Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

On fait le bilan, calmement, sur la loooooongue saison 3 de la Lucha Underground ici! Bonne écoute !
Notre traditionnel concours de popularité WWE de fin d'année a commencé ici ! Venez voter !
Notre e-fèd, reprend, la WAF c'est par ici que ça se passe ! Viendez !
Oh ? Un show WFA serait en train de poper par ici ?!

Partagez | 
 

 [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
KXL
Modérateur
avatar

Messages : 2677
Age : 22
Localisation : Mos Eisley, Tatouine
Humeur : Everything is XL about me

MessageSujet: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Dim 9 Juil - 18:38


Il y a maintenant quelques semaines, le grand Jinder Mahal a écrit l’histoire en devenant le 50ème WWE Champion de l’histoire. Ils sont donc maintenant 50. 50 hommes dans l’histoire de l’humanité à avoir porté la ceinture la plus prestigieuse de l’histoire du catch, et ce depuis 1963.
J’ai donc eu l’idée de faire un classement de ces 50 hommes, du pire au meilleur WWE Champion de l’histoire. Pour faire ce classement, j’ai décidé de me baser sur plusieurs statistiques : l’impact de leur règne, celui de leur prise de titre, le nombre de règnes, le nombre de jours avec le titre, la qualité des matchs du ou de leurs règnes, ainsi que des grands moments qui ont eu lieu pendant ce ou ces règnes. Le tout accompagné d’un petit zest (quasiment infime) de subjectivité pour pouvoir mettre en place un classement le plus objectif possible. Je n’ai donc pris en compte que ce qui se trouve à l’intérieur des règnes de WWE Champions de ces 50 hommes et ce qui est très fortement en lien et laissé de côté tout le reste de leurs carrières, même leurs autres règnes de champions du monde avec des ceintures différentes.
A noter qu’il y a 10 lutteurs qui ont été champions du monde avec la WWE mais avec un autre titre que celui de WWE Champion, que ce soit le WCW Championship pendant l’angle Invasion en 2001, le World Heavyweight Championship de 2002 à 2013 ou le WWE Universal Championship de 2016 à aujourd’hui, et ces hommes seront donc absents de ce top. Dans l’ordre : Booker T, Goldberg, Chris Benoit, The Great Khali, Dolph Ziggler, Jack Swagger, Christian, Mark Henry, Finn Balor et Kevin Owens.

Je dévoilerai le classement 5 par 5 occasionnellement. 



Hors-catégorie : Antonio Inoki
Nombre de règne : 1 (non officiel)
Nombre de jours avec le titre : 6
Principaux rivaux : Bob Backlund
Matchs-clefs :
- Bob Backlund © vs Antonio Inoki (House Show à Tokushima, Japon), 30 novembre 1979
- Antonio Inoki © vs Bob Backlund (House Show à Tokushima, Japon), 6 décembre 1979
 
S j’ai dit qu’il y avait eu 50 WWE Champion, Antonio Inoki est le 51ème. A la fin de l’année 1979, la WWWF fait une tournée au Japon en association avec la déjà existante NJPW, et dans un House Show, Bob Backlund défend son titre contre Antonio Inoki, que remporte ce dernier. 6 jours plus tard a lieu le rematch qui se termine en No Contest après intervention. Inoki refuse le titre, celui-ci devient vacant et le roster de la WWWF retourne en Amérique, où Backlund regagne le titre contre Bobby Duncum. La WWE ne reconnaîtra jamais officiellement ni ce règne, ni aucune discontinuité dans le règne de Backlund et c’est pour cette raison que je n’avais pas d’autre choix que de classer l’homme qui a remporté le Main Event du show avec le plus grand public de l’histoire à part.
 





50) Rey Mysterio
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : >1 (à peu près 1 heure)
Principaux rivaux : The Miz, John Cena
Matchs-clefs :
- Rey Mysterio vs The Miz (Raw), 25 juillet 2011
- Rey Mysterio © vs John Cena (Raw), 25 juillet 2011

On pourrait penser que c’est assez difficile de décider de qui est vraiment LE pire WWE Champion de l’histoire, mais c’est en fait très évident. Jinder Mahal ? Non. Roman Reigns ? Non. Rey Mysterio ?! Vous allez comprendre. Lors de Money in the Bank 2011, et je ne pense pas que je vais apprendre ça à beaucoup de personnes, CM Punk bat John Cena pour le WWE Championship et quitte (in kayfabe) la compagnie. Le Lendemain à Raw, un tournoi commence pour désigner le détenteur d’une nouvelle ceinture de WWE Champion. La finale a lieu la semaine suivante en ouverture de show, entre The Miz et Rey Mysterio. Mysterio remporte le match et la ceinture. Seulement, juste après le combat, le toujours très droit John Cena, avec beaucoup de Hustle, Loyalty et Respect, fait pression sur lui pour qu’il remette son titre en jeu dans la même soirée (#DickMove). Rey cède à l’oppresseur et Cena wins lol. Juste après le match, CM Punk revient avec la « vraie » ceinture, le public explose. Rey est complètement oublié, parce qu’à l’époque le public ne pensait qu’à CM Punk, et un peu à Cena. Au final, Mysterio n’a même pas eu le plus court temps avec le titre de l’histoire et il a lutté dans deux matchs de bonne facture, mais tout était extrêmement oubliable. Son règne a duré le temps d’un show, où il n’était pas du tout la star et ce n’était même pas pour la « vraie » ceinture, mais une espèce de copie balancée pour faire oublier M. Punk. Bien sûr, Mysterio avait déjà été champion du monde auparavant et même ses deux règnes de World Heavyweight Champion étaient moins mauvais que ça.



49) Vince McMahon
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 4
Principaux rivaux : Triple H
Match-clef :
- Triple H © vs Vince McMahon (SmackDown), 16 septembre 1999
 
Le seul « non-lutteur » à avoir remporté le titre. Le seul à qui Vince a daigné donner sa plus chère ceinture, c’est à lui-même. Il bat Triple H lors d’un des tous premiers épisodes de SmackDown pour remporter le titre, grâce à une intervention de Stone Cold Steve Austin (oui, oui !). Il rendra son titre vacant dès le prochain Raw, avant que Triple H ne le récupère au PPV suivant. Voir Vince avec la ceinture n’est pas forcément insultant. C’est un des meilleurs heels de l’histoire de la WWE, son personnage a pris part à tellement de matchs, est crédible et peut mériter un titre. Ce qui en fait cependant un règne insignifiant, ce sont les circonstances. Tout d’abord, malgré tout le bien que Vinnie Mac a apporté en Heel, il était bien Face à ce moment-là. Il remporte le titre dans un weekly et ne le garde pas même une semaine, sans jamais le défendre (il est l’un des deux seuls) pour au final aucun réel changement puisque c’est Trips qui la récupère. Un règne pas affligeant, comme ont pu l’être ceux de Vince Russo et David Arquette à la même époque à la WCW mais qui n’a vraiment rien changé.





48) Jinder Mahal
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 49+
Principaux rivaux : Randy Orton
Matchs-clefs :
- Randy Orton © vs Jinder Mahal (Backlash), 21 mai 2017
- Jinder Mahal © vs Randy Orton (Money in the Bank), 18 juin 2017
 
Vous l’attendiez ? Le voilà. Le champion actuel. Après des années passées en tant que low-carder, un retour dans la même catégorie, ce lutteur très moyen que ce soit in ring ou en promo, se retrouve dans le Main Event d’un PPV après une des premières victoires de sa carrière, où il bat Randy Orton pour nous gratifier d’un énorme Swerve, pour qu’on soit bien tous en mode « WOW ! Incroyable ! Faut regarder la WWE, il se passe des trucs improbables ! Trop bien ! ». Affligeant. Pour l’instant, Mahal ne nous a offert aucun bon match, aucun bon moment. Et quoi qu’on en dise, son règne est bien à la hauteur de ce à quoi on s’attendait. Il est bien sûr trop tôt pour faire un vrai bilan, mais aujourd’hui, c’est bien à la 48ème position qu’il appartient.
 




