intercepte Mizanin avec un Powerslam ! Il ne perd pas de temps et redresse l’Awesome One, il enchaîne avec une Bridging Nothern Suplex, 1…2…2,5. Lee s’agenouille aux côtés du Miz mais est reçu par une gifle qui claque dans toute l’aréna, il se place sur ses genoux à son tour et commence un échange de coups de poing qui sont comptés par la foule. Mike envoie une énorme droite qui couche étourdit Lee, il se relève et relève Lee par la tête, il l’envoie dans le coin et Corner Clothesline, The Miz grimpe dans le coin mais se fait contrer par Brodie qui le fait chuter ! Lee le relève et le prend sur son épaule et Running Powerslam pour le tombé, 1…2…2,9. Lee gueule sur l’arbitre pour la lenteur de son compte alors que dans leur dos The Miz se relève. Il se tient immobile derrière son adversaire et le taunt dans son dos. Lee se retourne, Miz saute sur Lee avec un semblant de droite qui est un subterfuge pour glisser son gros pouce dans l’œil droit de Lee. Brodie semble aveuglé. The Miz profite de la situation, coup de pied dans l’abdomen, il prend quelques pas d’élan High Knee Lift! Miz le retourne et tente le tombé, 1…2…2,5, toujours pas, Lee reste dans la rencontre ! The Miz attrape la jambe de Lee et lui applique la Figure Four Leglock, Lee hurle et tente de se trainer jusqu’aux cordes, il y arrive et tend le bras mais est trop court ! Il se débat pour les atteindre, ça y est c’est fait, Lee agrippe les cordes, l’arbitre ordonne au Miz de lâcher la prise. The Miz se lève et donne des coups de pieds dans le ventre du routier qui roule vers les cordes. Il s’en aide pour se remettre debout et ricane au nez de l’Awesome One tout en se tenant les côtes, Mizanin s’élance vers Lee mais il l’attend avec un Big Boot qui étale Mike !

Brodie attrape les 2 jambes de son adversaire et tente difficilement le Sharpshooter ! Brodie parvient à exécuter la prise, lui qui n’est pas friand de soumissions. Miz se tortille pour sortir de cette prise mais il n’y parvient pas, ça fait de longues secondes que son dos est broyé par cette prise, il n’abandonne toujours pas ! L’arbitre est agenouillé aux côtés de l’Awesome One, il lui demande si il veut abandonner. The Miz galvanisé par les paroles de l’arbitre se traine et attrape les cordes. Brodie est debout et attend son adversaire. Une fois le Miz debout dans le coin, Brodie lui fonce dessus mais Miz esquive et Lee vient fracasser son crane dans le coin. The Miz est le premier à se redresser malgré son mal de dos persistant, il lève Lee et l’envoie dans le coin, il fonce sur lui mais Brodie se bouge au dernier moment, Roll Up de Mister Money In The Bank ! 1…2… NON !!! L’Awesome One parvient in extrémis à se dégager du compte. Les 2 combattants se redressent instinctivement, Mizanin emprunte les cordes et fonce vers son adversaire, Lee se couche pour l’éviter, Drop Toe Hold ! Mike s’explose le nez sur le ring, Lee se place au-dessus de son adversaire, Knee Drop sur la nuque, il enchaine ensuite avec une Leg Drop ! Il retourne the Miz pour le tombé, 1…2… Non ! Miz esquive, Lee le relève alors, Fisherman Suplex ! Contré ! The Miz envoie des coups de coude dans le ventre du routier et le pousse dans les cordes, Jumping Clothesline ! Il se couche sur son adversaire, 1…2…2,5 ! Brodie se dégage ! Des gouttes de sueur perlent sur le front Miz. Il relève alors Lee, le projette dans les cordes, Lee esquive la Clothesline, Miz s’appuie sur les cordes alors que Brodie a continué sa course. The Miz abaisse les cordes ! Lee est envoyé à l’extérieur, très rapidement suivi par Mike. Il le redresse et l’envoie valdinguer dans les escaliers, qui sont démontés après le choc ! Miz place Brodie sur la grande partie de l’escalier et Knee Drop ! Un bruit de métal résonne dans toute l’aréna, le WFA Universe est bouche bée, il n’y a plus aucun bruit dans la salle ! The Miz monte sur cette marche et observe le public, il semble content de ce silence qui règne ici. Il descend et redresse Brodie à côté de la marche, DDT sur la marche !!! The Miz rigole, il rentre dans le ring et attend que l’arbitre ne lance son décompte.

Brodie Lee est toujours inconscient à 5, il ne bouge pas le moins du monde, le public l’acclame et l’encourage mais toujours aucune réaction, The Miz s’approche des cordes et lui hurle qu’il va perdre ! 5 …. 6 … Ca y est Lee commence à bouger alors que l’arbitre signifie à Mike de reculer, 7…. 8…. 9… Ca y est, il vacille sur ses pieds et rentre in extrémis dans le ring avant 10, le match continue donc, The Miz est furieux alors que Brodie a la regard dans le vide. The Miz se rue sur Brodie qui n’a pas le temps de se rendre compte de quoi que ce soit, il le matraque de coups de poings et de coups de genoux, l’arbitre vient faire reculer The Awesome One dans un coin alors qu’il va aux nouvelles du détenteur de la mallette. The Miz repousse l’arbitre et se penche sur Brodie mais ce dernier l’accueille avec un coup de poing dans le nez, Brodie se redresse difficilement mais y parvient alors que The Miz se frotte le nez. Brodie Lee fonce sur Miz et Spear ! Lee enchaine, il monte sur le coin et Elbow Drop ! Brodie relève Mizanin et le prend sur ses épaules, Fireman’s Carry Double Knee Gutbuster ! Brodie is on fire, il reprend énormément du poil de la bête ! Il remet alors Miz sur ses jambes, Facelock ! C’est parti, Suplex ! Il tient la prise, et fait le tour du ring, et relâche enfin la prise dans un énorme fracas. Miz roule alors à l’extérieur du ring mais Brodie ne le laisse pas respirer, il sort également et le fait remonter directement dans le squared circle. Mike Mizanin s’aide des cordes pour se relever, Lee l’intercepte et le prend sur son épaule, Running Powersalm ! Le tombé, 1…2…2,9. Brodie veut en terminer, il se baisse sur Miz mais il roule sur lui-même et s’aide du coin pour se mettre sur ses jambes, Brodie Lee le suit mais se fait contrer, Headbutt dans le torse de Lee qui ne bouge pas, il se frotte les mains et enchaine avec un European Uppercut qui sèche Miz. Brodie fait le signe de la fin, il chope à nouveau les jambes du Miz il le traine vers le coin et le redresse. Lee prend quelques pas et fonce, coup de bélier dans le coin, puis un autre et un troisième ! Lee n’arrête pas alors que l’arbitre les sépare. Miz titube mais Lee approche, Discus Clothesline ! Brodie le relève, lui glisse la tête entre ses jambes, Powerbomb ! Il le relève encore une fois, Powerbomb ! Brodie a le sourire, il relève sa victime inanimée. Il l’envoie dans les cordes, Spinning Side Slam ! Brodie se déchaine sur le Miz qui ne doit plus savoir où il habite. Brodie tente le tombé, 1…2…3… Non !! Impossible le Miz a le pied sous la corde. Brodie se passe les mains dans les cheveux, il fixe son adversaire et fixe le coin. Il monte sur le coin. Frog Splash !!! Brodie se laisse alors sur le Miz, 1…2…3 !

*Ding, ding, ding*


Roberts : Here is your winner, Mister Money In The Bank, Brodie Lee !

[i]L’arbitre lui lève le bras et lui donne sa mallette qu’il soulève encore plus haut. Une fois qu'il a bien nargué le public, il rentre aux vestiaires sans attendre son reste, mais sous le titantron se tient droit dans un costume à carreaux improbable Vince McMahon. Le président de la WFA tend sa main au Mr. MITB qui la lui serre en souriant. Les deux hommes échangent quelques politesses, surement des félicitations de la part du Chairman, mais les paroles sont inaudibles. L'échange se finit avec une tape dans le dos du plus barbu des deux et les deux disparaissent derrière le titantron.
Dans le ring, The Miz semble s'en prendre violemment à l'arbitre. Pour lui, il a clairement favorisé son adversaire!

"Tu n'en as jamais marre d'avoir toujours raison?"

La foule applaudit l'arrivée de Ziggler, vêtu en civil.

"J'ai vu le match, Mike, et j'ai vu un arbitrage impartial! Tu as juste perdu, c'est tout."

Le Miz ne bronche pas, et Ziggler profite des cris de la foule pour se glisser dans le ring.

"Je vais te tendre ce micro et tu vas prononcer ces quelques mots "Moi, Mike "The Miz" Mizanin, jai perdu ce match""

Dont acte! Le heel prend la parole.

"Ca ferait trop plaisir à ce public d'abrutis... et à toi!"

Soudain, les deux hommes sont front contre front! La tension a augmenté ici et l'arbitre a bien du mal à les séparer! Mais une musique se fait entendre dans l'arène!


C'est Johnny Laurinaitis! Le General Manager de Smackdown!

"Autant vous le dire, je m'en moque que vous vous battiez à RAW, je ne suis même pas là pour vous calmer, j'ai autre chose à ficher. Comme quoi? Et bien comme sauver mon cul de la vague de licenciements qui arrive à WRESTLEMANIA, dit-il en pointant le panneau. Je profite juste que vous soyez là réunis pour décider que -et j'espère que mon chairman préféré me regarde, même qu'il est le plus meilleur- les deux dernières places de l'Elimination Chamber de Smackdown seront mises en jeu au prochain numéro! Et ce sera un tag team match où les vainqueurs se qualifieront! Et il y aura une équipe inédite : DOLPH ZIGGLER & THE MIZ! Voilà, deux mecs qui se détestent forcés de travailler ensemble, je pense que c'est de l'inédit! Allez poutous!"

Et tandis que le GM part, les deux hommes dans le ring se regardent dans les yeux, les deux hésitant entre attaquer ou faire une trêve... pour mieux exploser son adversaire dans la Chamber.

Matt Striker : Ces deux-là vont devoir se supporter... comme je vous supporte, Jim!
Jim Ross: c'est amusant ça. En tout cas, le programme pour Smackdown est d'ores et déjà plaisant!

Dans le bureau de la General Manager, on retrouve Mickie James, lunettes sur le nez, en train de lire une feuille.

Mickie : Dis-moi, Stacy.

La caméra se tourne et la "vraie" GM des Knockouts apparaît à l'écran. Elle est assise sur tabouret et devant une table bien trop basse pour elle.

Stacy : Oui, Mick... mademoiselle James ?

Mickie : J'ai le droit de couper dans le budget de l'entretien du locker room des Divas ?

Stacy : Euh... techniquement, non. Cela entrainerait le licenciement de la technicienne de surface.

Mickie : Hmmm... C'est pas grave, on lui trouvera un autre boulot.

Elle tire un trait sur sa feuille.

Mickie : Ah, c'est beaucoup mieux. Tu ne trouves pas, Stacy ?

Stacy : Si, si, mademoiselle.

Mickie : Et ?

Stacy : Et vous êtes une bien meilleure General Manager que moi.

Mickie : Oh, Stacy. N'exagère pas. J'aime mon travail, c'est tout.

Stacy : Mademoiselle James, je peux vous poser une question ?

Mickie : Bien sûr, Stacy.

Stacy : Tout cet argent que vous... économisez. Où va-t-il ? Je veux dire, le Gang n'en a pas...

Knock. Knock. On frappe à la porte.

Mickie : Stacy.

Stacy : Tout de suite, mademoiselle.

Keibler se lève et regarde par le judas de la porte.

Stacy : C'est Candice LeRae, mademoiselle James.

Mickie : Evidemment.

James ouvre le tiroir droit de son bureau et en sort sa matraque télescopique, qu'elle glisse dans sa poche arrière.

Mickie : Ouvre.

Keibler, s'exécute.

Mickie : Candice, mon amie ! Quelle bonne surprise !

Candice : J'aime les lunettes. Au moins, tu te conformes au dicton.

James force un rire et regarde Stacy pour qu'elle fasse de même.

Mickie : Tu vois, Stacy, une vraie bout-en-train. Que puis-je faire pour toi ?

Candice : Je veux un match.

Mickie : On a déjà eu cette discussion. Je t'ai offert un number one contender match. Et tu as perdu. Tu t'en souviens ?

Candice : Je ne parlais pas d'un match pour le titre. Je veux un match contre Alicia Fox à No Way Out.

Mickie : Pourquoi ?

Candice : Il faut une raison pour vouloir lutter maintenant ?

Mickie : Très bien, si c'est ce que tu veux. Tu l'as ton match. Mais dois-je te rappeler ce qui est arrivée à sa précédente adversaire ?

Candice : Oh, tu t'inquiètes pour moi, c'est trop gentil. Mais je ne suis pas une enfant de chœur moi-même.

Mickie : C'est tout ce que tu avais à me dire ?

Candice : Oui.

LeRae sourit puis fait demi-tour avant de sortir du bureau.

Stacy : Je l'aime bien.

Mickie : Stacy, tais-toi et retourne bosser.

Stacy : Oui, mademoiselle James.

Jim Ross: Waouh! Je pensais qu'Alicia Fox allait affronter AJ Lee, mais visiblement la "fausse" GM en a décidé autrem... MATT?!
Matt Striker : Haan! Haaaaan! Oh putain c'est bon!
Jim Ross: Matt! Retirez votre main de là! On est à l'antenne, nom de Dieu!
Matt Striker : Moi, les boulards lesbiens à tendance SM, ça m'excite!
Jim Ross: Vite, la régie, sauvez-moi de ce merdier! Vite la suite!


Et voilà Antonio Cesaro. Il porte une robe de chambre aux couleurs de son pays et du Gang ainsi qu'un serviette noire sur la tête qui lui cache le visage. Il la retire d'ailleurs du haut se con crâne pour s'approcher de la caméra : "Je suis toujours fidèle au Gang ! Toujours ! Hunico je ne vais faire qu'une bouchée de toi et montrer que JE-NE-SUIS-PAS Le maillon faible."

Puis il repousse la caméra avant de monter sur le ring et de taunter le public.



Et c'est Hunico qui débarque, Tijuana sur l'épaule, lunette de soleils sur le pif. Il pointe le Suisse du doigt sourire au lèvre et l'applaudit. Ironiquement ? En tout cas le Jarhead, celui qu'on appelle mercenaire ou putain du Gang, ne peux que se réjouir de l'ironie de la situation. Lui l'ancien pestiféré... prend du galon. A force de serrer les dents voilà que ses idiots se sont entichés de lui et au dépend de ce pauvre Cesaro.

Hunico donne solennellement sa batte à l'arbitre, non sans lui dire de prendre plus soin de Tijuana que de sa propre girl-friend s'il ne veut pas goûter a une technique d'étranglement "à l’israélienne".

Hunico grimpe ensuite sur le ring, puis sur un turnbuckle pour "communier" avec la foule à base de baisés envoyés aux rageux, suivie d'un bras d'honneur bien senti.
Il retire ensuite ses lunettes et les jettes à l'arbitre avant de tendre la main au Suisse.

Ce dernier ne dit rien, il se contente de fixer Hunico dans les yeux sans piper mot.

L'arbitre fait sonner la cloche : "DING DING !"

Antonio Cesaro ( Romanreugns♥ ) vs Hunico ( TheStraightEdge17 )




Le match commence par une épreuve de force, Cesaro prend l'avantage et repousse Hunico dans les cordes. L'arbitre compte, un, deux, trois, quatre. L'arbitre repousse Cesaro. Hunico redemande un contact. Nouvelle épreuve de force, mais Cesaro prend une nouvelle fois l'avantage, sauf que cette fois Hunico s'aide de la force de Cesaro et retourne la prise, et c'est Cesaro qui se retrouve dans les cordes. L'arbitre compte, un... mais c'est suffisant, Hunico donne une petite tape amicale sur le torse de Cesaro avant de lever les mains en signe de bonne fois pour l'arbitre.

Hunico est goguenard comme jamais et le Suisse semble être prêt à ébullition. Mais nouvelle épreuve de force demandé par le suisse et accepté par le mexicain. Prise de tête de Cesaro qui dure quelques temps, Hunico cherchant à s'en dégager. Finalement Hunico tente de pousser Cesaro dans les cordes, mais ce dernier tiens bon et la tête du Mexicain est fermement tenu dans l'étau suisse.
L'arbitre demande des nouvelles d'Hunico, ce dernier fait le signe "non" du doigt, il n'est évidement pas prêt à abandonner si tôt dans le match.
On tente une back-suplex sur le suisse, on réussis à le lever une fois, deux fois, mais il tiens toujours bon et c'est qu'il pèse quand même son poids le bonhomme. On tente une troisième fois de porter la back-suplex, mais cette fois le suisse lâche la prise au dernier moment. Hunico revois la lumière du jours mais pas pour longtemps ! Dropkick de Cesaro qui s'est allongé de tout son long. Une propreté dans le mouvement qui forge le respect ! On tente le tombé, mais dégagement à un.
Prise de tête nerveuse, on relève Hunico, mais cette fois la back-suplex ne se fait pas attendre, et elle passe.

Hunico se remet dans son coin du ring. Il tend les bras à Cesaro comme pour lui dire "va y, je te laisse le temps de reprendre des forces bonhomme". Le suisse se relève et ne semble pas apprécier le cadeaux... mais voilà qu'Hunico commence des échauffements dans son coin. Et il fait des étirements de jambes ! EUROPEAN UPPERCUT ! La patience du suisse est arrivé à ses limites. Violente European Uppercut qui viens de sécher Hunico. Et on enchaine avec des coups de poings, et d'autres uppercut ! L'arbitre compte, s'interpose, puis repousse le suisse qui semblait pris dans une rage de berserker. Cesaro s'engueule avec l'arbitre. L'homme en habit rayés lui rappelle qui il est et qu'ici c'est lui qui fait la loi... mais Cesaro prend le petit homme par le col, le monte à son visage et lui rappelle qui LUI il est et QUI fait réellement la loi ici !

