Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics a commencé, c'est par que ça se passe !
Nouveau format de podcast, cette fois on revient quelques années en arrière, et plus précisément WWE No Way Out 2009 !
Pour participer aux prochains podcasts, ou en organiser, c'est par ici !
La première saison de ParionsCatch est lancé, venez la découvrir ici !
Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €

Partagez | 
 

 [Article] Review collective de Summerslam 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sharpshooter
VIP
Sharpshooter

Messages : 6431
Age : 31
Humeur : Can it wait for a bit? I'm in the middle of some calibrations

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Empty
MessageSujet: [Article] Review collective de Summerslam 2013   [Article] Review collective de Summerslam 2013 EmptyJeu 29 Aoû - 23:39

Tout d'abord, je vous prie de m'excuser pour le retard avec lequel arrive cette review. Sortant d'une dizaine de jours assez chargés et en plein rush de fin de mémoire, j'ai pris du retard.
Merci en tout cas à tous les participants pour avoir rendu leurs reviews dans les temps!

Summerslam s'est achevé il y a à peine deux semaines et ses conséquences, nombreuses, sont déjà visibles à travers le produit offert par la WWE lors de ses derniers weeklies. Ce PPV est donc bien parti pour rester comme un Summerslam majeur, un de ceux qui ont, à l'instar de l'édition 2011 quand on pense à l'histoire récente, bouleversé la donne. Mais en lui-même, ce PPV était-il qualitativement à l'image de son impact sur les fans? La réponse tout de suite dans notre review collective!

Youtube Preshow : Rob van Dam vs Dean Ambrose

[Article] Review collective de Summerslam 2013 SS13_Photo_article_2

C'est parti pour le preshow, qui nous offre une affiche inédite entre le champion des Etats-Unis et membre du Shield, Dean Ambrose, et son challenger qui s'est qualifié via une bataille royale, Rob Van Dam. Ce dernier, revenu pour le PPV du mois dernier Money In The Bank, nous a gratifié de matchs corrects voire bons en weekly, et a put constaté que sa popularité était toujours intacte. Chose vérifiée dès son entrée dans le Staples Center de LA. Le match commence timidement avec quelques enchaînements, mais sous des chants "Let's go Ambrose ! RVD !", et même des "This is awesome!".
Sur le match en lui-même, pas grand chose à en dire, cela reste assez morne, entre des temps morts et reprise de rythme avec un move spectaculaire de Van Dam, etc.. Ce que tout le monde attendait était l'intervention de Reigns et Rollins.. qui a bien eu lieu ! Arrivée dans la foulée de Mark henry et Big Show, mais ce match est resté un match simple, et les nouveaux venus sont restés aux abords du ring.
La fin du match est précipité par un Rob Van Dam tout proche de toucher à l'or US, après un Frog Splash, ce qui entraîne l'intervention de Roman Reigns, qui lui colle un Spear à lui couper le souffle. Ambrose s'incline donc par DQ, mais quitte la salle par les gradins, ceintures toujours sur l'épaule. Van Dam célèbre une dernière fois avec la foule, avec la présence (inutiles ?) des deux mastodontes.
On reste donc dans du niveau de preshow, malgré les beaux noms sur le match, rien de transcendant du tout.

JGabriel68

Ring of Fire Match : Bray Wyatt vs Kane

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Brayafter

Avec le recul, ce match était une mauvaise idée. Pas par le choix de la stipulation, qui a le mérite de l'originalité, mais pour à peu près toutes les autres raisons. Le choix de Kane, sur le papier, tombait sous le sens. Un vétéran encore over, qui sort de plusieurs mois d'une association plus que fructueuse avec la nouvelle star montante Daniel Bryan, encore plus que capable in-ring et qui n'est pas le dernier à se coucher pour aider les jeunes, cela semblait un tremplin idéal pour la Wyatt Family qui n'en est qu'à ses balbutiements dans le main roster. Malheureusement, Kane n'est pas toujours le performeur le plus évident avec lequel interagir, principalement quand on est, comme Wyatt, d'un gabarit sensiblement équivalent. Qui plus est, le choix de construire tout le match autour de l'isolement de Bray par rapport aux autres membres de la Family s'est avéré assez douteux, le ringside ayant complètement phagocyté ce qui se passait dans le ring, qu'on n'apercevait que par intermittence. Confuse à suivre, l'action était qui plus est réduite à sa portion congrue, ce qui ne rendait pas l'ensemble franchement folichon.