47) Buddy Roggers
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 22
Principaux rivaux : Bruno Sammartino
Matchs-clefs:
- Buddy Roggers © vs Bruno Sammartino (House Show, New York), 17 Mai 1963
 
Après le dernier champion en date, voici le tout premier. Je vous vois déjà les yeux écarquillés de me voir mettre le tout premier champion de l’histoire de la WWE aussi bas dans la liste. Celui qui est considéré comme l’un des premiers heels arrogants et tricheurs de l’histoire du catch, un grand champion et grand lutteur, l’inventeur du Figure Four Leglock, le mentor de Ric Flair et le Nature Boy originel. Cependant, il suffit de regarder son règne pour s’en rendre compte. En 1963, Buddy Roggers était le NWA World Heavyweight Champion depuis plus de deux ans, détenteur de la plus vieille ceinture de l’histoire du catch aujourd’hui et le plus prestigieux à l’époque jusqu’à ce que Shane Douglas le jette par terre dans un show ECW. Mais en janvier, il défend son titre contre Lou Thesz et s’incline. Hors, ça ne plait pas à Vince Sr, le père de notre bien aimé Vince Meekmahan, et il décide de se retirer de la NWA et de renommer son territoire Capitol Wrestling en WWWF. Il doit alors y avoir un prix pour lesquels les catcheurs se battent. Il crée donc le WWWF World Heavyweight Championship et c’est Buddy Roggers qui le remporte en battant Antonio Rocca en finale d’un tournoi à Rio de Janeiro. Hors, tout ceci a été complètement inventé, et ce n’était qu’un prétexte pour donner la ceinture à Roggers. Les fans ne sont pas contents et en plus de cela, Roggers souffre d’une crise cardiaque mineure au début de son règne qui endommage ses capacités in ring. 22 jours après avoir remporté le titre, il le défend contre Bruno Sammartino, qui le bat en 48 secondes. Quelques mois plus tard, il est supposé obtenir son rematch mais il doit mettre fin à sa carrière et est remplacé par Gorilla Monsoon. Au final, un règne basé sur un mensonge, 48 secondes d’action dans le ring pendant tout le règne et le tout gâché par son état de santé. Triste histoire.
 



46) Stan Stasiak
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 9
Principaux rivaux : Pedro Morales, Bruno Sammartino
Matchs-clefs :
- Pedro Morales © vs Stan Stasiak (House Show, Philadelphie), 1er décembre 1973
- Stan Stasiak © vs Bruno Sammartino (House Show, New York), 10 décembre 1973

Ce qui est surprenant, c’est que ce n’est que le premier des quelques champions de transition de la liste. Mais plus que tous les autres dans cette liste, son job n’était pas de se rendre over, mais exclusivement de faire la transition entre Pedro Morales et Bruno Sammartino sans qu’ils n’aient à s’affronter. Car à l’époque, Morales était très populaire, mais pas autant que Sammartino, et Vince Sr voulait booster les ventes de billets. Stasiak remporte alors le titre de façon controversée, pour le reperdre 9 jours plus tard. On en sait peu sur la qualité des deux matchs de son règne. Mais aujourd’hui, on se souvient malheureusement plus de son fils, Shawn « Planet » Stasiak, que de lui. C’est dire. C’est même sans doute le nom le moins connu aujourd’hui de cette liste des 50.


Restez connectés pour la suite, de 45 à 41, très prochainement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Showtime
Administrateur
avatar

Messages : 6549
Age : 23
Localisation : Under a six sided ring
Humeur : Aqueuse

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Dim 9 Juil - 18:52

Chouette une chronique! Et bien écrite en plus Very Happy

Pour Mysterio ça en dit long sur son règne de le voir se retrouver si bas. Pour Jinder c'est assez dur de dire qu'il a rien apporté de bon, je le trouve franchement pas si mauvais son règne, surement meilleur que certains dans le classement qui n'ont eu que des règnes éclairs

_________________

Pool catch:
 
[size=12]Showtime[/size]

Xavier Woods - Rollins -Big Cass - AJ Styles - Alberto Del Rio - Ambrose
Heath Slater - Jack Swagger - Erick Rowan - Kane
Becky Lynch Paige
Alexander Wolfe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onclesam64
VIP
avatar

Messages : 10222
Age : 29
Localisation : au 7ème ciel avec Beth, Nattie, Serena et Daffney
Humeur : Pourriture communiste !

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Dim 9 Juil - 19:32

J'ignorais l'histoire de Buddy Rodgers (hormis l'invention du tournoi).

Moi qui déteste Rey Mysterio, j'ai pris un pied monstrueux ce jour là lol (après avoir râlé de toute mon âme après sa victoire).

Vivement la suite bounce

_________________


Palmarès WFA:
 

Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Bolt
Modérateur
avatar

Messages : 10469

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Dim 9 Juil - 19:37

Merci pour ces articles à venir, une excellente surprise ! cheers

Et, oui, je pensais vraiment que tu réservais la dernière place à ce pauvre Jinder Mister Green

Même si je comprends la réaction des antis à son sujet, perso je ne trouve pas non plus son couronnement scandaleux : je le trouve bon en promo, bien plus intéressant en top heel qu'il ne l'était en lowcard, maintenant qu'il y a un réel effort autour (les segments de célébration bien tape à l'œil, les sbires, et le gabarit plus imposant, artificiel, peut-être, mais qui le rend bien plus "main-eventable"). En fait, je le trouve assez proche de ce qu'a pu donner Rusev à ce niveau. Le seul bémol reste au niveau des matchs, là on est d'accord. La série avec Orton était passable, mais il lui manque vraiment quelques coups bien flashy dans son moveset pour éveiller un peu l'intérêt, il reste bien trop limité pour faire décoller un match sans stipus.

Sinon, pauvre Rey-Rey, même Vince lui passe devant ! lol

_________________
Pool catch saison 6 :

Finn Balor - Seth Rollins - Seth Rollins / AJ Styles - Xavier Woods - Baron Corbin
Elias Samson - Brock Lesnar / Tyler Breeze - Epico
Emma / Charlotte
Akira Tozawa
Billie Kay - Andrade Almas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onclesam64
VIP
avatar

Messages : 10222
Age : 29
Localisation : au 7ème ciel avec Beth, Nattie, Serena et Daffney
Humeur : Pourriture communiste !

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Dim 9 Juil - 20:41

J'étais d'accord avec BlackBolt, jusqu'à ce qu'il le compare à Rusev

En fait Jinder vient tout droit de la longue lignée de poids lourds extrêmement moyens qu'on s'est tapés durant la Ruthless Agression.

_________________


Palmarès WFA:
 

Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samoan
Grand Slam Champion
avatar

Messages : 3292
Age : 17
Localisation : Arkham Asylum

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Dim 9 Juil - 22:59

Après, au delà des qualités intrinsèques de Jinder Mahal (qui est un lutteur très générique), il a également la construction de son "push" qui a été catastrophique ("low-card" de RAW à champion WWE en un mois).

Concernant Rey Mysterio, son premier règne de champion du monde a été un véritable succès (avec toute l'histoire sur la mort d'Eddie Guerrero + son combo Royal Rumble/WrestleMania), les deux autres sont complètement anecdotiques. Le pauvre, il aura eu droit à une réplique de la ceinture xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KXL
Modérateur
avatar

Messages : 2677
Age : 22
Localisation : Mos Eisley, Tatouine
Humeur : Everything is XL about me

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Jeu 13 Juil - 20:35

Merci pour vos retours !

En ce qui concerne Rey Mysterio, je pense pas qu'on puisse dire que son premier règne de WHC ait été un succès non plus, entre le fait qu'il soit booké super faible pendant son règne, perdant souvent en weekly, qu'il n'ait pas eu de match référence (le Triple Threat à WM a vraiment été expédié), qu'il n'a pas duré très longtemps, et surtout à cause de l'exploitation à outrance de la mort d'Eddie Guerrero. On retient surtout sa victoire au Rumble en fait. Mais bon, tout ça c'est un autre débat.

La suite arrive très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KXL
Modérateur
avatar

Messages : 2677
Age : 22
Localisation : Mos Eisley, Tatouine
Humeur : Everything is XL about me

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Mar 18 Juil - 22:54

Vous l'attendiez avec impatience, voici la suite, du numéro 45 au numéro 41.



