Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics a commencé, c'est par que ça se passe !
Pour découvrir les résultats des Wrestler Awards 2021 en podcast, c'est par ici !
Pour participer aux prochains podcasts, ou en organiser, c'est par ici !
La première saison de ParionsCatch est lancé, venez la découvrir ici !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez | 
 

 Promos No Way Out 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Frog Splash
Champion
Frog Splash

Messages : 1694
Age : 26
Humeur : Enjoy the moment !

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyMar 10 Mar - 0:38

PROMO Kevin Steen ... partie 1 ... sur plusieurs !




Dimanche 4 janvier 2015, quelques minutes après le Royal Rumble.
 
Kevin Steen vient de remporter la quatrième édition du Royal Rumble à la surprise général. Son manager, Frog Splash, est évidemment animé d’un sentiment d’allégresse peu commun, renforcé par le scénario improbable qui a sacré son poulain. Rendez-vous compte, une seule élimination ! Mr.Wrestling n’a éliminé en tout et pour tout qu’une seule personne pour remporter le droit d’aller concourir pour un titre lors du Greatest Stage of them all. L’un des plus grands casses de l’histoire de cette fédération ! Un moment savoureux …

D’autant plus que cette soirée avait tout pour être calamiteuse ! Frog vient en effet de perdre quelques jours plus tôt son autre lutteur, celui en qui il avait placé tous ses espoirs, Mike Mizanin. Le Miz l’avait congédié après un énième conflit backstage, cette fois soldé par la rupture définitive de leur relation. Dire que si ce connard en était là, c’était entièrement grâce à lui … C’est lui qui avait obtenu des dirigeants qu’ils valident son retour. C’est lui qui lui avaient obtenu un match pour le titre mondial dès son premier PPV ! Tout ça pour se faire mettre à la porte comme un malpropre …
Heureusement, dans son malheur, un rayon de soleil venait de percer les nuages. Kevin Steen. 

Ahlala … Steen … Plus de deux ans maintenant que les deux hommes s’étaient associés, et jusqu’alors, on ne pouvait pas vraiment qualifier cette collaboration de réussie. Plusieurs fois il avait pensé rompre l’accord, purement et simplement, pour aller chercher quelqu’un d’un peu plus … gérable. Les frasques de Mr.Wrestling l’avaient maintes fois mis dans de beaux draps. Mais en ce soir béni de janvier, tout était oublié. Kevin Steen allait Main-Eventer Wrestlemania V, ce qui balayerait du même coup entièrement ce passé peu glorieux.

C’est ainsi que le jeune homme se retrouve là, une bouteille de mousseux achetée à la va-vite dans la main droite, un sandwich dans la gauche, à attendre le retour de l’homme qui va le ramener sur le devant de la scène. Il observe son lutteur en train de célébrer sa victoire avec les fans, ravis de ce happy ending difficilement pronostiquable.
 
Assistant : M’sieur Splash ?

Frog : Hum ?

Assistant : On m’a demandé de venir vous chercher … c’est madame MacMahon qui vous demande !

Frog : Hein ? Merde … Bordel de merde ! Est-ce que … est-ce qu’elle est énervée ?

Assistant : J’en sais rien m’sieur, j’suis juste le messager.

Frog : Bon … allons-y, cette garce n’aime pas attendre.

??? : Ni qu’on la traite de garce, d’ailleurs.
 
Cette voix nasillarde n’est pas inconnue à l’oreille de Frog. Il se retourne donc en direction de l’homme qui l’a interpellé et découvre comme prévu TheStraightedge17, le manager de CM Punk et Hunico, accoudé à un mur. Le jeune homme porte un Borsalino qui lui cache la moitié supérieure du visage, l’autre moitié étant composé principalement d’une barbe soigneusement taillée. Un blazer, un jeans et des pompes italiennes sans doute hors de prix viennent compléter sa tenue. Comme toujours, 17 soigne les apparences …
 
Frog : Qu’est-ce que tu veux, 17 ?

TS17, qui relève son chapeau au moment de parler pour paraître plus charismatique :  Ce que je veux ? Mais te féliciter pardi ! C’est génial ce que vient de faire Steen !

Frog : A d’autres. Qu’est-ce que tu veux réellement ?

TS17 : Voyons Frog … on se connait depuis longtemps maintenant, j’estime que deux vieux amis tels que nous peuvent bien se congratuler sans arrière-pensée lorsque l’un d’eux réalise un exploit pareil !

Frog : Bon … si tu l’dis … ben merci alors …

TS17 : Vraiment, c’est admirable ce que tu as fait. Un coup d’baguette magique digne du grand Frog Splash ! Arrivé à transformer ce gros tas d’graisse incapable de tenir deux minutes sans taper sur quelqu’un en un vainqueur de Rumble, chapeau. Et puis, surtout … quelle surprise ! Personne ne s’y attendait, tu nous as tous scotchés !

Frog : J’ai pas vraiment l’temps là TS, j’suis attendu et je ferais mieux de pas trop tar…

TS17 : … Dire qu’il y a moins d’une heure tout le monde te pensait perdu après que Mizanin t’ait viré … et toi, en une seule soirée, tu redeviens la star des managers. Un timing admirable ! Un timing millimétré …

Frog : Nan mais vraiment, faut qu’j’y aille …

TS17 : C’est quand même fantastique de se relancer aussi rapidement ! Bon, évidemment, la manière n’est pas forcément au rendez-vous, et des personnes mal intentionnées risquent de dénigrer cette victoire ô combien incroyable.

Frog : Tous des cons.

TS17 : Mais évidemment ! Ce qui compte, c’est la victoire, uniquement la victoire ! On s’en fout si celui qui gagne n’est pas celui qui a passé le plus de temps sur le ring … on s’en fout s’il n’est pas celui qui a éliminé le plus de monde … on s’en fout si sa performance est indigne du prestige de la victoire … on s’en fout qu’il prenne sans doute la place de lutteurs plus méritants et plus à même de faire vibrer les foules … tout ça, ça ne compte pas.

Frog : Écoute TS, j’ai autre chose à foutre ce soir, et là tu commences à m’faire chier. Alors maintenant tu vas me dire ce que tu veux me dire depuis tout à l’heure en étant beaucoup plus direct, parce que sinon j’me casse mater Sleepy Hollow.

Assistant : M’sieur Splash …

Frog : Ah oui ! Donc j’me barre voir la grosse vache et après j’vais mater Sleepy Hollow.

TS17 : Bon … très bien … Je pense que ta baleine ne mérite pas sa victoire. Je pense qu’éliminer un seul lutteur ne fait pas de toi un vainqueur de Rumble, quand bien même c’est le dernier dans le ring. Je pense qu’on devrait remettre son contrat pour Mania à un mec méritant comme mon poulain Cihaime. Je pense que t’as trafiqué quelque chose de pas net parce que tu ne pouvais pas supporter d’être tenu éloigner des sommets. Voilà c’que j’pense. Et je suis pas le seul.

Frog :  C’est vrai ?

TS17 : Oh que oui !

Frog : … Putain c’est génial ! Mais quelle soirée, bon Dieu quelle soirée ! Déjà que je gagne mon deuxième Rumble, que je vais Main-Eventer pour la troisième fois Wrestlemania avec un troisième lutteur différent, voilà qu’en plus je fais rager tous les connards qui m’ont cru fini ! Merci TS, merci du fond du cœur, t’as réussi à rendre ce moment encore plus magique.

TS17 : T’es vraiment un trou du cul …

Frog : Et j’en ai rien à foutre !

TS17 : Profite bien, ça se payera un jour.

Frog : Peut-être. Mais en attendant …
 
Chéreau-shot ! Le Low Blow de Frog Splash sur TheStraightedge17 ! Mais quel enfoiré ! Le manager de Kevin Steen se relève un sourire beat aux lèvres, devant l’assistant totalement incrédule ! La pauvre victime se tord de douleur en se tenant les valseuses !
 
Frog : On y va ?

Assistant, troublé : Euh … oui …
 
Les deux hommes ne tardent pas à repartir en direction du bureau de la patronne. Ils l’ont déjà suffisamment fait attendre et si elle n’était pas en pétard jusque là, c’est sans doute le cas à présent. Frog et son guide traversent un long corridor, passent une porte, tournent à un angle … et tombent nez-à-nez avec HeelManiac et John Morrison en pleine dispute !
 
Heel : Un selfie … un putain d’selfie ! Ce mec t’élimine du show le plus important de l’année, celui qui nous aurait permis de retrouver les sommets, et toi tout c’que tu trouves à faire c’est te prendre en photo avec sa gueule ! Mais putain, j’suis sûr que tu ne connais même pas son nom à c’clanpin !

John : Si ! JoMo connait tout, JoMo voit tout, il est la Lumière et sa Cité s’étend par-delà le vrai, par-delà le faux. JoMo sait.

Heel : Ben alors vas-y, comment il s’appelle ?

John : C’était Jack Driver !


Heel : Non …


John : Brock Murderer ?


Heel : Toujours pas …

John : Bad Conducteur ?

Heel : …

John : Hum … il semblerait que JoMo doive changer l’ampoule de la cite de Lumière … il commence à faire sombre …

Heel : Arrête avec ça putain ! On n’est plus devant l’public ! Pas besoin de parler de ta connerie à tout bout d’champ ! De toute façon personne comprend c’que c’est ta putain de Cité de Lumière !

John : John Morrison est la Lumière qui éclaire le peuple, celle qui brille dans leurs cœurs et qui chauffent leurs organes reproducteurs. Je suis le phare de leur vie, ils sont ma Cité de Lumière.

Heel : Tu sais quoi, va voir les soigneurs, repose-toi et lâche-moi la grappe jusqu’à demain. J’t’ai suffisamment écouté pour la journée.
 
Frog décide de se montrer lorsque Morrison est suffisamment loin.
 
Frog : Heel ! Alors, comment ça va ?

Heel : Qu’est-ce que tu m’veux toi ? T’es venu m’narguer, c’est ça ?

Frog : Te narguer ? Moi ? Meuh non ! Alors, comment vont tes poulains. J’ai vu ton p’tit suisse là … il a pas l’air en grande forme, j’me trompe ? Par contre JoMo … il a l’air de tout péter ! Quel dommage quand même qu’il se soit fait sortir de façon aussi ridicule … J’aurais adoré qu’il affronte mon champion ! Ça aurait peut-être mis un peu de piment à cette victoire facile.

Heel : La ferme. T’as aucun mérite, ton lutteur c’est un gros porc tout pété encore plus con qu’Morrison, t’as jamais rien branlé pour faire décoller sa carrière et t’as juste le cul bordé d’nouilles … ou peut-être que c’est lui qu’a l’cul bourré d’amphét ?

Frog : Tu crois vraiment que j’ai eu besoin de tricher pour en arriver là ? Mais mon bon Heel, il faut te rendre à l’évidence ! Les mecs talentueux sont récompensés, c’est comme ça. Tu vois, moi par exemple, ce n’est pas pour rien si je vais faire mon troisième Main-Event en cinq éditions de Wrestlemania, avec mon troisième lutteur différent. Ce n’est pas pour rien si j’ai gagné la moitié des Rumble qui se sont déroulés jusqu’ici. Ça s’appelle le talent ! Alors que toi … t’as surpris au début, ton gars a plutôt bien réussi pendant quelques mois, mais il est évident que tu n’as pas les cojones pour gérer une carrière sur le long terme ! Un Dark Match … j’m’en gausse encore !

Heel : Tu sais Frog, à jouer au con, on risque forcément un retour de bâton.

Frog : Oué, ptêt … mais en attendant …
 
Nouveau Low Blow ! Bah Gawd il les aligne ! Le manager phare de la soirée se permet tout ce qu’il veut !
 
Frog : Wouhou ! Putain qu’c’est bon ! Allez viens, on s’casse avant que le cinglé qu’il manage ne revienne.

Assistant : Putain …
 
Les deux acolytes reprennent leur (longue) route vers le bureau de Steph MacMahon, qui doit foutrement être en rogne ! Finalement, après avoir parcouru quelques couloirs et monté un escalier, les voilà à quelques mètres seulement de la pièce. Mais un dernier obstacle se dresse sur leur route …
 
Frog : Nak !?

Nak : Frog !?

Frog : Nak …


Nak : Frog …


Frog : …


Nak : …
 
Les deux hommes s’approchent lentement l’un de l’autre. Ils ne s’arrêtent qu’une fois à un mètre de distance et se regardent dans le blanc des yeux … double doigt d’honneur ! Les managers ont eu le même réflexe au même moment ! Ils s’agitent mutuellement le majeur sous le nez, toujours sans ciller.
 
Nak : Enlève ton gros doigt de mon p’tit nez !

Frog : Enlève TON gros doigt de MON p’tit nez !

Nak : Va t’faire foutre !

Frog : TOI va t’faire foutre !

Nak : Arrête de répéter c’que j’dis !

Frog : TOI arrête de répéter c’que j’dis … avant qu’je l’dise …

Nak : T’as vraiment aucune personnalité …

Frog : TOI t’as aucune personnalité !

Nak : …

Frog : …

Nak : Je m’appelle Frog Splash et j’ai un cul si gros que quand j’achète des slibards j’dois les prendre taille Iggy Azalea !

Frog : Je m’appelle Nak et j’ai un cul si gros que même en prenant deux sièges en avion j’peux pas monter … parce que j’passe pas la porte !

Nak : …

Frog : …
 
Catfight !!! Encore une fois les deux hommes ont agi simultanément et ils se retrouvent à terre en train de se battre … ou d’essayer d’se battre en tout cas. Les coups partent dans tous les sens mais atteignent rarement la cible, les tirages de cheveux et les morsures sont régulièrement utilisés et ni l’un ni l’autre n’arrive à s’extirper de là. Visiblement, passés les Low Blow, le répertoire de Frog Splash est plutôt réduit …
 
5 minutes plus tard
 
Le combat s’est soldé par un match nul au moment où les deux hommes, en sueur, se sont effondrés sur le côté et sont tombés dans les pommes. Frog est heureusement réveillé par l’assistant.
 
Assistant : Ça va m’sieur Splash ?

Frog : Huh … huh … oué … j’lui ai mis sa race … à c’bâtard …
 
Nak gît pour le moment au sol, toujours inconscient, les bras et les jambes écartés en position de X. Frog se relève alors, observe la dépouille de son ennemi … et défait sa braguette ! Il va lui pisser dessus !
 
Assistant : Euh … m’sieur Splash, c’est pas un peu too much là ?

Frog : Oué, t’as ptêt raison.
 
Le manager de Kevin Steen et anciennement du Miz remonte son pantalon et entreprend de franchir les derniers mètres qui le séparent du bureau de la patronne … avant de revenir sur ses pas et d’envoyer son pied dans les valseuses de Nak, toujours inconscient !
 
Frog : On peut y aller !
 
*toc* *toc* *toc*
 
Prudemment, l’assistant ouvre la porte de madame MacMahon et annonce l’arrivée de monsieur Splash. Il s’effondre ensuite brusquement, touché à la tête par un projectile lancé à toute vitesse. La porte s’ouvre du coup en grand, laissant apparaître un Frog Splash incrédule.
 
Stéphanie : Ah, monsieur Splash … entrez, et ayez l’amabilité de me ramener ma chaussure en passant s’il vous plaît.
 
Voilà donc ce qui a mis KO le pauvre bougre. Frog obéit à la dirigeante de la WFA et vient s’assoir sur la chaise libre en face d’elle.
 
Stéphanie : Monsieur Splash … je suppose que vous savez pourquoi je vous ai convoqué …

Frog : J’avoue que non madame.

Stéphanie : Vous n’avez donc pas regardé le Rumble ?

Frog : Oh si, un grand moment !

Stéphanie : Bon, dans ce cas vous savez que votre poulain l’a emporté au détriment de Randy Orton, mon compagnon et accessoirement le plus grand lutteur de cette fédération.

Frog : Je sais.

Stéphanie : Je ne vais donc pas tourner autour du pot … comment ?

Frog : Comment …

Stéphanie : Comment un gros beauf pas capable d’aligner trois mots sans y placer une insulte a fait pour battre le meilleur lutteur du monde et sortir vainqueur d’un des plus grands combats de l’année ? Il a triché, c’est ça ? Ou bien peut-être qu’il est plein comme une barrique ?

Frog : Mais non, Kevin est tout ce qu’il y a de plus sain !

Stéphanie : Nous verrons ça très vite, j’ai déjà envoyé une équipe pour pratiquer une prise de sang. En tout cas sachez que je n’accepterai pas qu’un souillon comme votre homme vienne prendre la place de ceux qui l’ont mérité. Je compte le voir avouer la supercherie qui l’a amené à gagner le Royal Rumble Match dès le prochain RAW, et il devra évidemment laisser sa place en Main-Event de Wrestlemania à quelqu’un d’autre … Sûrement Randy, étant donné qu’il l’aurait emporté sans les magouilles de votre homme.

