Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics à commencer, c'est par que ça se passe !
Notre débrief de AEW Double Or Nothing est ici

Partagez | 
 

 WFA Cyber Sunday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 5 Jan - 20:12

Le calendrier de la WFA s'est retrouvé bousculé par les récents soucis connus par notre asile... toutefois, Cyber Sunday aura bien lieu pour inaugurer l'ère Asylum de la WFA! Le PPV se déroulera entre le 15 et le 29 janvier (vous serez bientôt au courant de la date précise). En attendant, à vos promos!






Rappel des promos déjà faites :

Aralar/Thib a écrit:
Promo commune Mark Henry / Daniel Bryan

Quelques jours avant le WFA Raw du 9/12/11

Vestiaire Straight Edge

D.Bryan assis sur une chaise à porteur porté par deux solides gaillard, est tapis dans le fond de la pièce semi-éclairé par quelques bougies en fin de vie. L'un des porteurs semble particulièrement harassé par la tâche.

- Allez les gars, n'oubliez pas votre objectif, si vous tenez encore quatre heures, j'envisagerais de vous prendre à mes côtés...
- Mais monsieur Bryan ça fais déjà plus de huit heures qu'on vous porte...
- Eh bien vous tiendrez huit heures de plus pour la peine, ce fauteuil sera parfait pour y passer la nuit.
- Mais !
- Chut maintenant, mon invité ne devrait pas tarder, et je ne tolérerais plus aucune parole, un mot de votre part et je vous renvoie à NXT !

*Toc Toc Toc. *

- Maître ? C'est Natalya ! J'ai ramené Henry comme vous le souhaitiez.
- Très bien, très bien, fais-le entrer et va me chercher un Perrier !

- Mark Henry entre dans la pièce, regarde autour de lui, un peu étonné par l'absence de lumière directe.

- Ah Mark, content de te voir ! Tu sais sûrement pourquoi je t'ai demandé de venir, non ?
- Non.
- Allez un petit effort, si je te dis Raw le 18 Novembre...
- J'ai détruit ton homme de main.
- Ex-Homme de main, je pense pas qu'on le reverra pas de sitôt...

[…]

Les deux hommes restent à se regarder dans le blanc des yeux, ni l'un ni l'autre ne semblent vouloir parler. Natalya entre dans la pièce rompant ce long silence, tenez maître, votre Perrier.
Daniel Bryan attrape la bouteille d'un geste las, puis regarde le WSM, « Tu vois ça c'est le saint breuvage, ça purifie et ne corrompt ni l'esprit ni le corps et en plus c'est bon. »

Henry, le dévisage, regarde Natalya assise sur un canapé dans la pénombre, puis s’apprête à partir.

- Attends! Ne pars pas ! Leçon numéro 1 on respecte les boissons Straight Edge !
- Écoute Bryan, tu as des contrats de pub à respecter ok, mais j'ai pas besoin de ça ! Je suis le World Strongest Man !

D.Bryan jette la bouteille à terre dans un accès de colère, puis saute de son fauteuil, face au WSM, il ne semble pas décolérer, Henry soutient son regard et quelques secondes passent ainsi, Natalya finis par se lever et hésite à intervenir, mais elle sait pertinemment que c'est risqué.

L'American Dragon se retourne alors vers un des porteurs, celui qui s'était plaint avant, et lui envoie un formidable coup de pied dans l'abdomen, puis enchaîne avec un DDT directement sur le béton.

Tourner vers le corps sonné de sa victime Bryan commence à hurler dessus : « Je t'ai déjà dit deux fois d’arrêter de bouger ! A cause de toi j'ai fait tomber ma bouteille!». Se tournant vers l'autre porteur «et gare à toi si tu lâches la chaise!» Ce dernier essaye de garder l'équilibre mais finis rapidement par chuter dans un fracas de bois et de métal.

- Bon, ou en étions-nous Mark ?
- Nulle part, tu faisais ta pub pour Perrier.
- Ah oui exact, leçon numéro 2, finies les tresses, crâne rasé comme tous les nouveaux.
- Attends! J'ai jamais dit que je rejoignais la SES.
- Tu le ferras, c'est le seul moyen si tu veux évoluer et te purifier.
- Qui te dit que je veux me purifier ?
- Je le sais, c'est tout, bon je vais faire simple, tu comprendras mieux ainsi, tu veux d'autres matchs à Raw ou ton but est de finir comme Ezekiel ?
- Et en quoi tu pourrais m'aider ?!
- Ton dernier match à été programmer à ma demande, si tu me rejoins, nous assurerons rapidement notre domination sur la WFA, et puis tu me dois bien ça, tu as annihilé mon homme de main...
- Il était sur ma route !
- Oui et je l'y avais mis, mais c'est du passé ce qui compte maintenant c'est l'avenir, ramasse l'incompétent qui me servait de porteur et amène le sur le ring, je vais te montrer pourquoi tu vas nous rejoindre...

Les deux lutteurs sortent du vestiaire et continuent leur discussion dans les couloirs du WFA Center, le WSM un peu en retrait porte sur son épaule l'un des sbires de Bryan.

- J'ai pris la liberté de regarder des vidéos de tes derniers matchs.
- Comme celui où j'ai détruit ton laquais ?
- Homme de confiance...
- C'est pareil...
- Pas exactement... Bref ou en étais-je ? Ah oui ton catch plus que moyen.
- Hey attention à ce que tu dis !
- Ok ! Ok ! Bon tu vois ton problème, c'est l'absence de Straight Edge dans ton style, il faut que tu mettes plus de souffrance dans tes matchs, pour punir tes adversaires.
- …
- Tu ne dis rien, parfait ça prouve que j'ai raison, donc si tu rejoins la SES, je t'apprendrais à faire souffrir.
- Ecoute Bryan, j'n'ai rien à apprendre d'un rookie comme toi !
- Hey ! Hey ! J'ai tout à t'apprendre, tu ne sais rien, tu ne vois rien, tu n'es pas pure !

Mark Henry jette son « colis » à terre, puis se tourne vers Bryan, la colère se lis sur son visage, il regarde autour de lui un court instant et je jette vers l'American Dragon pour un clothesline esquivé de justesse, Bryan riposte immédiatement avec un dropkick dans le dos d'Henry qui atterrit tête la première contre un distributeur de soda. D-Bryan charge son adversaire, mais ce dernier fait face juste à temps, flapjack de Henry ! Le visage de Daniel a heurté le sommet du distributeur de plein fouet, mais il ne semble pas s'en soucier, profitant même de l'élan fourni pour se hisser sur la machine, d'un geste vif, il se cale dos au mur et fais basculer le distributeur sur Henry qui l'intercepte sans difficulté, avant de le jeter à sa droite avec colère. Bryan profite de la brèche et se jette sur le WSM, running DDT ! Il l'a planté dans le béton !

*Page de Pub. *

Retour au direct, Bryan est assis sur le distributeur renversé, le visage ensanglanté, il regarde Henry qui reprend doucement connaissance.

- Tiens prend un Perrier, tu l'as bien mérité !

Henry se relève avec difficulté, sans répondre à son interlocuteur, il s'approche de lui, hésite un instant, puis prend la bouteille avant de s’asseoir à son tour.

- Savoure ce nectar, c'est meilleur que la bière n'est-ce pas ? Tu vois, la SES n'est pas une équipe comme les autres, ensemble nous avancerons et on pourra viser l'or !
- J'aime pas tes principes, et je crois que je t'aime pas non plus, mais pour avancer à la WFA, il faut faire des concessions, mais je ne serais jamais un larbin comme l'était Jackson. Et quand le boulot sera fait je partirais.
- Que tu crois, on est comme une famille, tu n'auras pas envie de partir. Mais tu le verras par toi-même, pour le moment retrouve mon laquais et va sur le ring, je t'y rejoins dans quelques minutes, le temps de trouver un truc pour éponger mon sang.

[…]

Ring d’entraînement du WFA Center :

Bryan arrive en direction du ring, avec un T-shirt « Cm Punk » couvert de sang, il regarde rapidement les lutteurs rentrant aux vestiaires, et donne le T-shirt au dernier de la file : « Tiens, tu jetteras ça à la poubelle». Puis se tournant vers le WSM :

- Je vois que tu nous as libéré le ring, c'est bien, au moins on sera tranquille, bon qu'est-ce que tu connais comme prise de soumission ?
- Quelques-unes, les basiques... Mais le catch technique c'est pas trop mon truc.
Ne recommence pas ! La SES, c'est technique... Purification du corps et de l'esprit, tu vois le truc ? Bon je te montre et tu essaieras, ok ?

Bryan s'installe sur son ancien porteur, en position de « Camel Clutch », et commence à porter la prise.

- Tu vois ? L'important c'est de bien maintenir la pression mais sans que ça craque, si tu sens quelques choses craquer, c'est que tu as trop forcé, et là ça serait plus trop Straight Edge... Pour le nom, je pensais à un truc comme « SES Clutch ».
- World Strongest Pain.
- SES Camel Clutch ?
- World Strongest Pain !
- SES Pain ?
- Bryan ? Tu fais chier !
- Bon, ok World Strongest Pain, aller à toi maintenant, n'oublie pas si quelque chose craque c'est que tu force trop...

D-Bryan se relève et fait signe à son élève de prendre sa place, celui-ci s'exécute et porte la prise sur un lutteur déjà à la limite de l'inconscience.

- Très bien, n'hésite pas à l'insulter en même temps, rappelle-lui pourquoi il subit ça, rappelle lui qu'il est incompétent et impur !
- Aïe !

Henry et Bryan se regardent étonné, puis remarque que la plainte vient de la victime du duo.

- Comment ça "aïe" ?!
- Putain fait chier, on m'avait dit qu'a la WFA, ça serait mieux qu'à NXT, que la SES m'aiderait à devenir un Main-Eventer...
- Tu as mal fais ton boulot, tu assumes !
- Quel boulot ?! J'étais un putain de porteur ! Vas te faire foutre toi et ta secte de fêlés !

Bryan s'élance dans les cordes pour prendre de l'élan, dropkick au visage de l'ancien NXT ! Celui-ci est KO pour de bon, mais Henry lâche la prise et lui porte un World Strongest Slam !

- Bon, ton World Strongest Pain n'est pas encore au point, il n'aurait pas dû avoir l'occasion de parler, mais c'est un bon début, on va continuer à t’entraîner et tu seras prêt pour ton prochain match.
- Et il te faudrait trouver un meilleur personnel.
- Ouais aussi, bon ça sera tout pour aujourd'hui, réunion avec Natalya, et ensuite tu iras te raser le crâne.
- Alors ça ça reste à voir.
- C'est tout vu.

Peu après, lors d'un house show.

The following contest is a six men tag team match is scheduled one fall.



Justin : Introducing first, Daniel Bryan, Natalya Neidhart and “The World Strongest Man” Mark Henry ! The Straight Edge Society !



Daniel Bryan avance vers le ring, ses disciples sont derrière lui, ils le regardent avec un air admiratif.

Justin : And his opponents, Ezekiel Jackson, Serena Deeb and Luke Gallows !

Ces trois-là montent sur le ring, ils sont prêts à défier Daniel Bryan et ses sbires.

L’arbitre voit que les deux équipes sont dans le ring, il peut faire sonner la cloche !

The Straight Edge Society (Daniel Bryan, Natalya, Mark Henry (Thib, Aralar)) vs Ezekiel Jackson, Serena Deeb, Luke Gallows.

Les deux équipes sont chacune dans un coin du ring. L’arbitre demande qu'il n’y ait plus qu’un représentant de chaque équipe sur le ring. Du côté de la Straight Edge Society, c’est Daniel Bryan qui commencera la rencontre, de l’autre côté, ce sera Ezekiel Jackson. Voici la confrontation, tant attendue, entre le maître et l’élève ! The American Dragon tourne autour du Guyanais, ce dernier reste au centre du ring.
Petit à petit The Best Wrestler in the World s’approche de son ancien disciple, Zeke est vigilant, Bryan assène un Kick dans la cuisse de Jackson ! The American Dragon tourne, à nouveau, autour de son ancien disciple, et second Kick dans la cuisse ! Jackson ne fait rien, il n’a quasiment rien ressenti. D-Bryan réitère une troisième fois ! Mais Jackson attrape la jambe de son ancien Maître ! Ce même Jackson enchaîne avec une Clothesline !! Qui envoie Bryan au sol !
The American Dolphin rampe, immédiatement, vers son coin, pour faire le changement avec Mark Henry ! Cela fait sourire Big Zeke, fier de lui. Il ne veut pas faire le changement, il veut prendre sa revanche sur l'homme qui l’a évincé de la SES. Mark Henry reçoit des encouragements de la part de D-Bryan et de Natalya. Le Guyanais n’a pas peur, il va au charbon, il se jette sur le World Strongest Man !! En lui assénant des mandales ! Qui font reculer le Sexual Chocolate dans le coin. Jackson frappe le poing fermé ! L’arbitre intervient, et essaie de séparer les deux hommes, mais il n’ose pas intervenir, il préfère compter Jackson. 1, 2, 3, 4, c’est lâché ! The Guyanese Goliath projette son adversaire dans les cordes, mais Mark Henry met tout son poids dans ses jambes, et il inverse la projection, et Back Body Drop du World Strongest Man !! Ce dernier regarde Jackson qui s’est écrasé au sol, le Sexual Chocolate décide de le relever, et Headbutt !! Jackson est à genoux, Henry prend le Guyanais en position d’enfourchement … Mais Jackson est passé derrière le World Strongest Man ! Le Guyanais pousse, de toutes ses forces, dans les cordes Mark Henry, et Big Boot !!

Big Zeke enchaîne, en s’élançant dans les cordes, et Running Big Boot !! Jackson projette Henry dans son coin, le Guyanais fait le changement avec Luke Gallows. Ils projettent le Sexual Chocolate dans les cordes, et Double Spinebuster !!! Dieu quel choc, le ring a tremblé ! Quelle prise exécutée par le tandem Jackson/Gallows. Ce dernier enchaîne avec le tombé 1, 2 et … dégagement du Sexual Chocolate ! Suite à ce dégagement, Gallows a été envoyé à l’autre bout du ring. Cependant, Gallows a compris qu’il devait agir vite, pour venir à bout de son adversaire. Gallows s’élance dans les cordes, et il assène un Running Big Boot !! Dans les côtes d’Henry ! Gallow relève son adversaire, mais à peine debout, Henry attrape son adversaire, et Belly to Belly Suplex !! Les deux hommes sont au sol, Gallows n’a pas bien compris ce qui lui était arrivé. Mark Henry n’est pas loin de son coin, il fait le changement avec Natalya.

La jeune Canadienne entre sur le ring, elle relève Luke Gallows, l’enfourche et Body Slam !! On peut voir toute la force de Straight Edge, c’est impressionnant ! Natalya enchaîne en s’élançant dans les cordes, et Senton Bomb !! La Canadienne enchaîne avec le tombé 1, 2 et … pas 3 ! Soit, Natalya enchaîne avec un Front Facelock. La Straight Edge maintient bien la prise, Gallows étouffe, sa respiration étant coupée. Natalya voit qu’il n’abandonnera pas, elle décide de se relever, de s’approcher de son coin, tout en maintenant la prise, et le changement est effectué entre elle et D-Bryan ! Ce dernier monte sur la troisième corde, et Divng Double Foot Stomp !! Sur le dos de Gallows ! Ce dernier est à genoux, The American Dragon s’élance dans les cordes, et Inazuma Leg Lariat !! D-Bryan enchaîne avec le tombé 1, 2 et … toujours pas 3 ! Qu’à cela ne tienne, The American Dragon relève son adversaire, il le prend en position de Suplex, s’approche de son coin, et le changement est fait ! Natalya entre dans le ring, et Double Snap Suplex !! Nattie fait le changement avec Mark Henry !

Le World Strongest Man rentre sur le ring, Natalya relève Gallows, elle le projette dans le coin ! Ensuite Mark Henry balance Natalya en direction de Luke Gallows !! Turnbuckle CLothesline de la part de la Straight Edge !! The Sexual Chocolate enchaîne avec un Corner Body Splash !! Gallows titube et Snap Suplex du WSM !! Ce dernier tente le tombé 1, 2 t … pas 3 ! The Sexual Chocolate persiste, il relève Gallows, mais Serena parle au nouveau Straight Edge. Mark Henry va voir Serena, et oublie, complètement, son adversaire. Serena provque le Sexual Chocolate, pendant ce temps, Ezekiel encourage Gallows pour qu’il fasse le tombé. Gallows qui est debout saute, pour faire le changement … Il est effectué ! Big Zeke rentre sur le ring, Henry se retourne, il se reçoit des droites, et des droites ! De la part du Guyanese Goliath ! Ce dernier enchaîne en projetant Henry dans les cordes, et Atomic Drop !! Les parties d’Henry ont pris un sacré coup ! Jackson enchaîne avec une Clothesline !! Mais il se fait surprendre par un Big Boot d’Henry !! Ce dernier enchaîne avec un Reverse Fallaway Slam !! D-Bryan dit à Mark Henry qu’il doit se débrouiller tout seul, désormais.

Natalya et Daniel Bryan descendent du ring, et regardent le match depuis la table des commentateurs. Mark Henry reste impassible. The World Strongest Man relève son adversaire, et il le balance contre Gallows !! Ce dernier est tombé du tablier du ring ! Serena monte sur la troisième corde, mais Henry met un coup de pied dans les cordes, et elle chute l’entrejambe le premier sur le turnbuckle ! Mark Henry décide de porter un World Strongest Man à Jackson, et ça passe !!!! Ensuite, Henry monte sur la seconde corde, il prend Serena en position de Suplex, et Superplex !!!! Serena a atterri sur Jackson !! Gallows remonte sur le ring, mais D-Bryan se jette sur lui, il lui porte un Running Dropkick !! Gallows a percuté les marches métalliques !! Mark Henry retourne Jackson, il met ses mains autour du cou de Jackson, et il porte une Camel Clutch !! Ezekiel Jackson souffre, en plus de ce qu’il vient de subir. Sa respiration est coupée, c’est bon, Jackson tape !! Il abandonne !!

Justin : Here is your winners The Straight Edge Society !

Daniel Bryan et Natalya montent sur le ring, et viennent féliciter le World Strongest Man. Daniel Bryan lève la main de son nouveau disciple ! Mark Henry a fait ses preuves ce soir, tout le clan repart aux vestiaires, le sourire aux lèvres.

Segment : Aralar / Match : Thib (un peu débordé)


Gbacca a écrit:
Promo pour ♥♥♥ Stacy Keibler ♥♥♥ !



La vie de Lycéenne, aux états unis, c’est pas facile. Moi, Stacy, par exemple, pour rester la fille populaire et bien vue que je suis, je dois passer des heures et des heures à me faire belle, à choisir la tenue la plus suggestive mais pas trop, à faire le tri entre des tonnes de vêtements, de rouges à lèvres, de far à paupière, bref… c’est dur de rester au top. En plus, je suis obligée de m’entourer des plus beaux mecs de l’école et franchement niveau romantisme, ce sont pas des flèches. Heureusement qu’ils ont d’autres atouts. Avec mes copines, Maryse et Kelly on s’amuse à se les échanger et à comparer, trimestre après trimestre, car il faut pas changer d’officiel trop souvent pour pas avoir une réputation de salo**, et les résultats sont souvent pas brillant brillant. Heureusement au cours de l’année on peut s’amuser à piquer les petits amis que les nanas qui ont du mal à en trouver viennent de conquérir… juste pour les emmerder. C’est généralement assez facile mais il faut souvent réussir à passer au-delà de leurs physiques désavantageux ou de leurs goûts étranges. Tous les lycéens aiment les filles comme nous.



Stacy Keibler/Kelly Kelly/Maryse (j’aime pas rester toute seule, Gbacca, WFA Highschool Song)



« Tous les garçons que je vois me demandent
Pourquoi j’suis jamais seule ?
C'est pourtant clair
Mon entre-jambe me démange
Je sais ce qu'ils me veulent

Et si l'un d'eux s’éloigne pour se la jouer façon « troublant »
J'lui réponds en souriant

Moi j’aime pas rester toute seule
Sous mon air innocent
J’vais en faire mon amant
Quoi qu'ils me veuillent
Moi j’aime pas rester toute seule

J'ai plein de temps
Pour leurs amours fugaces
Je sais ça en agace

Hey les filles
Ça n'vaut pas la peine
Chaque fois c’est moi qui mène
Et ça vous fout la haine !

Et si l'un d'eux s'égare pour jouer le prince charmant
J'lui réponds en souriant

Moi j’aime pas rester toute seule
Sous mon air innocent
J’vais l’dégager rapidement
Quoi qu'ils me veuillent
Moi j’aime pas rester toute seule »

Kelly : « Ah ah les filles, je sens que cette journée va être une pure soirée » !
Maryse : « Mais trop quoi ! Vivement qu’on entre dans le lycée ! Les cours vont être une pure soirée » !
Stacy : « Mais ouais euh ! Oh mon dieu, mais regardez qui arrivent en même temps que nous… les poufs » !

Lita/Serena/Beth Phoenix (Quand on arrive au bahut Gbacca, WFA HighSchool Song)


« Quand tout l'monde sèche tranquille
Dans les si longs couloirs
C'est l'heure où les sad descendent dans le lycée
Qui est-ce qui viole les profs
Le soir dans les parkings
Qui met l'feu aux bureaux
C'est toujours les sad
Alors c'est la panique dans toute l’école
Quand on arrive au bahut

Quand on arrive au bahut
Tout l'monde ferme son clapet
On a bien l’air viriles
Et on fait peur à voir
Des filles qui se maquillent (pas)
Ça fait rire les poupées
Mais quand on entre dans les rangs
Avec nos photos de Chyna
Ça fait comme un éclair dans le brouillard
Quand on arrive au bahut

Nous tout c'qu'on veut c'est être heureuse
Etre heureuse avant être vielle
On n'a pas l'temps d'attendre d'avoir trente ans
Nous tout c'qu'on veut c'est être heureuse
Etre heureux avant être veille
On prend tout c'qu'on veux en attendant »

Lita : « Alors les pouffes, vous avez encore décidé de passer votre temps à jouer à la femme objet » ?
Stacy : « Nous on peut jouer à la femme objet… et vous ne pouvez pas ! Vous nous jalousez » !
Serena : « Nous sommes libres et indépendantes » !
Kelly : « Nous aussi ! Dieu nous a faîte belles, il serait stupide que nous n’en profitions pas » !
Beth Phoenix : « Vous êtes surtout que des pinbèches » !
Maryse : « Hommasses » !
Lita : « Sales pu*** » !
Kelly Kelly : « Frigides » !

Stacy/Lita (Vielle Racaille, Gbacca, WFA HighSchool Song)


« [highlight=#ffff40]J 's'rai contente quand tu s'ras morte
Vieille Racaille[/highlight]
[highlight=#ff0000]J's'rai contente quand tu s'ras morte
Vieille Racaille[/highlight]
[highlight=#ffff00]Tu ne perds rien pour attendre
Je sau - rai bien te descendre[/highlight]
[highlight=#ff0000]J's'rai content de t’faire pas belle
Sale Chamelle[/highlight]

[highlight=#ffff00]Je l’ai reçu à bras ouvert
Vieille Racaille[/highlight]
[highlight=#ff0000]Il était même pas couvert
Vieille Racaille
T'as piqué tous mes amis
Et t’as même couché avec lui[/highlight]
[highlight=#ffff00]Moi j’fais dans l’éveil
Bête Corneille[/highlight]

[highlight=#ffff00]Il en avait une, on aurait dit un âne
Vieille Racaille[/highlight]
[highlight=#ff0000]Je connais tout ces détails
Sale Racaille
Tu y a fait du baratin
Tu l'embrassais dans les coins[/highlight]
[highlight=#ffff00]Dès que t'avais tourné l'dos
Pauvre Oiseau » ![/highlight]

Stacy : « Oh non regardez qui arrive » !
Lita : « Mais c’est… »
Awesome Kong : « Fini de jouer les gonzesses » !

Awesome Kong/Hamada ( Une femme avec une femme, Gbacca, WFA HighSchool Song )


« Deux femmes qui se foutent des pains
ça n'a rien qui peut gêner la morale
Là où la douleur s'installe
C'est quand ce geste se fait à travers des tables
Quand elles sont seules
Comme elles n'ont rien perdre
Après les mains, les muscles et tout le reste
Une haine qui n’est pas secrète
Même nues elles pourraient les catcher
Alors sous les yeux des autres
Dans la rue elles les brisent par pitié
L'une des deux dit que c'est bien agir
Et l'autre dit qu’il vaut mieux les faire souffrir
Qu’elles en parlent au directeur ne pourrait rien y faire
Qui balance les colombes sans qu’elles décollent
Par deux comme des folles
Une femme avec une femme
On ne veut pas les tuer
On veut juste jeter la première pierre
Et si en poussant la porte
Je les balance en plein sur le plafond
On aura bien l’audace de les achever
Si elles dérangent je n'ai qu'à les briser
Avec des pierres, on jouait les ogresses… »

Stacy : « Vous croyez pas qu’on est allé trop loin là » !
Kong : « C’est possible oui, ravager la moitié de l’école, faire renvoyer les profs, massacrer la plupart des mecs et des nanas par vengeance c’était peut-être trop ».
Serena : « C’est surtout qu’on s’est en pris à des chatons dans la bagarre… »
Toutes : « Des chatons ! Bon sang on est allé trop loin ! Désormais nous allons toutes être copines ouééééééé car qu’au fond ce qu’on veut c’est… » (oui oui c’est une comédie musicale pour teenagers américains il faut une fin nian nian).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 5 Jan - 20:16

ECF a écrit:
Après le match de 3 contre 3, on retrouve Big Zeck et Gallow en train de se disputer dans les vestiaire.

Big Zeck : Putain j'arrive pas à croire que tu te soit fais avoir comme ça !

Gallow : Tu... Quoi ? Tu te fout de moi ? C'est toi qui a tapé mec. C'est toi qui nous a fais perdre le match.

Big Zeck : Je me suis fais avoir parce que TU as mal fais ton boulot.

Serena : VOS GUEULE !

Les deux hommes s'arrêtent net.

Serena : C'est de votre faute à tout les deux tas de con. Le tag ! Il fallait me faire le tag ! Là je les aurai enchaîné, Marine Le Pen, Didier Grogba et le Chinchilla !

Bien véner, Serena porte un Riot Piledriver sur Luke Gallow et spear un Ezeckiel Jackson qui tentait de fuir en hurlant comme une fillette.

Serena : Bon ça va mieux. Aller c'est l'heure de la bouffe !

Ah la quiétude de rentrer dans sa chambre d’hôtel pour se caler devant la téloche à regarder de la merde en bouffant une pizza surgelé et en buvant un bière.
Serena fouille dans ses poches afin de trouver la carte d’accès à sa chambre...[s]Bordel de mer[/s] Damnation ! La porte était déjà ouverte.

Tel un ursidé sud-est asiatique pratiquant le sport de combat local, la jeune, belle et fraîche Serena rentra dans sa chambre avec furtivité... En hurlant comme une tarée une batte à clou à la main.

Serena : [s]S'QUOI S'BORBUUUURPS ![/s] Sapristi que ce passe il ici ?

Layla : Coucou ! <3

Oh [s]merde[/s] joie ! C'est Layla, l'amie de Serena plus âgée qu'elle de 8 ans et pourtant [s]complètement conne[/s] d'une telle jeunesse d'esprit. Cette [s]pute[/s] petite coquine voulais faire une surprise à sa copine, s'étant introduit dans sa chambre à son insu. Quelle agréable surprise pour Serena.

Serena : [s]Putain[/s] Ça alors ! Mais qu'est s'tu fout là toi ?

Layla : SURPRISE !

Serena : Retourne dans ta piaule.

Layla : Ce soir c'est soirée pyjama ! Ouaaaaaaaais !

Serena : Je dors à poil, casse toi.

Layla : Et on va jouer à action ou vérité.

Serena : Super tu commence. Vérité ? Ok ! Fout l'camp d'ma chambre.

Layla : Pis on regardera le dernier Twilight !

Serena : Oh non pas enc... NON !

Layla : Pis j't'ai préparé à manger.

Serena : J'pas faim.

Ventre de Serena : GARGLOURGLARGLOURGLGLUIIIIIIIII !

Serena blasé :...

Layla sourire figé :...

Serena : [s]PUTAIN TU FAIS CHIER SALE PU[/s] Soit tu peux rester.

Layla : OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

C'est ainsi que Serena se retrouva dans son canap' les pieds sur la table, une clope au bec attendant que [s]l'autre grognasse[/s] Layla finisse de préparer [s]la bouffe[/s] un somptueux repas.

Serena : J'espère qu'elle sait cuire une pizza cette truffe.

Layla : TADAAAAAAAAAAAAAA !

[s]Qu'est ce que c'est que cette mer[/s] Quel étrange objet se dit Serena.

Serena :... S't'un truc pour fumer d'la beuh ?

Layla : Maiiiiiis non ! Que tu est [s]bête[/s] [s]conne[/s] ( non ) bête !C'est pas un narguilé, C'est un plat à Tajine.

Serena : Pourquoi t'as pris le plat à Tajiri ?

Layla : Mais non pas à Tajiri, à Tajine, c'est un plat de mon pays d'origine, le Maroc.

Serena : ... S't'à côté de Blackpool ?

Layla : Rohlala ! La géographie et toi ça fais deux hein ! Aller on mange ?

Serena : Y a plus d'pizza ?

Layla : Ne dit pas de bêtises enfin ! C'est un excellent plat avec des émincés d'agneau au aubergines et lentilles.

Serena :... Y a plus de pizza.

Layla : Que tu es rabat joie ! Sent un peu cette bonne odeur avant de dire non.

Layla soulève le couvercle d'où s'en échappe une épaisse fumé noirâtre. Dans le plat, Serena découvre ce qui devait être des restes de liposuccion cramés d'un Mark Henry.

Serena : Pizza ?

Layla : Pizza !

Encore une belle soirée de merde entre copine qui s'annonce !

TheStraightedge17 a écrit:

CHAPITRE 1 : LORD VOLD'PERFECTION


Lily et James Punk, qui habitaient Godric’s Hollow, avaient toujours affirmé qu’ils n’étaient que des lutteurs comme les autres, ordinaires si l’on peut dire. Pourtant, tout le monde se doutait qu’ils seraient les témoins de phénomènes étranges ou imprévisibles. Surtout depuis l’ascension de Nicholas Vold’Perfection Nemeth, mage noir connu sous le nom de Lord Ziggler. Les Punk, qui venaient d‘accueillir leur premier enfant, Cihaime, demeuraient donc la principale cible de ce terrifiant personnage. D’autant plus que la guerre pour le titre Intercontinental avait déjà commencé...
Les Maraudeurs, James et ses amis Sirius Piper et Jimmy Superfly Pettigrow, appartenaient à ce qu’on appelle l’Ordre Straightedge. Un clan de lutte visant à protéger le jeune Cihaime, plus que jamais en danger depuis l’apparition d’une mystérieuse prophétie « Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l'ont par trois fois défié, et sera né lorsque mourra le dixième mois... ». N'ayant connaissance que du début de celle-ci, Ziggler recherchait alors un enfant né à la fin du mois d’Octobre. Et c’est ce 26 octobre 1978 que tout allait changer… pour de bon.





Ce soir-là, Superfly Pettigrow venait de trahir la promesse faite aux Punk. Soudoyé par les nouveaux pouvoirs de Ziggler, et en colère suite à la noix de coco éclaté par Piper, il s’était secrètement rangé aux ténèbres, neutralisant par la même occasion l'Ordre du Straightedge. Lui seul Gardien du Secret, la cachète du petit Cihaime ne faisait donc plus aucun doute pour le seigneur noir.

On n’avait encore jamais vu dans Godric’s Hollow quelque chose qui ressemblait à cet homme. Ziggler était grand, musclé et aussi blond que Pamela Anderson. Son regard froid et sûr de lui n’avait d’égal que la marque encrée sur sa cape : symbole d'un groupe de jeunes ados en slip dont il avait fait parti, que l'on nommait The Spirit Squad.
Ziggler venait d’arriver dans un endroit où tout faisait de lui un être indésirable. A vrai dire, il n’aurait jamais dû y parvenir. Mais la marque de semelle qu’il pouvait laisser sur le sol indiquait à coup sûr que le seigneur noir foulait bel et bien les terres de Godric’s Hollow… D’un geste de la main, il éteignit toutes les lumières de la ruelle, et se dirigea lentement vers la maison des Punk…



CHAPITRE 2 : L'ATTAQUE DU MAGE FOU


Lily et James avaient barricadé les portes.
S’il y avait une chose que le Lord ne pouvait comprendre, c’était bien l’amour. Il ne s’était jamais rendu compte qu’une puissance aussi forte entre des parents et leur fils pouvait le conduire à sa perte. Être aimé aussi profondément donnait à Cihaime une résistance et une force incroyable. Cet enfant était le symbole d’un lien né à Poudoubleuvédoubleuvéheux, la fameuse école des lutteurs. James, membre arrogant mais particulièrement doué des Heels, avait rencontré Lily dans cette même maison. Malgré les obstacles, malgré les défis, ils s’étaient promis de vivre l’un pour l’autre. Envers et contre tout ( on appréciera un style assez proche des feux de l'amour… )






LILY : James ! James ! Tu es prêt ? Nous n’aurons pas… Lily n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’elle resta figée devant sa chambre.

Elle avait du mal, au vu des circonstances, à en croire ses yeux. Une lumière étrange y émanait dangereusement, et un son strident lui agressait les oreilles… Apres un temps, elle hurla :

LILY : James ! Arrête donc ton flipper et viens m’aider enfin ! !

JAMES : Tu as tort, ma colombe, marmonna son époux, ce jeu de moldu est vraiment super ! On n’a vraiment pas le temps ? Allez, juste une petite partie, on se la fait en duo ?

LILY : James !

JAMES : Bon… d’accord… James alluma toutes les lumières de la maison, et se posta devant la porte d’entrée.

Dans un dernier effort, il embrassa tendrement sa femme, qui monta à l’étage, en compagnie de Cihaime.

Ziggler, lui, se rapprochait de plus en plus. En observant son image dans un miroir, il vit d’abord son reflet ( une perfection ), pale et sans expression. Il n’était qu’ombre et fumée… et cette image lui plaisait. Il était devenu ce qu’il avait toujours voulu être : un seigneur noir… et aujourd’hui venait l’heure de son avènement…

Arrivé devant l’antre des Punk, il sonna tranquillement à la porte. Il allait tenter une entrée subtile, souhaitant privilégier son côté mastermind…

JAMES : Qui …qui… qui est-ce ? Demanda fébrilement James, terrifié.

Après un court instant d’hésitation, Ziggler lui répondit :

ZIGGLER : C’est… c’est Bernard.

JAMES : Ah oui ? Et… Bernard d’où ?

ZIGGLER : de… de la boite à pizza.

Le visage de James s’illumina. Il voulait reprendre des forces et ouvrit la porte en criant : « Ah Bernard, super ! »… ce fut les derniers mots que prononça le père de Cihaime, assassiné d’un Zig Zag Kedavra sur le coup. Ivre de violence, avide de sang, le seigneur Ziggler ne s'arrête pas la. Un nouveau Zig Zag porté, le corps sans vie de James retomba douloureusement dans les escaliers, et se bloqua entre la porte et la cheminée. Son petit haut en soie brulait en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire.

En entendant le hurlement de son mari, Lily comprit que la fin était proche. Elle était horrifiée, comme paralysée par une peur sans nom. Devant le berceau de Cihaime, elle lui murmura ces quelques mots : « ce n’est pas ma faute, mon trésor. C’est ton père qui a ouvert la porte, tu sais qu’il a un faible pour la 4 fromages… » Elle l’embrassa tendrement sur la joue, les larmes perlant sur son jolie visage. Quand elle se retourna, elle ne vit qu’une ombre, et un éclair vert jaillir devant ses yeux. Puis, plus rien…

Il ne restait alors que le mage et sa cible, trop jeune pour comprendre quoi que soit.

ZIGGLER : Cihaime, Cihaime , Cihaime… commença le lord, sûr de lui. Autant de souffrance, autant de haine pour une si petite chose… une si petite chose… N’y vois rien de personnel, jeune Punk. Mais le champion Intercontinental, c’est moi ! Ziggler leva lentement son pied, se débarrassant de sa cape par la même occasion. Il ne s’agit la que de la marque du destin. Toi et moi, ensemble, pour la première et… dernière fois… ZIG ZAG KEDAVRA !

La pièce disparue alors dans l’obscurité…






Nouveau leader des forces du mal, le Lord domine dorénavant le monde des lutteurs. 18 ans nous séparent des incidents de Godric’s Hollow, et tout va bien dans le pire des mondes... Les Heels prennent le pouvoir, et il ne manque plus que le FIIIIIRE BUUUURNS, AAAALWAAAYS....


- - - - - - -



Le réveil s'enclencha au son de Killswitch Engage. Punk se réveilla en sursaut, puis se prit la tête dans les mains. D’un geste, il mit un superkick à son horloge, qui atterrit droit dans son bol de Pepsi.

Punk : Putain, après Gollum, je me tape Hagrid… Bon, je suis reparti chez Michelle, j’ai l’impression… Au moins, je devrais avoir la consultation gratuite. Peut être même avec un diagnostique spécialisé...


To Be Continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 5 Jan - 20:19

Gbacca a écrit:

Promo pour Seth Rollins!






La promotion qui va suivre contient beaucoup de scènes violentes particulièrement stupides, ainsi qu’un grand nombre de meurtres débiles. Elle caricature également très grossièrement les films d’horreurs, cinéphiles avertis, ne lisez pas cette promo.


Un château abandonné quelque part aux Etats Unis, pays connu pour ses constructions médiévales nombreuses en atteste son lointain passé de culture européenne car il n’y avait personne avant et les colons n’ont fait que prendre des terres qui leur appartenait, c’est bien connu. Les prétendus indiens d’amérique n’étant que des musulmans ayant perdu leur barbe pour tenter de s’intégrer dans la société américaine et de la corrompre de l’intérieur ce qui explique en partie la réussite des attentats du onze septembre 2001. Dans ce château abandonné, les superstars de SD sont occupés à diverses activités. Quand soudain, tout à coup, comme ça, sans prévenir, alors qu’il est treize heure douze mais que la nuit est déjà tombé car l’hiver étant là les jours ne durent plus que deux ou trois heures maximum et encore quand il ne pleut pas ou qu’il n’y a pas de brouillard, Mike Knox, bûcheron de père en fils, fils de laveur de carreau, décide d’aller couper du bois parce que quand même il fait hyper froid et que les divas ne veulent pas le réchauffer lui, soit disant parce que son hygiène corporelle laisse à désirer. Néanmoins, le narrateur tient à préciser que si Mike Knox pue c’est uniquement parce qu’il a été interrompu trois années de suite dans son bain décennal. Mike Knox sort donc et Seth Rollins décide de l’accompagner, pas pour le tuer bien sûr, juste pour l’aider parce que il aime bien Mike Knox. Knox trouve rapidement une hache puis se dirige dans la forêt sans avoir prévenu qui que ce soit qu’il partait dans la forêt pour couper du bois et en plus personne ne les a vu sortir les deux lascars, parce que tout le monde s’en fout déjà et qu’en plus si on les voyait l’intrigue serait complètement foutue.

Mike Knox part donc dans la forêt pour couper du bois. Bon revenons sur cette phrase. Mike Knox part donc dans la forêt, bon jusque là ok, pour couper, là aussi ok, du bois… du bois, nan mais sans déconner là faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons. Le type, il a une hache, il est dans une forêt, forcément il part couper du bois. Je vois pas pourquoi c’est la peine de le préciser. Si le type partait dans la forêt pour couper… je sais pas moi, des voitures, là faudrait le préciser. Bon en plus avec une hache couper une bagnole c’est pas tellement évidemment mais mettons. On n’est pas à une incohérence près. Mais là, j’insiste je vois pas l’utiliser de préciser il part dans la forêt pour couper du bois. Il part dans la forêt pour couper. Bon ça fait un peu abrupte comme fin de phrase mais ça va quoi, faut arrêter de prendre les gens pour des cons. Bref. Derrière lui, Seth, tout sympathique fredonne son thème song « death walks behind you… ».
Knox : « C’est marrant que tu chantes ça Seth parce que là on pourrait croire que du coup tu vas me tuer ».
Seth : « Allons, allons, tu crois qu’on est dans un mauvais film d’horreur. Une série B où tout est hyper prévisible, le scénario nul et le reste aussi. Même les jolies filles pas jolies et tout ? Non mais sans déconner Mike tu me déçois. Je viendrais avec toi, dans les bois, juste toi et moi, sans que personne ne nous ait vu, en sachant que tu t’es foutu de ma gueule sur WFA Twitter juste pour te tuer » ?
Knox : « Ouais faut admettre c’est con. C’est vrai qu’il y a mieux à faire avec un grand et beau barbu comme moi, si musclé, si viril… si… »
Seth : « Wow wow wow ? On n’est pas à Brokeback Mountain, mec. T’es gay c’est bien, mais pas moi, alors coupons ce putain de bois et finissons-en ».
Knox : « Roh ça va pas nous tuer d’attendre quelques minutes avant de démarrer non. Je compte sur toi pour garder mon petit secret hein.. »
Seth : « T’inquiète pas personne n’en saura rien. Je le jure sur le dieu que je sers ».
Knox : « Tu sers un dieu toi ? T’es chrétien ? Musulman » ?
Seth : « Non non, je sers un dieu qui s’appelle Seth, enfin pour être précis c’est lui qui se sert de mon corps. J’suis un genre de possédé tout ça. Comme ça tu vois on connaît tous les deux un secret l’un sur l’autre ».
Knox : « Ah ouais excellent » !
Knox retira alors sa chemise à carreaux rouges et bleus puis se mit à couper du bois. A peine le premier coup porté, Seth dans sa bure noire prend la hache des mains du bucheron.
Seth : « Donne moi ça, je vais aiguiser la lame, elle coupe mal ».
Après quelques instants, Seth a fini de travailler la lame avec la pierre à aiguiser qu’il emportant toujours avec lui, comme tout le monde bien sûr, il n’est pas du tout suspect, faut pas croire.
Seth : « Death Walks Behind You… tum du dou dum dou doum dou doum ».
Knox : « Bon sang que ton thème song peut être effrayant ».
Seth : « Je dis pas ça pour mon thème song, regarde derrière toi, c’est affreux » !
Mike se retourne. Il sent ensuite une main dans son dos.
Seth : « Derrière-toi j’avais dit ducon » !
Puis le serviteur de la divinité antique broie littéralement les testicouilles de Mike Knox qui meurt en quelques instants. Par pure vengeance Seth s’acharne ensuite sur le corps sans vie de l’ancien lutteur.