45) Kane
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 1
Principaux rivaux : Stone Cold Steve Austin
Matchs :
- Stone Cold Steve Austin © vs Kane, First Blood Match (King of the Ring), 28 juin 1998
- Kane © vs Stone Cold Steve Austin (Raw), 29 juin 1999
 
Si son règne de World Heavyweight Champion en 2010 était plutôt satisfaisant, son premier règne de champion du monde l’était un peu moins. La grande raison, sa durée évidemment, mais pas que. Fin 1997, Kane fait ses débuts très remarqués sous sa nouvelle gimmick en intervenant dans le premier Hell in a Cell Match. Après une longue feud avec l’Undertaker, Kane perd deux fois. Heureusement pour lui, il le bat lors de leur troisième match pour obtenir un title shot contre Stone Cold, récent champion pour la première fois, au King of the Ring. Dans un match de très bonne facture, avec de multiples interventions, et malgré un Stone Cold qui a saigné du dos très rapidement dans le match, Kane remporte le titre. Pour le reperdre le lendemain. Et après d’innombrables opportunités pendant les 20 prochaines années, Kane n’y touchera plus jamais. Mais c’est pas grave, car Kane a eu sa victoire marquante, celle qui convenait à ses débuts de Monster Heel dominant. Parce qu’on se souvient tous du King of the Ring 1998 pour ça, n’est-ce pas ? Non ? Ah, non. Malheureusement pour lui, Mick Foley a tenté plusieurs fois de se suicider pour que ça n’arrive pas. Et aujourd’hui, on sait tous que Kane a été WWE Champion, mais on ne se souvient pas toujours du comment. Pourtant, si l’on considère ses débuts en tant que Kane comme le vrai début de sa carrière à la WWE, comme semble le faire la WWE (sauf au moment de faire ses stats du Royal Rumble par exemple), Kane a été l’un des plus rapides à toucher au titre suprême, avec Brock Lesnar et Sheamus.




44) Bray Wyatt
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 49
Principaux rivaux : Randy Orton
Matchs :
- John Cena © vs AJ Styles vs Bray Wyatt vs Baron Corbin vs Dean Ambrose vs The Miz, Elimination Chamber (Elimination Chamber), 12 février 2017
- Bray Wyatt © vs Randy Orton (WrestleMania 33), 2 avril 2017
 
Quand on voit ce qu’a été son règne, c’est difficile de ne pas le mettre plus bas. Mais il y avait de la concurrence parmi les mauvais règnes, et le fait qu’il arrive champion à WrestleMania et une Elimination Chamber comme toujours de qualité avec un final très bon entre lui et AJ Styles, ainsi que le moment plutôt sympa que nous a offert sa victoire, font qu’il n’est pas aussi bas. Mais dieu, que sa feud avec Orton était mauvaise, que ce soit par sa prévisibilité, l’aspect surnaturel de la feud rendu complètement kitch ou leur très mauvais match à WrestleMania. Et sa feud avec Orton était l’essentiel de son règne, où il n’a jamais un seul instant été crédible ni over.




43) The Big Show
Nombre de règnes : 2
Nombre de jours avec le titre : 78 jours
Principaux rivaux : Big Boss Man, Triple H, Brock Lesnar
Matchs-clefs :
- Triple H © vs The Rock vs The Big Show (Survivor Series), 14 novembre 1999
- The Big Show © vs Triple H (Raw), 3 janvier 2000
- Brock Lesnar © vs The Big Show (Survivor Series), 17 novembre 2002
- The Big Show © vs Kurt Angle (Armaggedon), 15 décembre 2002
 
On pourrait penser que le colosse de 2m13 et 200 kgs ait été booké comme un champion dominant, écrasant tout sur son passage. Mais ça a loin d’être été le cas. Le 14 novembre aux Survivor Series, il bat The Rock et Triple H pour remporter le titre, à peine 9 mois après avoir fait ses débuts à la WWF. Impressionnant, pourtant. Seulement, il n’était pas supposé être dans le Main Event, il a même lutté dans un autre match le même soir (où il bat quand même 4 gars en 1 minute 30 dans un Handicap Elimination Match), et est le remplacement de dernière minute de Stone Cold, blessé. Il remporte ensuite la victoire profitant d’un coup de ceinture de Vince McMahon sur son beau-fils. Seulement, à l’époque, Show était en feud contre le Big Boss Man. Oui, cette affreuse feud où le père du Big Show venait de kayfabe mourir et que le Boss Man repartait avec son cercueil lors de ses funérailles. Ce segment a eu lieu avant le règne de Show, mais c’est tout de même cette feud qui a mené au PPV suivant, Armaggedon où il bat le Boss Man en 3 minutes, dans un match qui ne fait même pas le Main Event. Puis quelques semaines plus tard, il reperd le titre contre Triple H à Raw. Au final, même avec le titre, il était toujours en dessous des Rock, Mankind et Triple H, les vrais Main Eventers de l’époque, et son élimination très tôt du Main Event de WM 2000 le prouve. 3 ans plus tard, au même PPV Survivor Series, Big Show bat Brock Lesnar pour le même titre, alors qu’il était quasiment devenu un lowcarder depuis un an et demi (la pire période de sa carrière). Cette fois-ci, il gagne grâce à la trahison de Paul Heyman. Et il reperdra le titre dès le PPV suivant, toujours Armaggedon contre Kurt Angle, pour que celui-ci aille feuder contre Lesnar à Mania. 15 ans plus tard, Big Show a touché à deux World Heavyweight Championships et à plein d’autres titres mais n’a plus jamais été WWE Champion. En définitive, ses deux règnes ont commencé par une victoire sur triche, ont été courts et anecdotiques, et à chaque fois ils ont servi à mettre over d’autres gars, HHH, The Rock et Mankind la première fois, Kurt Angle et Brock Lesnar la deuxième fois, et à mettre en place leurs programmes. Ce qui est vraiment étonnant et dommage pour un lutteur de sa taille et de son calibre.




42) Batista
Nombre de règnes : 2
Nombre de jours avec le titre : 38
Principaux rivaux : Randy Orton, John Cena
Matchs-clefs :
- Randy Orton © vs Batista (Extreme Rules), 7 juin 2009
- Batista © vs John Cena (WrestleMania XXVI), 28 mars 2010
 
Surpris ? C’est vrai que c’est étrange de voir Batista aussi bas dans la liste. Mais en y regardant de plus près, on se rend compte que Batista a surtout brillé avec le World Heavyweight Championship. Seulement deux règnes de WWE champions et tous les deux très courts. Il gagne pour la première fois le titre contre Randy Orton en 2009, le dépossédant de la ceinture seulement un PPV après que celui-ci l’ait remporté, ce qu’on attendait depuis des mois. Dans un match de 7 minutes très moyen. Et le pompon, c’est qu’il se blesse durant le match et doit rendre le titre vacant deux jours après le PPV. Tout ça pour rien. Le deuxième règne était plus fringuant, mais quand même très court. Tout le monde aimait assez le Batista heel de fin 2009-2010, et tout le monde était content de le voir arriver à la fin d’Elimination Chamber pour détruire Cena qui venait de survivre à la chambre et lui prendre son titre. Et si sa feud avec Cena était plutôt agréable, Batista a quand même perdu le titre rapidement avant de reperdre plusieurs fois contre le même Cena. Le bilan, c’est un seul bon match sur les deux règnes (celui contre Cena à Mania évidement) et un Heel convaincant pendant le deuxième règne, mais ça reste bien maigre.





41) Roman Reigns
Nombre de règnes : 3
Nombre de jours avec le titre : 118
Principaux rivaux : Sheamus, Triple H, AJ Styles, Seth Rollins
Matchs-clefs :
- Roman Reigns vs Dean Ambrose (Survivor Series), 22 novembre 2015
- Sheamus © vs Roman Reigns (Raw), 14 décembre 2015
- Royal Rumble Match (Royal Rumble), 24 janvier 2016
- Triple H © vs Roman Reigns (WrestleMania 32), 3 avril 2016
- Roman Reigns © vs AJ Styles (Payback), 1er mai 2016
- Roman Reigns © vs AJ Styles (Extreme Rules), 22 mai 2016
- Roman Reigns © vs Seth Rollins (Money in the Bank), 19 juin 2016
 