Frog : Quelle magouille !? D’où vous sortez que Kevin a triché !?

Stéphanie : C’est évident …

Frog : Évident mon cul oui ! Vous pensez vraiment que Kevin Steen n’est qu’un tas de graisse incapable de se battre dans la cour des grands ? C’est un lutteur extraordinaire, et ce combat, il l’a gagné à la sueur de son front ! Alors oué, c’est ptêt pas la plus belle fin de Rumble de l’histoire, y a peut-être d’autres gars qui auraient mérité de gagner, mais le vainqueur c’est lui ! Il l’a emporté honnêtement et il est hors de question que je vous laisse vous ou qui que ce soit d’autre ternir cette victoire ! Je ne me suis peut-être pas toujours occupé de sa carrière avec le sérieux nécessaire, ais ça va changer, croyez-moi ! Kevin va Main-Eventer Wrestlemania, et il va vous prouver à tous qu’il a mérité de gagner ce soir !

Stéphanie : C’est donc comme ça que vous me remerciez, après l’épisode Mizanin ? C’est moi qui ait accepté de le laisser revenir je vous signale !

Frog : Rien à foutre !

Stéphanie : Très bien … si vous le prenez comme ça … vous pouvez sortir, monsieur Splash. Mais attendez-vous à ce que votre poulain ait un programme chargé dans les semaines qui viennent. Voyons s’il est fait pour être un champion … Oh, et dernière chose … s’il s’avère que ses tests sanguins sont négatifs, vous prendrez la porte, vous et monsieur Steen.

Frog : Parfait.
 
Dans un geste plus théâtral qu’il ne l’aurait souhaité, Frog Splash tire sa révérence en claquant la porte du bureau. Cette discussion l’a mis sur les nerfs autant qu’elle lui a rendu la flamme. Ils ne croient pas que Kevin et lui peuvent faire de grandes choses ? Eh ben ils vont se faire un plaisir de leur prouver le contraire ! Le jeune homme, poussé par un nouvel élan, rejoint les vestiaires où il retrouve enfin son champion.
 
Frog : Kev’ !

Kevin : Tiens … t’étais où ducon, tu devais m’ramener un sandwich !

Frog : J’étais chez la frigide.

Kevin : Oh merde … elle a piqué sa colère parce que je venais de botter l’cul à son Randy, hein ?

Frog : Pire que ça … elle t’a envoyé des mecs pour un contrôle anti-dopage, non ?

Kevin : Ouep. J’ai même pas eu l’temps d’aller chier qu’ils étaient sur mon dos !

Frog : Dis-moi … tu n’étais pas …

Kevin : Dopé ? Bordel Frog tu m’prends pour qui ? Mon corps, c’est un putain d’sanctuaire, jamais j’y introduirai des merdes pareilles !

Frog : Parfait, parfait. Bon, Kev’ … j’tenais à te féliciter. C’que t’as fait, c’est grand, c’est géant même. Remporter un Rumble, c’est l’un des trucs les plus beaux qui puisse arriver à un lutteur. Seulement c’est pas une fin mon gars, c’est juste le début.

Kevin : T’inquiète pas, je sais tout ça. De toute façon, j’ai quelques gueules à fermer … et ça passe par une victoire à Mania. J’vais montrer à tous ces pète-queues qui est Kevin Steen !

Frog : Toi aussi t’as fait de mauvaises rencontres, hein ?

Kevin : Oué … les mecs dans l’vestiaire, pas un pour m’féliciter presque. Par contre, pour dire que ma victoire vaut rien, que j’ai pas d’talent et que c’est quelqu’un d’autre qui aurait du gagner, là y avait du monde !

Frog : J’ai eu l’droit aux mêmes discours … Kev’, je sais que j’ai pas toujours été un manager exemplaire…

Kevin : Ça c’est clair !

Frog : … je sais que j’peux parfois être très con…

Kevin : J’aurais pas dit mieux !


Frog : … mais ce soir, j’vais t’faire une promesse et putain j’vais la tenir ! Toi et moi, on va aller à Wrestlemania, et on va prouver au monde que t’es pas là par hasard. Tu sortiras de là avec une ceinture sur les épaules, foi de Frog Splash !


Dernière édition par Arsenal1-3Monaco le Mar 10 Mar - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Diabolo
Hype Bro
Diabolo

Messages : 226

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyMar 10 Mar - 18:08

PROMO CONSEQUENCES CREED: COOL !!

Il est 18h20. Nous sommes en Dark show de NO WAY OUT quand la musique de Conséquences Creed se fait entendre. Pas de sifflets mais pas d'applaudissements non plus



Il descend la rampe qui l'amène au ring avec un joint à la bouche et un sac à dos sur les épaules. Il tape dans les mains de quelques fans qui ose lui tendre. Puis s'arrête au niveau des escaliers. Retire son joint de la bouche. Retire son sac à dos, l'ouvre et sort un petit plateau de son sac. Il le pose sur les escaliers et sort deux cartes et un pochon de sa poche. Mais c'est de la cocaïne et commence à la travailler. Puis il sort une paille et prend sa trace.

Puis il monte sur le ring et prend un micro et dit: YOLO ! Le public commence à le siffler. Il sourit bêtement et répond au public promis j'arrête la drogue, YOLO !

Il se pose au centre du ring et commence à chanter.

IL était une fois,
l'histoire d'un ado
A qui on proposa
Un simple bédo.

Il refusa pas,
c'était sympa
Juste une fois sa m'nerait pas au trépas...

Ce jeune ado,
A qui on proposa,
Le simple bédo,
N'en resta pas là

Le simple bédo,
Ne faisait plus rien
Il fallut bientôt
Passer à plus rien

On lui proposa
une lime de coco
Avec une seule fois
On devient pas accroc

Il refusa pas,
c'était sympa
Juste une seule fois
Ca m'nerait pas au trépas...

Ce jeune ado,
A qui on proposa,
Le bédo et la coco
N'en resta pas là

Tous ces trucs
Ne lui faisaient plus rien
Il lui fallu un intrus
Pour passer à plus bien

On lui proposa
Un fix d'héro
Avec juste une seule fois on devient pas accroc

Il refusa pas,
C'était juste une seule fois
D'ailleurs juste une seule fois
Ca ne n'nerait pas au trépas...

Ce jeune ado
A qui on proposa
Le bédo, la coco, l'héro
En resta là

Il finit sa vie dans un caniveau
Comme un vrai junkie
Pour vouloir voir toujours plus haut ...

Sur l'air d'histoire un ado de Danakil. Quelques fans visiblement fumeurs de joints applaudissent. les autres sifflent.

Creed reprend son matériel et retourne au vestiaires.
Revenir en haut Aller en bas
Aralar
EC3
Aralar

Messages : 870
Age : 37
Localisation : Rouen

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyMer 11 Mar - 11:12

Promo Candice Lerae




WFA Center, quelques jours avant No Way Out

Candice Lerae fais les cent pas dans la salle de réunion qu'elle a réservée ce matin même. Elle regarde nerveusement sa montre et et se fais sursaute légèrement lorsque l'on frappe à la porte. Britani Knight et Mimi Dashwood entrent dans la pièce, la première se contente d'un vague signe de tête alors que la seconde lui donne une large accolade, rendue de bon cœur par la canadienne.

- Merci d'être venue les filles, les autres ne devrait plus tarder…

L'anglaise fronce les sourcils et se laisse tomber sur une chaise.

- Les autres ? quels autres ?

- Christina, AJ, Fox et … James…

- Put... c'est quoi ce traquenard ? Qu'est ce que tu fais Candice ?! Non Mimi je l'ai pas dit !

L'australienne n'en démord pas et garde le pot à gros mots tendus vers son amie qui finis par céder et y dépose, à regret un billet.

- Du calme Britani, on est pas là pour parler ceinture ou truc du genre, on a un plus gros problème sur les bras. On doit…

* toc toc toc*

AJ Lee entre à son tour dans la pièce et observe sommairement ses occupantes avant de dire :

- Ah ça y est ! On se décide enfin à agir pour mettre James dehors ?

- C'est pas le sujet AJ, installe toi, on est presque au complet.

Un lourd silence s'installe dans la pièce, alors que le jeunes femmes se dévisagent gravement… Sauf Mimi, qui fidèle à elle même essaye tant bien que mal de calmer la situation.
Soudain une voix railleuse viens rompre le silence, celles de Mickie James :

- Et bien, si on m'avais dit qu'un jour que je serais invitée à siéger au conseil des princesses… C'est quoi le thème du jour ? Perdre sa ceinture en moins de cinq minutes ?

La championne des divas se lèvent d'un bond et enfourne une poignée de billet dans le bocal de Mimi avant de s'avancer vers Mickie.

- Visiblement c'est pas une réunion pour savoir comment ne pas être une pu… sinon tu ne serais pas là ! Remarque sur ce sujet tu pourrais nous en apprendre beaucoup, n'est ce pas Mickie ! Combien de fois tu t'es faites bai… pour arriver ici ?

L'espionne s'emporte et repousse violemment Britani sur AJ Lee, la déesse geek se lève et s'avance vers James mais une autre déesse viens à sa rencontre ! Les choses sont en train de partir en live ! Mais un bruit de verre explosé met immédiatement termes au discussions. Les lutteuses se tournent toutes vers le fond de la salle et regardent Candice Lerae qui viens de jeter une chaise à travers la vitre !

- Bien maintenant que j'ai enfin l'attention, asseyez-vous et arrêtez cinq minutes de vous regarder le nombril ! Je vous ai fais venir ici pour mettre fin à un problème qui nous menacent toutes !

Les lutteuses s’exécutent à contre cœur, le climat reste tendus mais elles se taisent et écoutent.

- Il y a quelques semaines, ce spot à été diffusé….

Joignant le geste à la parole, la canadienne allume le vidéo-projecteur :


Citation :
L'image se coupe, durant quelques instants on ne voit que du noir. Lorsque la caméra se rallume, on voit à l'écran un bar, qui n'est pas le jobber jungle. Les caméras montrent des gens, visiblement inconnus, en train de boire, de discuter à grand bruit, de faire des paris sportifs... bref c'est un bar quoi. Puis les lumières s'éteignent, hormis des loupiotes près des comptoirs et derrière eux. La caméra se tourne et montre une scène, autour de laquelle se trouve tout un par-terre de mâles qui s'expriment bruyamment et vulgairement. Puis le silence s'impose alors qu'une jambe, fine et bien dessinée fait son apparition. Visiblement, la soirée strip-tease ne fait que commencer. Puis une voix, inconnue à la WFA, s'élève.

" Les femmes... les vraies, sont ici, à se trémousser devant nous en petite tenue avec leurs seins siliconés. Et nous, pour les récompenser on leur donne notre argent. Mais c'est bien normal puisque grâce à elles nous pouvons rêver ".

L'image montre maintenant une publicité pour de la bière, où de jolies jeunes femmes se trémoussent.

" Les femmes... les vraies, sont ici à se trémousser devant nous en petite tenue avec leurs jambes galbées. Et nous pour les récompenser on achète leur bière même si elle sent la pisse. Mais c'est bien normal puisque grâce à elles nous pouvons rêver ".

On voit maintenant différentes femmes d'affaires ou femmes politiques, des féministes célèbres, image par image.

" Et ça c'est l'ennemi. Elles prétendent être des femmes. Parfois, elles peuvent y ressembler. Mais ne vous laissez pas avoir, ce ne sont pas des femmes. Elles tentent d'infiltrer la société, de se marier avec vous et de prendre le contrôle de votre vie. Ne vous laissez pas avoir " !

A l'écran, sont maintenant montrées les lutteuses de la WFA.

" Elles se sont infiltrées jusque dans le catch. Regardez les, quasiment toute habillée, avec des matchs et des rivalités... comme celles des hommes. L'une d'entre elle a même lutté contre un homme, enfin contre Richie Steamboat, la différence est notable. Mais, le public à Cyber Sunday l'a prouvé, ce que nous voulons se sont des matchs en bikini ! Des Strip-Tease et des scènes érotiques ! Nous voulons rêver " !

L'image redevient noire et un slogan " Si dieu avait voulu que les femmes luttent comme des hommes, il en aurait fait des hommes " apparaît.

Puis un " HE is coming "

- Et plus récemment celui là :


Citation :
Des images montrent différents lutteurs, Ivan Koloff, Billy Graham, Bruno Sammartino, puis les images montrent Dolph Ziggler, John Morrison et CM Punk. Puis le noir revient.

Nous nous retrouvons ensuite de nouveau dans le strip bar d'il y a un mois. La même voix entendue à cette occasion se fait encore entendre, sans pour autant que l'on ait un seul indice corporel sur l'identité de la personne qui parle.

" Fut un temps où le catch était dominé par des hommes, des vrais. Aujourd'hui, ce sont des blondes peroxydées, des éphèbes efféminées et des buveurs d'eau plate qui sont admirés. Sauf que ces gars là, ce ne sont pas des Hommes, avec un grand H. Non ces guignols, ce sont juste des bonnes femmes qui croient qu'une paire de couilles fait de toi un Mâle. Sauf que voilà, ça fonctionne pas comme ça. Les mâles, contrairement aux futiles femelles, ne se maquillent pas, ne passent pas des heures dans la salle de bain et boivent comme des trous. Il faut pas s'étonner si le monde du catch part complètement en vrille puisqu'il est dominé par des dindes qui remuent leurs miches avant d'entrer dans le ring.

Et j'entends déjà les huées. Non je ne soutiens pas le Gang. Parce que de mon temps être un homme ça impliquait aussi de régler ses problèmes tout seul. Le Gang c'est juste une bande de petits bourgeois crétins qui n'ont trouvé que le nombre pour compenser leur manque de testostérone.

Fut un temps où j'ai cru qu'il y avait un espoir pour cette fédération, qu'il restait encore, des Mâles, avec un grand M. Mais non... Brodie Lee chiale quand on touche son camion, Kévin Steen pense qu'il est un vrai mec parce qu'il dit des gros mots sauf qu'un vrai mec ne gagne pas le Rumble en éliminant un seul mec comme la dernière des petites pucelles venues. Quant aux APA... s'ils étaient des hommes, des vrais, il y aura un peu plus de nanas dans leur bar miteux.

Heureusement, j'arrive bientôt pour rectifier le tir. L'Homme arrive. Et n'oubliez pas les tapettes, si dieu avait voulu que les hommes passe des heures à prendre soin de leur corps, il en aurait fait des femmes. "

L'image se noircit et un HE is coming, apparaît sur l'écran.

- Et je ne parle même pas de la dernière vidéo promotionnelle qu'on vois à ce sujet depuis quelques jours sur WFA-TV ! Au lieu de se voler dans les plumes on ferais mieux d'aller botter le cul de ce porc Néandertalien ! J'ignore encore qui il est, et c'est pour ça que j'ai besoin de toi Mickie, avec tes contacts, je suis sûr que tu peut savoir qui est ce goret ! Et ensuite nous monterons une expédition punitive !

- Non…

La réponse de l'espionne, bien que dénuée de toute agressivité, claqua au visage de l'ambassadrice du mouvement BBB, qui reprend immédiatement :

- Je croyais que tu te considérais comme une femme forte et indépendante Mickie ?!

- Mais je le suis, le problème ne vient pas de moi, mais de l'image du titre féminin WFA, et des hanches autour desquelles il se trouve. Knight n'est pas digne d'être championne ! Tu l'as dit toi même, elle n'est qu'une poupée barbie issue de la famille Addams !

- Je reste toujours un meilleure modèle qu'une Marie-couche-toi-là !

Une fois de plus la championne est partie au quart de tour et la discussion s'envenime rapidement. Candice recherche désespérément du soutien de la part d'Alicia Fox et d'AJ Lee, mais les deux lutteuses restent impassible. Mimi Dashwood lève la main et s'écrit :

- Les filles ! Les filles ! Arrêtez de vous disputer ! C'est important !

Un semblant de calme apparaît dans la salle et l'australienne reprend avec un sourire rayonnant :

- Ça y est Georges a répondu a mon texto !!!!

Dans un élan de colère Candice envoie valser le vidéo-projecteur et quitte la pièce en claquant la porte. Une caméra la suit de près alors qu'elle arpente les couloirs d'un pas hâtif, elle passe devant un panneau d'annonce, s'y arrête l'espace d'une seconde, arrache la liste des futures recrues WFA et se dirige vers le parking. Dans un élan de courage (ou de stupidité) le cameraman se lance à sa poursuite et encaisse de plein fouet un dropkick qui l'envoie au sol, et provoque l’arrêt immédiat de l'image….