Après une bonne demie heure de marche, Seth est de retour au château, sans la hache, mais la bure pleine de sang. Il ouvre la porte. Dans la vaste pièce principale, autour du grand feu de cheminée, sur des fauteuils, autour de la table basse se trouvaient quelques superstars. Quelques autres étaient autour de la vaste table un peu plus loin derrière la pièce. D’autres encore discutaient sur les escaliers. C’est R-Truth qui sirotait une vodka orange qui prit le premier la parole.
R-Truth : « Hey yo ! Mec ! T’as vu l’état de ta bure ! Faut pas traîner n’importe où t’as niqué tes fringues. Yo Maria, va laver ses fringues ! J’veux pas qu’on salisse cette putain de barraque.
Maria : « On est dans un château, y’a pas de machine à laver » !
R-Truth : « Pas de machine à laver ? ‘Tain mais c’est trop la zone ici ! ça craint ! T’as vérifié s’il n’y avait pas de machine à laver à la cave » ?
Maria : « Non… mais… »
R-Truth : « Bon bah vas-y poufiasse » !
Maria : « Mais… »
Seth : « J’vais t’accompagner ».
Quelques minutes plus tard, Seth revînt, seul, sa bure encore plus sale.
R-Truth : « Où est Maria » ?
Seth : « On a trouvé la machine à laver… mais il n’y avait pas de lessive, du coup elle a fait un tour… au moins… »
R-Truth : « Tant mieux… elle devenait de moins en moins en souple à force de plus bouger. Et puis elle parle tellement que j’avais peur qu’elle finisse par ne plus avoir de salive ».
Seth : « T’inquiète, quand son tour sera terminé… elle sera assouplie, et elle aura beaucoup beaucoup de salive ».
R-Truth : « Elle est allée où » ?
Seth : « Du côté de Braun je crois… c’est pas loin d’ici ».

Quelques heures plus tard, dans l’immense grenier du château.

Riley : « Bon sang les gars, vous êtes sûrs que c’est le meilleur endroit pour tourner notre vidéo de la semaine » ?
Smith : « Mais bien sûr putain » !
Tatsu : « Sombre lueur pour l’original » !
Smith : « Ta gueule Tatsu ! Tu dis que des conneries » !
Riley : « Bah c’est pas la mort… il parle mal mais quand même. Parle-lui plus gentiment ».
Smith : « Putain mais restez en paix les gars ! Je veux dire foutez moi la paix ! Bien je filme… »
Le canadien allume sa caméra puis hurle.
Riley : « Qu’est-ce qu’il y a putain ».
Smith : « Je…rien… j’ai…j’ai cru voir une ombre derrière vous » !
Tatsu : « Death Walks Behind You » !
Smith : « Tu parles anglais maintenant » ?
Tatsu : « Lock The Door,Switch The Light, You'll Be So Afraid Tonight » !
Riley : « Mais pourquoi il dit ça » ?
Une voix derrière eux : « Parce qu’il m’a entendu chanter, lui ».
Smith après avoir tourné la caméra et la lampe torche vers l’origine de la voix : « Aaah Seth, putain tu nous as fait peur » !
Riley : « J’ai cru que j’allais mourir » !
Seth : « Oh…désolé, il y a méprise ».
Tatsu : « Cé pas Goooodzilla » ?
Smith : « Mais non c’est arghl… »
Riley : « Arghl » ?
Smith, dans une gerbe de sang tomba au sol dans un « pouf » silencieux. Les deux derniers membres d’origins virent alors Rollins, avec une planche clouté en main. Seth fracasse alors le visage de Riley tandis que Tatsu s’enfuit.
Seth : « Oups, i did it again ! Allez viens petit japonais ! Petit petit petit ! T’auras pas mal, ou pas longtemps en tout cas ! En plus tu trouves pas génial que je perce ton groupe alors que vous n’avez justement aucune chance de percer à la WFA ? Ah le voilà le petit japonnais. C’est bête hein… que j’ai refermé la porte derrière vous car je possède comme par hasard un double de toutes les clefs du château en plus de connaître tous les passages secrets car cette demeure a été construite sur un temple du grand Seth, les indiens Egyptiis pratiquant les mêmes cultes que les sethis d’Egypte car ils ont l’amérique grâce au grand Seth dans des temps reculés pour fuir les persécutions dont ils étaient injustement l’objet il y a plus de trois mille ans » !
Tatsu prit son courage à deux mains et tenta de s’enfuir, mais paf le Yoshi qui s’envola pour mieux retomber, mort.

Un peu plus tard, durant la nuit, alors qu’il venait de finir tranquillement de tuer tous les membres de la division Tag Team de Smackdown, Seth aperçut une lumière. Il entra dans la chambre d’où provenait l’éclairage. Il venait de plus loin. Il ouvrit une nouvelle porte et vit John Morrison qui se regardait dans le miroir.
JoMo : « Ah bon dieu que je suis beau… trop beau pour être vrai ! Je crois que je serais prêt à tuer pour pouvoir coucher avec moi » !
Seth : « ça peut s’arranger tu sais… »
JoMo : « Comment ça » ?
Seth : « En échange d’un tout petit quelque chose je peux t’arranger ton coup… »
JoMo : « Parfait j’accepte » !
Seth : « Ton âme est à moi » !
Seth bondit alors sur Morrison, lui arrache littéralement la colonne vertébrale puis place sa tête au niveau de ses parties intimes.
Seth : « Et voilà, tu avais le micskill d’un mollusque, maintenant tu es un mollusque… ah ah ah ah ah, que je suis méchant » !

Durant la journée suivante, les trois quarts du roster de Smackdown furent tués sans que personne ne rende compte de rien. Il ne restait plus que Sheamus, Maryse, Batista, Kevin Steen, Christian, Jericho, Del Rio et Layla . Ils étaient dans la cours du château en compagnie de Seth.
Christian : « J’ai l’impression qu’il manque du monde les gars… le fait que Dibiase ne réagisse pas quand on lui a piqué son pognon ainsi que les tâches de sang autour de lui me font penser qu’ils sont tous morts » !
Jericho : « Ah ouais et pourquoi ils seraient morts môssieur Christian ? Parce que môssieur Christian sait mieux que tout le monde j’imagine » !
Christian : « Si môssieur Jericho voulait bien aller plus loin que ses rancunes, il verrait que j’ai raison » !
Jericho : « Et non môssieur Christian, peut-être qu’ils ont tous leurs règles » !
Christian : « Même Dibiase » ?
Jericho : « Surtout Dibiase, il a un thème de diva déjà alors… »
Christian : « Oh c’est fin ça ! Oh comme c’est malin » !
Seth : « Vous disputez pas les gars ».
Jericho : « Je me dispute si je veux d’abord » !
Seth : « Surtout ne saisissez pas les deux machettes que j’ai laissées ici en sachant que vous finiriez par vous disputer pour vous entretuer » !
Christian : « Je fais ce que je veux d’abord » !
Les deux hommes prirent alors les machettes en main et s’entretuèrent devant les autres superstars avant même qu’elles ne réagissent !
Maryse : « Nooooooooon » !
Sheamus : « Je sais, c’est dur, ils sont morts mais… »
Maryse : « Non c’est pas ça. J’ai une tâche de sang sur ma robe ! Les enfoirés ! Une robe à ce prix là » !
Sheamus : « Mais putain vous voyez pas ce qui se passe » !
Steen : « Parce que toi si peut-être » ?
Batista : « Laisse-le parler » !
Sheamus : « Tous nos potes ont été tués ! Nous sommes les derniers survivants » !
Del Rio : « Putain… vous voulez dire qu’il n’y a plus que nous à Smackdown ! Mon show est foutu ! Je suis ruiiiiiiné noooooooon » !
Sheamus : « Mais on s’en fout de ça putain ! Il faut qu’on s’organise pour survivre ! On doit quitter ce château » !
Batista : « Pff un catcheur digne de ce nom ne fuirait pas la queue entre les jambes ! Je m’en vais chercher le tueur et lui faire sa peau à ce connard » !
Batista quitte le groupe, machette en main, rentrant dans le château.
Sheamus : « Putain, j’suis pas moins sévèrement burné que ce connard ! S’il croît que je vais le laisser tirer la couverture à lui seul » !
Layla : « Par pas Sheamus, y’a mieux à tirer ici que des couvertures » !
Sheamus : « Ta gueule femme » !
L’irlandais prit l’autre machette et entre à son tour dans le château.
Del Rio : « Bon sang Ricardo me manque… »
Une musique envahit alors l’air… Dreams are my reality… des images montrent alors Del Rio et Ricardo riant ensemble. Sur la même musique on les voit ensuite, prendre un bain ensemble, courir nus dans un champ de fleur, tombé, puis rire. On les voit ensuite au cinéma regardant un film d’horreur, Del Rio se serrant dans les bras de Ricardo. On voit ensuite Ricardo et Alberto dans le même lit. Ricardo se fait massacrer par Seth, alors que Del Rio dort à point fermé, des boules quiès dans les oreilles pour lutter contre les ronflements de Ricardo. On voit ensuite Seth faire tomber Del Rio qui ne se réveille pas, en retirant le corps dégoulinant de sang de Ricardo. Puis il se cogne contre un meuble, fait tomber plusieurs livres très épais, et un piano. Il claque ensuite la porte en partant. Del Rio se réveille ensuite à cause d’une souris qui tousse dans les parages et pleure en voyant son Ricardo parti.
Del Rio : « Ah… Ricardo ».
Seth : « Ne vous inquiétez pas, vous le retrouverez bientôt m’sieur » !
Steen : « Bon… ne soyons pas aussi cons que les deux autres ! Nous on va pas se séparer ! C’est pas le moment ! On va essayer de les retrouver avant le tueur » !
Seth : « Bonne idée ! Pour couvrir plus de terrain, séparons-nous en groupes de deux » !
Steen : « Bonne idée » !
Seth : « J’y vais avec Maryse. Layla t’ira avec Kévin et Alberto… »
Del Rio : « J’irais seul, je suis le patron, je ne crains rien ».
Seth : « Ok ! On se retrouve ici dans une heure au maximum ! Bonne chance » !

Quelques instants plus tard, dans un couloir sombre.
Seth : « Hide Away From The Bad, Count The Nine Lives That You Had. Start To Scream,Shout For Help, There Is No One By Your Side » .
Maryse : « Qu’est-ce que… non… ce… le tueur ce n’est tout de même pas toi ? Aaaaaaaaaah »
Seth : « T’as pas écouté les paroles ou quoi » ?
Maryse : « A l’aide ! A l’aide » !
Seth : « Il n’y a personne à tes côtés… tu n’écoutes pas les paroles de mon thème song n’est-ce pas. Dommage… crève » !
Seth sort alors deux punaises. Il les enfonce dans la poitrine de Maryse qui se dégonfle comme une baudruche, passe par une fenêtre et meurt transpercée par un tuyau qui était debout en bas tout à fait par hasard.
Seth : « Et une de moins ! Bon maintenant il faut que je retrouve les deux abrutis qui sont partis tous seuls et que je leur règle leur compte » !

Le possédé qui connaît le château comme sa poche ne peine pas à retrouver ses cibles. Il trouve Sheamus dans le grenier. Ce dernier est penché sur le cadavre de Tatsu.
Sheamus : « J’aurais jamais cru qu’il percerait un jour celui là… »
Seth : « Je l’ai déjà faîte cette vanne, Celtic Warrior. Ta machette ne te sera d’aucune aide » !
Sheamus : « Mais bon sang… c’est toi le tueur » !
Seth : « Evidemment… il suffisait de faire attention aux paroles de mon thème song pour le savoir. Vous êtes pas futés vous les irlandais » !
Sheamus : « Espèce d’enfoiréééééé » !
Le roux se précipite sur Seth mais ce dernier sort de sa bure une lampe qui éclaire autant qu’un mini-soleil… Sheamus se met alors à fondre et il meurt comme tout vampire (ce qui expliquait la pâleur de sa peau).

Quelques minutes plus tard, Seth se retrouve face à Batista.
Seth : « Hey Batista… paraît qu’on t’a surnommé l’Animal » ?
Batista : « Ouais… et » ?
Seth : « J’suis sûr que ta fourrure sera excellente » !
[censuré pour cause de – 18 ans]
Seth posait désormais sur un tringle le manteau en peau de Batista qu’il venait de se faire. Une peau qu’il pourrait revendre à prix d’or tant cet animal là est rare. Il ne doute pas qu’il sera sur le dos d’une riche femme de la haute et sourit en y repensant. Être un dieu qui massacrait des gens ça avait ces avantages, même dans le corps des catcheurs.

Seth se retrouve un peu plus tard dans la même pièce que Del Rio, caché dans le noir, le mexicain ne le voit donc pas.
Del Rio : « Oh bon sang, il faut absolument que j’oublie ce maudit week end… pour que j’arrive à faire croire aux actionnaires qu’il n’a jamais existé. Sinon mes actions vont en prendre un sacré coup et mon porte monnaie aussi ! Enfin ma chance naturelle devrait me permettre de passer outre… »
Seth : « To Forget What Is Done, Seems So Hard To Carry On. Luck Is False,That It's Near,
Bring Yourself To Understand, It's Your Fate,Or What's Cast, Point a Finger At Yourself ».
Del Rio : « Que… qu’est-ce que tu me racontes là » ?
Seth : « Au-revoir Alberto, t’aurais pas dû autoriser les bookers à ce qu’on utilise un low blow sur moi dès ma première apparition… oh non… »
Del Rio : « Et comment comptes-tu me tuer ? Je suis riche, beau et mexicain. C’est évident que le diable me protège » !
Seth : « Ecoute ça » !

Del Rio : « Noooon je fonds ! Mais quel monde je fonds » !
Seth : « Ah ah ah ah ah aucune limite à mon pouvooooooir » !

Le moment de rejoindre les derniers survivants étant venues. Seth retrouve donc à l’entrée Layla et Kevin Steen.
Layla : « Ah te revoilà j’étais morte d’inquiétude » !
Steen : « Ouais y’a fallu la rassurer… c’était pas joli à voir ».
Layla : « Oui bon ça va hein. Ça faisait longtemps que je m’étais pas épilée c’est vrai mais quand même… j’ai pas parlé de tes performances moi » !
Steen : « Quoi mes performances » ?
Layla : « Bah pour que je sois rassurée complètement y’aurait encore fallu que j’en ai le temps » !
Steen : « J’ai pas le temps ! Mon esprit vise ailleurs » !
Seth : « Du calme, du calme, croyez-moi vos disputes sont vaines… »
Steen : « Ouais t’as raison… d’autant plus que Layla et moi on doit te faire part d’une théorie » !
Seth : « Ah oui laquelle » ?
Steen : « On pense que le tueur se trouve parmi nous » !
Seth : « Nooooon » ?
Layla : « Au fait Maryse, elle est où » ?
Seth : « Je sais pas elle est partie en me disant qu’elle savait pas comment tuer le temps » !
Steen : « Mais c’est bien sûr ! Tuer le temps ! C’est elle la tueuse » !
Seth : « Death Walks Behind You… »
Steen : « Pourquoi tu dis ça » ?
Layla : « Oh mon dieu ! C’est… son thème d’entrée… »
Steen : « Mais alors… c’est toi le tueureuh » !
Layla : « Vite ! Fuyons » !
Seth : « La fuite est inutile… nul ne peut échapper à la mort » !

Steen tente de porter un superkick à Seth mais ce dernier esquive et attrape la tête du lutteur avant de l’arracher littéralement. Layla prend alors ses jambes à son cou (c’est une image hein, elle n’est quand même pas assez souple pour faire ça et Seth ne l’a pas encore tuée). Seth Rollins donne un coup de pied dans la tête de Steen qui atterrit contre celle de Layla qui tombe alors dans un piège placé là par Seth quelques années plus tôt. Elle se retrouve entourée de cadavre, hurle, mais dans un film d’horreur personne ne vous entend crier.

Dans la salle de cinéma.
Seth Rollins : « Vous êtes sûr que c’est avec ce genre de films que je vais gagner en crédibilité » ?
Gbacca : « Bien sûr, les films WFA sont toujours des merveilles » !


Yoann a écrit:
Episode 2 : Ginger Talk Action (partie 1).


WFA RAW, ouverture du show.




Justin Roberts : Ladies and gentlemen...




Matt: Quoi, mais c'est qui se type encore ? Attendais, c'est pas le type qui a des combats avant le début des shows, lorsque les lumières de la salle ne sont pas encore totalement allumées ?

Jim Ross : On appel ça un dark match Matt et c'est bien lui.

Heath Slater : Votre match de Diva devra attendre.

Slater s'avance vers le ring alors que le public reste totalement indifférent a sa venue a part un petit groupe de personne assis au premier rang avec des t-shirt orange ou il est écrit @Slaties.

Slater : Je suis Heath Slater, je viens d'être engagé par Shane Mcmahon, vous pouvez déjà commencer a me huer car je ne suis clairement pas là pour me faire apprécier par vous, je ne vous doit rien.

Une partie du public commence enfin a huer le rouquin sauf le petit groupe en transe qui continue de l'acclamer.

Slater : Normalement, je devrais faire l'éloge de cette fédération, des arbitres, de mes ''collèges'' catcheurs et de l'incroyable public qui assiste aux shows. Mais je ne vais pas le faire car rien ne pousse a dire de telle chose.

Dans le groupe des Slaties, un jeune homme avec un bonnet ECW s'évanouit tant il est heureux de voir son héros.

Slater : Déjà pour avoir quelques misérable minutes d'apparition sur ce show, j'ai du pleurer comme jamais dans le bureau de Shane. D'ailleurs, parlons un peu de mon boss car lors de notre rendez vous, il ne m'a même pas reconnue et ma confondu avec cette face de craie que vous appelé Sheamus. Quel genre de président ne reconnaît même pas les catcheurs qui se trouve dans son bureau ???
Mais bon je ne suis pas rancunier envers un type qui signe tous les mois un chèque qui va directement garnir mon compte en banque.

Les huées se font un peu plus insistante et c'est a ce moment là que...




Jim Ross : DDP !!! Mesdames et Messieurs, voici la légende Diamond Dallas Page !!!

Matt : Enfin quelqu'un qui mérite d'être vu.

DDP : Je sais, normalement je n'est pas a faire mon apparition devant les écrans mais il se trouve que je me baladais dans les vestiaires pour saluer les dernières personnes que je connais encore et j'ai entendu par hasard ce que tu disais et je...

Slater : Bon ok on a compris, tu n'es pas d'accord avec moi, si tu pouvais enchaîner plus vite car tu ennuis tout le monde.

DDP : Moi j'ennuie tout le monde, c'est une blague j'espère !? J'étais dans les vestiaires avec mon ami Bully Ray et il a litéralement dégueuler en voyant ta tête. En plus, c'est justement pour éviter que tu fasse chier le public que j'ai décidé d'intervenir. Tu te rend compte que c'est ta première apparition devant des caméras allumées et que tu es déjà entrain de te plaindre. Non mais de quel droit tu te permet ça ?

Slater : Ben j'ai un contrat avec la fédération donc comme tout les catcheurs, j'ai le droit a une liberté d'expression. C'est aussi pour cela que j'ai signé ici plutôt que chez le concurrent. Je peux dire ce que je veux comme le fait que tu es devenu une caricature de toi même mon pauvre, tu ressembles a un vieux prof de gym raté. Et en plus de pouvoir dire ce que je veux, je suis également très bien payé.

DDP : Tu as surtout signé vers la première fédération qui ta proposé un contrat.

Slater : Je suis sur et certain que tu dis cela car je suis roux et c'est pour cela que je ne dois rien a personne.

Slater : Quoi ? Mais de quoi tu parles bordel !? Bon tout le monde en a assez et le show doit continuer. Cela tombe bien car je dois avouer que le ring me manque un peu donc...

DDP lache alors son micro pour se diriger vers le ring. Ayant a peine mit les pieds sur le ring, Heath Slater se jeta sur la légende pour le passer a tabac avec diverse droite mais DDP prend vite le dessus et essaya même de placer son célèbre Diamond Cutter, ce qui a pour conséquence de faire fuir Slater qui se dirige assez vite vers les vestiaires.
DDP célèbre alors avec le public, sauf avec les quelques Slaties qui ont préféré tourner le dos a la scène.

Ross : Mesdame et messieurs, nous allons devoir laisser la place a quelques pubs, a toute suite.

10 minutes plus tard, les pubs étant enfin terminé.

Ross : Vous êtes bien entrain de regarder WFA Raw et suite a ce qui c'est produit toute a l'heure, il a était décidé qu'un match sera organisé pour le main event de ce Raw entre Heath Slater et DDP !!!

Matt : Rien que pour revoir DDP en action, il faudra rester avec nous.

To be continued.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 5 Jan - 20:23

TheStraightedge17 a écrit:
[ Sujet n°8620, bureau psychiatrique de la WFA, Texas, le 20 Décembre 2011 ]


- Docteur Lorenzo. John Lorenzo. Je suis « apparemment » là pour vous aider…

- John qui ça ?

- DOCTEUR Lorenzo, s’il vous plait. A compter d’aujourd’hui, je serais votre nouveau psychiatre. Du moins, je vais essayer…

- Attendez une minute, où est Michelle ?

- Le docteur Watts ne souhaite plus s’occuper de votre cas, monsieur Punk. Elle…

- Je t’arrête tout de suite, mon pote. Je ne parlerai qu’en sa présence. Tu peux déjà remballer tes dossiers.

- Monsieur Punk, vous…

- Non, non ! J’ai franchement pas besoin de ça, d’accord ? Tu ne me connais pas, tu n’as aucune idée de ce que j’ai du endurer pour en arriver la. Alors on va tout de suite gagner un peu de temps : tu me dis où est Michelle, et je fais en sorte que ta femme vienne repasser ta jolie cravate avant le déjeuner, ça te vas ?

- Je vous conseille vivement de vous calm…

- Pardon ? Tu veux que je me calme ? Tu veux que moi je me calme ? Hum… Je crois que tu ne m’a jamais vu à la télévision, non ? Où est Michelle ?

- C’est bon, vous avez fini ?

- Oh soyons honnête, certainement pas, mais je vais te laisser t’expliquer !

- Je ne sais pas ! Je ne sais pas où elle se trouve ! Peut être dans une animalerie, qui sait. S’occuper d’animaux moins dangereux que vous…

- Tu peux répéter ça ?

- Il y a un mot que t’as pas compris ? Quoi, on vous apprends pas à parler dans vos asiles de Straightedge ?

- Hum… Tu tiens avec Ziggler, c’est ça ?

- Non. Mais je supporte difficilement les salopards dans votre genre qui volent le travail des autres. Laissez moi deviner, vous êtes rentré à la WFA pour racheter l’honneur de votre père, d’où ce côté Straightedge, non ? Ivrogne, c’était déjà pris ?

[ [ DONN2ES SUPPLEMENTAIRES : SUITE A UNE FORTE CONFRONTATION ENTRE LE LUTTEUR CM PUNK ET LE DOCTEUR LORENZO, LE RAPPORT PRECEDENT N’A PU ETRE ACHEVÉ. APRES AVOIR PRIS CONNAISSANCE DE LA VIDEO-CAMERA DE SURVEILLANCE, JOHN LORENZO A ÉTÉ RELEVÉ DE SES FONCTIONS CE VENDREDI 18 Novembre 2011 A 18H20 ] ]



The Kobe‘s Coffee, Los Angeles, 23 Novembre 2011


Devant les palmiers brûlants de Venice Beach, CM Punk observait. Les yeux rivés sur cette plage, où se trouvait plus de seins siliconés que de grains de sable. Les femmes se baignaient, les hommes sculptaient leurs corps, et Punk, aussi étrange que cela puisse paraître, se sentait intouchable. Il en avait vu de belles depuis quelques mois, mais, enfin, la foi semblait revenir de son coté. Il s’était enfin débarrassé de ses vieux démons.
Certes, l’incident avec le docteur Lorenzo une semaine auparavant ne l’avait pas vraiment aidé. Mais placer un Go To Sleep sur la tête d’un vieux snobinard, ça lui avait fait un bien fou.
Peu de temps avant son départ, il remarqua brièvement l'écran géant du café, qui diffusait sa dernière Interview pour la télévision :



Clair, net et sans bavure, il se trouvait presque une classe de premier ordre. Maintenant, il voulait montrer l’exemple, et gravir les marches vers le titre. En silence, il rassembla ses affaires, et quitta le Kobe’s Coffee.
Il devait se rendre sur le plateau d’ESPN pour parler de son livre, CM Punk : A WFAddiction,qu'il avait terminé il y a peu. Et il n’était pas peu fier de ce roman, qui retraçait à merveille son histoire, de ses débuts dans l’indy jusqu’à sa gloire à la WFA.

Il marchait tranquillement quand, au loin, une voix sombre et déchirée l’interpella.

??? : Aid… aidez moi !

Dans l’obscurité d’une petite ruelle, il voyait deux hommes tabasser un jeune adolescent d’à peine 17 ou 18 ans. Sous les coups, celui-ci tentait en vint de repousser leurs assauts.

Punk ( à lui même ) : Allez, rebrousse chemin, tu n’as rien vu. […] Et puis ils sont peut être en train de jouer, je ne sais pas. […] c’est bien connu, souvent avec des battes de baseball, on… putain, fais chier !

D’un bond, il couru en direction de l’émeute, privilégiant un côté très diplomate :

Punk : Oh les mecs, ça suffit, ok ?

Brigand : Regarde le, blanche neige avec son T Shirt de catch la… Allez rentre chez toi, j’ai pas bien compris en quoi c’était ton problème.

Punk : Tu… tu aimes parler toi, hein ? Alors je peux te garantir que tu vas parler, t’excuser. Et tu vas adorer ça…

Brigand : Putain mais c’est qui lui, avec son costume de CM Punk ! Tu te prends pour un dur ou quoi ? Peut être qu’on devrait s’occuper de toi aussi…

Punk : Ok… It’s clobberin’ time…

Sans un bruit, les deux hommes se rapprochent alors du Kid de Chicago. Il n’en fallait pas moins pour que le Straightedge assène un violent Superkick au premier, avant de porter rapidement le second sur ses épaules.

Punk : Alors, petit joueur, t’es sur que tu veux pas t’excuser ? Ok, alors mots croisés express ! En 3 lettres : Envoi rapidement dormir…

Brigand : … le LIT ?

Punk : Perdu…

C’est dans un bruit sourd que le crane du voyou vint alors se fracasser contre le genou du Straightedge Savior. GTS… Les deux hommes complètement KO, il releva lentement la victime, qui reconnu immédiatement son sauveur.

??? : C… CM Punk ? C’est vous ?

Punk : Je crois, oui. Ou alors je lui ressemble fort !

??? : Oh put… Je suis votre plus grand fan ! Et français en plus ! C’est… Waouh…

Punk : Oh… et bien, merci, ça m’en fais au moins un… Comment tu t’appelles ?

??? : Val, m’sieur, mais tout le monde m’appelle TheStraightedge17.

Punk : Hum… bon surnom. Laisse moi vérifier quelque chose, plutôt Coca ou Pepsi ?

TS17 : Pepsi, assurément ! Et anti Jeff Hardy, si ça peut vous rassurer !

Punk : T’es un bon gars toi. Allez viens, je t’emmène au soleil.


Les deux hommes discutaient, ce qui semblait faire du bien au Kid de Chicago. A vrai dire, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu une conversation civilisée. Ils passèrent une partie de l’après midi ensemble, non loin d’une salle de musculation sur la plage. Mais quand vint l’heure de se quitter, une voix sourde et grave interpella Punk. Cette voix, il la connaissait bien…

??? : Tiens, tiens, tiens, voila le Best In The World… Encore un fan qui essaie de repomper ma gimmick, c’est si touchant…

Punk : Simple reformulation, Chris, tu es le meilleur au monde dans ce que tu fais. Moi, je suis simplement le meilleur.

Tout le monde reconnu alors Chris Jericho, ancien champion du monde poids lourd.

Jericho : Je suis surpris de te voir ici, Punk. Vu ton nombre de défaites, je pensais te croiser dans la maison de retraite du coin.

Punk : Hum… Dis l’homme qui perdit son titre contre un cowboy de seconde zone. Tu critiques Christian, mais tu devrais plutôt faire équipe avec lui !

Jéricho : Tes paroles ne m’atteigne pas, Punk. Je suis d’une caste nettement supérieur a toi, tu sais. Je suis même surpris que nous respirions le même air. Je suis le meilleur coup qui puisse exister.

Punk : Je suis le meilleur coup qui puisse exister. Hum… C’est pas ce que tu tentais de faire croire a Trish Stratus quand tu la surprise au lit avec Christian ? Ah non, excuse moi, c’est elle qui ta vu avec lui au plumard !

Jericho : Comment ose tu…

Punk : La vie de Chris Jericho est aussi passionnante qu’un Cluedo, ladies and gentlemen ! Jericho et Christian dans le Jacuzzi avec le DVD de Titanic ! J’ai bon ?


La foule s’excitait de plus en plus. Si bien que l’on pouvait entendre quelques « CM Punk ! CM Punk ! » non loin de la.

Jericho : Bien joué, Punk. Très bien joué. Tout cela serait presque risible si tu ne t’entourais pas d’incapable comme… ce gars, la bas.

Le King of Bling Bling pointa alors TheStraightedge17 du doigt, un sourire grinçant sur le visage.

Punk : Tu es chaud, Chris, j’aime ça. D’ailleurs, la foule aussi commence a s’impatienter ! Alors pourquoi on profiterait pas de l’endroit pour un petit match, qu’est-ce que t’en penses ? The First ever Beach Tag Team Match in history.

Jéricho : Tag Team Match ?

Punk : Tu m’as compris. CM Punk and TheStraightedge17 contre Chris Jericho et un partenaire de ton choix.

Jericho ( rire ) : Excellent. C’est parfait, et je n’ai pas besoin d’aller chercher bien loin pour trouver mon partenaire. Viens ici, Lil’ Y2J.

Parmi la foule, un homme apparut et se posta derrière le lutteur.

TS17 : Qu’est-ce que… NAK ?

Nak : Nak, c’est Nak. C’est comme le 42, cherchez pas.


ECF a écrit:
....
Bref, je sortais d'un concert de Zakk Wilde où moi et mon frère avions été traîné par ce type, l'Undertaker, un grand gaillard sympas.

Y m'dit : "Tu va voir ça va déchirer !"

J'lui dit : "Non j'ai un match bientôt."

Y m'dit : "Y aura d'la bière."

On a pris nos manteau et on y est allés.

Arrivé là il y avait plein de mec au cheveux long.

J'ai complexé.

J'ai bu un verre.

J'ai regardé mon frangin... il complexai aussi puisqu'il en était à sa troisième bière.

Lorsque le concert à commencé Taker était comme hystérique, il à enlevé son slip pour l'envoyer sur la scène.

Le guitariste la pris, puis il a regardé la foule l'air de dire "Chui cap de l'reniflé !". Il l'a reniflé.

Lorsque le concert s'est arrêté prématurément après la mort du guitariste, moi et mon frangin étions plein comme des outre.

Un verre de plus n'aurai vraiment pas été raisonnable.

Taker me dit : "On va boire un coup.
"
Je dit : "Ouais."

Arrivé au poil de cul barbelé, y a déjà un type avec un bonnet qui se foutait sur la gueule avec un type à l'accent belge.

On a pris des pari, on leurs a lancés des armes, malheureusement 5 minutes après leur mère était venu les chercher.

Arrivé à 4 heure du mat' on est dans un état lamentable.

Taker dit : "Agueharagnaaaaaah !"

Moi j'lui dit : "Ouais."

Puis d'un coup mon frangin se réveille frais comme un gardon.

"... Faut qu'fasse une soupe de légume."

Sur le coup ça m'paraissait être une bonne idée.

J'lui ai dit : "Ca m'parrais être une bonne idée."

Alors on est aller à la supérette du coin.

En rentrant le mec de la supérette me dit : "Bienvenou chez Jinder Mahal market."

J'ai voulu lui dire : "Bonjours". Mais je lui ai dit : "Buuuuurps !".

Mon frangin avait déjà fait un plan, je devais m'occuper des choux fleurs et lui des tomates, des potirons, des patates des navets et des poireaux.

J'ai eu l'impression qu'il m'avait donné qu'un truc à chercher parce qu'il n'a aucune confiance en moi. Je sais c'est débile et parano, mais quand on est bourré on devient débile et parano.

J'lui fais : "Tu me donne qu'un truc à chercher parce que t'as aucune confiance en moi." J'arrive pas à croire que j'ai dit ça à mon propre frère, chui qu'un fils de pute.

Il m'répond : "Ouais."

Quel fils de pute !

Après avoir tourné 20 minutes dans le rayons appareils ménagés je tombe enfin sur le stand des choux fleurs, il en reste plus qu'un.

Je pose la main dessus, mais une main bleu se pose sur la mienne.

Je lève les yeux et je tombe sur Kaval avec son costume.

Je l'regarde, y me regarde, je regarde le choux fleur, puis je regarde Kaval en train de regarder le choux fleur, puis Kaval me re-regarde à moi.

Y me sourit et il me dit : "On partage ?".

Il est super gentil Kaval.

Moi j'lui sourit et j'lui dit : "Non."

Chui vraiment un fils de pute.

Là je balance une grosse droite à Kaval.

"Kaï !" qu'il fait.

Là son pote Red me chope par derrière et commence à me planter son appareil dentaire dans l'épaule.

Y m'dit : "Grrrrrrrrr !'

J'lui répond : "Aïeuh !"

Mon frangin arrive à ma rescousse, il choppe Red, le prend en power bomb et le balance dans les betteraves.

Red est dans les choux, mon frère me regarde, il est rouge comme une tomate, il me dit : "c'est quoi c'est salade ?"

Comme il est en train de me monter sur le haricot j'lui répond : "C'est pas tes oignons. Patate !"
Là il me répond : "Aaaaaaaaaaaaayaïe !"

J'ai pas compris. Je l'regarde sur un autre angle, j'ai vu que Blue était en train de lui mordre le cul, j'avais compris.

Après on à tous commencé à se foutre sur la gueule, quand le patron du Market nous à gueulé : "Bon ça souffit, arrêtez vos conneries ou je lâche ma femme."

On a tous regardés sa femme, sa femme nous à fait : "BWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh".

On a tous fait : "AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !"

On s'est barré en courant, on s'est retrouvés au poil de cul barbelés, on a pris un verre, on a rigolé, on s'est rebattus, on a pleuré, on s'est remis en question, on s'est dit que le catch c'étais pas pour nous et qu'on devraient tous se lancer dans la recherche contre le cancer.

Là j'ai pété, tout le monde à rigolé, on s'est plus souvenu de ce qu'on avaient dit avant, on à repicolé et on s'est tous endormis dans notre vomit.

Bref, j'ai un match à Cyber Sunday dans 2 semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 5 Jan - 20:26

mrcoffeeinthebank a écrit:
Promo pour Mickie James (et un peu de Mike Knox, mais pas trop)

Siège Social de la WFA, 5 jours avant Cyber Sunday, 9h44

Un homme se dirige vers son bureau. Il semble être très content de lui. Normal me diriez-vous, son protégé affronte Sheamus pour la ceinture WFA!
Bref, il sifflotait joyeusement, faisant tournoyer les clés de sa Lamborghini autour de son index.
Il passa devant le bureau de Nak : "Bonjour Nak, quelle merveilleuse journée ensoleillée, n'est-ce pas?"
-La ferme, Coffee, la seule présence de ton rookie bigrement velu pour un match de championnat alimente mon intention de t'arracher les yeux et de...
-Oui, je comprends, moi aussi j'ai du boulot. Bon courage!"
Le même type de réaction se fit entendre quand il passa saluer ses collègues Sharp, Mery et k-anard (quoique pour ce dernier, il semblait que ce soit le protégé qui prenait les devants, le manager se contentant de regarder des mangas.)
Puis Coffee reprit son chemin, arriva à la porte de son bureau, y entra. Ah! L'odeur du café restricto y régnait en maitre, Il s'y sentait comme chez lui. Faute de moyens, la WFA l'avait installé dans la salle de repos des salariés, en face de la machine à café. Quelques investissements qataris plus tard, l'endroit ressemblait au bar où Georges Clooney rencontre Saint-Pierre. Il posa son ample manteau, se servit un café-crème de Papouasie Équatoriale, spéciale non ramassée par des enfants. Oui, se dit-il en buvant le noir nectar, tout allait bien pour le mieux.
??? : "TU TE FOUS DE MA GUEULE, BORDEL?"
Coffee : "Plaît-il?"
??? : "IL ME PLAÎT QUE VOILÀ!"
Quelques instants plus tard, Coffee reprit connaissance, aidé pour cela par de savantes torgnoles bien dosées de son protégé, Mike Knox.
Mike Knox :"Alors dugland, ça t'a remis des idées en place?"
Coffee :"Bonjour Mike. Belle journée, n'est-ce pas? Un expresso, peut-être?"
-Tu parles d'une bonne journée! Lis ça!" dit le challenger en balançant le dernier numéro de Voili Voilou, le mag qui dit tout sur les stars!
-Lion: Travail : vous allez vous prendre un Knox Out aujourd'hui. Diantre! Ils sont précis!
-Pas l'horoscope dugenou, la une!
-Ah! WFA: Mike Knox est gay. Selon nos informations, poursuit Coffee, le challenger à la WFA Championship a proposé un plan cul dans un petit bois sombre à Seth Rollins, un catcheur hermaphrodite. Ce dernier nous a tout dit. On sait pas si c'est vrai, mais comme on n'a rien à foutre de nos journées, on écrit des trucs sans vérifier la source, ni savoir si ça peut intéresser nos lecteurs. De notre envoyé spécial : Djay Bacca."
Coffee leva la tête du journal, et voit Knox faire les 100 pas, puis prendre la parole.
Mike Knox : "Je savais que j'aurais jamais dû te laisser la partie communication. Avec tes conneries sur Twitter, on se retrouve avec une rumeur d'homosexualité, à quelques jours d'un match de championnat et d'un match à arbitrer!
Coffee : -Warf! C'est bon, personne n'y croit à ce genre de papelard. Il vaut mieux que tu retournes t'entraîner. Allez, hop! Aujourd'hui tu t’entraîneras avec des chaises, et..."
TOC! TOC! TOC! fit la porte. Enfin surtout le mec qui était derrière.
Coffee : "AH! c'est ma commande! Tu vas voir, ton Seth, j'en fais mon affaire, glisse-t-il à Knox."
Il ouvrit la porte, et laissa entrer une sorte de mec louche au borsalino, accompagné de trois imposants gardes du corps, tous magnifiquement sapés et lourdement armés. En fond sonore, une musique semblant venir d'un violon : https://www.youtube.com/watch?v=3o_9rMTPOt0
Coffee : "Buongiorno Parrain! fit le manager en s'agenouillant et en baisant la main droite de son hôte. Como va la familia?
Parrain : -Tou pé mé parler en francese, Giorgio. Yé t'apporte ta petité commande."
Un des gorilles donna une mystérieuse boite blanche à Coffee, sous l'oeil interrogateur de Knox.
Coffee: : "Grazie Mille, Parrain! Tu peux me demander ce que tu veux en échange.
Parrain : 26 places en ringside pour mes garçons et moi, protégés par des murs en plexiglass. Et oune autographe du Miz pour mi bambino Antonio.
-C'est comme si c'était fait, Parrain! Grazie! Grazie Mille!"
Cet étrange cortège prit fin, tout comme la musique.
Coffee : "Flûte! Ils sont durs en affaires, ceux-là! Mais bon, j'ai eu ce que j'ai voulu
Knox : Bordel, qui étaient ces types? Et c'est quoi cette boite?!
-Ce sont... des amis. Qui vont nous rendre un petit service pour notre affaire avec Seth Rollins. Tu vois qu'il fallait pas s'inquiéter.
-Mouais... Tant que ça me dérange pas pour m'entraîner.
-Mais oui mais oui, va bosser! Dit Coffee en poussant son protégé dehors."
Knox fut parti depuis 10 minutes. Coffee attendit le moment propice pour s'en aller à son tour. En attendant, il fuma clope sur clope, se remettant le dernier match de son protégé sur son Mac. Puis lorsqu'il jugea le moment adéquat, il s'extirpa de son bureau, la boite blanche sous le bras, et s'en alla vers le garage.