Dernier problème du match : le rapport de force totalement déséquilibré entre les deux hommes, Kane surdominant un adversaire qui apparait bien trop faible pour que sa victoire, grâce à ses deux sbires, ne lui soit réellement profitable. Au final, la WWE a malheureusement eu quasiment tout faux avec cet opener sur lequel elle fondait pourtant beaucoup d'espoirs (près d'un quart d'heure de match, un cérémonial appuyé et pas mal d'efforts promotionnels). Ce sera l'une des rares fausses notes du PPV, mais elle est d'autant plus dommageable qu'elle dessert les efforts accomplis autour de l'ex-Husky Harris, auquel on ne souhaite pourtant que la réussite tant il tient bien son gimmick hors normes. Heureusement, tout n'est pas perdu pour lui, mais ce match constitue bel et bien un faux départ.

Sharpshooter

Cody Rhodes vs Damien Sandow

[Article] Review collective de Summerslam 2013 CodySandowMatchImage2

Cette rivalité découlait tout droit de Money In The Bank avec la victoire et la trahison de Sandow très bien amenée qui faisait passer Rhodes en un instant, face. Face turn confirmé au cours de nombreux segments, dont l'excellent segment de la Baie du Golfe du Mexique. Ce match était donc très attendu et avec un résultat à pronostiquer... allait-on tuer le push de Sandow ou le turn de Rhodes ?
En tout cas, les entrées furent brèves, assez rapides, Sandow en bon heel adulé des smarts récolte une joli pop et Rhodes qui en jolie surprise, n'a plus sa moustache sous une petite pop.
Au faite, la tenue dorée de Rhodes est un régal a voir ! Clairement une déception aussi de ne pas voir la mallette en jeu, point culminant de la feud.
Donc le match est assez court, dommage vu la rivalité. Cody est clairement l'homme du match, il porte le match sur ses épaules tout au long, match qui par ailleurs et bourrés de contres et de joli prises, surtout de la part de Cody comme la Suplex inversée dès le début du match ou les surpassements arrière. Le match par contre est comme dit plus haut, assez court. 7 petites minutes très intenses, bien plus intenses que le Kane/Bray qui avoisine les 15mn quant à lui. Et marrant de voir que le lendemain a RAW, Rhodes/Sandow auront un autre match qui lui, a duré plus de temps et qui était meilleur. La rivalité ne devrait donc pas s'arrêter pour l'instant avec peut être, une revanche a Night Of Champions avec la mallette en jeu qui sait. Seul l'avenir nous le dira. En tout cas, ce match fut correct mais reste une déception pour toutes les raisons dites plus haut.

Samoan

World Heavyweight Championship : Alberto del Rio (c) vs Christian

[Article] Review collective de Summerslam 2013 SS13_Photo_126

Malgré un booking de feud assez nul, c'était avec impatience que j'attendais ce match, surtout que leurs précédents affrontements étaient tous bons, donc je me suis dit que cela ne pouvait qu'augurer d'un très bon match... Et je ne fus pas déçu, c'était un très bon match, le jeu basé sur les Kicks d'Alberto étaient je trouve réussi, et puis ce Backsatabber de la deuxième corde était tout simplement monstrueux. Je trouve que le Canadien et le Mexicain ont une excellente alchimie sur un ring, leurs enchaînements sont fluides et bien réussis... C'était que du bon ce match ; après c'est vrai que j'ai trouvé la fin un peu abrupte car j'ai trouvé le travail sur le bras de Christian trop inexistant pour que cela soit assez crédible... Après, le choix du vainqueur est sans surprise, j'aurais préféré une victoire du Canadien car je salivais d'avance d'un Christian vs Ziggler en PPV... Mais bon on l'aura peut-être une autre fois (ou pas ^^)! C'est vrai que je trouve que le titre WHC a du mal à exister en ce moment, sûrement grâce à son booking mais bon la priorité va être de booker fort Rhodes ou Sandow pour qu'il fasse un champion crédible... Mais ça c'est un autre sujet...