[...]

La lendemain, dans un immeuble du centre de WFA City.

* Toc toc toc *

La seconde salve de coup donnée sur la porte finis par réveiller Candice qui s'extrait difficilement de son lit, drapé dans un T-Shirt Game Boy bien trop grand pour elle, et les cheveux en batailles, elle avance à tâtons jusqu’à sa porte d'entrée alors qu'une voix y hurle "Ouvrez c'est la police !"
Sitôt la porte ouverte, l'agent en uniforme la plaque contre le mur et la menotte alors que l'inspecteur Roode lui lis ses droits sans grandes convictions.

[…]

Commissariat central de WFA City.

Menottée à la table, l'ambassadrice du mouvement BBB observe froidement l'inspecteur Roode, en train de s'allumer une clope. Finalement il reprend la parole d'un ton mono-corde :

- Bon écoute moi Blondie, j'ai rien contre toi, et honnêtement ça me fais chier de perdre du temps ici. Je devrais être en train de m’entraîner pour mon Elimination Chamber , mais au lieu de ça je dois m'occuper d'une punk qui a foutu le bordel dans le parking !

Un léger sourire se dessine sur le visage de la blonde, alors qu'elle s'apprête à répondre :

- Je ne vois pas de quoi vous parlez inspecteur, et je devrais aussi être à l’entraînement…

- Te fous pas de ma gueule Blondie ! Les voitures de Sandow, McIntyre , Bàlor, Hardy, Zayn, Young et Barrett ont été tagué "#BBB" ! Chris Masters s'est fait démolir et a aussi été tagué ! J'ai également ici des plaintes provenant de Knight, Fox, Lee et Von Errie ! Et tu sais quoi ? Elles sont toutes contre toi ! Tu t'es lancée dans une vendetta personnelle, mais tu sais comment ça va finir ?

- Je crois que vous avez oublié les plaintes de James, inspecteur…

La réponse narquoise de la blonde arrache un sourire à l'inspecteur Roode qui se reprend immédiatement.

- Je n'ai reçu aucune plainte de cette personne, mais je ne manquerais pas d’enquêter dessus… Maintenant arrête tes conneries gamine, pourquoi tu as fais ça ?

- Pour défendre mes idées… Je ne peut pas laisser un porc comme "He" s'installer à la WFA !

- Et c'est pour ça que tu as taguée les voiture ?

- "He" est forcément l'un d'entre eux.

- Et pour Masters ?

- Il semble être le candidat idéal

- Et la peinture sur Mickie ?

- Ah donc vous avez reçu une plainte ! Simple dommage collatéral, la prochaine fois elle choisiras mieux ses combats.

L'inspecteur Roode se laisse tomber sur sa chaise et reprend un longue bouffée de tabac.

- Tu sais qu'avec tes conneries, je vais être obligé de te mettre au trou pendant plusieurs jours ? James a fait pression et le directoire de la WFA a validé la demande. Tu vas aller te perdre dans une prison de Haute sécurité jusqu’à No Way Out… Tu crois que ça valait le coup ?

- Au vu de la tronche de James…. Ouais… Et puis je vais affronter Fox, un peu de mise en condition ne me feras pas de mal…

L'inspecteur jette un dernier regard à Candice, se lève de sa chaise et quitte finalement la salle….
Revenir en haut Aller en bas
Frog Splash
Champion
Frog Splash

Messages : 1694
Age : 26
Humeur : Enjoy the moment !

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyMer 11 Mar - 23:13

PROMO KEVIN STEEN ... PARTIE 2 + PROMO THE MIZ ... PARTIE 1




Jeudi 5 février, WFA House Show, Los Angeles, California.
 
Il y a un mois, Kevin Steen éjectait Randy Orton du ring pour devenir le quatrième (et le plus controversé) vainqueur du Royal Rumble Match de la WFA. Plus qu’un succès, un véritable coup de théâtre que bien peu de monde avait pronostiqué. Un immense honneur également pour Mr.Wrestling, et la promesse de la fin des galères après plusieurs mois, voire années, sans accomplissement majeur. Seulement voilà, la WFA vit actuellement une époque sombre où un clan, le Gang, autrefois si dominateur, voit sa suprématie contestée de plus en plus fréquemment et avec de plus en plus d’insistance. Dans ce contexte, la défaite de Randy, le leader, aux dépends de Kevin Steen, est très mal encaissée par les instances dirigeantes …
 
On se retrouve avec Steen et Frog Splash, le québécois se faisant poser un bandage sur tout le bras dans les vestiaires. Une fois ceci fait, le lutteur fait quelques mouvements de chauffe tandis que son manager, à côté de lui, fulmine.
 
Frog : Putain c’est pas possible ! Trois soirs de suite ! Trois soirs de suite que cette pute te fout dans des Handicap Match ! Rha … et pis cette histoire de défi face aux champions du monde … Sérieusement, cette salope va m’entendre !

Kevin : Et tu vas faire quoi ?

Frog : Je vais … je vais … je …

Kevin : Tu vas te faire botter l’cul par Lesnar vite fait bien fait et tu vas revenir la queue entre les jambes.

Frog : Alors quoi ? On fait rien ? On la laisse te détruire à petit feu ? Regarde-toi … Orton … Mensah … et pis tous ces jobbers envoyés show après show … A ce rythme-là, t’arriveras même pas à Wrestlemania !

Kevin : Frog, tu te souviens quand j’ai affronté Orton, le RAW après le Rumble ?

Frog : Oué, bien sûr !

Kevin : Je lui ai bien botté l’cul, non ?

Frog : Oui, mais …

Kevin : Et tu te souviens, au dernier Smackdown, quand j’ai du affronter le Black Chaton d’mes deux … J’lui aurais pas mis une branlée aussi ?

Frog : Si, mais quand même …

Kevin : Et avant-hier, comment ils ont fini tic et tac après notre combat ?

Frog : A l’hôpital, mais …

Kevin : Et ceux d’hier, ils sont où maintenant ?

Frog : … ok, j’ai compris. M’enfin ça n’empêche pas que tu es un humain, et à un moment donné, même toi tu pourras plus faire face.

Kevin : Je suis un athlète professionnel, c’est mon métier d’enchaîner les dérouillées. Et pis, en plus, j’aime ça moi, taper sur des p’tits kékés en quête de gloire. De toute façon, le ring, c’est mon affaire, occupe-toi uniquement du reste … Comment ça s’est passé avec les représentants de Diet Fit Coke … ils sont d’accord pour que je fasse le spot de pub de leur dernière boisson allégée en sucre ?

Frog : Ah … ben … en fait … ils sont pas super chauds … ils trouvent que … que tu ne correspond pas vraiment à l’image qu’ils souhaitent envoyer aux téléspectateurs …

Kevin : Quoi !? C’est ridicule ! J’ai un corps parfait ! Je suis la vitrine du bien-être bordel de merde ! T’as du foirer quelque chose, c’est pas possible !

Frog : Moi ! Eh pis quoi encore !

Kevin : Alors explique-moi pourquoi ils veulent pas de moi, hein !?

Frog : J’en sais rien moi ! T’es ptêt trop … canadien ?

Kevin : …

Frog : Ou bien…

Kevin : Bordel ça tombe sous l’sens ! C’est une pub pour la télé américaine, alors forcément si c’est moi qu’on voit dans le spot, tous ces gros blaireaux d’ricains, ils vont tout de suite penser que c’est du photoshop tellement mon corps est parfait ! Du coup ils vont plutôt prendre un américain, du genre obèse mais pas non plus morbide, histoire que ça fasse plus crédible et que ça donne envie au gens d’acheter leur merde !

Frog : … Je vois aucune autre explication. Bon, tu viens, ça va être à toi.

Kevin : Pars devant, j’vais m’chercher un sandwich d’abord.

Frog : Euh … t’es vraiment sûr ?

Kevin : Bah oué, j’ai la dalle moi ! Ça va faire une heure que j’ai rien bouffé !

Frog : Je sais pas si c’est vraiment bon de se nourrir aussi près d’un combat …

Kevin : Putain mais qu’est-ce que t’as !? Depuis le Rumble, tu m’as pas laissé seul une seconde une fois dans l’aréna ! Je sais que je suis un peu la cible à abattre, mais bon, j’sais m’défendre, merde ! Et pis, j’veux pas t’vexer, mais c’est pas toi qui risque de m’être d’un grand secours si jamais j’me fais attaquer !

Frog : …

Kevin : Allez, vas-y putain !
 
Le manager, pas franchement rassuré, finit néanmoins par sortir des vestiaires, non sans avoir auparavant jeté un œil à l’extérieur. Il préfère garder secret la promesse de vengeance du trio TS17/HeelManiac/Nak, son poulain a déjà assez de soucis comme ça. En plus, ces trois guignols … franchement, ils sont pas si effrayants ! Enfin, certes ils ne sont pas très beaux, mais de là à faire peur, ne poussons pas ! En plus, il leur a déjà botté le cul une fois, y a pas de raison qu’il ne recommence pas ! C’est revigoré par cette idée que le génial manager reprend son chemin en direction de la régie. Il aime contrôler les effets pyrotechniques autour de son lutteur lui-même, les techniciens de la WFA ayant tendance à trop en faire. Frog se rappelle encore de ce soir de juillet où en lieu et place des maigres feuds d’artifice que Shawn Michaels, son ancien protégé, aimait faire exploser au moment de son entrée, une explosion digne d’un 4 juillet chez des républicains avaient pétés à la tronche de son homme. Heureusement que ça s’était passé en house show, et surtout heureusement que le Heart Break Kid en était sorti indemne.
 
TS17 : Tiens, mais qui voilà-t-il donc ?
 
Au son de cette voix prétentieuse, les pensées de Frog s’évaporent en un éclair. Il jette un œil au devant et découvre TheStraightedge17, une fois de plus parfaitement habillé, qui lui bloque le chemin. C’est une embuscade ! Heureusement, un couloir se trouve à sa gauche, lui laissant une échappatoire … oh non !
 
Heel : Ce serait pas notre bon ami Frog Splash !
 
HeelManiac ! Le manager de John Morrison, qui était caché dans la pénombre, s’avance tranquillement par là où notre héros avait prévu de s’extirper ! Pas le choix, il faut battre en retraite ! Le jeune homme commence à reculer, lentement, sans geste brusque … et il se retrouve adossé à quelque chose de plutôt mou. Il tourne la tête vers l’arrière, légèrement effrayé …
 
Nak : FrooOOOG SPLAAAAAASH !!!
 
C’est Nak ! Oh non ! Cette fois pas le choix, il va devoir les affronter ! Ce combat s’annonce dors et déjà épique ! Les trois hommes sont en train de s’avancer tranquillement, repoussant Frog au centre du triangle …
 
Voix off de Gbacca : Franchement j’trouve que c’est pas du jeu de faire une promo sur les managers Very Happy
 



 
C’est clair merde ! Retrouvons plutôt Kevin Steen, le vrai héros de cette histoire, et laissons les quatre gus là dans l’histoire. Et pis, pas besoin d’espérer y retourner hein ! A un moment, c’est Kevin mon lutteur, c’est pas Frog Splash qui monte sur le ring ! Soyons sérieux deux minutes !
 
Nous nous retrouvons donc à la cafétéria avec Kevin Steen, assis seul à une table, accompagné de sa seule assiette de cassoulet. Pas grand monde dans la pièce … Kendrick et Britani partagent bien un tête-à-tête plutôt sinistre dans un coin … Oh, y a aussi deux mecs de NXT qui font la tournée avec le roster principal. Qui ? On s’en fout, toute façon s’ils sont pris leur manager restera pas plus de deux semaines, alors on va pas se faire chier à apprendre leurs noms … Tiens, le King aussi est là. Et … on dirait bien qu’il regarde fixement le Wrestling’s Worst Nightmare ! Tout en mâchouillant son repas, il semble la tête ailleurs. Au bout de quelques secondes, le Bulldog se lève et s’approche de Steen. Il prend la chaise en face du vainqueur du Rumble et s’assoit.
 
DH : Tu mérites pas d’être là enfoiré !

Kevin : …

DH : C’est moi qui ait tout fait ! T’as juste profité de mes accomplissements pour me voler ma place !

Kevin : Putain David ! Tu vas pas recommencer avec tes conneries ! J’ai gagné, t’as perdu, c’est tout. Passe à autre chose !

DH : Passer à autre chose ? Tu profites du talent des autres et tu te l’appropries, c’est tout c’que t’as fait ! Et je sais qu’un jour mon peuple verra clair dans ton jeu !

Kevin : Ton peuple … putain mais faut que tu dises à ton manager de te supprimer les pilules, ça devient chiant là.

DH : La ferme ! Profite bien de ton repas Steen, et fais gaffe à toi. J’ai peut-être d’autres chats à fouetter en ce moment, mais un jour, mon heure viendra, je le sais ! Et il vaudrait mieux que tu ne sois pas sur mon chemin à ce moment-là. C’est MOI qui sauverai la WFA !
 
Sur ces mots solennels, le canadien se retire, non sans mal puisqu’il s’est pris les pieds dans la chaise et a manqué de trébucher.
 
Kevin : Oué, oué … Toute façon ça fait deux ans que tu nous sors que c’est ton heure, à un moment les gens ils y croient plus …
 
Mr.Wrestling reprend tranquillement son repas lorsque son regard se pose sur un homme qu’on n’avait pas remarqué la première fois. Assis seul lui aussi à une table très peu éclairée, il est en train de griffonner dans une sorte de journal intime.
 
***
 
Citation :
Je ne sais pas ce que je dois penser de tout ça … J’ai battu Dolph au Rumble, je l’ai battu malgré Shawn … pourtant ça n’a rien changé. Je suis toujours seul, et tous les moutons continuent de l’acclamer, lui. N’ai-je pas prouvé que je lui suis supérieur ? Ma victoire n’était-elle pas suffisamment éclatante ? Je n’en sais rien, mais en tout cas rien n’a changé. Je me sens toujours aussi … aussi vide ! Comme une marionnette qui aurait perdu son marionnettiste. J’ai l’impression que ce qui m’a fait avancé durant toutes ces années, c’était du vent. J’ai cru que battre Ziggler, leur montrer que je suis plus fort que celui qu’ils considèrent comme leur héros, ça suffirait à leur faire comprendre leur hypocrisie. J’avais tord.
 
Je ne sais pas encore où je me retrouverai à No Way Out. Je ne sais même pas si je serai de la partie, en fait. Il faut croire que maintenant que les fans ne scandent plus nom, je ne suis plus assez bankable pour que les dirigeants prévoient des plans pour moi … De toute façon, je ne suis plus sûr du tout de vouloir participer à cette mascarade. Je ne suis pas revenu pour ça ! Je suis revenu pour … pour … voilà. C’est ça le problème. J’ai aucune putain d’idée de pourquoi j’ai fait mon retour. Au départ je suppose que j’avais envie de me venger, tout simplement … Mais me venger de qui ? De Ziggler ? Pff, ce mec a beau être un imbécile fini, ce n’est pas lui qui m’a envoyé dans mon trou. Certes il n’a rien fait pour m’en sortir, mais à ce train-là je vais devoir botter le cul de tout l’roster.
 
En vérité, ce sont eux que je dois battre. Ce sont ces gens qui nous observent en train de nous battre, tranquillement installés dans leur canapé douillet, à siroter une bière bien fraiche tout en insultant ceux qui ne correspondent pas à leur vision du « bon gars », en gros beauf qu’ils sont. Maintenant … comment faire ? J’ai déjà battu leur idole, et au final ça n’a servi à rien. Je ne peux décemment pas tous les attraper et les frapper jusqu’à ce que je sois satisfait, ce serait trop long …
 
Kevin : Hey, Mike ! Comment tu vas mon p’tit trou d’balle ?
 
Mizanin relève la tête et s’aperçoit que, perdu dans ses songes, il n’avait pas vu Steen arriver. L’Awesome One referme donc son bouquin et se lève lui aussi.
 
Mike : Kevin Steen … le nouveau chouchou de ces dégénérés ! Qu’est-ce que tu m’veux ?

Kevin : Relax Mike, j’suis juste venu voir comment t’allais, ça fait un bail que j’t’avais pas parlé.

Mike : Tu sais, y a une raison à ça … on n’a rien en commun !

Kevin : Bah quand même, on est managé par le même mec, ça compte merde !

Mike : J’te rappelle que j’ai largué Frog y a plus de deux mois.

Kevin : Joue pas à ça … tu sais très bien que tu peux pas le lourder comme ça. T’as signé un contrat, toi aussi. Sinon tu penses bien que j’aurais détalé y a longtemps, haha !