Immeuble de Coffee, 5 jours avant Cyber Sunday, 11h48

Coffee était excité comme une puce[s]lle[/s]. Je vais donner la vie, je vais donner la vie, se répétait-il. Il ne remarquait même pas que sa jolie voisine, 95D bien soutenu, métisse et pleine de vie lui disait bonjour. Elle ne l'avait jamais vu, ce mec. Ou très peu. Il faut dire que Coffee passait le plus clair de ses nuits au Poil de Cul Barbelé, honnête lounge bar branché de la ville.
Coffee entra dans son appartement. Il est magnifiquement rangé, excepté QU'IL Y A UN CADAVRE SUR LA TABLE!
Coffee : "Non, non, ce sont différents morceaux de cadavres recomposés en un".
Narrateur : Ah autant pour moi. J'ai tendance à m'emballer.
Coffee : "Aucun problème, l'erreur est humaine."
Coffee ouvrit avec précaution le couvercle de la boite qu'il ramenait si précieusement.
"Enfin, les voilà! Mon oeuvre va pouvoir vivre! monologua Coffee. Elles ont été dures à trouver celles-là. En comparaison, prélever le cerveau sur Kim Jong-Il ou la musculature de Batista, ça a été du gâteau. MIKE KNOX SERA VENGÉ PAR LA PLUS FORTE CRÉATURE JAMAIS IMAGINÉE PAR L'HOMME!!"
"Hé! C'est pas bientôt fini ce boucan, criait la voisine d'à côté, la même d'ailleurs que Coffee avait snobé"
"Désolé! *parlant moins fort* ma créature, qui portera le doux nom de Marcel IV, car il y a eu trois précédents échecs, viendra détruire Seth Rollins à chacun de ses matches! Je suis un génie! Reste plus qu'à lui attribuer les attributs de la cible à détruire!"
Cramponnez-vous, amis lecteurs, car effectivement, Coffee tint dans sa main LES COUILLES DE SETH ROLLINS !
"Quand j'aurai greffé les testicules de Rollins, j'électrifierai Marcel IV, et il prendra vie et sera programmé pour tuer Seth Rollins" (tin tin tin!!!!!)
Malheureusement, Coffee ne vit pas le seau de viscères, marcha dedans, glissa, et fit valser les coucougnettes dans tout l'appartement, finissant leur course folle sous l'imposante bibliothèque en chêne massif. Évidemment, le bras de Coffee était trop court pour les atteindre. Il se décida de se faire aider par un balai. Malheureusement, le succès ne fut pas attendu, les malicieuses parties étant définitivement bien planqué.
"Qu'à cela ne tienne! Je vais utiliser mon aspirateur!"
Aussitôt dit, aussitôt fait! Coffee récupéra les anciens bijoux de famille de la Castra-fiore, souffla un peu dessus pour faire tomber la poussière accumulée, se dit que bof finalement il prendra une douche avant de tuer et les enta habilement comme sa grand-mère le lui avait appris : une maille à l'endroit, une maille à l'envers.
Et puis vient le grand moment : actionner l'léectricité! Ça ne pouvait pas échouer, il avait pensé à tout : assez de sang de Gregory Helms, le foie qu'on avait promis à Jim Neidhart... Il avait pensé à tout!
Et tchac! Fit la manette quand le manager la descendit!
Et BOUM! fit le secteur.
ET MERDE fit la voisine!
Et oui, Coffee fit sauter toute l'installation électrique du XVème. Avec ça, la voisine était bien embêtée, comment faire pour prendre une douche chaude maintenant?
Elle alla réclamer famine à Coffee, la voisine.
"ET DIS DONC GROS CON!" fit-t-elle seulement habillée d'une serviette.
"abaagadabaaaa" lui répondit-il, admirant ses jolies formes.
"C'est toi qui t'amuse à jouer avec l'électricité! Bordel, j'ai un entretien avec la Wrestling Federation of Unemployment, moi! Comment je fais maintenant?!"
"Écoutez, je suis manager à la WFA, je vais voir ce que je peux faire"
"Y a intérêt!"

Siège Social de la WFA, 3 jours avant Cyber Sunday, 15h36

Fier de lui, Coffee lisait encore une fois la dernière une de Voili Voilou, le magazine des stars!
"Mickie James : la folle remontée à la surface! Mickie James a signé un CDI avec la WFA, la fameuse fédération de catch! Nulle doute qu'elle fera son apparition prochainement! De source sure, on parle même d'une intervention lors du prochain match des divas au prochain PPV.
En parlant de WFA, petite erratum : Mike Knox n'est pas gay. Nous avons eu la visite d'italiens très violents, mais absolument pas mafiosos, nous confirmant que Knox aime les femmes. Sinon Rollins est bien hermaphrodite."
Coffee but tranquillement son décaféiné, savourant sa victoire, se retourna et aperçut le nouveau cadre de son bureau : une magnifique paire de testicules humaines empaillés par Chuck Testa, symbole de sa réussite.


Gbacca a écrit:
PROMO POUR MIZOU !






2 Jours dans la vie du Miz





La soirée du vendredi avait bien commencé, WFA Raw avait été un succès, le public avait beaucoup applaudit et c’était là le principal pour The Miz. Il repensait au show à son impact grandissant auprès de la foule et cela suffisait à son bonheur à cet instant. Oubliée la rupture quelques mois plus tôt d’avec sa petite amie, ce qui lui avait donné l’idée de l’angle avec Kane dans le cimetière quelques mois plus tôt. Sentant une main sur son épaule, The Miz revient rapidement à l’instant présent. « Ça c’est bien passé ce soir, p’tit gars, lui dit HBK tout sourire, le public était vraiment chaud ! Depuis les départs des deux Chris c’est à nous d’assurer au sommet de Raw. On doit saisir la chance qui nous est donnée pour rester au sommet. J’ai aidé Kofi quelques mois plus tôt ça a failli porter ses fruits… maintenant c’est à ton tour. A toi se saisir ta chance, jeune loup » ! HBK portait un vieux jean crasseux, un T-Shirt grisâtre à peine en meilleur état, une paire de santiags sales et un vieux chapeau marron, qui semblait antédiluvien. Je comprendrais jamais comment une superstar établie comme lui, qui gagne temps d’argent peut s’habiller comme ça pensa Mike.
_ « Arrête de m’appeler p’tit gars, Shawn, bon sang ! Tu sais bien que j’aime pas ça, répondit Mike. En fait il s’en fichait mais c’était une sorte de jeux entre eux.
_ Promis p’tit gars, j’t’appellerais plus p’tit gars, répondit comme toujours Shawn avec un sourire malicieux aux lèvres et l’œil pétillant.
_ Tu viens boire un coup avec nous, lui demanda Mizanin, sachant pertinemment la réponse de son aîné.
_ Non, ce soir je pars tôt, je rentre voir ma femme et mes enfants ».

Mizanin le savait, mais il le demandait quand même. Shawn et lui ne se voyait pas très souvent, car vu son statut Shawn n’avait pas à partir faire les tournées des House Show avec la plupart des membres de l’équipe. Mike n’insista pas et salua Mickaels. Il se dirigea ensuite vers l’ascenseur, excessivement propre, comme le reste de l’hôtel. Une odeur de produits ménagers divers, de javel, mélangés aux parfums des employés et des clients embaumait l’hôtel, rendant le tout difficilement supportable. Le directeur de l’hôtel avait dû vivre dans un bouge puant durant sa jeunesse pour agir de la sorte avec son établissement, pensa Mizanin, ou alors il avait échoué ou eu vent d’un contrôle d’hygiène bientôt. La porte de l’ascenseur finit par s’ouvrir. Mike avait mal aux jambes, au dos, pas plus que les autres soirs. Ils étaient habitués à ces douleurs. Il avait appris pendant des années à vivre avec, plus ou moins bien. Mais cela ne l’empêchait pas de profiter de l’ascenseur pour s’économiser un peu ce soir. Comme il allait être resté en main event pour la première fois depuis qu’il était arrivé à la WFA, il était plus stressé que d’habitude, du coup il dormait moins, était toujours surexcité et anxieux, il voulait absolument bien faire. Il savait qu’une telle chance ne se présenterait pas deux fois et il ne voulait donc absolument pas ce raté. Il ne pouvait pas se le permettre. Il avait tant peiné à s’imposer comme un face dans la fédération, les gens ne le considérant souvent pas à sa place… mais la mayonnaise avait pris grâce à Freakin’Awesome et à l’intervention de Glenn Jacobs qui avait demandé lui-même de pusher son partenaire Tag Team plus haut dans la carte au travers d’une feud intense, dantesque et au final épique. Sa victoire dans un casket match à Wrestlemania 2, Mike ne l’oublierait jamais. Il n’avait pas encore oublié les sensations, les réactions du public… il n’avait rien oublié, pas instant. La porte finit enfin par s’ouvrir. The Miz tout à ses pensées écarquilla les yeux en voyant Philip à l’intérieur. Il avait été surpris. Le Straight Edge portait toujours ces fringues bizarres, mi-crades mi… ses fringues quoi. Lui aussi était tout sourire. « Ah c’est toi qui me retarde Mike.
_ Et oui Philip, faut croire que devenir challenger numéro 1 en même temps à lier nos destins ! Lui répondit Mizanin.
_ C’est pour ça que je serais le premier à avoir deux titres en même temps à la WFA, ajouta-t-il en souriant et en me laissant une place.
_ On manque de femmes dans cet ascenseur, plaisanta Mike en entrant, préférant éviter de répondre à la remarque du Punker qui était lui aussi très heureux de sa situation au sein de la fédération.
_ Tu l’as dit bouffi, répondit toujours en souriant Philip, j’suppose que les Divas sont encore en train de se pouponner avant de descendre au bar de l’hôtel.
_ Elles et Randall sans doute », répondit Mike déclenchant l’hilarité des deux hommes. Pour un buveur de pepsi, Philip était marrant. Il avait toujours une connerie à dire, un truc à la noix à raconter, surtout avant ou après un show, l’adrénaline sans doute, autrement, il était relativement distant. Hormis avec Bryan. Avant même qu’ils ne soient opposés au sein d’une longue feud ils semblaient déjà liés. Et la rivalité qui les avait opposés si longtemps n’avait fait que de les rapprocher. Comme Glenn et Mike. Une fois les rires disparus, le silence se fut quelques instants. Aucun des deux hommes n’avait grand chose à se dire visiblement ce soir, ils voulaient sans doute la même chose, se détendre avant de repartir courir les routes. Mike avait un programme chargé ce week end, entre le House Show de dimanche et les rendez-vous, avec son agent, et télévisuel le samedi. Mais il était The Miz, et cela ne l’effrayait pas. En fait si un peu. Les médias, il gérait, c’était amusant, rafraîchissant et comme il aimait bien faire le con, la télévision était l’endroit parfait pour passer un bon moment. C’était plein de cons qui pensaient que le con c’était lui… mais qui avaient besoin de lui pour combler leurs émissions complètement creuses. L’ascenseur s’ouvrit. Avant même de franchir la porte, des rires et des bribes de conversations complètement inintelligibles se faisaient entendre. Apparemment ils n’étaient pas les premiers à descendre ce soir là. Mizanin, toujours accompagné de Philip, avancèrent, ne croisèrent personne, la plupart des clients de l’hôtel dormant déjà ou étant toujours au bar, puis arrivèrent enfin à destination. Le comptoir était immense, la salle vaste et les deux serveurs, un vieux bouffi au teint rougi, sans doute un habitué de son propre établissement, accompagné par une jeune femme dont le haut du corps, le reste ne dépassant pas, était particulièrement avenant, et bien mis en valeur par un décolleté qui laissait deviner sans ne rien montrer. Bonne nouvelle, songea Mike, au moins le décor de ce soir serait plaisant à regarder, ça changeait des bouges de la semaine précédente.

Leur entrée ne laissant pas indifférent leurs camarades qui les invitèrent à boire un coup, les Dudley, Mike n’ayant pas encore retenu leurs vrais noms vu qu’ils étaient arrivés récemment, invitant Philip à boire de l’eau de vie locale avec eux. Ce dernier déclina l’invitation, non sans leur dire que s’ils buvaient autant qu’ils catchaient bien, ils seraient dans le Main Event pour des siècles et des siècles. Et d’un coup l’atmosphère s’alourdit. Beaucoup de Superstars vivaient mal l’arrivée des ex Superstars de la UHW, rachetée par le vrai patron de la WFA, son créateur, Rockbottom qui n’œuvrait depuis longtemps déjà plus que dans l’ombre et n’avait et tout le monde le savait, fait qu’en réalité signer un chèque qu’avait probablement demandé Y2Jeriko, Baptmann et Gbacca, instigateurs de la chose. Gbacca qui avait démissionné du bureau décisionnaire et qui était également l’agent de Mike ayant travaillé à cette acquisition, son poulain ne pouvait se permettre de critiquer la décision. A vrai dire il faisait parti des personnes qui étaient contentes de l’arrivée de nouvelles têtes. Philip était également heureux de l’arrivée de certains d’entre eux, il ne supportait cependant pas, comme d’autres lutteurs d’ailleurs qu’ils aient eu si rapidement droit à un match pour un titre là où d’autres, arrivés dès la création de la WFA, ou depuis quelques mois… n’y avait jamais eu droit. Une grande injustice à ses yeux et il n’hésitait pas à le reprocher aux deux intéressés. La tension redescendit d’un cran lorsque Dos Caras qui traînait au fond du bar offrit une tournée générale. Des fois il se prenait vraiment pour Del Rio celui-là. Un bon gars qui s’était vite intégré. Quoi qu’il en soit, Mizanin en avait assez de la compagnie des lutteurs et décida de s’installer au comptoir, sur un haut tabouret. Il n’était pas le seul à avoir eu l’idée, au milieu des badauds, plus ou moins rougis par l’alcool, des fans, puisque quelques-uns uns avaient pu entrer dans l’hôtel, se trouvaient Ted et Nick qui parlaient apparemment du temps où ils étaient champions par équipe, époque où ce titre n’était pas entre les mains de cinglés disaient-ils. Quant à Mike, il reporta son attention sur la serveuse qui s’était approchée de lui. De près, elle était plus belle que de loin encore. Elle avait deux grands yeux bleus, un sourire avenant, une bouche pulpeuse, des pommettes saillantes, un air pas farouche et mutin et une silhouette à faire pâlir certaines divas qui avaient eu recours à la chirurgie pour obtenir la même. « Bonsoir, dit-elle, que désirez-vous ?
La première pensée de Mike fut de répondre, vous, mais il se dit qu’il ferait bien d’éviter, du moins d’entrée de jeu. Approche trop directe pensa-t-il, surtout qu’elle avait visiblement une bague de fiançailles.
_ Un verre de votre meilleur whisky, finit-il par répondre, et encore un de vos charmants sourires, si ce n’est pas trop vous demander.
_ Je ne sais pas, elle fit mine de réfléchir, avant de sourire plus encore qu’avant, pour vous, je veux bien ». J’ai une touche pensa Mike, se ravisant en se rappelant que la jeune femme était serveuse et qu’elle était payée pour être aimable et pousser les clients à la consommation.

Un fan, acnéique à souhait, portant un T-Shirt à l’effigie de Christian s’approcha alors de Mike, accompagné par deux de ses compagnons. Ils semblaient plus âgés, mais le plus vieux ne devait toutefois pas avoir vingt ans. Ils s’assirent sur la gauche de Mizanin. Rencontrer les fans c’était bien, mais pas le soir au moment de se détendre, ils voulaient toujours parler catch. Mike en vînt à regretter de pas avoir commander une bouteille de whisky et avoir passé la soirée à jouer à la Playstation dans la chambre de Cody. Pas mal de monde avait répondu présent ce soir là puis qu’ils démarraient un tournoi d’un jeu dont il n’avait jamais entendu parler. C’était toujours mieux que de devoir répondre aux fans. Mais peut-être seraient-ils brefs, ou ne demanderaient-ils qu’un autographe, ou mieux rien du tout, s’ils ne l’aimaient pas. Mike, de par sa gimmick, avait l’obligation d’être gentil avec les fans en toute circonstance sous peine d’amende. C’était grâce à eux qu’il était pushé il le savait… mais parfois il avait envie d’être tranquille. Quoi de plus naturel, songeait-il. Après avoir commandé leurs boissons et que la serveuse lui eût rapporté la sienne, sans qu’il ne fut encore d’humeur à flirter avec elle, qui n’en avait plus le temps à cause des autres clients de toute manière, le plus jeune et le plus proche de la bande, qui en plus d’être plein d’acnés avait la face porcine, s’adressa à lui. « J’veux pas vous vexer, m’sieur, mais tu vas le faire quand même devina Mizanin, mais je pense que vous auriez dû perdre face à Christian.
_ Et pourquoi ça ? Demanda Mike du ton le plus calme possible.
_ Parce que vous êtes moins fort que lui, affirma le gosse qui ne lui avait ni dit bonsoir, ni s’était présenté, ni ne l’avait un peu flatté avant de devenir désagréable.
_ Ce soir là j’étais le plus fort, expliqua Mike, le match a été serré.
_ J’pense que vous avez triché, moi, affirma le gosse, qui n’avait visiblement, pas encore compris que le catch était truqué.
_ Non. J’ai trop de respect pour Christian, répondit Mizanin qui devait absolument coller au kayfabe, bien que pour cette phrase là ce ne fut pas compliqué.
_ Vous ne bâterez pas HBK, Christian, lui, il aurait pu, affirma le gamin, péremptoire au possible, en plus dans Freakin’Awesome vous étiez le maillon faible. Moi j’étais pour Kane à Wrestlemania, parce que même s’il était méchant, vous j’vous aime pas ». Mike prit une grande respiration, avala cul-sec son verre, en commanda un autre puis reporta son attention sur le gosse. « T’as quel âge p’tit ?
_ Treize ans m’sieur, pourquoi ?
_ Pour rien… simplement à ton âge on ne devrait pas traîner les bars à cette heure-ci, déclara Mike, vous devriez l’amener au lit les gars, ajouta-t-il pour les deux personnes qui l’accompagnaient. Par chance la remarque gêna visiblement la bande et un des plus âgés accompagné le plus jeune vers la sortie. L’autre, un grand tout sec, jean délavé, T-Shirt à l’effigie de Bryan prit la place laissée vacante par le gamin. « Alors ça fait quoi d’avoir emmener Glenn Jacobs vers la sortie, demanda-t-il, ses yeux noirs et son sourire narquois traduisant la fierté d’avoir posé cette question.
_ Je ne l’ai pas poussé vers la sortie. Glenn m’a proposé de me pusher au travers d’une grande feud qui mettrait fin à notre équipe définitivement, expliqua Mike. Il voulait que je prenne mon envol.
_ C’était une bonne feud, vraiment, dit le fan, hum au fait j’m’appelle Tom.
_ Enchanté Tom, moi c’est…
_ Mike, je sais. Votre feud, grandiose et votre match Wrestlemania ! Excellent… mais je m’attendais pas à ta victoire. Ça te gêne pas si je te tutoie.
_ Non.
_ Génial.
_ Glenn avait besoin de prendre un peu de vacances, expliqua Mike.
_ Vous devez l’aimer Glenn non, après ce qu’il a fait pour vous, demanda Tom.
_ Autant que The Miz déteste Kane, oui, affirma Mike. Si jamais je parviens à réussir à la WFA, ce sera en très grande partie grâce à lui. Il m’a propulsé vers les sommets.
_ Bon, j’vais pas t’embêter plus longtemps et puis on a bien vu que le p’tit t’embêtait. Tu veux bien signer trois autographes quand même ?
_ Avec plaisir ».

La soirée avança, Mike fêta son futur Main Event de PPV en offrant une tournée générale, puis ce fut le tour de Ted, puis de Dolph. La suivante fut offerte par la jolie serveuse. Ils n’étaient plus que cinq ou six à ce moment là. Mais Mike n’aurait su dire qui. Il avait la tête embrumée, il était de très bonne humeur et l’alcool le rendait encore plus heureux. Le reste il l’oublia… et comment la serveuse se retrouva dans son lit, ça aussi il l’oublia. S’il avait fait quelque chose avec elle durant la nuit, il l’oublia aussi, probablement pas toutefois vu son état. Par contre quand il se réveilla… il n’oublia pas, malgré sa gueule de bois qu’il avait déjà une heure de retard pour son rendez-vous avec Gbacca.



Grâce à quelques médicaments, il avait pu quitter l’hôtel rapidement, non sans regretter d’avoir oublié la fin de sa nuit. Il était trop tard de toute manière. Le chauffeur affrété par la compagnie, Mike ayant un emploi du temps différent des autres ce jour là, n’ayant pas à prendre le bus avec le roster de Raw, un grand type, basané, très mince qui fumait comme un sapeur paressait inquiet. Lorsqu’il vit arriver Mike avec ses bagages, qu’il avait fait à la va-vite en souhaitant ne rien oublier, il jeta sa cigarette par terre, ouvrit le coffre, la portière arrière et s’installa derrière son volant. Le trajet allait être long compris Mizanin. Il eut raison. Pas un mot rien. Mike en profita pour prolonger sa nuit. Il aurait besoin d’énergie pour le tournage de l’émission et pour discuter avec Gbacca. Après le rachat de la WWE par la WFA, les dirigeants de cette dernière avaient mis en place un système de management individuel afin que les lutteurs n’aient qu’à se concentrer sur la lutte. Cela avait ses avantages et ses inconvénients… mais travailler avec ces managers qui prenaient une part des fruits du travail des lutteurs mais ils n’avaient pas le choix. La WFA avait racheté petit à petit la plupart des compagnies de catch, et la plus insignifiante était souvent une filiale de la toute puissante maison-mère. Il avait fallu si faire même si cela n’avait pas toujours été facile. Parfois les managers arrêtaient la collaboration sans prévenir, certains lutteurs comme Cena ou Mysterio avaient du mal à accepter de se faire représenter et n’étant bien souvent plus vus à l’écran. Les cartes avaient été partiellement redistribuées. Le rythme légèrement réduit que subissait les lutteurs par contre avait permis de décroître les blessures des athlètes, mais aussi de diminuer l’usage d’anti-douleurs. Il s’agissait là des points positifs de la réforme, en plus que Breakerland était une nation dont la principale préoccupation était le catch, leur assurant une renommée exceptionnelle. Le revers de la médaille était la diminution des revenus et la délocalisation des USA. Mais cela importait peu, songea Mike, en s’endormant. Lorsqu’il se réveilla l’air froid de l’hiver le saisit. Le chauffeur venait d’ouvrir la porte. Ils étaient dans le parking du WFA Building Center. « Nous sommes arrivés, monsieur, déclara le conducteur. Je vous attends ici. Vu que nous sommes en retard… puis-je être indiscret »
_ Faîtes donc.
_ Vous pensez que vous serez revenus avant rapidement ou…
_ Vous pouvez aller manger, répondit Mike en souriant, il faudra que je me restaure aussi. Avec un peu de chance je me ferais inviter par Gbacc’. Enfin il est assez radin… on a le temps avant d’aller aux studios d’enregistrements.
_ Merci monsieur.
_ Rendez-vous ici autour de 15 heures. Ça vous va ?
_ Oh oui, m’sieur, j’vais pouvoir manger avec mes filles aujourd’hui, répondit-il très enthousiaste, c’est l’anniversaire de la petite… alors… merci » !

Mike ajusta ses lunettes noires, afin de cacher sa gueule de bois, revenues au galop au mauvais moment. Il laissa là le chauffeur qui téléphonait à sa famille. Il se dirigea vers l’entrée de cet immense bâtiment dont la pointe était cachée sous un brouillard épais. Mike se demanda alors s’il préférait passer pour un imbécile à porter ces lunettes ou s’il assumait mieux de montrer qu’il avait bu. Gbacca lui demanderait de retirer ses lunettes de soleil, il n’aimait pas ne pas voir les yeux de son interlocuteur. « Les yeux sont l’océan qui reflète l’âme », disait-il tout le temps. Mike retira donc ses lunettes en entrant. La jolie blonde de l’accueil, une de ses conquêtes passagères du reste, mais pas qu’à lui, avait-il appris récemment, lui offrit son plus grand sourire. Elle était toujours très jolie dans son ensemble chemisette-tailleur blanc sur noir. Elle lui ouvrit les portes sécurisées sans discuter, semblant elle-même fort occupée à parler avec sa collègue. Mizanin étant déjà en retard il ne s’attarda pas. Il se dirigea vers l’ascenseur. Il entra. Ce jour là Kozlov était le portier. Encore une mesure de l’époque où Gbacca et Lionsault co-dirigeaient la WFA. Mesure qui avait beaucoup plus aux actionnaires du reste. « Un catcheur qui ne lutte pas, est un employé qui ne chôme pas » avaient-ils dit. Du coup, les sans feuds comme ils les appelaient avaient été contraints de faire divers jobs. Cette semaine, Kozlov était tombé sur Groom. « Etage m’sieur ? Demanda-t-il de sa voix grave.
_ Douzième, Oleg ». Ce dernier appuya sur le fameux bouton et commença à faire à la bouche la musique d’ascenseur. Il s’agissait, avait-il dit une fois que Mike avait posté la question, d’un air de saxophone très fameux dans son pays. Mizanin n’avait pas cherché plus loin. En observant la superstar, il se dit qu’il était chanceux finalement. Et aussi qu’Oleg avait massacré la tenue de groom qui avait explosé à cause de sa musculature. Mais Mike ne se risqua pas à lui faire la remarque. Après une longue ascension, qui mit l’air stupide et extrêmement répétitif de Vladimir dans la tête de Mike, l’ukrainien ouvrit la porte de l’ascenseur. Le douzième étage était réservée aux « bêtes de foire » de la WFA, à savoir les types les plus bizarres et incontrôlables de l’entreprise, MCTIB, Panda, ECF et Gbacca. Mike avait appris à ne jamais regarder ce qui se passait dans ce couloir maudit, ni rien entendre. Le dernier qui l’avait fait, R-Truth, avait littéralement pété les plombs et voyait des Little Jimmys partout. Mike pensait qu’il s’agissait d’une storyline, d’une gimmick, mais non, il était simplement resté un jour entier, par défi apparemment, ou pour obtenir une feud, personne ne le savait vraiment et son esprit était parti. Certaines mauvaises langues rétorquaient que Ron n’avait jamais eu d’esprit, Mike n’en faisait pas parti. Il était obligé de fréquenter cet étage, il savait ce qui s’y passait. Peut-être est-il encore en train d’essayer de séduire Stacy, pensait Mike, Gbacca avait pris la fâcheuse habitude d’oublier qu’il n’avait aucune chance face à George Clooney. Ce à quoi il rétorquait, que dans Gbacca, il y avait G. Dans George aussi, affirmait à chaque fois Mike, mais cela ne changeait rien à l’obstination de son manager qui n’avait aucune technique d’approche crédible. Mike colla son oreille contre la porte. Apparemment Gbacca chantait.

« Au chomdû, chantait-il, m’exposer un peu plus au chomdû, quand le travail n’y est plus, brûler tout pôle emploi, et exploser de joie ». Le chant cessa. « Mouais c’est pas mal… mais c’est vieux déjà ça… faudrait que je trouve quelque chose de plus récent. Ouais mais… non l’autre jour j’suis tombé sur direct star j’avais l’impression qu’ils passaient les chansons en 8 bits mais non en fait… » Mike n’entendit plus rien. Il allait entrer quand ça reprit. « Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, L’chômage en ce temps là, il n’existait même pas. Les salaires augmentaient… ouais non personne n’est dupe, de tout temps on s’est fait arnaquer. Bon et qu’est-ce qui fout l’autre con. Si ça continue j’vais demander à ce qu’on échange sa place avec celle de Seth ». D’instinct, Mike sut qu’il était temps d’entrer. Il frappa à la porte. Gbacca lui répondit rapidement d’entrer. Le bureau de Gbacca, il le connaissait par cœur. Plutôt petit, il n’avait rien d’un bureau. Il s’y trouvait un lit, pour le cas où Stacy change d’avis disait-il, un ordinateur, des jeux divers et variés, une grande tv, une playstation 3, d’autres jeux, une grande tv, des blu ray, des dvd, et un ensemble hi-fi dernière génération, payée par la WFA. Et enfin, dans une alcôve, un bureau derrière lequel se trouvaient de grandes fenêtres ainsi qu’un balcon, menant à son annexe, plus vaste que son bureau, qui s’avéraient être le « poil de cul barbelé » repère d’alcooliques notoires et de Sheamus, au grand dam de son manager d’ailleurs. A cet étage-ci toutefois, c’était logique. Gbacca portait un T-Shirt blanc « Catchbreaker.fr » et à en voir le pantalon sur son lit, devait être en caleçon derrière son bureau. Plus rien n’étonnait Mike dans ce bureau. Gbacca tentait d’afficher une mine sévère. Son visage rondouillard le trahissait cependant puisque même en colère, il révélait sa bonhomie naturelle. « C’est à cette heure-ci qu’on arrive Mizanin ? Demanda-t-il d’un ton qui se voulait agressif.
_ Oui m’sieur, mais j’étais passé pour vous acheter les CD de Pink Floyd remasterisés. Mike les avait depuis longtemps en sa possession mais il attendait le moment propice pour tenter d’acheter son manager. Ce moment était donc venu.
_ Bien bien… vous êtes excusés Mike. Bien parlons peu, parlons bien. Si je vous ai donné rendez-vous c’est pour parler de l’émission de ce soir. Vous verrez ce Thierry Archicon est comme son nom l’indique. Mais comme il fait parti lui aussi de la famille de Djay Backa on était obligé de passer par son émission.
_ Vous inquiétez pas, je serais à la hauteur.
_ Je sais ça. En fait je t’avais demandé de venir à 11h30 pour qu’on aille boire l’apéro… il est 13h00 on peut toujours y aller !
_ C’est pas obligé, insista Mike qui n’avait pas envie de reboire aussi rapidement après sa mésaventure de la veille.
_ Personne n’en saura rien t’inquiète ! On va aller au poil de cul barbelé. Je sais bien que je t’ai ordonné de pas faire le con du tout en ce moment, afin de t’assurer une place durable dans le Main Event. Mais boire un coup de temps en temps, ça fait pas de mal. Ça va te détendre avant l’émission de ce soir.
_ Mais… c’est à dire que…
_ Quoi ? T’as bu hier soir ?
_ Mais non, s’énerva Mike qui mentait très bien, il le savait et ne voulait surtout pas révéler la vérité à son manager. C’est juste que comme je n’ai pas le droit… mais bon, pour vous faire plaisir alors. Et un peu seulement, faudrait pas exagérer. La dernière fois…
_ Je m’en souviens pas de la dernière fois, affirma Gbacca, songeur.
_ Moi non plus, répondit Mike et c’est bien ce qui m’inquiète… »


Quelques heures plus tard dans les coulisses de l’émission « Tout le monde en jacte » de Thierry Archicon. The Miz commence peu à peu à se remettre de son apéritif avec son manager. Il ne se souvient pas ce qu’il a bu, ni en quelle quantité et se rappelle encore moins comment il a fait pour réussir à venir jusque dans les studios d’enregistrement du show. Mike était en pleine séance maquillage au moment où il parvenait à comprendre ce que les personnes autour de lui disaient. Sa tête lui faisait un mal de chien malgré l’ingurgitation auparavant, d’après le verre qu’il voyait à ses côtés, du remède de Gbacca en cas de grosse grosse cuite. Les maquilleuses et coiffeuses de l’émission discutaient. Apparemment Mike était le dernier à passer vers elles. Les deux femmes étaient plutôt jolies, minces, les traits tirés, le visage plutôt pâle. Elles semblaient extrêmement lasses, mais se forçaient visiblement à sourire. « Thierry était encore odieux tout à l’heure, disait celle qui était vêtue dans un ensemble jupe-tailleur rouge et noir. Il a manqué gifler une danseuse.
_ Et tu sais ce qu’il a dit à Cynt’ ? Demandait la deuxième, en robe à fleur, ruban dans ses cheveux aussi blonds qu’étaient ceux de la première.
_ Non qu’est-ce qu’il a dit ?
_ Soit plus salope que d’habitude ce soir ! Expliquait-elle en prenant une moue exagérément exaspérée. Tu te rends compte. Tout ça pour l’audimat. Paraît que ce soir vu les invités il va tailler dans le gras au montage. Faut dire que… quoi ? Demanda-t-elle en voyant sa collègue pointé Mizanin. Mince, il s’est réveillé. Tu crois qu’il m’a entendu.
_ Sûrement pas, déclara celle qui devait être la coiffeuse puisqu’elle saisit une brosse et une paire de ciseaux. T’aurais vu dans l’état dans lequel il est arrivé. Et encore lui c’était rien. Mais son manager là… un petit gros. Et moche en plus. Il a rien pour lui à part l’argent qu’il gagne en manageant les lutteurs. Paraît qu’il est connu dans le milieu du catch aussi. Enfin bref, le pauvre garçon, il m’aurait presque fait pitié. Presque tu vois. Parce que bon vu les fringues qui portaient je me suis dis qu’il devait pas gagner si bien sa vie que ça. Donc bon, pas de pitié pour les pauvres. Ils étaient complètement bourrés ces cons là. Mais à un point t’imagine même pas.
_ Faut dire qu’il y a de plus en plus d’invités qui arrivent bourrés à l’émission de Thierry, affirma la maquilleuse en s’emparant de son matériel.
_ Paraît que son manager lui a donné un remède maison contre la gueule de bois.
_ Et l’autre, là le petit gros il est où du coup ?
_ J’sais pas. D’après Marie il doit errer quelque part dans les coulisses. Au buffet il paraît.
_ Il est encore en train de boire » ?

Toutes leurs expressions exagérées, maniérées au possible, plus encore que leur discussion exaspérait Mizanin. Mais il savait que Thierry Archicon n’avait pas besoin qu’on s’en prenne au personnel pour être exécrable et Gbacca avait dû lui donner la consigne de se montrer aussi aimable qu’un politicien en campagne tentant de brosser dans le sens du poil son électorat. The Miz qui recouvrait ses esprits se força donc à arborer un sourire de circonstance.
_ « Vous allez bien monsieur… euh… Mizanin ? On vous rafraîchit la coupe et le teint ? Demanda la coiffeuse.
_ S’il vous plaît oui.
_ Votre manager là, il gagne bien sa vie ? Demanda la maquilleuse.
_ Pourquoi il vous intéresse ?
_ Leena à toujours eu un goût prononcer pour les désespérés. Elle dit qu’avec eux elle est sûre de pouvoir les plaquer quand elle est veut et d’en faire ce qu’elle veut le reste du temps. Surtout ceux avec un physique ingrat !
_ Mathilde ! S’écria Leena, faussement gênée visiblement.
_ J’suis désolé de vous le dire, mais il n’est pas désespéré en plus d’avoir un caractère de merde. Et puis honnêtement j’ai l’impression qu’il a une double personnalité. Autant dans WFA City il semble très bien, avoir une bonne situation… autant j’ai l’impression qu’il a une deuxième vie nettement moins agréable. Je ne saurais pas dire comment ça se fait… enfin il y en a bien qui pensent que je suis un heel en dehors de WFA City.
_ Le monde est vraiment fou », déclara trop solennellement pour avoir compris le sens du mot heel, la dénommée Mathilde. S’en suivit une conversation trop superficielle pour que la décence permette à The Miz d’assumer de la transcrire. Car en tout catcheur sommeille une midinette, un métro sexuel, enfin quelque chose de pas assez viril pour faire superstar.

Mizanin, en tant qu’invité catch, n’avait pas à subir la totalité des enregistrements. Il arriva ainsi après les interviews de la chanteuse Lorifer, du journaliste Erick Zemoux, du comédien Gérard Deuxfoisdeux et du comique Franck Budosc. Il ne restait que Karl Legarfield, grand couturier à passer après Mizanin. Mike, en costard cravate, afin de bien représenter la compagnie fit son entrée sous les applaudissements nourris de la foule. Une partie des invités fit de même. Des chants, The Miz for Next WFA Champ’ rugirent dans la salle toute acquise à sa cause. L’importance de la WFA dans la ville était vraiment impressionnante. Mizanin était vraiment heureux en cet instant. Sa popularité croissait et son travail en dehors des caméras de la WFA, pouvait, il le savait, lui permettre de toucher le graal c’est pourquoi il se pliait volontiers à l’exercice médiatique. Mike serra la main de Lorifer, svelte, robe rouge qui ne laissait guère place à l’imagination, sourire brillant figé, implants mammaires, puis celle de Zemoux, crâne dégarni, tête de fouine, regard en coin, sourire auto-satisfait, costard bien taillé, une sorte de Jericho devant les écrans, sauf que Jericho jouait un rôle lui. Deuxfoisdeux refusa de tendre sa main. Ce dernier faisait sans doute deux mètres cubes comme son nom l’indiquait. Il portait un pantalon noir trop large pour lui et un maillot blanc tâché de sueur. La grande classe en somme. Mizanin se dirigea ensuite vers Archicon, sourire ultra-brillant, complètement faux, air hyper sûr de lui, veste noire, pantalon noire, esprit noir. Ce fut ensuite le tour de son acolyte, Laurent Bouffie, assez grand blond, petit sourire en coin, œil vif, pull quelconque. Franck était lui dans une tenue décontractée, yeux pétillants, sourire plus vrai… quant à Legarfield il était vexé de passé après Mizanin et ne laissait transparaître que mépris derrière ses lunettes noires. Mizanin gagna ensuite sa place, à côté de la chanteuse, en face du comique. Archicon attendit que le silence se fut pour commencer.

« Alors Laurent, tu connais The Miz ?
_ Non jamais entendu parlé, déclara-t-il rapidement, déclenchant les rires de tout un chacun.
_ Sérieusement Laurent, insista Thierry.
_ Mais oui je le connais, c’est le mec qui se fait passer pour sympa au catch alors qu’en fait c’est un gros connard. Enfin c’est ce qu’on m’a dit, t’en penses quoi gamin ?
_ Connard je dis pas, répondit Mizanin, gros j’en doute ». Lui aussi déclencha l’hilarité, à la joie, contrairement à ce que s’était attendu Mike de Bouffie qui semblait apprécié avoir trouver quelqu’un pour lui répondre, avec humour.
_ Vous connaissez l’émission Mike, demanda Archicon.
_ Non, jamais entendu parler. Répliqua du tac au tac Mizanin, avec un sourire en coin, à la grande joie du public.
_ Un partout Thierry, fit alors Franck.
_ Vous manquez pas de répartie The Miz. Vous pensez que c’est grâce à ça que vous avez récemment grimper les échelons ? Demanda Thierry.
_ Non, je le dois à un travail acharné et à quelques matchs qui ont… »
Mike fut alors interrompu par deux coups de feu, issus des tontons flingueurs.
« On va voir ton ascension, on se tutoie parce que c’est plus sympa, à travers ce mini reportage fait nos équipes ».
Le reportage passa alors sur un écran. Alors que le public regardait les images, des invités demandaient de l’eau, ou allait aux toilettes. Tandis que la chanteuse à ses côtés lui demanda dans l’oreille si ses muscles étaient aussi bien faits qu’ils en avaient l’air. Mizanin lui proposa de toucher elle-même pour vérifier. La jeune femme passa sa main sous sa chemise et vu son sourire fut satisfaite… mais son geste fut repéré par Bouffie.
_ « Hey Thierry, j’veux pas dénoncer mais y’en a qui s’tripotent pendant le reportage ! T’as pas honte Lorifer !
_ Non, ça fait le coup, sourit-elle tout en rougissant.
_ Moi aussi j’peux toucher » ? Demanda alors Franck.
Looove Boooaaat se mit alors à résonner. Il était l’heure de la pause bisous compris Mike. Mizanin se leva, Franck lui sauta dessus et ils débutèrent un slow passionné à la grande joie du public, des invités réceptifs à l’humour et de l’animateur. Lorsque la musique cessa chacun reprit sa place comme s’il ne s’était rien passé tout en riant beaucoup.
_ « Bon au moins on sait comment tu t’y es pris pour arrivé là où t’en es ! Déclara Bouffie.
_ Non, danser avec des hommes ne m’a rien rapporté jusqu’à présent Laurent. Mais si ça vous à rapporter à vous, tant mieux, répondit Mizanin.
_ C’est parce que tu danses mal ça petit, ajouta Bouffie avec un sourire en coin.
_ L’année dernière les fans de la WFA, le coupa Thierry, ont voté pour votre association avec Kane comme meilleur équipe de l’année, malgré ce qui s’est passé par la suite.
_ Pour être honnête je pense que les différentes boutures de The Lord and The Beast auraient dû gagner. Ils ont porté la division par équipe tout au long de l’année. Après… je ne vais pas me plaindre de la popularité de notre association. Nous sommes plus réglos que l’étaient Regal et ses partenaires, et notre association avait un côté Bud Spencer et Terrence Hill qui plaisaient bien aux fans. Et je suis reconnaissant pour ça. A eux et à Kane… s’il n’avait pas pété les plombs je n’aurais pas eu l’occasion de le battre à Wrestlemania dans un match du cercueil épique. Et c’est le soutien des fans tout au long de cette rivalité et cette victoire à Wrestlemania qui m’a permis de me lancer vers les hautes sphères.
_ Vous pensez pouvoir battre HBK, demanda Thierry. Il est nettement meilleur que vous, non ?
_ Je viens d’un show de tv réalité, j’en porte encore l’étiquette et beaucoup de gens pensaient que j’étais un incapable sur le ring. Une fois encore ma performance à Wrestlemania et récemment face à Christian ont montré que ces gens se trompaient. Après je suis conscient que je ne peux pas plaire à tout le monde, mais malgré tout, je pense qu’eux aussi peuvent admettre que j’ai mes chances face à HBK. Shawn est probablement le meilleur lutteur de tous les temps. Il est vif, rapide, technique et a une vista incroyable. Ma chance c’est que j’ai l’habitude de lutter contre des gens qui se comportent aussi mal que lui et de gagner… moi aussi je sais m’adapter et puis je pense que le public choisira une stipulation qui me favorisera à Cyber Sunday. Et puis Shawn n’est plus tout jeune… il est donc déclinant. S’il avait été au meilleur de sa forme, honnêtement, sans tricher je ne crois pas que j’aurais pu le battre, même si ça me fait mal de l’admettre. Pour le moment je n’ai pas le bagage d’un HBK et je ne l’aurais peut-être jamais. Mais je n’abandonnerais pas, je lutterais contre vents et marées grâce au soutien des fans ». Après cette dernière envolée, le public se met à nouveau à chanter afin d’encourager The Miz.
_ « Il y a toujours une ambiance comme celle là, autour de vous dans les stades ? Demanda Thierry.
_ Toujours non. Souvent oui. Mais pas depuis si longtemps que cela, avoua Mizanin.
_ Bien maintenant, on va passer à l’interview « avec des si » ». Un jingle fut lancé une fois ce dernier terminé, le présentateur repris. « Si vous n’étiez pas The Miz, quel catcheur voudriez-vous être ?
_ Kane probablement.
_ Pourquoi ?
_ Parce que ce type a une magnifique carrière et a su rester humble et a permis de lancer plusieurs gars dont je fais parti. Quand je serais plus âgé j’espère devenir un de ces mecs capables de transmettre à la génération suivante.
_ Si vous étiez un mauvais garçon dans le catch, qui voudriez-vous être ?
_ Jericho, c’est probablement le meilleur dans ce qu’il fait… être un connard.
_ Si vous étiez à la place des patrons de la WFA qui renverriez vous ?
_ Je ne sais pas… peut-être Shane O’mac, pour me venger du coup qui a mit fin à Freakin’Awesome… même si du positif en est venu, mais surtout pour lui montrer ce que ça fait de se faire virer comme un malpropre. Et je réengagerais Stone Cold juste pour le faire chier !
_ Si vous deviez monter un clan comme l’a fait Alberto Del Rio qui engageriez vous ?
_ Christian, Sheamus, Punk, Batista et les deux SMAC probablement.
_ C’était The Miz, dans tout le monde en jacte mesdames et messieurs ! Bonne chance demain, et bon voyage ce soir » !