Ah, vous l’attendiez, n’est-ce pas ? Et à juste titre. Les Roman’s reigns (pun intended) représentent une période tellement sombre, que j’aurais pu le mettre bien plus bas, mais il peut remercier AJ Styles d’avoir illuminé son dernier règne par deux excellents matchs. Mais tout le reste est quand même vraiment, vraiment déplorable. Ça commence avec son couronnement, retardé depuis longtemps par la haine des fans envers son auto-proclamé nouveau prince, puis finalement la WWE décide de sauter le pas et de le faire quand même aux Survivor Series, alors que l’ancien champion Seth Rollins s’est blessé et que la WWE organise un tournoi pour désigner le nouveau champ. Mais pour contrebalancer tout ça, juste après la victoire de Double R, Sheamus arrive et dans le cash in le plus oubliable de l’histoire (validé par Catch Asylum), lui fout un Brogue Kick et le dépossède de son titre 5 minutes et quelques secondes après sa victoire. S’engage alors une des feuds les plus horribles qu’il m’ait été donné de voir (sérieusement, je suis énervé rien que d’avoir à y repenser), où Reigns regagnera le titre, défonçant tout sur son passage. Il perdra le titre au Royal Rumble, après qu’on l’ait obligé à le défendre dans le Rumble Match, en rentrant en premier, réussissant à être dans les 3 derniers, les yeux bandés, une main attachée derrière le dos, et un bout de krypnonite incrusté dans son blastron. Mais tout finira bien pour notre héros puisqu’à WM, il récupèrera la ceinture des mains de Triple H en le battant dans un des Main Events de Mania les plus horribles de l’histoire. Spear, 1…2…3, musique à fond, roll credits. Viendront ensuite deux superbes matchs contre Styles puis un programme intéressant contre Seth Rollins où il perdra, clean (!!!), qui m’empêcheront de le mettre plus bas que ça. Espérons que le futur lui réserve de meilleurs règnes. Ça ne devrait pas être pire, son booking s’améliorant quand même assez ces derniers temps.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. A la prochaine, et si une image de Roman Reigns avec la ceinture de la WWE ne vous suffit pas, en voici une autre :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Showtime
Administrateur
avatar

Messages : 6549
Age : 23
Localisation : Under a six sided ring
Humeur : Aqueuse

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Mar 18 Juil - 23:34

Pas un grand fan de Reigns mais je trouve que c'est quand même vachement bas pour trois règnes et des MOTYC avec Styles notamment avec qui il a une bonne alchimie et Reigns livre toujours un bon boulot dans le ring (son booking me dégoute mais c'est pas la question), je crois que il va remonter dans le classement au fur et à mesure des années tout comme Jinder.

Par contre le règne de Wyatt est très haut je trouve, il était moins bon que Mahal par exemple à mon avis ^^

Mais tout ceci ne sont que des détails, beau travail de nouveau et vivement la suite!

PS: Pour des soucis de présentations (on fera surement un peu de pub pour l'article) tu pourrais mettre à jour ton premier post au fur et à mesure? (Si non je le ferais si tu veux ^^)

_________________

Pool catch:
 
[size=12]Showtime[/size]

Xavier Woods - Rollins -Big Cass - AJ Styles - Alberto Del Rio - Ambrose
Heath Slater - Jack Swagger - Erick Rowan - Kane
Becky Lynch Paige
Alexander Wolfe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Bolt
Modérateur
avatar

Messages : 10469

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Mer 19 Juil - 14:55

Encore une cuvée bien sympa Smile


Batista, c'est vrai que SON titre aura plus été le titre poids-lourd. Cela dit, il a été tellement étincelant face à Cena en 2009 que je l'aurais vu un peu plus haut, en effet.

Pour Reigns, 41 c'est déjà pas mal, entre bons matchs et booking pourri, le bilan reste quand même mitigé. Et puis on sait que son palmarès est loin d'être complet, il aura tout le temps de faire mieux... (tu omets quand même le sacre réussi à Raw face à Sheamus, ou pour un moment, la sauce a pris, et le public a été à fond derrière lui).


Vivement la suite Razz


_________________
Pool catch saison 6 :

Finn Balor - Seth Rollins - Seth Rollins / AJ Styles - Xavier Woods - Baron Corbin
Elias Samson - Brock Lesnar / Tyler Breeze - Epico
Emma / Charlotte
Akira Tozawa
Billie Kay - Andrade Almas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
avatar

Messages : 4725
Age : 27
Localisation : Dans le TARDIS.

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Mer 19 Juil - 15:55

Très bonne chronique, j'ai hâte de lire la suite de ton classement. Very Happy
En plus, je ne connaissais pas certaines histoires (comme celle de Roggers ou d'Inoki) et j'avais totalement oublié le pseudo règne de Rey Mysterio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KXL
Modérateur
avatar

Messages : 2677
Age : 22
Localisation : Mos Eisley, Tatouine
Humeur : Everything is XL about me

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Mer 26 Juil - 22:33

La suite est arrivée ! Venez découvrir les places 40 à 36. Le 37ème va vous surprendre.




40) Rob Van Dam
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 22
Principaux rivaux : John Cena, Edge
Matchs-clefs :
- John Cena © vs Rob Van Dam (One Night Stand), 11 juin 2006
- Rob Van Dam © vs Edge (Vengeance), 25 juin 2006
- Rob Van Dam © vs John Cena vs Edge (Raw), 3 juillet 2006
 
Résumé : A WrestleMania XXII, RVD remporte le Money in the Bank Ladder Match et s’assure un match de championnat. Contrairement à Edge, Robert décide de prévenir son adversaire à l’avance, chose qui ne se répétera qu’une fois dans l’histoire (par ledit adversaire), et un match pour le WWE Championship entre Rob Van Dam et John Cena est prévu, mais pas pour n’importe quel PPV, pour One Night Stand 2006. Deuxième du nom, One Night Stand était cette année-là non seulement un PPV estampillé ECW mais aussi le PPV qui servirait de point de départ à la création du brand susnommé. Le PPV est un grand succès, un des meilleurs PPVs qu’a produit la WWE et c’est en partie grâce à son Main Event. Robby Van Dam, l’un des lutteurs les plus populaires de la fédé depuis cinq ans, toujours aux portes du Main Event et d’un titre mondial, s’impose finalement au terme d’un match incroyable porté par un public qu’on n’avait jamais vu et qu’on ne reverra jamais aussi chaud. Edge intervient, Paul Heyman en personne fait office d’arbitre pour le tombé final, et le public exulte alors que les catcheurs de la ECW accourent pour soulever Bobby Van Dam en héros, ce qui clôt le PPV. Deux jours plus tard, lors du premier show weekly ECW, Heyman offre à Roro en récompense le ECW World Heavyweight Championship, réinstauré pour l’occasion. RVD devient le premier homme à avoir posséder le ECW Championship et le WWE Championship, et bien sûr le seul à l’avoir fait en même temps. Deux semaines plus tard, à Vengeance, il bat Edge pour conserver le WWE Championship. Puis aussi vite que le tombé d’Heyman à ONS, RVD réussit à tout perdre seulement 22 jours après avoir remporté le titre. Le 3 juillet, il se fait arrêter en possession de drogues avec Sabu. La sanction est immédiate. Le soir même, il perd son WWE Championship face à Edge, dans un Triple Threat Match où était également présent John Cena. Il perd le ECW Championship le lendemain face au Big Show. Il est suspendu 30 jours par la Welness Policy et descendra drastiquement dans la carte dès son retour jusqu’à son départ un an plus tard.
Parfois, un moment vaut plus que 200 jours de règnes. C’est le cas de RVD. Son moment à One Night Stand ne peut pas lui être enlevé. On ne peut pas lui enlever non plus le fait d’avoir porté les titres WWE et ECW en même temps. On ne peut pas lui enlever non plus ses bonnes performances dans les peu mais très bons matchs dans lesquels il a pu participer pendant son court règne. Seulement, c’est lui-même qui s’est autodétruit, et c’est aussi un facteur à prendre en compte.
 