Drop-kick d'Hunico. Cesaro en lâche l'arbitre et se retrouve dans un coin du ring. Hunico grimpe sur le turnbuckle et commence à enchainer les droites sur le crâne du suisse. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, ATTENTION ! Cesaro prend Hunico en power-bomb, mais retourné en huricanrana ! Non ! Bloqué par Cesaro qui retourne la crise en boston crab ! Hunico repousse le suisse qui est envoyé dans les cordes mais il se sert du rebond pour porter un coup de la corde à linge, esquivé par le mexicain, tentative de petit paquet d'Hunico ! Un, deux, mais pas trois.

Les deux hommes se remettent debout. Hunico tend le poing au suisse comme pour demander un check. Pas de sourire goguenard cette fois... une vrai marque de respect. Cesaro ne répond cependant pas et l'invite plutôt pour une nouvelle épreuve de force.
Hunico répond à l'invitation. Épreuve de force, retourné en suplex par le suisse. Hunico tente de s'échapper, mais Cesaro tiens bon et porte une seconde suplex, puis une troisième. Le mexicain est séché. Cesaro relève Hunico, il se projette dans les cordes, big boot sur le mexicain, esquivé, Spinning Fireman's Carry Slam. On se met sur le tablier du ring, et on s'aide des cordes pour porter le Hilo !
On ne laisse pas de répit à Cesaro ! Hunico lui prend les jambes... et commence à lui porter un Modified Indian Deathlock.

Le suisse souffre ! Il est pris au piège et Hunico tiens bien la prise. Mais Cesaro a encore de la ressource et à la force de ses bras, doucement mais surement il arrive à atteindre les cordes. L'arbitre compte, un, deux, trois... la prise est lâchée.
On relève le suisse, un peu déçu, mais uppercut de ce dernier, et on prend Hunico en tiger bomb... le mexicain résiste, mais une série de coup de genoux le fait céder, tiger bomb ! C'est porté !
Cesaro ne tente pas le tombé, il se masse les jambes qui le font souffrir, ce qui laisse le temps après une bonne trentaine de seconde aux deux hommes de se retrouver face à face. Droite d'Hunico, uppercut de Cesaro, droite d'Hunico, uppercut de Cesaro, et la scène se répète, encore, et encore et de plus en plus vite, de plus en plus fort et les deux hommes n'en démordes pas ! Et voilà qu'Hunico surprend Cesaro avec un dropkick qui envoie le suisse dans les cordes mais qui réplique aussi sec avec une putain de belle discus uppercut qui envoie littéralement Hunico "voler" dans les cordes... mais qui se sert également du rebond pour porter un petit paquet ? NON ! DEADLIFT POWERBOMB ! Ooooh il a eu du mal mais il l'a belle et bien portée celle là. Et Hunico qui ne perd pas de temps et monte sur la troisième corde... SENTON BOMB ! C'est porté ! On tente le tombé ? Non ! Hunico's spinning combination ! Un, deux, et trois ! Cesaro était pris au piège et ne pouvait pas se relever.


Justin Robert : And your winner... HUNICOOOOOOO !

Ce n'était certainement pas un match pour la foule, mais les petits carrés de smarts en ont eu pour leur argent bien que le match ai été un peu court.

Cesaro est dépité... mais Hunico lui tend une nouvelle fois la main.

"On est pas la pour se foutre la guerre tio. Fait pas ta tête de con et serre moi la main... "

Cesaro regarde la main d'Hunico... puis Hunico lui même... et fait signe de la main que c'est mort. Il sort du ring tête basse sans plus un regard pour personne, il retourne en backstage en boitillant.

Jim Ross: Je ne sais pas si Cesaro peut se permettre de faire sa forte tête comme ça. En plus, cette défaite est un pas de plus vers la roche tarpéienne.

Matt Striker : A vos souhaits.

Jim Ross : Mais sombre andouille! Je veux dire que la carrière de Cesaro comme membre du GANG est en passe d'être finie.

Matt Striker : ... Ah! Sinon, Hunico a gagné!

Jim Ross: Mouais passons.


Le roi de la WFA fait son entrée sous un tonnerre d'applaudissements. Ce dernier semble déterminé comme jamais. Tandis que résonne le thème de son titantron, il gagne le ring, en tenue de ville, t-shirt " DH King " sur le dos. Il demande un micro qu'on lui apporte rapidement. La musique cesse et le public fait entendre massivement son soutien au protégé de Triple H. Ce dernier semble fier de cette ferveur et arbore un sourire satisfait. Mais son regard, lui, indique clairement qu'il est prêt... la question est de savoir à quoi.

" Bien... je suis content de voir que le roi a toujours le soutiens de son peuple ! La foule scande le nom de " DH Smith " à plusieurs reprises. Lorsque le calme revient, le canadien reprend. Parce qu'un roi sans son peuple, n'est plus un roi. Et sans vous, je n'aurai aucune raison d'être. Et le jour où je ne suivrai plus mon credo, respect, combativité, honneur (repris par la foule) j'espère que vous saurez me rappeler que je vous ai dit ça.

J'ai sauvé l'honneur de mon ami et mentor Triple H, et maintenant tout le monde le respecte autant que moi, puisque chacun sait que ni lui, ni moi, n'avions rien à voir avec le Gang, n'en déplaise à l'inspecteur la bavure. Malgré ces erreurs, lui aussi, je le respecte. Je ne l'aime pas... oh ça non... mais je le respecte, même s'il m'a fait perdre mon temps, même s'il vous a poussé à douter de moi. On pensait tous que c'était un bon flic, on a découvert qu'il se faisait manipuler comme le premier lapin venu. Dommage... car à cause de sa nullité, vous et moi avons perdu un temps fou. Un temps fou qui aurait pu... non qui aurait dû être consacré à la destruction systématique et unilatérale de tous les prétendus catcheurs qui composent le Gang.

Alors comme on a perdu du temps... au lieu de leur refaire le portrait, façon puzzle, chacun leur tour... je vais m'occuper directement couper le mal à la racine. Et pour ça il n'y a qu'une seule façon de faire... éclater Randy Orton ! Ce sera lui et moi à No Way Out ! Parce que depuis le début... la tête du Gang c'est lui, et sans sa tête, le Gang ne sera plus rien. Qui a uni tous ces égo vers un but commun ? Randy Orton ! Qui donne les ordre ? Randy Orton ! Qui couche avec la fille du patron ? Randy Orton ! Qui a sali mon honneur ? Randy Orton ! Qui a sali cette fédération de catch pour garder son hégémonie ? Randy Orton !

Une fois que j'aurai envoyé Randy, le Gang implosera de lui-même. Cesaro, c'est lui qui l'a ramené, les autres n'en veulent pas. Dibiase et De Burchill pourront partir en lune de miel... et Brock est tellement bête que tant qu'il aura quelqu'un à frapper, il sera content, Gang ou pas.

Pourquoi n'ai-je pas agi plus tôt ? Parce que j'avais peur peut-être... oui j'avais peur... peur de perdre ce que j'avais si difficilement acquis, peur de perdre votre soutien, peur de perdre ma mallette... peur de perdre ce que j'avais si difficilement bâtis. Alors je suis resté à l'écart, j'ai affronté Brodie Lee... et finalement, à cause du Gang, j'ai tout perdu... mon honneur, ma mallette, et durant un temps, j'ai même perdu votre soutien. Mais après avoir tout donné face à Roode... après avoir révélé son erreur... j'ai compris. J'ai compris que j'étais faible, que j'étais indigne d'être votre roi. Le public se met à lancer des " no " mais DH ne semble pas d'accord.

C'est gentil, votre dévotion me touche... mais je vous assure que j'étais indigne, alors, d'être votre roi. Qu'est-ce qu'un roi qui pense plus à ce qu'il peut perdre lui, quand son peuple est littéralement piétiné par une bande de brutes organisés comme une mafia ? Rien. Un roi doit protéger son peuple... doit penser à son peuple avant de penser à lui. J'aurai dû depuis le début, tout mettre en jeu, ma mallette, ma vie... mon avenir, tout ! Tout ! Pour lutter contre le Gang ! Mais je ne l'ai pas fait ! Et j'aurai honte jusqu'à ce que j'ai, moi-même anéanti ce foutu groupe ! Et après... après je serai digne d'être votre roi ! Et je chasserai les autres maux qui touchent cette fédération... de Bray Wyatt à Seth Rollins.

Durant des mois j'ai laissé Randy Orton empoisonné cette fédération... par ses actes et ses paroles. Le venin de la vipère est puissant... très puissant... mais après No Way Out... s'il ose venir m'affronter... plus jamais il ne coulera " !

DH jette alors son micro au sol et lève ses poings bien haut, recevant, encore plus que lors de son arrivée, l'approbation de la foule.

Bookers: Lee vs Miz: François; Sexy time : Sexy Boy; Hunico-Cesaro :Clown Bastard; segment DH: Gbacca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FOZ
Main Eventer
FOZ

Messages : 1014
Age : 26

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 19:35

Des nouveaux cheers

Rollins-Wyatt, c'est magique bave jvc

Brodie qui enchaîne les victoires !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 19:40


Pour la seconde fois de la soirée, Laurinaitis débarque ! Le General Manager de Smackdown est à RAW ce soir, et il affiche comme à son habitude un franc sourire ! Le public réagit plutôt bien à son entrée, trouvant le personnage attachant de par sa stupidité.

John : Merci, merci, merci … People Power les amis ! Je suis juste venu pour vous annoncer une merveilleuse nouvelle ! Notre cher patron à tous, Monsieur Vincent … Kennedy … McMahon ! Il a eu la riche idée de vous offrir un match qui se promet d’être épique ! C'est plus qu'un rêve! C'est une réalité! Bobby Roode et DH Smith vont s’affronter pour votre plus grand plaisir dès maintenant!

Public : Yeaaaaaaaaah !!!

John : Remercions tous monsieur McMahon pour avoir une fois de plus donner le pouvoir au peuple ! People Power !

Public : Bouuuuuuuuh !!!

John : Comment ça « bouh » ? Hum … quoi qu’il en soit, place au match ! People Power, yeah !

Justin Roberts : Ladies and gentlemen the next contest is scheduled for one fall ! The winner will compete for the WFA Championship at No Way Out in an Elimination Chamber Match ! Introducing first, weighing in at 250 pounds, from Calgary, Alberta, Canada, he is the King of WFA, D … H … Smiiiiiiiith !!!


Le roi fait son entrée sous les applaudissement unanimes de la foule. Difficile de dire qui de lui ou de l’inspecteur aura les faveurs des fans ce soir, mais en tout cas l’accueil qui lui est réservé à tout de celui d’une rockstar ! Les pancartes à sa gloire fleurissent un peu partout tandis qu’il déboule dans son habituelle tenue noire et rose. Il s’avance vers le ring l’air déterminé ! Une double fenêtre nous montre le Gang au complet devant un poste de télévision, observant l’ancien champion Pure avec un dédain certain. Une fois sur le ring, DH grimpe sur un turnbuckle et lève un poing déterminé !

Justin Roberts : And his opponent, weighing in at 242 pounds, from Peterborough, Ontario, Canada, he is the Canadian Enforcer, Bobby … Rooooooooooode !!!


Comme son adversaire du soir, Roode reçoit un accueil triomphal ! L’inspecteur se présente lui aussi prêt au combat, son traditionnel imperméable cachant un slip de combat rouge. Chapeau sur la tête, il s’avance lui aussi le regarde dur, déterminé. A nouveau la réalisation nous offre un plan sur les lutteurs du Gang. Difficile de ne pas remarquer l’air mauvais de Lesnar, ceinture sur l’épaule. Bobby Roode pénètre sur le ring et se débarrasse de son manteau et de son chapeau auprès de l’arbitre, avant de grimper lui aussi sur l’un des turnbuckles. Lorsqu’il redescend, son regard se fixe sur DH. Il rejoint le coin opposé et laisse l’arbitre effectuer les vérifications d’usage. Ce match va être électrique …

DH Smith (JGabriel68) vs Bobby Roode (Flying Panda)



La foule est tout feu tout flamme alors que le son de la cloche résonne à peine dans l’aréna. Comment pourrait-il en être autrement après le combat épique que ces deux-là ont livré lors de Destination-X ? Le public s’attend évidemment à un grand match, et gageons que Smith comme Roode aura à cœur de le leur offrir. Les lutteurs se tournent pour l’instant autour. Ils semblent se méfier l’un de l’autre … Le Canadian Bulldog est le premier à tenter une attaque : il plonge au sol et saisit la jambe droite de son compatriote, qui s’échappe rapidement et tente de profiter de la situation pour un Facelock. Au tour de Smith d’esquiver. Les deux hommes retournent à leurs positions initiales. L’attente est cependant moins longue ce coup-ci, ils se rejoignent au centre du ring pour un Collar-and-Elbow. La lutte tourne à l’avantage de l’un, puis de l’autre, mais c’est bien le King qui parvient à imposer sa puissance. Il repousse l’inspecteur jusqu’aux cordes et ne le relâche que lorsque l’arbitre entame son compte. DH recule avec un sourire satisfait. Il fixe Bobby, droit dans les yeux … et ce dernier lui rend son rictus ! Roode lui fonce ensuite dessus et se fait cueillir, Belly-to-Belly Suplex !

La première prise est à mettre à l’actif de Smith. Il assoit ensuite le Natural et lui plante son genou dans les omoplates, avant de faire pression sur le menton. Bobby souffre mais serre les dents. Ses deux mains sont libres et il s’en sert pour envoyer des coups dans son dos, à l’aveugle. Il ne touche que très rarement son adversaire, seulement ça suffit à l’obliger à lâcher prise. Le Canadian Enforcer veut se relever mais un coup de genou directement dans l’abdomen le plie en deux immédiatement. Suplex du King ! Il tient la carcasse de Roode en l’air un moment, le public compte les secondes avec lui et il ne laisse choir son adversaire qu’après le « 12 » ! Une nouvelle démonstration de force du Canadian Bulldog, décidément bien en jambes en ce début de match ! Tandis que l’inspecteur rampe vers les cordes, lui se prépare pour un nouvel assaut. Bobby se remet tant bien que mal sur ses jambes et va se reposer dans le coin … Avalanche Body Drop de DH ! Qui s’empale sur la botte du Natural ! Il a du perdre quelques dents dans la manœuvre ! Bobby Roode s’extirpe ensuite du coin et enchaîne avec une droite, puis une autre ! Au tour de Smith de reculer ! Tout ceci se termine par une Clothesline … esquivée ! Belly-to-Back Suplex en contre du cadet des deux lutteurs !

L’inspecteur est retombé sur ses pieds ! A peine DH s’est-il retourné qu’il est de nouveau victime d’une pluie de droites ! Et cette fois, Roode peut conclure d’une Lariat ! C’est lui qui domine maintenant. Le canadien relève sans attendre son cadet et il porte une Suplex à son tour. Lui ne garde pas son adversaire en l’air cependant … Premier tombé du match, et dégagement presque immédiat du Canadian Bulldog. C’était une tentative vouée à l’échec de toute façon … L’inspecteur choisit d’aider un peu le roi à se mettre debout. Il l’envoie ensuite dans les cordes, et au retour Bobby gratifie la mâchoire de son adversaire d’un bon coup de coude. Visiblement l’ancien champion Intercontinental a apprécié ce contact, il veut même recommencer ! Une fois de plus DH Smith est relevé, et une fois de plus il se fait projeter. Sauf que ce coup-ci, il reste solidement ancré dans les cordes ! Le Canadian Enforcer ne réfléchit pas et fonce sur son adversaire, qui l’accueille d’un coup de pied dans l’abdomen. Smith attrape ensuite Roode … et le balance tête la première vers l’extérieur du ring ! L’inspecteur s’écrase violemment, l’épaule a pris un sacré choc.

Dans les vestiaires du Gang, si Brock Lesnar affiche un rictus de satisfaction en voyant l’inspecteur souffrir, les autres membres sont tous impassibles. Tout juste peut-on apercevoir un froncement de sourcil chez Randy Orton. Smith descend rejoindre le Natural malgré les réprimandes de l’arbitre. Seulement il se contente de renvoyer son adversaire dans le ring, sans rien tenter. Il semblerait que le King veuille l’emporter à la loyale ! DH essaie de relever Bobby Roode … qui lui frappe le genou ! Le Canadian Bulldog est déséquilibré, son opposant en profite pour l’amener au sol en lui attrapant les jambes … ça se transforme très vite en Boston Crab ! Boston Crab porté au milieu du ring par l’ancien champion Intercontinental ! L’intégrité du roi l’a mis dans de beaux draps, espérons que sa bravoure lui permettra de s’en sortir ! Ses cris de douleur résonnent dans toute l’aréna, la foule l’encourage pourtant vivement. DH Smith rampe vers les cordes, gagne centimètre après centimètre … Bobby exerce une pression de plus en plus insoutenable … le King effleure les cordes … Roode le ramène au centre du squared circle ! C’est pas vrai !