La nuit avait été courte, entre l’avion et le taxi… et le stress. Il restait au Miz moins de vingt quatre heures avant son Main Event… avant son premier match pour un titre majeur. Il s’était levé, livide, lavé, pensif, avait petit déjeuné, maladif, puis s’était dirigé comme un Zombie, écouteurs sur les oreilles dans le bus qui conduiraient les superstars qui participaient au Main Event vers le stadium. Son manager, lui avait en plus collé Seth Rollins dans les pattes. Il avait exigé que Rollins fasse le voyage auprès du Miz, avant qu’il puisse ressentir l’atmosphère d’un PPV WFA. Il devait ensuite voyager en coulisses, puis s’adresser aux anciens afin de glaner des conseils. Gbacca avait exigé cela de Mizanin aussi c’est ça lui avait plutôt réussi, du coup, même s’il n’avait pas envie, ce jour là, de se retrouver à être suivi comme son ombre durant quelques heures, il comprenait ce que faisait son manager. Par chance, durant le déjeuner lorsque Mizanin avait demandé à Colby de son vrai nom, si cela le dérangeait s’il ne parlait pas, il avait fait signe que non. Ce dernier avait du mal à accepter la gimmick hors des sentiers battus que lui avait donné Gbacca, mais d’autres avaient réussi dans ce rôle avant lui. Le trajet allait durer trois heures. Beaucoup trop de temps. The Miz décida d’écouter de la musique afin d’essayer de se rendormir. Il s’agissait là du seul moyen de s’assurer de l’utilité du long et ennuyeux moment qu’était le transport qui faisait trop souvent au goût de Mike parti du quotidien des superstars de la WFA. Après quelques chansons, il s’endormit. Lorsqu’il se réveilla, ils étaient presque arrivés. La musique résonnait toujours dans ses oreilles, il n’y prêta pas attention. Il retira les écouteurs, éteignit son mp4, tendit les bras, bailla, s’étira une fois de plus, puis après avoir réussi à mettre définitivement les yeux en face de leurs trous et de maintenir les paupières ouvertes, il tendit l’oreille afin d’écouter de quoi parlait Seth Rollins à ses côtés. Il discutait avec Punk. Ils s’amusaient visiblement à savoir laquelle des divas dans le bus s’était endormie dans la position la plus plaisante à regarder. Ils parièrent ensuite avec le prochain qui recoucheraient avec Kelly Kelly. Mizanin avait perdu à ce jeu qui circulait depuis la création de la WFA contre Ziggler il y a quasiment un an. Néanmoins ce jeu n’était pas tellement amusement car le perdant finissait souvent par coucher lui aussi avec la fille. D’autres proies étaient plus intéressantes selon Mizanin. Le bus arriva près d’une grande salle de sport réservée ce jour là aux superstars de la WFA. Mike s’entraîna plus de deux heures ce jour là, repoussant la fin de son entraînement jusqu’au dernier moment afin de ne pas avoir à penser à la suite. Le sport avait l’avantage d’accaparer toutes les pensées, grâce à la concentration nécessaire à sa pratique dans de bonnes conditions. Il devait être prêt pour ce soir, il devait être en forme. Il espérait n’avoir pas trop puiser dans ses réserves ce matin mais il était trop tard pour revenir en arrière désormais. Le repas du midi allait être consacré aux discussions avec HBK et les bookers quant aux choix du vainqueurs et des grands spots… les managers étaient exclus de ces discussions mais pour la première fois, cela n’enchantait pas forcément Mike.


Le restaurant dans lequel Mike mangeait était réservé à tout le staff de la WFA. Il était très grand, les murs blancs, rideaux pourpres, comme les nappes et le dossier des chaises. Trois salles dont une à l’étage, accueillaient les clients. Mizanin était dans la salle composée de six tables pour vingt cinq couverts environ, qui se trouvait au-dessus. Un petit ascenseur permettait aux serveurs, des types tout sec, cheveux ras, très souriant, de noir et blanc vêtus d’apporter mets et boissons aux différentes tablées. Mike était nettement moins stressé que le matin même. Il dégustait, ses pâtes et compléments alimentaires avec envie. Des sucres lents, c’était tout ce à quoi il avait droit en ce jour, ainsi qu’un désert en bonus. A sa table, sur sa gauche, Baptmann, Headbooker à la WFA, en face de ce dernier Y2Jeriko un autre Headbooker et en face de Mizanin, HBK. Les quatre hommes étaient en costume cravate, très élégant, ceci afin de représenter au mieux le standing de la société. Les Headbookers avaient droit au même menu que les deux lutteurs, ces derniers refusant de bien manger devant les superstars qui feraient un des Main Event du soir par délicatesse. « Surtout ce soir, vous devez assurer le show les gars. Commença Y2Jeriko.
_ Smackdown a été bien doté en superstar et le match de championnat et le Jericho contre Christian seront sûrement les matchs vedettes de ce show mais… vous ne devez pas vous faire éclipser, ajouta Baptmann.
_ Il faut pas que le public ait la sensation qu’il y ait un A et B show, confirma Y2’.
_ Donc vous devrez offrir un Five Star Match ce soir, si possible, enchérit Baptmann.
_ Vous commencerez le match plutôt doucement, pour augmenter la tension petit à petit. Vous résisterez bien sûr à plusieurs finishers… tous les deux ! Il faut que la tension monte dans la foule ! Expliqua Y2’
_ HBK on compte sur toi pour montrer que Miz est crédible dans le Main Event. Toi tu as battu Jericho deux fois… tu as gagné le Royal Rumble, gagné une feud épique contre Kingston il y a quelques mois, et tu es Shawn Michaels… donc tu es naturellement crédible, insista Batou.
_ Pas de soucis les gars, répondit Michael, Mike est un bon p’tit gars, il écoute bien. Et puis cette histoire de New School contre Old School a l’air de vraiment bien prendre, c’est bon pour nous ça.
_ Oui, ça permet de rééquilibrer l’attention du public, surtout des jeunes, c’est bien, confirma Batou. Ce PPV sera mon dernier en tant que HB… donc je compte vraiment sur vous les gars. Et pour maintenir la surprise, je ne vous dirais pas si Orton interviendra dans le show et s’il interviendra contre vous. Tout ce que vous devez savoir c’est qu’en cas d’intervention, il prendra le titre grâce à son MITB ». Les deux lutteurs acquiescèrent avant que Baptmann reprenne. « Bien. Venons-en au déroulement du match maintenant. Y2’ à toi de jouer.
_ Alors, fit ce dernier, on a discuté avec vos deux managers et on est tombé d’accord. Comme je vous l’ai dit, vous démarrerez tranquillement, avec du matwrestling, de la provocation, des échanges de coup simples, plutôt lent, pour faire monter la pression petit à petit. Surtout, vous essayez d’impliquer le public au maximum dès le départ. Ce sera ton rôle ça Mike. HBK lui se contentera de te provoquer toi. Quant à toi, n’hésite pas à te moquer non plus. T’es un top face, mais t’es pas tout lisse.
_ Pas de problème, fit Mike.
_ Bien. Ensuite HBK dominera le match, vous vous adapterez en fonction de la stipulation choisie. Là vous essayez d’accélérer la rencontre, le plus possible, HBK doit enchaîner rapidement. Et il finit par un Sweet Chin Music. Soit tu passes à côté de la table Miz, soit au dernier moment tu iras empêcher Shawn de décrocher la ceinture, soit tu te relèves à 2.999 du tombé. L’arbitre est au courant. Si jamais c’est le Ladder qui est choisi par le public, Shawn on compte sur toi pour prendre en main le match. Tu maîtrises bien ton sujet et tout ce qu’on veut c’est une descente du coude depuis le sommet de l’échelle et toi Miz tu devras faire une Powerbomb ou un Facebuster, selon ce que vous arrivez le mieux à vendre. Après Miz tu fais mine de résister quelques instants. Tu places un ou deux bon contre et ton enchaînement Neckbreaker/Backbreaker. Tu essaieras également de placer un move inédit, porté depuis la troisième corde comme un Missile Dropkick par exemple. Ensuite, reprit Y2’ après une petit pose, HBK reprend le dessus et porte différents coups classiques. Une fois Miz au sol. Tu prépares ton SCM ou un coup pour le faire passer à travers la table. Et au dernier moment Miz, tu contres avec le coup de HBK, donc soit le SCM, soit une German Suplex ou quelque chose dans le style, à vous de voir. Ensuite, tombé, tentative de montée à l’échelle ou repos. Bien sûr tu ne parviens pas à ton but. Après ça c’est Miz qui prendra le dessus. Le tout se terminant par un Skull Crushing Finale… qui ne sera pas victorieux. Ensuite vous improvisez un moment équilibré en fonction de la stipulation. A vous de voir entre vous. Concernant la victoire…voir la fin choisie par le booker lors du PPV »

Quelques heures plus tard, dans l’immense salle où auraient lieu les matchs, HBK et The Miz, en tenue de ring, discutaient au centre du lieu qui leur servirait de combat. Ils transpiraient tous les deux, mais pas à grosses gouttes. La pièce était très vaste, d’autant plus qu’elle était vide. Les différents étages de gradin attendaient des postérieurs et Mike s’imaginait déjà les hurlements de la foule. Autour d’eux, de nombreuses silhouettes, des membres du staff technique et d’autres lutteurs qui visitaient les lieux ou répétaient en dehors du ring ou encore attendait en s’échauffant de prendre la place des deux athlètes qui lutteraient pour le WHC. « Bien on va répéter la séquence 3 si tu veux bien, déclara Michael ». Mike acquiesça. Les deux hommes se placèrent au centre du ring, allongés. HBK se releva avec un saut carpé. Il recula contre les cordes, s’appuya contre elle, prit de la vitesse, sauta par-dessus le Miz qui se releva. HBK revint sur lui et Miz porta un Hip Toss. Mais il le fit de manière à ce que Michael puisse retomber sur ses jambes et ce dernier porta la même prise. Une fois Mike au sol, HBK reprend de la vitesse. Mizanin se relève rapidement. HBK porte une clothesline qui est esquivée et contrée par un Side Slam. Mike se place ensuite derrière son futur adversaire. Il tente de porter son finisher mais le champion se dégage, passe derrière son challenger et porte une Russian Leg Sweep. Il monte ensuite sur le turnbuckle le plus proche puis porte sa descente du coude, contrée par les genoux du Miz qui fonce sur HBK et porte un très violent DDT qui plante littéralement Shawn au sol. Les deux hommes soufflent ensuite quelques instants. C’est l’aîné qui prend la parole le premier. « Bien, on est assez fluide pour l’enchaînement d’Hip Toss. Les matchs en House Show nous ont bien servi. Pour le Side Slam par contre n’hésite pas à le porter un poil plus violemment, il faut que ça claque bien pour que le public ait l’impression que je n’ai plus aucune chance derrière. Leur réaction ne serait que plus grande lorsque je ferais traîner ma remise sur mes jambes et leur déception plus grande quand je contrerais. Concernant la descente du coude, je pense que tu peux te placer un peu plus vers le centre du ring. J’ai de bonnes jambes en ce moment, je vais pouvoir faire le bond le plus impressionnant qu’on avait testé. Le DDT était excellent par contre. Tu m’as bien planté à la verticale, c’est bon ça. En plus tes bras cache bien que tu amortis le coup. C’est parfait. J’en rajouterais peut-être un peu d’ailleurs ce soir, en me tordant un peu en tout sens, ne t’étonne pas. Bien maintenant fais-moi voir le Sweet Chin Music ». Mike ne bronche pas. Il s’éloigne de quelque pas et porte le superkick qui claque bien. Il relève son futur adversaire après quelques instants. « Alors ?
_ Parfait, ça claque bien. Tu manques encore un poil de souplesse je pense, mais ça suffira largement pour ce soir. Bien on va pas trop traîner on n’est pas les seuls à vouloir faire quelques vérification et les deux « canadiens » ont la priorité sur nous. Après tout ce match signera la fin de leur feud. Installe des tapis, j’vais chercher une échelle, on va voir si on arrive mieux à porter le Facebuster ou la Powerbomb ». Une fois l’installation terminée et cinq ou six essais effectués, avec à chaque fois quelques petites corrections. « Bien, en prenant en compte qu’on risque d’être fatigué à ce moment du match si c’est bien le match de l’échelle qui est choisi, on portera la Powerbomb. L’impact est plus impressionnant et si les bookers changent d’avis je pourrais le contrer en Facebuster justement, assez facilement. Sur ce, tu devrais aller te préparer pour le préshow, mon gars, on a un peu trop traîné. Tu travailles dur pour combler tes lacunes, c’est bien, c’est comme ça que t’ira loin. Et t’inquiète pas, ce soir ça ira très bien ! Maintenant… mais leur en plein la vue en conférence ! A tout à l’heure » !

Aux alentours de dix huit heures trente, dans la salle de conférence de presse, pleine à craquer, où Punk venait de mettre le feu, Mike faisait son entrée, en tenue de ville cette fois-ci, sous un tonnerre d’applaudissement. Quelques superstars étaient déjà assises derrière la grande table prévue à cet effet, sur l’estrade (prévue également à cet effet). Shane et Del Rio avaient le sourire, ces derniers étant les seuls à rester tout le long de la conférence. Jericho et Christian quant à eux auraient droit à un plus long moment avec le public car leur feud était celle qui déchaînait le plus de passion et surtout la FOTY qui s’achevait. Cette conférence de presse, qui n’en était pas vraiment une, avait été organisée en amont. La même séquence se répétait inlassablement, un lutteur entrait, comme Mizanin, avec son thème, micro en main, faisait un petit speech kayfabe puis répondait à deux questions de journalistes, d’ordinaire il s’agissait de Djay Backa mais il était en vacances (officiellement blessé par R-Truth) et à deux-trois questions au hasard venues du public. Le sourire de Mike s’élargit alors que la pop qui le reçu fut la plus grande jusqu’à présent. Il salua la foule, tout en citant le nom de la ville dans laquelle la WFA se trouvait, un truc vieux comme le monde pour exciter les fans. « Je suis très content d’être là ce soir ! Je peux vous garantir que le match sera superbe et qu’à la fin j’en sortirais gagnant… Because I’m the Miz and I’m… Awesooooome » ! Nouveaux cris de la foule. Puis la jeune femme qui remplaçait, physiquement admirablement, Djay prit la parole. « Miz, l’opposition de ce soir est très clairement une opposition Young vs Old Era ? Ne pensez-vous pas que sur un ring, Michaels est meilleur que vous ?
_ Je n’en sais rien, Jane, je respecte profondément HBK, la légende, le performer, mais pas l’homme qu’il est devenu. Il est arrogant, sûr de lui, trop fier et accroché à sa place. Il est temps de renouveler le sommet de la fédération ! Comme la génération qu’il représente l’avait fait à son époque. A chacun son tour, et le tour suivant sera le mien ! Alors… HBK meilleur que moi ? Aujourd’hui je n’en suis pas certains… et puis Kane était censé être meilleur que moi et je l’ai tout de même battu. En plus je suis persuadé que le public m’offrira une stipulation qui m’avantagera !
_ Si vous gagnez, vous parlez d’une Awesome Era, elle consistera en quoi ?
_ A la mise en avant de nouveaux talents au sommet. Finis les HBK, Jericho, Christian, Undertaker… place aux jeunes ! Aux Ziggler, aux Punk… à des superstars qui n’ont jamais eu de chance pour le WHC » ! La jolie jeune femme en tailleur noir tend ensuite son micro vers un membre du public, un jeune fan, d’une douzaine d’années au maximum. Il porte un T-shirt WFAwesome. « Miz t’es trop fort, trop sympa et tout, tu voudrais bien me signer mon T-Shirt » ? Le Chick Magnet, s’exécute, au grand dam des officiels de la WFA qui n’avait pas prévu ça… puis il remonte sur l’estrade. L’intervieweuse tend alors son micro à un fan plus âgé, grand, gros, barbu. « Salut Mizanin. Tu as fait de belle performance l’année dernière c’est vrai… mais certains pensent encore que tu n’as rien d’un catcheur. Tu leur dis quoi ?
_ Que je pense avoir prouvé ce que je valais… mais que j’espère qu’à l’avenir je réussirais à les convaincre que ma place est bien dans les so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 5 Jan - 20:30

TheStraightedge17 a écrit:
Djay Backa : Mesdames et messieurs bonjour à toutes, bonjour à tous, bienvenue à Los Angeles pour un match qui s’annonce explosif ! En vacances pour quelques temps, j’ai le plaisir de commenter avec vous the first ever Beach Tag Team Match in history ! Avec moi au micro, je demande un tonnerre d’applaudissement pour Bill… Murray ! Bill bonjour à vous.

Bill Murray : Bonjour Djay, et bonjour à tous ! Il fait chaud, très chaud ici a Venice Beach, je n’aurais pas du venir en combinaison de Ghostbusters…

Djay : Alors évidemment, l’enjeu du match est simple : l’honneur et la rédemption. D’un coté Chris Jericho, ancien champion du monde poids lourd et au sommet de son art. De l’autre, CM Punk, en pleine quête de renouveau, si bien que beaucoup pense que 2012 sera son année !

Bill : Et au milieu ? Deux parfaits inconnus, pas de doute. Deux jeunes fans qui feront leurs premières armes sous ce soleil brûlant ! 72 et 69 kilos de... viande fraiche... je ne le sens pas, Djay !

Djay : Nous verrons. Mais comme vous pouvez le constater, la principale attraction ne sera pas le match, mais le lieu ! Une plage, et rien d'autre qu’une plage, où ont étés installés 4 poteaux… et des cordes. Vous m’avez compris. 4 poteaux de volley ball, et des cordes. C’est ça, l’esprit du catch !

Bill : Arrêtons nous un instant, voici l’hymne américain, en direct et en images, Djay.






Djay : Un grand moment. Bravo aux organisateurs qui nous offrent un voyage toujours aussi patriotique, n’est-ce pas Bill ?

Bill ( en larmes…) : Ooooohhh c’est beau…

Djay : Remercions également l’arbitre spéciale de ce match ! Arrivé à L.A il y a peu pour la promo de son film, c’est grâce à Stacy Keibler que nous accueillons... George Clooney !






Bill ( toujours en larmes ) : ce match promet… de… de grandes… choses… vive l’Ameriiiiqueuuh…


Annonceur : The following contest is sheduled for one fall ! Introducing first, from Chicago, Illinois, accompagned by TS17, weighting at 222 pounds… CM Punk !






Djay : Chose assez rare pour être remarquée Bill, le public semble peu a peu soutenir l’ancien leader de la Straightedge Society. La tension est à son comble !

Bill : Si j’en connais un qui doit avoir la pression, c’est bien TheStraightedge17 ! Vous imaginez, on dirait Snooky lâchée a Wrestlemania !

Annonceur : And his opponent, weighting at 229 pounds, accompagned by Nak… Y2J… Chris Jericho !






Djay : Quel combat… quel combat messieurs dames ! L'enjeu promet d’être plus intense que jamais !

Bill : C’est marrant, mais tout ça me rappelle une anecdote très sympathique avec Dan Ay…

DING DING DING !

Djay : La cloche sonne et le match commence Bill !

Bill : Bon, je range mon anecdote pour plus tard. C’est donc CM Punk et Chris Jericho qui entame le match, Djay. Les deux lutteurs sont face à face, il y a de l’électricité dans l’air !

Djay : Ah ça on peut le dire… Bizarrement, Nak semble plus confiant que TS17. Le partenaire de Punk a une tête de zombie !

Bill : C’est peu de le dire, et je m’y connais, j’ai fais Bienvenue a Zombieland !

Djay : Voici le premier contact du match. Jericho semble prendre l’avantage avec une clé de bras, rapidement contrée par Punk. Retournement… un début de rencontre très technique, où l’on semble plus se jauger que vraiment se faire mal. Les deux hommes se séparent quelques instants, et c’est une nouvelle épreuve de force qui commence… remportée par Jericho, qui met son adversaire au sol, ou plutôt au sable !

Bill : Rappelons qu’envoyer du sable au visage de l’adversaire est interdit, sous peine d’une intervention de M. Clooney !

Djay : Jericho relève Punk, l’envoi dans les cordes pour un… Oh le contre ! Malenko Kick porté par le Straightedge ! Tout s’accélère, avec des droites qui pleuvent sur le joli minois de Y2J ! C’est maintenant des coup de coudes directement dans la nuque de l’ancien champion du monde. CM Punk est vraiment l’un des catcheurs les plus techniques de son temps.

Bill : Et on repart avec une tentative de soumission. Koji Clutch parfaitement porté par le Kid De Chicago. Trop peu pour Jericho qui se dégage rapidement de la prise…

Djay : Il est lent. Il est beaucoup trop lent et … Step up Inzuigiri ! En plein dans sa face ! Punk est chaud bouillant ! Et… c'est...

Bill : C’est à ce moment que Chris Jericho décide de revenir dans la partie. Il est debout, maintenant dans le dos de son ennemi, et le fait tomber violemment au sol en le tirant par le slip ! Y2J regarde Punk d'un air méprisant avant de lui envoyer un violent coup de pied dans l’abdomen.

Djay : Il semble relever Punk, pour lui gueuler dessus, il n’y a pas d’autre mots. Attendez, il, il le balance en dehors du ring, en le faisant passer entre la seconde et la troisième corde ! Voila que Punk se retrouve à la flotte ! Mais quel combat, Bill ! Pub !






Djay : Nous sommes de retour pour un match extraordinaire !

Bill : Le Straightedge s'écrase violemment dans l’eau en dehors du ring. Chris Jericho se dirige vers lui, avec un air victorieux à toute épreuve. Un peu tôt pour crier… et oui ! Qu’est-ce que je disais ! Voila Y2J accueilli d’un coup de genou sorti de nul part ! Il s’écroule sur le sable, et Punk prend appui sur les cordes…

Djay : Diving Elbow Drop ! Ça touche la cible ! Punk se relève, et semble communiquer avec la foule. Il remonte une nouvelle fois au coin des cordes pour… attendez, je crois qu’il attends que son adversaire prenne position. Chris n’a rien vu… Diving Clotheline ! Une nouvelle fois touché !

Bill : Pas vraiment surprenant, Punk est surtout d’une précision redoutable. Il… il monte à nouveau, cet homme et fou !

Djay : Di… Diving Crossbody ! Incroyable ! Et Punk qui tente le premier tombé du match, 1, 2... simplement 2 !

Bill : Je crois que Y2J n’est pas du tout rentré dans son match. Punk l'a vraiment pris à froid !

Djay : Tout à fait, ce sera dur pour lui, mais… le petit paquet ! Y2J l’emmène ! Il va voler le match, 1, 2... 2,99 ! Le lion à un cœur en or, et une roublardise à toute épreuve !

Bill : Punk semble aussi surpris que sonné. Il rampe sur le sable pour un changement mais… LIONSAULT ! Lionsault out of nowhere ! Le tombé 1, 2... 2,95 ! Punk a de la ressource, Djay !

Djay : Je le crois surtout complètement KO… Il se relève grâce aux cordes, alors que... Chris Jericho se lance vers les cordes, et il porte son Springboard Dropkick !! Punk chute une nouvelle fois en dehors du ring ! Jericho… regardez moi ce regard méprisant… et méprisable !

Bill : Y2J ramène le corps de Punk dans son camp, et demande le changement ! Sans le moindre doute, Nak entre sur le ring, et donne une violente claque au Straightedge ! C’est du jamais vu !

Djay : Regardez Nak qui lève les bras au ciel, tel une véritable Superstar… Il nargue la foule de tout son… Oh… pas ça… C’était l’erreur de ta vie, mon petit… fais le changement… fais le changement… Ne laisse pas Punk se relever… Aie ! Et oui, Roundhouse Kick dans sa face ! Nak se réfugie dans le coin du ring…

Bill : Tout le monde sait maintenant ce que Punk mijote ! Il se prépare pour son fameux Shinning Wizard et… c’est esquivé ! Nak aurait-il un passé de lutteur ? En tout cas, il offre Punk sur un plateau pour Y2J qui revient sur le ring…

Djay : Un Jericho qui va prendre de la hauteur. 2eme corde, 3eme corde… c’est encore une fois trop lent. Regardez Punk… oh… Il est monté à une vitesse folle sur le coin des cordes ! Les deux hommes sont suspendus et… Superplex ! Superplex de CM Punk !

Bill : Ce n’est pas fini ! Il… Anaconda Vise ! Le match dure depuis déjà quelques minutes, mais il semble avoir pris une tournure folle ! Jericho va taper !

Djay : Je ne crois pas… il… il retourne la prise ! THE WALLS ! THE WALL OF JERICHO ! Incroyable séquence !

Bill : La foule hurle le nom de CM Punk, mais je crois que ça ne l’aidera pas, et les cordes sont trop loin ! Où vont-ils chercher toutes ces ressources ?

Djay : Regardez Chris… Il profite d’une intervention érotique de Stacy sur George Clooney pour aveugler Punk avec du sable ! C’est scandaleux ! REMBOURSE !

Bill : C’est pas l’heure du bisou, dégagez moi cette Stacy !

Djay : Il rampe… il va y arriver… avec ténacité… Et… OUI ! Punk a attrapé la corde ! Il faut casser la prise, monsieur !

Bill : Les deux hommes semblent à bout de force… Jericho commence à perdre patience, et assène de violents coups de pied dans la tempe de Punk. Il remonte sur le coin des cordes et… Diving Crossbody à son tour !

Djay : Nak semble demander le changement. Le Superkick ne la pas démotivé plus que cela apparemment ! Le tag est effectué, Nak monte à son tour sur les cordes…

Bill : Le public lui est extrêmement hostile, mais il n’en a que faire. Nak is Nak, vous voyez.

Djay : Oui, et je vois aussi Punk revenir dans le match ! Pourquoi monter sur les cordes quand on a le vertige, monsieur Nak ! Vous voila récompensé de plusieurs Atémi’s !

Bill : C’est dangereux… c’est… non pas ça… non, ce n’est pas un vrai lutteur, Punk… oh mon dieu… le PEPSI PLUNGE ! ROH Time messieurs dames ! Punk demande le changement, et TS17 est chaud bouillant, on le serait à moins ! Le changement est fait, c’est du Nak vs TS17 !

Djay : Le nouveau venu semble attendre que son homologue se relève. Fair play ou énorme risque ? Ça y est, Nak est debout. Il ne réalise que maintenant qu’il est en face de TS17. Vous savez, je connais bien les deux lascars. Ils font tous deux partis d’un site de catch français très réputé. Ils se connaissent bien…


Nak : Le plus inquiétant c'est pas ton avenir, c'est le fait que des gens te suivent dans ton délire. Ca se répand les mecs ! Surveillez vos arrières !

TS17 : On est plus sur Catch Breaker, mon bon Nak… Ici, tu n’as pas tout tes fans Nakistes…

Nak : Dans chaque mouvement, il y a les modérés et les extrémistes. En général ces derniers tendent à parler pour les autres et à généraliser leur pensée. CQFD.

TS17 : Tu…

Nak : Moi, c’est comme le 42. Ou Tombstone. Il y a des mots que l’on ne peut pas toucher.

TS17 : Oui mais…

Nak : CQFD !

TS17 : … ok !



Djay : Je crois que Nak a énervé notre camarade Straight… What the… DDT ! Mais d’où est-ce qu’il nous sort ça !

Bill : Nak à l’air aussi surpris que Jericho, et même CM Punk semble ne pas y croire ! Le roi du Nakisme est assis au coin des cordes, TS17 prend de l’élan… Shinning Wizard ! ! ! Et le bulldog !

Djay : Att… intervention ! CODEBREAKER ! Chris et le Codebreaker sur TS17 ! Oh mon dieu ! CM Punk s’avance, il le porte… il part pour le GTS, c’est contré ! Codebreaker… NON ! C’est un nouvel enzuigiri ! L’arbitre fait mine à tous les lutteurs de sortir du ring !

Bill : Il ne reste plus que TS17 et Nak, tous deux KO…

Djay : L’arbitre entame le décompte ! 1... 2.… aucun ne se relève ! […] 7...8... TS17 est debout ! 9... Nak également !

Bill : What the… Chris et Punk rentrent sur le ring ! Au lieu de se battre, ils se mettent cote a cote, face a face avec leurs partenaires !

Djay : Oh je n’aime pas ça… Et si ils avaient tout manigancer depuis le debut, Bill ? Regardez Punk et Y2J sourirent… Ils vont y aller... OH MON DIEU !

Bill : Punk soulève Jericho, TS17 emmène Nak sur ses épaules ! Ils n’ont rien vu… DOUBLE GTS ! OH MON DIEUUUU !

Djay : 1...2...3 la victoire ! CM Punk et TheStraightedge17 ! Tout est allé à une vitesse incroyable, je n'en reviens pas !






Djay : C’est incroyable ! Bill ? Vous êtes la ? Bill ? Oh merde… Sécurité, infirmiers, Bill Murray s’est évanoui !

- - - - - - - - - - - -



Quelques heures plus tard, mais pas trop quand même...



Allongé sur le sable, Punk scrutait un magnifique couché de soleil. Lui seul avait décidé de rester sur la plage. Bien sur, Bill Murray lui avait proposé un after sympa, sans plus. Djay Backa, lui, avait opté pour un marathon Blu Ray de tous les épisodes de Stargate. Enfin, George Clooney l'avait invité à une convention sur le droit aux cravates au Darfour, que Punk déclina. Il était la, et s'imaginait déjà sur le ring avec Dolph Ziggler. Ce serait l'un des plus grands défis de sa carrière, il le savait...

Fin...

+ extra spécial bonus :


" Dans l'appartement de TS17... : "

TS17 : Mouhouhaha... Quand je vais dire tout ça a Yoann, UNIC et Mery... Allez, j'envoi le message, je me lance :

Aujourd’hui jour particulier, rencontre avec notre seigneur et maitre. Je ne peux que m'agenouiller devant un tel moment.
Espère pouvoir le faire vivre a la communauté de Catch Breaker, toujours entre humour et sérieux.

TS17.

- - - -

On December... Something will change, forever :



HeelManiac a écrit:
Une Porsche Carrera GT débarqua dans le parking de la WFA. A son volant se trouvait John Morrison avec à ses côtés la pulpeuse Melina. L'homme se gara avec aisance à côté d'une autre voiture


Morrison : « C'est quoi ce vieux tacot immonde? Ca existe encore les Peugeot 205? Et ces traces de pizzas partout sur le capot... Tiens, une photo sur le pare-brise. Drew Carey? Je ne savais pas qu'il venait encore assister aux shows ».


Après avoir découvert la voiture de Bubba Ray, Morrison poursuivit son chemin en direction des vestiaires alors que Mélina entreprit une conversation avec un jeune homme. Un ami d'enfance, précisa t-elle avec son sourire radieux des plus sincères. Le Shaman of Sexy ne pouvait qu'acquiescer et partager la joie de sa compagne devant ces retrouvailles. Il se promit même de moins fréquenter la gente féminine, lui qui avait une femme fidèle et honnête.

Sur la route du vestiaire, il croisa deux énergumènes causant avec entrain.


Slater : " Je vais le faire, je veux sortir de l'ombre ! "

Barreta : " Moi aussi, je vais devenir un champion ! "


Morrison se demanda comment deux fans aux ambitions idylliques avaient pu pénétrer dans les locaux de la WFA. Cette situation insolite l'amusa, il alla à la rencontre des deux hommes, enleva ses lunettes et plissa des yeux, comme si une lumière divine descendait du plafond et l'illuminait.


Morrison : « Allez, une photo mais on se dépêche, j'ai à faire. »


Devant l'air perplexe des deux garçons en face de lui qui ne bougeait pas, il rigola. Cela arrivait souvent, d'être tellement impressionné par JoMo qu'on en devient paralysé. Morrison lui-même s'étonnait devant le miroir par tant de grandeur. Il se contenta donc d'un « Votre idole doit partir », frotta les cheveux du roux pour lui donner du courage pour la suite, et continua sa route.


Il arriva enfin devant la porte de son vestiaire et lu la pancarte. Loges du Miz, CM Punk, John Morrison et Lucky Cannon. Morrison fit une mine de dépit en voyant la liste de nom, ne pas accorder une loge unique à un homme dont la Greatness n'a d'égal était un véritable blasphème. Il jura à voix basse sur Del Rio qui ne lui accordait pas cet honneur et pénétra dans la pièce.

A l'intérieur, Punk et Miz étaient engagés dans une discution apparemment dynamique et Cannon était allongé au fond, en pleine séance de pompes.


Punk : « Ziggler repartira de Cyber Sunday sans deux choses fondamentales pour lui : sa ceinture et son honneur. Et je deviendrai le First Ever Straitght Edge Intercontinental Champion. »

Miz : « Je suis d'accord avec toi, tes chances sont fondées pour ce match. Mais quelque soit le vainqueur, la Young Era ressortira grande gagnante du PPV, et annoncera les prémices de l'Awesome Era... Je vais devenir le visage de la compagnie. »

Morrison : « I'm back baby ! Regardez ces abdos en bétons. Be Jealous ! »


Un long silence suivit, les deux challengers numéro 1 ayant les yeux tournés vers JoMo et ce dernier s'amusant à contracter sa musculature pour impressionner ses interlocuteurs. Avant que ses derniers ne daigne répondre, l'homme de L.A reprit

Morrison : « Désolé, pas le temps, je pose mon sac et j'y vais, j'ai une entrevue importante avec Alberto Del Rio. Mais promis, la prochaine fois, je vous donne des conseils pour votre match de championnat. En attendant, Punk, tu devrais laver tes cheveux et Miz, arrête le Subway, t'as à peine 30 ans et t'as le bide de Kevin Nash ».


Un clin d'œil puis un sourire Ultra Brite et Morrison alla poser ses affaires au fond du vestiaire. Il s'assit quelques instants afin de lire ses textos et surprit Cannon qui parlait seul.


Lucky : « Ah, regarde-les... Deux futurs champions... J'aimerais tant être comme eux. »

Morrison : « Tu veux devenir la SUPERSTAR ? ( accent de Tony Chimel ) Ce ne sera pas une tâche aisée pour toi. Tu n'as pas eu la chance de naître avec les acquis innés que je possède. »

Lucky : « Au fait, je m'appelle Lucky Cannon, Lucky parce que quand j'étais petit... »


Morrison : « Ta gueule et écoute, c'est simple. Je représente l'Utopie, tu vois? Pas la perfection, non, l'Utopie car mes capacités dépassent l'entendement humain. Je suis né avec un physique d'Appolon, le fils d'Aphrodite. D'ailleurs, tu savais qu'Aphrodite était la femme d'Hercule? Cela montre d'ailleurs une autre faculté de ma Greatness, ma culture et mon intelligence incommensurable. Mais revenons-en au concret. Quand je suis né, la sage-femme a demandé mon numéro de téléphone à ma mère parce que je possédais une paire d'abdos absolument fantastique. Et que dire de mon visage, cette barbe de trois jours que je ne rase même pas car ma pilosité s'arrête la, je n'ai point de poils à des endroits impromptus comme en a le brun en face... Hey What's up Punk, y a un souci?! Tu veux des nums de nanas?! Plus tard je suis occupé avec le petit jeune là.

Donc tu vois Lucky Ganon, physiquement j'étais déjà destiné à de grandes choses. Mais ça ne s'arrête pas là, et tu l'as remarqué mon gaillard! Je suis aussi un érudit, un maître absolu de la technique sur le ring. As-tu déjà vu mon agilité, mes aptitudes incroyables? Je suis un meilleur technicien que Malenko, un meilleur performer que Jericho et j'ai plus de charisme que l'Undertaker. Mon charisme d'ailleurs, à peine je pénètre dans l'aréna et les foules s'emballent. Si elles se taisent, c'est pour respecter la lumière qui pénètre dans leurs vies misérables.

Et donc tu veux devenir un champion? Et bien après t'avoir tout dit, tu dois parvenir à une conclusion.

Lucky : « Rester moi-même? »

Morrison : « Ah ah ah sûrement pas mon grand ! Tu n'es pas John Morrison, toi t'es juste un petit merdeux ah ah ah ! Et même avec de l'entraînement, tu ne m'arriveras jamais à la cheville petit con ah ah ah ! »

Lucky : « Mais enfin... S'il te plaît Père Morrison, raconte moi une histoire ! »

Morrison : « What is the fuque? »

Lucky : « Non je voulais dire, dis moi quels sont tes projets pour la suite ? Je veux te suivre et devenir meilleur ! »

Morrison : « Éventuellement, tu pourras porter mes sacs, c'est vrai... Mes plans pour la suite? Et bien j'attends que Del Rio me donne un spotlight digne de ce nom! Et bien entendu, vu ma Greatness évidente, il va se hâter de me mettre dans la lumière que je mérite, que j'incarne. Mais y'a un truc qui m'agace vois-tu. Y a quelques temps j'aurai eu un spotlight sans aucune attente. Néanmoins ces gars ont débarqués... Tu sais, les nouveaux qui veulent se former un nom à la WFA. Des mecs comme Jack Evans, Seth Rollins... C'est qui ces gars-là?! Ils sortent du fin fond de l'Arkansas?! On les a engagés parce qu'on a été obligé?! Anyway, ils sont là maintenant et ils prennent MA place. Quand je vois le Rollins qui se fait exploser les burnes et éliminer pitoyablement d'un match qualifiant pour une ceinture, je suis dépité, outré, totalement désemparé. Admire mon vocabulaire des plus complets, tu connaissais pas désemparé, pas vrai?! Et puis, en parlant de ce couillon, regarde la photo que j'ai trouvé de lui récemment. Oui, c'est un iPhone 6S, be jealous "



WFA Cyber Sunday 302602121013ptci1dkf


« Il est en train de déféquer ou quoi?! Quel visage immonde et regarde-moi ces cheveux, c'est totalement gras. Quelle immondice, ce mec n'est pas présentable pour un show de l'ampleur de la WFA. JE dois incarner la fédération. Par nécessité? Non, juste car c'est une fatalité naturelle : je suis l'Utopie. »


Lucky : « Tu crois que si j'embrasse Maryse sur la joue, j'aurai l'air cool et on me remarquera enfin? »


JoMo haussa un sourcil et laissa le jeune homme en pleine réflexion, fier de lui avoir annoncé qu'il sera bientôt le visage de la WFA. Il quitta le vestiaire, et vit Melina sortir du bureau de GM avec Del Rio. Ce dernier vint le saluer avec enthousiasme.


Del Rio : « Tu débutes à Smackdown très vite, amigo ! Ta femme et moi sommes d'accord sur le fait qu'elle a un très gros c... que tu as un très gros potentiel et je vais donc te lancer sous les feux de la rampe ! »


Morrison : « J'ai failli attendre mais finalement vous admettez l'irréfutable. Et comme vous dites si bien, la Destiny de Smackdown est John Morrison. »


Il sourit et s'éloigna du mexicain en compagnie de sa femme pour regagner sa voiture, se demandant tout de même durant un quart de seconde ce qu'il pouvait bien fabriquer en slip dans les locaux de la fédé. Cette pensée disparut au moment où il réalisa qu'il serait bientôt en action à Smackdown.


Morrison : « Tu es une femme merveilleuse, toujours prête à m'aider et à convaincre les sceptiques ma latina. On va fêter ça comme il se doit ce soir... Mais tu te recoifferas avant, je n'aime pas quand tu te négliges. »


Frog Splash a écrit:
WFA RAW, une semaine avant Cyber Sunday.



Les lumières se tamisent et des feux d’artifices explosent de toute part ! Le public est déchaîné alors que l’opening du show se met en route. La plupart des fans sont venus avec diverses pancartes, mais l’attention des téléspectateurs est particulièrement attirée par un groupe de personnes torses nus arborant chacun une lettre géante pour former le mot « MIZETTES ». Mais on se retrouve déjà avec Matt Striker et Jim Ross devant la caméra !

Jim Ross : Mesdames et messieurs, bienvenue pour le show phare de la WFA, Friday Night RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAW !!! Et à mes côtés, l’ignoble Matt Striker ! Bonjour Matt !