JoMo styles

Natalya vs Brie Bella

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Natalyawins642

On pourra dire ce qu'on veut, les divisions féminines mainstream sont malades, mais celle de la WWE est dans un coma profond, les rixes entre AJ et Kaitlyn n'étant que quelques spasmes donneurs d'espoir. Franchement, la compagnie a désormais un show entier dédié uniquement à ses divas ; alors profitez-en pour essayer de tout doucement tenter d’améliorer ce que ces divas produisent dans le ring! Parce que là c'est très prévisible car déjà vu et re-vu en plus d'être d'un niveau tout à fait navrant! Debout WWE Creatives, vite!

Showtime

The Best vs The Beast : CM Punk vs Brock Lesnar

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Lesnar-vs-Punk-2

The Beast is back ! Mine de rien, il aura fallu attendre plus d'un an pour revoir enfin un match mémorable de Brock Lesnar. Qu'on se comprenne bien : j'avais trouvé la trilogie Lesnar/HHH de qualité honnête, bien sûr, les trois matchs sont de bons spectacles, avec autant de charisme sur le ring. Mais tout ça était bien trop mou, trop pépère, avec un Hunter visiblement ménagé, et un Brock jobbant ouvertement, régulièrement humilié, et vainqueur sans convaincre de cette looongue feud en sortant d'une cage... Après Cena vient Punk, à nouveau un adversaire frais et vigoureux, le genre qui pourra encaisser la pleine puissance de la bête sans trembler (enfin presque). Eh oui, depuis son retour, les matchs de Lesnar doivent être une guerre, un champ de bataille, on veut l'ex-champion UFC, surtout pas un monster heel de plus !

Il y avait un challenge particulier autour de ce match, et il concernait CM Punk : beaucoup de fans raillent régulièrement sa musculature qui fond à vu d'oeil, son gabarit peu imposant, et beaucoup considéraient aussi qu'un match Lesnar/Punk n'était pas crédible. Et c'est sur c'est aspect-là entre autre que les deux lutteurs auront fait des miracles, faisant preuve d'une réelle alchimie pour enchaîner avec virtuosité les combinaisons, et vendre plus que jamais la violence du combat. Tous les coups de genou de Punk semblaient porter plus efficacement que jamais, avec une connexion parfaite, et un selling de Lesnar au poil (mention à son rebond éloquent sur le GTS, qui a fait hurler la foule, et fait croire au tombé final). Si Punk a su admirablement encaisser le beatdown administré par un Lesnar enfin libre d'être destructeur, et l'a ainsi fait apparaître plus monstrueux que jamais, les contre-attaques de Cihaime étaient tout à fait crédibles, si bien qu'il est même apparu comme l'égal de Lesnar à mesure que le match avançait, au point de plusieurs fois être tout prêt de venir à bout du colosse à la régulière.

Mais il y avait Heyman... Cohérence totale du booking, Punk s'incline finalement à cause de celui qui l'obsède, son véritable ennemi du moment, et pas à cause d'une réelle supériorité du Brock. Le match ultime entre les deux, celui qui pourrait mettre en jeu un titre et où ils pourraient reéllement se départager, est encore à imaginer. En attendant, on pourrait presque dire que c'est Heyman qui a vaincu Punk, d'abord en cassant plusieurs tombés décisifs, puis en lui faisant perdre toute sa lucidité sur la fin (l'Anaconda Vice porté sur Heyman ressemble à un suicide quand on a Lesnar juste derrière soi). Au niveau du booking, cette histoire est parfaite, réglée au millimètre, quand on sait l'urgence qu'il y avait à mettre over les deux lutteurs à la fois : Lesnar gagne, parce qu'il a déjà beaucoup trop perdu, et Punk sort du match en héros en ayant réellement tenu la distance face à un tel mastard, comme dans un match de boxe (on remarquera l'ovation finale pour lui, loin du « You tapped out » reçu par Hunter il y a un an...).