Mike : J’te comprends pas Kevin … t’es en train de devenir un mec qui compte dans cette fédération … tu vas peut-être même en être le prochain champion, et tu continues de t’associer à ce boulet !

Kevin : Bah … c’est pas un si mauvais bougre …

Mike : Tu peux me dire combien de fois il s’est occupé de toi avant que tu gagnes le Rumble ?

Kevin : … Bon, c’est pas faux, mais il a changé ! C’est un manager tout neuf, tout net, aussi propre que s’il était sorti du cul de Mr.Propre ! Et puis, il est plutôt pas mal ! Enfin, au moins, il essaie quoi.
 
Mike : Si c’est c’que tu penses …

Kevin : C’est c’que je pense, et je pense aussi que tu devrais arrêter de jouer au gros con solitaire, parce que ça te va pas. Donne-lui une deuxième chance, tu le regretteras pas.

Mike : C’est ça … dis, t’as pas un match à disputer ?

Kevin : Ouh merde, c’est vrai ! J’ai failli oublier mon bottage de cul hebdomadaire ! Bon bah … à la r’voyure ma couille !
 
Le Miz observe Steen s’en aller, de sa démarche patibulaire, un sandwich à la main.
 
Mike : Un champion à leur image … bon, allons-y. De toute façon, j’ai pas de match ce soir, alors autant rentrer à l’hôtel.
 
Mike se met à déambuler dans les couloirs du Staples Center, à la recherche de la sortie. Encore une journée morne … Depuis Smackdown, il n’a eu droit qu’à un seul combat, une défaite contre Mensah-X suite à une intervention de Ziggler. Le blondinet chercher encore à se venger de sa défaite face à Brodie Lee. Il est vrai que l’Awesome One a bien aidé le routier ce soir-là … Enfin, c’est le jeu. Il devra par contre être prudent lors du prochain RAW, quand ce sera son tour de combattre Big Rig. Le lutteur vagabonde un moment avant d’enfin trouver la porte du parking. Il est sur le point de l’ouvrir lorsqu’il entend quelqu’un en train de crier son nom. Ou presque …
 
Gbacca : Mizou ! Mizou ! C’est moi, c’est Gbacca ! Hey !
 
Le Miz lève les yeux au sol, mais il finit par lâcher la poignée et se retourner.
 
Mike : Gbacca … tu veux me parler ?

Gbacca : Mizou ! Alors, comment tu vas ?

Mike : Comment je vais ?

Gbacca : T’as raison, on s’en fout. Tu veux bien venir avec moi stp ?

Mike : Pourquoi ?

Gbacca : Viens, j’ai besoin de toi !

Mike : …
 
Les deux hommes traversent tout le Staples Center dans le sens inverse. Ils passent de longs couloirs, ouvrent des portes, renversent même quelques assistants dans leur course effrénée … et ils finissent par atterrir dans une grande pièce totalement saccagée au milieu de laquelle gît Erick Rowan !
 
Mike : Qu’est-ce que c’est que ce bordel !?

Gbacca : On a eu un petit problème … j’avais oublié les pilules à Sacramento tu comprends …

Mike : Non, pas vraiment …

Gbacca : Bah en fait, Erick, il est un peu zinzin. Normalement, il devrait pas lutter, il devrait être dans un hôpital psychiatrique du côté de Louisville ! Rapport avec un triple paricide, un truc dans l’genre … Enfin bref, il est dangereux normalement. Seulement à l’hosto, avec ses pilules, tout s’passe bien normalement. Enfin, il est toujours vachement con, mais il est pas trop dangereux.
Mike : Tu veux pas abréger ?

Gbacca : Hôpital. Gros gaillard. Paquet d’thunes. Évasion. Gbacca riche.

Mike : Putain qu’il est con … Refais-la, avec de vraies phrases.

Gbacca : Ok, je vois … Donc en gros, j’ai eu un p’tit problème dans le Kentucky qui a fait que je me suis retrouvé dans le même hôpital. Et à peine arrivé, voilà qu’je tombe sur un grand gaillard, hyper bien bâti et complètement assommé de médocs ! Moi, évidemment, j’suis un visionnaire, j’me dis qu’avec mon talent et son physique, je … on peut s’faire un paquet d’thunes. Du coup je prépare notre évasion. J’embarque un stock de pilules mastoc, et on s’fait la malle une fois qu’le gardien violait un schizo. Voilà. Et du coup, hier soir, j’ai oublié l’stock à Sacramento. Donc il a un peu pété un plomb. Et j’aurais besoin de quelqu’un pour l’emmener jusqu’à ma voiture.

Mike : J’suis ton larbin, en somme.

Gbacca : Meuh non … t’es mon ami ! Un ami cher même ! Maintenant bouge ton cul et aide moi à soulever ce gros tas.

Mike : Pourquoi tu demandes pas à Rollins de t’aider. C’est lui, maintenant, ton champion.

Gbacca : Ah nan nan nan ! Avec Seth notre arrangement, c’est “il me file toutes les thunes et j’lui file des filles vierges à sacrifier. C’est tout !

Mike : C’est pas pour ça que je dois t’aider …

Gbacca : Allez, en souvenir du bon vieux temps !

Mike : J’ai jamais pu te saquer, tu t’souviens pas ?

Gbacca : … Ah oui. D’ailleurs c’est pour ça que j’ai jamais téléphoné quand tu t’es fait virer.

Mike : … Bon, on fait ça vite.
 
Gbacca remercie chaleureusement Mizanin et lui demande de saisir le haut pendant qu’il s’occupe des jambes. Seulement, au moment où l’Awesome One passe sa main sous le bras de Rowan pour le soulever, ce dernier ouvre les yeux, attrape la jambe du porteur, et la mord sauvagement ! Mike pousse un cri de douleur alors qu’Erick se relève et s’échappe en beuglant d’incompréhensibles paroles, le tout en agitant ses bras en l’air.
 
Mike : Rha putain !

Gbacca : Bon … on dirait que j’ai bien fait de prendre le bas, non ?

Mike : …
 
Coup de pied dans l’abdomen, Skull Crushing Finale ! Gbacca est étendu au sol après cette prise portée avec rage !
 
Mike : Putain celle-ci tu l’as pas volée !
 
Le lutteur examine sa jambe, qui porte la marque des dents du Mad One, avant de s’extirper de ce taudis. Son mollet est douloureux, mais ça passera avec une bonne nuit de sommeil. L’ennui, c’est qu’il ne sait absolument pas où aller ! Gbacca l’a entraîné très vite et Mika n’a pas eu le temps de mémoriser le chemin. Il pousse une porte, puis une autre, long un corridor … et tombe nez-à-nez avec sa némésis, Dolph Ziggler ! Les deux hommes sont aussi surpris l’un que l’autre !
 
Dolph : Qu’est-ce que tu fous là ? T’as pas de match ce soir, non ?

Mike : J’ai l’droit d’être où j’veux, quand j’veux.

Dolph : Tu m’cherches ?

Mike : Et toi ?

Sexy Boy : Dolph ! Arrête ça tout de suite ! Tu sais très bien que monsieur Laurinaitis ne veut pas que toi et Mike vous vous battiez en coulisses ! Allons, Mike … tu ne vas pas faire ça, n’est-ce pas ? Je sais que tu n’as pas envie d’avoir de problème … Allez, passez tous les deux votre chemin, comme si rien ne s’était passé !

Dolph : Moué …

Mike : Tu sais Dolph, tu devrais faire comme moi et bazarder ton toutou. Il te file de très mauvais conseils …
 
Droite sur Sexy Boy ! Mike a envoyé le manager au sol avant d’enchaîner avec Ziggler ! Les deux hommes se sont percutés et ils roulent maintenant par terre tout en s’envoyant des coups de poing ! Ils laissent toute leur haine s’échapper, toute cette frustration accumulée depuis des mois ! Ils ont tous les deux remporté un combat ? Eh bien voici la belle ! Pas besoin d’attendre Wrestlemania ! Oh … la sécurité intervient ! Le personnel de la WFA a été plutôt prompt cette fois et quatre mastodontes s’attèlent à séparer les deux lutteurs. C’est bien compliqué même pour des gaillards de ce calibre tant Ziggler et le Miz sont fous de rage.
 
Mike : J’AURAIS TA PEAU DOLPH ! LA TIENNE ET CELLE DE TOUS TES CONNARDS DE FANS !

Dolph : BEN VIENS M’CHERCHER ! TU VERRAS COMBIEN MES CONNARDS DE FANS PEUVENT COMPTER !
 
Au loin, une clameur monte …
 
***
 
Justin Roberts : Here’s your winner, the winner of the 2015 Royal Rumble and Number One Contender at Wrestlemania … Kevin Steeeeeeeeeeeeen !!!
 
Mr.Wrestling s’est facilement impose face à MVP et Curtis Axel, faisant le tombé sur le second après un Package Piledriver. Le québécois célèbre sur le coin du ring pendant quelques dizaines de secondes avant de rentrer aux vestiaires avec le sentiment du devoir accompli. Seulement à peine a-t-il passé la porte des coulisses qu’il tombe nez-à-nez avec … Brodie Lee !
 
Brodie : Beau combat …

Kevin : C’est sûr que c’est pas toi qui serait capable de faire pareil …

Brodie : Je vois … c’est pour ça qu’au fond j’t’aime bien, Steen, t’es un mec direct, pas l’genre qui dandine du cul en métaphorisant.

Kevin : Qu’est-ce que tu veux.

Brodie : C’que j’veux … c’est facile ! J’veux juste te rappeler que j’ai un petit quelque chose avec moi. Tu sais … cette mallette.

Kevin : Et donc ?

Brodie : Donc même si tu as, par miracle, gagné le Rumble, on sait tous dans le locker room que t’as pas la moindre chance, que ce soit contre Lesnar, contre Rollins, ou contre l’un des gars qui sortira de No Way Out en champion. Du coup, j’aimerais qu’au moins tu essaies de les fatiguer un peu, si jamais j’ai envie d’m’offrir un « Wrestlemania Moment » !

Kevin : T’inquiète pas pour ça va … j’vais tellement les fatiguer qu’ils finiront pas sur le ring. Et une fois que j’aurais gagné la ceinture, j’attendrais ton p’tit cul sans aucun problème !

Brodie : Oué … on va s’revoir, Steen …
 
Brodie repart aussi vite qu’il est venu, ce qui permet à Mr.Wrestling de regagner les vestiaires. Là, il trouve Frog Splash … qui s’est fait un joli cocard !
 
Kevin : Bordel de merde … comment tu t’es fait ça ?

Frog : T’occupes. T’as gagné ?

Kevin : Bah oué. T’as pas vu l’match ?

Frog : Nan … j’ai eu quelques soucis. T’es prêt à retourner à WFACity ?

Kevin : Un peu oué ! Tu sais quel clanpin ils ont prévu de mettre contre moi ?

Frog : Je crois que ce sera CM Punk.

Kevin : Quoi … Punk !? Vraiment ? Il a été champion lui ?


Frog : J’en sais rien. On s’en fout en plus. Tu l’bats, ça fait chier TS, et tout l’monde est content.

Kevin : T'as raison ! Allez viens, on rentre !

Les deux hommes se lèvent et s'apprêtent à enfin quitter le Staples Center, mis une question taraude le lutteur.

Kevin : Au fait, pourquoi tu t'es fait tatoué une teub sur le front ?

...


Retour quelques minutes plus tôt, du côté du quatuor de manager, avec Frog Splash en mauvaise posture.


Le manager de Kevin Steen est encerclé, il n'a aucune échappatoire. Plus il recule, et plus il se rapproche de TS. Plus il avance, et plus il se rapproche de Nak. Et Heel lui bloque la dernière sortie ... Tant pis, faut tenter le tout pour le tout ! 

Frog : ...Hii... YAAAAAAAAAAAA !!!!!!

Frog se jette droit devant, les poings levés, vers Nak ! Ce dernier, pris de court, est sauvé par ses réflexes qui lui permettent de ... se mettre en position foetale ! La grenouille en profite pour sauter par-dessus, et s'échappe en faisant des doigts d'honneur au trio, médusé. Et soudain ... PAM ! Le mur ! Voilà à peu près tout ce dont le manager se souvient. A son réveil, Heel, TS et Nak étaient partis, et en dehors de cet oeil au beurre noir et d'une petite douleur sur le front, rien de spécial. Ouf ! 




J'vais essayer de faire une dernière partie pour chacun, mais c'est pas garanti que j'trouve le temps avec les deux matchs que j'ai à booker.
Revenir en haut Aller en bas
MrCoffeeInTheBank
Champion
MrCoffeeInTheBank

Messages : 1594
Age : 33
Humeur : caféiné

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyJeu 12 Mar - 9:15

En vertu des pouvoirs qui me sont conférés par le Royaume de la WFA, Messieurs Tmaniac et Aralar disposent de jusqu'à mardi soir pour rendre leurs copies.
Revenir en haut Aller en bas
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 12743
Age : 36
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Est-ce que je vous ai parlé du dernier Takagi vs Ospreay ?

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyJeu 12 Mar - 18:12

Promo Brian Kendrick et Britani Knight Partie 1





Britani se réveille, il est huit heures moins le quart, elle a mal au dos tant le lit était pourri. Même si elle s'est fait aux bruits nocturnes du quartier, la rame de métro de huit heures moins le quart, elle l'entend à chaque fois. Elle soupire, s'étire. Ses yeux sont mi-clos, les cernes donnent un teint violacé à ses yeux. Elle enfile sa paire de pantoufles noirs, restes d'une vie plus aisée, puis se dirige vers la salle de bain. Après avoir retiré sa nuisette prune, cadeau de Layla qu'elle a refusé de vendre jusqu'à présent, elle se dirige sous la douche. Toujours pas d'eau chaude. Elle ne crie même plus maintenant au contact de l'eau glacée. Elle a l'habitude. Et puis vu le montant du loyer, elle savait que le service après vente serait nul. Elle ne traîne pas longtemps sous l'eau froide, quand ses frissons sont trop grands, elle sort. Elle se lavera mieux quand elle aura rejoint le reste du roster. La séance maquillage est obligatoire, outre ses cernes, la nourriture de Mimi lui donne des boutons. Si elle veut cacher ça pour ses apparitions publiques, elle n'a pas le choix que de se prêter à ce jeu là. Après s'être pouponnée, elle verse quelque gouttes de parfum, du Channel numéro 5, cadeau de Georges. Cela non plus elle n'a pas voulu le vendre. Ne pas vendre de cadeau est un des derniers principes auxquels elle croyait quand elle était fortunée auquel elle s'accroche. Elle sait qu'elle vivrait un peu mieux en en vendant quelques uns... mais elle ne veut pas. Sa fierté en a pris un coup mais tout de même. Elle se dirige, serviette autour de la taille, sous l'œil de ses voisins de l'immeuble d'en face, bien calés derrière leurs fenêtres et leurs longues vues, pour certains, jusque dans sa chambre où les volets ne ferment pas et où les rideaux ne cachent pas grand chose.

Elle entend quelqu'un tousser. Rapidement elle reconnaît cette façon d'éternuer... c'est Mme Millers, sa voisine d'à côté, une nonagénaire dont la vie semble tenir sur un fil de fer mais qui s'évertue à résister. Elle parle dans son sommeil, et apparemment si elle ne voit plus ses enfants c'est parce qu'ils se sont mariés avec des " enfoirés de niakwé et de bougnouls ". Une vieille bique standard quoi. Elle entend des gémissements, ça, ce sont les Anderson, les voisins du dessous. Un couple de vieux hippie qui passe le clair de leur temps à fumer de l'herbe et à forniquer. Mimi les aime bien alors elle suppose qu'ils sont sympathiques. Un réveil sonne, celui des Marwahzi, un couple d'hindous, bien sous tout rapport, petits boulots difficiles, qui tentent d'élever leurs gosses sainement au milieu de toute cette misère. Ils ont déjà invité Britani un soir où elle était rentrée très tard d'un PPV, à cause d'une grève des transports en commun. Ils essaient de quitter le quartier depuis des années... mais personne ne veut les loger ailleurs. La championne des knockout n'avait jamais été confronté au racisme, et étant elle-même née dans un milieu particulièrement éduqué, elle croyait que ce genre de clichés n'était qu'un ramassis de bêtises énoncées par des journalistes stupides et des communautés qui se posaient en victimes. Maintenant, elle comprend mieux. Elle comprend mieux beaucoup de choses en fait. A cause... ou grâce à la perfidie de Mickie, elle sait désormais ce que c'est que mal dormir, de vivre avec la peur au ventre, même si la dernière fusillade en bas de chez elle datait maintenant de quinze jours. Elle sait ce qu'est avoir faim, avoir froid, avoir soif. Elle comprend aussi à quel point Georges l'avait chouchouté... et à quel point elle a été ingrate. Plus que Layla, plus que ses trois règnes de championnes, plus que Mimi... Mickie, involontairement, l'a changé. Elle lui a appris ce qu'est la vie en dehors de son monde de richesses et de paillettes. Et même si cela l'a rapproché de son public, l'a rendu plus ouverte d'esprit, lui a fait complètement changer ses valeurs... elle n'aime pas ça. Non... elle préfère de loin sa vie d'avant. Elle sait qu'elle ne devrait pas... car elle se connaît, elle sait tout ce qu'elle peut faire pour obtenir ce qu'elle veut, y compris des choses, dont, avec le recul elle n'est pas forcément très fière... mais c'est ainsi.