Matt Striker : Salut Jim ! Moi aussi ça me fait plaisir de vous voir. Tiens, vous avez perdu du poids, non ?

Jim Ross : Euh … non … mais merci quand …

Matt Striker : C’était sarcastique Jim, en faite je pense que vous n’avez jamais été aussi gros.

Jim Ross : Mieux vaut être un peu enveloppé que complètement idiot, cher collègue …

Matt Striker : Ah mais non, je n’ai pas dit un peu enveloppé, j’ai dit gros Jim. Gros. Et question stupidité, vous obtenez quand même la palme. Supporter un avorton comme le Miz face au légendaire Shawn Michaels …

Jim Ross : Le légendaire Shawn Michaels dites-vous ? Celui-là même qui catchait déjà alors que vous-même tétiez encore le sein de votre mère – paix à son âme -. Michaels est dépassé, il faut vous faire une raison Matt !

Matt Striker : C’est vous qui êtes dépassé Jim ! Shawn Michaels est le WFA World Heavyweight Champion, il a battu Chris Jericho, Michaels est un grand lutteur aujourd’hui un peu plus qu’hier et moins que demain.

Jim Ross : Nous verrons ça à Cyber Sunday de toute façon. Et puis, ce n’est pas comme si Miz l’avait déjà battu il y a un peu plus d’un mois. Ah mais si, c’est arrivé !

Matt Striker : Et alors ? Les erreurs, ça arrive ! Regardez vous, vous avez déjà bien du tenter un ou deux régimes, et à vous voir, c’était aussi une erreur …

Mais Jim Ross n’a pas l’occasion de répondre à la provocation puisqu’une musique bien connue retentit tout à coup dans l’aréna.



Ricardo Rodriguez accourt vers le ring, tandis que le General Manager de Smackdown et copropriétaire de la WFA arrive dans une superbe voiture, comme à son habitude (note : l’auteur de la promo était une quiche en bagnoles, nous ne sommes pas en mesure de donner le modèle). Il l’arrête au niveau du titantron et en descend, son écharpe autour du cou, en tenue de combat. Ricardo l’introduit au public alors qu’il s’avance d’une démarche grâcieuse vers le ring. Une partie du public applaudit son arrivée tandis que l’autre le hue massivement. Ricardo lui tend alors son micro et le riche mexicain attend que les fans se calment avant de commencer son discours.

Alberto : Mesdames et messieurs, bienvenue ! Bienvenue à WFA RAW ! Je pourrais même dire bienvenue au plus grand show de catch au monde … mais ce n’est plus vrai. Maintenant, il y a Smackdown.

Le public : Bouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh ! RAW for life ! RAW for life !

Alberto : Mais ce show est bien quand même. La preuve, j’en fais parti. Aussi, los amigos, je pense que vous devriez avoir le droit à plus. A plus que ces deux énergumènes que sont Christian et Chris Jericho vous donnent. Oui, je sais ce que vous pensez. Qu’est-ce qu’il vient nous parler de ces imbéciles de canadiens, ils sont censés être à Smackdown. Mais malheureusement, je pense que vous l’avez remarqué, ils s’en fichent ! Ils se fichent de savoir à quel show ils appartiennent, ils se fichent de savoir si oui ou non vous voulez les voir catcher, ils se fichent même de votre avis par rapport à Cyber Sunday. Oui, même Christian, votre « héros ». Celui qui a toujours décrété que vous comptiez plus pour lui que la gloire et les titres … Mais ne vous inquiétez pas messieurs dames, ils ne viendront pas vous ennuyer ce soir. Je pense que cette fois, ils m’ont compris. Et à ceux qui seront également là lors de Cyber Sunday, ne vous en faites pas. Je ne les laisserai pas gâcher le show, et encore moins le Main-Event, qu’ils ne feront pas puisque c’est moi et Wade qui auront cet honneur.

Le public : Bouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !!!

Alberto : Non, non, ne me remerciez pas. Il est normal que me voir botter le train de cet avorton soit la dernière chose que vous ayez la chance de voir, après tout. Et c’est d’ailleurs ce dont je suis venu vous parler ce soir. Wade Barrett. Un révolutionnaire parmi la Revolucion. Et oui, je sais ce que vous vous dites … quelle situation incongrue … Mais elle n’est pas plus incongrue qu’elle n’est triste ! Rendez-vous compte messieurs dames, j’ai fait Wade Barrett ! Je lui ai offert ses premiers succès, je lui ai offert une place parmi l’élite, je lui ai même effort le titre Intercontinental ! Et tout ce qu’il trouve pour me remerc…



Jim Ross : Oh oh ! Regardez qui voilà ! Il faut croire que monsieur Del Rio n’a pas été suffisamment convaincant cette fois encore …

Matt Striker : Quel ignoble personnage ! Oser interrompre notre grand patron de la sorte … mais foutez le dehors !

Jim Ross : C’est vous qu’il faudrait foutre dehors Matt …

Captain Charisma est en tout cas accueilli comme le messie par les fans qui huaient en cœur Del Rio. Christian se dirige vers le ring tout sourire, sans oublier de taper dans les mains des spectateurs le lui demandant, c'est-à-dire un sacré paquet ! Il monte sur le ring et se fait rapidement apporter un micro. Del Rio a le visage rougi par la colère, et c’est lui qui prend la parole le premier.

Alberto : Dégage de ce ring ! DEGAGE DE MON RING AVANT QUE CA NE SOIT MOI QUI TE DEGAGE !!!!!

Christian : Wow, du calme Beberto. T’as mangé un tacos un peu trop épicé à gueuler comme ça ?

Si le public rit bien à la blague du canadien, ce n’est absolument pas le cas de Del Rio.

Christian : Bon, assez rigolé, faut qu’on parle. Alors comme ça, le Main-Event de Cyber Sunday sera Alberto Del Rio contre Wade Barrett ?

Alberto : Tu as bien compris !

Christian : … C’est une blague ? Tu vas donc me faire croire que le match le plus important de l’année, peut-être même le match le plus important de l’histoire de la WFA ne sera pas en Main-Event ? Je croyais pourtant que tu étais un visionnaire Beberto … Mais je crois que je me suis mis le doigt là où j’pense, et bien profond ! Tu penses réellement que toi et l’autre pseudo lutteur de Barrett pouvaient prétendre à être plus haut que moi et Chris Jericho alors que nous allons en finir définitivement avec une histoire qui aura duré un an et qui aura tenu en haleine tous les fans de catch à travers le monde … tu crois que ça va arriver juste parce que tu l’as décidé ?

Alberto : Oh que oui ! Je te rappelle que c’est moi le chef ici ! Cette compagnie m’appartient et je peux y faire ce que je veux !

Christian : Elle t’appartient à toi et à Shane. Et je doute qu’il soit du même avis que toi à propos de ce qui est bon pour la WFA. Au moins pour ce match. Mais je pense que même toi, en étant honnête, tu peux te rendre compte de l’affiche qui se doit d’être la dernière de la soirée. Alors ? La bataille entre un mexicain et un anglais pour la suprématie d’un clan qui n’existe plus, et qui n’a sans doute jamais vraiment existé, ou bien l’affrontement final, celui qui décidera qui du bien ou du mal l’emportera, entre deux catcheurs d’exception – oui, Jericho aussi – et qui vont tout donner pour l’emporter ? Veux-tu voir un Wrestling Classic ou un wrestling bad trip lors de Cyber Sunday Alberto !?!

Le public : Wrestling Classic ! Wrestling Classic ! Wrestling Classic !

Alberto : Fermez-la ! Fermez-la tous ! Christian, je me fiche de savoir ce que tu veux ! Tu ne mérites pas d’être dans le Main-Event de Cyber Sunday et tu n’y seras pas !



Jim Ross : Mais qu’est-ce qu’il vient faire là lui ? Ca ne le regarde pas à ce que je sache !

Matt Striker : La ferme Jim ! Accueillez notre champion avec un peu plus d’égards que diable !

Jim Ross : Notre futur ex-champion oui !

Le Heart Break Kid fait son entrée sous les huées du public et avec la ceinture sur l’épaule. Chapeau texan, pantalon large et t-shirt noir sculptant son corps d’athlète, Michaels s’avance vers le ring en toisant du regard Christian et Del Rio. Les deux hommes ne sont pas ravis d’avoir été interrompus. Shawn monte sur la surface de combat, et il prend le micro des mains de Christian ! Ce dernier le regarde furieux, puis se calme et part dans un rictus amusé.

Shawn : Christian, Christian, Christian … de quel droit viens-tu fourrer ton sale petit cul de canadien ici !? Tu n’es plus un catcheur de RAW mon gars, tu es un catcheur de Smackdown. M’enfin, si l’on peut encore appeler ça du catch, vu le niveau de la finale pour déterminer le premier WFA Champion … Enfin bref, l’échec de Del Rio n’est pas à l’ordre du jour.

Alberto : L’échec !? Comment oses-tu ?

Shawn : Tais-toi Alberto ! Personne ne peut m’interrompre, tu m’entends ? Lorsque je parle, on m’écoute, et on se contente de ça.

Christian, qui a récupéré un micro entre temps : T’es sûr ? Parce que je vois certains de mes peeps en train de s’endormir là …

Michaels ne tarde pas à se retrouver tête contre tête avec Captain Charisma, qui a retrouvé son sérieux et semble lui aussi prêt à se battre. Mais Shawn porte le micro à sa bouche.

Shawn : Regarde ce que j’ai sur l’épaule. Ca, c’est ce qui fait que je suis supérieur à toi dans la hiérarchie de cette compagnie. Et maintenant, regarde ça – il montre son poing fermé -. Ca, c’est ce qui fait que je suis supérieur à toi dans ce ring.

Christian : Si tu veux, on peut régler ça ici, et maintenant.

Shawn : Rien ne me ferait plus plaisir …

Alberto : Ah non ! Pas de ça ici ! Je vous préviens, si vous vous touchez sans que je vous en donne la permission, je vous retire tous les deux de la carte de Cyber Sunday ! Shawn, tu étais bien venu pour parler de quelque chose ? Alors vas-y et tirez-vous ensuite !

Shawn : Hé … héhé … tu m’as donné un ordre !? Bravo Del Rio … les rumeurs sur tes cojones sont peut-être fondées finalement … En tout cas, je vais vous dire pourquoi je suis là : vous avez tous les deux tord ! Aucun des matchs auxquels vous allez participer ce dimanche ne doit être en Main-Event ! Vos guéguerres avec des lutteurs aux égos aussi surdimensionnés que les vôtres n’ont pas leur place au sommet. Si ça ne tenait qu’à moi, elles n’auraient même pas leurs places à Cyber Sunday … Le seul combat qui mérite d’être en Main-Event de ce PPV, c’est le mien ! C’est Shawn Michaels contre le Miz pour le WFA World Heavyweight Championship ! Je ne combattrais pas pour une ridicule question de qui a la plus grosse. Je me battrais pour un titre, mon titre, mais aussi pour défendre toute une génération ! Et tu es concerné Christian, tout autant que ton ami Jericho ! Si je me bats ce dimanche, c’est pour ne pas voir des jeunes pseudos-lutteurs arrogants et dénués de talent prendre la place qui nous revient et que nous avons gagné légitimement. C’est une guerre idéologique que je vais mener, et rien que pour ça, je mérite cent fois plus le Main-Event que tous les clampins en backstage en train de me regarder, admiratifs.

Christian : Arrête Shawn. Arrête de te prendre pour un autre. On sait tous parfaitement que tu te bats pour toi et toi seul. Mais ça ne mérite pas un Main-Event ça. Même si tu as toutes les raisons de vouloir y participer, puisque tes dernières heures de gloire arrivent … Mais ça ne marche pas comme ça. On ne va pas tout faire pour satisfaire tes beaux yeux Shawn. Les personnes qui ont payé le droit d’assister à Cyber Sunday, voilà celles qui devraient décider du Main-Event !

Shawn : Tu veux qu’elles décident de quel sera le Main-Event, mais tu refuses pourtant de les laisser choisir la stipulation de ton match ? Tu es pathétique Christian.

Christian : Je leur ai déjà expliqué pourquoi j’ai voulu choisir moi-même la stipulation de mon match à Cyber Sunday, et ils l’ont tout à fait compris. Mes peeps savent ce qui est bon pour le business, et ce n’est certainement pas toi.



Jim Ross : Et bien, on se croirait revenu à Wrestlemania …

Jericho arrive vers le ring en costard cravate, très classe. Il arrive sur le ring et toise du regard Christian, Del Rio et Michaels. On lui apporte un micro mais il attend que les fans stoppent de le huer avant de parler.

Chris : Les fans … les fans et encore les fans … à croire que tu n’as que ce mot dans ton vocabulaire. Enfin, au moins, pour une fois, tu ne dis pas que des inepties. Bien sûr que c’est notre match qui se doit de clore Cyber Sunday. Je n’arrive même pas à croire que cela soit remis en cause. Alberto, maintenant c’est à toi que je m’adresse, je voudrais que tu m’explique par quel raisonnement sordide tu en es arrivé à la conclusion que toi et Wade Barrett devaient être en Main-Event. Ta mégalomanie commence réellement à affecter tes choix Alberto, et ça, ce n’est bon ni pour toi, ni pour le business. Maintenant, je pense que tu restes un homme d’affaire particulièrement avisé. Alors je te le dis : maintenant, fais le bon choix, et officialise le fait que les pitoyables fans qui seront là lors de Cyber Sunday auront droit à Chris Jericho contre Christian en Main-Event.

Shawn : Et la voilà, la légendaire mauvaise foi de Chris Jericho …

Chris : Qu’est-ce que tu veux Shawn ? Je te prie de rester en dehors de cette histoire, ça ne te concerne plus.

Shawn : Mais ça ne m’a même jamais concerné Chris. Je m’en suis toujours foutu, de votre rivalité de bac à sable, tout ce qui m’intéressait, c’était le titre. Et comme tu peux le voir, je l’ai obtenu. Alberto, tu sais ce que tu as à faire, alors fais-le !

Alberto : Stop ! Stop, stop, stop ! Mais bordel, qu’est-ce que vous pensez à venir m’interrompre et exiger de moi quelque chose ? Je suis la tête pensante de cette fédération, et je n’ai pas d’ordres à recevoir de sous-fifres tels que vous !



Jim Ross : Ah oui ! Je dis oui ! Enfin quelqu’un d’intéressant à écouter ! Ca nous change des deux derniers !

Matt Striker : Sécurité ? Sécurité ! Un fan avec une crête ridicule s’est introduit sur la rampe d’entrée …

Le Miz est tout sourire et se voit acclamé par le public. Il se dirige vers le ring alors qu’un assistant accourt avec un nouveau micro en main, qu’il passe au challenger numéro 1. L’Awesome One passe sous la troisième corde et rentre dans le ring. Michaels lui lance un regard assassin.

Miz : Alors comme ça on fait une partouze et on oublie de m’inviter ? Et bien, je n’en attendais pas moins de toi Shawn, mais pas de toi Christian, je dois te dire que je suis déçu.

Christian : Qu’est-ce que tu veux : moins on est nombreux, plus y en a pour moi mec.

Les deux hommes se tapent dans la main sous une ovation du public. Jericho, Del Rio et Michaels s’impatientent.

Miz : Bon, trêve de plaisanteries, si je suis là, ce n’est pas pour me marrer. C’est pour te parler, Alberto. Je sais que je ne suis qu’un « sous-fifre » comme tu le dis, mais je te rappelle que je suis aussi le challenger numéro un au WFA World Heavyweight Championship. Et pour ça, tu me dois le respect autant que je te le dois. Et autant que tu le dois à Michaels, d’ailleurs. Oui Shawn, sur ce coup, on est d’accord tous les deux. C’est à nous de faire le Main-Event de Cyber Sunday ! Pas à toi Alberto, et encore moins à vous deux, les gars. Oh bien sûr, votre feud a été exceptionnelle et a tenu en haleine les fans, mais ce n’est pas sur cette voie que doit s’engager la WFA si elle veut tenir. Il faut faire la place belle aux jeunes, à la nouvelle génération qui prendra la place dans le Main-Event de la WFA dans les années, voire les mois à venir. Tu dois nous donner la place qu’on mérite Alberto, pas simplement pour moi, mais pour la WFA. On représente le futur, et c’est autour de nous que se construira la fédération. Pas autour de Jericho, Christian ou bien toi. Je sais que ce n’est pas facile à entendre les gars, mais vous êtes le passé. Vous avez fait beaucoup, certains plus que d’autres, mais maintenant c’est à notre tour d’être au sommet.

Chris : Arrête Mike. On sait tous que tu n’as pas ce qu’il faut pour faire un Main-Event de PPV. On sait tous aussi que tu n’as pas ce qu’il faut pour porter la fédération sur tes épaules. C’est exactement pour ça d’ailleurs que les Main-Eventers se nomment Chris Jericho, Christian, Undertaker ou Shawn Michaels. Parce que malgré ce que vous dites, aucun de vous n’a ce qu’il faut pour assurer la relève. Réfléchis … comment peux-tu prétendre au WFA World Heavyweight Championship alors que les derniers champions, qui sont tous sur ce ring, ne feraient qu’une bouchée de toi ?

Miz : Une bouchée de moi ? J’ai battu Christian, et Shawn Michaels, en un contre un !

Christian : Désolé Mike, mais je crois que tu es en train de te monter la tête là. Oui, tu as gagné la dernière fois. Mais plus que ta victoire, c’est une défaite de ma part. Compréhensible, d’ailleurs. Comment pouvais-je combattre à mon summum alors même que Jericho avait une chance de reprendre le titre quelques minutes plus tard ? Je le dis haut et fort, aujourd’hui, je ne peux pas m’exprimer à mon véritable niveau. Pas tant que ma guerre avec Chris n’est pas finie. La haine est trop grande pour le moment, mais – il se tourne vers Jericho – dans une semaine, Chris, on va en finir, définitivement.

Chris : Ne t’en fais pas, c’est exactement mon intention.

Les deux canadiens se sont rejoints au centre du ring, et ils semblent une nouvelle fois prêts à se battre. Mais Del Rio intervient à temps.

Alberto : Arrêtez ça tout de suite ! Je vous ai prévenu !



Jim Ross : Sheaaaaaaaaaaaaamus !!!

Matt Striker : Encore un ? Putain !

L’irlandais peut mesurer sa côte de popularité intacte du côté de la brand rouge. Les spectateurs lui offrent un accueil digne d’une rock star. Le Celtic Warrior arrive sur le ring où un micro lui est apporté.

Sheamus : Bon, les gars, c’est bien beau d’vous engueuler comme des cons pour savoir qui doit faire le Main-Event de Cyber Sunday, mais je pense que c’est assez clair : c’est moi !

Chris : Ha … haha … en voilà une bonne Sheamus …

Sheamus : Tiens, Chris … visiblement tu t’es remis de ta dernière virée à mes côtés … Quoi qu’il en soit, je le clame haut et fort : le Main-Event de Cyber Sunday doit être le match pour déterminer le premier WFA Champion ! Vous pouvez vous battre pour tout ce que vous voulez, le bien, le mal, le WFA World Heavyweight Championship, l’honneur, la jeunesse … mais nous, on se bat pour l’histoire ! Rendez-vous compte : le vainqueur de notre combat sera le tout premier WFA Champion ! Personne avant ne l’aura fait ! On ouvrira une dynastie ! Ca vaut largement tous les enjeux que vous avez évoqués.

Alberto : Bien sûr … comme si ton petit match pouvait ne serait-ce que prétendre à être un Main-Event de PPV … Mike Knox contre Sheamus … laisse-moi rire …

Shawn : Ton championnat secondaire n’a rien d’intéressant, fella …

Sheamus : Mon championnat secondaire ? Shawn, je crois que Miz a raison, tu deviens sénile …

Shawn : Tout ce que je dis, c’est que je n’ai pas eu besoin de changer de show pour pouvoir enfin prétendre à un titre … Surtout au terme d’un tournoi privé des deux seuls lutteurs potables du show …

Sheamus : Et pourtant … Mais si tu veux, on peut régler ça maintenant, savoir qui est le meilleur champion … enfin, pour moi ça ne saurait tarder, en tout cas …



Matt Striker : Ah ! Enfin on va y voir un peu plus clair ! Je commençais à ne plus rien comprendre …

Jim Ross : Pour une fois, je suis presque d’accord avec vous Mike.

Shane ne prend pas la peine de rejoindre le ring. Il est habillé d’un costume griffé Armani, toujours parfaitement assorti à ses mocassins Vuitton (ils font des chaussures, Vuitton ? …) qui lui donnent incontestablement un air important.

Shane : Bon, les gars, c’est pas que votre petit débat n’est pas intéressant, mais vous êtes en train de bouffer tout le show là ! Vous êtes des catcheurs non ? Et bien voilà ce qu’on va faire : ce soir, c’est Sheamus & Mike Knox vs Christian & Chris Jericho vs Shawn Michaels & The Miz vs Alberto Del Rio & Wade Barrett, et l’équipe gagnante fera le Main-Event de Cyber Sunday !

Le public hurle sa joie alors que sur le ring, les mines sont déconfites. Les futurs partenaires que sont Christian et Chris Jericho se regardent longuement, d’un air dédaigneux. Et c’est exactement la même chose pour le Miz et Michaels. On sent du défi dans leur attitude. Del Rio secoue la tête de gauche à droite alors que Sheamus préfère repartir aux vestiaires.


*****



Jim Ross : Mesdames et messieurs nous voici de retour pour le Main-Event de WFA RAW !

Matt Striker : Et à six jours de Cyber Sunday, le match qui suit va avoir un enjeu très, très important !

Jim Ross : Oh que oui Matt ! L’équipe vainqueur aura tout simplement l’honneur de faire le Main-Event du prochain PPV ! Un favori ?

Matt Striker : J’en n’ai rien à foutre, tout ce que j’espère, c’est que ça va être orgasmique !

Jim Ross : Tant que ce ne sont pas Barrett et Del Rio, moi ça me va ! Vous comprenez, qui encourager s’ils l’emportent … ?



Justin Roberts : Ladies and gentleman, the next contest is your Maiiiiiiiiiiiiiiiiiin-Event and is a Four Way Tornado Tag Team Match ! Introducing first, weighing in at 266 pounds, from Dublin, Ireland, he is the number one contender at the WFA Championship, the Celtic Warrior, Sheaaaaaaaaaaaaaamus !!!

L’irlandais arrive à nouveau avec le sourire vers le ring. De nombreux fans ont sorti les pancartes en son honneur et ils les remercient chaleureusement en les montrant du doigt afin que les caméras les filment, puis il monte sur le ring et va se placer dans un coin.



Justin Roberts : And his tonight’s partner, weighing in at 293 pounds, from Phoenix, Arizona, he is the number one contender at the WFA Championship too, the Desert Destroyer, Mike Knoooooooooox !!!

La bête de Smackdown fait son arrive sous un mélange d’applaudissements et de hues. Certains se rappellent encore de sa victoire sur William Regal tandis que les autres préfèrent se souvenir de son attaque contre Sheamus lors du dernier Smackdown. Quoi qu’il en soit, la bête avance vers le ring d’un pas décidé, et rentre sans saluer l’irlandais. Ce dernier se contente de sourire tandis que Knox monte sur un turnbuckle et se tape sur la poitrine d’un cri bestial.



Justin Roberts : Introducing third the first one of their opponents, weighing in at 227 pounds, from Winnipeg, Canada, the Mental Mastermind, Chriiiiiiiiiiiis Jeriiiiiiiiiiiiicho !!!

Le canadien fait son entrée cette fois en tenue un peu plus adaptée à son métier de lutteur. Il regarde la foule d’un air méprisant et s’avance rapidement vers la surface de combat où l’attendent déjà Sheamus et Mike Knox. Sans un regard, il va se positionner dans l’un des coins en attendant son partenaire.



Justin Roberts : Introducing now Chris Jericho’s partner, weighing in at 212 pounds, from Toronto, Ontario, Canada, he is Captain Charisma, Chriiiiiiiiiiiiiiistiiiiiiiiiiiian !!!

La foule réserve un accueil de feu pour son favori ! Christian fait son apparition sur la rampe, d’entrée, main en visière sur le front à la recherche de ses peeps ! Au bout de quelques secondes, il commence à marcher en direction du ring avec un sourire taille XXL. Il tape au passage dans les mains de bon nombre de spectateurs et monte sur le ring puis directement sur un turnbuckle pour reprendre sa position favorite.



Justin Roberts : Introducing fifth, weighing in at 239 pounds, from San Luis Potosi, Mexico, he is the General Manager of Smackdown, the Essence of Excellence, Albeeeeeeeeeeerto … Del Rioooooooooooooo !!!

Pas de Ricardo Rodriguez pour introduire le mexicain. Ni de grosse voiture, d’ailleurs. La concentration est de mise pour Del Rio qui sait que ce match est d’une grande importance. Il ne prend pas la peine de répondre aux fans qui l’insultent. Il arrive sur le ring et jette un coup d’œil furtif à ces adversaires, puis il va se placer dans un coin.



Justin Roberts : Introducing sixth Alberto Del Rio’s partner, weighing in at 265 pounds, from Blackpool, England, Waaaaaaaaaaaaaaade … Baaaaaaaaarrett !!!

L’anglais fait ici sa première apparition de la soirée. Son attitude est comme toujours tout ce qu’il y a de plus hautaine. Il adresse même un doigt d’honneur à certains spectateurs en train de le huer et progresse sans se presser vers le ring. Quand il y arrive finalement, Barrett gratifie le public de sa pose, bras grands ouverts afin de se hyper encore un peu plus. Cela agace Del Rio qui ne manque pas de le lui indiquer.



Justin Roberts : Introducing now, weighing in at 225 pounds, from San Antonio, Texas, he is the current WFA World Heavyweight Champion, the Heart Break Kid, Shaaaaaaaawn … Michaeeeeeeeeeeels !!!

Grosse heat pour le champion ! Michaels a beau y être habitué à présent, ça lui arrache tout de même un petit sourire. Le Headliner se dirige assez rapidement vers le ring. Visiblement, il veut en découdre assez vite ! Une fois sur la surface de combat, il veut aller provoquer les autres lutteurs déjà présents, mais se ravise au dernier moment.



Justin Roberts : And introducing last, he’s Michaels’s partner and the number one contender at the WFA World Heavyeight Championship, weighing in at 231 pounds, from Cleveland, Ohio, the Awesome One, The Miiiiiiiiiiiiiiiz !!!

Voilà un sérieux concurrent pour Christian en terme de popularité ! Le Miz reçoit une nouvelle grosse ovation de la part du public. Il vient vers le ring lui aussi à vitesse grand V mais tape au passage dans quelques mains, histoire de donner le change et de faire plaisir à ses fans. Une fois sur le ring, il grimpe sur un turnbuckle et lève le poing en l’air, pour une nouvelle salve d’applaudissements.

Wade Barrett & Alberto Del Rio (Owen & Y2Jeriko) vs Shawn Michaels & The Miz (Frog Splash & Gbacca) vs Chris Jericho & Christian (Nak & Sharpshooter) vs Sheamus & Mike Knox (Meryhor & mrcoffeeinthebank)

Les huit lutteurs sont sur le ring, mais pas positionnés en fonction de leurs équipes. On peut ainsi observer Jericho et Michaels, tous deux seuls dans un coin du ring, Barrett et Knox en pleine conversation, tout comme Sheamus, le Miz et Christian. Del Rio donne lui ses dernières instructions à Ricardo Rodriguez. Et la cloche sonne alors ! Et Knox qui n’attendait que ça rendre directement dans le jeu avec un coup du bélier sur Barrett ! Les trois faces se ruent eux sur Michaels, Del Rio et Jericho et on a alors droit à des affrontements Del Rio / Christian, Miz / Jericho et Michaels / Sheamus. Les deux derniers s’entraînent l’un l’autre en dehors du ring, tandis que Jericho montre au Miz qu’il a encore de la réserve avec un étranglement des yeux vicieux suivi d’un atémi. L’Ayatollah of Rock’n Rollah va alors s’occuper du Chick Magnet en l’acculant dans un coin. Et Christian a pris lui le dessus sur Del Rio ! Le canadien porte plusieurs European Uppercut de façon à amener son opposant dans un coin. Captain Charisma le projette alors dans le coin opposé et y va d’une Corner Clothesline ! Mais c’est le Miz qui arrive et prend en sandwich Christian ! Visiblement, il vient de se faire projeter par Jericho !

Pour seule excuse, Christian a droit à un « oups » plein de sous-entendus de la part de son coéquipier d’un soir. Ce dernier dégage alors le Miz du ring et pousse le corps de Christian pour réaliser le tombé contre Del Rio, qui se dégage à 2. Le King of Bling Bling se relève alors et se retrouve face à … Christian ! Et celui-ci n’a pas apprécié la manœuvre précédente de son comparse canadien ! Les deux lutteurs sont tête contre tête et commencent une partie de trash talking … ça va mal finir pour eux … mais au même moment, ce sont Mike Knox et Shawn Michaels, qui se sont entre temps débarrassés de Barrett et Sheamus, qui arrivent et s’occupent des deux lutteurs ! Les coups de poing pleuvent sur les crânes de Y2J et Christian, double projection et double surpassement de Knox et Michaels ! L’Ayatollah of Rock’n Rollah et Captain Charisma roulent hors du ring alors que le Desert Destroyer et le WFA World Heavyweight Champion se font face. Et c’est parti pour un échange de coups ! Très vite, c’est Mike qui prend l’avantage et projette le Heart Break Kid dans les cordes, celui-ci revient, et Forearm Smash Attack de Michaels ! Il se relève d’un saut carpé … Brogue Kick ! Brogue Kick de Sheamus !

Shawn n’avait pas vu l’irlandais revenir sur le ring et s’est fait surprendre au pire moment ! Le Celtic Warrior ramène le Heart Break Kid au centre du ring et tente le tombé, 1, 2 et le Miz vient sauver son partenaire ! C’est passé très près pour que le WFA World Heavyweight Champion soit le premier éliminé de ce match ! Mais heureusement, le Miz a mis de côté leur querelle pour le moment et vient de sauver la situation. Maintenant, c’est lui qui se retrouve en mauvaise posture ! Mike Knox s’est relevé, et aux côtés de Sheamus, il est prêt à mettre à terre le Chick Magnet ! Et le beatdown ! Les coups pleuvent sur l’Awesome One qui ne peut se protéger que maladroitement. Visiblement, Sheamus et Mike Knox ont parfaitement compris que ce match devra se gagner en équipe et pas tout seul puisque depuis le début du match ils sont les seuls à combattre ensemble. Sheamus prend alors le Miz en Full Nelson tandis que Knox lui envoie plusieurs coups de poing dans l’abdomen. En dehors du ring, Barrett s’est enfin relevé et maltraite Jericho. Projection contre la rambarde de sécurité !

Del Rio revient à son tour à lui. Il voit Michaels en dehors du ring, adossé aux escaliers. Le mexicain ne se démonte pas et porte un Low Dropkick ! Wade revient lui vers son ancien patron, en tirant par les cheveux Chris Jericho. Il interpelle l’Essencia of Excellence, mais ce dernier lui ordonne de se pousser tandis qu’il fonce dans sa direction … et qu’il intercepte Christian d’un Enzuigiri tandis que ce dernier arrivait pour aider son partenaire. Dans le ring, le passage à tabac continue pour le Miz. Il vient de subir une Superplex de la part de Sheamus, et ne s’est sorti du tombé que de justesse. Mike Knox le prend alors pour son Knox-Out ! Mais le Miz a encore de la ressource ! Il se dégage de l’étreinte du Desert Destroyer et lui envoie un coup de genou dans l’abdomen ! Sheamus ne veut pas lui laisser le temps de se remettre et il lui fonce dessus pour un double coup d’avant-bras. Le Chick Magnet pose un genou à terre. Et le Celtic Warrior se projette à nouveau dans les cordes, pour son Brogue Kick ! Non ! L’Awesome One a baissé les cordes et Sheamus s’écrase … sur Barrett et Del Rio ! Non ! L’anglais a sauvé à son tour le dirigeant de Smackdown en le poussant hors de la zone d’impact !

Del Rio est visiblement surpris de la réaction de son coéquipier, mais il ne prend pas plus le temps d’y réfléchir que ça. The Miz est toujours debout, et l’Essencia of Excellence veut y remédier. Del Rio remonte sur le bord du ring, puis sur la troisième corde ! Missile Dropkick ! Non, c’est esquivé par Mizanin qui a roulé en dehors du ring ! Del Rio s’est écrasé au sol … Frog Splash de Christian ! Et Jericho avec le Lionsault dans la foulée ! Captain Charisma a tout juste eu le temps de s’enlever ! Les deux canadiens recommencent à se malmener mutuellement. Mais Michaels ! Moonsault du Heart Break Kid ! Les deux hommes ont été touchés de plein fouet par l’offensive du WFA World Heavyweight Champion ! Tout le monde est plus ou moins KO cette fois ! Non, finalement Knox se relève et vient dégager Michaels et Christian du ring. Il veut se garder le King of Bling Bling pour jouer ! Jericho se remet petit à petit sur pieds, et Knox le saisit pour un Body Slam ! Le Desert Destroyer se projette dans les cordes, et Running Leg Drop ! Mike Knox a la main mise sur le match !

Jericho ne répond plus aux attaques. Il est complètement hors de combat après l’enchaînement qu’il vient de subir. Knox le maltraite à présent grâce à des coups de botte en pleine tempe. Le canadien est dans une situation très délicate. Ah ! Mais voilà Christian ! Oui, Captain Charisma s’est déjà remis du Moonsault et vient porter secours à son partenaire. Le Desert Destroyer ne veut pas le laisser le mettre hors course et prend les devants avec un Bicycle Kick, mais Christian passe par en dessous, Knox continue dans les cordes, et Flapjack ! Le choc fait se relever le lutteur immédiatement, et Christian avec un Dropkick qui l’envoie directement hors du ring ! Le canadien va alors voir comment se porte Jericho, et veut l’aider à se relever … mais ce dernier le repousse ! Il ne veut pas de son assistance, et le lui fait comprendre. Oh attention ! Le Sweet Chin Music sur Christian ! Non, il l’évite et c’est le Mental Mastermind qui subit le coup ! Christian réplique tout de suite avec un coup de poing, puis une projection vers le coin. Captain Charisma fonce sur le champion, mais ce dernier l’accueille de sa botte. Christian tombe au sol, Michaels monte sur le turnbuckle, et Diving Elbow Drop !!! C’est passé ! Le tombé, 1, 2 et non ! C’est passé tout près !

Michaels tape du pied au sol, tout le monde sait ce que ça veut dire ! Le Sweet Chin Music va partir ! Christian se relève à l’aide des cordes, et le Headliner y va ! Non, c’est esquivé par le canadien ! Et Killswitch ! Killswitch !!! Il a planté la face du champion dans le ring ! Christian se relève en levant le bras … Flying Bear ! Knox l’a découpé ! Le Desert Destroyer vient de mettre tout le monde d’accord … sauf Y2J ! Codebreaker venu de nulle part ! Jericho regarde le corps de Knox, fier de lui. Mais derrière lui, voici Sheamus ! Et tandis que l’Ayatollah of Rock’n Rollah pavane devant le public, l’irlandais s’est mis en position … Brogue Kick ! C’est bien le Celtic Warrior qui est le dernier debout ! A moins que … mais oui, voilà Barrett ! Il porte une Clothesline sur Sheamus qui ne l’avait pas vu, puis le remet debout … Wasteland ! L’anglais n’a même pas le temps de pavoiser puisque déjà voici arriver le Miz ! Il veut partir pour le Skull Crushing Finally ! Mais non ! Del Rio vient à son tour soutenir son équipier ! Il a porté un Springboard Enzuigiri d’une précision chirurgicale ! Et il ne reste plus que l’équipe Barrett – Del Rio contre un Miz inconscient !

Le Miz est donc en bien mauvaise posture face à Barrett et Del Rio qui se rappellent aux bons souvenirs de la Revolucion. L’Essencia of Excellence le projette vers le turnbuckle, puis il en fait de même avec son partenaire du soir qui vient porter un Spear à pleine vitesse ! Le Chick Magnet titube puis trébuche aux pieds de Del Rio qui y va de son Senton Splash ! Les deux hommes provoquent le public avec une complicité retrouvée ! Barrett tapote alors l’épaule de son partenaire et lui indique qu’il veut en finir avec son Wasteland ! Il va ensuite relever l’Awesome One et le hisse sur ses épaules … d’où Del Rio le déloge ! Finalement, on n’en est pas encore à une entente renouvelée … le mexicain argumente que c’est à lui de porter la prise finale, mais l’anglais ne l’entend pas de cette oreille ! Les deux hommes sont en désaccord … et Del Rio gifle Barrett ! Ce dernier n’a pas le temps de rendre la baffe à son rival que le Miz lui a envoyé un coup de pied dans l’abdomen, suivi d’un DDT ! Alberto veut s’occuper du cas Chick Magnet qu’il sent une main dans son dos. Il se retourne … Sweet Chin Music !!! Le retour du Heart Break Kid ! Del Rio roule hors du ring et le Miz relève Barrett ! Il le place pour le Skull Crushing Finally … Sweet Chin Music !!! Le Heart Break Kid vient d’envoyer sa botte en plein dans le nez du pauvre Barrett alors que le Miz n’avait son visage qu’à quelques centimètres !

Inutile de dire que Mizanin n’a pas apprécié le geste, et il le fait savoir à Michaels. Les deux hommes montrent là aussi que leur rivalité leur fait oublier le reste, le moment aurait été idéal pour remporter le match avec tous les autres lutteurs KO ! Mais au lieu de ça, ils préfèrent se concentrer l’un sur l’autre. Les deux hommes sont à présent front contre front et se balancent des gentillesses devant un public en feu ! Ils veulent que ça explose … et ils sont servis ! Le Miz vient de pousser Michaels ! Michaels répond, et le Chick Magnet lui balance alors sa droite en pleine face ! Mais le Headliner y va encore plus fort avec une Lou Thesz Press ! Les deux hommes roulent hors du ring en s’envoyant des droites ! L’arbitre tente de les séparer mais il se fait éjecter de la bagarre ! Les deux hommes se relèvent pour une bataille un peu plus classique ! L’échange de droites tourne à l’avantage du champion qui envoie le Miz contre les barricades de sécurité. Il se jette alors sur lui … surpassement ! Shawn Michaels passe du côté public ! Et le Miz le rejoint instantanément ! Les deux hommes se battent en plein public ! On dirait qu’ils ont totalement oublié le match !

Mais ce ne sont pas les seuls à se battre ! Alberto Del Rio et Wade Barrett n’ont pas oublié pourquoi ils se sont retrouvés au sol et ils se jettent l’un sur l’autre en passant à leur tour dans le public, du côté opposé au duo Miz – Michaels ! Ce combat part dans un grand n’importe quoi ! Il ne reste plus que deux équipes en course, à savoir Christian & Chris Jericho ainsi que Sheamus & Mike Knox. Les quatre hommes reviennent d’ailleurs enfin à eux, après de longues minutes passées hors du ring. Ils s’aperçoivent peu à peu qu’ils sont désormais seuls dans ce match. Les quatre lutteurs remontent à peu près simultanément sur le ring, et reforment leurs équipes respectives. Ils s’observent tous, et semblent se jauger afin de savoir qui attaquer. Le duel de regard entre Jericho et Christian est particulièrement intense mais alors qu’on pensait qu’eux aussi pouvaient partir dans un one on one, Knox et Sheamus passent à l’attaque ! Les deux mastodontes de Smackdown y vont avec des coups d’avant-bras, ils repoussent les canadiens contre les cordes avant de les projeter, double Clothesline, esquivées, et Springboard Crossbody de Christian sur Knox combiné à un One Handed Bulldog de Y2J sur Sheamus ! Les deux lutteurs réveillent le public et Christian se relève en levant les bras pour obtenir leur soutien ! Il se retourne … Codebreaker !!!

On savait que ça pouvait arriver d’un instant à l’autre, et Jericho n’a effectivement pas résisté ! Le Mental Mastermind fait rouler son futur adversaire hors du ring et commence à le marteler de coups de poing tout en se dirigeant vers les coulisses. Il va cogner le crâne de Captain Charisma sur les rambardes côté gauche, puis côté droit … et à nouveau côté gauche … non ! Cette fois Christian arrive à retenir l’attaque ! Et coup de coude dans l’abdomen de Y2J ! L’ex Instant Classic revient dans ce mano à mano ! Et un coup de pied sur Jericho ! Réplique d’un atémi cinglant ! Mais une gauche de Christian ! Et la droite du King of Bling Bling ! Les deux lutteurs luttent ainsi jusqu’à disparaître en coulisses ! Sur le ring, il ne reste donc plus que Knox et Sheamus ! Les deux possibles premiers WFA Champion se relèvent. Ils se regardent, puis regardent les fans. Le public est déchaîné, ils veulent avoir un avant-goût de Cyber Sunday ! Le Desert Destroyer et le Celtic Warrior haussent alors les épaules, et commencent à se battre ! Ce match est parti complètement en sucette !

Jim Ross : Et bien voilà qui promet pour Cyber Sunday mes amis ! Il y a de l’eau dans le gaz à tous les niveaux !

Matt Striker : Et on va avoir le droit à du catch de bonhommes ce dimanche ! C’est ça la WFA qu’on aime : tout le monde se déteste, tout le monde se fout sur la gueule, et les fans hurlent à se casser la voix !