Au final, on a donc un match de rêve vu le contexte, mélangeant à la perfection le brawl, le in-ring, le booking, avec même quelques phases bienvenues de MMA (et un hommage mordant à Mike Tyson), le tout exécuté avec une virtuosité impressionnante, et un impact visuel maximum. L'alchimie était là, c'est évident, et pour cette fois-ci, la puissance du build et des promos n'aura pas accouché d'une déception dans le ring (contrairement à la feud Punk/Rock, où justement, il me semble que ça n'a jamais « cliqué » entre les deux, au-delà de la méforme relative de Rocky). Un match plein, donc,  intense, époustouflant, avec trois acteurs en pleine bourre, au sommet de leur art (parce que bien sûr, Heyman a une fois encore été énorme). Le meilleur match de Lesnar depuis son retour, celui où il a fait le plus montre de sa grande maîtrise, que ce soit niveau selling, jeu d'acteur, physique bien sûr (mention au Three Amigos).  Du côté de Punk, c'est une autre légende qu'il peut fièrement accrocher à son tableau de chasse. Sa tournée du Hall Of Fame semble toucher à sa fin maintenant : il n'y aurait plus qu'un Austin de retour à Mania à ajouter à la liste. A moins qu'un Punk vs Brock II...

Black Bolt

Kaitlyn & Dolph Ziggler vs AJ Lee & Big E Langston

[Article] Review collective de Summerslam 2013 DolphLangstonMatchImage2

Beaucoup de monde auraient préféré voir Ziggler dans le title-picture que dans ce match ( coucou Gbacca ) mais je pense qu'il fallait affirmer son personnage face avant de le repropulser en Main-Event. Bon, pas de bol, Dolph face, c'est un vrai connard, en témoignent les mutliples segments où il se plaît à humilier AJ. J'en viendrais presque à vouloir voir la geekette lui botter le cul. Mais c'est pas possible, alors on a rajouté Kaitlyn et Big E à l'affiche. C'est assez drôle de voir que les rôles sont inversés dans chaque “couple”. D'ailleurs, aucune allusion au fait que Kaitlyn et Dolph se bécotaient lors de la saison 3 de NXT.

Le match démarre très rapidement. Une esquive de Dolph, une petite provocation et un Standing Dropkick dont il a le secret. Mais Big E reprend l'avantage avec une Belly-to-Back Suplex. Il temporise avec un Abdominal Stretch. Puis il amène Ziggler dans son coin pour qu'AJ le gifle. Le Show-Off s'en sort avec un autre Dropkick puis le tag est fait des deux côtés. Ca fonctionne toujours aussi bien entre AJ et Kaitlyn. Lee domine, ce qui lui permet en plus de pouvoir narguer ses adversaires. La Powerhouse Diva s'en sort sur un contre puis redonne la place aux hommes. Le rythme s’accélère. J'ai bien aimé le moment où Kaitlyn casse le tombé de Langston. Le spear de Big E dans le coin est bien stiff. Le suivant aussi, malheureusement pour Langston puisqu'il se prend le poteau du coin. C'est au tour d'AJ d'intervenir... et de se prendre un bon Spear de Kaitlyn. Big E tente de porter son Big Ending mais Dolph passe dans son dos. Zig Zag. 1... 2... 3. Emballé, c'est pesé.

A ma montre, en comptant les entrées, le match fait 8 minutes. Mais ils ont su utiliser le temps qui leur était imparti à bon escient. Ça démarre au quart de tour avec Dolph et Big E. On assiste à une confrontation plus classique entre les Divas. Puis on termine à cent à l'heure avec les hommes. J'ai beaucoup aimé la prestation de Big E, puissant, athlétique, rapide, même si il faisait des bruits plutôt bizarres. Dolph n'a pas eu grand chose à faire. Et AJ et Kaitlyn, ils pourraient m'en redonner chaque semaine, je serais content. Le public était pas à fond dedans, surtout lors des Divas, mais je le comprends. Entre l'énorme Lesnar/Punk et le bandant Cena/Bryan, il fallait mieux s'économiser.