L’arbitre demande une nouvelle fois au Canadian Bulldog s’il souhaite abandonner. S’il répond bien par la négative, celui-ci a de plus en plus de mal à articuler. Ses forces l’abandonnent petit à petit, l’inspecteur est en train de réussir son coup ! Il … il s’évanouit ! DH Smith s’évanouit ! L’officiel ne tarde pas à lui lever le bras … qui retombe une première fois ! On réitère l’opération, pour le même résultat. Si la troisième tentative se déroule de la même façon, le « It Factor » sera déclaré vainqueur ! L’homme-zèbre lui lève le bras … qui reste en l’air ! Explosion de joie dans l’aréna, et le roi trouve son second souffle ! Roode est stupéfait, et il n’est pourtant pas au bout de ses surprises ! DH bondit vers les cordes à la force de ses bras, emportant l’inspecteur sans que ce dernier n’y puisse rien ! Il saisit finalement les câbles, obligeant son adversaire à le relâcher ! Le Canadian Enforcer s’exécute sans tarder et recule en se tenant la tête. Il avait pratiquement match gagné, et voilà maintenant DH qui revient plus fort que jamais ! Le King se remet debout en se tenant les lombaires, fixant Roode. Les yeux dans les yeux …

Les deux hommes s’avancent l’un vers l’autre lentement. Ils se rejoignent finalement au centre du ring où leurs têtes se percutent violemment. Ils s’envoient quelques mots doux tandis que l’atmosphère s’électrise un peu plus. Une fenêtre s’ouvre à nouveau sur les vestiaires du Gang, Dibiase plaisantant avec De Burchill quant au ridicule de ces face à face. Lesnar et Orton par contre sont plongés dans le duel, tandis qu’Hunico y jette un œil distraitement. Sous les « DH » et les « Bobby » scandés à tue-tête par le public, un échange de droites débute. C’est du à-toi-à-moi ! Roode pour une droite … Smith pour une gauche … et de nouveau l’inspecteur … la réponse du roi … Clothesline ! Le Canadian Bulldog couche son homologue et prend de l’élan sans attendre ! Il a eu raison puisque son adversaire est déjà debout, Big Boot ! Le Natural titube, il recule jusqu’aux cordes … et s’en sert pour prendre de la vitesse ! Spear ! Spear ! Spear !!! Roode se jette sur la dépouille du King, 1, 2 et … non ! Seulement 2 ! L’inspecteur n’en croit pas ses mirettes, DH s’est sorti du Spear !

Il faut quelques secondes à Bobby pour se remettre à l’attaque. Il choisit de remettre Smith debout, avant de l’enchaîner avec des coups d’avant-bras. Le roi ne répond plus ! Projection dans le coin … Corner Clothesline ! Non, il a mis la botte ! Au tour du Canadian Enforcer de venir s’empaler ! DH reste malgré tout dans le coin, trop fatigué pour tenter quoi que ce soit. Cela laisse le temps au Natural de revenir … coup de pied de l’ancien Pure Champion ! Et un coup de poing ! Seulement cette fois c’est l’inspecteur qui va avoir le dernier mot avec un coup de coude d’une grande violence. Le « It Factor » enroule ensuite le bras de son adversaire autour de sa nuque, et il l’emmène dans cette position vers le centre du ring. C’est parti pour une Northern Lights Suplex ! Non ! Smith se débat ! Il envoie un coup de pied dans la rotule de Roode, et un autre ! Il est à genoux, sa tête coincée sous l’aisselle du King ! Ce dernier passe derrière, change légèrement de position … et sort sa Bulldog Bite ! Dragon Sleeper ! DH vient de bloquer l’inspecteur dans une position des plus délicates !

Les hurlements de douleur de Roode s’élèvent dans la salle. C’est lui qui a maintenant le droit aux encouragements, mais ça semble bien inutile tant Smith tient bien la prise. La pression exercée est insupportable, et les rares coups de poing portés à l’aveuglette par le Natural ne lui permettent pas de s’en sortir. Il ne peut même pas ramper vers les cordes, DH l’immobilise complètement ! On voit mal comment l’ancien champion Intercontinental va pouvoir s’extirper de cette situation … à moins que le King ne l’y aide ! Il lâche prise sans explication … non, il la transforme ! Le Canadian Bulldog hisse le « It Factor » sur ses épaules, et il se lance … Running Powerslam !!! C’est la fin ! 1 … 2 … 3 ! Non ! La corde ! Bobby a un pied sur la corde ! L’arbitre ne peut pas valider le tombé, ce match continue ! Le roi roule sur le côté en se prenant la tête. A quelques centimètres près, son adversaire n’aurait pas pu attraper la corde, et il serait déjà vainqueur. Mais ce n’est pas le moment de ressasser ses erreurs, il faut conclure ! Le canadien attrape son compatriote par les jambes, l’amène vers le centre du ring … et porte le Sharpshooter !!!

Pas cette fois ! L’inspecteur se débat et parvient à envoyer son pied dans le derrière de DH, qui valdingue vers les cordes ! Celui-ci se remet très vite, il sait qu’il n’a pas le temps de récupérer ! En effet, le Canadian Enforcer est déjà debout, prêt à en découdre malgré les stigmates évidentes des prises précédentes ! Smith va à sa rencontre … et se prend un coup de pied dans l’abdomen ! Pay-off ! Non, le Bulldog passe derrière … et ceinture Roode ! German Suplex ! A moins que … oui, Bobby se défend ! Il envoie son coude percuter la mâchoire du roi, qui est obligé de lâcher prise. Il se retourne en se tenant la face … Northern Lariat !!! Oh non, encore une esquive ! Comment a-t-il pu le voir venir !? C’est lui qui a l’avantage à présent, coup de pied dans l’abdomen de l’ancien champion Intercontinental … Brainbuster ! C’est bon, c’est porté ! Mais ce n’est pas fini pour autant ! Le King relève le « It Factor » et lui met la tête entre ses cuisses, avant de le soulever ! DH va placer sa Bulldog Bomb ! Mais l’inspecteur n’a pas dit son dernier mot, il se débat comme un beau diable ! Les coups pleuvent sur le crâne du King, dont la prise est de moins en moins ferme. Il finit par s’écrouler au sol, entraînant Bobby Roode dans sa chute !

Les deux lutteurs sont au sol, salement amochés après ce combat … et les cris du Canadian Bulldog retentissent une fois de plus ! Fujiwara Armbar porté par le Natural ! Il est parvenu à retourner complètement la situation ! Un replay montre le « It Factor » attrapant le bras de son adversaire pendant la dégringolade, bras qu’il n’a plus lâché depuis ! Seulement Smith refuse d’abandonner ! Les fans sont à fond derrière lui, ils veulent le voir se relever et continuer à se battre ! A la force de son seul bras valide, le roi rampe vers les cordes ! Son opposant applique de plus en plus de pression afin de le faire craquer, mais la ténacité de DH est sans égale ! Le voilà qui agrippe la corde, du bout des doigts ! L’inspecteur n’attend même pas que l’arbitre le lui ordonne, il relâche son étreinte, épuisé. L’officiel se met à compter les deux hommes … Bobby est debout à 5, et il encourage son adversaire ! C’est une ambiance indescriptible, tout le monde veut voir le dénouement mais Smith a l’air complètement KO ! 7 … 8 ! Attention, on en est déjà à 9 ! Oh le sursaut ! Sursaut d’orgueil, de folie, peu importe, mais voici le King, et il est debout ! Il reprend son souffle un instant … et se jette sur Roode ! Lar… non, il est soulevé, le Natural le met sur ses épaules … Roode Bomb !!! Roode Bomb porté par l’inspecteur ! Le tombé, 1, 2, 3 !!! C’est fait ! Bobby Roode prend sa revanche sur DH Smith et se qualifie pour l’Elimination Chamber pour le WFA Championship !

Justin Roberts : Here’s your winner … Bobby … Rooooooooooode !!!



Un rapide passage par les vestiaires du Gang nous montre un Brock Lesnar fou de rage en train d’envoyer un coup de poing dans un mur. Le reste du clan se disperse. La dernière image est celle de Randy Orton en train de fixer l’écran sourire en coin. Retour au ring où DH Smith se remet doucement. L’inspecteur est en train de célébrer au sommet de l’un des coins, et le King, de nouveau debout, se dirige vers lui. Ça va encore partir en sucette ! Interpelé par les cris du public, le Natural se retourne, et descend vite de son perchoir. Il vient confronter DH ! Les deux hommes sont front contre front, et leurs regards sont durs comme de la pierre. Le Canadian Bulldog fait un pas en arrière … et tend la main à son ancien adversaire ! Roode est le premier surpris, mais il n’hésite pourtant pas longtemps et attrape la paluche de son compatriote. Le geste est salué d’une ovation par les fans, et le King ne tarde pas à descendre du squared circle pour laisser le vainqueur célébrer. Il repart malgré tout aux vestiaires la tête haute en dépit de sa défaite.

Jim Ross : Quel match entre ces deux hommes, et surtout quel respect entre les deux.

Matt Striker : Roode rejoint donc The Pope et Lesnar. Encore une confrontation entre le flic et la Bête. Les headbookers ne s'emmerdent même plus à imaginer de nouveaux plans, tssss...

Jim Ross: Je ne vous permets pas. Et depuis quand vous mordez la main qui vous nour.... oh mais c'est...

Quelqu'un arrive sur le titantron. C'est Chris Jericho ! Vêtu de son costume cravate noir, cravate assortie, chemise blanche rayée, il marque un temps d'arrêt, regardant autour de lui avec une moue dédaigneuse. Le public lui réserve un bon accueil, il répond par un sourire qui semble assez sarcastique. Il marche lentement vers le ring, le contourne, et s'arrête vers la table des commentateurs. Il serre la main de Jim Ross, puis de Matt Striker. Il ne dit rien, se contentant de sourire bêtement. Il se dirige ensuite vers le carré des officiels, s'empare d'une chaise, et revient vers le ring non sans avoir donné une petite tape sur l'épaule de Justin Roberts au passage.[/i]

Il grimpe sur le ring, pose sa chaise au centre, et s'assoit.

Il reste assis. Le regard fixe. Son visage inexpressif. Les secondes passent. Rapidement le public se tait, pensant qu'il va se mettre à parler. Mais aucun son ne sort de sa bouche, il se contente de rester assis, et de fixer le vide. Il a les traits tirés, et une barbe de trois jours. Et le luxe de son costume ne suffit pas à masquer sa fatigue. Ou sa lassitude, c'est selon. L'arène est désormais silencieuse, attendant une réaction de sa part. Quelques sifflets se font entendre, alors que rien ne se passe depuis maintenant plus d'une minute.

Justin Roberts se dirige timidement vers le ring, et rejoint Chris Jericho. Il parle avec lui, mais on ne peut pas entendre les mots qu'ils échangent. L'annonceur semble gêné, Jericho lui demeure très neutre mais semble agacé. Finalement Roberts donne son micro au Mental Mastermind, puis quitte le ring, intimidé. En effet, son interlocuteur lui a indiqué d'une main ferme la direction du ringside.

Jericho se met à sourire, encore, et étouffe même un rire nerveux. Son regard contraste totalement avec son attitude. Froid et déterminé.

« Notre ami Justin me signale qu'un match devrait avoir lieu, ici, maintenant, et que je n'étais pas prévu au programme. Je répondrais simplement que je me contrefiche du programme. Ce ring m'appartient, je n'ai pas besoin d'attendre qu'on m'y invite. Et je vais être clair dès maintenant, afin que tout le monde comprenne bien ce qui va se passer. Je ne quitterai pas ce ring tant qu'on ne m'accordera pas le respect qui m'est dû, et qu'on ne me donnera pas exactement ce que je veux. Est ce que vous comprenez ce que je suis en train de vous dire, maintenant ? »

Il prononce cette phrase d'un ton encore plus méprisant que d'habitude, mais en tournant son regard vers le titantron, comme si il parlait à quelqu'un d'autre. Le public est intrigué, et commence à redonner de la voix.

« J'ai battu Randy Orton au Royal Rumble, et les blessures que j'ai subies après le match m'ont empêché d'être sur un pied d'égalité avec les autres participants du Rumble Match. Sans ça, je serai reparti avec un contrat pour le Main Event de Wrestlemania. J'ai perdu, à Smackdown, contre CM Punk. C'était ma chance de rectifier le tir, et d'avoir ma chance au titre dans une Elimination Chamber. Mais Punk ... »

Il accentue le nom du straightedge en faisant une moue écoeurée.

« … Punk a profité d'un moment d'inattention pour me river les épaules, fidèle à lui même. Mais là n'est pas l'important. Je me contrefiche de Randy Orton, qui est, de toute manière, le lutteur le plus surcôté à la WFA depuis des années. Je ne me réjouis même pas de ma victoire face à lui, tant elle était logique, et inévitable sans l'appui de ses petits copains. Je ne me sens pas spécialement déçu d'avoir perdu contre CM Punk, qui de toute façon ira faire de la figuration dans la cage à No Way Out. Et pour finir, je me fous d'avoir perdu un ticket pour le Main Event de Wrestlemania au Rumble, parce que j'ai déjà participé à ce Main Event, je l'ai gagné, et j'y retournerai. Tout comme je suis déjà sorti vainqueur d'une Elimination Chamber. La liste de mes accomplissements est inénarrable au vu de la durée de Raw, qui devrait passer en trois heures pour que je puisse en gratter la surface. »

Il termine cette tirade avec un sourire arrogant, s'attirant étrangement une ovation de la foule, qui adhère à sa totale mauvaise foi.

« Alors ce soir, je veux un challenge. Je veux que les responsables de ce cirque qu'est en train de devenir la WFA viennent ici, me regardent en face, et me proposent un challenge. Je veux un match digne de mon statut, de mon talent, pour No Way Out. Une affiche prestigieuse. Un Main Event Material. Je me fiche de savoir qui sera face à moi, si une ceinture sera au milieu. Je veux qu'on m'accorde le respect que je mérite, et je ne veux pas qu'on m'envoie un Randy Orton ou toute autre figure surévaluée du Gang. Je suis le lutteur le plus expérimenté de la WFA, l'un des plus titrés, tout ce que je touche je le transforme en or. Je suis le visage de cette compagnie, et j'attends désormais d'être traité comme tel. Alors Vince, je t'attends. Ou Stephanie. Ca m'est égal. Je veux que les responsables de cette WFA que je sauve de la décrépitude par ma simple présence viennent me faire face, ici, et maintenant. »

Nouvelle ovation pour Jericho, agrémentée de quelques réactions plus négatives mais éparses. De longues secondes s'écoulent et Jericho regarde sa montre. Il fait une moue désabusée, puis se lève de sa chaise, finalement !

« Et si vous ne me donnez pas ce que je veux, alors qui sait ? Peut être que je partirai. Condamnant la WFA à la médiocrité et ... »


Et voilà la réponse qu'attendait Jericho ! Le public est définitivement réveillé par l'arrivée du président de la WFA et accessoirement cerveau du Gang … mais il n'est pas seul. Stephanie, sa fille, marche dans ses pas. Elle est suivie de JBL et de John Laurinaitis. Et Randy Orton ferme la marche en sa qualité de leader du Gang.

Les cinq nouveaux arrivants se dressent en ligne sur le titantron, hués par le public. Ils font face à Chris, qui est debout sur le ring, les toisant d'un air hautain.

Vince se fait donner un micro, et d'un air jovial, se met à parler.

« Chris, Chris, Chris. Toujours aussi mesuré dans tes propos, toujours aussi modeste. C'est bien Chris, fidèle à toi-même. Tant de chemin parcouru. On aura tout connu tous les deux. Et tu auras été une constante pour moi, à la WWF, à la WWE, puis ici. Tu as traversé comme moi et quelques autres ces trois époques. Tu parles de ton talent, et effectivement tu es l'un des plus talentueux qu'il m'aie été donné de voir sur un ring. Ton palmarès parle pour toi, tes accomplissements parlent pour toi. »

Jericho hoche la tête, d'un air satisfait.
C'est Stephanie qui prend le relais, empruntant le micro à son père.

« Mais aujourd'hui Chris, et en dépit de tout ce que vient de dire mon père … Tu es un problème pour cette fédération. Tu es trop vieux. Ton salaire ne reflète plus ce que tu nous apporte. On ne sait plus quoi faire de toi. Quand tu étais en équipe avec Christian, l'idée était bonne. Je me souviens d'ailleurs, c'est moi qui vous avait fait revenir dans la partie et gagner votre premier titre. En équipe, on voyait moins le poids de l'âge sur vos performances, et surtout vous étiez moins exposés. C'était très bien. Mais depuis votre petite crise de nerfs, et votre séparation, nous nous sommes retrouvés dans une situation inconfortable. Que faire de vous ? Christian n'est plus au niveau et sert de souffre douleur à Bray Wyatt. Et ne tente pas de sauver la face en parlant de ta victoire, honteuse, contre Randy. Tu perds presque tous tes matchs. Tu perds, en passant, ta crédibilité. On commence à avoir pitié de toi, Chris, et bientôt tous ces gens suivront. Ils se lasseront de toi, et de ta présence. Et surtout Chris, n'oublie pas … tu n'as jamais été le visage de la WFA. Stone Cold. The Rock. John Cena. Tous ces gens ont pu prétendre, un jour, à ce statut de « figure de proue ». Aujourd'hui, et en toute objectivité je pense que Randy remplit ce rôle à merveille. »

Huée massive tandis que Monsieur RKO se fend de son taunt habituel avec un air suffisant.

« Mais ne nous fait pas croire que tu es indispensable à la WFA. Tu es devenu un problème pour nous, et de ce fait, la réponse que nous te donnons pour No Way Out … tu la connais. Tu as évoqué l'idée de partir Chris ? Peut être qu'effectivement cela serait judicieux. Tu devrais partir Chris. Tu voulais qu'on t'accorde le respect que tu mérites ? Tu l'as eu. Alors merci pour tout ce que tu as fait pour nous, nous te souhaitons tous un futur radieux. »

Elle prononce ces derniers mots sur un ton on ne peut plus hypocrite, avec un regard machiavélique. Tous les responsables présents approuvent en hochant la tête. Des huées monstres retentissent. Sur le ring, Jericho fixe Stephanie du regard, en colère. Il ne répond pas. C'est JBL qui prend la parole.

« Maintenant Chris, et avec tout le respect que je te dois, tu vas quitter ce ring et laisser le show se poursuivre. Tu exigeais une réponse, tu l'as eue. S'il te plait, je n'ai pas envie d'appeler la sécurité. »

Jericho reste silencieux et immobile sur le ring. Le regard froid, perdu. Il descend du ring, lentement, puis marche vers ses détracteurs. Il les regarde dans les yeux, un par un, en terminant par Orton. Un frisson parcourt l'arena. On dirait que Jericho va se jeter sur la vipère d'un moment à un autre. Mais non. Il détourne le regard, et continue d'avancer. Les cinq complices s'écartent de son chemin, souriants, tandis qu'il retourne en coulisses sans un mot, et sans accorder un regard au public.

***

Nous sommes en backstage, et Renée Young est avec Christian !