Elle regarde le calendrier sur son mur et voit écrit " convention star wars ". Elle se maudit d'avoir accepté, pour se faire quatre sous et dans le cadre d'un partenariat WFA/Disney, de participer à la promotion du prochain Star Wars. Elle doit aller à Twin Falls dans l'Idaho. L'Idaho... le trou du cul de l'amérique. Bon au moins elle pourra aller voir les chutes après la convention c'est toujours ça. Elle fouille dans son armoire, deux tenues sont sous plastique, en vue de la convention. Deux tenues de Leïa, l'une est celle que porte la princesse quand elle est la prisonnière de la limace dégueulasse (Britani n'a vu les 6 épisodes de Star Wars que pour s'informer un minimum sur l'univers des films qu'elle est censée représentée dans le cadre du partenariat, et ce avant No Way Out ) et la deuxième est celle qu'elle porte pendant le premier film (chronologiquement) quand elle se fait libérer par Luke. Une notice lui dit de privilégier la tenue la moins habillée. Comme elle a le choix... Britani choisit l'autre. Etant donné qu'elle n'a déjà pas envie d'y aller, il est hors de question qu'elle se trimballe à moitié nue là bas. Après avoir jeté la tenue sur le lit, elle enfile rapidement un jean noir, un t-shirt de la même couleur, un sweet, trop large, de la même couleur. Elle prend ensuite, bonnet et lunettes de soleil, des chaussures de marches, toujours sur le même ton. Ainsi, elle espère pouvoir circuler tranquillement jusqu'à l'aéroport où l'attend un jet défrayé expressément pour elle par Disney dans le cadre du partenariat. C'est qu'avoir une championne de la WFA comme tête d'affiche, jusque dans la campagne perdue d'Idaho, ça pouvait rapporter gros. Et puis... Mickie lui avait dit que les petites bourgades avant l'apparition finale à Chicago lui permettrait de s'entraîner un peu. Britani déteste cette salope qui la prive de tout et l'empêche de faire son véritable entraînement... celui de lutteuse.

Britani arrive à la convention aux alentours de onze heures du matin, pour le pot d'accueil dans les coulisses. L'anglaise ne parle à personne, les autres "acteurs" sont à fond dans leur personnage, et du peu qu'elle écoute, des comédiens de troisième zone dont la carrière est dans le même état que la dignité de l'anglaise. Au moins, elle profite des mets et des rafraîchissements du buffet. C'est toujours ça de pris. Celui qui dirige la scène "Star Wars" explique à tout le monde que seule Britani sera à Chicago (de même que certains autres lutteurs et les acteurs du film) et que c'est un honneur que d'avoir la championne Knockout à leurs côtés. Le type est un quadragénaire à la coupe de cheveux d'Hulk Hogan. Cheveux qui sont grisonnants d'ailleurs. Il est petit, gros, énorme même, suinte de partout dans son costume, bien taillé pour le coup, et continue de la flatter pendant de longues minutes avec son horripilant cheveux sur la langue. Et vu le regard de pervers qu'il lui jette, comme le futur Han Solo d'ailleurs, il pense sans doute qu'il a des chances de coucher avec elle. Une fois qu'il a fini, Britani le remercie et ajoute qu'elle espère qu'elle se montrera à la hauteur et qu'elle compte sur les acteurs pour la guider une fois sur la scène. Une fois le repas terminé, l'anglaise fait un tour du salon, elle ira se changer au dernier moment. Ce qu'elle voit l'effraie, une bande de geeks et de geekettes déguisés, hyper enthousiastes, plein de marchandises débiles, plein de trucs pour enfants, genre science fiction, comics, héroic fantasy. Elle a beau être plus ouverte d'esprit, son ouverture ne va pas jusque là. Un espèce de gras du bide, sans doute déguisé dans un personnage crétin, vu qu'il s'agit du dixième qu'elle voit habillé de la sorte, dans un ridicule uniforme jaune, lui propose un câlin gratuit car elle fait la tête, en lui assurant qu'elle se sentira mieux après. Britani l'envoie promener sans ménagement.

Elle continue sa promenade dans les allées pour découvrir des gens débattant sur le taux de midichloriens, ou quelque chose dans le genre, de maître Yoda. D'autres sont attablés, devant des feuilles, des dés, et un mec derrière un espèce de livre qui le cache. Elle se demande à quelle activité futile et stupide ils peuvent bien se livrer avant d'arriver dans une zone où les jeux vidéos, autre activité qu'elle abhorre, encore plus depuis qu'elle a été la vedette d'un de ces jeux stupides (cf l'avant dernière promo de Brit' ). D'après un aficionado exalté, il y en a pour tous les goûts, du triple A à l'indépendant. Elle ne peut échapper à un type qui insiste lourdement pour qu'elle vienne jouer à un jeu. Il s'agit d'un jeu, moche, où on contrôle un équipage, dont on distingue pas grand chose, qui doit fuir une espèce de flotte qui veut le détruire. Apparemment ça s'appelle Faster Than Light, ou quelque chose comme ça. Britani perd rapidement et conseille au bonhomme, qui a dit être un développeur en étant persuadé que ça avait un sens, d'arrêter de croire que ce genre de jeux peut intéresser des gens (c'est à cause de Britani que ce jeu ne sortira jamais dans l'univers parallèle de la WFA ). Britani regarde sa montre, une stupide montre Star Trek qu'elle vient de gagner à un stand de tir "au pistolet laser " et voit qu'il est déjà quatorze trente. Il est temps de quitter ce monde horrible pour rejoindre les coulisses. La jeune femme rentre dans sa cabine, où l'attendent patiemment ses affaires. Mais, au moment où elle ferme la porte, l'organisateur la bloque. " Mademoiselle James m'a dit que vous étiez dans la détresse. Vous savez... je connais un moyen de vous renflouer facilement, dit-il en posant sa grosse paluche sur les hanches de la championne.
Désolé monsieur, répond calmement l'anglaise qui ne peut pas se permettre de se faire virer, mais Mademoiselle James croit que toutes les femmes ont les mêmes mœurs qu'elle. Sachez que ce n'est pas mon cas.
J'ai beaucoup de moyens vous savez, insiste-t-il, en reposant sa main sur la cuisse de la jeune femme, et je connais beaucoup de monde. Je vous paierai... une belle somme, mais si vous refusez...
Si vous insistez le coupe Britani en posant ses mains sur le pantalon du pervers, Monsieur Johnson, je pourrai utiliser ceci, elle montre le téléphone portable qu'elle vient de dérober dans la poche de son interlocuteur, et appeler votre épouse, ou peut-être devrais-je simplement hurler.
Bien... bien... pardonnez-moi, je... cette Mickie m'a assuré que... enfin... bégaie-t-il.
Dehors ! Crie-t-elle en le poussant. Vous ne m'en voudrez pas si je garde votre téléphone je pense.

Britani referme la porte, tombe à genou, met ses mains sur ses yeux et se retient de pleurer. Mickie a réellement fait de sa vie un enfer. En dernier recours elle aurait pu maîtriser l'organisateur... mais... elle a tellement besoin d'argent qu'elle ne peut même pas se permettre de quitter les lieux alors qu'elle s'est fait harcelée par son employeur. La championne souffle un grand coup, se relève, essuie les larmes qui poignaient sous ses yeux et se change. Elle doit être forte. Elle n'a pas le choix. Elle doit continuer, avancer, et lorsque sera venu le moment du match, alors, elle pourra faire ressurgir sa haine et sa souffrance sur la garce. Quelques minutes après s'être changée, il est temps d'entrer en scène. Britani entre en dernière. " Et la championne des Knockout... Britani Knight en... Princesse Leïa " ! L'anglaise fait son entrée... et les réactions des geeks ne se font pas attendre. Ce sont des voix qui crient au scandale. " Elle est trop habillée " entend-on, mais aussi " Pourquoi elle n'est pas en tenue d'esclave ", " Remboursez nos invitations " , " Et comment je fais pour fantasmer moi après " etc etc. L'animateur, un petit jeune, très grand et très mince, parvient néanmoins à sauver la situation en parlant du prochain film, et de la relation entre Han et Leïa. Et bien sûr, la foule réclame alors le baiser entre les amoureux. L'animateur encourage les deux acteurs. Han semble ravit... Leïa moins ! Britani repousse l'acteur, se souvenant du regard qu'il lui avait porté quelques heures plus tôt... et surtout n'étant pas du tout d'humeur à ce genre de signe d'affection après ce que l'organisateur avait tenté de lui faire avant qu'elle ne se change.

" De toute façon ce n'est pas dans mon contrat d'embrasser un crétin en costume " s'agace Britani. La foule hurle au scandale, Han tente le forcing... et se prend un coup de pied dans les parties génitales. Cette fois s'en est trop pour les fans de Star Wars qui crient au sacrilège. En un instant tout dégénère. La scène est littéralement prise d'assaut. Britani parvient à se défendre grâce à quelques prises de catch bien senties, mais le nombre joue en la faveur des spectateurs. Rapidement, sa tenue se fait lacérer, et elle n'évite de se faire engloutir uniquement grâce à l'intervention de... C3PO !

La main métallique du droïde protocolaire s'est refermé sur le poignet gauche de la lutteuse. Elle fais volte face et lui jette un regard de défi. Le droïde, ou plutôt l'acteur dans le costume de droïde ne s'en émeut pas et lui lance un "Viens avec moi si tu veux vivre !". La voix sonne étrangement familière à l'oreille de l'anglaise, tant et si bien qu'elle accepte de suivre l'homme. Ils quittent alors tous deux la scène suivis de près par une armée de geek enragés. C3PO semble connaître la disposition des lieux, et il se faufile avec aisance à travers les étals en entraînant toujours Britani avec lui. A plusieurs reprises ils esquivent de nouvelles vague de geek qui les insultent copieusement, "arguant que C3PO ne peut pas s'enfuir avec Leïa !". La tension est a son comble, et Britani regrette de plus en plus la signature de ce contrat. Elle aimerait tant être ailleurs, Être…
Les pensées de Britani sont immédiatement interrompue lorsque C3PO lui indique une porte au fond de la salle "Allez vous réfugier là bas Milady, je fais diversion et j'arrive". Elle marque un court temps de pause, et s’exécute finalement, non sans regarder le droïde avec suspicion. Il s'avance vers les geeks, et dispose ses mains en porte voix avant de hurler "Le meilleur épisode de Star Wars c'est le 3 !" Le subterfuge prend immédiatement, et un long débat animé se lance parmi les geeks, rapidement la discussion tourne au pugilat, et les choses s'enveniment. C3PO s'écarte discrètement du groupe et rejoins la porte à son tour. Contre tout attente, celle ci n'est pas verrouillé, et il pénètre immédiatement dans une remise…. Britani y est déjà présente, une copie de sabre laser à la main, elle pointe "l'arme contre la glotte de C3PO, lui intimant de ne pas bouger.
Un léger rire s'échappe du costume, suivis d'une voix amusé "Vous ne ferez pas mal à grand monde avec ça Leïa, en plus prendre un sabre de Sith, c'est vraiment un coup à agacer les geeks". Piquée au vif l'anglaise renforce la pression de l'objet sur la gorge de l'homme . Ce dernier lève les mains en signe d'apaisement "Du calme ce n'est que moi", joignant le geste à la parole il ôte son casque de droïde et révèle ainsi son identité, Brian Kendrick ! Le visage de l'anglaise s'adoucit d'un coup et elle relâche ses "armes", avant de laisser choir sur une caisse derrière elle. "Mais que faites vous ici Brian ? Et pourquoi ce costume ridicule ?". Kendrick regarde autour de lui, place une caisse contre la porte et s'assoit finalement dessus. "C'est une longue histoire Milady, très longue…" Et alors qu'il ponctue sa phrase ses yeux se perdent dans le vide…


Citation :
Brian Kendrick se réveille au WFA Center, au vu de ses derniers résultat, et de l'opportunité que lui ont offert les APA, il a préféré passer la nuit à s’entraîner, il doit être prêt ! Le canapé du salon privé de son manager n'est pas tout confort, mais c'est toujours mieux qu'un aller-retour nocturne. A peine éveillé il se rue dans les couloirs du WFA Center, les locaux sont encore calmes à cette heures, mais bientôt ça seras l’effervescence ici. Son objectif ce matin est clair : Douche – Entraînement - Douche. Le premier objectif lui prend environ quarante-cinq minutes, mais quand il ressort de la pièce, il est frais et élégant comme à son habitude. Il arpente maintenant le couloir en sifflotant un air connu de l’opéra "Carmen", jusqu'au moment où il passe devant un immense panneau de bois orné de diverse affiche. Précipitamment il écarte celle mentionnant l'arrestation de Candice Lerae, pour se focaliser sur l'affiche située derrière : "Convention Star Wars, guest star : Britani Knight". L'affiche, de mauvaise qualité, est orné d'un photo-montage grotesque montrant l'anglaise en Princesse Leïa. D'un geste vif il arrache l'affiche, et quitte le couloir en courant. Les membres du staff les plus assidus n'oublieront jamais ce matin où ils ont vu Brian Kendrick courir de façon effréné dans les couloirs, et surtout sans costume ! Vêtus d'un simple jogging et d'un débardeur Kendrick déboule à pleine vitesse dans le parking, il se jette littéralement dans sa voiture, la démarre et quitte rapidement le WFA Center dans un crissement de pneu. Au volant, à pleine vitesse sur la nationale, il saisis son téléphone et contacte le numéro d'urgence. "Allo Lucciano ? J'ai besoin d'un costume anthracite, chemise blanche et cravate assortis… Ah et des chaussures aussi ! Très bien j'arrive d'ici cinq minutes….

Après une virée en voiture, qui lui vaudras à cours sûr une amende salée, un vol en classe éco avec enfant qui pleurent et voisin de fauteuil bruyant, et enfin un trajet en taxi qualifiable de désagréable. Brian arrive finalement à la convention Star Wars, le centre est immense, possède un étage et est bordé par un immense bassin artificiel. D'après l'affiche, il lui resterait environ deux heure avant le passage de Britani, avec la certitude que le gang a prévu un mauvais coup, Brian s'avance en direction de l'entrée et commence à faire la queue. L'attente est longue… Très longue même… Il lui faudra en tout et pour tout une heure et demi avant de pouvoir enfin mettre le pied dans le bâtiment. Une fois l'obstacle de l'entrée passé il doit trouver la scène d'où Britani feras son apparition. L’hôtesse grimée en Twi'lek, lui indique l'espace centrale du premier étage non sans jouer de son charme, mais Kendrick reste de marbre, il lui fais un signe de tête en guise de remerciement et file en direction des escaliers… L’ascension est rapide, et jamais l'expression "gravir les marches quatre par quatre" n'a été aussi vraie. Arrivé au pallier, Brian ressers sa cravate et avance d'un pas décidé vers l'espace centrale, pour finalement s'apercevoir que la masse formé par la foule lui bloque tout accès. Il distingue au loin l'estrade encore vide. La frustration se dessine sur son visage, car il sait pertinemment qu'en cas de coup fourré de la part du gang il ne pourras strictement rien faire. Il regarde rapidement autour de lui à la recherche d'une solution et remarque un peu plus loin, un homme traînant derrière lui un lourd chariot. Celui ci avance sous bonne escorte et entre finalement dans une pièce orné d'un panneau privé. Prenant son courage à deux mains, Kendrick s'avance vers la porte, passe entre les deux gorilles qui font office de barrage et pose la main sur la clenche de la porte. L'un des hommes, visiblement le plus jeunes des deux lui pose la main sur l'épaule et marmonne un ordre du genre "On ne passe pas" mais avec l'accent locale, ce qui rend difficile la compréhension. Brian sors de sa poche son badge d'accès au WFA Center et le montre très rapidement au gorille avant de lâcher un "Je fais partis du staff crétin !" très sec. L'homme se raidis et se confond en excuse. Son collègue reprend la parole :"Excusez le m'sieur, i'connais pas l'boulot ! T'as bien vu que le m'sieur est en costume, l'est pas déguisé comme les autres clowns !" Brian acquiesce et entre finalement dans les coulisses.