Jim Ross : En tout cas, c’est sur ces images que nous allons nous quitter mesdames et messieurs ! Je vous donne rendez-vous dans six jours pour WFA Cyber Sunday ! Ne ratez pas ça, ça promet d’être …

Matt Striker : … épique ! Allez, à la prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 5 Jan - 20:47

Yoann a écrit:
Chapitre 2 : Ginger Talk Action (partie 2)


Résumé de l'épisode précédent (avec la voix du narrateur de Pokémon) : Notre jeune héros Heath Slater prit la décision d'aller en plein show faire un segment micro pour se présenter et dire tout le bien qu'il pense de la WFA. Mais il était loin d'imaginer qu'une légende des rings DDP allait venir pour le provoquer dans un match !

WFA Raw milieu du show, dans les vestiaires.


Toc toc toc.

Slater : Ah, je savais que mes fans allait finir par me déranger pour obtenir un autographe.

Slater ouvrit la porte et fut surpris de voir son agent Yoann.

Yoann : Non mais tu as perdu la tête ?

Slater : Bonsoir Heath, tu vas bien ? Tu as aimé ta première apparition devant les caméras de la WFA ? Oui Yoann et c'est très gentil de me le demander.

Yoann : C'est moi qui devait aller voir les officiels pour t'obtenir ton premier match a Raw. Et toi qu'es-ce que tu fais ? Tu te disputes avec une légende de ce business, résultat tu vas devoir l'affronter.

Slater : Ne t'inquiète pas car quand j'aurai battu ce vieux rejet de la fédération tu auras pour rôle d'aller me négocier une augmentation !

Yoann : Gagne ce match et on reparlera de ton augmentation plus tard et tu m'écoutes au moins ?

Slater : Euh oui bien entendu.

Yoann se saisit alors du portable de Slater.

Yoann : J'y crois pas, tu étais entrain d'écrire un Twitt pour critiquer Brother Ray ! Attend c'est quoi cette allusion avec un pot de mayonnaise, un smarties bleu et Mélina ?

Slater : Des bruits de couloir mais revenons a mon match de ce soir car je ne vois pas ce qui te gêne vu que je suis beaucoup plus fort que ce DDP.

Yoann : Fais gaffe a son expérience et sa malice car comme Randy Orton, a tout moment il peut sortir son Diamond Cutter et peu son ceux qui ont réussit a se relever de cette prise donc je te conseil...putain ne me dis pas que tu es entrain d'écrire ton Twitt sur ton ordi ?

Slater : Non mais je t'écoute même si j'ai pas besoin de tes conseil pour battre un dinosaure.

Yoann : Pourquoi j'ai pas accepter de devenir l'agent d'un catcheur comme Evan Bourne ?

Slater : Parce que sa t'aurais vite gonflé de le sortir tous les jours, sans parler du fait qu'il aurait certainement bouffer tes pantoufles. Non mais ne t'en fais pas, je suis le futur de cette fédération et je vais le prouver ce soir avec ce match.

Yoann : Mais rassure moi, tu ne comptes pas gagner ce match uniquement pour ensuite faire chier Brother Ray sur Twitter ?

Slater : Bien sur que non.

Yoann : Me voilà rassuré car je pensais que...

Slater : C'est aussi pour chier tous ceux qui ne sont pas des Slaties. D'ailleurs, tu as vu ce Slaties qui c'est évanouit tout à l'heure ?

Yoann : Oui, il a été amené vers l'infirmerie. Par contre, je ne sais pas qui c'est. Je sais juste qu'il porte un large bonnet de la ECW.

Slater : Retrouve le car je sens qu'on peux lui refourger, a un bon prix pour nous, tous mes t-shirt de l'époque Nexus.

Yoann : C'est vrai qu'il avait l'air facilement influençable. D'ailleurs, il a l'air si influençable qu'on pourrait même lui faire oublier son prénom et lui faire croire qu'il se prénomme Yoshi Tatsu.

Slater : Sa serai beaucoup trop cruel même pour moi, mais en même temps c'est assez marrant comme idée.

Yoann : Par contre, tu es obligé de te changer devant moi ?

Slater : Mon match va bientôt commencer, j'ai pas une seconde a perdre. En plus j'ai petit problème.

Yoann : Je suis certain que la chirurgie peut t'aider.

Slater : Très marrant espèce de débile. Bon laisse moi, je dois me concentrer avant mon match.


[glow=red][size=150]Un peu plus tard lors de WFA Raw.[/size][/glow]

Matt : Voici enfin le moment qu'on attend tous !

Jim Ross : Je confirme Matt car on va enfin voir les débuts de Slater.

Matt : Pendant quelques secondes, j'ai cru a votre blague JR. En tout cas, on vas enfin voir de retour sur les rings de DDP et c'est à la WFA que ça se passe.

JR : Je ne pouvais pas mieux faire la pub de ce match et c'était pas une plaisanterie car j'ai vraiment hâte de voir ce que peut faire ce petit jeune contre une telle légende.




Heath Slater arrive en étant timidement huée par le public alors que le petit groupe de Slaties l'acclame comme tout homme [s]jeune et puceau[/s] voyant Melina pour la première fois.




DDP fait son entrée avec les encouragements de la foule qui scande son nom.

Les deux hommes se font fasse, l'arbitre fait sonner la cloche et le combat peut débuter.
Pourtant les deux catcheurs ne peuvent commencer a cause de la foule scandant le nom de Diamond Dallas Page de façon très forte et intensive, ce qui surprend les deux catcheurs.
Alors que DDP qui se trouve dans l'un des coins semble apprécier cela, Heath Slater quand a lui étant furieux se prend la tête a deux mains ne pouvant supporter l'affection du public pour la légende. Car même si je risque de me faire virer par Yoann en écrivant cela, il faut avouer que le nombre de fan de DDP est légèrement plus important que le nombre de Slaties. A cause de cela, Slater décide alors de quitter le ring pour invectiver les personnes du premier rang.

Slater : C'est uniquement parce que je suis roux, c'est ça ? Répondez moi !

Alors que l'arbitre en est a cinq dans son compte, Slater remonte sur le ring, court vers DDP qui le sèche grâce a un coup de la corde a linge porté violemment.
En se relevant, les deux hommes partent pour une épreuve de force et Slater parvient a chopper le bras de son adversaire pour le retourner.
Après quelques secondes dans cette position, DDP parvient a briser la prise et a envoyer le jeune catcheur dans les cordes pour ensuite lui faire un coup de bélier.
DDP relève son adversaire et un violent brawl s’engage entre les deux hommes ou pour la première fois du match Slater prend vraiment le dessus et sèche d'une droite l'ex catcheur de la WCW.
Le rouquin tente alors le tombé :
UN, DEUX...et DDP parvient a relever une épaule pour stopper l'arbitre dans son compte.
Slater fait alors un signe pour les Slaties du premier rang et se décide enfin a relever DDP pour lui porter un brise nuque. Notre jeune héros monte sur la troisième corde et réussi parfaitement a porter une descente du coude qui affaiblit un peu plus la légende.
Le jeune rouquin décide alors d'en finir, il relèva DDP et lui porta son E-Minor ! Avec le même sourire vicieux que Vince Russo entrain d'écrire un show, Slater tenta le tombé persuadé de sa victoire.
1...2...2,9 car la légende n'a pas dit son dernier mot en parvenant a relever une épaule !
Slater, pensant l'arbitre trop lent, perd du temps a le lui faire remarquer laissant son adversaire reprendre son souffle. DDP se place derrière le jeune catcheur et...

Jim Ross : Diamond Cutter, Diamond Cutter, Diamond Cutter de DDP qui tente a son tour le tombé !!!

UN...DEUX...TROIS.




Roberts : And the winner is Diamond Dallas Page !!!

Jim Ross : Cela fait toujours plaisir de revoir un catcheur comme DDP revenir sur les rings pour un soir et parvenir a placer son célèbre Diamond Cutter.

Matt : Ce qui est sur, c'est que Heath Slater va être au pays des rêves pendant quelques jours. Par contre, que les médecin revienne vite vers le public car j'ai l'impression que le jeune au bonnet a avaler un flacon de cyanure suite a la défaite de son héros.

JR : Laissons les médecins s'occuper également de Slater pendant la page de pub alors resté avec nous, on revient tout de suite. Mais il est 11h du matin il est temps de se lever...

Slater : Hein quoi ? Putain j'en ais marre de toujours faire ce fichu rêve qui me voit être provoqué puis battre par un catcheur a la retraite. Bon il est temps d'allumer mon ordi pour faire chier Bully Ray.


JGabriel68 a écrit:

Promo ORIGINS: An original day !




Les trois Lascars (Gays ? Non, je ne me permettrais pas) d'Origins se baladaient dans les rues de New York, tout de bleu habillé.
Riley: - Putain de pari à la con...
Smith: - Je ne te le fais pas dire... Mais, regarde, il a l'air heureux, au moins !
Tatsu sautillait dans tout les sens, imitant King Kong, et apeurant les passants qui... passaient.
Riley: -N'empêche, plus j'y repense, et plus je me dis qu'on a merdé, il fallait pas miser sur eux. Tu te rappelles ?
Smith: - Attends, on va faire un flash back !
Riley: - Comment on fait ça ?
Smith: - J'ai vu Seb le dire à Joueur du Grenier dans une de ses vidéos. Il faut que tu répètes plusieurs fois la dernière syllabe de ton mot !
Riley: - Alors voyons.. fais mine de réfléchir..Tu te rappelles, pelles, pelles, pelles...

Smith: - Bon les gars, on est bien d'accord, victoire de Lille, je gagne ! Victoire de Nice, elle est pour toi Riley ! Et toi, Tatsu, vu que t'a rien compris à l'affaire, on va dire match nul, ok ?

Plus tard, à la fin du match.

Smith: - Boooordel, mais c'est pas vrai ! Prendre un but dans les dernières secondes !! 4-4, j'hallucine !
Riley: - Hé attends, il est super beau le but de Clerc là !
Smith: - Ouais mais ça fait gagner le pari à l'autre boulet.
Il montre Tatsu qui jouait derrière le canapé avec des voitures majorettes, en hurlant en japonais.
Riley: - Putain c'est vrai ! On est pas dans la merde..
Smith: - Je ne te le fais pas dire..
Riley: - Attends, tu l'as déjà dis ça !

Retour à New York, sur la 5ème Avenue, bordant Central Park.
Smith: - Bon Tatsu, tu veux faire quoi ?
Riley: - Moi, j'ai la dalle....
Tatsu: - TAYOOOOOO HOT DOG !
Riley: - Hey, bonne idée ça !
Il s'achetèrent donc chacun un sandwichs, qu'ils descendirent en moins de deux chacun.
Smith: - Et maintenant, qu'allons-nous faiiiiiire ? (à prononcer comme pour la chanson )
Tatsu: - TAYOOOOOO CHURROS !
Riley: - J'en peux plus perso, j'suis calé.
Tatsu: - TAYOOOOOO GLACES !
Riley: - Tu préférerais pas plutôt un ciné ?
Tatsu: - TAYOOOOOO PARK !
Riley: - Il est con, ou c'est moi ?
Smith: - Chuuuut, regarde comme il est content.
Tatsu avait sauté sur les grilles du parc, en poussant les hurlements de Kong.

Ils allèrent donc s'asseoir sur un banc, Tatsu au milieu.
Tatsu: - MOI CONTENT, GARS ! MOI AIMER MATURE !
Riley: - NA-TURE abruti !
Tout d'un coup, leurs regards furent attirés vers le banc d'un côté, où deux bonhommes tentaient de dérober le sac d'une vieille.
Bonhomme #1: Wesssssh frère ! Elle va jamais le lâcher !
Bonhomme #2: Mais si, mais si t'inquiète pas. S'il-vous-plaît madame...

Smith: Oh mon Dieu, mais c'est horriblement barbare ! Cette mamie est en danger !
Riley: - Interventions ! TATSU ATTAQUE !
Et le Japonais alla distribuer des kicks aux deux lascars.
Majid: - Mais il est malade ce type !!! On veut simplement le banc d'la vieille. C'est là où on s'est roulé notre premier patin avec Huguy.
Riley et Smith: - Merde, on est désolé les gars ! On vous avais pas reconnu ! Tout en retenant Tatsu qui distribuait maintenant des kicks dans le vide.
Riley: [size=50]- J'pourrais avoir un authographe, c'est pour ma mère.[/size]

???: - EEEEEEEET COUPER ! Les gars, ça va vraiment pas le faire. Vous passez la journée à glander, on se paye des guests pour que ce soit plus réussi,... mais jamais on va rendre la police de New-York crédible avec tout ce bordel !





Le réalisateur avait un bouton sur le nez.





Tatsu: - PEAAAUUUUUU LISSE ! TAYOOOOOOOOOO !


Frog Splash a écrit:
Nous sommes à la salle d'entaînement de la WFA. La nuit est déjà bien avancée, et c'est sans doute là la raison qui fait que le lieu, d'ordinaire si animé, est plongé dans un silence presque morbide. On a beau traversé les différents couloirs, pas un homme, pas une femme, pas même une ombre. Les différentes salles sont vides, les différentes superstars et divas sont à l'heure qu'il est sûrement allongées dans leurs lits, bercés par la voix de Morphée. Ou bien les plus débauchés, qui sont d'ailleurs, les moins bien placés dans la carte, sont en train de se déhancher sur une piste de danse, dans une quelconque boîte californienne. Un moyen comme un autre d'oublier une situation professionnelle peu enviable. Remarque CM Punk ne dirait pas la même chose. M'enfin, il s'en fout Punk, il est challenger au titre IC. Mais ce n'est pas le sujet ! Si on s'intéresse à cette salle d'entraînement à 3 heures du mat alors que les gens normaux dorment, c'est bien parce qu'il s'y passe quelque chose. Mais bon, ça m'fait penser que Ciaime c'est pas vraiment quelqu'un de normal non plus. Du coup, est-ce qu'on en a quelque chose à foutre de son avis ? J'ai envie de dire que non, mais j'vais pas l'faire, sinon j'aurais un groupe de SxE au cul. Donc on retourne aux vestiaires ... oué mais j'y pense, les SxE, ils sont pas méchants, en faite. Entre UNIC la pacifiste, TS17 le pas méchant et Yoann le mecqu'apitiédesroux, j'risque pas grand chose. Y a juste ce mec là, Meryhor. C'est un gothique qui vote pour être rebelle par rapport aux rebelles ... un truc de fou, même moi j'comprends pas ! Donc au final, j'pense qu'on peut en arriver à la conclusion suivante : vous pouvez fucker CM Punk, mais pas devant Meryhor.

'fin bref, on en était à des vestiaires. Ils sont vides, la nuit est noire, les rossignols aboient, la caravane trépasse ... oui oui, l'auteur sait absolument pas quoi écrire, du coup il se fout d'votre gueule en espérant que ça passe. Mais on disait donc que les vestiaires étaient plongés dans l'obscurité. Sauf une pièce. Oui, parce que si y a aucune pièce qui baigne dans la lumière, bah y a rien à raconter, et du coup j'vous aurais fait chier avec mon histoire de rossignols pour que dalle, ce qui ne serait en effet pas correct. M'enfin, c'est vrai que c'est abstrait, cette notion de correct ou pas correct. Et en même temps, j'ai envie de dire que c'est une question d'interprétation. Prenons pour exemple la phrase suivante. L'interprétation, c'est quand même bien chelou hein. Mais bon, c'est pas l'sujet. Une pièce est en effet éclairée dans la salle d'entraînement de la WFA ... nan mais c'est vrai, l'interprétation, c'est pas possible à comprendre. Par exemple, si j'dis "le père noël est une ordure", la première chose à laquelle les gens normaux pensent, c'est au film avec Thierry Lhermitte (et pas l'hermite, parce que sinon, ce serait 'achement dur de faire des films (je sais, c'est une blague de merde, mais bon, imaginez c'que j'aurais pu sortir si ses parents l'avaient appelé Bernard ... (d'ailleurs, on peut se dire que ses parents, ils l'ont pas appelé Bernard parce que c'étaient pas des marrants, et du coup Thierry il a eu une enfance de merde même pas drôle (mais on peut peut-être excuser ses parents, ils sont peut-être pas marrants juste parce que dans leur enfance un cheval castré à corps de cobra les a peut-être violé en haut de l'arc de triomphe ... mais je m'égare, je m'égare)))). Oué, donc du coup, si j'dis le père noël est une ordure, bah Nak, il va clamer "oué, et Noël c'est d'la merde !". Dans le même temps, Sharpshooter, il va dire "Nan, Noël ça déchire" parce que ça fera chier Nak, mais en fait il penserait "S'ils savaient tous que le père noël est une ordure est une oeuvre reprise au très grand réalisateur indépendant roumain Yurgerev Ilyashenko, qui a réalisé cette comédie en hommage au baptême de son labrador, alors qu'il arracha un bras au curé parce que "une tit' piece, juch't une tit' piece pour papa"". Mais là dessus, Onclesam64 arriverait pour nous éclairer de sa lanterne "en faite, le père noël, c'est vraiment une ordure, j'ai jeté celui du centre commercia hier, il voulait m'piquer une bière le con". Et à Gbacca d'ajouter "La Bourgogne vous emmeeeeeeeeeeeeeeerde !!!!". Pourquoi ? Bah, pourquoi pas ?

'fin bref, on en revient à la salle dans la nuit avec une pièce éclairée. La caméra s'avance. Enfin nan, c'est la caméraman qui avance, et la caméra le suit. Bah oui, on n'est pas con non plus, on sait bien qu'une caméra ça marche pas, parce que ça n'a plus d'genoux ! Et sans genoux, bah plus d'jambes, du coup, bah elles marchent pas, CQFD. Mais en même temps, on n'a jamais tenté de mettre une prothèse à une caméra. Est-ce que ça serait possible, de foutre une prothèse à une caméra. Sexy me souffle que ça dépend de la taille du bonnet. Réponse conne, une caméra ça porte pas d'bonnet, juste des cagoules. Bon, on retourne dans la pièce éclairée ... oh mais que vois-je ! Une ombre géante ! 'fin ... géante, j'veux dire géante comme dans le petit poucet, ou géante comme dans Jack et le haricot magique, mais grande quand même. Faut pas déconner, Awesome Kong c'est pas un monstre non plus ... bon, où en étions-nous ... Ah oui. (voix niaise) Mais à qui peut bien appartenir cette ombre ? (si vous avez tout bien suivi jusqu'ici, vous aurez compris que cette ombre est celle d'Awesome Kong, mais chuuuuuuuuut, no spoil) Han ! Voilà la challengeuse au titre WFA des Divas, Awesome Kong ! Notez que j'aurais pu dire l'une des challengeuses, vu qu'il y en a deux autres. Mais je l'ai pas fait. Et si Thib et ECF ont quelque chose à dire, bah j'ai une excuse. Mon clavier est cassé. Voilà, je peux plus écrire ... Continuons. Oui, ça fait très con de continuer après avoir dit ça, mais j'me suis dit qu'avec un peu de chance, si on leur dit rien, ils le remarqueront pas. Ce qui rend le fait de le dire encore plus con. Bah voilà, maintenant, j'passe pour un con. Faites chier ECF et Thib !

Allez, ce coup-ci, on se concentre sur la promo. Alors ... une salle d'entraînement ... la nuit noire ... une pièce éclairée ... une ombre ... Awesome Kong ... ah bah voilà, ça commence à prendre forme, vous trouvez pas ? Oui, je sais que vous ne pouvez pas répondre vu que j'écris la promo tout seul. Mais on va supposer que tout le monde dise oui, ça avance bien, en sachant pertinemment que c'est faux mais pour me faire plaisir. Parce que les gens m'aiment bien. Remarque, c'est peut-être juste de la pitié. Mais si c'est de la pitié, ça veut dire que les gens se foutent de ma gueule dans mon dos ... tain vous faites chier ! Et pis d'abord, tee il est imberbe et le Miz de Gbacca il a un p'tit zizi et même pas d'femme ! Na. Bon, en attendant, Kong elle a pas fait grand chose pour l'instant. Non, c'est pas parce que c'est une faignasse. Notez que ça aurait pu être le cas. Moi-même, je suis fainéant, et si j'avais choisi pour Kong une gimmick caricaturale, elle en n'aurait pas glander une de la journée ! Mais si j'avais fait ça, bah cette promo n'aurait plus eu aucun sens, voyons ! Je sens que c'est le moment où OS et K-anard vont arriver pour me dire que c'est déjà le cas. Oui oui, les mecs qui promotent pour des chihuahuas power rangers ! Le monde à l'envers. Tiens, d'ailleurs, quelle expression à la con, le monde à l'envers. Sı lǝ ɯoupǝ éʇɐıʇ ʌɹɐıɯǝuʇ à l,ǝuʌǝɹs 'ɾ,éɔɹıɹɐıs ɔoɯɯǝ çɐ. Donc le monde n'est pas à l'envers. Et pis en plus, pour en revenir à OS et K-anard, j'ai bien envie de dire que Batou c'est un beau salaud ! Pendant toute sa période HB il a trusté les titres tags juste pour faire chier Nak et dire que c'est lui qui a le plus long règne de l'histoire de la WFA. Mais vu que Nak est un chieur, ça rétablit l'équilibre.

Donc Awesome Kong, qui n'est pas une branleuse, dans une salle d'entraînement de la WFA par une nuit noire ... j'ai déjà dit pourquoi j'utilise le terme "salle d'entraînement de la WFA" plutôt que gymnase ? Non ? Bah y a aucune raison à ça, mais vu que j'suis en galère d'inspi, ça noircit la feuille. Et Awesome Kong, bah en fait, elle était là pour s'entraîner. Bah oui, au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, vu qu'elle a un match de championnat à Cyber Sunday et qu'en plus elle a été inactive depuis la fin de l'UHW, faut qu'elle se bouge un peu (note : blague graveleuse de Gbacca : et vu tout ce qu'il y a à bouger, elle a intérêt à s'y prendre tout de suite ). D'ailleurs, je l'ai pas dit, mais Cyber Sunday, franchement, c'est un nom à la con. Déjà, le PPV se déroulera pas le dimanche, alors paye ton sunday. A moins qu'ils parlent des sundeas du mcdo, mais dans ce cas là, faut leur dire qu'ils sont pourris question orthographe anglaise. Mais non, Y2Jeriko n'est pas pourri en orhographe anglaise. Surtout depuis qu'il a engagé le petit chinois là, Kai Ix Eil. Mais la traite (honteuse) des esclaves n'est pas à l'ordre du jour. Non, pour l'instant, j'suis censé parler de KONG ET DE SA PUTAIN D'OMBRE DANS LA PUTAIN DE SALLE D'ENTRAINEMENT DE LA WFA DANS UNE PUTAIN DE NUIT NOIRE ! Ah oué mais merde, j'viens d'y penser, si on se trouve en Atarctique ... comment on peut savoir que c'est la nuit juste parce qu'il fait noire ? C'est peut-être juste la mauvaise saison et on ne s'en est pas rendu compte ... Bon, on va faciliter les choses et dire que c'est pas ni en Antarctique, ni au Groënland, ni en Allemagne. Parce que j'aime pas l'Allemagne. Enfin, je précise quand même qu'on n'aurait pas à se poser ces questions si l'auteur balisait un tant soit peu son sujet ... Oué ben en même temps si on venait pas lui casser les cou***** toutes les cinq minutes ça serait peut-être plus facile !

Donc, on reprend, Awesome Kong, elle est seule, dans une pièce éclairée, on voit son ombre, la salle d'entraînement de la WFA est vide, c'est la nuit noi... et voilà ! Bah bravo les gars, vous avez gagné, il fait jour ! Du coup ma promo ça devient complètement débile ! Merci hein, vraiment ... 'fin bref, le seul truc à retenir, c'est qu'Awesome Kong elle déchire sa race et qu'elle va foutre une bonne branlée à Serena, Trish et Natalya à Cyber Sunday !


Sexy Boy a écrit:
Trish marche dans les couloirs de la WFA, ceinture sur l'épaule, le regard perdu et le souffle haletant. Une voix la sortit de ses pensées.

AJ : Joli match, Trish. Bravo pour ta victoire.

Stratus répondit presque machinalement.

Trish : Merci, April.

Je viens d'affronter Layla et j'ai remporté le match. Mais j'ai senti quelque chose de différent... Bien sûr, je suis heureuse d'avoir gagné. D'autant plus que le match était serré, la petite a fait des progrès et a de l'énergie à revendre et j'ai du profiter d'un moment d'inattention pour placer un Roll-up salvateur. Sûrement pas une de mes plus flamboyantes victoires, il faut l'avouer. Et le public le savait, c'est pour ça que j'ai entendu des huées s'élever et des chants en faveur de mon adversaire. Ce n'est pas la première fois, malheureusement. A vrai dire, cela date du Royal Rumble, lorsque j'ai fait mon retour pour prendre... non... pour voler le titre de Serena. Ça me fait mal mais je ne peux plus me voiler la face, j'ai volé le moment de gloire de Serena. J'ai tenté de me cacher derrière des excuses bancales mais, en vérité, mon orgueil avait pris le dessus.

Trish arrive dans les vestiaires et commence à se déshabiller.

Ma blessure m'avait éloigné des rings pendant trop longtemps et l'envie de revenir était trop forte. Mais j'ai voulu faire de mon retour un Shocker Moment, persuadée que mes fans seraient heureux de me voir à nouveau au sommet. Mais entre-temps, ils s'étaient trouvés une nouvelle Diva à admirer... Maryse... comment avaient-ils pu être aussi stupides ? Qu'est-ce qu'ils lui trouvaient ? Ils n'avaient pas le droit de me faire ça, de m'abandonner, de m'oublier.... Non, non, ils avaient besoin de quelqu'un et ils ont pris la première qui passait, voilà... Maryse... Mais je revenue... Ils méritent la meilleure, et la meilleure c'est moi... Trish Stratus... La Diva de la décennie... Maryse n'est rien... Serena n'était pas digne de la ceinture... Oui, voilà. Et puis, grâce à moi, Vickie a été virée de son poste... d'accord, ce n'était pas prévu mais c'est quand même grâce à moi. De toute façon, Guerrero ne lui était plus d'aucune utilité... mais ...j'ai utilisé Vickie, je lui ai fait croire qu'en gagnant le titre, je me débarrasserais du SaD... Moi qui ait craché si longtemps sur ses magouilles, j'en ai fait partie... le feu par le feu... pfff... En y réfléchissant, je me demande pourquoi le public ne m'a pas lâché à ce moment-là...

Trish entre dans les douches et fait couler l'eau.

Et après ça, Maryse a trahi le public... ou était-ce le public qui l'a trahie ? Était-ce de ma faute ? Je lui ai volé sa place à elle aussi, sa place de favorite... Oh mon dieu, mon retour a été une si mauvaise chose ? Qui sait ce qui se serait passé si je n'étais pas intervenu après le Royal Rumble ? Serena serait peut-être encore championne, le SaD aurait peut-être pris le pouvoir et serait encore au complet, Maryse n'aurait peut-être jamais touché au titre... Ai-je bien fait de revenir ce jour-là ? Ai-je bien fait de revenir... tout court ? Peut-être que je n'ai plus rien à faire sur un ring, peut-être que j'ai fait mon temps. Je devrais laisser la place à des filles comme Serena, Kong, Beth... Elles sauront se débrouiller contre le clan de Vickie. Après tout, Lita s'en sort très bien en tant que General Manager. Le match de Cyber Sunday a été dur à mettre en place mais elle a réussi, sans céder aux attaques de Maryse et les autres.

Elle enroule une serviette autour d'elle et commence à mettre ses vêtements.

En fait, c'est moi la méchante dans l'histoire... si la division féminine va mieux, c'est grâce au SaD... J'ai essayé de monter un clan de ''techniciennes'' et maintenant ? Lita dirige ce qui reste du SaD, Beth n'a plus de titre, Natalya veut me prendre le mien, Melina passe plus de temps dans les loges des Superstars que sur un ring et Gail et Eve ont disparues. J'ai essayé de me débarrasser de Maryse, je lui ai cédé le titre. Un titre que je n'ai récupéré que grâce à l'intervention providentielle de Awesome Kong. J'étais à deux doigts de taper. Et là, ça aurait été fini... plus rien, plus de titre, plus de WFA, plus de carrière...

Trish finit de s'habiller et regarde sa ceinture.

Est-ce que je te mérite ? A chaque fois, je manque de te perdre mais finalement, tu es toujours là. Est-ce que c'est un signe ? Est-ce que c'est ma destinée, ou je ne sais quoi, d'être championne ? Quelle sensation extraordinaire de te sentir sur mes hanches, de te soulever, de me battre pour toi... Hé ! Mais je parle à ma ceinture comme à un être humain ! J'ai un problème...

Elle l'accroche autour de sa taille puis sort des vestiaires. Elle parle à quelques collègues puis sort de l'aréna. Elle rencontre des fans pour qui elles signent des autographes avant de monter dans le bus.

En fait, je me fiche de cette ceinture, je pourrais la perdre à Cyber Sunday, je m'en ficherais... Mais je perdrais le seul lien qui me rattache à mes fans, à ce public qui m'encourage, qui m'applaudit, qui chante mon nom, qui attend des heures pour des autographes ou des photos... Ce sont des fans de Trish, la championne de la WFA. Il y a eu Trish, la salope... oh, oui, j'en étais vraiment une mais c'était l'époque qui voulait ça. Puis il y a eu Trish, la championne, celle qui allait même jusqu'à affronter des mecs. Il y a eu Trish et Lita, je donnerais tout pour retrouver cette époque, les deux meilleures lutteuses de tous les temps parfois équipières, parfois ennemis. Bon, c'est vrai, il y a pas eu que des bons moments, il y a eu toute cette histoire avec Chris et Christian, ça a foutu un gros bordel... et dire que ça continue encore !

Dans le bus, Trish voit Mickie James discuter avec Velvet Sky.

Il y a eu Trish, la lesbienne aussi... enfin même si je le suis pas... ça a toujours fait fantasmer beaucoup de gens... bon, ok, j'avoue, j'ai rien fait pour le démentir... mais ça me plaisait... enfin pas que Mickie me harcèle... non, ça me permettait d'être encouragée sans trop d'efforts... J'avais besoin de repos à ce moment-là, je commençais à saturer... C'est peut-être à ce moment-là où ça a déconné... Je préférais me faire embrasser par une fille que de lui mettre sa raclée... Puis il y a eu cette blessure, j'ai su que je devais arrêter... Quoi de mieux que de prendre sa retraite en tant que championne ? J'ai vraiment fini en beauté.

Le bus s'arrête devant l'hôtel où réside les Superstars. Trish descend, entre à l'intérieur et demande la clé de sa chambre. Elle prend l'ascenseur.

Mais bon, chassez le naturel, il revient au galop... J'ai besoin de ça, de me sentir soutenue par une aréna de milliers de personne. Est-ce qu'ils aimeront Trish la perdante ? Non, je dois gagner... ils ne m'aiment pas parce que je me trémousse en petite tenue, même si je suis irrésistible, ils ne m'aiment pas parce que je suis un martyr, ils m'aiment parce que je gagne. Je dois à gagner, à tout prix. Quelque soit la manière, l'adversaire, la stipulation.

Elle arrive devant la porte, insère la clé dans la serrure et l'ouvre. Elle dépose son sac et s'allonge sur le lit.

Je suis Trish Stratus... La Diva de la décennie... La championne de la WFA... La légende.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 5 Jan - 20:50

Hadès/Thib a écrit:
Promo Rated R-Core ( Thib ( Mick Foley ) et Hadès ( Edge ) ) vs Origins ( The Hitman ( Alex Riley ) et Luchalibre ( Yoshi Tatsu ) )


Le show a débuté depuis environ cinquante minutes. Comme d’habitude lors de WFA Raw, la foule est chauffé à blanc, les pancartes sont levés pour acclamer les superstars favorites, mais aussi pour conspuer les lutteurs les plus détestés des aficionados qui sont très nombreux ce soir. Des matchs ont déjà eu lieu depuis le début, et d’autre sont à prévoir. Mais pour le moment, nous retournons vers la table des commentateurs …


Jim Ross : Le show continu, et il promet comme d’habitude d’être excellent !

Matt Striker : Mouais on va dire ça comme ça … Oublions pas que c’est un show spécial Noël les amis ! Rien de bien folichons pour un show de cette envergure !

Jim Ross : Vous êtes toujours en train de râler c’est pitoyable.

Matt Striker : C’est plutôt vous qui êtes pitoyable avec vôtre chapeau de noël. Là pour le coup, en vous regardant, je me demande si ce n’est pas plutôt vous le papa noël …

Jim Ross : Pathétique ! Bref, passons … Dans quelques jours, le Pay per View tant attendu WFA Cyber Sunday aura lieu, et la division Tag Team est vraiment mis à l’honneur !

Matt Striker : Alors là pour el coup, j’aurai pas dit mieux !

Jim Ross : En Dark Match …

Matt Striker : Les vieux plouc de Rated R-Core gagneront leur match, et iront tout droit en direction des titres par équipe c’est moi qui vous le dit !

Jim Ross : Et pour une fois je suis d’accord avec vous … Tiens en parlant d’Edge et de Foley, on m’annonce qu’ils vont pas tarder à venir sur le ring …

Matt Striker : Oh que j’ai hâte !!





Comme il a été annoncé, le titantron des Rated R-Core retentit dans l’arène. Le public se lève alors, et d’énormes huées retentissent dans toute la salle. Des insultes sont dors et déjà proférés. Mais Edge et son coéquipier Mick Foley s’en foutent. Ils sortent des vestiaires comme si ne rien n’était, et avancent en direction du ring sourire aux lèvres. Edge comme à son habitude nargue les fans qui sont situés prêt de la rampe. The Hardcore Legend quant à lui avance tout droit. Il fouille sous le ring et prend directement une chaise qu’il jette sur le ring. Il fait son taunt, puis y monte. Il déplie la chaise et s’y assoit. The Rated R Superstar prend deux micros, puis rejoint son partenaire sur le ring. Il lui donne un micro, et prend la parole en premier tout en souriant.


Edge : Comme d’habitude, pour ne pas changer, j’aimerai commencer par un énorme ‘’ Shut Up ‘’ ! C’est fou comme vous êtes énormément excité en ces périodes de fête, c’est vraiment incroyable. J’en ai limite mal à la tête … Voir des gens crier pour rien, au lieu de s’agenouiller devant nous, c’est vraiment pas normal n’es pas Mick ? Et oh Mick ne t’endors pas sombre crétin ! Je sais qu’ils t’agacent tous autant qu’ils sont, mais un minimum de respect tout de même. C’est pas dans nos habitudes certes, mais voilà. Bref bref, bref, si nous sommes là c’est pour des raisons particulières. Comme vous le savez, Cyber Sunday a lieu prochainement, et moi et mon ami allons affronter une équipe nommé Origins … Voyez même le nom de l’équipe est moisi soit dit en passant … Mais passons. Le match qui aura lieu aura un enjeux bien particulier, en effet, le vainqueur affronteront les champions par équipes pour le titre !

Mick Foley se lève de sa chaise non sans peine. Il prend son souffle, se gratte les cheveux, fait son taunt puis coupe son coéquipier.


Mick Foley : Edge, Edge, Edge. Je me dois de te faire remarquer que tu as une énorme courtoisie. Commencer à parler en insultant le public, voyons, ce n’est pas une bonne stratégie pour convaincre cette foule de parasites visqueux et sans cervelle de se taire. Mais bon … Comme tu l’as très bien dit, lors de WFA Cyber Sunday, nous allons bien évidemment gagner nôtre match qui, je me dois de le faire remarquer se situe une nouvelle fois en Dark Match ! Pathétique … Bref, nous allons affronter une équipe composé de Alex Riley et de Yoshi Tatsu. Original bon sang de bois ! Je dirai même plus, très très original. Qui est le fou qui a eu cette idée de match ? Attendez, vous êtes sérieux les gars ? Vous voulez qu’on combattent contre des mômes comme eux ? Allons qui sommes nous ? Nous sommes les Rated R-Core, l’équipe qui va renouveler la division par équipe de la fédération, et qui vont devenir dans quelques mois, l’équipe la plus puissante et la plus imposante de la Wrestling French Addict. N’es-je pas raison ?

Le public se met à le huer, à l’insulter, mais The Demented One n’en a cure. Il les regarde, puis crache frénétiquement au sol. Il se rassoit sur sa chaise, puis laisse la parole à son partenaire.


Edge : En ce qui me concerne je ne peut qu’être d’accord avec la légende la plus Hardcore à savoir, mon ami Mr Foley. Il faut avouer que les jeunes ’’ Origins’’ vont sacrément morfler lors du PPV, les pauvres, après cette cuisante défaite, ils voudront déjà arrêter le catch. Quel gâchis. Envoyer des jeunes loupiots à l’abattoir. C’est tragique comme histoire. M’enfin bon, on fera en sorte que le match se termine assez vite, deux trois spears, quelques coups de chaises avec pourquoi pas un Con-Chair-To à la clé, un Double-Hand DDT, et le tour sera joué. Faut pas se faire de soucis, nous savons pertinemment qu’ils n’ont pas le niveau face à nous, on va donc éviter le ‘’ massacre ‘’.

Mick Foley toujours assit le coupe.


Mick Foley : Parle pour toi vieux crouton ! Tu crois vraiment que The Hardcore Legend, The Demented-One, Mr Bang Bang, Mick Foley va abréger leurs souffrances ? Niet ! Je vais envoyer Tastu au fin fond du Japon, et Riley au fin fond de … Laissons tomber. Noël c’est bientôt, donc je vais tout de même essayer de leurs offrir un cadeau en ne me servant pas d’objets pour ce match là. Mais c’est tout. En parlant de Noël … Je dois avouer que je hais cette fête au plus haut point. Quand je pense que ce soir, c’est un show spécial noël … C’est affligent, pathétique, lamentable tout ce que vous voulez. C’est juste un gros bordel sans nom cette fête. Je suis certains que Tatsumachintruc et Riley doivent être en train de parler avec Big Show qui doit être en train de jouer au Père Noël… Je trouve cette fête ridicule … Sauf le repas ou pour l’occasion, je mange à ma guise !

Edge : Non mais sérieux, je sais pas comment vous faites pour aller célébrer cette fête. Osef que Monsieur Christ soit né tel ou tel jours, et puis ou est le rapport avec le catch ? Ou ? Vous trouvez ça intéressant vous que Show offre des cadeaux à des idiots en salle d’interview ? Bien évidemment vous adorez ça, vous êtes aussi idiots et sans cerveaux que la connerie qu’es l’équipe Origins. Bref, tout ça pour dire que la WFA a pas très bien joué le jeu. Ca serai que moi, je ferai des matchs ou tout els coups son permis c’est tout. Pas des matchs de huit minutes grand maximum, et des segments innombrables tous aussi ridicule les uns que les autres. Noël … Ca craint du boudin grave yo ! Comme je le disais, il faut que cela change, c’est pour ça que mon coéquipier et moi-même avons eu une idée. Une idée qui pourra tout de même plaire aux quelques fans d’Hardcore qu’il reste dans cette maudite salle.

Mick Foley se lève rapidement, prend la parole et regarde Edge avec un sourire bizarre.


Mick Foley : Laisse moi, laisse moi annoncer ça !

Edge : Fait comme tu le sens !

Mick Foley : Si nous sommes là ce n’est pas que pour critiquer comme nous savons très bien le faire. Nous voulons juste lancer un défi. Un énorme défi pour la misérable équipe qu’est Origins. Nous vous proposons un match qui sera bien évidemment Hardcore. Mais pour coller à se thème de noël qui est la chose la plus stupide que j’ai pu voir, nous vous proposons plus exactement un Christmas Massacre Tag Team Match, Right Here, Right Now ! Alors qu’en dites vous bandes d’empotés ?

Edge : Attendez, je voudrai juste misé, je parie 100$ qu’ils ne viendront pas.

Mick Foley : Pari tenu !

The Rated R Superstar et The Hardcore Legend se serrent la main. Ils attendent alors, mais rien ne se passe. Foley commence à rire et s’assoit sur sa chaise. Edge se gratte les cheveux, et regarde l’entrée avec attention. Mais personne ne vient. Foley fait alors un geste de la main en lui demandant l’argent. The Ultimate Opportunist fouille dans son slip et sort un billet vert. Foley, surprit de voir d’où sort le billet se rétracte. Soudain, le titantron d’Origins retentit. Foley se lève en un bond, prend la chaise et la jette à l’extérieur. Edge se met à rire, et The Demented-one lui donne la somme parié. Edge la range alors dans son slip, puis se prépare pour le match …


Justin Roberts : The Following Contest is a Christmas Massacre Tag Team Match !


Ding Ding Ding


Alex Riley ne perd pas de temps, il se jette sur Mick Foley ! Yoshi Tatsu fait de même sur Edge ! Les Origins font pleuvoir les droites sur les crânes de Rated R Core ! Mais ces derniers réussissent à inverser la tendance, et Edge balance le Japonais dans le coin ! Foley fait de même avec Riley ! Les Rated R Core reprennent le contrôle du match, ils assènent des droites dans les faces de leurs opposants ! Après cela, Edge et Foley se regardent, The Hardcore Legend balance Riley dans le coin où est Tatsu ! Les Origins se percutent de plein fouet !! Ils sont tous les deux dans le coin. The Demented One dit à la Rated R Superstar de s’occuper de leurs adversaires, pour le moment. Pendant ce temps, Foley va chercher un sapin de Noël à l’extérieur du ring. Il le balance à l’intérieur du ring. The Hardcore Legend dit à son partenaire de se pousser, Foley prend le sapin, et il le lance !! L’arbre arrive en plein dans la face de Riley !! Edge place le sapin contre Riley ! Ce dernier est étouffé ! Foley arrache une branche de l’arbre, puis une seconde, il passe une branche à Edge. Ce dernier recule, il court en direction du sapin, The Rated R Superstar assène un Big Boot dans le sapin !! L’arbre de Noël tombe par terre, mais Riley qui est sur Tatsu, a dû prendre cher ! De même pour le Japonais. Ensuite, les compères de Rated R core tapent Riley avec les branches du sapin !! A-Ry est à genoux. C’est au tour de Tatsu de subir le même sort !! Les origins ont des marques rouges sur leurs corps, après ces coups de branches. Les Rated R Core jubilent au centre du ring. Foley dit à Edge de descendre du ring, pendant que lui s’occupe des Origins.