Sexy Boy

WWE Championship : John Cena (c) vs Daniel Bryan

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Cenabryan1B

Je vous mets en citation ce que j'avais écrit sur le topic des résultats du PPV, mes propos sont à mon avis encore parfaitement valables :

Sharpshooter a écrit:
On attendait un tel feu d'artifice que forcément, au vu de la storyline en cours, je me doutais bien qu'on égalerait pas la qualité des Punk/Cena de 2011 (on se comprend, le in-ring était quand même phénoménal). Mais j'ai adoré l'histoire racontée derrière ce match, le mini-troll de Cena envers l'indy avec les séquences de chain wrestling du début, le build du fighting spirit des deux combattants (on est pas dans le délire d'adrénaline des Punk/Cena qui sont généralement très intenses dès les première secondes), et les clins d'oeil adressés en douceur au puro ou en tout cas à une image du catch japonais, en écho à la dernière promo de Bryan : les échanges de gifles, le Lariat énorme de Cena après les Corner Drop Kicks de DB, et surtout ce motherfreakin' finisher qui ressemblait cruellement à un Shining Wizard, et un sacrément bon en plus! J'ai trouvé qu'en matière de gestion du rythme, de fluidité dans les enchaînements et de petites cerises sur le gâteau, ce Main-Event était proche de la perfection.

Et puis donc... évidemment, le grand dénouement qui, quoi qu'il arrive, allait faire jaser.
A noter tout d'abord qu'après avoir perdu son premier titre en 18 secondes, Bryan a réussi à faire exactement... deux fois pire sur le deuxième car cette fois le match n'a duré que neuf secondes.
Je vous avais dit que si turn d'Orton il y avait, il serait extrêmement chiant à mettre en place. Même en retrait Orton reste méga-populaire, il faut voir en house-show, c'est un type qui a fréquemment des pops que seul Cena atteint (en house-show je parle), il a une fanbase extrêmement dévouée et surtout, saloperie ultime pour un heel-turn, très jeune. Ca va venir avec le temps, mais je me doutais bien qu'il se choperait pas une bronca ultime sur ce coup-là. Alors que, soyons francs, la WWE ne pouvait pas mieux mettre en scène ce turn.
La scène en elle-même est tellement forte, le mec qui l'emporte sous l'ovation de la foule, avec les cotillons, le feu d'artifice, les grands moyens, tout le tintouin pour te signaler que c'est vraiment un moment super important de communion généralisée... Ca rend le turn que plus vicieux et réussi. Et honnêtement, jusqu'au bout j'ai cru à l'honnêteté de Triple H. Je sais pas, un run-in de Barrett, le theme song de Vince qui retentit... Mais le Pedigree, il m'a vraiment mis sur le cul, même si c'est vrai qu'on le voit un peu venir bien sûr.

Mais surtout c'est la meilleure nouvelle possible qui pouvait arriver à Bryan. Parce qu'il part dans une longue storyline seul contre l'establishment qui va lui mettre une hype de dingue. On se disait déjà "si Orton cash pour aider Vince, ça peut faire une putain de feud avec Bryan en représentant de Triple H". Mais là c'est encore car même Triple H est contre lui. PERSONNE dans les membres importants de la WWE qui lui sont directement liés ne le soutient. Il a tous les McMahon (à moins que Stephanie...), son GM Maddox, le GM de Smackdown Vickie et Orton. Et il n'aura peut-être même pas le soutien de Cena si ce dernier doit s'absenter pour se faire opérer. Rendez-vous compte de la situation, même Punk en 2011 n'était pas dans une situation aussi extrême. Un underdog placé face à une meute d'officiels heels qui vont le blacklister à mort... Bryan part clairement pour un Main-Event à Mania. A mon avis son rematch à NOC il va certainement pouvoir se le mettre où je pense, et pour moi la prochaine échéance réelle pour Bryan, c'est le Rumble. En tout cas, il faut comprendre que la WWE a choisi (pas uniquement pour ça, mais en grande partie) de faire tourner heel deux de ses plus grands noms... pour pusher Daniel Bryan. Le booker tantôt à la Austin tantôt à la Foley, le face iconoclaste et rebelle que personne dans le management ne veut champion.