« Bonsoir Christian ! On attend encore l'arrivée de Chris Jericho pour une interview exclusive des Wrestling Class Heroes et … ah le voilà justement ! »


Christian se retourne vers son partenaire, et lui tend la main. Mais Jericho l'ignore, regardant devant lui, l'air absent, et continue son chemin. Christian tente de le rattraper par le bras … Il le repousse ! Jericho repousse son ancien partenaire et ami ! Les deux hommes s'échangent un long regard. On peut lire l'incompréhension et une colère naissante dans celui de Christian. Mais impossible de dire ce que Chris Jericho a en tête. Il tourne les talons et s'en va.

Jim Ross: On me fait signe qu'un match a été décidé en catastrophe, suite à l'intervention de Chris Jericho.

Matt Striker : Jericho qui semble être ailleurs... Personne ne lui a jamais parlé comme ça!

Jim Ross: C'est vrai! On dirait presque un début de dépression... Pauvre Chris

"The following contest is set in one fall"


"Making his way to the ring, accompanied by his tag team partner The Hurricane, from Comté d'Orange, California, weighed at 225 pounds, Super Eric!"

A l'arrivée des superhéros, la foule les encourage fortement. Les superhéros viennent taper dans les mains des fans en ringside, et avant d'entrer dans le ring, prennent une pose... de superhéros. Ce qui fait rigoler la foule. Puis, ils grimpent dans le ring et salue la foule en se mettant debout sur les deuxièmes cordes. L'arbitre fait signe à Hurricane de laisser son partenaire dans le ring et de rejoindre le ringside.


"And his opponent, accompanied by his tag team partner Kassius Ohno and ... Birdy (...) well... from the mountain of the prehistoric dog, weighed at 317 pounds, Erick Rowan!"

Une sacrée bronca attend les Psychedelic Warlords! Mais ils s'en moquent bien, regardant d'un mauvais oeil la prochaine étape avant les clés cosmiques. Cela passe par une victoire contre les superhéros à No Way Out, et quoi de mieux que se défouler un peu sur l'un d'entre eux? Mais Kassius Ohno est le plus motivé des deux à se jeter sur les faces, criant "DOCTEUR! DOCTEUR!" ! Heureusement, Erick Rowan le retient et parvient à le calmer, mais pour combien de temps encore?
Rowan grimpe dans le ring et s'étire à l'aide des cordes, SuperEric est dans le coin opposé. Hurricane et Ohno se regardent en chiens de faïence, et Birdy, sur l'épaule de son maitre, pousse a priori des cris stridents. La tension est à son comble et l'arbitre fait sonner la cloche!

SuperEric (Showtime) w/ the Hurricane (Jomo Styles) vs Erick Rowan (Gbacca) w/ Kassius Ohno (Clown Bastard)



C'est parti! La foule encourage son favori, le superhéros jaune! Erick Rowan regarde la foule, fait relâcher la pression sur le ring en y descendant, va prendre le micro tendu par son partenaire (qui a, pour cela, dit "s'il vous plait" avant de frapper le malheureux stagiaire), remonte dans le ring puis interpelle en souriant SuperEric, qui a les yeux en plein phare. Les deux hommes se font face, front contre front.

"Monsieur Eric, savez-vous ce qu'implique de grands pouvoirs commes les votres? D'ailleurs, saviez-vous que nos prénoms, Eric sans k ou Erick avec un k, viennent du germain aina "unique" et de rik "roi". Vous ignorez ce que cela veut dire en philosophie prussienne hegelienne d'avant-guerre? Ceci veut dire qu'il y a un unique de trop dans ce ring et que le vrai unique Erick -avec un k- sera champion à Wrestlemania, bien sur! Sinon Monsieur Eric, de grands pouvoirs impliquent des... des grandes....? Des grandes humiliations dans le ring!"

Clothesline sonnante et trébuchante! Rowan vient de décapiter SuperEric! Il jette le micro vers The Hurricane de rage qui s'écarte à temps! Cette fois, le match est lancé! Le géant roux trouve le superhéros dans un coin, en train de se remettre du coup pris. Big Boot! Non! C'est esquivé par SuperEric qui passe en-dessous! Le superhéros est au centre du ring et nargue son adversaire! Hurricane demande le soutien de la foule en lançant des chants "SuperEric!" La moitié des Psychedelic Warlords fonce sur lui et l'oblige à reculer dans un coin, mais là encore, SuperEric a le temps d'esquiver et c'est Rowan qui s'y écrase. Et un dropkick en pleine poire! Son adversaire n'a pas du tout apprécié ce coup et se remet à sa poursuite. Il l'a attrapé! Grand coup dans le dos du face qui s'écroule en un coup. On le balance dans les cordes et shoulderblock de Rowan, porté avec autorité. SuperEric reste sonné au sol, et Rowan est fier de lui, ayant compris que sa force doit prendre le dessus sur l'agilité de son adversaire. Son opposant titube mais est debout! Tu parles! Coup de boule du chauve! SuperEric contre-attaque! Avec des lowkicks! Puis un superkick! Rowan ne tient plus debout... Nouveau superkick! Non, le heel a porté un big boot quelques millièmes de secondes plus vite!

Le superhéros est jeté dans les cordes, mais passe sous la tentative de clothesline! Il rebondit dans les cordes une nouvelle fois! Puis une troisième fois! Running forearm smash! Le géant est touché! Coup de pied dans les côtes! Rowan tente une attaque mais SuperEric est trop rapide et passe derrière son dos! Bridging Northern Lights Suplex! Mais Rowan est trop lourd et parvient à se retourner! Mais SuperEric est encore le plus rapide! Nouvelle tentative de Bridging Northern Lights Suplex! Toujours trop lourd! Rowan se retourne encore, mais on assiste toujours à ce jeu du chat et de la souris pendant plusieurs secondes! Mais à la cinquième tentative, SuperEric saute sur son adversaire et lui porte une prise du sommeil! Et ça fonctionne! Le géant des Psychedelic Warlords vacille, titube, et fait de grands mouvements avec ses bras dans le but d'atteindre son adversaire. Ca ne marche que trop peu. La foule l'encourage à poursuivre ses efforts! Rowan a mis un genou à terre! Il ferme les yeux! Non! Il est parvenu à expédier son adversaire par-dessus son épaule! Le superhéros jaune se tient la nuque à deux mains, puisqu'il est retombé directement dessus. Ohno et Birdy se remettent à encourager leur partenaire! Avalanche sur SuperEric! Non il contre en mettant ses deux genoux en opposition! Erick Rowan tombe à terre, raide mort! Le face est grimpé sur la deuxième corde! Diving leg drop! Il remonte sur la troisième corde sans perdre de temps! Sous les vivats de la foule! Il se prépare à son diving elbow drop! Son finisher! C'EST PORTE! 1! 2! 3! NON! Dégagement réflexe de Rowan aux dernières secondes! SuperEric tente de polémiquer avec l'arbitre, mais celui-ci a donné son verdict!

Il en faudra plus pour venir à bout du Psychedelic Warlord. Dans le coin, il se remet difficilement du coup qu'il a pris, ce qui a regaillardi Hurricane et la foule! SuperEric vient à sa rencontre! Oh il le porte sur ses épaules! Death Valley Driver?! Non, le heel s'extirpe de ses épaules... et du ring, prenant un peu de répit auprès de Ohno. La foule n'apprécie pas ce geste et le fait savoir. Rowan revient dans le ring au bout de 6. Il vient porter une droite à SuperEric, trop occupé à célébrer avec la foule! Non! Armbreaker du superhéros! Il lui retourne le bras! Nouveau armbreaker! Non! Rowan parvient à le renvoyer dans les cordes d'une seule poussée de bras! Mais l'homme en jaune a rebondi dans les cordes et se prépare à attaquer le Psychedelic Warlord! NON! Il le retourne comme une crêpe et vient lui écraser le dos au sol! Il se couche pour faire le tombé! SuperEric contre avec un petit paquet! 1..2...! Simplement deuuuuuuuux! Rowan a roulé en tenant SuperEric et maintenant le soulève! Fallaway Slam! Le superhéros est K.O.! FROG FREAKIN' SPLASH DE ROWAN! 1....2....3!!!! NON!!! C'EST PAS POSSIBLE! Le superhéros est toujours en vie! La foule donne tout ce qu'elle a! Le géant roux engueule l'arbitre, mais quelle résistance de l'homme en jaune! A peine debout, il se retrouve devant son adversaire, CLAWHEAD! Le Psychedelic Warlord le relève et lui porte un sidewalk slam! Le face ne répond plus! Rowan est reparti pour un Frog Splash! NON! SuperEric l'a esquivé à temps! Hurricane exulte et Ohno et Birdy se prennent leurs trois têtes à deux mains et deux ailes! Super Eric, dans les cordes, tente de retrouver son souffle, mais Rowan ne l'entend pas de cet avis et court vers lui pour une clothesline. Non! Son opposant a retiré les cordes au bon moment! Le Psychedelic Warlord s'écrase en ringside et immédiatement, Kassius Ohno vient prendre de ses nouvelles et l'aide à se relever. Mais les deux hommes n'ont pas vu SuperEric debout sur le poteau de coin! DIVING MOONSAULT SUR LES DEUX HOMMES! C'EST SUPERBE! Hurricane vient aider son partenaire à se relever et les deux superhéros célèbrent avec la foule! SuperEric retourne dans le ring et, avec difficulté, Ohno fait remonter son collègue dans le ring à 5! Rowan titube et n'a pas vu derrière lui SuperEric lui porter un SuperKick! La victoire est à portée de main pour le face et la foule l'a bien compris! Il se prépare pour le ShowStopper! Hurricane est enthousiaste come jamais! Rowan est sur les épaules de SuperEric! C'est porté! Non! Rowan se dégage au dernier moment et est juste derrière lui! Full nelson slam! Ouch! Le ring a tremblé comme jamais et a fait taire le public! Et le géant se prépare pour son finisher, Greetings from the North! Ne te retourne pas, Eric, ne te retourne pas! NON! C'est porté! Rowan a mis tout le monde d'accord! 1...2...3... Victoire du Psychedelic Warlord, Erick Rowan, sous les huées du public.


Belle résistance de SuperEric, qui a bien su profiter de sa vivacité, mais Rowan était le plus fort ce soir. Ohno et Birdy rejoignent leur camarade qui se fait lever la main par l'arbitre et cette belle famille de drogués se font un immense calin. Hurricane se précipite pour prendre des nouvelles de son coéquipier, mais sur son chemin s'interpose Ohno! Rowan balance l'arbitre à l'extérieur du ring et stompe le superhéros! Kassius attaque le superhéros vert mais celui contre ave cun coup de boule dans l'estomac! Il prend appui sur les cordes! Double coup de la corde à linge sur les Psychedelic Warlords! Il s'empresse de prendre des nouvelles de SuperEric, mais Ohno se jette sur lui et l'envoie par-dessus la troisième corde! Le heel est fier de lui mais ne voit pas derrière lui SuperEric! DEATH VALLEY DRIVER! OHNO QUI S'ECROULE EN RINGSIDE! Rowan est derrière lui! Il lui met la main à la gorge! Non! Coup de pied dans l'estomac du superhéros qui plie le géant! Il passe derrière lui et court dans les cordes pour y prendre appui, esquive la clothesline de Rowan et porte un suicide dive sur Ohno! ET THE CAPE DU HURRICANE SUR ROWAN! LES HOMMES SE METTENT A SE BATTRE COMME DES CHIFFONNIERS DANS LE RING ET EN RINGSIDE!!! Il faut plusieurs arbitres pour calmer les quatre hommes alors que Jim Ross annonce en catastrophe une page de pub!

***

Gad Elmaleh, se mouchant dans un billet de 500 balles : Je rêve d'une planque! Qui ne me prendrait pas mon fric pour le reverser au fisc! (Rires polis de la foule) Une planque qui ne fasse pas de vagues! (rires plus forts, surement enregistrés) Une planque qui me fasse plein de petits zéros derrière mon compte actuel, un petit zéro comme... comme vous monsieur! (il désigne Curtis Axel, rires cette fois assez francs. La lumière aveugle Curtis qui chope une crise d'épilepsie) Et surtout une planque qui ne se ferait pas choper par Le Monde et qui m'indemniserait si j'étais au coeur d'un scandale financier même si j'aie payé ce que j'aurais du au fisc! Les acteu... les spectateurs lui offrent une standing ovation, et deux personnes rejoignent Gad Elmaleh

Ted DiBiase Jr : Mais cette planque n'est pas un rêve!
Paul de Burchill C'est la TDB & PDB Financial Corporation! Appelez gratuitement les iles Caïman pour un devis gratuit!

La pub se finit avec un serrage de pinces entre les trois hommes.

***

Au retour de la pub, un catcheur que la foule aime et apprécie attend que la musique de son titantron baisse


Zack Ryder fait son entrée, tout sourire, dans l'aréna, accueilli par les applaudissements de la foule. Ce dernier effectue son taunt, repris par la foule, sous le titantron, puis avance en tapant dans les mains de quelques fans. Il monte ensuite sur le ring, récupère un micro posé dans un coin par un officiel, puis commence à tourner en rond. Il prend la parole une fois plus calme.

" Salut mes Broskies ! La foule réagit favorablement à ce début de discours. Pour le vieux là bas au fond, non ce n'est pas une marque de céréale. Alors voilà ! C'est pas mon genre de vous prendre la tête sur ce ring avec des discours qui durent des heures comme on en faisait il y a 1000 ans. Non, non, non... moi si j'ai un truc à dire, en général, je tweete, j'actualise mon statut facebook, je poste une vidéo... bref... je vous prends pas la tête et j'essaie de faire ça à la cool. Sauf que voilà... la personne à qui je veux le plus m'adresser, je crains qu'elle vive encore à l'âge de pierre et comme j'avais plus de pigeons à disposition, je me suis... ok Zack, tu vas faire à l'ancienne. Bon au moins j'suis pas venu en slip rouge infâme c'est toujours ça de pris.

Pour commencer j'vais vous raconter une petite histoire. Il y avait deux mecs. L'un d'eux était un connard avec un melon gros comme le cul de Kim Kardashian. Il avait loué un abonnement à la Jobber Zone, mais il ne le savait pas encore tellement il était con. Les dirigeants, qui pensent Zack Ryder finis, se disent hey si on envoyait Curtis affronter Zack. Il va gagner facilement et comme ça Paulo va garder son titre TV peinard.

Trois botchs plus tard, je Bros'botte le cul de Curtis et je me retrouve challenger au titre TV. Et c'est cool. Tout le monde est content, mes Broskies m'envoient un tas de message de soutient sur internet, ça fleure bon le gain de titre !

Surtout qu'en face on a qui ? Ted Dibiase Junior Junior... ouais vous savez, le mec qui a le même style que le mec qui a le même style que son papounet. Hashtag " Fils à papa ", Hashtag " pas de personnalité " Hashtag " Tic et Tac en costard cravate ". La foule applaudit permettant à Ryder de reprendre son souffle.

Viens le moment où j'affronte Tic... ou Tac, je sais plus exactement. Et bien sûr j'allais gagner, woo woo woo, tu le sais ! Sauf que voilà... il y a les deux fondus du Bayou qui ont débarqué pour foutre la fête l'air. Et l'air voilà Mister Anderandom, vous savez le mec qui est collé à Bray Wyatt mais que ce dernier pourrait remplacer à n'importe quel moment par une paire de chaussette que personne ne s'en rendrait compte si la chaussette à un côté blanc et un côté noir et qu'elle s'engueule de temps en temps toute seule. Et il intervient, et qui est-ce qui c'est fais volé son match ?

Le public lance des " You screw Zack " ! que ce dernier semble savourer.

On est d'accord. Après ça, Flairsou, vous savez, Gripsou mais en moins bien, se fait prendre son titre par Double Face du Bayou Hashtag " Où je suis tombé putain ".

De fait... Anderson et moi on a des choses à régler ! Et moi j'ai un titre à récupérer Hashtag " Ryder TV Champ Now ". Alors ramène-toi Anderson ! Ramène-toi, que je reprenne MON titre après t'avoir refais le portrait ! Hashtag " Picasso ".

Sauf que personne ne semble venir.

Allez ! Tu as peur de moi c'est ça ? Mes Broskies et moi voulons un match pour le titre TV maintenant !

L'ambiance dans la salle monte d'un cran... mais rien n'y fait, Anderson ne semble pas décider à se montrer. La foule se met à conspuer le champion TV tandis que Ryder jette son micro par dépit et semble hurler qu'il va aller chercher Anderson lui-même avant de se diriger, furieux, vers les coulisses.

Bookers: Match1: Frog Splash; Segment Jericho : Nak; Match2: Coffee; Segment Ryder : Gbacca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JGabriel68
Hall Of Famer
JGabriel68

Messages : 4907
Age : 24
Localisation : Atlanta, GA

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 19:56

Sacré paire de match ! Brodie continue son ascension en éclatant maintenant le Miz, et Hunico bat Cesaro, ce qui n'est pas pour conforté la place de ce dernier au sein du GANG..
Le segment de DH est bien écrit, merci Gbacca. C'est un peu dommage cette remise en question pour DH, qui apparaît comme incertain pour faire face au GANG. Va t-il perdre son statut de Roi, va t-il éclater tout le monde ? En tout cas, j’ai hâte de lire ce que vous lui réserverez ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 20:00

On se retrouve au Jobber Jungle, avec les APA, Saul Goodman et l'EoC qui fêtent comme il se doit la bonne nouvelle ! Tous attablés le long du bar, ils enchaînent les pintes et les verres d'alcool plus "forts". Joe a même débouché une bouteille "spéciale grandes occasions", un alcool samoan à mi-chemin entre le rhum et l'alcool à brûler. Bizarrement, seuls Carlito et lui ont daigné en ingurgiter ...L'ambiance est en tout cas festive, même Vladdy se déride ! Le russe a commencé à entonner l'hymne de son pays natal, repris par les APA ... à leur sauce ! Ne se souvenant plus des paroles au bout de deux mots (plus que mal prononcés d'ailleurs), les champions par équipes se sont vite reportés sur la seule chanson "russe" de leur répertoire ...


Vladimir : HA HA HA ! Ça être drôle ! Joe et Carlito avoir toujours mot pour rire !

Sara : Vladdy ... qu'est-ce qu'on a dit ... ?