Le couloir semble se prolonger à l'infini des deux coté, Brian Kendrick reprend son souffle et avance finalement vers la droite, sans grande conviction. Rapidement les couinements d'un chariot se fais entendre, après un léger coup d’œil, à l’abri derrière un angle de mur Brian remarque qu'il s'agit de celui de la costumière. Il remercie sa bonne étoile et se précipite dans le couloir une fois la costumière hors de vue. Derrière chaque porte se situe une loge, au grand damn de Brian, il n'y a pas de porte estampillée "Luke Skywalker" ou "Han Solo" et sans surprise, pas non plus de "Leïa". Son choix se porte finalement sur la porte "Chewbacca", prêt à argumenter il frappe à la porte et attend patiemment. Après quelques secondes et un tonitruant "j'arrive", la porte s'entrouvre et dévoile un colosse qui domine Brian Kendrick d'une bonne trentaine de centimètre. Le lutteur ne se démonte pas, il utilise une nouvelle fois le subterfuge de la carte d'accès et se présente comme membre de la sécurité. L'acteur répond sans grande conviction aux question de Kendrick, et finis par lui faire remarquer qu'il n'a pas que ça a faire. Brian prend congé et se dirige vers la porte "C3PO" un peu dépité… La porte dévoile cette fois un acteur d'une taille plus conventionnel. Kendrick le repousse dans la loge, avant d'y entrer à son tour. L'acteur plonge en direction de son bureau et attrape immédiatement son téléphone portable. Brian lève les mains et lui dit d'une voix calme : "Du calme mon ami, je ne te veut pas de mal. J'ai un deal à te proposer". L'acteur marque une pause, et semble prêt à reposer le mobile. "Tu touche combien pour la journée ? Cent? Deux-cent ? Je te file le double et tu me laisse ta place, ok ?" L'homme repose finalement son téléphone portable sur la table, un sourire au lèvres. "Je te laisse ma place pour huit-cent, c'est un rêve d'enfant tu sais mon gars". Kendrick fais une grimace, jette un œil sur sa montre et acquiesce finalement. Après une poignée de main, l'accord est passé, Kendrick remplis le chèque et laisse l'acteur quitter la loge. Sans attendre il saisis le costume alors qu'une voix lointaine retentis : "Brian ! Brian bon sang ! Cessez de rêvasser !"



Dur retour à la réalité pour Brian Kendrick, la porte de la remise où il s'était réfugié avec Britani Knight, commence à souffrir des assauts répété des fans. Des grognements "Boobs", "Leïa" et "Hérésie" se font entendre de l'autre coté de la porte. Les deux prisonniers s'échangent un regard inquiet, mais rapidement Kendrick affiche de nouveau un sourire confiant "J'ai un plan pour vous sortir de là" dit il avec assurance, avant de fouiller frénétiquement dans les caisses jonchant le sol de la pièce. "Sinon on pourrais utiliser ça…" la voix de Britani laisse transparaître l'espoir qu'elle mets dans l'objet qu'elle pointe du doigt : Un extincteur ! Brian Kendrick jette un regard rapide en direction de l'objet et acquiesce avant d’enchaîner : "Mais vous ne pouvez pas sortir comme ça". Britani jette un rapide coup d’œil à sa tenue, et remarque immédiatement les lacérations qui ornent son costume. Elle pique alors un fard et se retourne de crainte de trop en montrer. Brian retire rapidement son costume de C3PO, et le tend à la lutteuse en évitant de la regarder. Britani s'en saisis mais semble hésiter :"Merci… Mais vous n'allez tout de même pas vous balader en…" Un nouveau coup contre la porte viens les interrompre et Brian reprend, la mort dans l'âme: "Je crains que je n'ai pas le choix, je vais être obligé de sortir en jean-débardeur…". Une fois le costume de C3PO enfilé, Britani rejoins Brian, déjà armé de l'extincteur, elle porte un large carton dans ses mains, et lui fais signe qu'elle est prête. Après un rapide décompte commun, Kendrick repousse la caisse et laisse la porte s'ouvrir avant de recouvrir le premier assaillant de neige carbonique. Dans la foulée les deux prisonniers s'échappent de la remise et fendent la foule à grand renfort d'extincteur. "Et on vas où maintenant ?" demande Britani en écrasant sa botte sur le visage d'un geek. "Sur le toit ! J'ai fais appeler des renforts" Lui répond Brian en lui indiquant l'escalier le plus proches. Mais rapidement sa confiance s'efface alors qu'une nouvelle vague de geek s'approche d'eux, le chef de meute, un homme énorme au visage porcin, armé de deux énormes hot-dog pointe Britani du doigt et hurle "C3PO est une femme ! Hérésie !", avant de charger dans leurs directions. Immédiatement, la trentaine de personne qui lui faisait suite se mette également en branle. Brian s'interpose avec son extincteur et jette un regard à Britani : "Fuyez Britani ! Tant qu'il est encore temps !". La jeune femme refuse et annonce fièrement, un léger sourire au lèvre : "J'ai une bien meilleure idée !", et elle jette le contenu du carton à un troupeau de fan situé sur sa droite. "Produits dérivé gratuit ! Et il y en a encore plein là bas !". Une centaine de paires d'yeux suivent bêtement sont doigt pointé vers la remise et rapidement un cri s'élève dans la foule "produit dérivé !", d'une seule voix, les autre rétorquent "Gratuits !!". Et les troupeaux de geek s'éloignent finalement des deux lutteurs pour se ruer sur la remise. Sans perdre une seconde Brian saisis Britani par le poignet et l’entraîne vers l'escalier : "Nous devons faire vite Britani !", la jeune femme suis mais finis tout de même par demander : "Mais pourquoi Brian ? Ils sont calmé on pourrait redescendre maintenant…". Kendrick hausse les épaules : "Pour combien de temps? Ce sont des produits dérivés Jar Jar Binks ! Ils vont s’enrager !". Après quelques mètres de courses frénétiques un cri gutturale résonne dans le bâtiment, un cri horrible ressemblant vaguement à "Jar Jaaaaaaaaar !!!!!".


Nos deux héros franchissent à grandes enjambées les dernier mètres les séparant de l’échelle d'accès au toit, dans l'immense bâtisse résonnent les hurlement des fans frustrés, mêlés au cris de terreur du staff de la convention. Dans un dernier effort, ils décrochent l'échelle métallique et la hisse à leur coté, avant de refermer la trappe. Brian Kendrick se relève et regarde au loin, l'air inquiet. "Vous voilà en sécurité Mil…". Il n'a pas le temps de finir sa phrase, Britani viens de lui retourner une gifle, lui laissant une empreinte rouge sur la joue. "Arrêtez de m'appeler comme ça ! Et je ne suis pas une jouvencelle qui a besoin d'un chevalier en armure étincelante! Je vous l'ai déjà dit pourtant !". Brian se touche la joue, encore surpris de la réaction de l'anglaise, avant de reprendre avec son aplomb habituel : "A dire vrai, je serais plutôt un chevalier en costume, mais message reçue Ice-Queen…" Une fois de plus Britani le coupe net : "Et arrêtez avec vos surnoms stupides !" Brian, au niveau de la porte regarde impuissant l'anglaise qui fais les cent pas sur le toit. Il semble chercher ses mots, s'éclaircit la gorge et dit enfin : "Écoutez Britani, je sais… Enfin parfois… Bref je suis…". Une fois de plus il ne termineras pas sa phrase, interrompu par un cri "Jaaaaar Jaaaaar" provenant de la trappe. Celle-ci cède dans un horrible bruit métallique, alors que des geeks s'immiscent sur le toit en rampant vers nos deux héros. "Par ici Brian ! Il ne nous suivrons pas !" Joignant le geste à la parole Britani saute du toit pour atterrir dans le bassin en contrebas. Après une courte hésitation Brian Kendrick en fais de même. Après quelques seconde de nage, ils rejoignent la rive et s'y hissent péniblement, avant de jeter un dernier regard au bâtiment, maintenant recouvert d'une armée de geek en colère…

_________________
WFA:

Promos No Way Out 2015 - Page 2 No_ma_10
Revenir en haut Aller en bas
Aralar
EC3
Aralar

Messages : 870
Age : 37
Localisation : Rouen

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyJeu 12 Mar - 18:15

Promo Brian Kendrick et Britani Knight Partie 2


Attention ! A cause d'un budget limité, la production de cette promo s'excuse, en effet, les doublages de la deuxième partie ont été intégralement confiés aux studios d'enregistrement d'AB Production. Il est possible que la qualité des traductions s'en ressente. Si cela vous pose un problème... attendez 25 ans et la sortie VOSTFR du dvd de cette promo.

Devant agir rapidement, ne pouvant pas se permettre d'attendre un hélicoptère qui risquait de ne jamais arrivé, Brian dérobe une moto customisée à la Judge Dredd, grosse cylindrée, esthétique futuriste, lignes fines, noire et rouge. Même si Britani protesta quelque peu, le vol faisait parti des choses qu'elle se refusait à faire, la présence de l'armée de Geeks en colère la fit renoncer. Pragmatisme avant tout, se dit-elle. Les deux lutteurs foncèrent à travers les routes américaines. Néanmoins... ils étaient poursuivi. Ils surent par qui car l'homme à moto lui aussi, se baladait avec un énorme auto-radio qui diffusait ce message en permanence. 

" Il était flic et il faisait du bon travail. Mais il avait commis le crime le plus grave, en témoignant contre d'autres flics qui avaient mal tourné. Ces flics avaient tenté de l'éliminer, mais c'est la femme qu'il aimait qui avait été touchée. Accusé à tort de meurtre, il rôdait maintenant du côté du Dakota. Un hors-la-loi poursuivant les hors-la-loi, un chasseur de prime, un renégat. "

Kendrick fut obliger d'arrêter la moto quand le Rebelle lui coupa la route. Ce dernier descendit de moto... mais si sa tenue ressemblait en tout point à celle de Lorenzo Lamas, il était plus petit, moins musclé, en fait, il était même gras. " Qui est-ce, demande Britani qui descend de la moto à son tour.

J'ai bien peur qu'il ne s'agisse là d'un un individu qui aime se déguiser à l'image d'un personnage de série télévisé, film, dessin animé ou jeu vidéo qu'il apprécie * (oui dans la version sous titrée il dira simplement " c'est un cosplayeur " ).

Mon dieu, réplique la championne des Knockout dont les lèvres ne sont visiblement pas synchronisées avec les répliques, mais comment quelqu'un peut il en arriver à avoir pour passe-temps de se déguiser d'après un personnage fictif alors que ce n'est même pas le carnaval.

Sans doute s'agit-il là d'une déviance profonde, assure le gentleman de la WFA.

Attention Brillant ! Le coupe le cosplayeur. Vous n'avez ooooocune chanceuh de vous échapper ! Même ton agilllité légendairrrrre ne pourra pas t'éviter la raclée Brillant ! Quant à toi, petite demoizellllle prends gardeuh car ce n'est pas parce que tu es une femmeuh déguiséeee en robot que je ne te frapperai pas ! Mwah ah ah ah que je suis méchant !

D'un bon coup derrière la nuque, Britani qui était passé derrière le cosplayer, l'assomme, son attention étant visiblement entièrement tournée sur Brian. Après cette rencontre fortuite, les deux lutteurs de la WFA repartent sur la route. Mais... rapidement, ils se rendent compte qu'ils sont poursuivis par une dizaine de véhicules qui semblent tout droit sortis du garage de l'enfer. Beaucoup trop de cuir, beaucoup trop de piques, au goût de Kendrick, même si Knight apprécie les tons noirs utilisés par leurs poursuivants. Le lutteur, qui conduit l'engin, accélère, et tente de semer ses poursuivants, mais ces derniers se montrent tenaces. Ils comprennent rapidement qu'ils ne parviendront pas à leur échapper et décident donc de s'arrêter dans un endroit désert comme l'Amérique en connaît tant. Leurs poursuivants, au lieu de les écraser s'arrêtent tous en voyant la moto Judge Dredd en travers de la route et les deux lutteurs, toujours dans leurs tenues inhabituelles, devant elles.

Les uns après les autres, des dizaines d'individus sortent des véhicules de toutes tailles. Ils ont des chaînes métalliques, des couteaux, et des coupes de cheveux tout droit sortis de l'imaginaire punkapocalyptique. Seul deux personnes, un homme de grande taille, immense même, très large, très gros et une femme, plutôt mince, rousse aux yeux bleues, assez jolie, restent en retrait.

" Ah ah ah vermisseaux, déclare un des hommes qui s'est avancé, vous ne valez même pas que maître Roger et maîtresse Monique ne quittent leurs véhicules pour vous écraser. Ah ah ah, on va tellement vous tuer que vous allez mourir ! S'exclame le... lieutenant dira-t-on.

Je dirai même, enchaîne un bonze plein de cicatrices, qu'on va vous réduire en miettes tellement petites qu'elles ne pourraient passer à travers un tamis.

Oh oui, au nom du luth infernal, nous allons vous assouplir, continue le premier, vous pierre tombaler et vous soumettre avec nos tireurs d'élites !

En avant " ! Hurle le deuxième homme.

Et voilà la masse grouillante qui se jette sur Britani et Brian. Mais les deux lutteurs ne se désarment pas. Bien au contraire ! Super Kick de Kendrick ! En pleine tête du premier venu qui explose littéralement sous le choc. Double Clothesline de Knight dont les opposants... explosent aussi ! Les deux lutteurs ne comprennent pas mais à chaque fois qu'ils touchent un adversaire, ce dernier explose. Du coup... rapidement, et sans s'être pris un coup, il ne reste plus que les deux lieutenants, qui eux, pensent à utiliser leurs chaînes et leurs couteaux. Brian et Britani esquivent, chacun de leur côté, l'attaque de leurs adversaires puis d'un enchaînement balayette, coup de poing dans la tête font exploser littéralement les lieutenants. Le mastodonte au crâne chauve, en tenue de catcheur lui aussi, descend du véhicule dans lequel il attendait, un énorme camion qui semble gagner de la hauteur après que le conducteur l'ait quitté.

Je m'appelle Roger, rappelle le géant qui fait maintenant face à ses adversaires. Et je suis un grand professionnel du Luth Infernal. Je suis un professionnel du Luth Infernal de salle à manger ! Et grâce à ça... aucun de vos coups ne pourront m'atteindre ! Arh arh arh ! Ainsi... BK et BK... je vais faire de vous de véritables... BKssines ! Arh arh arh !

Doutant fortement des paroles de leur adversaire, Britani et Brian portent ensemble un superkick dans l'énorme ventre de Roger. Mais la graisse de ce dernier amorti visiblement le coup qui se répartit partout. Le "lutheur" professionnel se met à rire et se jette sur des deux adversaires. Kendrick pousse Knight et se prend de plein fouet le Shoulder Block porté par l'énormité. Le gentleman roule quelque peu en arrière avant de se relever, difficilement, sur le bitume qui n'a pas épargné son corps. La championne des knockout semble furieuse après la nouvelle intervention chevaleresque de son partenaire. Elle se jette sur Roger et porte un Sleeperhold. Mais le géant fait passer la jeune femme par-dessus lui et la balance littéralement sur Kendrick qui se relevait et qui amoindrit tant bien que mal la chute de la jeune femme. Les deux lutteurs de la WFA ne voient plus la lumière du soleil... et réalisent que le géant est en train de leur porter un splash. Une fois encore, Brian repousse Britani. Le gentleman quant à lui se prend l'attaque de plein fouet. Il est complètement ko. Roger ne perd pas de temps, se relève, lentement, puis attrape le gentleman par le cou... ça sent le Chokeslam ! Et Britani est trop loin pour intervenir ! Chokeslam ! Chokeslam ! C'est terminé pour Brian... que... on dirait que c'est terminé pour René également ! Oui ! Oui ! Il a tiré les cheveux de son adversaire... hors il n'y a pas de graisse à cet endroit ! Kendrick a trouvé le point faible de son adversaire et l'a mis ko ! Mais à quel prix... le gentleman ne semble plus bouger pour le moment.