Je m'enflamme, je m'avance un peu vite mais je m'en fous, vous pourrez me ressortir ça dans quinze ans si vous voulez : si personne se chie dans cette histoire, Daniel Bryan a gagné sa bague de Hall of Famer hier soir (tout comme je suis persuadé que Punk l'a gagné à MITB 2011).
Sharpshooter

En conclusion, beaucoup de positif autour des combats principaux de ce Summerslam : les trois Main-Events auront tenu leurs promesses voire dépassé les espérances de chacun en faisant peu ou prou l'unanimité. Si tout n'était pas parfait, CatchBreaker dans son ensemble s'est avéré grandement satisfait par ce Biggest PPV of the Summer et par la promesse annoncée du futur glorieux réservé à Daniel Bryan, un homme qui, il y a trois ans quasiment jour pour jour, revenait dans la compagnie après s'en être fait virer. Que de chemin parcouru depuis...
Revenir en haut Aller en bas
CIHAIME
Mascotte
CIHAIME

Messages : 4097

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Empty
MessageSujet: Re: [Article] Review collective de Summerslam 2013   [Article] Review collective de Summerslam 2013 EmptyVen 30 Aoû - 20:03

Je rejoins Black Bolt pour la finesse de son analyse.

Pour les Divas, espérons que les propos d'AJ ne vont pas se diluer et qu'au contraire les bookers se "réveillent un peu" pour cette division féminine qui possède bien des atouts et pas forcément uniquement physique.

CHRISTIAN/ Alberto Del Rio hâte de les revoir.

 Daniel Bryan a gagné sa bague de Hall of Famer hier soir (tout comme je suis persuadé que Punk l'a gagné à MITB 2011).Sharpshooter
Pas mieux


Unic
Revenir en haut Aller en bas
Black Bolt
Best in The Asylum
Black Bolt

Messages : 13436

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Empty
MessageSujet: Re: [Article] Review collective de Summerslam 2013   [Article] Review collective de Summerslam 2013 EmptyVen 30 Aoû - 20:32

"Et AJ et Kaitlyn, ils pourraient m'en redonner chaque semaine, je serais content."
 
Pareil Sexy, la feud a été trop courte pour moi, ces deux-là formaient un duo vraiment idéal. Et j'espère que Kaitlyn refera vite surface, elle le mérite.
 
A part ça, on dirait bien que je serai un des seuls à avoir apprécié cet Inferno Match (Ring Of Fire, c'est nul comme nom). Pas grand chose à noter in ring, c'est vrai, mais Kane et Wyatt réunis dans ce décor, j 'ai trouvé ça parfait, une ambiance unique. Et puis ce final... (voir la jolie photo)

_________________
Pool catch saison 6 :

Finn Balor - Finn Balor - Seth Rollins - Karl Anderson / AJ Styles - Kofi Kingston - Jimmy Uso - Shinsuke Nakamura
Elias Samson - Heath Slater / Tyler Breeze - Tyler Breeze
Nia Jax / Charlotte
Akira Tozawa
Billie Kay - Andrade Almas
Revenir en haut Aller en bas
CIHAIME
Mascotte
CIHAIME

Messages : 4097

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Empty
MessageSujet: Re: [Article] Review collective de Summerslam 2013   [Article] Review collective de Summerslam 2013 EmptyVen 30 Aoû - 20:57

Black Bolt a écrit:
"Et AJ et Kaitlyn, ils pourraient m'en redonner chaque semaine, je serais content."
 