 

39) Alberto Del Rio
Nombre de règnes : 2
Nombre de jours avec le titre : 84
Principaux rivaux : CM Punk, John Cena
Matchs-clefs :
- CM Punk © vs Alberto Del Rio (Summerslam), 14 août 2011
- Alberto Del Rio © vs John Cena (Night of Champions), 18 septembre 2011
- Hell in a Cell : John Cena © vs Alberto Del Rio vs CM Punk (Hell in a Cell), 2 octobre 2011
- Last Man Standing : Alberto Del Rio © vs John Cena (Vengeance), 23 octobre 2011
- Alberto Del Rio © vs CM Punk (Survivor Series), 20 novembre 2011
 
Le problème avec Del Rio, c’est que son title run a suscité beaucoup d’attente pour se révéler être quelque chose de passable. Arrivé comme une tempête fin 2010, je crois que je peux dire que tout le monde appréciait le personnage de Del Rio à l’époque. Puis, propulsé dans le Main Event, il a eu opportunité après opportunité. A TLC, il affronte Edge, Kane et Rey Mysterio dans un TLC Match pour le World Heavyweight Championship. Il perd. Ensuite, il remporte le Royal Rumble, et affronte Edge à WM. Il perd. Edge met fin à sa carrière et le titre est remis en jeu à Extreme Rules entre Christian et Beberto. Il perd. Mais il remporte le Money in the Bank un peu plus tard, et à Summerslam, il arrive après le Main Event et cash in sur CM Punk pour remporter son premier titre, le WWE Championship. Mais… c’était peut-être déjà trop tard. Comme The Miz et R-Truth, ou comme Mysterio précédemment, Alberto était là au mauvais moment, au moment où le trublion Punk était tout ce dont on parlait. Et même si son cash in était plutôt excitant, les faits autour l’étaient moins. Oui, c’est bien de toi que je parle, Kevin Nash. En plus de cela, il perdra le titre dès le prochain PPV, contre Cena. Il le récupèrera à Hell in a Cell, grâce à l’intervention d’Awesome Truth (le duo de thugs formé par R-Truth et Miz), avant de le défendre avec succès de la même manière à Vengeance. Puis, après avoir retardé le Summer of Punk, celui-ci commencera finalement… en novembre. Bref, un cash in précipité qui ne lui a pas été bénéfique, pas autant de protagonisme que le titre devait lui proférer (ses matchs à Night of Champions et Survivor Series ne faisant même pas le Main Event), et des matchs tous plutôt oubliables. Et en plus de cela, c’est à partir de là que son personnage a commencé à devenir de moins en moins intéressant.



 
38) Sycho Sid
Nombre de règnes : 2
Nombre de jours avec le titre : 97
Principaux rivaux : Shawn Michaels, Bret Hart, The Undertaker
Matchs-clefs :
- Shawn Michaels © vs Sycho Sid (Survivor Series), 16 novembre 1996
- Sycho Sid © vs Bret Hart (In Your House 12 : It’s Time), 15 décembre 1996
- Sycho Sid © vs Shawn Michaels (Royal Rumble), 19 janvier 1997
- Bret Hart © vs Sycho Sid (Raw), 17 février 1997
- Sycho Sid © vs The Undertaker (WrestleMania), 23 mars 1997
 
Ah, l’énigme Sid. 2 Main Events de WrestleMania, 2 WWE Championships, pour 3 années passées dans la compagnie. Nous n’allons pas parler de son premier Main Event de WM contre Hulk Hogan, considéré comme le pire de l’histoire, car ça ne fait pas partie de ses règnes en tant que champion ni même du même run. Sid revient à la WWE en 1995 et s’aligne brièvement avec Shawn Michaels devenant son garde du corps, avant de le trahir rapidement. La feud s’est vue écourtée après une blessure de Michaels, le Ladder Match II, et enfin la blessure de Sid qui le tiendra écarté des rings pendant plus de 6 mois. Lorsqu’il revient, il redevient magiquement copain avec HBK, jusqu’à ce qu’il obtienne un title shot contre lui aux Survivor Series, où il turn heel en attaquant son manager avant de remporter le titre. Il conserve ensuite son titre à In Your House 12 : It’s Time contre Bret Hart avant de le reperdre au Royal Rumble à San Antonio contre HBK, parce qu’à l’époque, quelques mois avant le Montreal Screwjob, on faisait gagner les locaux. Et à partir de là, on assiste au Road to WrestleMania le plus bordélique de l’histoire. Il était prévu que Shawn Michaels aille défendre son titre contre Bret Hart à WrestleMania dans un rematch de l’édition précédente et le perde. Mais l’idée ne plaît pas trop au Showstopper qui préfère rendre le titre vacant en prétextant avoir perdu son sourire. Auparavant, le Royal Rumble Match s’était terminé de manière très controversée : Bret Hart avait éliminé Stone Cold, mais les arbitres ne l’ayant pas vu, Stone Cold était retourné dans le ring et avait éliminé Vader, l’Undertaker puis Bret Hart pour remporter la victoire. Il est donc finalement décidé qu’à In Your House 13 : Final Four, Stone Cold affrontera les trois hommes qu’il a éliminé dans un Four Corners Elimination Match pour le WWF Championship vacant, que remporte Bret Hart. Le lendemain, Bret doit défendre son titre contre Sid qui avait toujours droit à son rematch du Rumble, et Sid remporte la victoire grâce au Rattlesnake. Comme Bret et Austin sont bien décidés à s’affronter à WM, il faut un adversaire pour Sid. Et c’est l’Undertaker qui s’y colle. A WM, le Deadman remporte le titre dans un match assez mauvais et totalement éclipsé par l’incroyable match entre Hart et Stone Cold. Au final, Sid n’aura jamais son rematch et quittera la compagnie peu après, pour ne jamais y revenir.
Au début, je pensais mettre Sid encore plus bas dans la liste, mais je me suis finalement dit que son règne n’était pas si terrible que ça. A part son ME de WM raté, les affrontements contre Michaels et Hart étaient plutôt bons, surtout compte tenu de ses capacités in ring. Son manque de charisme en fait un champion assez particulier, et c’est quand même curieux de se dire que c’est ce mec-là qui est arrivé à WM en tant que WWE Champion à la place des Michaels, Taker, Austin et Hart, car il était clairement l’intrus dans le Main Event de l’époque. Cependant, avec le recul, on se dit qu’on aurait peut-être rien changé à ce RTW bordélique mais très excitant, et encore moins sur ce qu’il a engendré : le magnifique Submission Match et le Double Turn, le premier vrai règne de l’Undertaker, et Sid a joué le rôle qu’il devait là-dedans.




37) Ivan Koloff
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 21
Principaux rivaux : Bruno Sammartino, Pedro Morales
Matchs-clefs :
- Bruno Sammartino © vs Ivan Koloff (House Show, New York City), 18 janvier 1971
- Ivan Koloff © vs Pedro Morales (House Show, New York City), 8 février 1971
 
37ème, c’est pas mal pour un champion de transition. Car au final le règne de Koloff n’aura servi qu’à passer le titre de Bruno Sammartino à Pedro Morales sans que les deux s’affrontent et que l’un doive s’incliner. Apparemment, les Face vs Face, ça marchait pas très bien à l’époque. Seulement, Ivan Koloff, troisième champion WWE de l’histoire, n’a pas été qu’un champion de transition. Tout d’abord, c’était un big man très agile pour l’époque, plus mobile d’ailleurs que 95% des big men qu’on verra dans les années 80 à la WWF. Les deux matchs que j’ai listés sont d’ailleurs plutôt bons. Il remporte même le titre suite à un Double Knee Drop depuis la troisième corde. Je vous laisse imaginer qu’à l’époque, c’était rare de voir un move comme ça, et encore plus de la part d’un big man. Mais surtout, Ivan Koloff est celui qui a mis fin au règne de Bruno Sammartino. LE règne, son premier, celui qui a duré presque 8 ans, 2803 jours pour être exact, record absolu qui ne sera sûrement jamais battu. 8 ans où Bruno Sammartino était invaincu pour le titre, où il était intouchable. Et Koloff le bat à la régulière. C’était risqué de la part de la WWWF, et pour cause : après sa victoire, Koloff file en loucedé vers la sortie sans la ceinture, qui ne lui a même pas été présentée par l’arbitre, de peur de provoquer une émeute dans le Garden. 21 jours plus tard, il perd le titre contre Pedro Morales et le MSG connait une de ses plus fortes réactions de son histoire. Le Russian Bear, qui est en fait canadien, et de facto le premier champion canadien, n’est pas resté longtemps au sommet, mais a définitivement marqué l’histoire.
 