Quant à Britani, elle se dirige maintenant vers leur dernière adversaire, Monique. cette dernière quitte son véhicule et avance jusqu'à se trouver visage contre visage avec l'anglaise. " Mickie a un message pour toi ma reine... " et Monique donne un coup de fouet, qu'elle cachait jusque là, qui cingle la joue de la championne des knockout dont le visage saigne désormais. La douleur est très aiguë, mais Knight a l'habitude d'encaisser. Mais Monique continue son assaut avec un deuxième coup de fouet ! Et celui-ci touche la jambe de l'anglaise ! Et un troisième qui atteint le torse ! Même le costume de C3PO ne semble pas protéger la britannique. L'anglaise met un genou à terre. Et nouveau coup de fouet... mais cette fois Britani est parvenue à saisir l'arme de son adversaire, même si pour cela, elle s'est blessée les mains. La championne tire son ennemi vers elle, la soulève dans les airs et... Rampaige ! Elle donne ensuite des gifles à l'envoyée de Mickie pour la réveiller. Quand c'est fait, Britani lui dit " J'ai un message pour Mickie... " et elle envoie un énorme coup de pied dans la face de la sous-fifre de l'espionne. Après cela, elle soupire, se disant qu'ils feraient bien de gagner l'aéroport le plus proche. Elle se dirige ensuite vers Brian, toujours au sol afin de voir comment il va. 

Kendrick est allongé sur le bitume, entouré par une large flaque de sang, ses yeux sont mi-clos. Britani arrive a ses cotés et le surplombe, masquant ainsi le soleil qui s'abattait sur le visage du gentleman. Rapidement un masque d'inquiétude se dessine sur son visage et elle se laisse tomber à genou au coté de Kendrick. Alors que l'inquiétude laisse maintenant place à la panique elle lui attrape la main, et articule difficilement : "Brian… Tu es…"

De son coté Brian se sent tomber dans un puits sans fond, il chute durant de longue minute avant de se stopper net, suspendus dans le vide. Autour de lui des ténèbres et rien de plus…
Le gentleman jette un regard intrigué autour de lui avant de s'exclamer à haute voix : "Alors c'est ça la mort ?". Dans son dos une voix lui répond : "Du calme, tu vas pas crever… Je veut mon match à No Way Out moi !" Chris Jericho arrive par la droite de Kendrick, il arbore une étrange armure rose et blanche, le tout sur un leggins bleu marine. Un large sourire se dessine sur le visage de Kendrick alors qu'il peste : "Bon sang je suis en enfer !". Jericho lui jette un regard de dépit "Arrête un peu, tu n'es même pas mort ! Tu délire totalement là ! Et c'est quoi ce costume pourris ?!". Kendrick pars alors d'un grand éclat de rire. "J'ai compris tu es le chevalier du phénix ! Et donc en toute logique, ton ami, ton frère, Christian doit être…". Jericho le coup immédiatement avec un : "Ta gueule !" retentissant, puis il enchaîne : "Les diamants sont éternels ! Nous sommes immort…" Chris Jericho interrompt son monologues quand il remarque que Brian Kendrick simule un assoupissement. Il croise les bras sur son torse, en proie à une profonde réflexion, puis s'élance alors vers le gentleman le poing en avant en hurlant : "Le poing de l'illusion démoniaque du Phénix !!!" 
Le coup heurte Kendrick en plein sur le front, et le gentleman y pose immédiatement ses deux mains en hurlant : "Aaaah t'es con ou quoi ?!". Jericho le regarde perplexe, et soupire lourdement avant de lâcher : "Pfff tu n'es même pas capable de m'imaginer avec des vrais pouvoirs ! J'ai assez perdus de temps comme ça ! Arrêtes de rêver de moi tocard!". Et il disparaît, laissant Kendrick de nouveau seul dans les ténèbres. 

Mais rapidement le gentleman entend une nouvelle voix, nettement plus agréable, d'autant plus que celle ci semble l'appeler : "Brian… Tu as atteint le 7ème sens Brian… Je suis fière de toi… Mais tu ne peut pas rester ici… Elle a besoin de toi…" Le gentleman jette un regard rapide autour de lui et remarque alors Mimi Dashwood, assise en tailleur, suspendue elle aussi dans le vide. Il se gratte le menton et interpelle finalement la jeune femme : "Mimi ?". La hippie opine lentement du chef, avant de reprendre :"Elle t'attend Brian…". Et elle désigne maintenant le petit cercle de lumière situé en haut du puit. Le gentleman se gratte la tête et jette finalement un œil en haut, il distingue alors au loin le visage inquiet de Britani. Il entreprend alors la remontée de cette étrange puits, nageant comme il peut dans cette étrange substance de ténèbres liquide. Bientôt il arrive à portée de la jeune femme, et remarque qu'elle arbore avec une rare élégance une armure dorée, ornée d'une paire d'aile. A coté d'elle sont posés au sol un grand bâton et un bouclier, tous deux composées d'or également. Mais surtout il remarque la panique croissante qui s'empare de son visage. Dans un dernier effort il tend la main et la pose sur la joue de l'anglaise….

Britani s'est interrompue net, Brian semble reprendre conscience, il la regarde et viens de poser sa main contre sa joue. Quelle audace ! Elle devrait le gifler pour ça, mais elle se retiens. Encore groggy Kendrick la regarde vaguement et murmure : "A...thé...na…" tout en lui caressant la joue. L'anglaise est piquée au vif et continue sa phrase : "… un crétin ! Brian vous êtes un crétin finis !". Et elle se redresse d'un bond avant de tourner le dos au lutteur, puis elle ajoute "Restez ici je vais chercher une voiture, nous devons rejoindre l’aéroport au plus vite !". Le gentleman se redresse péniblement, et regarde l'anglaise s'éloigner à pas rapide. Il se relève enfin et jette un œil à l'immense flaque de sang dans laquelle il était affalé. Par acquis de conscience il vérifie rapidement son corps à la recherche de blessure ouverte, mais ne remarque rien d'anormal. 

Rapidement le vrombissement maladif d'un moteur en piteuse état se fait entendre, et il vois Britani revenir au volant d'une austin mini rouge qui cale lamentablement à quelques mètres du lutteur. La championne des divas, sort du véhicule et claque violemment la portière avant de retenir de justesse un juron. Soudain un autre bruit de moteur se fait entendre, elle se retourne et vois une imposante BMW blanche filer à pleine vitesse dans sa direction. Elle plonge et esquive de justesse le véhicule. La mini est littéralement catapulté dans un effroyable vacarme de tôle et la BMW termine sa course contre un poteau ! Quatre homme en costume et lunette noire sortent de la voiture et dégainent des pistolets équipé de silencieux. Kendrick les prend de vitesse et se jette sur le plus proches ! Yakuza Kick ! L'homme fais un bond en arrière avant de retomber tête la première sur le macadam. Le second tir sur Brian, mais le loupe de peu, la balle lui érafle cependant la joue, libérant ainsi un fin filet de sang et lui sectionnant net une mèche de cheveux. Le troisième ajuste son tir, mais Britani se jette sur lui et dévie son bras à temps ! La balle par directement en direction du ciel et la jeune femme lui envoie directement son pied dans l'abdomen, avant de lui planter la tête dans le sol avec un DDT ! Le quatrième et dernier homme, jette son arme au sol et prend la fuite en hurlant "Ne me faites pas bôbô !!"

Les deux lutteurs échangent un court regard amusé, avant de se détourner du fuyard. Kendrick s'avance vers la mini, et constate avec soulagement que la voiture n'a rien de plus qu'une aile froissée. Il ressent sur lui le regard de Britani, mais ne moufte pas, et ouvre finalement le capot de la voiture. "Vous vous y connaissez en mécanique Brian ?". La question a sonné comme un reproche et l'anglaise s'en veut immédiatement. Kendrick referme le capot et répond calmement "Non pas du tout, mais j'espère que notre chance vas tourner, nous avons eu suffisamment d'aventure pour aujourd'hui". Et sans un mot il remonte dans la voiture avant d'enclencher le moteur. Celui-ci toussote une paire de fois, forçant Kendrick à ré-itérer la manœuvre d'enclenchement à plusieurs reprise, mais parviens finalement à démarrer. Britani se précipite dans la voiture et referme la portière avant d'indiquer à Brian qu'il peut démarrer. Le moteur hurle lorsque que le lutteur presse l’accélérateur, mais la voiture se met finalement en mouvement, s'éloignant peu à peu du chaos provoqué par les assauts successif des sbires du gang…
Revenir en haut Aller en bas
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 12743
Age : 36
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Est-ce que je vous ai parlé du dernier Takagi vs Ospreay ?

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyJeu 12 Mar - 18:31

Promo Brian Kendrick et Britani Knight Partie 3 (finale)





Note de la production : Les dialogues ne sont plus gérés par AB Prod'... navré pour le dérangement occasionné.


Le trajet vers l'aéroport est plus calme pour les BK's. Par chance, un hasard incroyable, ou volonté divine, c'est selon, la voiture contient des vêtements que Britani put enfiler à la place de sa tenue de 3PO, bon c'est pas terrible niveau esthétique, un jean trop slim pour le nom de slim, un espèce de t-shirt rose flashy et une petite veste violette à paillette. L'anglaise en regrette presque la tenue de 3PO. Néanmoins cela leur permet de passer un peu plus inaperçu à l'aéroport. C'est donc loin de leurs looks habituels qu'ils entrent dans l'avion. Le voyage jusqu'à l'aéroport a été pénible, Kendrick qui avait perdu plein de sang avait dû céder le volant (même s'il n'avait toujours pas trouver de trace de blessure ) et avait dû se reposer. Et Knight était visiblement embarrassée. L'Ice Queen, comme la surnomme le gentleman semble être prête à briser, un peu, la glace, mais elle ne sait ni comment s'y prendre, ni si elle doit effectivement baisser sa garde. Vivre en songeant que toute chose peut être un coup de bas de Mickie, après avoir perdu tous ses repères, sans Georges en prime, a tendance à rendre la championne des knockout encore plus solitaire que d'habitude. C'est Brian qui prend en charge le paiement des billets d'avion pour WFA City, la ville la plus importante du monde, il a voulu acheter un vol en première classe... mais leurs tenues les contraignent à se contenter de la classe super éco dans un vol d'une compagnie de troisième zone. Le désespoir pour le gentleman en quelque sorte qui éprouve une honte folle de faire voyager ainsi l'anglaise raffinée qui l'accompagne.

Par chance, il y a assez de kérosène pour faire avancer l'appareil et il y a bel et bien un pilote dans l'avion, ce qui permet le décollage sans encombre. Les deux lutteurs sont fatigués, après tant d'épreuves et n'aspirent qu'à se reposer durant les quelques heures de vol qui les mène à WFA City. Ils dorment pendant la première heure et demi, puis émergent, à peu près en même temps. L'anglaise a dormi un petit peu moins, et Kendrick a ainsi droit à un sourire à son réveil. Ce dernier, commence à ouvrir la bouche, dans le but de commenter, comme à son habitude cette attention mais il est interrompu par l'anglaise qui lui met un doigt sur la bouche. " Ne parlez pas sinon vous allez encore dire une de vos bêtises, dit l'anglaise, du genre "oh tiens on dirait que j'ai commencé à faire fondre l'Ice Queen... et ça ça m'agace.
Comme vous voulez milady, répond Brian.
Vous voyez, vous recommencez déjà, persifle l'anglaise. Vous êtes incurable.
Allons, rétorque Kendrick, si vous voulez que je cesse de vous taquiner, vous feriez bien de me laisser vous tutoyer et d'en faire autant. On a vécu une journée assez folle... je pense qu'on peut se le permettre non ?
Je ne tutoie même pas Georges Brian alors ne comptez pas...
Je ne suis pas Georges, réplique-t-il avant qu'elle n'ait fini sa phrase, je ne suis pas à votre service, je ne suis pas votre chevalier blanc.
Ah vraiment ? Pourquoi être venu à mon secours alors que je vous avais formellement interdit d'agir de la sorte ? Demande ironiquement la jeune femme.
Vous ne le savez pas ? S'enquiert l'ancien champion TV, ou vous vous forcez à détourner les yeux ?
Brian... soupire-t-elle, je ne suis pas prê...
I've had it with these motherfucking snakes on this motherfucking plane " ! Lance tout à coup en hurlant un passager, visiblement un afro américain la soixante bien tassée, plutôt charismatique à haute voix (et en vo parce que c'est plus classe) tout en sortant un flingue.

Naturellement, son attitude déclenche la panique dans l'avion et même si personne n'a vu de serpent, tout le monde hurle. Ce qui énerve encore plus l'énergumène qui se met à tirer sur tout ce qu'il croît être des serpents, du vibro-masseur de la vieille nonne jusqu'à la bouée de sauvetage canard du petit Mikaël (qui souffre d'une maladie grave et que ce voyage était censé apaisé ). Alors que le fou-furieux semble incontrôlable, un homme, blanc cette fois, irlandais peut-être, la soixante également, mais nettement plus grand, et plus baraqué, se lève. Il menace le premier individu avec son flingue. " Ok mec, lui dit-il, je viens de recevoir un sms... et c'est pas dans cet avion qu'il y a des foutus serpents de merde " ! Lui crie-t-il. Visiblement pas convaincu, l'homme aux serpents se met à canarder l'autre. Les deux hommes finissent par tomber au sol. On demande un médecin, par chance il y en a un, un homme de stature banale, qui ne semble pas avoir plus de la quarantaine mais dont les cheveux sont blancs. A l'aide du personnel de vol, deux hôtesses, il emporte les corps dans un petit espace isolé au fond de l'avion. Ils font plusieurs voyages, visiblement il y a eu des dégâts collatéraux.

Après quelques dizaines de minutes, le calme revient et même si la situation ne semble pas propice à la discussion, c'est Kendrick qui reprend. " Vous savez Britani... il y a quelques semaines, je n'étais pas loin d'arrêter. De... laisser tomber. Et puis j'ai reçu cet appel de Georges. Il m'a dit...
Mesdames, messieurs, l'interrompt le médecin qui s'adresse à tout le monde, sachez qu'aucun des passagers n'est mort. Tout va bien, et nous allons tous nous en sortir. Les cinglés n'ont pas tué de victimes innocentes, précise-t-il alors que son nez s'allonge inexplicablement au fur et à mesure de son annonce, de plus j'ajouterai qu'aucun personnel indispensable n'a été touché... néanmoins... quelqu'un a son brevet de pilote " ? Naturellement cette annonce sème la panique et c'est Britani qui décide d'aller suppléer le pilote, parce que lorsqu'elle était adolescente, ses parents avaient absolument tenus à ce que leur fille sachent piloter à la fois un petit avion et un hélicoptère. Même si tout cela est lointain, la jeune fille est la seule dans l'appareil à pouvoir limiter la casse. Après une fin de vol compliquée, un atterrissage difficile, et avec le soutient de Kendrick, la championne des Knockout parvient à faire arriver l'avion à bon (aéro)port. WFA City est là, devant eux. Et Britani n'a qu'une hâte se venger de Mickie !


Les deux lutteurs traversent l'aéroport d'un pas hâtif, Britani est remontée comme jamais et bien décidée à en découdre avec sa rivale. Brian quant à lui, lui emboîte le pas en silence, tout en jetant des œillade à gauche et à droite, redoutant sans doute une nouveau coup fourré du gang. Arrivé au parking, le gentleman désigne sa voiture de la main avant d'activer le déverrouillage des portes. Sans un mot la jeune femme s'installe sur le siège passager et tapote nerveusement le tableau de bord. Brian monte à son tour et démarre sans plus attendre, un silence pesant occupe l'habitacle du véhicule, tant et si bien qu'arrivé au premier feu rouge, Kendrick ouvre la boite à gant et en extrait une pochette remplie de cd numéroté. D'un geste habile il extrait le numéro huit et l'enfourne rapidement dans son autoradio avant de renvoyer la pochette dans la boite à gant. La pop mielleuse de Bryan Adams se diffuse lentement dans la voiture.

"Look into my eyes – you will see
What you mean to me.
Search your heart, search your soul
And when you find me there you'll search no more.

Don't tell me it's not worth tryin' for.
You can't tell me it's not worth dyin' for.
You know it's…"

Britani coupe l'autoradio et jette un regard de reproche à Brian, qui pour toute réponse, se contente de siffler le refrain. La jeune femme tourne alors la tête vers la droite et un léger sourire renaît sur son visage. La manœuvre n'échappe pas au gentleman, qui guette attentivement le reflet de sa passagère dans son rétroviseur droit. Mais cette fois ci il s’abstient de toute remarque, continuant de siffloter l'air alors qu'ils se dirigent droit vers le WFA Center.