Pareil Sexy, la feud a été trop courte pour moi, ces deux-là formaient un duo vraiment idéal. Et j'espère que Kaitlyn refera vite surface, elle le mérite.
 
A part ça, on dirait bien que je serai un des seuls à avoir apprécié cet Inferno Match (Ring Of Fire, c'est nul comme nom). Pas grand chose à noter in ring, c'est vrai, mais Kane et Wyatt réunis dans ce décor, j 'ai trouvé ça parfait, une ambiance unique. Et puis ce final... (voir la jolie photo)
J'attendais un peu plus de risque, un semblant de brûlures (kayfabe, je ne suis pas sadique), une situation + enlevée,  là ce final m'a paru plat, pas terrible pour excuser l'absence de Kane

Unic
Revenir en haut Aller en bas
PrototypeRVD
Apprenti Catcheur
PrototypeRVD

Messages : 24
Age : 23
Localisation : Chez ta mère ^^
Humeur : Me chercher pas !!

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Empty
MessageSujet: Re: [Article] Review collective de Summerslam 2013   [Article] Review collective de Summerslam 2013 EmptyVen 30 Aoû - 21:32

moi j aurais plus aimé les anciennes règles du inferno match
 g pas aimé du tout le preshow
cody et sandow bon match
c embettant qu ils ai pas mis rollins/reignsvsshow/henry et une défense du titre pour curtis axel
domage pour punk et aussi christian
brie vs natalya ils aurai pu le mettre dans le preshow
enfin un heel turn de orton et hhh mais c chiant pour bryan
content du match tt mixte
Revenir en haut Aller en bas
Tombstone
Mr. Wrestlepedia
Mr. Wrestlepedia
Tombstone

Messages : 5492
Age : 37
Localisation : Les Flammes de l'Enfer
Humeur : Tranquilo

[Article] Review collective de Summerslam 2013 Empty
MessageSujet: Re: [Article] Review collective de Summerslam 2013   [Article] Review collective de Summerslam 2013 EmptyJeu 5 Sep - 2:27

Ce Summerslam 2013 est le meilleur PPV de l'année à la WWE, sans problème. On entre dans une nouvelle ère à la WWE, ce PPV est un tournant DECISIF et HISTORIQUE, notamment grâce à ce Main Event : victoire clean de Daniel Bryan contre Cena pour le titre s'il vous plaît, suivi de cette redistribution des cartes avec le double heelturn de Triple H et Randy Orton et ce cash-in. Le booking est impeccable, parfait même ! Au sortir de Summerslam, Bryan est clairement placé en position de top face numéro 1, il est l'ELU, celui qui va prendre la place de Cena en tant que nouveau porte-étendard de la WWE, ce messie que Vince attendait désespérément depuis des années. L'ère Daniel Bryan commence !

Je suis complètement d'accord avec l'analyse de Sharp. L'histoire se répète par cycle et la situation nouvelle fait clairement écho à celle que nous avons connue durant l'Attitude Era. Nous avons le face outsider, l'ultimate underdog, en la personne de Daniel Bryan qui est seul contre le système et ses dirigeants corrompus, seulement soutenu par le peuple. Il bénéficie d'un traitement "deux en un" puisque le Bryan d'aujourd'hui est en quelque sorte moitié Stone Cold 1998, moitié Mankind 1999. Le patron diabolique, Mr. McMahon, ce personnage top heel échoit aujourd'hui à Triple H (qui va nous régaler et peut-être même surpasser son modèle ?), le rôle du Corporate Champion, incarné durant l'AE avec brio par The Rock en 1999, le champion choisi et choyé par la direction, va comme un gant à Randy Orton (qui doit être soulagé de retrouver son rôle fétiche de heel). (N'oublions pas non plus les membres du Shield qui, à la lumière des derniers épisodes de Raw, sont les pendants des membres de la Corporation de l'AE, les nouveaux Big Boss Man, Ken Shamrock et Paul Wight à la solde de Vince) On touche au génie ! La WWE va enfin dans la bonne direction et tient un sacré filon. Je suis moi aussi persuadé que cette storyline va s'étaler sur la durée et que Bryan aura sa vengeance à Wrestlemania 30 dans le Main Event. D'ici là, il va en prendre plein la poire et l'attente, l'intérêt et le plaisir des fans en seront décuplés !