Vladimir : Da ! Vous ... êtes ... drrrôles ... les mecs ... HA HA HA !

DAR : Vladimir qui parle ... intelligiblement ... c'est ... miraculeux ... Sara, je ne sais pas comment tu t'y est pris mais tu viens de faire mieux en deux semaines que moi en deux ans !

Sara : Il peut être un élève très studieux notre Vladdy quand il veut ...

Goldust : Encore un peu et on s'imaginerait que Vladdy en pince pour la mamz'elle ...

Sara : Ça m'f'rait mal !

Goldust : Moi aussi ma p'tite, moi aussi ...

Joe : Beeeeuâââârgh ... putain ... c'pas d'la gnognotte ma gnôle, hein m'sieur Goodman ?

Saul, allongé par terre : Mwa l'alcooool ... ça m'a ... jamais rien fai... beeeeeuh !

Carlito : Oh ben non, l'en a mis partout !

Joe : Beuh j'comprends pô, l'a dit qu'ça l'y faisait rien !

Vladimir : HA HA HA ! Les américains sont si ... pathétiques ?

Sara : C'est ça.

Vladimir : HA HA HA ! Les américains sont si pathétiques ! Ils savoir même pas comment boire !

Sara : Y a encore des efforts à faire ...

Les rires et les plaisanteries sont donc de mise, la bonne humeur règne et tout le monde il est content ... Goldust se lève alors, d'un air solennel.

DAR : Goldust ? Tu vas où ?

Goldust : Pisser choupinou.

DAR : ... Arrête de m'appeler choupinou ! Je m'appelle Dylan Alexander Remington, bordel !

Goldust : D'accord choupinou !

Le visage rougi par la colère (et par une certaine dose d'alcool dans le sang, aussi) de son manager n'inquiète pas outre mesure l'ancien champion Hardcore, qui se remet en marche. Seulement un évènement des plus ... inattendu le stoppe net dans son élan. Devant lui se dressent deux portes, aussi imposantes l'une que l'autre. Identiques en tout point, sauf en ce qui concerne le panneau d'indication : d'un côté un gentleman armé d'une canne, de l'autre une femme en robe. Goldust observe successivement l'une, puis l'autre porte. C'est un affreux dilemme pour lui ...

Goldust : Heu ... choupinou ?

DAR : NE M'APPELLE PAS CHOUPINOU !!!

Carlito : Boah qu'est-ce qui va pas coupain ?

Goldust : Je ... je sais pas ... j'dois aller où ?


...


Facepalm

Après avoir essuyé les quolibets de son manager, et après avoir eu droit aux explications plus gentilles de Sara, Goldie finit par se décider à entrer du côté du gentleman. Il pénètre dans une petite pièce avec quatre urinoirs côte à côte, deux cabines pour les grosses comissions, et Bray Wyatt accolé au mur du fond. Le Bizarre One s'avance tranquillement, la vision un peu flou, se met face à un urinoir et sort son barzouin. Ce n'est que lorsqu'un petit filet d'urine commence à s'échapper qu'il réalise que quelque chose cloche. Mais ... mais oui ! Il ne se trouve absolument pas en face d'un urinoir, c'est un lavabo !

Goldust : Ouh pinaise, j'ai fait une bêtise moi ... j'vais peut-être être puni !

C'est tout sourire que Goldie termine sa petite commission. Il omet du coup de se laver les mains, et fonce annoncer la nouvelle aux APA dans l'espoir d'avoir droit à une bonne correction ! Il passe du même coup de nouveau devant un Bray impassible.

Goldust : Carlitoto, Joechouchou !

Joe : Queuoi ?

Goldust : ... Eh mais ... attendez ... je ... euh ... je reviens !

Le Bizarre One retourne dans les toilettes pour homme, et avance en direction de Wyatt. Incrédule, il observe l'homme sous toutes ses coutures, l'air pensif ... avant de finalement porter la main à l'entrejambe de son interlocuteur !

Goldust : Bordel, mais ... j'arrive à te toucher ! Ça veut dire ... que ... que je fais un rêve conscient, un truc dans le genre !

Bray : Un rêve ... un cauchemar ... un peu des deux ... hihihihaha ...

Goldust : Oh chic chic chic ! Allez viens Brayninouchet ! J'ai plein de ... trucs ... à te montrer !

Bray : C'est moi qui vais te montrer quelque chose ! Hahaha ! Tu aimes la douleur, n'est-ce pas ? Tu aimes te retrouver face un homme viril qui te moleste jusqu'à ce que tu ne puisses plus parler !

Goldust : Oh voui ! Voui voui voui !

Bray : J'ai une bonne nouvelle Goldie, j'ai trouvé quelqu'un parfait pour toi ... moi ! Hahaha ! Rencontre moi à No Way Out mon agneau, je te promets de te combler !

Goldust : Youhou !

Goldust, qui finit par relâcher l'entrejambe de Bray (totalement impassible face à la manoeuvre, d'ailleurs), affiche un sourire béat. Il sort une fois de plus des waters et va retrouver ses compagnons de beuverie, après près de dix minutes.

DAR : Qu'est-ce qui t'as pris si longtemps ?

Goldust : J'ai choppé un rencard !

La foule se marre devant Goldust tout sourire, mais la caméra se retourne brusquement, à l'autre bout de la salle. On les avait pas vu depuis le début du segment, mais ils sont bien là à la même table, sans dire un mot ou même échanger un regard : Chris Jericho et The Bryan Kendrick sont en train de faire la gueule, de déprimer et de boire. Autant l'humeur des deux hommes n'inquiètent pas les gérants du Jobber Jungle, autant leurs capacités à glouglouter du whisky ou de la vodka directement à la bouteille et ce, sans sourciller ou même tousser, ça, ça les épate!
D'ailleurs, Kendrick et Jericho prennent une nouvelle gorgée, finissant le contenu, grommelent contre le GANG et demandent une nouvelle bouteille, ce qui ne sera que les quarantième et quarante-et-unièmes que cette table commande.

-Grrrmblggrrr 'foirés de GANG!, marmonne Jericho
-'Culés!, répond Kendrick. On peut avoir des petites soeurs?

Sara Del Rey assure le service, et les APA en restent bouches bées devant pareil exploit. Ils pensaient que eux seuls (et Kozlov, "mais ça compte pô, l'a çô dans l'sang!") pouvaient boire aussi facilement. Pour se remettre de leurs émotions, les APA s'envoient un shot de "Grande Occasion".
La gérante revient les voir après avoir apporté les commandes.

-Dites... autant The Bryan Kendrick est OK -bien qu'un peu lourdingue par moment-, autant Jericho, le mec relou des Wrestling Class Heroes qui passait son temps à nous critiquer, je suis pas fan de le voir ici.
-Mais attends! T'as vu ça?
-Quoi?
-I' boivent presse autô qu'nous!
-... et?
-Et? Et l'exploit est épatant!
-C'mecs-lô remontent dans mon hep-Tim!
-Estime, corrige le chevelu. Mais je suis d'accord avec toi, l'Enorme.
-Vous êtes sérieux? Je veux dire... vous êtes surs que l'on peut faire confiance à un type qui nous a trahi, juste parce qu'il boit.
-Ben.. ouais!
-Je suis pas fan... C'est vrai que c'est bon pour le business, mais... je peux avoir confiance en vous?
-Oh dis-donc souripette! Es' que Carlipoto et moué, on t'a déjô déçus?

Un long silence s'installe... Un très long moment qui fait rire la foule et que Sara interrompt.

-Bien... si vous le pensez. Par contre, ils me dépriment à faire la gueule. Allez les réconforter.

Ni une, ni deux, les APA prennent quatre verres, une boutanche "Gueule de boué" et s'installent aux côtés de Jericho et de Kendrick, toujours en train de pester dans leurs coins contre le GANG.

-Z'êtes impressionnants, les mecs!
-Grrmmblrrr salauds de GANG...
-Pôr cont', çô a pô l'air d'aller fortiches!
-'Foirés de GANG
-Alors pour vous remonter le moral, on vous offre un verre! Allez c'est pour nous!

Les APA versent et tendent le verre à Jericho et Kendrick... qui le boivent cul sec et en redemandent un autre. A la grande déception des champions par équipe, ils font toujours la tête.

-Bon faites pas la tête!
-C'est pô pôrce que le GANG vous cafouine qu'faut s'laisser faire.
-Mmh
-Mmh
-Ils sont juste jaloux de vous, c'est tout!
-Et pis, tiens! Si vous leur prouvassiez qu'z'êtes meilleurs qu'eux? Un 'ti match à No Way Out, ça vous tente pô?

Sur ces mots, Chris Jericho et The Bryan Kendrick se retournent et sourient. La caméra s'éteint.

*Ding, ding, ding*


"This contest is set in one fall! Introducing first, from Chicago, Illinois, weighed at 218 pounds, the Fun Lovin' Criminal... C.. M... Punk!"

La Superstar straightedge, slip de combat 5 étoiles, prend son temps pour arriver, en toute décontraction. Il s'en fout des sifflets qui l'accueillent, bien que quelques fans inconditionnels se font entendre. Il s'approche d'un hater qui le hue de toutes ses forces, CM Punk rigole et fait mime de lui tirer une balle dans la tête?! Le hater et ceux aux alentours sont choqués, mais CM Punk est sans doute fier de lui. Il salue le public une seule fois, en se tenant sur un des poteaux de corner.


"And his opponent, from Marieville, Québec, Canada, weighed at 220 pounds, he is Mr. Wrestling, Keviiiiiiiiin Steeeeeen!!!!!!!"

Cette fois, l'ambiance de la salle change du tout au tout! Steen semble apprécier sa popularité naissante. Sourire aux lèvres, il avance vers le ring, déterminé. Mais il s'arrête au milieu de la rampe et observe la foule. Toute la salle reprend ce cri de guerre "Kill, Steen, Kill!", ce qui lui fait chaud au coeur. Dans le ring, posé dans un coin du ring, CM Punk est goguenard, et ne semble pas prendre au sérieux son adversaire. Ou alors, il semble se foutre éperdument de ce match. Steen entre dans le ring et semble déjà vouloir en découdre, mais l'arbitre lui barre la route, lui autorisant seulement des nomts d'oiseaux. CM Punk se lève, la salle est chaude bouillante, Steen veut prouver qu'il peut accrocher une nouvelle tête d'affiche à son palmarès. La cloche sonne, c'est parti!

CM Punk (TheStraightedge17) vs Kevin Steen (Frog Splash)


Les deux hommes se dirigent l'un vers l'autre, et l'arbitre s'écarte. On est parti pour une épreuve de force! Non! CM Punk est passé en dessous du bras de Steen en l'attrapant pour le lui tordre! L'ancien champion poids-lourds enchaine avec une headlock debout, mais Steen parvient à le balancer dans les cordes et l'accueille avec un low dropkick, directement dans le genou! Mr. Wrestling relève Punk en le prenant par le bras gauche, il le lui retourne et porte une extension. Le Straightedge tente de contre-attaquer avec une clothesline, mais le Québécois est plus rapide et passe derrière lui avant de lui porter une German Suplex avec autorité! Le vainqueur du Rumble célèbre avec la foule ce très bon début de match, et quand Punk se relève, il le projette dans les cordes, c'est contré et Steen rebondit dans les cordes. A son arrivée, Punk lui retourne le bras, passe en dessous et lui prend la tête et porte un swinging neckbreaker qui a calmé les cris de la foule! Le straightedge se marre en voyant le public se taisant d'un coup, et porte son index sur ses lèvres, amusé, comme pour demander le silence. Les spectateurs le huent, mais Punk 'en fout et porte un violent coup de pied dans la colonne vertébrale de son adversaire. Il met debout son adversaire KO. Non! Celui-ci contre avec un coup de pied dans l'estomac et un Russian Legsweep dans la foulée!

Les deux protagonistes se remettent mais avec plus de difficulté pour Punk qui ne voit pas dans son dos Steen porter un ful nelson slam! Non! Punk a contré avec un coup de pied dans le genou du Canadien, et poursuit avec une droite en pleine joue! L'ancien champion Pure est sonné, et son adversaire continue avec un abdominal stretch, agrémenté de quelques vicieux coups de coude, sous les sifflets du public! Mais son adversaire parvient à lui porter un bras à la volée! The Fun Lovin' Criminal ne l'a pas vu venir! Il se remet sur pieds grâce aux cordes, mais Steen lui inflige un neckbreaker en frappant sa nuque avec sa cuisse! Ouch! Le choc a été violent et un immense bruit d'indignation et de peur s'est fait entendre de la part du public. Steen harangue la foule alors que l'arbitre s'assure de l'état de santé de Punk. Le Québécois se jette dans les cordes et porte un Leg drop! Le tombé suit! 1! 2! Simplement deuuuuux! Le natif de Chicago a littéralement surpris son monde en bondissant tel un félin! Steen a à peine le temps de voir où était son opposant que celui-ci lui porte un arm-tap neckbreaker! Cihaime le lève à deux mains, puis le jette entre deux cordes dans un coin du ring! L'épaule du Québécois a frappé l'acier du montant! Il se retourne, ROUNDHOUSE KICK DE PUNK! Steen s'écroule à terre, assis dans les cordes! Le Straightedge continue en écrasant la glotte de son adversaire contre la première corde! La foule hue et l'arbitre fait le décompte.

A 4, Punk lâche prise, et s'étonne des réprimandes arbitrales. Claque de Steen alors que son adversaire allait le remettre debout, et c'est suivi d'une projection dans un autre coin du ring. Steen rebondit dans les cordes et porte une clothesline sur son opposant qui s'asseoit dans le coin! Nouveau rebondissement et suivi d'un dropkick dans la tête! Troisième rebondissement de suite et nouveau dropkick dans la tete! Non! Punk a esquivé et Steen s'est juste écrasé le dos au sol! Le heel le relève et lui porte un Russian Legsweep! Non, Le Québécois contre avec des coups dans l'estomac et projette le Straightedge dans les cordes. Mais Punk rebondit plus vite que prévu et porte un freakin' running hurricanrana! SUIVI DU ANACONDA VICE! On est au centre du ring! Steen hurle de souffrance et sa main libre s'apprête à taper! Non! Elle change de direction et dans un dernier effort, elle tente d'arracher les yeux de son adversaire! Punk lâche la prise et engueule l'arbitre, qui était trop occupé à demander à Steen s'il voulait abandonner! Le Fun Lovin' Criminal se retourne et DDT de Mr. Wrestling! Nouvelle tentative de tombé! 1...2... Simplement deux encore une fois!

Steen reprend son souffle puis relève son adversaire, qui contre avec un coup de pied dans l'estomac! Le vainqueur du Rumble est encore essoufflé et Punk en profite pour passer derrière lui et porter un dropkick bien sonnant! Mais Steen n'est pas encore tombé et veut contrer avec une clothesline, mais le Straightedge lui prend le bras menaçant et contre-attaque avec un swinging neckbreaker! Punk le nargue en faisant le signe 3 avec ses doigts, comme le nombre de neckbreaker qu'il a passé au Québécois. Le heel rebondit dans les cordes, mais son adversaire est déjà debout et le réceptionne avec un imposant Sidewalk Slam! Nouvelle tentative de tombé! Mais toujours 2! On sent que Steen veut en finir au plus vite, et peut-être que son impatience lui jouera des tours plus tard dans ce match. Punk est sur les genoux et le Québécois lui port eun spinning heel kick! Suivi d'un Camel Clutch! Punk ne souhaite pas abandonner, et au bout de plusieurs longues secondes, Steen lui écrase la tête sur le sol!

Le vainqueur du Rumble met sur la deuxième corde pour célébrer les deux bras en l'air avec la foule, mais le natif de Chicago s'est relevé bien vite et porte une souplesse arrière! Quel coup! Il enchaine directement avec un Koji Clutch! Steen est mal barré, car il est au centre du ring et ne peut plus rien faire. La foule encourage le Québécois, qui semble de moins en moins être en capacité de répondre à l'arbitre! Mais... Punk a lâché la prise?! Il est tout sourire et dit à l'arbitre aussi étonné que la salle, "I don't wanna win by submission, just that!" et Punk fait le signe du sommeil! Le GTS est en préparation! Steen s'est relevé! Et il se trouve sur les épaules de son adversaire! Mais Steen se dégage par des coups dans la tête! Il prend appui dans les cordes et revient vers le Fun Lovin' Criminal et Double Underhook backbreaker du heel! C'est suivi du tombé! 1...2... Non, Mr. Wrestling a soulevé son épaule à temps! Punk en rigole et hausse les épaules avant de se relever. Mais le Québécois est déjà debout! Et Punk est sur ses épaules! F-5!!! F-5 SUR PUNK!!!! STEEN EST EN FEU! Et après avoir harangué la foule, il porte le tombé, non! C'est contré avec un shoolboy pin!! 1...2... DEGAGEMENT IN EXTREMIS! Le vainqueur du Rumble a failli se faire avoir comme un débutant et le Fun Lovin' Criminal se jette sur lui pour lui porter un sleeper hold!