36) André The Giant
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : >1 (1 minute 48 secondes)
Principaux rivaux : Hulk Hogan
Matchs-clefs :
- Hulk Hogan © vs André the Giant (The Main Event), 5 février 1988
 
Alors oui, je vous connais. A chaque nom, vous attendiez de voir celui de notre frenchie préféré. Parce que vous savez tous qu’André est celui de tous ceux de la liste qui a eu le moins de temps la ceinture, puisque la durée de son unique règne est estimée à 1 minute et 48 secondes par la WWE, ce qui en fait également le règne le plus court de l’histoire du titre. Et pourtant, je me permets de le lister dans ce classement devant 14 autres champions. Pourquoi ? Tout d’abord, pour ceux qui ne le savent pas, voici l’histoire de son règne. André entre en feud contre Hogan avant WrestleMania III en effectuant un Heel Turn à la fois surprenant et réussi. Il l’affronte lors de l’évènement mais s’incline. Hogan feud alors avec Ted DiBiase, et ce dernier ne parvenant pas à remporter le titre lui-même, demande à André de le faire pour lui. Un re-match de WM III a lieu alors deux petits mois avant WrestleMania IV, lors de The Main Event, un show gratuit diffusé à la télé. André gagne, mais annonce immédiatement après qu’il vend le titre à Ted DiBiase et lui attache la ceinture autour de la taille. Cependant, les spectateurs attentifs ont vu que Hogan s’était dégagé avant le compte de 3, et qu’il a été volé. Car l’arbitre devant être Dave Hebner était en fait son frère jumeau Earl Hebner, grassement payé par Teddy West Side. Sacré Earl Hebner, l’arbitre qui ferait rougir Howard Webb. Bref, Double H est pas très content et va se plaindre. Jack Tunney, le faux président de la WWF, annonce qu’un titre ne peut pas changer de mains par vente ni don et rend le titre vacant, et rend le titre vacant, annulant le règne de Teddy Bear mais pas celui d’André. Un grand tournoi a alors lieu à WrestleMania IV pour couronner le nouveau champion. Ok c’est bien beau tout ça mais ça explique pas pourquoi j’ai mis André el Gigante aussi haut dans la liste. Mais des raisons il y en a beaucoup, et elles sont les suivantes :
- Parce que cette victoire est un des moments les plus importants de l’histoire du catch. Moins d’un an après leur fameux match de WM 3, leur rematch était encore plus attendu !
- Parce que si Ivan Koloff a mis fin au règne le plus long, André met non seulement fin au deuxième règne le plus long, mais aussi sans conteste au règne le plus iconique que n’importe quel homme ait eu avec n’importe quelle ceinture dans le catch. Celui de la Hulkamania. Du changement d’ère le plus significatif de tous les temps. Avec cette défaite, la Hulkamania est meurtrie. Depuis plus de 4 ans, Hogan avait la ceinture et était invaincu.
- Parce que le match a été élu Match of the Year par le PWI. Pourtant, ce n’est pas un chef d’œuvre in ring. Ça faisait quelques années déjà qu’André avait perdu de son agilité et tombait dans la maladie. Mais pour son côté iconique, son côté dramatique et sa Market Square Arena d’Indianapolis en ébullition, cette accolade n’est peut-être pas si absurde.
- Parce que ce match, télévisé, a réalisé la plus grosse audience de l’histoire du catch ! Un rating de 15,2 sur l’échelle de Nielsen, soit 33 millions de téléspectateurs. Deux records absolus qui ne sont pas prêts de tomber quand on voit que Raw et SD gravitent actuellement autour d’un rating de 2. Ce qui en fait de loin le changement de titre le plus vu.
- Parce que ce n’est pas que le seul run d’André en WWE Champion, ce n’est même pas que la seule ceinture individuelle qu’il a gagné à la WWE, mais c’est la seule qu’il ait gagné dans toute sa carrière, toutes fédérations comprises ! André a gagné des titres par équipes, des tournois, des batailles royales, d’autres récompenses, mais le seul titre individuel qu’il a remporté, c’est celui-ci.
- Parce que cet évènement a mené au tournoi de WrestleMania IV. C’est vrai que ce tournoi était assez mauvais in ring, mais il a mené au couronnement de Randy Savage !
- Parce que grâce à lui, la France est l’un des sept pays privilégiés à avoir eu un de ses citoyens porteur de la ceinture, avec les Etats-Unis, l’Italie, le Canada, l’Iran, le Mexique et l’Irlande. Cocorico. Ok, ça c’est pas un vrai argument. Mais les autres comptent, je vous dis !
 

C’était tout pour aujourd’hui, et à la prochaine, alors qu’on découvrira les places 35 à 31. Et merci à tous pour vos retours. N'hésitez pas à commenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10316
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Mer 26 Juil - 23:24

Toujours aussi intéressant à lire, je dois avouer que je connais pas bien certaines des périodes, du coup j'attends la fin avant de me prononcer plus en détail et de comparer mon classement depuis que je suis le catch régulièrement fin 2008 début 2009 avec ton classement sur cette période là ^^'.

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
avatar

Messages : 4725
Age : 27
Localisation : Dans le TARDIS.

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Jeu 27 Juil - 0:06

Je confirme tout ce que tu as écrit concernant One Night Stand 2006, c'est de loin mon PPV de la WWE préféré. D'ailleurs, je ne pense pas qu'on assiste un jour à un PPV de la WWE avec une telle ambiance. J'ai hâte de lire la suite. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onclesam64
VIP
avatar

Messages : 10222
Age : 29
Localisation : au 7ème ciel avec Beth, Nattie, Serena et Daffney
Humeur : Pourriture communiste !

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Jeu 27 Juil - 1:03

Encore une super partie cheers

_________________


Palmarès WFA:
 

Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Showtime
Administrateur
avatar

Messages : 6549
Age : 23
Localisation : Under a six sided ring
Humeur : Aqueuse

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Jeu 27 Juil - 13:14

Quel gachis RVD quand même, s'il n'avait pas été aussi drogué tout le temps ><

_________________

Pool catch:
 
[size=12]Showtime[/size]

Xavier Woods - Rollins -Big Cass - AJ Styles - Alberto Del Rio - Ambrose
Heath Slater - Jack Swagger - Erick Rowan - Kane
Becky Lynch Paige
Alexander Wolfe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Bolt
Modérateur
avatar

Messages : 10469

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Ven 28 Juil - 0:44

Je me souviens que Del Rio m'insupportait depuis longtemps déjà quand il a enfin touché au titre, la faute à un booking qui pourrait rivaliser avec celui de Reigns, niveau favoritisme et artificialité. Et c'est vrai que son règne aura été parfaitement oubliable, purement de transition (niveau match, le triple threat avec Punk et Cena est quand même sacrément fun, à mon souvenir).

Sinon, j'aime bien Sycho Sid, donc assez d'accord avec le bilan que tu fais de son run.

_________________
Pool catch saison 6 :

Finn Balor - Seth Rollins - Seth Rollins / AJ Styles - Xavier Woods - Baron Corbin
Elias Samson - Brock Lesnar / Tyler Breeze - Epico
Emma / Charlotte
Akira Tozawa
Billie Kay - Andrade Almas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dream
Souffre douleur du wookie
avatar

Messages : 262
Age : 20
Localisation : Rillettes City (72)
Humeur : I see the line in the sand

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Lun 2 Oct - 1:21

Au début j'ai été surpris de ne pas voir encore Nash et Miz dans ce classement vu qu'on parle souvent d'eux comme catastrophe en tant que champion WWE mais en regardant de plus près les premiers règnes cités ça se tient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KXL
Modérateur
avatar

Messages : 2677
Age : 22
Localisation : Mos Eisley, Tatouine
Humeur : Everything is XL about me

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Lun 2 Oct - 22:54

Juste pour dire que j'ai pas laissé tomber le projet, et que maintenant que je vais avoir plus de temps, la suite devrait arriver bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10316
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Lun 2 Oct - 23:29

T'inquiète, on est tous en mode yolo depuis un bail à part nos newers ^^' (ça fait 3 semaines que je dois relancer la WAF aussi... par exemple ^^' )

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freddy Heenan
Main Eventer
avatar

Messages : 1492
Age : 29
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Mar 3 Oct - 0:12

Ah, Sycho Sid, Sid Justice! Son main event de Mania face au Taker était à chier! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KXL
Modérateur
avatar

Messages : 2677
Age : 22
Localisation : Mos Eisley, Tatouine
Humeur : Everything is XL about me

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Sam 14 Oct - 21:17



35) Jeff Hardy
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 42
Principaux rivaux : Triple H, Edge
Matchs-clefs :
- Edge ©️ vs Jeff Hardy vs Triple H (Armaggedon), 14 décembre 2008
- No DQ : Jeff Hardy ©️ vs Edge (Royal Rumble), 25 janvier 2009
 