La seule crainte que j'aie cependant réside dans la capacité de Triple H à accepter de prendre une raclée de temps en temps comme Vince McMahon le faisait si volontiers durant l'Attitude Era. Kayfabement parlant, The Game faisait jeu égal avec Brock Lesnar il y a encore quelques mois. Pourtant, il faudra bien un jour que l'American Dragon mette une dérouillée bien sentie au COO, et j'avoue que j'ai un peu peur que l'égo de Trips ne se mette en travers du chemin et qu'il rechigne à se faire humilier de façon aussi ostensible que Beau Papa en son temps.

En tout cas, la WWE avance enfin, elle a un vrai projet et elle a trouvé le digne héritier de la couronne en la personne de Daniel Bryan, un catcheur émérite, sympathique, soutenu par TOUTES les franges du public (ô combien hétéroclite pourtant !), et au charisme insoupçonné ! Sauf incident majeur (blessure, erreur de booking grossière), le futur de la WWE s'annonce radieux.

Pour ce qui est des autres combats, j'ai particulièrement aimé ce Punk/Lesnar épique, intense et virevoltant, un match assez unique en son genre car il s'agit d'un vrai brawl simulé. C'est une bagarre de rue réaliste mais pourtant chorégraphiée, on se rapprochait pratiquement d'un combat de cinéma entre le héros et son ennemi mortel. C'est une réussite totale et les trois protagonistes (Heyman fut un acteur à part entière dans cet affrontement où il tenait un rôle prépondérant) ont été parfaits, chacun accomplissant sa fonction avec brio. Depuis son retour, Brock Lesnar est en train d'inventer un nouveau "style" de catch, plus réaliste, plus agressif, plus animal. Ses combats se distinguent singulièrement des autres, c'est assez inouï. Punk est sans doute l'adversaire rêvé pour le Freak of Nature en plus ! Vivement la revanche !

J'ai été déçu par le Wyatt/Kane : un vrai inferno match aurait été bien plus judicieux (le gagnant étant celui qui met le feu à son adversaire, peu importe la partie du corps en flammes), le parti pris de donner autant d'importance à Harper et Rowan s'est avéré être une énorme erreur. Pour une première, il fallait plutôt mettre l'accent sur Wyatt à mon sens et lui laisser démontrer sa puissance et étaler son moveset (même s'il est assez famélique en vérité), montrer en quoi il est dangereux. Là, on retient de lui un fou rigolard qui a besoin de ses deux sbires pour gagner. Il y avait clairement mieux à faire. Au moins, l'effet visuel était bien présent et c'est toujours très impressionnant de voir le ring cerclé de feu !

Le RVD/Ambrose fut excellent avec deux styles différents qui se sont bien combinés. Et j'ai aimé le fait qu'on ne soit pas tombé dans le cliché lourdingue de l'interruption du match solo pour organiser un match tag team artificiel. Le tag team match mixte fut agréable mais court. Le Del Rio/Christian a été à la hauteur de ce que j'en attendais : un très bon combat technique. Sandow/Rhodes musclait le milieu de carte de ce Summerslam pour un rendu solide. Le Brie/Nattie ? J'ai fait l'impasse. Je déplore que le booking de la division féminine semble désormais découler directement d'une émission de télé-réalité.

Bref, la fédération de Stamford nous a offert un Sumerslam grand cru classé, millésimé, doté d'ores et déjà d'un intérêt historique indéniable et d'une qualité irréprochable ! Ce show inaugure une nouvelle ère à la WWE : la donne a changé, il y aura un avant et un après Summerslam 2013.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Article] Review collective de Summerslam 2013 Empty
MessageSujet: Re: [Article] Review collective de Summerslam 2013   [Article] Review collective de Summerslam 2013 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Article] Review collective de Summerslam 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: WWE :: Articles/Dossiers-