Mais Steen vient s'écraser le dos dans un coin, faisant tomber Punk. Ce dernier est au sol et Steen profite immédiatement avec un moonsault du haut de la troisième corde! Le tombé juste derrière. 1...2...3!!! C'est fait! Non! Punk a eu la présence d'esprit de mettre sa jambe sous la corde, et l'arbitre est obligé de faire continuer le match. Mr. Wrestling s'en moque et remonte sur la troisième corde pour porter un 450° Splash! Non, parce le Straightedge se lève, du moins titube. Qu'à cela ne tienne, Steen se lance pour un diving crossbody. Mais Punk a contré en scoop powerslam! Et cette fois, c'est le Québécois allongé à terre et Punk qui monte sur la troisième corde. Diving Elbow drop? Non car Steen tente de se mettre debout maintenant. BLOCKBUSTAAAAAAHHHH DE PUNK! C'est le quatrième neckbreaker qu'il fait dans ce match et ça l'amuse, comme ça amuse sa bande de fans!
Il relève Mr. Wrestling, coup de pied dans l'estomac, puis une projection dans les cordes. Le Straightedge l'accueille avec un single-leg dropkick, puis un second! Il passe derrière Steen tel un éclair et le cinquième neckbreaker! Punk compte ses doigts, puis pose sa main sur l'autre pour former l'oreiller! Le vainqueur du Royal Rumble est sur ses épaules! GTS! LE GTS EST PORTE! LA BANDE DE FANS SONT LES SEULS A CRIER DANS LA SALLE LE TOMBE SUIT! 1....2....3!!! OUI! NON! Steen, comme Punk précédémment, a eu la présence d'esprit de mettre sa jambe sur les cordes! Les encouragements ont changé de camp! Le Straighedge est dégoûté, mais n'en démord pas et enchaine avec un DDT. Mais il est repoussé par Steen qui enchaine derrière avec un Enzuigiri! Le Québécois rattrape le Fun Lovin' Criminal et lui porte une powerbomb! Et double doigt d'honneur aux fans de Punk, pour le grand plaisir de la foule! Le vainqueur du Rumble amène son adversaire vers un coin du ring, où il monte dessus. La foule a compris, Steen va porter un 450° Splash! C'est parti pour LE HIGH ANGLE SENTON BOMB! NON! CM Punk a pensé à mettre les deux jambes au bon endroit, au bon moment!

Les deux hommes sont KO au centre du ring, et l'arbitre s'inquiète de leurs santés. Et tandis qu'il commence à faire le décompte, la foule, fans de Steen ou de Punk, scande "THIS IS WRESTLING! CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP THIS IS WRESTLING!" A six, alors que le vainqueur du Rumble est dans le coin du ring, the Fun Lovin' Criminal se dirige vers lui en titubant, mais il trouve la force de le soulever jusqu'à la troisième corde, pui de lui donner des coups dans la tête et de l'y rejoindre. Oh non pas ça... SUPERPLEX !!!! QUEL COUP! Et les This Is Wrestlings qui reprennent de plus belle!! La Straightedge Superstar rampe vers son adversaire d'un soir et fait le tombé! 1...2....3!!! NON! 2,9!!!! Quel match! Punk n'en revient pas! Les deux hommes sont a genoux maintenant, et malgré l'état de fatigue avancée, ils ont encore assez de force pour se mettre des droites! C'est du à toi à moi! Mais d'un coup, Mr. Wrestling prend le dessus et d'un saut se met debout et enchaine avec un kneeling DDT! Il relève sans tarder le straightedge et l'envoie dans les cordes, mais se fait surprendre par un Leg lariat! Punk se relève et porte un DDT sur son adversaire en marchant sur les cordes!
Le Fun Lovin' Criminal n'en a pas fini avec lui! Souplesse arrière! Non! C'est contré par Steen qui passe par-dessus et Punk et retombe sur ses pieds, Sleeper hold! Non Sleeper suplex! Le Straightedge roule sous les cordes, mais reste sur le tablier. Le Québécois vient le chercher et lui porte un Spike DDT depuis la deuxième corde! Steen relève Punk dans la foulée, POP-UP POWERBOMB! Cette fois-ci, c'est la fin! 1...2...3!!!! QUOI DEUX?! INCROYABLE! CM PUNK S'EST RELEVE A LA TOUTE DERNIERE SECONDE! LA FOULE, LES COMMENTATEURS, KEVIN STEEN, PERSONNE N'EN REVIENT! Et au bout de plusieurs secondes d'inactivité de Punk, son adversaire se décide à agir. En desespoir de cause, il va porter un nouveau Pop-up Powerbomb! C'est parti! CM Punk se libère avec des coups dans la tête, retombe sur ses pieds et GTS!!! GTS DE PUNK! SON ADVERSAIRE EST TOMBE RAIDE MORT! LE MATCH EST FINI! Le tombé suit derrière : 1...2...3! QUE DEUX! STEEN EST TOUJOURS DANS LE MATCH! PUNK SE TIENT LA TETE A DEUX MAINS! Les chants "THIS IS WRESTLING" ont repris, à juste titre! Punk est totalement désemparé et se dirige avec grande peine vers le poteau de coin, où il monte dessus. L'hommage à Randy Savage est rendu et le Straightedge va porter son diving elbow drop. NON! Mr. Wrestling s'est levé comme un seul homme et est venu rejoindre Punk qui ne l'a pas venu venir! PACKAGE PILEDRIVER FROM THE TOP ROPE! Cette fois, c'est la bonne? 1..2...3!! Oui!


Victoire de Kevin Steen dans un match technique et remarquable! Et si Mr. Wrestling accroche une nouvelle tête d'affiche à son palmarès, Punk a montré qu'on pouvait toujours compter sur lui. Les deux hommes ont livré une très belle partition. Le public le sait et les appaludit tout les deux! Steen célèbre avec la foule dans le ring, tandis que Punk part aidé par l'arbitre.

***
C'est l'heure du coffre à catch les enfants!

Citation :
Justin Roberts : The following contest is schedulded for one fall.[/b]

Roberts : Introducing first, from Los Angeles California, weighted at 224 pounds, The Light, John Morrison !






JoMo arrive sur le ring sous les fortes huées du public. Contrairement à son habitude, il ne sourit pas. Il est bien rasé, grâce à une infirmière, mais ses cheveux sont en bataille, son regard sombre et perdu. Il semble anxieux, complètement fermé. Il ne prend pas le temps de faire son slomotion mais se dirige vers le ring, nonchalamment, visiblement déprimé. Lorsqu’il est arrivé à destination on l’entend hurler un Bring me Melina puis il se tait.

Roberts : Introducing his opponents, from Part Unkwown, The Ancient God Seth Soul’s Host, Seth Rollins !

Alors que les notes d’Atomic Rooster résonnent dans l’air et que le titantron montre les images habituelles de Seth, les lumières s’éteignent toutes en même temps. Une épaisse fumée rougeoyante envahit alors les alentours du titantron. Rollins entre, plutôt sous les applaudissements de la foule, une large veste à cagoule noire cache son corps. Il reste prêt du titantron, lève les mains au ciel. Des flammes jaillissent autour de lui puis une deuxième personne, dans la même tenue que lui fait son entrée. Ils avancent vers le ring. Une fois les deux personnes montées, Rollins se place au centre du ring, sous le regard plein de dépit et de mépris de JoMo, retire sa cagoule, lève les mains au ciel, et les lumières reviennent. Il retire alors son manteau puis le donne à la personne qui l’accompagne. Cette dernière quitte le ring, pose la veste de Rollins sur les escaliers, puis retire la sienne dévoilant son identité. Morrison voit alors sous ses yeux ébahis, Mélina en robe fourreau en lin dont le motif rappelle le plumage d’un oiseau, mettant très en valeur les courbes généreuses de son corps (une tenue de l’Égypte antique).

Les deux hommes sont en place mais… l’arbitre ne peut pas faire signe au time keeper de commencer, John Morrison lui demandant de lui laisser quelques instants. L’arbitre, connaissant l’histoire qui se trame entre les deux lutteurs depuis plusieurs mois maintenant, accède à la requête du Shaman of Sexy. Ce dernier passe à côté de Rollins, l’ignorant complètement et quitte le ring. Seth se retourne, arborant visiblement un sourire narquois de circonstance. JoMo s’approche de Mélina puis lui parle. Malgré les quelques cris dans le public et les chants grivois qui montent des travées, la conversation est audible.

John Morrison : « Mélina, je suis si content de te revoir ! Je t’ai recherché des semaines durant ! J’ai… j’ai même engagé des types de la WFA, en plus de la police et des mecs de Dibiase ! Mais rien à faire ! Non rien à faire ! Je sais pas où il t’avait cachée mais je ne t’ai pas retrouvé ! Tu vas bien » ?

Mélina ne répondant pas, JoMo s’approche d’elle et la serre dans ses bras, du moins essaie, car Mélina le repousse avant de lui mettre une gifle résonne dans toute l’arène.

John Morrison ne comprend pas : « Mais ? Que ? Mélina qu’est-ce qui t’arrive ? Tu… tu ne vas quand même pas croire les rumeurs qui disent que je t’ai trompé en boite ? C’est faux ! Complètement faux ! Je ne suis rien sans toi ! J’ai perdu mon MoJo sans toi tu comprends ! J’ai besoin de toi ! Tu es la seule personne qui compte pour moi ! Tout le reste, même ce business n’est rien pour moi… sans toi » !

Mélina ne réagit toujours pas. JoMo commence à s’énerver.

John Morrison : « C’est parce que je n’ai pas mon parfum à la base d’essence de moi ? Tu veux bousiller les ventes de mes produits dérivés ? Tu… »

John Morrison semble interloqué.

John Morrison : « Oh mon dieu non ! Ne me dis pas que… Nom de moi… tu n’as qu’en même pas couché avec Seth » ?

Mélina ne répond toujours pas, elle ne fait même plus attention à Morrison et semble obnubilé par Rollins. Cette fois, JoMo n’en peux plus. Il remonte sur le ring comme une furie puis se jette sur Rollins qui le regardait en se moquant. Cependant, Rollins s’y attendait et contre l’attaque avec un croc-en-jambe. Il se relève rapidement, puis s’adresse à Morrison. « Elle est… à moi maintenant. Son âme m’appartient » !

JoMo : « Mais je me fous de son âme ! Son corps… »

Rollins : « Il te reste ta lumière non » ?

JoMo : « Je vais te défoncer barbe bleu » !

Les deux hommes vont chacun dans un coin du ring, puis l’arbitre fait signe au time keeper et la rencontre peut cette fois commencer. Morrison, fou de rage, se jette sur son adversaire. Mais Rollins esquive et le Friday Night Delight se prend le coin du ring en pleine face. Il vacille et Enzuiguiri de Rollins. JoMo tombe. Standing Shooting Star Press de Rollins ! Quel choc ! Il enchaîne avec un tombé ! Simplement deux ! JoMo se remet debout, il semble bouillant mais sa rage est pour le moment parfaitement contrôlée par Rollins. La colère s’oppose au calme ce soir en plus de l’ombre et de la lumière. JoMo tente une clothesline sur Rollins, esquivée. Rollins a attrapé le bras de JoMo. Il le travaille quelques instants puis porte un backbreaker à Morrison. Rollins relève le Shaman of Sexy puis l’envoi dans le coin le plus proche. Il prend de l’élan et Corner Elbow Strike ! JoMo tombe à terre, séché. Seth l’éloigne du coin puis monte sur ce même coin. Il s’élance ! Non ! Morrison s’est relevé comme une furie et a porté une Superplex d’une violence rare ! Quel choc ! Les deux hommes sont au sol. JoMo, poussé par la rage, souffle et rampe vers son adversaire. Il pose la main sur lui. Un, deux et dégagement de l’hôte de l’âme de Seth !

Morrison n’en croit pas ses yeux. Il se relève, regarde Mélina, toujours inexpressive, regarde Rollins, regarde Mélina, puis attrape la tête de son adversaire. Il lui donne une série de coups de poings dans le crâne que l’arbitre fait cesser à quatre, le menaçant de disqualification. Cependant JoMo prend la tête de son adversaire à deux mains et la fracasse contre le sol à plusieurs reprises ! L’arbitre l’engueule ! JoMo s’arrête, enchaîne avec un tombé. Seth se dégage à deux. Le Shaman of Sexy engueule l’arbitre puis donne une série de coups de pieds dans l’abdomen de Rollins. Il ne catche plus mais se bagarre ! JoMo relève son adversaire puis porte un enchaînement STO Backbreaker, Neckbreaker. Morrison monte alors sur le coin le plus proche et Diwing Elbow Drop ! Qui passe ! Quel choc ! Les deux hommes sont à terre, côte à côte. JoMo s’avance faire le tombé… mais Seth lève les bras en l’air, semble parler dans un langage incompréhensible, puis relève le torse et enfin se relève complètement sous les yeux d’un Morrison qui n’en revient pas ! « I’m the host of Seth’Soul, fool » ! Hurle Rollins à JoMo.

Morrison se relève comme un fou furieux ! Il tente de porter une clothesline mais Rollins esquive. John s’appuie dans les cordes, gagnant en vitesse, puis se jette sur Seth qui l’attrape et porte sa Buckle Bomb dans le coin le plus proche ! Morrison vacille. Seth prend de l’élan et enchaîne avec un énorme Big Boot ! Il fait le tombé ! Un, deux mais pas trois ! Rollins ne perd pas de temps. Il se relève, relève son adversaire, lui porte une droite, puis deux, puis trois. Morrison est désormais contre les cordes. Rollins fonce sur lui. Clothesline ! Non JoMo c’est baissé ! Et Seth passe par-dessus la troisième corde ! Morrison passe sur le tablier. Il s’élance… non se retient ! Il a vu Rollins se relever. Seth fonce JoMo qui porte son Apron Rebound Kick ! Magnifique ! Le public, une nouvelle fois, applaudit les deux hommes qui livrent un spectacle de toute beauté jusqu’à présent ! Morrison va dans le coin le plus proche. Il attend que Seth se relève et Moonsault ! Qui passe ! JoMo se relève vite et lève un poing rageur vers le ciel, déclenchant les huées de la foule. « It’s all for you Mélina » hurle-t-il. Morrison remonte sur le ring puis fait ordonne à l’arbitre de compter son adversaire à l’extérieur. Ce qui compte pour lui, ce soir, c’est gagner, une fois pour toute, pour que son adversaire admette sa supériorité.

Alors que l’arbitre en est à 5, Rollins se relève, difficilement. Il a un genou à terre. Il tend un bras vers Mélina, puis parle à nouveau dans ce langage inconnu. Mélina s’avance alors vers lui… et l’aide à se relever ! Morrison est dépité ! L’arbitre ordonne à Mélina de s’éloigner et menace Rollins de disqualification. Le regard de Seth se fait noir. Il se tourne vers l’arbitre, tend son bras, parle à nouveau un langage étrange et l’homme en rayure tombe en arrière, il semble évanouit ! Morrison ne perd pas de temps ! Il quitte le ring, pendant que Mélina aide Seth à monter sur le ring, sous les yeux d’un public qui ne sait plus vraiment qui il doit soutenir. Morrison prend alors une chaise de sous le ring. Il remonte. Il est désormais en face de Mélina et Seth qui est accroupi. JoMo lève sa chaise et boooom ! Oh mon dieu ! C’est Mélina qui s’est pris le coup de chaise ! En plein dans le dos ! Elle s’est jetée pour protéger Rollins ! Et le choc a été rude ! Mélina hurle ! JoMo a les yeux écarquillés ! Il vient de comprendre ce qu’il vient de faire ! « Noooooo ! I didn’t want that ! Nooooo ! How can you do that stupid… beardman » ! JoMo tombe à genoux, en pleur. Il prend Mélina dans ses bras. Il regarde alors Rollins qui s’est relevé droit dans les yeux. Son regard est plein de haine. Seth quant à lui arbore un grand sourire carnassier.

JoMo se relève, Mélina dans les bras. Rollins le regarde, sans bouger, sourire aux lèvres. Morrison pose alors Mélina délicatement sur une chaise, prêt de Justin Roberts. Rollins pendant ce temps réveille l’officiel à l’ancienne, comprendre à coup de baffe, ce qui marche plutôt bien. Morrison semble avoir perdu toute combativité. Il monte sur le ring… mais Rollins le quitte au même moment. Il va vers Mélina… et la réveille comme il avait endormi l’arbitre. La jeune femme retourne près du ring, accompagnant Rollins qui se met sur le tablier et profite de la passivité empreinte de désespoir de la Lumière de WFA Smackdown. Et Springboard Lariat ! Rollins relève son adversaire qui vacille et Superkick ! Superkick ! Rollins enchaîne avec un tombé. Un, deux et pas trois ! Parce que Rollins a relevé l’épaule de Morrison ! « It’s not over, Morrison, i told you that death was walking behind you ! You’re nothing » ! Rollins se fait à la fois huer et applaudir par la foule après cette déclaration. « Je t’avais promis de te rendre ta distraction, je vais le faire tout de suite ! Tu as perdu toute combativité, ce match n’a plus aucun intérêt » ! Morrison se tourne vers Mélina, semble faire une de ses incantations. Lorsqu’il en termine, la jeune femme, tombe au sol et reste inerte, près du ring. « J’ai détruit ton âme, maintenant je vais finir ton corps » !

Rollins attend que son adversaire se relève, debout derrière lui. Seth attrape la tête de son adversaire et Paroxysm ! Qui passe ! Seth lève les mains au ciel, déclenchant les applaudissements de la foule, puis fait un tombé, non ! Tombé contré ! Roll-up de Morrison ! Un, deux, trois ! Non ! Dégagement in-extremis de Rollins ! Les deux hommes sont face à face, la tension est palpable. JoMo prend la parole. « Finalement je te connais bien, Seth, quand j’ai compris que je ne retrouverais pas Mélina, je me suis renseigné, grâce à la bibliothèque des Dibiase, sur Seth, mais aussi sur toi, et j’ai appris plein de choses. J’ai appris que Seth était plus ou moins bisexuel, voire carrément pd ! D’une ! Et j’ai appris, grâce à des spécialistes des choses sur moi ! Il y a un fond de gentillesse en toi, enfin de droiture en tout cas ! Et je savais que je pourrais l’exploité ! Quand j’ai compris que tu avais fait un truc à Mélina, j’ai su que seul toi pour l’en défaire… et comme je savais que tu me la rendrais après m’avoir combattu… je me suis dit que si je faisais semblant d’avoir perdu mon envie de me battre, tu cèderais. Pari gagnant » !

Seth : « Tu te fous du coup de chaise alors… »

JoMo : « Bien sûr, je suis persuadé qu’elle se souviendra de rien » !