L’histoire de Jeff Hardy est en de nombreux points similaire à celle de Rob Van Dam. Arrivé à la WWE en 1994, ce n’est qu’en 1998 qu’il devient un « vrai » lutteur de la compagnie, luttant dans la division par équipe avec son frère Matt. L’équipe obtient très rapidement une grande popularité, mais c’est Jeff qui obtient le plus la sympathie du public. Lorsque la Brand Extension arrive en 2002, Jeff et Matt sont séparés et Jeff peut enfin commencer une carrière en solo très prometteuse. Seulement, après un (fameux) match à Raw pour le fameux WWE Undisputed Championship face à l’Undertaker, Jeff Hardy ne perce pas dans l’upcard et reste cantonné au bas de la carte. Quelques mois plus tard, il quitte la compagnie. Pour causes, son comportement difficile, très peu professionnel, et bien sûr, son amour pour les substances illicites. Il revient en 2006 et se réaligne avec son frère Matt. Très vite, sa popularité d’antan resurgit et devient plus forte que jamais. Les fans veulent Jeff en WWE Champion, et il se sépare à nouveau de son frère pour repartir en solo où il remporte rapidement le titre Intercontinental. Pendant la deuxième moitié de 2007, il monte à grande vitesses tous les échelons menant au Main Event, jusqu’à battre Triple H à Armaggedon pour avoir une chance au WWE Championship. Il s’incline finalement au Royal Rumble contre Randy Orton, mais après cela il est prévu pour lui de remporter le Money in the Bank à WrestleMania. Quelques semaines avant le PPV, il se fait prendre par la Welness Policy, perd sa place dans le match et est suspendu. A son retour, la WWE est une nouvelle fois, et de façon compréhensible, sceptique à l’idée de le réinstaurer dans le Main Event, mais cède finalement face à la pression du public (ouais, ça marche plus trop ça de nos jours). Drafté à SmackDown, il participe au Scramble Match pour le WWE Championship à Unforgiven où il est le favori pour détrôner Triple H. Il perd. A No Mercy, il a une seconde chance en 1 vs 1 face à Triple H. Il perd. A Cyber Sunday, c’est certain que pour son deuxième 1 vs 1 contre le roi des rois, il va enfin gagner. Il perd. Ok, ça sera alors définitivement pour Survivor Series pour son Triple Threat Match avec HHH et Vladimir Kozlov (remember him ?). Il ne se présente pas au début du match, arrive à la fin, seulement pour se faire doubler par Edge, qui remporte le titre à sa place. Finalement, au bout de son 6ème title shot au WWE Championship de l’année, après sa suspension et un autre scandale en septembre, Jeff Hardy bat Triple H et Edge à Armaggedon pour enfin toucher au Graal. Il est sur un petit nuage, sa célébration la semaine suivante à SmackDown est très belle… et il perd le titre dès le prochain PPV, le Royal Rumble, face à Edge, suite à la trahison de son frère Matt, 42 jours plus tard, pour ne jamais le récupérer ensuite.
Jeff ne faisait pas un mauvais WWE Champion, mais son attitude et ses problèmes de drogue l’ont privé de runs bien plus satisfaisants que celui-ci. Mais malgré tout, on retiendra deux matchs excellents, un gros feel good moment au moment de sa victoire qui a rassasié un public désespéré, et le Heel Turn de Matt qui était au final pas si dégueu que ça. C’est pourquoi Jeff ne fait pas non plus partie des pires. En tous cas, il est de retour à la WWE, est-ce que sa biographie viendra à être complétée ?
 





34) Sgt. Slaugther
Nombre de jours avec le titre : 64
Principaux rivaux : The Ultimate Warrior, Hulk Hogan
Matchs-clefs :
- The Ultimate Warrior ©️ vs Sgt. Slaughter (Royal Rumble), 19 janvier 1991
- Sgt. Slaughter ©️ vs Hulk Hogan (WrestleMania VII), 24 mars 1991
 
Si Slaughter n’était pas le meilleur champion WWE de l’histoire, ni le pire, il était clairement le plus détesté. Pourtant grand personnage patriote au début des années 80, il était en 85, lors de son départ, et grâce à sa feud légendaire avec The Iron Sheik, le lutteur le plus populaire de la compagnie après Hulk Hogan. C’est alors avec stupéfaction que le public voit revenir en 1990, soit en pleine guerre du Golfe, un Sgt. Slaughter sympathisant de la cause irakienne. Ce dernier pretextait que les USA s’étaient trop adoucis, ayant même fait de Nikolaï Volkoff, l’une des anciennes nemesis de Slaughter, l’un des leurs. Le personnage fut poussé à ses limites les plus extrêmes, le montrant en photo avec Sadam Hussein et même brûlant le drapeau américain. Puis la WWE décide d’aller encore plus loin en le faisant remporter sa ceinture principale contre l’Ultimate Warrior au Royal Rumble 91. Et c’est à partir de là, Slaughter surpasse Buddy Roggers, Ivan Koloff, Billy Graham, et même The Iron Sheik en tant que champion le plus détesté de l’histoire. Il reçoit de multiples menaces de morts, est obligé de sortir avec un gilet pare-balles et escorté par des gardes du corps. Pire, à cause de toute cette storyline, la WWE déclarera pour motifs de sécurité être dans l’obligation de déplacer la venue de WrestleMania du Los Angeles Memorial Coliseum au Los Angeles Memorial Sports Arena. Avec une capacité de 100 000 places, il était initialement prévu que le Memorial Coliseum batte le record d’assistance de WrestleMania III. La Sports Arena accueillit 16 158 personnes, et a fait de WM 7 le WrestleMania avec la plus faible assistance de l’histoire. Cependant, on découvrira plus tard que la vraie raison du déménagement était due au faible nombre de tickets vendus. Finalement, dans le Main Event de WrestleMania VII, Sgt. Slaugther s’inclinera pour le titre face à Hulk Hogan dans un match plutôt bon.
Sgt. Slaughter est un cas étrange dans ce classement car c’est en grande partie grâce à la polémique, bien qu’aussi grâce à un personnage parfaitement bien campé (vous l’avez ?) et à un Main Event de WrestleMania réussi (coucou Sid), qu’il termine à une place honorable.
 






33) « Big Daddy Cool » Diesel
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 358
Principaux rivaux : Bret Hart, Shawn Michaels, Sycho Sid, Mabel, The British Bulldog
Matchs-clefs :
- Bob Backlund ©️ vs Diesel (House Show, Madison Square Garden), 26 novembre 1994
- Diesel ©️ vs Bret Hart (Royal Rumble), 22 janvier 1995
- Diesel ©️ vs Shawn Michaels (WrestleMania IX), 2 avril 1995
- Diesel ©️ vs Sycho Sid (In Your House 2 : The Lumberjacks), 23 juillet 1995
- Diesel ©️ vs Mabel (Summerslam), 27 août 1995
- Diesel ©️ & Shawn Michaels vs Owen Hart & Yokozuna (In Your House 3), 24 septembre 1995
- Diesel ©️ vs The British Bulldog (In Your House 4), 22 octobre 1995
- Diesel ©️ vs Bret Hart (Survivor Series), 19 novembre 1995
 
Le logique premier des 3 membres de la Kliq dans la liste. S’il apparaît aussi tard, c’est grâce à la longueur de son règne, car le reste fut en de nombreux points désastreux. Son couronnement prend tout le monde de court, puisque deux jours après avoir effectué un Face Turn aux Survivor Series 94, il bat Bob Backlund dans un House Show en 8 secondes pour devenir le nouveau champion. Pourtant, son règne commençait bien avec un très bon match contre Bret Hart au Royal Rumble pour sa première défense puis une rivalité historique et de qualité avec son ancien meilleur ami, Shawn Michaels, qui mènera à un match à Mania… un peu décevant. C’est ensuite que les choses vont se gâter. Car 1995 fut une année compliquée pour la WWE, et est souvent considérée comme l’une de ses pires années. Secouée par le procès des stéroïdes de l’été 1994 et la montée de la concurrence qui vient juste de recruter Hulk Hogan, la WWE est dans une période trouble. Elle se cherche un nouveau visage et après l’échec Lex Luger, la WWE va tout miser sur Big Kev. Un choix que va vite refuser le public, qui le hue (une impression de déjà vu ?). En plus de cela, Nash va entrer après WM dans deux rivalités, avec Sid puis Mabel, qui livreront des matchs très mauvais (sans doute le pire Main Event de Summerslam avec Mabel) et qui nuiront beaucoup au produit, après une année 1994 très qualitative dans le ring (deux 5*). Roman Reigns Diesel offrira à nouveau de bons matchs sur la fin de son règne, notamment en l’associant à son ancien partenaire adulé par le public (là si vous ne voyez toujours pas, je ne peux plus rien pour vous), Shawn Michaels contre le British Bulldog et Yokozuna dans un Winners Take All Match pour le WWF Championship de Diesel, l’Intercontinental Champonship de Michaels et les ceintures par équipe des heels. Il deviendra d’ailleurs champion par équipe lors de ce match pendant 24h. Finalement, il s’incline face à Bret Hart aux Survivor Series, et turnera progressivement par la suite jusqu’à quitter la compagnie et aller écrire au spray sur des mecs quelques mois plus tard. Mais le mal est fait. La WCW a créé Nitro et a dépassé pour la première fois Raw dans les ratings le 25 septembre 1995, et Kevin Nash n’y est pas étranger. Il ne sera pas non plus étranger au fait que Nitro se place durablement devant Raw un an plus tard, mais pour une autre raison. Bref, un règne à oublier, même si quelques matchs restent à voir.
 