Edge s’exécute, Foley marche en direction d’Alex Riley. The Hardcore Legend se fait surprendre par un Low Blow d’A-Ry !! Les Origins sont fourbes, ils ont surpris leurs adversaires. Yoshi Tatsu se relève, pendant ce temps. The Ultimate Opportunist, quant à lui, est allé chercher une réplique de rennes en bois. Edge monte sur le ring, avec cet objet. The Rated R Superstar se fait lui aussi surprendre par Tatsu, en recevant un Enzuigiri du Rising Sun !! Edge tombe du tablier du ring ! Le rennes lui atterri dessus !! Foley se tient les parties, Riley se relève, il appelle son partenaire. Tatsu se retourne, il ne cherche pas à comprendre, il assène un Superkick dans la face de l’Hardcore Legend !! Ce dernier est, toujours, à genoux. Riley s’élance dans les cordes, et Running One Handed Bulldog sur une branche du sapin !! La branche de l’arbre reste coincée dans le front du Demented One, c’est une vision d’horreur. Evidemment, l’Hardcore Legend saigne. De l’autre côté, Yoshi Tatsu monte sur la troisième corde, il regarde Edge, qui est à l’extérieur du ring. The Rising Sun saute et Diving Foot Stomp !!! Sur le rennes en bois, qui explose sur l’abdomen d’Edge !!! Ce dernier se tord de douleur, et Tatsu jubile. La tête du rennes est intacte, et le Japonais rentre sa tête dedans. The Rising Sun remonte sur le ring. Riley tente le premier tombé du match sur Foley 1, 2 et … dégagement de l’Hardcore Legend ! Les deux compères d’Origins relèvent Mick Foley, ils le prennent en position de Double Snap Suplex, et c’est porté !! Non ! The Hardcore Legend a contré, de façon à porter un Double DDT !! Quel choc pour Tatsu, qui portait la tête de Rennes !!

Les quatre protagonistes sont au sol. Mick Foley rampe jusqu’aux cordes pour se relever. Edge, qui est à l’extérieur du ring, a repris ses esprits, et il essaie de se relever, à l’aide des marches métalliques. The Hardcore Legend, quant à lui, se relève à l’aide des câbles. Edge remonte sur le ring, petit à petit. The Rated R Superstar est dans le ring, Mick Foley est debout. Les deux compères des Rated R Core s’encouragent, et se stimulent. Mick Foley relève Yoshi Tatsu, le premier cité assène des mandales dans la face du Japonais !! Edge fait de même avec Riley !! Les deux partenaires des Origins sont à genoux. The Demented One s’élance dans les cordes, et Double Clothesline !! The Rated R Superstar met Riley sur Tatsu, Egde monte sur la seconde corde, et Diving Elbow Drop !! The Ultimate Opportunist a écrasé ses deux adversaires ! Le Canadien tente le tombé 1, 2 et … dégagement d’A-Ry ! Foley va à l’extérieur du ring, il farfouille sous le ring, il trouve un bonnet de père Noël, avec des pics en métal, dessus. The Hardcore Legend enlève la branche de sapin qui était coincée dans son front. Tout ça, pour enfiler le bonnet de père Noël. Foley monte sur le ring, il relève Alex Riley, et lui assène plusieurs Headbutts !!! Dieu, que c’est gore ! Les pics s’enfoncent dans le crâne d’A-Ry ! Pas de jaloux, The Demented One fait la même chose sur Yoshi Tatsu !! Cela fait rigoler Edge, qui dit à Foley d’arrêter. The Rated R Superstar et The Hardcore Legend jubilent au centre du ring, ils prennent un air hautain. Rated R Core vont à l’extérieur du ring, Foley enlève son bonnet. Foley et Edge vont chercher un traîneau en bois, qui est à l’extérieur du ring.

Edge et Foley prennent chacun une extrémité du traîneau. Ils le ramènent dans le ring. Mais Tatsu s’est relevé, et il place un Slide Baseball dans le traîneau !! Edge et Foley se réceptionnent le moyen de locomotion du père Noël en plein figure !! Les membres de Rated R Core titubent, Tatsu va puiser au fond de lui-même, pour trouver les ressources nécessaires. The Rising Sun court en direction de l’équipe adverse, et Over The Tope Rope Demi Rolling Senton !!! Edge a esquivé eu dernier moment. Tatsu est au sol, Edge le relève, et Edge O Matic sur le traîneau !! Le dos du Japonais a pris cher ! Le Canadien enchaîne en plaçant le traîneau contre la barricade de sécurité, il incline, légèrement, le traîneau. Edge balance le Japonais contre le traîneau, face la première !! Tatsu titube, Edge en profite pour placer un Spear !!!! Tatsu et Edge sont passés à travers le traîneau !! Holy Shit ! Mick Foley remonte sur le ring, quant à lui. A-Ry s’est relevé. Foley monte sur le tablier du ring, dans un premier temps, il prend une guirlande de Noël, qu’il enroule avec des fils barbelés. The Hardcore Legend rentre dans le ring, Riley se retourne, et coup de guirlande entourée de fils barbelés dans la face !! The Demented One enchaîne, en sortant sa chaussette, Mr Socko !! Il étouffe son adversaire, avec ! Alex Riley va bientôt abandonner, il perd connaissance, il préfère taper, plutôt que de perdre connaissance !!

Justin Roberts : Here is your winner Rated R Core !!





Les Rated R-Core célèbrent leurs victoires sous une pluie d'huées. Les aficionados les conspuent sans répits. Mais Edge et Foley s'en contre-foute, et retourne en backstage les bras en l'air ...

Match : Thib ; Segment : Hadès


Sexy Boy a écrit:
Une porte s'ouvre. Derrière elle, dans une grande pièce décorée pour Noël, The Miz est déguisé en Père Noël et assis dans un grand fauteuil.

Miz : Ho ! Je ne vous ai pas entendu rentré. Asseyez-vous confortablement, prenez de cookies et écoutez cette histoire. C'était un homme prénommé Achbékézer Scrooge, qui ne possédait pas l'esprit de Noël.

L'image se floute et montre désormais deux hommes qui se battent dans un couloir.

Christian : Tu vas tellement morfler que tu pourras même plus marcher !

Chris : Je vais te faire chier tes dents ! Et après t'iras chialer chez ta mère ! Oh, maman, Chris, il m'a fait mal !

Soudain, un homme en pardessus bouscule les deux.

Achbékézer : Cassez-vous les gosses !

Il avance dans le corridor, la mine renfrognée.

Heath : Joyeuses fêtes !

Achbékézer : Ta gueule, la rouquine !

Heath : Vieux con !

Il continue sa route et arrive devant une...

Dolph : What ? Une énième version d'un Chant de Noël !

The Miz : Hé ! Laisse-moi finir ! J'allais mettre Triple H en tant que Marley.

Dolph : Moi qui croyait que tu étais pour la jeunesse et la nouveauté.

The Miz : Et puis les trois fantômes, ça aurait été... Serena...Mike Knox... et Seth Rollins ! Unrated Version !

Dolph : Pas mal. Mais laisse-moi faire.

Ziggler tourne le dos à la caméra. Lorsqu'il se retourne, il porte une nez rouge.

Dolph : Alors ?

The Miz : Alors quoi ?

Dolph : Et bien... Je suis RuDolph !

The Miz : **facepalm**

Punk : It's Chrismas time !

Dolph : Ah non, merde.

Punk : Bonsoir à toi aussi.

Dolph : Dis-lui de se casser ! Dis-lui de se casser !

Punk : Hum, je t'entends.

Dolph : C'est pas de toi que je parle !

Punk : Snif...oh la vache. C'est quoi cette odeur ?

Dolph : C'est l'odeur du désir. C'est du parfum Dolph, l'odeur de moi.

Punk : C'est fort, on dirait de l'essence.

Dolph : Non, c'est juste musqué. On a pas encore reçu le droit de commercialisation mais on espère. Et avec ça, dans 60% des cas, tu chopes des meufs à tous les coups.

Punk : Ta phrase n'a pas de sens.

Dolph : Merde ! Ok, j'avoue, j'ai eu une faiblesse... mais sinon vous savez pourquoi les lutins sur la bûche, ils sourient ?

The Miz et Punk soupirent avant de répondre non.

Dolph : Parce qu'ils savent qu'ils vont se faire sucer à la fin !

Punk place sa main contre son oreille.

Punk : Pardon ? Oui. On m'annonce que suite à la vanne de Dolph Ziggler, 24 pays ont déclaré la guerre aux Etats-Unis.

The Miz : Bon, vous êtes sympas mais j'ai une histoire à terminer.

Dolph : Pourquoi ça bouge derrière le rideau ?

The Miz : Oh... Laisse tomber, c'est Randy, ça fait 3 heures qu'il est là et il pense que je l'ai pas vu.

Randy : Nan, sérieusement, qui c'est qui t'as dit que j'étais là ? Que je sache qui m'a trahi que je lui porte un R...K...O !

Punk : Pourquoi t'es caché, là ?

Randy : Ca vous intrigue, hein ?

Punk : En fait, je m'en fous et je regrette déjà d'avoir demandé.

Randy : Et bien, il va bien y avoir un moment où Michaels va se pointer et foutre un Sweet Chin Music au Père Noël de mes deux et là, RKO !

Dolph : L'intérêt ?

Randy : L'avantage psychologique, mon cher. Je montre que je peux frapper n'importe quand.

Dolph : Ouais, pas con. Attends, je note : Shampooing, Gel, Après Shampooing, Avantage Psychologique.

Randy : Bon, j'y retourne, si il y en a un qui me dénonce, il va goûter de mon R..

Dolph : RKO, on sait.

C'est alors que Orton sort une boule fumigène de son slip et la lance sur le sol !

Dolph : On lui dit qu'on voit qu'il est caché sous le tapis ?

The Miz : Non, dis rien sinon on est pas sortis.

Les trois Superstars restent silencieuses.

Punk : On se fait chier, là, non ?

Dolph : Ouais, je me disais bien que je sentais un truc bizarre.

The Miz : Il faudrait quelque chose qui relance l'ambiance, là.

Dolph : Vous connaissez l'histoire...

Punk et Miz : Ta gueule !

Dolph : Ok, ok.

Punk : Ouais, il faudrait quelqu'un qui inspire la sympathie et la rigolade.

Daniel : Vous m'avez appelé ?

Punk : … Je sais pas pourquoi, je l'avais senti venir, celle-là.

Dolph : Je veux pas dire mais je crois que je suis plus drôle que lui. Tiens, Daniel, tu sais pourquoi les lutins sur la bûche, ils sourient ?

Miz : Tu comptes tenir la soirée avec trois vannes ?

Dolph : Je privilégie la qualité à la quantité.

Daniel : La Straight-Edge Society sait fêter Noël, un Noël pur.

Dolph : Là, c'est sûr, l'ambiance va décoller.

Miz : Merde, on est jeunes, on est sensés savoir s'éclater !

Dolph : Bah, déjà, niveau biture, c'est mort.

Punk : Ecoutez, on est de jeunes garçons dans le vent, sexy, talentueux, intelligents, il y a moyen de se faire une soirée d'enfer.

Miz : J'ai une idée... WFA ! ASSEMBLE !

Des cloches se mettent à sonner puis quelqu'un toque à la porte. Miz va ouvrir et des dizaines de personnes entrent, ce sont tous les employés de la WFA. Enfin, tous sauf les techniciens et tout ça, eux, on s'en fout.

Dolph : Mais comment c'est possible ?

Miz : C'est la magie de Noël.

Punk : C'est quoi, ce bruit ?

Miz : Quel bruit ?

Punk : On dirait quelqu'un qui tape du pied.

Sweet Chin Music ! Bloqué par The Miz !

The Miz : Voyons Shawn, c'est Noël, on va pas se foutre sur la gueule maintenant ?

R-Truth : Cherche le petit enfant qui sommeille au fond de toi. Attends... t'es un Little Jimmy, en fait, hein ?

Miz : Merci, Truth, je crois que tu peux aller te servir au buffet.

Alberto : Regarde moi, Shawn, je suis quand même un gros enfoiré...

Wade : Ouais, une petite pute...

Undertaker : Une salope...

Alberto : Merci... et pourtant je suis là, en train de fêter le réveillon avec mes employés alors que tout le monde sait que ce segment est enregistré le 6 Décembre et qu'il est...

Il regarde sa montre.

Alberto : 15h28.

Shawn : Tu peux me lâcher la jambe maintenant ?

The Miz : Pas avant que tu ais compris.

Chavo : Mais qui pourrait l'aider ?



Shawn : Santa Christ !

Santa Christ : Salut à tous et Joyeux Noël ! Alors Shawn, tu ne veux pas être un bon chrétien et fêter Noël comme il se doit ?

Michaels se met à genoux.

Shawn : Oh pardon, Santa Christ ! Je n'avais pas compris le sens de cette fête.

Santa Christ le relève et lui donne une orange.

Santa Christ : Tiens Shawn, voilà pour toi. Et ne vous inquiétez pas, il y en a pour tout le monde.

Il fait apparaître une immense hotte.

Santa Christ : Joyeux Noël à to...

RKO ! RKO !

Randy : Haha ! Tu as essayé de me tromper, Shawn avec ton déguisement ridicule, mais personne ne dupe Mr Money in the Bank !

Layla : Oh mon dieu, il l'a tué ! Il a tué Santa Christ !

Il se retourne et tombe nez à nez avec le champion de la WFA.

Randy : Ah... merde.

Santa Christ : Mais non, ça va, je n'ai rien ! Tiens Randy, voilà ton cadeau.

Il lui offre un DVD ''La compilation des plus beaux RKO''

Randy : Oh merci, Santa Christ !

Santa Christ : Il est maintenant temps pour moi de vous quitter, j'ai mon traîneau en double file.

Tout le monde : Au revoir, Santa Christ !

Tatsu : Sayonara, XANTIA CRASSE !

***

Cody : Il a raison, on devrait tous niquer le kayfabe, les rivalités en cours, bref le boulot de longue haleine des bookers et se prendre dans les bras comme si on était les meilleurs amis du monde. C'est un moment de partage, pas de carnage.

Show : C'est le moment de manger des tartes, pas de s'en donner.

Ted : C'est le moment de mettre la bûche dans la cheminée, pas de se mettre la bûche... non, laissez tomber.

Dolph : En tout cas, comme le reste de l'année, on va pouvoir fourrer de la dinde.

Spear ! Spear de Serena sur le reflet de la Perfection !

Serena : Joyeux Noël, connard !

***

Jomo : Allez les mecs, je vous offre une séance de spiritisme avec Melina. C'est son nouveau hobby et ça marche du feu de dieu.

Un silence gêné s'installe.

Matt Hardy : Preums !

***

Tout le monde commence à déballer ses cadeaux.

Seth : Mes grelots !

Dolph : Une bouteille de Shampooing !

Mick : Oh génial ! Des punaises ! Merci Abyss.

Edge : Non, Mick, donne-moi ça ! Je sais que tu vas encore les manger, le médecin a dit que c'est ce qui causait tes hémorroïdes.

Robert : De la bière !

James : De la bière !

Bubba : Et les SMAC, j'espère que vous aviez demandé une gimmick potable pour Noël !

Blue : Peut-être que la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe, mais mon pied va sûrement atteindre tes miches !

Devon : Hé ! Mais c'est qu'ils ont de la répartie, en fait.

Dolph : On peut même dire qu'ils ont du chien.

Red : Casse-toi, Dolph.

Bubba : Allez, on vous offre un coup.

***

Shane : Heath ?

Heath : Oui, patron ?

Shane : Tu m'as impressionné récemment alors je vais t'offrir un title-shot.

Heath : Merci, merci, merci Shane !

Shane : Je suis sûr que toi et Trish allez faire un super match. Haha... bon, je vais aller me bourrer la gueule pour oublier quel horrible patron, je suis.

***

Christian : On fait la paix ? Au moins pour ce soir ?

Chris : Hé ho ! Tu te prends pour qui pour décider qu'on doit faire la paix ?

Christian : Tu vas pas commencer ?

Chris : Ah non mais merde, j'en ai marre de toujours passer pour le gros con dans l'histoire. On décide de faire la paix d'un commun accord !

Christian : Comme tu veux.

Ils se serrent la main.

Chris : Tu viens ? J'ai ramené des bonbons patates, tu m'en diras des nouvelles.

Christian : Génial ! Ça ira très bien avec mon vin de glace.

Chris : Et sinon, comment ça va la famille ?

***

Dolph : Alors, qui je suis ?

Kelly : Je sais pas.

Dolph : Je suis RuDolph !

Stacy souffle à l'oreille de son amie.

Kelly : Ah oui comme le renne ! Elle est très bonne !

Dolph : Et sinon, vous faîtes quoi après ?

Stacy : Et bien comme c'est Noël, que donc tout est possible et que l'auteur de cette promo est un gros pervers. On a prévu une immense orgie lesbienne.

Mike : Ah, ça me rappelle les Noëls de mon enfance. Hum... il faudra que j'en parle à mon psy.

La caméra recule petit à petit puis la porte se referme. Dessus, il est écrit ''Joyeux Noël de la part de la WFA !'' puis en plus petit ''Même si ça t'emmerde, Nak''.



Et voilà... à vous de faire la suite, maintenant. Mister Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K-Anard
VIP
K-Anard

Messages : 1496
Age : 38
Localisation : Toulouse

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyMer 11 Jan - 9:58

PROMO Rapide de Kaval, sans aucune autorisation des autres personnages impliqués dans cette scène :

Cela fait maintenant plusieurs semaines que Red Chiwawaman et Blue Chiwawaman joue aux gentils justiciers à la WFA.

Ils défendent la veuve, l'orphelin, et tous les catcheurs de la WFA,face aux vilains méchants tout pas beau.

Et pourtant, malgrès leurs gestes héroiques, les nombreuses conservations de leurs titres de champions face à des adversaires de plus en plus difficile, beaucoup de personnes au sein du WFA Universe n'ont de cesse de se moquer d'eux.

On ridiculise leur costumes, leur noms, leurs comportement. On ne les prends pas au sérieux.

Et pourtant semaines après semaines, critiques après critiques, les 2 super chihuhuas continuent de défendre les valeurs du bien, du juste et d'essayer de sauver le WFA Universe de l'emprise du mal...

Seul deux individus méchants, n'ont pour le moment, pas encore croisé le chemin des justiciers masqués... Il s'agit d'une femme et d'un homme, en provenance de la UHW.

Leur nom : Hamada et Kevin Steen.

Ils font règner depuis quelques semaines, la terreur dans les vestiaires de la WFA.
Ils apparaissent autant sur le ring, que là ou on ne les attends pas (en coulisses, dans le parking, en salle d'interview) pour détruire et agresser sauvagement les autres lutteurs, Qu'ils soit Face ou Heel, et s'en vont ensuite sans donner aucune explication, après avoir seulement fait un étrange signe. En effet après chaque attaque Steen et Hamada se présente face à la caméra et mettre les mains derrière la tete comme pour faire des oreilles de lapins...

LE WFA Universe et ses dirigeants se posent de nombreuses questions sur le pourquoi de ces agissement et sur la façon de les arrêter.
Ils en arrive même à espérer que ces 2 dangereux personnages croisent enfin le chemin des SMAC, les fameux justiciers masqués, certes ridicule mais peut-etre seule solution pour vaincre ces deux agresseurs.

Croiser le chemin des SMAC, c'est ce qui arriva,
ce Vendredi 13 Janvier 2012, Lors d'un WFA RAW.

En effet, ce jour, Les divas et catcheurs aggressés en eurent marre et décidèrent de demander des explications à Hamada et Steen.

Ce jour là, C'est Tyler Black et Serena, qui décidèrent d'agir et de parler au nom de tous le roster pour faire cesser les agissement de Steen et Hamada.

En plein milieu du show WFA, voila donc que Serena et Tyler montent sur le ring, armé d'un micro et, appelèrent Steen et Hamada pour leur demander de venir s'expliquer...

Mais les deux agresseurs ne semblaient pas en clin à venir s'expliquer. Personne n'arriva par l'entrée principale.

Dépités et convaincu, qu'ils n'auraient finalement aucune explication, Serena et Tyler Black commencèrent à descendre du ring et ...

C'est à ce moment là que Steen et Hamada décidèrent de surgir par derrière, en provenance du public et de tabasser de nouveaux la diva et le catcheur.

Le tabassage fut violent et très intense.
Steen et Hamada sont bien plus puissants que leur victimes, qui, les pauvres n'ont aucune chance de s'en sortir seuls, les coups pleuvent à foison et font très mal.
Black Et Serena sont à terre et en sang, alors que les deux sauvages agresseurs continuent de s'acharner sur eux...
Plus rien ne peut les sauver...

A moins que...

Soudain, la musique des SMAC se fait entendre...
Blue & Red arrivent avec leur habits de scène et courrent vers le ring,...

Le public et les commentateurs semblent soulagés de voir enfin les justiciers arriver pour mettre de l'ordre dans le ring...

Mais Surprise, .
.. Shocking moment !

A la grande surprise des commentateurs et des téléspectateurs, Au lieu de défendre les pauvres victimes, les 2 chiwawamans vont étonnament aider Hamada et Steen à tabasser Black et Serena...

Après 10 minutes d'acharnement sur les corps meurtris de leurs victimes, sous les énormes huées du public, Steen, Hamada, chiwawaman bleu et chiwawaman rouge vont finalement arreter de frapper et laisser les 2 corps inertes sur le ring.

Les deux chiwawamans se tourner alors vers Mr Wrestling et Hamada avec un léger sourire sur les lèvres.

Steen et Hamada piochent alors dans la poche de leur pantalon et en sortir
chacun...
...
...un masque de Chihuahuas !

Celui de Steen est vert, alors que celui de Hamada est rose...

OH MY GOD !! Le clan SMAC s'est élargi et nous venont apparamment de faire connaisseance avec Chiwawaman Pink et Chiwawaman Green.

Fiers de leur coups, Chiwawaman red et Chiwawaman blue prennent alors le micro pour présenter les nouveaux membres de leur clan...mais aussi pour s'expliquer.
Ils expliquent alors qu'ils sont arrivés à la WFA, avec de bonnes intentions, et alors qu'il se sentait à l'aise dans le roster, ils ont décidé de dévoiler leur véritable
identité...pensant que le WFA Universe serait assez ouvert d'esprit pour les accepter comme ils sont, sans les juger. D'autant plus qu'ils
était là pour les sauver, pour faire régner l'ordre et la Justice à la WFA. Ils ont fait le maximum pour faire plaisir au WFA Universe en défendant leur héros...
Ils pensaient être bien accueilli mais ce fut un fiasco, les catcheurs, les spectateurs tout le monde s'est moqué d'eux les traitant de tous les noms d'oiseaux possibles, on ne les a pas pris au sérieux, pour la simple raison qu'ils étaient différents.

Mais cela ne va pas durer ainsi, que cela plaise ou non au WFA Universe, les SMAC aidés par leurs nouveaux amis, vont faire régner l'ordre et la Justice à la WFA.
Et s'il faut utiliser des méthodes peu orthodoxes pour y arriver, ils le feront ! Quoi qu'il en soit, qu'on les aime ou qu'on les aime pas...L'ordre, la Justice et les SMAC triompheront à la WFA !!

Et si, certains catcheurs ne sont pas d'accord avec ça, ils sont invités à rejoindre le ring tout de suite !

C'est alors que Beth Phoenix, Drew McIntyre, Raven, Daniel Bryan et Sheamus acceptent l'invitation et courent vers le ring, pour donner la raclée que ces 4 SMAC méritent...

Ils montent sur le ring, un grande bagarre explose et à 4 contre 5, les SMAC sont rapidement en difficulté...

C'est peut-etre déja finalement la fin du clan amélioré des SMAC...

Mais non, ne rêvez pas car, c'est justement le moment, que choisi un intervenant surprise pour faire son apparition !

En effet, un homme habillé tout en noir, lui aussi avec un masque de Chihuahuas surgit du public et fonce à son tour sur le ring...

Il s'agit probablement d'une autre recrue des SMAC, il doit s'agir de Chiwawaman Black....les SMAC sont désormais 5 contre 5 !

Ils reprennent le dessus sur leurs adversaires !
Après 10 minutes de combat, Beth Phoenix, Drew McIntyre, Raven, et Daniel Bryan sont épuisés. Ils abandonnent et quittent le ring...

Seul un catcheur courageux, reste sur le ring face aux désormais 5 Justiciers masqués, il s'agit de Sheamus

Malheureusement pour lui, cet acte de bravoure ressemble plus à un acte de suicide ! Il ne peut rien faire dans un combat si déséquilibré...et se retrouve rapidement lui aussi à bout de force.

C'est à ce moment que les 5 SMAC décident d'en finir et de porter chacun leur tour, leur finisher sur ce pauvre homme.

c'est Chiwawaman Pink qui commence par infliger son Hamada Driver, suivi du Dragon Clutch de Chiwawaman blue, puis du package piledriver de Chiwawaman Green, et du Air Bourne de Chiwawaman red...

Après avoir effectué leur prises de finition, alors que leur victimes étaient à terre au sol, essayant péniblement de se relever de ces 4 terribles assauts, Comme si cela ne sufffisait pas, Hamada, Steen, Bourne et Low ki, se tournèrent vers le mysterieux Chiwawaman Black, qui se trouvaient alors dans le coin du ring,
puis ils attendirent...

C'est alors que le mysterieux personnage masqués, commença à ...

...taper son pied contre le sol, une fois, deux fois , trois fois, quatre fois...
le catcheur à terre, commençait péniblement à se relever,

cinq fois, 6 fois...

....SWEAT CHIN MUSIC !!!!

Le Chiwawaman black avait achevé sa victime avec un énorme High Kick dans la Face...

Tout de suite après, il enleva son masque de Chihuahuas, pour montrer sa véritable identité à ceux qui n'avaient pas encore compris...

SHAWN MICKAELS est désormais un SUPER MASKED AVENGERS CHIHUA.... WOUAHHHHH !!!!!!!!!!

**********************

Mercredi 11 janvier, en direct du chenil des SMAC :

Chihuahuaman rouge se reveille en sursaut !

Tout cela n'était qu'un rêve, un cauchemar sorti tout droit de son imagination...

En sueur, les yeux revulsés, en panique total allongé sur lit à baldaquin de sa Super niche, Evan Bourne est choqué par cette vision cauchemardesque.

Affolé par les cris de son ami et partenaire, Chihuahuaman bleu accourt aussitôt, voir si tout va bien.

SMAC Bleu :

“Hey Mec, ça va ?”


SMAC Rouge :

“Ouais mon pote, ça va !!!
Mais Sacré nom d'un poil de caniche humide, qu'est-ce que j'ai eu peur...
j'ai fait un cauchemar, tellement affreux que j'en ai mouillé mon SMAC Pijama...

C'était affreux, j'ai rêvé que l'on devenait MÉCHANT, Bleu, c'est affreux...
nous, les SMAC, des vilians garçons tu t'imagines ????”


SMAC Bleu :

“Arff ! Oui ! Dur ! Rendors-toi mon pote ! Ne t’inquiètes pas ! tout va bien ! Ce n'était qu'un cauchemar, Nous sommes les SMAC ! Nous sommes les gentils chihuahuas sauveur de l'humanité ! Ne t’inquiètes pas, dors !

Sur ces mots apaisant, SMAC Rouge se rendormis, rassuré, le sourire aux lèvres...

Voyant son ami, calmé, SMAC bleu quitta alors la chambre et se dirigea vers son bureau.

Il Prit un papier et un crayon, et griffonna quelques mots sur le bout de papier :

“CHIHUAHUAMAN ROUGE PAS ENCORE PRET ! STOP ! MISSION REVOLUTION WFA SUSPENDU ! STOP ! “

puis, il plia le mystérieux papier et se dirigea vers la fenêtre, l'ouvrit et fredonna en sifflant un air bien connu...

” tu tutututu...CHihuahua....tu tutututu...CHihuahua....”

C'est alors qu'un étrange pigeon noir aux yeux globuleux apparu.
Le chihuahuaman bleu, le prit alors dans sa main, lui enfila le bout de papier dans un petit recoin de la patte...et lui chuchota :

“Amène ce message au Sire Chihuahua blanc, le plus vite possible, c'est urgent ! FONCE !!!”

Le pigeon voyageur s’exécuta et Kaval rejoint finalement son ami dans la chambre comme si de rien n'était !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7170
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyMer 11 Jan - 12:18

Quack : S't'eynorme ! =D Je veux savoir qui est sir chihuahua Blanc ! ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K-Anard
VIP
K-Anard

Messages : 1496
Age : 38
Localisation : Toulouse

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyMer 11 Jan - 17:39

Putain vos promos c'est un pur Regal ! J'adooore !! !C'est hyper long à lire mais c'est génialissime ! Bravo ECF, Gbacca, TS17, MCITB, Sexy, Thib, Frog et les autres...


Dernière édition par Quack le Jeu 12 Jan - 13:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orange Sanguine
Spécialiste Indy depuis 1845
Orange Sanguine

Messages : 9704
Age : 16
Localisation : Akihabara (un jour peut-être)
Humeur : Maitrise le Kanchō aussi bien que Kikutaro !

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyMer 11 Jan - 19:17

Shocked l'enfoiré de Chihuahuaman bleu... il prépare un mauvais coup...

Si jamais c'est Evans, le Chihuahuaman blanc, je l'abandonne sur une ile déserte Twisted Evil .

Super bonne ta promo Quack.

_________________
"Je mets les pieds où je veux, Little John… et c'est souvent dans la gueule"

Chuck Norris


WFA Cyber Sunday 21.17

Palmarès Perso:
 
Palmarès WFA-WAF:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K-Anard
VIP
K-Anard

Messages : 1496
Age : 38
Localisation : Toulouse

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 12 Jan - 16:13

Bon là, j'ai improvisé
(du coup, ça part un peu beaucoup en live à la fin...désolé au protagoniste impliqué ^^)

Promo pour Kevin Steen :

Prison Breaker... : Saison 1

Mercredi 14 Janvier, Kevin Steen, un catcheur indépendant talentueux est accusé du meurtre de Dixie Carter, présidente de la UHW (fédération de catch dans laquelle l'accusé a exercé).

Melle Carter est la petite cousine éloigné de l'ancien président des États-Unis du même nom.

Lors du procès, les preuves sont accablantes envers le coupab...envers l'accusé.

Le comportement de l'accusé joue lui aussi en sa défaveur.
il ne nie jamais l'acte, au contraire, il le revendique, même en souriant.
il fait à de nombreuses reprises des gestes obscènes envers la famille de la victime.
Et lorsque le procureur présente les détails horribles du crime (la tête de la victime a été retrouvé à l'intérieur de son propre orifice anal), l'accusé répond simplement devant une audience glacé d'effroi, que c'était « Thanksgiving et qu'il avait simplement voulu fourrer la dinde".

Au final, après plusieurs examens psychologiques et une courte délibération du jury, il est déclaré coupable de meurtre au premier degré avec préméditation et condamné à vivre incarcéré à perpétuité dans le terrible centre pénitentiaire pour aliénés mentaux, appelé « Catch-Asylum ».



Le meilleur ami de Kevin, Philip Brookfield surnommé CM Punk, est justement enfermé depuis quelques temps , dans ce même asile, pour des raisons différentes : il fut accusé d'être le meneur d'une terrifiante secte d'illuminés appelé « StraighEdge » qui agressait et rasait violemment le crane de personnes sois disant impures dont le seul crime était de simplement profiter un peu de la vie.

Philip accepte volontiers sa punition, et puis d'ailleurs, la situation ne lui déplait pas,
en effet, au centre « Catch-Asylum », il y a beaucoup de détenus impur, alcooliques, drogués et pédérastes qu'il faut purifier et ramener sur le droit chemin selon lui.

En revanche, Lorsque il voit son ami Kevin débarquer à l'Asylum pour avoir éliminer  cette vieille bique de Dixie Carter, il est furieux.

Ce n'est pas qu'il croit que Steen est innocent, non...
Biensur que non, il sait que son ami est fou, que c'est un dangereux psychopathe capable de meurtre et qu'il faut absolument l'enfermer...d'ailleurs, lui aussi cet alcoolique grassouillet aurait bien besoin d'être purifier façon straigh Edge.,,, n'fin bon, ils auront le temps d'en reparler tous les deux.

Non, ce qui dérange Philip c'est le fait que Kevin soit puni pour avoir débarrasser le monde de cette plaie qu'est Dixie Carter. Sur ce point là, Steen et Punk sont d'accord, les personnes tels que Carter ne servent à rien, et sont nocifs à l'industrie du catch.

Or pour Punk et Steen...Le catch c'est leur vie, Le catch est plus important que tout...
Only Wrestling Matters...

« Only Wresling Matters », c'était le dernier slogan de campagne de Melle Carter.

Malheureusement, comme son grand oncle, en bonne politicienne qu'elle fut,
Melle Carte ne teint biensur pas ses promesses...
Au fur et à mesure des semaines, L'UHW, la fédération de Dixie Carter, proposait au contraire de moins en moins de catch et le WRESTLING MATTERS de moins en moins...
Rapidement le « Wrestling » disparu des écrans pour laisser place à de la publicité, des segments humoristique, érotique, etc... rien à voir avec le catch.

Et ce qui finalement la tua surement, c'est sans doute lorsque elle a annoncé à l'écran que lors du prochain Show UHW, Kevin Steen danserait la Macarena en tutu rose à paillettes avec une guest Host appelé « Mimie Mathy ».


Le corps décapité de Dixie Carter fut étrangement retrouvé dès le lendemain !

Bref, Philipp « CM Punk » Brooksfield est convaincu que son ami, a eu raison de tuer Miss Carter et que donc par conséquent Steen ne mérite pas de rester enfermer dans cet asylum.

Il décida donc d'aider son ami à s'évader.

Et pour cela, il avait un plan de génie.

En effet, quelques mois après son incarcération à Catch-Asylum, Punk ne s'y plaisait pas vraiment, et avait déjà eu des envies d'évasion.

Il avait alors réussi à envouter et à convertir au Straigh Edge, le directeur de la prison Mr HOR, Mery Hor...afin de bénéficier de certains privilège dans la prison.
Il avait ainsi notamment droit à une cannette de Pepsi par jour, alors que les autres prisonnier devaient se satisfaire d'un verre d'eau acide et d'un laxatif.

Plus tard, Punk appris que le directeur HOR, cachait dans son coffre fort personnel une sorte de parchemin, dans lequel était dessiné une sorte de plan, d'itinéraire, qui lui était cher, et qu'il ne voulait absolument pas montré a qui que ce soit,.

Punk en conclu facilement qu'il s'agissait des plans secret de l'asylum.

Et mis alors une stratégie en place pour lui dérober ce plan.
La manœuvre ne fut pas ci difficile, Punk n’eut qu'à faire appel à son « Asylum StraighEdge Society » et hop...ni vu ni connu, c'était fait.

Il avait le plan de la prison en sa possession.

Le plan en main, Il rendu alors visite, a un autre prisonnier, un certain « Quack».
Bien que non adepte du Straigh Edge, mais ne refusant jamais un joli billet vert, ce dernier lui tatoua volontiers les plans sur son torse.

Ça Y est, Punk était prêt, il se débrouilla pour remettre les plans dans le coffre du directeur de façon à ce que personne ne s’aperçoive de la supercherie et il était prêt...pret à s'évader...

Mais finalement, non...
quelques jours plus tard, Punk s'est rendu compte que sa place était là, au sein de l'asylum pour sauver ces âmes perdues et leur montrer la voix StraighEdge,
il décida donc de ne plus s'évader.

Depuis ce jour, Punk détient les plans de Catch Assylum tatoué sur son corps et donc la possibilité de s'enfuir mais ne s'en est encore jamais servi...

Or, ce qui est pour lui, la scandaleuse incarcération de Kevin Steen, va lui faire changer d'avis.
Il est désormais temps d'utiliser à bon escient ce tatouage et de rendre sa liberté à Kevin Steen.

C'est lors d'une promenade au « Fil de Fer Barbelé », ce que l'on peut plus ou moins considéré comme la cour de récréation des prisonniers de l'asylum que Punk présente ses plans d'évasion à Mr Wrestling.

Celui-ci est biensur très intéressé et accepte l'aide de CM.

Kevin est pressé de sortir de cet asile, il a encore du travail dehors.
Il reste encore beaucoup de monde à punir, pour leur crime contre l'industrie du catch.
Le prochain nom sur sa liste est un certain RUSSO...

Semaine après semaine, pendant la minutes de pause des gardiens,
Steen et Punk s'isolèrent donc discrètement afin de décrypter le tatouage et préparer leur évasion...

Discrètement...Discrètement,
ce ne fut pas toujours vrai...

Leur petit manège attira rapidement l'attention des autres prisonniers, qui soit par conviction (ils était eux aussi convaincu que Steen avait bien agit en éliminant Melle Carter) soit par simple envie d'évasion, décidèrent de les assister et de participer à l'évasion.

En revanche, certains détenus dont un Certain « ShowTime » Eric Young et Mr « Flying Panda » Anderson, qui appartenait au » Cartel du Catch » n'étaient pas du même avis. Ils avaient du respect pour le travail de feu Dixie Carter et compter bien la venger en attaquant Kevin Steen, et en l’empêchant de s'évader, lui et tout ses amis.

Entre les prisonniers qui s'incruste eux aussi dans l'évasion, entre les manœuvres malveillantes du carter pour tuer Kevin Steen et autres évènements imprévus, les plans d'évasion de Steen et Punk ont largement été entravé...

Mais après de longues années, de nombreuses tentatives ratés, et de nombreux séjour à l'infirmerie suite aux attaques du Carter, Steen, Punk et leurs amis réussirent...

Enfin presque,

Un soir, alors que les gardiens était couchés et que les membres du CDC (cartel Du Catch) , s'enfuirent par les tunnels qu'ils avait auparavant creusé semaine après semaine, en suivant le plan tatoué sur le corps du StraighEdge Savior...
« A partir de la cellule 8B, creuser j'usqu'au vestiaire du Gardien TonTon Sammy, attention au BanHammer, traverser la grotte du Gbacca poilu, monter 3 étages, redescendre d'un, appuyer sur l'ascenseur, couper, décaler à gauche...ça y est vous êtes arrivés. »

ça y est Punk et Steen avait enfin réussi à s'évader, après avoir marché de longues heures dans des tunnels de terre sinueux, ils étaient enfin arrivés au distributeur de Boissons...

WHAT !?!

Comment ça, distributeur de boissons ?
C'est pas la sortie de la prison que ce plan indiquait ???

Apparamment, et malheureusement pour nos héros, non...

Le plan secret que Mr Hor détenait si précieusement dans son coffre fort n'était pas le plan pour sortir de la prison, mais le plan, pour atteindre le distributeur de boisson privé de Mr le directeur, un distributeur spécial StraighEdge, servant uniquement que du Pepsi...

« C'était donc ici, que provenait les cannettes de Pepsi, que me ramenait Mr le directeur.  J'aurais du m'en douter, il n'y a pas d'autres distributeur dans cette prison.» murmura CM Punk.

« Oh Putain Mais ta gueule toi ! Ptit con ! Qu'est j'en ai à foutre de tes Pepsi, moi ! 
T'es tellement con que tu t'es fait tatouer sur le corps, les plan pour rejoindre un putain de distributeur de boisson ! P'tain ! Ce truc Straigh Edge c'est vraiment d'la merde ! Ça te rend Vraiment Con !!! Pt'ain ! On est condamné, à rester dans cette asylum Toute notre vie ! P'tain ! J'aurais jamais l'occasion de faire bouffer ses couilles à ce fils de P*** de Vince Russo, et si dans les années à venir l'industrie du catch, devient de pire en pire, ça sera ta faute, abruti de Punk de mes couilles...» cria Kevin Steen en direction de CM PUnk

« Désolé, coupain ! » répondit simplement CM Punk, la tête basse.

« Quoi Copain !?! On est pas copain , nous deux ! Dorénavant, si je te croise dans la cour du fil de fer Barbelé, je te fais manger la poussière et je t'enferme dans la cellule du Clown Bastard »Continua Steen...

« Ah noooon !!! Pas le clown Bastard !!!Il me fait peur !!! Il boit d'la bière, il rote, il pète et il fait joue joue avec mon derrière !!! Me laisse pas tomber coupain !!!! » hurla CM Punk en pleurant !

« Ta gueule ! Salope ! » conclua Kevin Steen, qui reparti dans les tunnels, en faisant chemin inverse, pour retourner dans sa cellule de l'asylum....pour y finir tranquillement la fin de sa vie.

Quand à CM Punk, il retourna lui aussi dans sa cellule, mais bizarrement, lui ne resta pas bien longtemps dans l'asylum...

En effet, quelques mois après cette évasion ratée, il mourra dans d’atroce souffrance, après avoir été victime d'une infection alimentaire, d'un coma éthylique, d'une overdose du cocaïne et d'une absorption massique d'alcool à 90° en intraveineuse...

The End








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orange Sanguine
Spécialiste Indy depuis 1845
Orange Sanguine

Messages : 9704
Age : 16
Localisation : Akihabara (un jour peut-être)
Humeur : Maitrise le Kanchō aussi bien que Kikutaro !

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 12 Jan - 20:33

GG Quack Very Happy ( pauv' CM tout ça pour ça... un plan pour aller à un distributeur quoi lol )

WE WANT NEXT SAISON... WE WANT NEXT SAISON

Et pis Prison Break a été jusqu'a 4 saisons en plus.