Seth : « Erreur… »

Morrison se jette alors sur Rollins. Clothesline, esquivée. JoMo s’arrête, tentative de Clothesline de Seth, esquivée aussi ! Et pelé kick de Morrison ! JoMo se relève. Rollins se redresse à la manière de l’Undertaker et Running Knee Strike du Shaman of Sexy qui s’y attendait ! Et nouvelle tentative de tombé de Morrison qui s’appuie sur les cordes. Un, deux mais pas trois ! Seth a réussi à se dégager malgré la tricherie de Morrison ! Le public n’en revient pas et l’ambiance monte d’un cran. Morrison traîne alors son adversaire prêt d’un coin. Et c’est parti pour le Starship Pain ! Qui passe ! JoMo fait un tombé ! Un, deux, trois ! Non ! L’arbitre a vu la jambe de Rollins sur la première corde ! L’hôte de l’âme de Seth a eu chaud mais il est encore en vie ! Des chants « this is awesome » commencent à monter dans l’arène grâce au spectacle offert dans l’arène. Morrison quant à lui se tient les cheveux. Seth a perdu l’avantage dans le match semble-t-il, alors qu’il avait eu une grosse période de domination. Chacun dans ce match aura eu ses moments, jamais, jusqu’à présent, les deux lutteurs, n’ont semblé, avoir leur bon moment en même temps. Morrison, loin de ces considérations, donne un coup de pied rageur dans la face de Rollins avant de faire un nouveau tombé. Simplement deux.

Morrison relève son adversaire et porte une droite. Rollins en porte une à son tour. Les « bouh » et les « yeah » résonnent dans l’aréna. L’échange durant un bon moment, mais finalement, les « bouh » prennent le dessus. Les deux hommes vacillent aux centres du ring. Morrison prend de l’élan. Superkick ! Esquivé ! Rollins est passé sous la jambe de JoMo. Seth se retourne, John aussi. Superkick de Rollins ! Non ! Morrison a attrapé la jambe de son adversaire ! Il la balance, mais cet élan permet à Seth de porter un Spinning Wheel Kick ! Mais Morrison a esquivé en passant sous son adversaire qui s’écrase contre le sol ! Morrison attrape la jambe droite de son adversaire et la fracasse au sol à plusieurs reprises ! Il enchaîne avec un tombé. Une fois de plus Seth se dégage au compte de deux. John relève son adversaire ! Il se met en position pour le Moonlight Drive ! Tous les finishers y passent ce soir ! C’est parti ! Non ! Rollins se dégage ! Il garde le bras de Morrison ! Il porte une clothesline, tout en tenant JoMo. Il le lâche, enchaîne avec un atémi, puis un deuxième. Il reprend le bras de Morrison qui vacille et F-5 ! F-5 ! Cette fois c’est fini ! L’arbitre compte ! Un ! Deux ! Mais pas trois ! L’arbitre s’est fait tiré en arrière par Mélina et s’est fracassé contre le ring ! Mélina monte sur le ring. Rollins se relève ! Il tend sa main vers elle. La jeune femme recule… apeurée, Low Blow de Morrison ! Low Blow de Mélina ! Ouiiilllllllleeeeee ! Tous les hommes du public ont mal pour Seth ! Quel choc !

On n’est pas loin du claquage testiculaire à mon avis ! Mélina et JoMo s’embrassent fougueusement ! Mélina : « Johnny oh mon Johnny ! Je suis tellement désolée ! J’étais comme hypnotisé ! Je voyais tout ce qui se passait… j’étais consciente. Mais je ne contrôlais pas mon corps ! C’était… »

JoMo : « Peu importe ! Je t’aime » !

Mélina : « Moi aussi je t’aime » !

JoMo : « Va te mettre à l’abris en coulisse » !

Une fois Mélina partie, sous les sifflets de la foule, Morrison appelle un arbitre. Il effectue un tombé. Un, deux trois ! Non ! In-extremis ! Seth s’est sauvé in-extremis ! Morrison n’en revient pas ! Il se tient les cheveux et fait deux à l’arbitre avec sa main droite. L’officiel confirme. Morrison se demande comment son adversaire peut résister à un tel choc dans les testicules. Il recommence un nouveau tombé mais n’obtient que deux. JoMo s’énerve. Il relève son adversaire, lui donne un atémi puis un coup de pied de style capoeira. Seth vacille. JoMo prépare son Moonlight Drive ! C’est porté ! Non ! Rollins s’est dégagé ! Il se retourne, donne un coup de pied dans l’abdomen de son adversaire… et Seth Last’ Gift ! Qui passe ! Seth effectue un tombé. Un, deux, trois ! C’est gagné ! Rollins a gagné cette fois !

Seth se relève difficilement, lève les bras au ciel… et éteint toutes les lumières. Il quitte le ring, prend un micro laissé sur les escaliers. « Welcome in the darkness Morrison » ! Lâche-t-il avant de regagner les coulisses sous les applaudissements ».

***

On retrouve Daniel Bryan au centre du ring, micro à la main. En tenue de catch et arborant fièrement un T-Shirt « Cheat 2 Win », il attend quelques seconde que la foule se calme et prend finalement la parole.


- Mesdames… Monsieurs… Et les autres… Le champion Pure vous salue !


La foule rend les salutations du lutteurs de bon cœur, à grand renfort de chant « Pure Champ' ».


- Onze Octobre 2014, voilà une date à ne pas oublier, le combat fût rude mais j'ai réussi à reprendre le titre pure des mains du gang ! Il faut tout de même reconnaître que niveau prestige, le titre avait pris un coup, et surtout il me va mieux non ?


Une fois de plus la foule réagit vivement et des cris « Yes ! » envahissent maintenant l'arène.


- Mais il y a une autre date qu'il ne faudrait pas oublier, beaucoup plus triste celle là ! Je parle bien entendu du treize novembre 2005… Ce jour où le monde du catch à perdu un de ses plus grand représentant ! Je parle bien entendu d'Eddy Guerrero.


Les lumière de la salle baissent lentement en intensité alors que sur l'écran géant se lance l'ancien titantron du défunt lutteurs.




Un long silence de respect se fait entendre après la diffusion de la video, et finalement l'ambiance reviens alors que des chants « Guerrero » s'élèvent, Bryan accompagne le public dans cette célébration posthume. Quand la salle retrouve son calme il reprend la parole :


- Merci pour lui, je suis content d'avoir pû lui faire cette hommage, mais il y a un autre sujet qui m'amène ici ce soir... Mon titre pure, celui là même que je vais devoir défendre face au gang, enfin face au larbin du gang, Hunico. On reste dans la thématique du Latino, mais avec le talent en moins par contre.


Une volée de sifflet s'élève à la mention du lutteur.


- Oui, je vous comprend et j'ai bien envie de le huer aussi, d'ailleurs je vais le faire !


Joignant le geste à la parole, Daniel Bryan commence à huer et à scander des chants « Hunico suck ! » rapidement repris par la foule !




Mais les festivités sont de bien courtes durées, la thème song du gang se met à hurler dans l’aréna, couvrant largement les sifflets de la foule, qui redouble d'intensité donnant lieu à une cacophonie sans nom. Hunico surgit des coulisses, Tijuana à la main et il cours en direction du ring, il a le visage des mauvais jours et semble près à en découdre ! Peu après Ted Dibiase Jr sort à son tour des coulisses, sourire suffisant sur les lèvres, il reste en haut de la rampe, les bras croisés et observe calmement la scène.


Hunico est maintenant dans le ring et il se précipite sur Daniel Bryan, qui semble prêt à l'accueillir ! La batte du mexicain frôle le crâne du champion pure qui esquive de peu l'impact en plongeant en avant! Hunico se retourne et tente une nouvelle frappe, mais Bryan le désarme en lui envoyant un coup de pied directement dans le poignet. Le choc arrache un cri étranglé au mexicain, mais il ne se dégonfle pas et envoie un violent big boot directement sur le torse de son adversaire ! Daniel Bryan est repoussé en arrière et s'écrase contre les cordes ! Hunico ne perd pas une seconde et file vers son adversaire encore groggy, il lui saisis les pied et tente de l'extraire des cordes ! Bryan se retiens à la troisième cordes comme il peut, Hunico force et tire d'un coup sec avant de retomber lourdement en arrière, la botte droite de Bryan dans les mains. Daniel quant à lui a utilisé la tension des cordes pour basculer hors du ring et remonte maintenant la rampe à pas rapide, hilare !
Hunico se relève et de colère jette la botte sur le tablier du ring, il observe impuissant la fuite de Bryan qui passe à quelques mètres de Dibiase, sans que ce dernier ne tente quoi que ce soit.
Finalement et sous les chants « Bryan » scandé par la foule, Hunico sors du ring et avance sur la rampe en direction de Dibiase, saisissant au passage le micro qu'un membre du staff lui tend.


- Qu'est ce que tu fous putain ! On devait chopper Bryan !


Après un léger rire, Dibiase lève un doigt qu'il pointe devant sa bouche, avant de l'agiter en signe négatif.


- Tu fais erreur amigo, TU devais chopper Bryan ! C'est toi qu'il a ridiculiser après tout.


- Mais tu l'as laissé partir ! Bon… Assez de connerie pour ce soir, il est temps de passer à la caisse !


Hunico tend la main, paume vers le ciel, à Ted Dibiase. Ce dernier regarde longuement la main du mexicain, lâche un rire de mépris et se détourne finalement de lui.


- Hey ! Dibiase ! File moi mon fric !


Dibiase se retourne et fais face au mexicain.


- Tu auras des billets quand tu sauras faire un boulot correctement! Et quand tu apprendras à demander convenablement.


Hunico s'apprête à répondre, mais Dibiase le coupe immédiatement :


- Tu veut ton fric ! Alors n'oublie pas qui te paye ! Et montre moi un peu de respect ! Qu'on me coupe le micro de ce clown ! Il s'est suffisamment ridiculisé ce soir !


Le mexicain tente une nouvelle fois de prendre la parole mais s'aperçoit bien vite que son micro ne retransmet plus sa voix, de colère il le jette au sol.


- Attention Jorge ! Ne mord pas la main qui te nourrie ! Tu ne voudrais pas que ta famille se retrouve dehors avec le temps qu'il fait en ce moment ! Maintenant montre moi le respect qui m'est dû !


Sans un mot et malgré les protestations de la foule, Hunico se laisse tomber à genou devant Ted Dibiase.


- Très bien maintenant, tu vas implorer ma clémence, à quatre patte, face au sol comme un misérable !


Après un rictus de colère réprimé, le mexicain s’exécute et se positionne à quatre pattes, le front contre la rampe d'accès au ring. Sans un mot ni bruit, Ted Dibiase se retire dans les coulisses, laissant Hunico dépité, en position de pénitent sur la rampe.


Dans une loge, on retrouve Mensah-X devant une télévision, les bras croisés il observe les lamentations de Hunico, sans aucune émotion sur le visage... Il soupire et part en murmurant dans sa barbe "Consternant..."

Jim Ross: "Consternant" un mot fort, peut-être un peu trop.
Matt Striker : Ca me fait mal de l'admettre mais le Nigga a raison. Hunico, où sont passés tes couilles?!

De retour dans le bureau de la General Manager des Knockouts, Mickie James s'amuse à jouer aux fléchettes sur une cible où sont affichées les différents visages des lutteuses de la WFA. La tête de Stacy sort de derrière la pile de paperasse qui est sur sa table.

Mickie : Quoi encore, Stacy ?

Stacy : Je me posais la question... Vous êtes au courant que Britani a envoyé Georges pour enquêter sur vous.

James hoche la tête et lance une fléchette qui atterrit dans l’œil de Candice.

Stacy : Et ça ne vous inquiète pas ?

L'espionne se met à rire.

Mickie : Pourquoi je m'inquiéterais ? Georges est doué mais il est de la vieille école. Il pourra fouiller autant qu'il veut, il ne trouvera rien. Je sais effacer mes traces.

Nouveau lancer de fléchettes.

Mickie : BIM. Trish, ça fait 100 points.

Stacy : Mais imaginons qu'il trouve quelque chose...

Mickie : Tu crois que je ne te vois pas venir, Stacy ? Tu me prends pour une bleue. Je n'ai rien dit à Lufisto alors ce n'est pas à toi que je vais cracher le morceau. Maintenant, remets toi au boulot.

James s'approche de la cible et retire les fléchettes qui s'y sont plantées. Elle revient ensuite à sa place et lève le bras.

Stacy : Mademoiselle ?

L'intervention de Keibler déconcentre la membre du Gang, dont la fléchette vient s'écraser contre le mur. James soupire et se retourne vers la GM légitime.

Mickie : Quoi ?

Stacy : Excusez-moi, mademoiselle, une dernière petite chose.

James se force à sourire.

Mickie : Je t'en prie.

Stacy : Pourquoi vous avez coupé la mèche de Candice ?

Mickie : Je l'aimais bien. Je n'en avais pas encore de verte.

Stacy : Pas... encore ?

Mickie : Tu vois, dans mes missions ou à la WFA, j'aime apporter ma patte, ma touche personnelle. Que ce soit chez le Bon Général ou ici, on vous formate, on vous force à entrer dans le moule. Être la parfaite petite espionne ou la nouvelle Trish Stratus. Moi, je refuse. Je veux être plus que ça.

Stacy : Je ne vois pas...

Mickie : Le rapport ? Comme le Lou Thesz Press est une de mes prises favorites, couper la mèche d'une adversaire est une habitude que j'ai prise au fur et à mesure de mes missions.

Stacy : Pourquoi ?

Mickie : Imagine, tu es une femme importante ou une espionne internationale. Tu vis dans un monde où tout est sous contrôle. Tu te réveilles un matin, tout semble normal. Tu embrasses ton mari, ton amant, tes gosses, ton chien ou je ne sais quelle connerie. Puis tu te diriges dans la salle de bain et quand tu regardes dans le miroir, tu découvres qu'il te manque quelque chose, une jolie mèche de cheveux.

Stacy : Alors, c'est un avertissement ?

Mickie : Tout à fait. Pour lui dire qu'elle ne contrôle rien, que c'est moi qui dirige la partie et que je décide quand le jeu s'arrête.

Keibler avale sa salive.

Stacy : Et tu en as beaucoup ?

James s'approche de son bureau et se penche pour approcher son visage du sien. Elle entortille une mèche de Stacy entre ses doigts.

Mickie : Toutes celles des femmes que j'ai fini par mettre à genoux. Trish, Layla, Gail... mais il y en a une que j'ai avertie et qui attend encore son tour.

Knock knock. Quelqu'un frappe, Mickie se redresse alors que la GM laisse échapper un soupir de soulagement.

Mickie : Quelle soirée, n'est-ce pas ?

James se dirige vers la porte et l'ouvre. Derrière elle se trouve la championne des Knockouts, Britani Knight.

Mickie : Quelle surprise. J'avoue que je ne m'attendais pas à te voir. Entre, je t'en prie.

Britani : Non, merci, je ne serais pas longue. J'ai entendue dire que vous aviez organisé un match entre Candice et Alicia à No Way Out ?

Mickie : Tout à fait. Mais ne devrais-tu pas plutôt te soucier de notre match ?

Britani : Croyez-moi, je trépigne d'impatience à l'idée à effacer votre beau sourire avec ma botte. Mais les instuctions d'AJ étaient claires, elle veut une revanche face à Alicia à No Way Out.

Mickie : Alors, elle t'a engagée pour devenir sa coursière, c'est ça ? J'imagine que les fins de mois sont dures.

Knight ne répond pas.

Mickie : Bref, je crois que je peux contenter tout le monde avec un Triple Threat, non ? Stacy ?

Stacy : Oui, mademoiselle, je m'en charge.

Mickie : Elle n'est pas aussi talentueuse que George mais elle fait l'affaire.

Britani : Profitez en bien, Mickie. Les choses changent vite. Passez une bonne soirée.

Mickie : Toi aussi, Britani.

La championne s'en va alors que James referme la porte. Elle se retourne et lance une fléchette qui va se planter en plein milieu de la cible, entre les yeux de la championne.

Bookers: Segment au JJ: Coffee & Froggy; Match : Coffee ; Segment Pure: Aralar; Divas: Sexy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7175
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 20:04

Bien apprécié le petit speech de Ryder. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7175
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 20:13

Je comprend plus trop où on en est avec Hunico ? Est ce qu'il est dans les petits papiers du Gang ? Est ce qu'ils continuent encore de le traiter comme de la merde ? Ou alors est ce que c'est une "initiative" de Dibiase et Orton lui en touchera deux mots. Là j'avoue j'ai quand même du mal à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyDim 15 Fév - 20:20

Justin Roberts : The following contest is scheduled for one fall and it’s a qualifying match for the World Heavyweight Champion’s Elimination Chamber at No Way Out !

 


 

“Introducing first, from Saint Louis, Missouri, weighing in at 235 pounds, representing the GANG, RANDY ORTON !!”  

Le leader naturel du GANG fait son entrée. Il est à un match de retrouver le Main-Event mais surtout retrouver la ceinture qu’il a perdue lors de la dernière édition de No Way Out. Randy Orton est accueilli, comme à son habitude depuis des années maintenant, par des sifflets. Il s’en fiche et avance lentement vers le ring. L’air calme à l’extérieur, il doit bouillir à l’intérieur.

 


 

“And his opponent, from Los Angeles, California, weighing in at 216 pounds, JOHN MORRISON !!”  
John Morrison fait son entrée sous les applaudissements de la foule. Celui qui veut ériger la cité des lumières à la WFA avance vers le ring, déterminé à faire face à son rival du moment. Il l’a battu à Destination-X et veut le rebattre à nouveau ! JoMo effectue ses taunts habituels avant de faire face à son adversaire.