32) Sheamus
Nombre de règnes : 3
Nombre de jours avec le titre : 184
Principaux rivaux : John Cena, Randy Orton, Roman Reigns
Matchs-clefs :
- John Cena ©️ vs Sheamus, Tables Match (TLC), 13 décembre 2009
- Sheamus ©️ vs John Cena vs Randy Orton vs Ted DiBiase vs Kofi Kingston vs Triple H, Elimination Chamber (Elimination Chamber), 21 février 2010
- John Cena ©️ vs Sheamus vs Edge vs Randy Orton (Fatal 4-Way), 20 juin 2010
- Sheamus ©️ vs John Cena, Steel Cage (Money in the Bank), 18 juillet 2010
- Sheamus ©️ vs Randy Orton (Summerslam), 15 août 2010
- Sheamus ©️ vs John Cena vs Randy Orton vs Chris Jericho vs Edge vs Wade Barrett (Night of Champions), 19 septembre 2010
- Sheamus ©️ vs Roman Reigns (TLC), 13 décembre 2015
 
Sheamus peut se targuer d’être l’un des plus rapides à avoir remporté le titre. Le 30 juin 2009, il fait ses débuts à la WWE dans le show ECW. Quelques mois plus tard, il fait ses débuts en PPV aux Survivor Series. Le PPV suivant, il remporte le WWE Championship contre John Cena. C’est ce qui s’appelle brûler des étapes. On ne retiendra de son premier règne que la grosse surprise de sa victoire, puisqu’il ne durera pas et que ses deux premiers matchs pour le titre (avec une défense contre Orton au Rumble dans un bizarre Heel vs Heel) seront plutôt mauvais. La WWE se rend compte que Sheamus est encore beaucoup trop green, et lui offre une rivalité contre Triple H, qui démarre à Elimination Chamber par sa perte du titre. L’irlandais retouchera au titre à peine quelques mois plus tard dans de meilleures conditions, mais… pour un résultat similaire. Il remporte la ceinture à Fatal 4 Way grâce à l’intervention du Nexus, la conserve face à Cena à MITB grâce à une intervention du Nexus puis face à Orton à Summerslam en se faisant disqualifier. Enfin, il perd à Night of Champions dans un match à 6 à élimination, comme la première fois. Il se tiendra par la suite éloigné du titre pendant 5 ans jusqu’au cash in de sa mallette de MITB face à Reigns, offrant alors une des pires rivalités de la décennie. Malgré son alliance avec trois autres gars, la League des Nations se fera détruire semaine après semaine par Reigns jusqu’à ce que ce dernier récupère le titre. On ne retiendra de ce règne que le TLC Match où Sheamus conserve qui ne fut pas désastreux. En résumé, Sheamus compte 3 règnes de champion, tous souffrant de grosses lacunes. Le premier souffre de la stupidité de la WWE à vouloir faire les choses trop vites (si vous êtes arrivés jusqu’ici, vous remarquerez que la WWE aime reproduire les mêmes schémas). Le second, même si le plus long, a été un des règnes les plus anecdotiques de l’histoire, dans un show où l’attention était reportée sur le Nexus dans sa feud avec Cena. Enfin, le dernier était uniquement là pour servir Reigns, avec le succès que l’on sait. Avec aucun match vraiment mémorable, la plupart des matchs à plusieurs participants, Sheamus ne sauve sa place que grâce à son nombre de règnes et de jours avec la ceinture.
 






31) The Iron Sheik
Nombre de règnes : 1
Nombre de jours avec le titre : 29
Principaux rivaux : Bob Backlund, Hulk Hogan
Matchs-clefs :
- Bob Backlund ©️ vs The Iron Sheik (House Show, Madison Square Garden), 26 décembre 1983
- The Iron Sheik ©️ vs Hulk Hogan (House Show, Madison Square Garden), 23 janvier 1984
 

Avant d’être connu pour ses envolées lors d’interviews et du fameux Sheik, The Iron Sheik était surtout connu pour deux accomplissements dans sa carrière : sa fameuse rivalité dont je parlais avec Sgt. Slaughter et son règne de WWE Champion... de seulement 29 jours ! Mais en seulement 29 jours de règne, c’est fou tout ce que The Iron Sheik a accompli. Tout d’abord, il revient à la WWF fin 1983 et obtient quasi-instantanément un title shot. Et le 26 décembre 1983, l’impossible arrive, puisqu’après un des matchs et moments les plus iconiques de la période pré-mainstream, Arnold Skaaland jette la serviette blanche dans le ring, signifiant l’abandon du lutteur qu’il managait, Bob Backlund, et mettant fin à son règne de presque 6 ans (2135 jours), le deuxième plus long règne de l’histoire. Le Sheik est champion et en seulement 29 jours de règnes, il réussira à s’imposer comme le foreign heel champion le plus iconique de tous les temps. Evidemment, il a bénéficié d’un petit coup de pouce : participer au MATCH. Celui en majuscules. Celui qui a tout changé. Celui qui a fait du catch ce qu’il est aujourd’hui. Sans doute celui grâce auquel la majorité d’entre nous sont ici. Celui où la Hulkamania est née. C’est à ce match, celui entre l’Iron Sheik et Hulk Hogan du 23 janvier 1984 pour le WWF Championship au Madison Square Garden, que l’on doit tout. Alors, certes, le Sheik n’avait pas le bon rôle dans ce match, mais il faut certainement un bon Heel pour faire naître un bon Face, et aucun Face n’était aussi populaire que Hulk Hogan en 1984. C’est donc un règne court mais clef, d’une importance grandissime, qui a fait la transition entre le catch mainstream et celui « d’avant », et pour cela, l’Iron Sheik a été un WWE Champion extrêmement important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onclesam64
VIP
avatar

Messages : 10222
Age : 29
Localisation : au 7ème ciel avec Beth, Nattie, Serena et Daffney
Humeur : Pourriture communiste !

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Sam 14 Oct - 22:03

Citation :
le Heel Turn de Matt qui était au final pas si dégueu que ça
Mais carrément !
Je garde un très bon souvenir de leur match à WM 25 en Extreme Rules.


Bizarre pour Slaughter, j'ai toujours eu l'image d'un mec ultra chiant in-ring mais carrément pas en fait. Un des rares à avoir réussi à sortir un bon match du Warrior.

_________________


Palmarès WFA:
 

Récompenses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freddy Heenan
Main Eventer
avatar

Messages : 1492
Age : 29
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Sam 14 Oct - 23:53

Onclesam64 a écrit:
Citation :
 
Bizarre pour Slaughter, j'ai toujours eu l'image d'un mec ultra chiant in-ring mais carrément pas en fait. Un des rares à avoir réussi à sortir un bon match du Warrior.

Avec Rick Rude et Randy Savage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gbacca
Administrateur
avatar

Messages : 10316
Age : 32
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   Dim 15 Oct - 12:20

Merci pour la suite, c'est toujours aussi intéressant Very Happy !

_________________
WFA:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Chronique] Les 50 champions de la WWE de l'histoire en classement
» [Football] Ligue des Champions 2016-2017
» GALA DES CHAMPIONS $$$$
» [Euro Handball] Les Experts triples champions!!!
» Foot - Ligue des Champions 2010/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: WWE-