_________________
"Je mets les pieds où je veux, Little John… et c'est souvent dans la gueule"

Chuck Norris


WFA Cyber Sunday 21.17

Palmarès Perso:
 
Palmarès WFA-WAF:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
Godot

Messages : 4748
Age : 29
Localisation : Dans le TARDIS.

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyVen 13 Jan - 15:41

Petit rappel : Les événements de cette promo même ceux basés sur des faits réels sont totalement fictifs. Les personnages utilisés sont des caricatures (pitoyable). Le style d'écriture de l'auteur n'est vraiment pas terrible et pour toutes ces raisons, toutes les promos venant de lui devrait être interdite sur n'importe quel forum et surtout a tout public.

J'te présente Godot

Alors que Godot était tranquillement chez lui a étudier l'économie mondial pour trouver une solution définitive pour éradiquer la pauvreté dans le monde :

DRING … DRING … DRING

Godot : Oh non faites que ce ne soit pas Slater par pitié !

Godot se saisit alors du téléphone de couleur orange offert par Slater.

Godot : Oui ?

??? : Le destin est parfois étrange et effrayant mais également plaisant de temps en temps.

Godot : Euh … ECF c'est toi ? Tu es encore bourré et je dois venir te chercher dans boite de strip ?

??? : Mais non débile c'est TheStraightedge17, je voulais te faire peur.

Godot : Que me vos ce plaisir car j'imagine que tu ne m'appelle pas pour une recette de smoothie ?

TS17 : Je t'appelle pour te proposer un catcheur que je trouve très prometteur. Faut que tu vienne le voir, il est en démonstration dans une taverne, Le Poil de Cul Barbelé.

Godot : Ok j'arrive mais attend on est straight edge tous deux ! Les tavernes c'est pas pour nous.

TS17 : Pose pas de question et viens, tu ne le regrettera pas.

Godot : Très bien je te fais confiance l'ami.

Quelques heures plus tard, a l'extérieur de l'établissement.

Godot : Me voilà !

TS17 : Tu en a mis du temps, attend … il y a quelque chose de changé en toi mais je ne serais dire quoi. C'est pas physique mais plutôt un truc qui te définit toi...

Godot : Bon parlons de ce catcheur car il y a un truc que je ne comprend pas, pourquoi ne souhaites tu pas devenir son agent ?

TS17 : Car j'ai juré fidélité a notre seigneur.

Godot : Très bien, alors c'est qui ?

TS17 : Chaque chose en son temps jeune padawan, entrons l'observer.

Godot : Tel que je te connais, tu souhaites que je t'offre un verre de Smoothi, n'es-ce pas ?

TS17 : C'est la moindre des choses vu l'opportunité que je vais t'offrir !

Les deux agents de catcheur entrèrent a l'intérieur de cette taverne ou régnait une ambiance particulière...

WFA Cyber Sunday 343197moe

Godot : Alors ce catcheur ?

TS17 : Patience, observe le prochain match de combat libre ayant lieu ici.

Le combat commença entre un gros balaise ressemblant a Jack 6 de tekken et un jeune homme plutôt maigre et de petite taille.

Godot : il ne fait aucun doute que le vainqueur sera le gros costaud, c'est de lui que tu me parlais ?

TS17 : Faut que tu arrête de lire les livres de Vince McMahon, alors ferme la et regarde !

Arbitre : Ce combat se terminera lorsque l'un des deux combattants sera KO, alors battez vous sans coup bas !

Le combat commença sous le regard déjà impressionné de TS17 et sous le regard d'un Godot se demandant se qu'il faisait dans cette taverne.
Jack 6 (appelons le comme cela pour simplifler les choses) commença par tenter plusieurs droite que ??? n'essaya même pas d'éviter, il se retrouva pour quelque instant a terre.


??? : C'est tout ? Je n'aurais rien a craindre d'un gros costaud comme toi.

Godot : Je reconnais qu'il encaisse plutôt bien.

TS17 : Et c'est pas fini.

??? se releva, évita les coups de son adversaire et l'enchaina avec un Brainbuster qui mit KO son adversaire.
Lors de cette prise, Godot cracha le smoothi qu'il buvait sur le moment.


TS17 : Alors ?

Godot : Je crois que je suis amoureux !

TS17 : Euh...

Godot : De sa technique patate, il faut absolument que je devienne son agent et que je lui négocie un contrat a la WFA. Mais sa tête m'est familière...

TS17 : Normal, il a catché a la UHW sous le nom d'Austin Aries.

Godot : QUOIIII, tu veux dire Austin Aries de la UHW ?

TS17 : C'est quoi que tu ne comprend pas dans la phrase il a catché a la UHW sous le nom d'Austin Aries ?

Godot : Je me dois de le faire signer a la WFA, c'est mon devoir d'agent de le faire signer pour le public et pour le bien de la fédération.

TS17 : N'en fais pas trop non plus car tu va le faire pour que le monde du catch te prenne plus au sérieux car pour l'instant tu n'es que l'agent de Slater...

Godot : Bon c'est pas faux mais comment approcher un tel catcheur.

TS17 : Très simple viens avec moi.

Avant de lever, Godot prit son téléphone.

Godot : Salut vieux c'est moi, vient dans une demi heure a la taverne Le Poil de Cul Barbelé.

Godot rangea son téléphone et suivit TS17 qui l'amena près d'Aries.

Godot : Et maintenant on fait quoi ?

TS17 : On joue a j'te présente Godot.

Godot : Non déconne pas je déteste ce jeu !

TS17 tapa sur l'épaule d'Austin Aries et lui dit :

TS17 : Salut, j'te présente Godot.

Suite a cela TS17 quitta la taverne en insultant tout ceux qui consommèrent de l'alcool.

Godot : Salut, je vous paye un jus d'ananas ?

Aries : On ne peut pas dire que vous n'aimez pas les sensations extrêmes.

Godot : C'est moi qui offre et sa me fait plaisir.

Aries : En quel honneur au fait ?

Godot : Pour votre victoire expéditive et impressionnante. Au faites petite précision, je m'appelle Yoann mais tout le monde m'appelle Godot.

Aries : Enchanté, je suppose que vous savez qui je suis car sa m'étonnerai que vous preniez la peine de m'offrir un jus d'ananas pour discuter de la pluie et du bon temps.

Godot : En effet, je suis agent ou manager si vous préféré dans le domaine du catch.

Aries : Très intéressant mais c'est mieux de ce tutoyer. Alors puisque tu es agent, tu gère qui d'autre comme catcheur ?

Godot : Euh j'ai un jeune catcheur de Smackdown qui vient de débuter mais parlons de toi tu n'aimerai pas revenir dans une fédération de catch ?

Aries : Depuis la fermeture de la UHW je me suis promis de tourner la page et de faire ma vie ailleurs.

Godot : Et gâcher un tel talent ? Sans parler de la renommée car je ne te propose pas n'importe quelle fédération, je te parle de la WFA !

Aries : La WFA ? Je n'aurais jamais cru hésiter a signer dans cette fédération.

Godot : En acceptant mon offre je te promet de t'avoir des réductions sur des t-shirts oranges assez classe de la marque @Slaties.

Aries : Je ne connais absolument pas cette marque bon je dois y aller alors pour être bref disons que je suis ok pour que tu sois mon agent a condition que tu parvienne a me négocier un contrat avec cette fédération.

Sur ces mots, Aries quitta la taverne et Slater fit son entrée.

Slater : Salut Godot alors pourquoi m'as tu fait venir ?

Godot : Tu devrais t'asseoir, c'est mieux.

Slater : Très bien alors vas-y, dis moi tout.

Godot : J'ai pris la décision de devenir l'agent d'un autre catcheur a la WFA.

Slater : Quoi ? Mais … c'est arrivé quand ?

Godot : A l'instant. Mais sa n'a rien a voir avec toi, c'est ma faute, j'ai envie de faire de nouvelle expérience.

Slater : C'est qui ?

Godot : Aucune importante.

Slater : Alors répond a cette question, c'était quand la dernière fois que tu m'as fait jouer un match a la WFA.

Godot : Ben l'autre fois en dark match, tu as même gagné.

Slater : Je te parle d'un vrai match avec les caméras allumées.

Godot : Bon on en reparlera une autre fois car en plus j'ai mal a la tête ce soir...

Slater : Tu veux que je te dise la réponse ? Tu ne m'a jamais fait jouer !

Godot : Bon arrétons là car on va tous deux dire des choses qu'on va finir par regretter. J'ai deux autres choses a te dire, la première est que je viens d'apprendre que tu es drafté a Smackdown.

Slater : Et l'autre, j'imagine qu'il est a Raw ?

Godot : En effet.

Slater : Ben voyons sa t'arrange bien qu'on ne puisse jamais se rencontrer.

Godot : En fait, vous allez bientôt vous rencontrer car je nous ai obtenue une participation a un jeu télé mais maintenant que j'ai un autre catcheur a gérer, je vais m'effacer pour le laisser participer avec toi.

Slater : C'est pour quand ?

Godot : Le mois prochain.

Slater : J'ai hâte de lui mettre la misère a ce jeu. Bon je te laisse j'ai des gens a pourrir sur Twitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
TheStraightedge17

Messages : 3093
Age : 26
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptySam 14 Jan - 10:18

@Quack : Toujours aussi décalé et surprenant, j'ai vraiment beaucoup aimé, une très bonne petite promo !

@Godot : Alors plusieurs petits détails m'ont choqué :
1 : Deux straightedge au Poil de Cul ? On nous a vraiment laissé entrer ? ^^
2 : Mais que diable vient faire Mo dans la taverne ?

3 :
Citation :
il y a quelque chose de changé en toi mais je ne serais dire quoi. C'est pas physique mais plutôt un truc qui te définit toi...
Le dico ne le dit toujours pas alors ? WFA Cyber Sunday 2222602150


Mais non sérieusement j'ai bien aimé cette petite promo, c'est bien que tu en ai fais une pour Aries, et c'est assez original je trouve de présenter les lutteurs et leurs manageurs fictifs, il fallait y penser, surtout lors de leur découverte, good job ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godot
Hall Of Famer
Godot

Messages : 4748
Age : 29
Localisation : Dans le TARDIS.

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptySam 14 Jan - 10:33

Pour Quack (j'arrive pas a m'y faire, je sais je suis mal placé pour parler), j'ai beaucoup aimé ta promo et encore plus la fin, pauvre Punk...

TheStraightedge17 a écrit:


@Godot : Alors plusieurs petits détails m'ont choqué :
1 : Deux straightedge au Poil de Cul ? On nous a vraiment laissé entrer ? ^^
2 : Mais que diable vient faire Mo dans la taverne ?

3 :
Citation :
il y a quelque chose de changé en toi mais je ne serais dire quoi. C'est pas physique mais plutôt un truc qui te définit toi...
Le dico ne le dit toujours pas alors ? WFA Cyber Sunday 2222602150


Mais non sérieusement j'ai bien aimé cette petite promo, c'est bien que tu en ai fais une pour Aries, et c'est assez original je trouve de présenter les lutteurs et leurs manageurs fictifs, il fallait y penser, surtout lors de leur découverte, good job ! ;)

Je te remercie TS17, alors je vais répondre a tes question :
1 : Je te cache qu'on a du utiliser de fausse carte d'identité, ne le dis pas a Mery sinon on va se prendre des coups de fouet.
2 : C'est le gérant, sa taverne a Springfield marche si bien qu'il a décidé d'en ouvrir d'autre, dont celle ci.
3 : Je continu de chercher mais pour l'instant je n'ais toujours pas trouvé lol .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aralar
EC3
Aralar

Messages : 870
Age : 34
Localisation : Rouen

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyLun 16 Jan - 12:08

Une promo un peu particulière car à la base c'était une promo commune avec Baptmann (Claudio Castagnoli), mais suite à son arrêt ça devient juste une promo de Raven (qui s'attaque à Claudio Castagnoli) suivis d'une promo Raven-Daffney que j'ai en tête depuis quelques jours, enjoy Smile

WFA Center,

Une voix chantant du Ozzy Osbourne résonne les couloirs du bâtiment, alerté par un collègue, Aralar, presse le pas jusqu'à son bureau, source apparente du bruit.

«Oh, Misteeer Raven, did you talk to the... » L'ouverture hâtif de la porte surprend Raven et l'interrompt dans ses vocalises, assis dans le fauteuil de son manager et les pieds posés sur le bureau, il semblait visiblement attendre Aralar.

- Hey !hey ! Qu'est-ce que tu fous mec ?!
- Bah je répète mon nouveau thème song
- Quoi ?! Attends tout ce bordel, c'est pour un thème song ?!
- C'est pas du bordel mec, c'est Ozzy !
- Me semble pas qu'on avait discuté de ça... Et tu sais que je suis nouveau à la WFA, si tu fais du bazar comme ça, je vais pas garder mon bureau longtemps, déjà qu'être logé entre les chiottes et le placard à balais c'est pas top alors si tu me fais virer...
- Ouais d'ailleurs à ce sujet, y a un de tes collègues qui devrait consulter...
- Hum ? Nan oublie! Je veux pas savoir.
- Sérieux à croire qu'il a bouffé un cimeterre...
- Je veux pas savoir !
- ...Ou une armée de rat crevé...
- Bon si tu me disais ce que tu fais là ?
- Je venais te voir à propos de la pétition pour le retour du hardcore, la pétition décolle pas, c'est lourd, et je pense que tu n'en fais pas assez.
- T'es Heel mec !
- Et ?
- Bah personne ne signera une pétition venant d'un Heel.
- Et pourtant j'ai déjà une signature, attends que je retrouve son nom, c'est un truc en trois lettres. Ah voilà, ECF ! *Ting * Ah une nouvelle signature, A...ra...lar.
- (Rangeant rapidement son portable) Euh ouais désolé j'avais oublié de la signer... Mais bon ça change pas le problème, faut que tu sois plus agressif, montre que le Hardcore doit exister et les fans te suivront.
- Et toi dans tout ça ?
- Moi ? Je vais virer ton cul de mon fauteuil et m'ouvrir une bière, et ensuite je me pencherais sur le cas de Mark, il commence à tourner du côté de la SES et je crois qu'on va le perdre...
- Ok ok, je vais te laisser... Mais avant...

Raven se lève du fauteuil et saisi le clavier avant de le fracasser sur le crâne de son manager, puis débarrasse le bureau d'un geste de la main avant de monter dessus. La plaque de placo servant de plateau cède sous le poids, révélant ainsi son support : deux piles de parpaing, Raven s'écrase au sol dans un flot de juron retentissant.

- Mec ! T'es pas foutu d'avoir un vrai bureau ?!
- Les vrais bureaux c'est pour les managers de main-eventer, tu t'es pas blessé au moins ?
- Non j'ai connu bien pire, (Raven se relève sans difficulté, retire sommairement la poussière accumulée sur ses vêtements et regarde les restes du bureau un peu gêné) désolé, tu vas être emmerdé maintenant...
- Bof pour ce qu'il me sert, je ferais mieux de prendre un canapé.
- D'après toi je devrais assurer ma position de Heel ?
- Ouais, au pire recontacte Daffney et Docteur Stevie, ils seront de bon conseil, et file moi le numéro de Daffney, je négocierais avec elle si besoins. Et surtout soit Hardcore !
- Ouais bonne idée ! Je vais réinstaurer le 24/7 !
- Euh pour ça faudrait déjà que le titre Hardcore soit rétabli.
- L'US Championship fera l'affaire !
- Ouais ça fera l'affaire si tu veux te retrouver dehors... Soit plus subtil, commence par monter un peu ta côte, affirme-toi et montre que tu es incontournable !
- T'as raison, j'y vais ! Le 24/7 est relancé !

Raven sort du bureau sans même prendre le temps de refermer la porte. Aralar se dirige vers celle-ci, gueule un coup dans le couloir, à l'attention d'un Raven déjà bien éloigné, puis la referme avant de s'asseoir par terre devant la TV.
«C'est l'heure de mon émission préférée » dit il a voix haute, « WFA-Coulisses », il marque un temps d’arrêt, regarde au tour de lui et s’aperçoit qu'il parle une fois de plus seul.

Bienvenue dans WFA-Coulisses, l'émission qui ne vous cache rien, ce soir nous aurons les potins dela WFA, nous irons également visiter les vestiaires des divas, et quelque chose me dit que nous aurons une bonne surprise, ouuh caliente !
Mais sans plus attendre on me dit qu'une jeune pousse WFA fait le joli cœur auprès de nos chères divas, nous n'avons malheureusement pas de son, mais au pire je vous ferais la traduction, et maintenant, place au direct !

Un direct live montrant Claudio Castignoli dans un costard des plus seyants se lance, il est dans le parking WFA, accoudé à une ferrari flambant neuve, devant lui Kaitlyn et AJ semblent l'écouter avec une ferveur quasi-religieuse.
Au second plan on voit Raven passé en courant de gauche à droite, quelques secondes passe et on le voit de nouveau entrer dans le champ de la caméra, par la droite et avec une batte de base-ball entre les mains, à mi-parcours, il s’arrête, s'approche de Claudio, l'arme levée.
Après une courte hésitation, il pose l'arme et sort de l'image avant d'y revenir avec un extincteur qu'il active, noyant Castigloni et les divas dans un nuage de fumée blanche.

Devant la réaction médusée d'AJ et Kaitlyn, CC affiche un grand sourire charmeur, dit quelque chose, puis termine avec un clin d'oeil avant de se jeter sur Raven, ce dernier hilare n'a pas le temps de voir venir l'attaque, et le pied droit de Claudio le projette tête la première dans une pile de pneu.
Les deux divas regardent le combat avec attention, ce qui n'échappe pas à CC, qui en rajoute largement, Raven profite de cette diversion involontaire pour se relever et bondir comme un diable sur Claudio, d'un geste rapide, il saisit son adversaire par le bras et l'envoie percuter la ferrari de plein fouet, la vitre passager éclate sous la violence du choc. Raven ramasse l'extincteur et l'envoie de toutes ses forces vers son adversaire, mais Claudio esquive, et enchaîne avec un low Dropkick qui stoppe net la course du corbeau, celui-ci chute violement sur le capot de la voiture.

CC remarque avec horreur l'état de sa ferrari, et commence à montrer des signes d'énervement, mais les encouragements des divas le canalise. Il installe Raven sur le capot puis grimpe sur le toit. Après une taunt à l'intention de ses supportrices, il saute en diving leg drop, mais Raven esquive de justesse, l'avant de la ferrari à taper le sol sous la violence du choc, Claudio rampe pour descendre du capot, mais le corbeau en profite et lui cale un superkick, le double C s'affale sur la voiture, dos sur le capot, la tête a quelque centimètre du sol.

Raven prend de l'élan, met ses mains en porte-voix avant de crier quelque chose, puis s'élance avant de porter un dropkick, Castigloni se redresse juste à temps, l'aile droite de la voiture est enfoncé, et le corbeau est au sol. CC envoie un baiser à AJ, visiblement rassurée, et porte un Elbow drop, qui touche Raven de plein fouet.
Claudio se relève avec difficulté, regarde l'état de sa voiture, de son costume, puis AJ et Kaitlyn, voyant qu'elles semblent de son côté, il affiche un large sourire, et fais signe que tout va bien. Puis il se tourne vers son adversaire et remarque avec stupeur qu'il a disparu.

Il se tourne rapidement, et commence à reculer, faisant dos à la ferrari, Raven arrive au volant d'un chariot élévateur, Claudio plonge vers la droite quand le chariot heurte la voiture.
Raven renverse la ferrari, et se tourne vers CC, il descend lentement du chariot, le sourire aux lèvres, et met de nouveau les mains en porte-voix, Claudio saisis la balle au bond et court vers le corbeau, mais celui-ci l’accueille avec un superkick ! Le double C s'écroule comme une masse, et Raven exulte. les deux divas se regardent, visiblement déçue, puis reprennent leurs routes comme si de rien n'était.

Raven récupère une chaise et une bombe de peinture dans le coffre de sa voiture, il installe la chaise face à la ferrari, maintenant sur le toit, puis y installe Castigloni. Avec la bombe de peinture, il trace un large corbeau sur le sol entre CC et son épave.
Des membres du staff WFA arrivent en courant, et restent pantois devant la scène, Raven ramasse l'extincteur au sol, leur fait un signe de tête et sort du garage d'un pas tranquille.

Aralar se relève, éteint sa TV, se retourne et contemple son bureau ravagé.
« Bon ! Le bordel commence, je vais avoir du boulot ! » * silence complet * « et je parle tout seul... ».

Quelques jours plus tard

WFA Center,

Bureau d'Aralar,

- Aralar !
La porte du bureau s'ouvre rapidement sur un Raven visiblement essoufflé.
- On a un problème ! Oh putain qu'est-ce qu'il se passe ici ?!
Les parois de la pièce sont recouvertes de sang, Aralar est à genoux près d'un corps de femme, il est également couvert de sang et tiens entre ses mains un parpaing.
- « C'est quoi ça ?!! » S'écrie Raven en pointant la scène du doigt.
- Ca ? C'est le pied droit de mon bureau.
- Mais non abruti ! La morte !
- Ah ! C'était Sarah ma nouvelle secrétaire.
- Tu as une secrétaire, c'est cool !
- Ouais c'est un des bonus dû au déménagement, en plus elle....
- Attends ! Attends ! Pourquoi est-elle cannée ?!
- Elle a essayé de me mordre.
- Ok, donc, tu es déjà au courant, ça va me faire gagner du temps.
- Au courant de ? Que ma secrétaire était cannibale ?
- Euh nan, les soucis du WFA Center, les zombies et tout le bordel que l'on a depuis environ cinq heures. Tu sors jamais de ton bureau ou quoi ?!
- Euh nan pas vraiment. Tu m'fais un topo ?
- En gros il se pourrait que quelqu'un ai invoqué des choses pas très claires et tout ça par ta faute...
- Ma faute ? Ce quelqu'un ça ne serait pas toi par hasard ?
- Il se pourrait que oui...
- Au fait ! Viens-en au fait !
- Ca fais plusieurs jours que tu me tannais pour que j'appelle Daffney et bien bonne nouvelle, elle est là, tadam !
- Et c'est quoi le lien avec tout ce bordel ?!
- Eh bien il se pourrait que j'ai utilisé un vieu bouquin de ta bibliothèque perso pour - l'appeler, Kitan an Assif ou un truc comme ça.
- Kitab Al-Azif ?! Le Necronomicon ?! Mais t'es complètement fou !Tu tourne pas rond !
- Hey ! Tu te calme ou je te calme !
- Bon ok, mais pourquoi tu as utilisé MON livre pour appeler quelqu'un que tu connais personnellement ?!
- Plus de crédit....
- Quoi ?!
- Pour le décorum, c'est Daffney que j'appelais, pas une diva lambda ! Il faut que ça soit classe !
- Bon et on fait quoi maintenant ?
- Je vais nettoyer mon bureau, virer ma secrétaire, et squatter mon canapé.
- Euh je répète, ON fait quoi ?
- On va... nettoyer le centre et récupérer Daffney ?
- J'préfère ça, aller en avant !

Les deux hommes sortent du bureau, armé d'un parpaing pour l'un et d'une chaise pour l'autre, l'ambiance du bâtiment est apocalyptique, il y a fréquemment des cris de douleur, et on y croise des personnes au visage émacié.

- Bon reprenons, d'après toi où est Daffney ?
- Sûrement là où je l'ai invoquée.
- C'est-à-dire ?
- Le ring.
- Bien allons-y alors !

Après une dizaine de minutes de crapahutage parmi les décombres, et en esquivant les nombreux Zombie-WFA, nos deux héros arrivent à une cage d'escalier.

- Putain Mec, t'était obligé de buter Randy Orton ?!
- J'ai jamais pu le blairer celui-là, et puis bon tu n'as pas rechigné pour lui coller 2-3 coups de chaises.
- J'pouvais pas laisser mon manager se faire bouffer.

FOUK ZE WEURLD !!!!

- Eh merde, c'est quoi ça ?!
- Hey pas la peine de me regarder cette fois j'y suis pour rien.
- Bon va jeter un œil dans les marches et tu nous fais un topo.
- Euh pourquoi ça serait à moi d'y aller ?
- J'sais pas, p'tet parce que tu es le héros de cette promo.
- Hein ?
- Non rien, j'disais qu'il y a sûrement de l'héro en promo...
- Mouais, j'vais voir, mais si j'crêve, je te préviens, tu vas le regretter !

Raven, s'avance doucement dans l'escalier, pendant ce temps Aralar reste dans le couloir et s'allume une cigarette, de longues minutes passent avant que le corbeau revienne couvert de sang.

- Tu vois t'es pas mort !
- Ouais c'était rien, juste les Origins.
- Ils sont vivants ?!
- J'penses pas, ils faisaient les cons dans une baignoire.
- Attends t'as bien dû voir s'ils étaient zombie ou pas ?
- C'est plus important maintenant, je m'en suis occupé.
- Qu... Bon d'accord, ça fera toujours de la place dans la fédé.


Sous sol du WFA center, Ring d'entrainement,

Assise sur une table posée au milieu du ring, Daffney contemple son œuvre, une trentaine de personnes sont agenouillées autour d'elle, et semblent la prier, parmi eux beaucoup de visages connus de la WFA.
Elle les regarde un par un, alternant tendresse et mépris, puis sur un coup de tête en désigne un au hasard, elle le pointe du doigt, et d'un geste de la main ordonne à la foule de s'en emparer, la pauvre victime est emportée et finis par être jeté à travers une table sous les rires de Daffney.

Soudain la porte s'ouvre d'un coup sec, Raven entre, une tondeuse accroché sur le torse et s'écriant : « La fête est finie ». Aucune réponse de l'assemblée, Daffney arbore un sourire presque dément avant de faire un clin d'oeil au corbeau.
Le manager entre à son tour : « Tu vois j'étais sûr que ça aurait eu un meilleur effet, je suis déçus...»
Daffney se tourne rapidement vers lui et le regarde droit dans les yeux, avant de commencer à chuchoter : « A...ra...lar, Aralar... »

« ARALAR ! Réveille toi mec ! » Debout face à son manager complètement affalé sur son bureau, Raven essaye désespérément de le réveiller.
« Tu te fous de ma gueule non ? Tu me saoule pour rencontrer Daffney pendant des semaines, et le jour ou je la ramène tu pionces ! »
- Merde, je faisais juste, une sieste rapide, et tu devineras jamais le rêve que j'ai fait.
- Tu m'raconteras ça plus tard, Daffney est là.
- Ah ok, tu peux sortir, je vais négocier avec elle.
- T'es sûr ?
- Oui oui, allez dehors.

Quelques minutes passent, Raven est scotché à la porte, essayant de glaner des sons venant du bureau, Aralar finis par sortir du bureau sous le regard interrogateur du corbeau :

- Alors ?
- Bah je sais pas trop, je lui ai proposé le contrat, elle a sourit, je lui ai demandé ce qu'elle en pensait, elle a sourit, donc, on verra bien, je lui laisse le temps de la réflexion.
- Tu veux que je lui en touche deux mots ?
- Si ça peut aider pourquoi pas.

Raven ouvre la porte, et rentre dans un bureau entièrement vide, seul un contrat de management signé, posé sur le sol habille la pièce.

- Mec, bonne nouvelle, elle a signé, mais elle t'a aussi tiré toutes tes affaires...

FIN ? Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
TheStraightedge17

Messages : 3093
Age : 26
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyLun 16 Jan - 14:15

Très bonne promo Aralar ! Ma partie préférée reste celle avec Raven et Castagnoli, le passage de la voiture est plutôt très bien trouvé ! Et je te le reconfirme, merci de m'avoir présenté Daffney ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7170
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyLun 16 Jan - 16:00

Du lourd Aralar ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
MrCoffeeInTheBank

Messages : 1594
Age : 29
Humeur : caféiné

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyLun 16 Jan - 16:21

Promo pour Mike Knox (et un peu pour Mickie James)



"Vol 714 à destination de Paris via New York, les Açores, Dakar, Alger, Ankara, Budapest, Prague, Karlsruche et Saint-Jean-Pied de Porc : tous les passagers sont invités à embarquer immédiatement porte 6. Merci d'avoir choisi ExpensiveWay, la compagnie low-cost qui vous fait tout payer."

Mike Knox plia son journal, consulta l'heure, se dit que 4 heures de retard, bordel! C'est la dernière fois que son manager se chargeait de son billet d'avion.

Le challenger au titre suprême de SD! venait de passer les vacances dans sa famille, afin de célébrer Noël et le jour de l'an. Puis Coffee lui avait accordé quelques jours de vacances supplémentaires, car la WFA déménageait. Ainsi il put profiter de sa famille, tellement fière que l'un de ses membres ait la possibilité de devenir champion de la plus grande fédération de catch. Dire qu'elle pensait que Mike ne ferait de sa carrière dans le catch...
D'ailleurs, une place sur la cheminée de la famille lui était réservé. Mike fit la promesse que le précieux trophée ira orner l'âtre, entre le diplôme de physique quantique de sa sœur, et le Golden Globe du cousin germain Jeanne Dioujardine. Oui la famille Knox était totalement confiant. Pour eux, aucun doute sur la victoire du gamin, quelque soit la stipulation. Chacun ayant son propre avis, allant de la victoire à l'arrachée, du heel-turn de Batista attaquant Sheamus, ou tout simplement selon la théorie du booking inversé. Mike leur avoua qu'il préférerait un Last Man Standing match, afin d'affronter Sheamus comme deux bonhommes! Et fuck les interventions certaines de Batista.

"Et pour le match que tu vas arbitrer?"
L'Oncle Ben venait de briser l'omerta, au dernier repas de Knox avec sa famille. La condition était que personne ne fasse allusion au fait que Knox puisse arbitrer le match entre Del Rio et Barrett. Knox avait en effet mal supporter le fait d'être humilié et de se faire traiter de pute à la télé.

Tous les regards se tournaient vers Oncle Ben, grand fan de catch. Certains étaient gênés, d'autres l'auraient tué si les yeux étaient des revolvers. Mais à sa décharge, il est vrai que la question se lisait sur toutes les lèvres. La tension était trop grande. Qu'allait faire Mike si il était choisi comme arbitre du match? Privilégier son patron? Être juste? Refuser le poste? Pas un de la famille ne se posait pas la question.

Mike finit sa bouchée de truite aux amandes de Grand'ma, fixa Oncle Ben, celui qui lui fit aimer le catch, prit une grande inspiration et s'exprima. Autour de lui, un silence assourdissant.

-"Je vais prendre les décisions les plus justes possibles. Peu importe le vainqueur, je serai le plus juste possible dans mes décisions. Si Del Rio gagne, grand bien lui fasse. Si Barrett gagne, le Mexicain n'aura pas à venir jouer les chialeurs après. Au pire, je le consolerai en lui rendant sa bouteille de champagne.
L'assemblée rit de ce bon mot.
-Et même pas un petit Knox Out sur l'un des deux participants pendant le match? renchérit Oncle Ben.
-Si l'un des deux m'emmerdent, bien sûr que oui. Si un mec veut interférer dans le match, oui. Mais personne ne pourra m'acheter pour privilégier un adversaire.
-De toute façon, s'imposa sa maman, visiblement soucieuse de la bonne ambiance du repas, ce n'est même pas sûr que Mike soit choisi. Regal et DiBiase sont les favoris. Seul le public pourra décider.
-Oh non, maman. Je connais bien le Del Rio. Il veut un arbitre qui l'avantage. Regal en veut trop à Del Rio pour qu'il soit arbitre. Et DiBiase trahira son boss à la première occasion. Non, ce que veut ADR, c'est un arbitre balèze, qu'il croit pouvoir manipuler. Il s'en soucie peu du vote du public. En sa qualité de GM, il s'en fout de la démocratie participative et imposera son choix, moi. Je le sais très bien.
-Qui veut encore de la truite?" s'interposa sa mère pour couper court aux discussions.
La fin du repas se fit dans le calme et la bonne humeur. On reparla catch sur des sujets comme le match féminin, Sheamus, ou encore des précédents exploits de Mike.

Puis vint son départ. Durant toutes les vacances, Knox s'était entraîné dur, ne se laissant pas aller. Entrainement tous les matins, régime sec... rien n'était laissé au hasard.
Alors qu'il salua tout le monde, le taxi attendant dehors, l'Oncle Ben le prit à part.
-"Del Rio t'a traité de pute. Del Rio a traité de putes tous ses salariés. J'espère que tu les vengeras.
-Ne t'inquiètes pas. Il n'est pas à exclure que je colle un petit Knox Out à la fin de son combat. Tu pourras le constater en direct."
En effet, toute la famille fut invitée par Knox à regarder le PPV en ringside.

Mike Knox prit place dans l'avion, serré comme une sardine. Le voyage allait durer un certain moment. Il monta ensuite dans sa voiture, et fonça à la nouvelle adresse de la WFA.

Un peu plus tard

"Arkham Asylum?!"
En effet, la WFA avait racheté l'ancienne île de Gotham City pour s'y établir. Son siège était même l'ancienne asile.
Mike Knox se gara, et entra dans les nouveaux emplacements. Il chercha pendant 20 bonnes minutes avant de trouver le bureau de son manager.
Quand il ouvrit la porte...
-"Ouaiiiiiiiiiissss!!!! Knox est là! Il est des no-ô-tres! Il va être champion comme les zo-ô-tres!"
Coffee était affalé sur sa chaise de bureau, sa cravate autour du front, la bouteille de champagne offerte par ADR dans la main.
Le manager prit une nouvelle gorgée au goulot, devant un Mike Knox un peu désemparé.
-"Mike, est-ce que tu connais la dernière??
-Non...
-Sheamus! Il n'a plus de manager! Il est fini! Fi-ni!! Même si tu gruges avec Del Riri, les bookers te feront quand même champion!
-Coffee? dit Knox d'une vois doucereuse.
-Ouais quoi? dit-il en se resservant une gorgée.
-Sheamus a déjà trouvé un nouveau manager.
Coffee recracha sa gorgée.
-KWAAA?????
-Ou devrais-je dire unE nouveLLE manager. C'est Else.
Coffee re-recracha sa gorgée.
-re-KWAAA????
-Comment tu fais pour recracher deux fois une même gorgée?
-Chais pas, une sorte de don. Cette fois, c'est la guerre!
Coffee remit correctement sa cravate, se servit un café, et finit tout de même la bouteille.
Il lui expliqua son plan, il fallait absolument que son protégé avantage Del Rio, afin que ce dernier puisse en faire autant pour le match de championnat. Non pas qu'il croyait pas en lui, hein! Mais bon, si on peut s'attirer les faveurs du GM, autant le faire.

-Ainsi, tu vas venir arbitrer un match. Je veux voir comment tu te comportes.
-Contre qui et qui?
-Moi et la petite dernière, Mickie James. Et ce sera un Last Man Standing in a Steel Cage with a lot of Chairs in the ring Match!
-Un... quoi?
-Je t'expliquerai en chemin.

mrcoffeeinthebank vs Mickie James, Last Man Standing in a Steel Cage with a lot of Chairs in the ring Match, special guest referee Mike Knox
https://www.youtube.com/watch?v=fnSta-_eBqE&feature=relatedMike Knox arrive dans un maillot d'arbitre, bien trop court pour sa morphologie. Quel con ce Coffee, "tiens, y a rien d'autre, désolé c'est la crise." Il lui en foutra, de la crise!

https://www.youtube.com/watch?v=nB00YbpEHnI

Coffee arrive dans son costume, clairement prêt à catcher!

https://www.youtube.com/watch?v=3Z4A4mvNmuI

Mickie James arrive, plus curieuse que motivée.
-"M'sieur Coffee, je suis pas sûre de...
-t'inquiètes pas Mickie, ça va gérer! Je fais pour vous entraîner.
-Bon...
-Pas contre, tu n'as pas le droit de te barrer de la cage, moi oui
-Ah."

Joignant le geste à la parole, Mickie James enchaîne directement sur des coups de coude dans la face de Coffee! Suivi de coups de pied dans les flancs! Elle projette son adversaire dans les cordes, qui se prend la face métallique en pleine poire! Mickie enchaîne avec un coup de la corde à linge! L'arbitre qui compte... JUSQU'A 10! Victoire de Mickie James!

-Non! Arrêtez tout, j'étais pas prêt! Et puis, d'abord, Mickie, tu dois utiliser les chaises! Et toi Mike, tu comptes beaucoup trop vite! Allez on recommence! Et cessez de grommeler!

mrcoffeeinthebank vs Mickie James, Last Man Standing in a Steel Cage with a lot of Chairs in the ring Match, special guest referee Mike Knox,
scène 1, deuxième

La cloche sonne. Cette fois, Coffee a pris une chaise, bien décidé à en finir! Mickie James court vers lui, esquive le coup de chaise et rebondit dans les cordes, et Hucanrana! parfaitement exécuté!
Mickie James n'en a pourtant pas fini avec lui. Elle déplie une chaise près de son manager, étendu au sol, reprend élan sur les cordes, saute sur le dossier de la chaise, et suivi d'un frog splash! Pourtant, il semblerait que James n'en a pas fini! Elle prépare une construction à base de chaises : deux chaises dépliées et une fermée sur le dossier des deux autres. Elle soulève le corps de Coffee, en position de DDT. Inverted DD... Non! Elle a une meilleure idée! Elle le porte sur le poteau de coin! Et elle le rejoint! Oh bon sang! SUPERPLEX!!!!!! SUPERPLEX SUR LES CHAISES! Cette fois, c'est bien la fin! Le mouvement a été applaudi par Knox, qui fait le décompte sans surprise jusqu'à 10! VICTOIRE DE MICKIE JA...

-"Attendez! Hors de question que tu gagnes Mickie! Je vais t'apprendre l'humilité, ma petite! Et toi Mike! Bon sang, il faut faire gagner celui qui a le plus d'influence sur toi! Alors fais-moi gagner!"

mrcoffeeinthebank vs Mickie James, Last Man Standing in a Steel Cage with a lot of Chairs in the ring Match, special guest referee Mike Knox
scène 1, troisième

-"Mike ouvre la porte! et toi Mickie ne bouge pas!"
Knox ouvre la porte à Coffee, qui célèbre sa victoire incontestable! VICTOIRE DE MRCOFFEEINTHEBANK!
-"J'ai gagné ! les doigts dans le nez! Elle a perdu, les doigts dans le...
-Coffee, coupa Mickie?
-Euh? Oui?
-Viens me rejoindre, je vais te féliciter."

Coffee se rapproche, sous l'oeil interrogateur de Mike Knox. QUOI? Mickie James embrasse langoureusement Coffee! Et oh! Long Kiss Goodnight sur une chaise ! Cette fois, la cause est entendue, Mickie James est de retour!
Mike Knox relève son manager, et Knox Out sur une autre chaise!
-"Ca t'apprendra à me donner un taille S pour mon maillot d'arbitre!"
Les deux catcheurs repartent ensemble, bras dessus, bras dessous, laissant à Coffee le soin de se réveiller et de ranger tout le matos. Néanmoins, un sourire se distingue sur son visage ensanglanté. Il finit par murmurer
"Quels champions!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TheStraightedge17
Grand Slam Champion
TheStraightedge17

Messages : 3093
Age : 26
Localisation : Denver, Colorado.
Humeur : Franklin, Michael ou Trevor ?

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyLun 16 Jan - 19:37

Toujours aussi grandiose, Coffee ! WFA Cyber Sunday 277638789

C'est vrai que y a pas à dire, tu places la barre vraiment très haute, mais tu me diras, WFA Championship on the line !

Moi je retiens surtout :

Citation :
mrcoffeeinthebank vs Mickie James, Last Man Standing in a Steel Cage with a lot of Chairs in the ring Match, special guest referee Mike Knox

Citation :
mrcoffeeinthebank vs Mickie James, Last Man Standing in a Steel Cage with a lot of Chairs in the ring Match, special guest referee Mike Knox
scène 1, troisième

Rien que la stipu', j'ai éclaté de rire ^^ good job !

PS : J'ose pas te demander le prix reel du billet d'avion pour Mike WFA Cyber Sunday 2222602150
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrCoffeeInTheBank
Champion
MrCoffeeInTheBank

Messages : 1594
Age : 29
Humeur : caféiné

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyMer 18 Jan - 17:05

K-anard : promo de Chihuahua Red j'adore! Depuis le temps que vous nous bassinez avec les gentils SMAC sauveurs de l'humanité et de la morale, j'ai beaucoup apprécié le heel-turn!

promo de Kevin Steen : je n'ai jamais entendu de promo du "vrai" Steen mais j'ai trouvé la tienne très grossière. Un peu trop de "putain, merde, bordel" à mon goût. Je dis pas de pas en mettre, je dis juste que trop de jurons tue le juron. Sinon, j'ai beaucoup aimé le remake de prison break

Godot promo de Austin Aries : tu as bien su mettre en valeur l'arrivée de ton nouveau protégé. Simple et correct

@TS17: merci pour le commentaire Very Happy et le prix d'avion m'a revenu à pas trop cher : j'ai fait voyager Knox dans la soute à bagages ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Y2Jeriko
NXT
Y2Jeriko

Messages : 60
Age : 25
Localisation : Behind the Walls of Jericho!

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 26 Jan - 11:10

Petit rappel : vous avez jusqu'à dimanche 00H00 pour poster vos promos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7170
Age : 28
Localisation : Pays Catalan

WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday EmptyJeu 26 Jan - 13:25

Je dirais même plus : PAS DE PROMO, PAS DE CHOCOLATS ! Mister Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




WFA Cyber Sunday Empty
MessageSujet: Re: WFA Cyber Sunday   WFA Cyber Sunday Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

WFA Cyber Sunday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» WFA Cyber Sunday 2012
» WFA Cyber Sunday
» Vous avez dit cyber-dépendant ?
» Ak-47 cyber
» QUANTUM Cyber Pellets Krill (16mm)(1kg)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: E-Fed :: Promotions-