Match de qualification pour l’Elimination Chamber pour le championnat du monde poids lourd : Randy Orton (SwantonBomb) VS John Morrison (HeelManiac)

 

** DING **  

Le match peut alors commencer. Un affrontement de titan ce soir. John Morrison, 308 jours de règne en tant que champion de la WFA contre Randy Orton, 450 jours de règne en tant que champion du monde poids lourd sur 527 jours. John Morrison a bien l’intention de renouer avec les sommets. Mais c’est le cas aussi pour Randy Orton. Les deux hommes ont perdu leur ceinture de champion du monde lors de la dernière édition de No Way Out. Les deux ont essayé de reprendre leur bien par la suite en vain, avant d’enchaîner une série de défaites avec parfois des victoires importantes mais en restant toujours sous le feu des projecteurs. Des trajectoires communes qui nous amènent à ce combat, à ce match qualficatif pour l’Elimination Chamber de Seth Rollins. Et c’est partie. Premier contact, et prise de tête de John Morrison. Randy Orton attrape Morrison par la taille et porte une back suplex, non backflip du Shaman of Sexy qui retombe sur ses pieds sous les applaudissements de la foule. Orton se fait craquer le cou et retourne au contact. Retournement du bras de Randy Orton, qui se fait lui-même retourné le bras. John Morrison transforme ça en clé de bras dans le dos. Randy Orton recule pour que John Morrison heurte le coin cassant la clé de bras. John Morrison repousse Randy Orton avant de lui sauter dessus pour porter un sleeper hold mais Randy Orton se défait très rapidement – en deux secondes – de la prise de soumission en écrasant une deuxième fois Morrison contre le coin. Randy Orton se retourne et John Morrison lui attrape les jambes pour le faire tomber. JoMo travaille au sol et ceinture son adversaire du soir tel Kurt Angle ou Jack Swagger. John Morrison attrape le cou de Orton et porte un chinlock au sol. Le Legend Killer tente de respirer un maximum avant de se relever. Voyant la situation lui échapper, John Morrison ceinture Orton dans le dos de ce-dernier et le soulève pour le replaquer au sol. Début de combat peu commun pour les deux hommes. John Morrison attrape une des jambes de la vipère mais Orton lui met un coup de pied dans le menton. Randy Orton se relève et se rue vers John Morrison pour porter un coup de la corde à linge mais John Morrison esquive et bondit sur les cordes. CHUCK KICK ! Le pied de John Morrison claque au visage du double champion du monde poids lourd. Randy Orton s’écroule au sol avant de rouler sous les cordes.

La foule applaudit tandis que John Morrison veille au grain. Randy Orton se relève du côté du tablier. John Morrison s’approche de son adversaire du sor mais l’expérience de Randy Orton aide ce-dernier puisque le triple crown champion porte un coup de bélier violent dans l’abdomen de Morrison qui se plie en deux. Randy Orton lui attrape la tête entre la deuxième et la troisième corde et lui met un coup sur la nuque avant de porter un RKO ! RKO meurtrier sur la deuxième corde. John Morrison est au sol et se tient la gorge. Il semble souffrir énormément et toussote : il crache un peu de sang. L’arbitre va voir John Morrison pour prendre des nouvelles. Randy Orton revient dans le ring et regarde John Morrison au sol. Il commence son tour du déshonneur. Un premier coup de pied sur la main droite de Morrison, un second sur la cheville droite, un troisième sur la cheville gauche, un quatrième sur le poignet gauche. Randy Orton arrive au niveau de la tête de John Morrison et saute pour porter une descente du genou sur la tempe de Morrison avant de porter une succession de descentes de la cuisse sur la gorge de Morrison ; quatre pour être précis avant même de l’étrangler. L’arbitre demande à Orton de le lâcher. Orton jette un regard noir à l’arbitre avant de lâcher son opposant. Randy Orton recule et laisse le temps à son adversaire se relever. Prise de tête de Randy Orton. Le délice du dimanche soir semble vraiment avoir mal à la gorge mais Randy Orton s’en fiche totalement et balance violemment Morrison dans un coin. L’épaule de Morrison heurte violemment le poteau. Orton roule sous les cordes et attrape la tête et lui appuie la gorge contre les cordes. L’arbitre ordonne à Orton d’arrêter. Orton ordonne à l’arbitre de la rencontre de fermer sa gueule et de le laisser faire son job. Randy Orton relâche la pression et John s’écroule dans le ring en toussotant. Randy Orton prend le temps pour revenir dans le ring en montant sur les escaliers. Randy Orton met un coup de pied dans les côtes du Shaman of Sexy pour que celui-ci reste au sol. The Legend Killer prend l’initiative de relever John Morrison avant de lui porter un enfourchement suivi d’une descente de la cuisse. La foule conspue l’héritier de Vince McMahon. John Morriosn semble être parti pour être une des nouvelles victimes du GANG.

JoMo se relève grâce aux cordes et fonce vers Randy Orton qui esquive avant d’attraper le cou de Morrison et porter un neckbreaker. John se convulse au sol en se tenant la nuque. Randy Orton est lui redevenu calme, méthodique et meurtrier. Il grimpe sur la deuxième corde et s’élance pour une nouvelle descente de la cuisse. Esquivée par John Morrison ! John Morrison a roulé sur le côté et Randy Orton s’est écrasé sur le ring. Il se relève mais John Morrison est là pour l’accueillir avec un SUPERKICK ! Randy Orton s’écroule au sol. John Morrison se laisse lui aussi tomber dans les cordes. Quel retournement de situation ! Le Nitro Blast tourne en boucle sur le titantron pour le plus grand plaisir des fans. Comment va-t-il venir à bout de Randy Orton ? Et bien… Il monte sur les cordes. Starship Pain ! Outch ! Morrison s'écrase sur le ring, Randy Orton a roulé au bon moment pour éviter le choc. The Viper relève Morrison et le projette dans les cordes. Coup de la corde à linge porté par Randy. JoMo se relève immédiatement. Deuxième coup de la corde à linge. John se relève à nouveau et fonce vers Randy Orton. Powerslam ! Randy Orton hurle au-dessus du visage de Morrison. Ce-dernier lui met une claque au visage qui résonne dans la WFAréna. Randy Orton se redresse et commence à bouillir. Entre temps, John Morrison s'est remis sur ses pieds avec un saut carpé et s'élance dans les cordes et missile dropkick dans le dos de Randy Orton qui recule. John Morrison saute vers l'extérieur du ring pour se retrouver sur le tablier. Randy fonce vers lui tel un poids lourd et lui met un coup d'avant-bras dans les dents. John Morrison se maintient à la troisième corde grâce à sa main droite. Randy Orton tente d’attraper son adversaire pour porter son DDT mais rien n’y fait. John Morrison ne se laisse pas faire. Randy rejoint Morrison sur le tablier. Les deux se battent sur le tablier avec des droites et des gauches. Ils ne plaisantent pas ! C'est un véritable combat de boxe. Enzuigiri Kick de Morrison qui fait chuter Randy Orton. Nous ne savons par quel miracle Morrison est encore accroché sur le tablier. Randy Orton est en mauvaise position. Randy Orton est en très mauvaise position. Il se relève grâce à la barricade. Moonsault de Morrison ! NON ! Le Legend Killer l'a attrapé en plein vol. Incroyable ! Running Front Powerslam sur les escaliers ! John Morrison est inerte sur les escaliers ! Les spectateurs regardent le titantron pour voir le replay. Le WFA Universe souffre pour Morrison. Le choc a été d'une violence impressionnante ! John Morrison n'a pas fait un seul mouvement depuis plusieurs secondes. L’arbitre en a oublié son décompte. Randy attrape John Morrison et l'envoie dans le ring. Randy monte tranquillement dans le ring et regarde son adversaire, tel The Apex Predator qu’il est. John Morrison est au sol, inerte. Orton attrape une jambe de John Morrison et FIGURE FOUR LEGLOCK ! Prise en quatre ! John Morrison ne peut pas faire autrement que d'abandonner. Il va taper ! Il tape !

Il TAPE RANDY ORTON ! Avec une gauche. Avec une droite. Avec une gauche. Avec une droite. Une droite. Une droite. Une droite. Une droite ! Randy Orton relâche la prise de soumission. Un tonerre d’applaudissement jaillit des tribunes de la WFAréna pour célébrer et encourager John Morrison. Le Legend Killer se relève grâce au coin et John Morrison le rejoint. Outch. John se fait écraser le visage sur le turnbuckle. La fourberie de Randy Orton n'a pas de limite. John Morrison pousse de toutes ses forces son adversaire et lui envoie une droite que Randy Orton esquive. John Morrison n'a plus les idées claires. Coup de pied, contré par le Shaman of Sexy. Il attrape Orton... Moonlight Drive ? Non c'est retourné, COMBO ! Inverted headlock backbreaker. John Morrison se tient la nuque. Le tour du déshonneur… encore. La jambe droite, la jambe gauche, le bras gauche, le bras droit et la tête. Tout y passe sous la botte de Orton. Le tombé. 1 ! 2 ! C'est tout ! On s'arrête là. The Apex Predator ne laisse plus aucune expression se dissimuler sur son visage. John Morrison roule vers le bord du ring et tend son bras pour attraper quelque chose. Orton le relève. DDT out-of-nowhere de John Morrison. Il enchaîne avec sa breakdance Leg drop ! Morrison s'écroule sur son adversaire. Le tombé ! 1 ! 2 ! NON ! Les deux superstars sont au sol, complètement détruits. « HALLELUJAH MES FRERES ! » est scandé dans les gradins par D’Angelo Dinero. Ce-dernier fait la quête avant de faire signe à son rival dans le ring qui l’a vu. John Morrison, de nouveau à la verticale, se retourne et reçoit un coup de poing dans le ventre de la part de Randy Orton, debout lui aussi. La vipère s'acharne sur le visage de son adversaire à l'aide de droites et de gauches. Randy Orton écrase Morrison et sa tête contre un des coins, puis dans un second coin, puis dans un troisième coin et enfin dans le dernier coin. Le tour de la honte. Le déshonneur et la honte.

Randy Orton relève John Morrison et lui colle une droite puis une gauche. Il le projette dans les cordes mais Morrison s'y raccroche, ne le faisant pas rebondir. Randy Orton fonce sur Morrison qui place ses jambes autour du cou de son adversaire. Il semble vouloir partir pour un hurricanrana mais Randy tient bien les jambes de son adversaire et le balance contre un des coins. L'épaule gauche de Morrison a été violemment frappée. Randy Orton écrase le visage de John Morrison avec son genou puis écrase l’épaule. Randy Orton relève son adversaire. Il le projette dans les cordes, c'est contré par Morrison. Coup de pied dans l’abdomen et Shining wizard ! Le tombé. 1 ! 2 ! Pas 3 ! Mais 2 ! L’ancien double champion du monde poids lourd s'est fait avoir sur cette attaque. Le public applaudit. John Morrison est à genoux et son regard ne quitte pas Randy Orton. Le délice du dimanche soir se relève à présent et se tient le dos. John Morrison lui donne un coup de pied dans l'abdomen qui plie en deux le leader du GANG. John Morrison attrape Randy Orton... MOONLIGHT DRIVE ! Il tente le tombé, John Morrison tente le tombé. 1 ! 2 ! 3 ! NOOOOOOOOON !!!!!!!!!!! Incroyable ! Comment Randy Orton peut-il se relever ? John Morrison n'en revient pas, il se retourne et relève Orton, qui lui met les doigts dans les yeux. Randy enchaîne sous les sifflets avec un coup de la corde. Orton a une belle opportunité d'en finir ce soir. Il relève John Morrison place la tête de ce-dernier entre ses jambes. PILEDRIVER ! IL EST MORT ! IL EST MORT ! IL A TUE JOHN MORRISON ! Le tombé 1 ! 2 !.......... NON ! John Morrison s’est dégagé. Randy Orton est en furie. Il a les yeux rouges sang. Il se relève et va dans un coin. On sait tous ce que cela veut dire… PUNT KICK… esquivé par Morrison. Small package de Morrison ! NON ! Il se relève et coup de pied dans la gueule qui claque. Randy Orton est K.O. John Morrison va vers le coin. Starship Pain ! OUI ! OUI ! OUI ! Le tombé ! 1 ! 2 ! 3 ! C’est fait ! C’est gagné ! C’est fini !



 

Justin Roberts : Here is your winner, JOHN MORRISON !!!  

Victoire de JOHN MORRISON ! John Morrison se qualifie pour l’Elimination Chamber de Seth Rollins. John Morrison recroisera la route de Seth environ deux ans après leur affrontement titanesque à WrestleMania III. Brock Lesnar arrive dans le ring, suivi par Cesaro, et attaque John Morrison dans le dos. Hunico arrive à son tour et lui écrase le dos avec une série de coups de pied. Ted DiBiase Jr. et Paul De Burchill arrivent à leur tour et aident d’abord à relever Randy Orton avant que Ted ne demande à Brock et à Hunico de relever John Morrison. Ted l’attrape pour porter à présent sa prise de finition. DREAM STR… LUMIERE ? La salle est plongée dans le noir. La panique doit envahir les membres du ring tandis que l’excitation monte dans les gradins. La lumière se rallume… SETH ROLLINS est au centre du ring, portant une cape à capuchon, lui cachant les yeux. Il a la tête baissée et tout le GANG ne bouge pas. Il relève la tête et esquive un coup de la corde à linge de Brock Lesnar. Il assène une droite à Hunico qui est couché au sol. Il encaisse une droite de Cesaro mais il l’envoie valdinguer par-dessus la troisième corde. Paul De Burchill et Ted DiBiase sont derrière Seth, prêt à le frapper à deux. Mais… une seconde… John Morrison saute depuis la troisième corde. Double crossbody ! Randy Orton se réfugie dans un coin, protégé en plus par Brock Lesnar. Le champion de la WFA cible John Morrison. SPEAR ! Spear esquivé de John Morrison qui saute au-dessus de Lesnar et Lesnar percute violemment Hunico de plein fouet. Brock se relève et… Chuck Kick de John Morrison. Lesnar titube contre les cordes. Seth Rollins et John Morrison prennent tous les deux de l’élan… Double missile dropkick ! ET BROCK LESNAR QUI PASSE PAR-DESSUS LA TROISIEME CORDE ! EXCEPTIONNEL ! DiBiase et De Brchill… DiBiase et De Burchill sont à nouveau debout et frappe dans le dos les deux anciens rivaux. John Morrison est pris à parti par Paul De Burchill tandis que Ted DiBiase prend sa revanche sur Seth Rollins. Randy Orton observe l’action, sourire en coin, puis décide de rouler sous les cordes et quitte le ring. Il retourne vers les backstages. Paul De Burchill assène des droites et des gauches violentes au visage de Morrison avant de le balancer hors du ring entre les cordes. De Burchill rejoint son ami et les deux superstars richissimes du GANG s’en prennent à Rollins, accablé de coups dans un coin. Randy Orton arrive sous le titantron et voit devant lui… DH SMITH ! La foule est en délire total ! DH Smith va pouvoir prendre sa revanche suite à l’agression subie des mains de Randy Orton lui-même à Smackdown. DH Smith a une main dans le dos… Ne me dites pas que c’est… oh si… un sledgehammer. Randy Orton n’a pas d’autres choix que de fuir mais épuisé, DH Smith le rattrape vite et le frappe en pleine face. Randy Orton s’écroule au sol. Dans le ring, De Burchill et DiBiase s’apprêtent à porter une Powerbomb à deux à Rollins mais celui-ci s’extirpe de là et porte un double DDT. Seth Rollins vient de se sortir d’une situation très difficile. A l’extérieur, Cesaro s’est relévé et Seth Rollins l’a vu. Slingshot crossbody ! C’est complètement fou cette fin de match. DH Smith balance violemment Randy Orton dans la barricade avant de lui cogner la tête contre le ring. Il attrape Randy Orton et porte son running powerslam ! QUEL CHOC ! Le dos de Randy Orton s’écrase contre le sol du ring. DH Smith arrangue la foule et se retrouve face à John Morrison. OOOOOH ! Un sacré face à face. Seth Rollins est lui aussi là et les trois hommes regardent Brock Lesnar. John Morrison fait le ménage sur la table des commentateurs pendant que DH Smith et Seth Rollins relèvent le champion de la WFA. John Morrison se joint à eux… pour porter une TRIPLE POWERBOMB ! TRIPLE POWERBOMB A TRAVERS LA TABLE DES COMMENTATEURS ! Le GANG a été vaincu ce soir ! Et c’est sur cette image que nous nous quittons tandis que la caméra s’attarde sur John Morrison et Seth Rollins se faisant face.




Booker : SwantonBomb

LES HEADBOOKERS DE LA WFA VOUS REMERCENT D'AVOIR TOUT FAIT POUR CREER CE SHOW! NOUS SOMMES FORMIDABLES! Very Happy ON VOUS DONNE RENDEZ-VOUS LE 28 FEVRIER ET NOUS COMPTONS SUR VOUS POUR NOUS AIDER A ECRIRE SEGMENTS ET MATCHES! MERCI A CEUX QUI ONT COMMENTE ET QUI COMMENTERONT! VIVE LA WFA! VIVE LES HEADBOOKERS! VIVE LES PUTES ET LA CORRUPTION!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flying Panda
Administrateur
Flying Panda

Messages : 2534
Age : 35

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyLun 16 Fév - 9:37

Wouhoh ! Victoire de JoMo sur Orton je ne m'y attendais pas Shocked

Roode dans l'EC ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
MrCoffeeInTheBank

Messages : 1594
Age : 29
Humeur : caféiné

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyMar 17 Fév - 11:52

Je ne commenterai pas le reste du show, sauf en disant que la shoutbox est un gros connard, voilà.

Sinon, que cette division féminine est bien gérée depuis que Stacy Keibler a pris comme conseillère Mickie James! cheers Le Lerae vs Fox vs Lee va envoyer du pâté!

Par contre, faudrait que Britani ait un handicap... parce que... parce que! Sexy, tu es sur le coup?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7175
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyMar 17 Fév - 13:23

mrcoffeeinthebank a écrit:

Par contre, faudrait que Britani ait un handicap... parce que... parce que! Sexy, tu es sur le coup?
Quelqu'un a demandé un traitre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JGabriel68
Hall Of Famer
JGabriel68

Messages : 4907
Age : 24
Localisation : Atlanta, GA

WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 EmptyMar 17 Fév - 17:55

Les vacances arrivant, je prendrais le temps de relire et commenter ensuite Very Happy

(Dommage oui que la box ai tué le live :/ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




WFA RAW du 15 février 2015 Empty
MessageSujet: Re: WFA RAW du 15 février 2015   WFA RAW du 15 février 2015 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

WFA RAW du 15 février 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ça mord en février 2015 ?
» Vouneuil-sous-Biard (86) 8 février 2015
» MVP Février 2015
» Assortiment Poissons Nageur pour 2015!!! par le-fredo12 18février 2015
» EuroAirport Bâle-Mulhouse MLH/LFSB le 22 février 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: E-Fed :: Shows :: Raw-