Il règne un silence inhabituel dans le parking de la WFA lorsque la voiture fais son entrée. Mais nos deux héros ne s'en formalisent pas, ils sont bien trop heureux d'être de retour pour s'attarder sur des détails. Kendrick gare la voiture sur sa place réservée, tout au fond du parking intérieur, et alors qu'il coupe le moteur la voix de Britani l'extrait de ses pensées : "Brian?" Il se tourne vers sa passagère et remarque qu'elle se tord nerveusement les doigts. Elle n'avait pas décochée un mot depuis l'atterrissage de l'avion, et Kendrick ressenti un profond soulagement lorsqu'elle prononça son prénom. Malheureusement pour eux la discussion n'iras, une fois de plus, pas plus loin car ils sont interrompus par un bruit atroce, celui provoqué par la chute d'un homme sur le capot de la voiture. Le pare brise vole en éclat, alors que les deux lutteurs sautent hors du véhicule. Ils s'observent tous deux rapidement et après un signe de tête prennent la fuite en direction de l'accès rue du parking. Durant la course Britani demande : "Vous connaissez cet homme ?", le gentleman acquiesce gravement, avant d'ajouter "Il était mes renforts, je comprend pourquoi il n'est jamais arrivé à Twin Falls…". Alors qu'ils arrivent à quelques mètres de la sortie un vrombissement tonitruant se fait entendre à l'extérieur et un énorme camion viens se garer devant la sortie, l'obstruant totalement. Britani et Brian font alors demi tour et cherchent à rejoindre l'autre porte, celle menant au bureau, mais Hunico est posté devant, Tijuana à la main.


Une voix féminine, se fais alors entendre dans les hauteurs du parking : "Bien… puisqu'on est jamais mieux servie que par soit même, je vais une fois de plus devoir faire le boulot…". La phrase est ponctuée par un léger impact métallique alors que Mickie James se laisse choir sur le toit de la voiture de Curtis Axel. Britani serre les dents, puis les poings et se jette alors en direction de l'américaine. Les hostilités sont lancé ! Et Hunico vas s'en donner à cœur joie ! Tijuana siffle aux oreilles de Kendrick alors que ce dernier esquive de justesse un coup qui éclate littéralement le rétroviseur du véhicule voisin. L'ex champion TV ouvre la portière dans la foulée et l'envoie taper contre le mexicain ! Hunico encaisse le choc de plein fouet et lâche sa batte. Kendrick se repositionne et envoie un big boot contre la portière, qui revient claquer contre le mercenaire ! La vitre se fracasse sur le crâne de Hunico qui s’effondre au sol. Pendant ce temps Mickie a sauté sur Britani mais s'est vu interceptée, l'anglaise l'a saisi au vol et l'a littéralement encastré dans la Lada gris-vert. Elle se relève et jette un regard inquiet autour d'elle, son regard croise rapidement celui de son compagnon d'infortune et elle semble s'apaiser, mais le répit est de courte durée, Hunico se jette dans les jambes de Kendrick et l'écrase violemment contre le bitume avant de se placer à califourchon au dessus de lui ! Les coup de poing pleuvent sur le visage du gentleman qui se défend autant qu'il peut ! Britani s'avance pour lui venir en aide, mais Mickie l'attrape par la jambe et la renverse au sol ! L'impact détourne l'attention d'Hunico et Brian en profite, coup de boule ! Suivis d'un second ! Le mexicain est forcé de lacher prise et il fais un pas en arrière ! Utilisant la voiture situé derrière lui, Brian parviens à se relever péniblement. Ses blessures reçues lors des précédents combats semblent s'être ré-ouvertes et il saigne abondamment ! Superkick d'Hunico ! Directement sur la tempe de Kendrick ! La tête du gentleman percute violemment la carrosserie de la voiture et il retombe au sol, visiblement KO ! Un sourire carnassier se dessine alors sur le visage d'Hunico et il s'avance lentement vers Britani, encore occupée avec Mickie ! L'anglaise parviens à repousser un nouvel assaut de Mickie, et fais un pas en arrière pour gagner un court répit, mais elle butte contre Hunico qui l'attrape par les épaules et la retourne face à lui. Brian surgit comme un diable et écrase Tijuana sur le front du mexicain ! Les deux hommes atterrissent au sol et Mickie en profite pour ceinturer l'anglaise.

Et James porte une Belly to Belly Suplex qui envoie la britannique s'écraser le dos contre le bitume. Quel choc ! L'anglaise ne peut se retenir de pousser un cri de douleur ce qui inquiète Kendrick qui utilise alors toutes ses forces pour se redresser. Il pousse sur les bras mais c'est difficile, surtout avec ce sang qui s'échappe inexplicablement de son corps. Brian parvient tout de même à se lever. Et ce qu'il voit ne lui plaît pas du tout. James traîne la championne des Knockouts au sol comme un sac à patates. Elle ouvre la portière du van de l'EoC en deux temps trois mouvements, formation d'espionne aidant, puis place la tête de Britani sur les "rails" de la portière. Kendrick hurle un " ne fais pas ça salope ou... " " Ou quoi ? " Se contente de rétorquer la Knockout la plus influente avec un sourire narquois. Elle mime un pistolet avec ses doigts et tire sur Brian... qui tombe à terre à cet instant ! En effet, dans son dos, Hunico a repris sa batte et vient d'en donner un puissant coup derrière le genou droit. Et le genou gauche maintenant. Kendrick n'a d'autre choix que de s'agenouiller. Il souffre... mais pas tant à cause de la douleur infligée par le mercenaire que par ce qu'il s'apprête à voir. Et Mickie referme violemment la porte ! Mais Britani parvient à se relever au dernier moment. La porte claque et James n'a pas le temps de le réaliser que la championne l'attrape par les cheveux et la balance contre le van. Une fois, deux fois, trois fois, quatre ! Et l'anglaise fait passer James à travers la vitre du conducteur, tête la première ! La membre du Gang a la tête ensanglantée, elle ne bouge plus. Hunico décide qu'il ferait bien de venir en aide à sa supérieure hiérarchique et se dirige donc vers l'espionne.

La championne néanmoins ne perd pas de temps. Elle pousse Mickie sur la banquette de passager, enfonçant un peu plus les morceaux de verre dans sa peau, aggravant ainsi l'hémorragie. Knight fouille dans la boîte à gant et comme elle s'y attendait trouve les clefs avec un mot de Mimi indiquant " vous pouvez emprunter notre van, mais ne l'abîmez pas s'il vous plaît, peace " avec de l'autre côté une mise en garde dans un anglais approximatif de Kozlov. L'anglaise saisit un espèce de bâton à l'arrière, démarre le van, lance un " désolé Mimi, je vous en rachèterai un dès que je le pourrai " . Elle passe la première, accélérant lentement dans le parking, fait ensuite un petit demi-tour... mais Hunico en profite pour se jeter sur le capot du van. Britani accélère, mais le mexicain a le temps d'exploser le pare-brise à coup de Tijuana. L'anglaise, malgré les éclats de verre qui se sont fichés sur ses cuisses et son ventre continue d'accroître sa vitesse obligeant le mexicain à se cramponner comme il le peut et à lâcher son arme de prédilection. Elle va toujours plus vite... alors que le mexicain rampe et s'approche dangereusement vers l'anglaise. Mais... Britani cale le bâton contre l'accélérateur et saute hors du véhicule, s'éclatant littéralement l'épaule gauche au sol. Hunico jette un oeil derrière lui et aperçoit un mur. Il n'y a plus de Mickie qui compte, il saute à son tour, se fracassant également contre le bitume. Le van de l'EoC quant à lui va s'encastrer contre le mur et prend feu aussitôt. La championne se laisse alors retomber (seule sa tête ne touchait pas le sol), soulagée. Elle sent maintenant la douleur poindre... et son visage se crispe lorsqu'elle voit Hunico se relever après sa chute. Il la regarde. Elle le regarde. Il comprend qu'elle ne pourra pas fuir. Il sourit. Il va pouvoir s'amuser. Le mercenaire s'approche lentement, boitant. Il ramasse un morceau du van, visiblement il compte de lâcher. Il n'est plus qu'à quelques pas de la championne qui ne peut même pas ramper à cause de son bras. Cette fois c'est terminé pour l'anglaise ! Non ! Kendrick, dans sa propre voiture vient de renverser à toute vitesse le mexicain ! Ce dernier a volé sur plusieurs mètres... et cette fois il ne bouge plus du tout ! C'est terminé !

Brian arrête la voiture, et se dirige vers Britani. Il l'aide à se relever, puis lui apporte son appui, qu'elle est contrainte d'accepter à cause de la douleur, et la conduit vers son véhicule. " Ecoutez Brian, lance l'anglaise, je dois avouer que sans vous je... " Un choc sourd l'interrompt sa phrase, et les deux comparses se tournent alors vers Hunico, qui se relèvent péniblement, s'aidant de Tijuana.
Britani se laisse tomber au sol, à genou, alors que Brian avance vers le mercenaire, prêt à terminer le travail ! Hunico avance de quelques pas, lâche un "Hijos de Puta" achevé dans un gargouillis et s'écroule de tout son long, face la première contre le bitume. Britani halète et siffle :

- "J'ai besoin de reprendre mon souffle… Et après…"

- "Vous savez ce qui nous ferait du bien ?"

- "Un saut à l'infirmerie"

- "Certes… Mais en plus de ça…"

- "Une bonne douche, et des vêtements propre…"

- "Oui aussi, mais après ça…"

- "…"

- "Des sushis servis avec un bon saké, je connais un restaurant nickel pour ça, il est situé sur la 29ème, vous m'en direz des nouvelles"

Le gentleman tend alors la main à l'anglaise, pour l'aider à se relever. Elle regarde rapidement la main, et détourne légèrement le regard.

- "Ne recomm…"

Puis elle s'interrompt et saisis finalement la main du gentleman….

_________________
WFA:

Promos No Way Out 2015 - Page 2 No_ma_10
Revenir en haut Aller en bas
JGabriel68
Hall Of Famer
JGabriel68

Messages : 4907
Age : 27
Localisation : Atlanta, GA

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyVen 13 Mar - 1:11

Promo David "THE KING" Hart Smith


 

Bonsoir à tous et à toutes, et bienvenue pour ce nouvel épisode de WFA Smackdown, dernier show avant No Way Out ! Ce dimanche, les plus grandes superstars vont en découdre, afin de remporter une place pour le show des shows, afin de se permettre de rêver de fouler le ring de Wrestlemania V !
 
La carte du PPV est en place, ce soir ne devrait donc être qu’une simple répétition, en présence des principaux protagonistes du moment. Nous aurons un match de championnat pour les ceintures par équipe, un match de qualification pour l’une des Eliminations Chamber, et enfin un main-event de folie ! Mais avant cela, un homme nous attend au centre du ring, micro en main, pour ouvrir l’émission. Il s’agit du Roi de la WFA, David Hart Smith !
 
Le Canadien est diffusé sur l’écran géant de l’aréna, et celui-ci est accueilli chaleureusement par la foule présente en nombre ce soir.
 
-Ce dimanche, je v…
 
 Il s’apprête à prendre la parole, quand un chant « D.H Smith » embrase les gradins. David retire le micro de ses lèvres, et profite de ce moment. Il regarde tout autour de lui, le public étant acquis à sa cause. Il les remercie par un léger sourire et une main levée à leur intention. On sent le Roi très concentré ce soir.
 
- Je vous remercie. Je disais, ce dimanche, je vais enfin avoir l’opportunité de ramener l’ordre à la WFA. Après des semaines de rébellion, à lutter et à se défaire des assauts du GANG, Randy Orton à enfin accepter mon challenge…
 
Il marque une pause, avant de reprendre.
 
- Cette faction qui sème la terreur, a amené la corruption, et qui avec l’aide de dirigeants véreux contrôlent et verrouillent l’ensemble de la fédération, tout cela va bientôt prendre fin ! Et c’est une promesse ! Nous avons mis du temps à former une coalition, à nous réunir pour faire face à cet ennemi commun, mais aujourd’hui, il semble que plus personne ne souhaite d’eux au sein de nos shows. Mais chaque révolution a besoin de son leader… D’une personne capable de rassembler les hommes, et de les unifier temporairement dans le but d’atteindre un objectif commun. Je vous ai dit que j’étais indigne d’être nommé Roi ? C’est exact. Je n’ai rien prouvé encore. Je me dois d’être digne de l’honneur que vous me faites, et c’est pour cela que j’ai décidé de me jeter corps et âme dans la bataille. C’est pour cela que semaine après semaine, j’ai traqué Orton, afin de ne plus lui laisser le choix. Je l’ai mis à ses responsabilités. Le temps du tyran arrive à son terme. A No Way Out, je couperai la tête de l’hydre. Qu’importe si derrière il en repousse deux, couper la sienne me fera le plus grand bien !
 
La foule, invectivée par ces dernières paroles, lance des louanges à son héros retrouvé. Et DH qui en rajoute une couche, en haranguant la foule.
 
- Je fais le serment que le GANG ne sera bientôt plus qu’une triste page de l’histoire de la WFA. Leur temps est révolu ! Ce dimanche, lorsque l’arbitre comptera 3 après que j’aurai rompu le coup de mon adversaire, ce ne sera que l’application de la just…
- Wow, wow, wow ! Tout doux, mon Roi !
 
Des hués et des sifflets viennent briser l’euphorie de l’aréna. Le visage du patron du GANG vient tout juste d’apparaître à l’écran. Oh mon dieu, ce show s’annonce d’ores et déjà dantesque, et dire que No Way Out se tiendra ce dimanche !
Promos No Way Out 2015 - Page 2 276728RandyOrtonInterview16
 

- Je n’ai accepté ton challenge, que parce que tu m’as poussé à bout… Retiens bien que ce dimanche, il n’y aura plus qu’un homme debout à la fin, certes. Mais cet homme, un vrai, ce sera un ancien champion du monde poids-lourd, un homme qui a envoyé l’Undertaker à la retraite, un homme qui aujourd’hui tient la WFA dans le creux de sa main… Cet homme, ce sera moi !
 
Le public ne semble pas être de cet avis, et scande des « You suck » à l’intention de Randy Orton. Celui-ci, bien que muni du retour son dans sa loge en backstage, n’en a que faire. Il enchaîne :
 
- Tu voulais de l’honneur, David ? Tu fais l’ouverture de MON émission. Tu t’acharnes à vouloir stopper la progression de MON Gang ? Très bien. Mais j’espère que tu es prêt ! Car tu vas combattre. Et pas plus tard que tout de suite ! Et tu ne combattras pas n’importe qui, non. Toi, et ces idiots, vous voulez manger du GANG ? Vous allez être servi. Mais telle la foudre, vous ne le verrez pas s’abattre sur vous. Oh, une dernière chose, ce match sera sans disqualifications !
 
 

Le thème song du GANG retentit dans l’aréna, sous la traditionnelle heat des fans du WFA Universe. Randy Orton n’a pas annoncé le nom de l’adversaire de DH Smith, mais qu’importe, celui-ci a retiré son t-shirt, et attend de pied ferme sur le ring. Il est prêt à en découdre, cela se lit sur son visage. Il est prêt à détruire le GANG pièces après pièces, et il ne s’attendait pas à ce qu’on lui en offre l’occasion ce soir. Mais contre qui ? D’ailleurs, après plusieurs secondes, personne n’a encore répondu à l’appel… OH !! La caméra occupée à filmer la scène n’a pas diffusé l’image sur le ring. DH Smith est attaqué par deux hommes en costume, venu des travées du stade ! Le Roi est au sol, et doit faire face à une pluie de coups de pieds des deux nouveaux venus. Ces derniers s’acharnent sur le Canadien, qui tente de se réfugier dans le coin du ring.  Les deux hommes rejoignent alors le centre du ring, et le caméraman propose alors un gros plan. OH ! CE SONT J&J, LA SECURITE DU GANG ! Voilà donc l’apéritif proposé au Roi, avant son affrontement contre le grand patron ce dimanche. Pas forcément la crème de la crème en terme de catch, Jamie Noble et Joey Mercury ont l’avantage d’être à deux… Ce sera donc un NO DISQUALIFICATION HANDICAP MATCH pour ouvrir ce show !!!
 
Un arbitre accoure depuis les coulisses, et se précipite sur le ring. Il fait sonner anecdotiquement la cloche qui indique le début du combat, alors que J&J ont déjà repris l’assaut. Le public conspue ce début de match, et la nouvelle entreprise du GANG afin de déstabiliser DH Smith en vue de son match capital ce dimanche, tandis que ce dernier est en grande difficulté sur le ring. Malmené par ses deux adversaires, le Canadien arrive à repousser Mercury à l’aide d’une droite puissante, et s’attaque donc à Jamie Noble. Gabarit nettement plus petit, DH parvient à prendre le dessus, et à coincer le membre de la Sécurité dans le coin du ring. Il enchaîne plusieurs Turnbuckle thrust, avant que Mercury ne revienne dans la partie, et frappant DH directement dans les côtes. Celui-ci le souffle coupé, est forcé de stopper son attaque sur Noble. Mercury s’est rapidement projeté dans les cordes,… mais le Roi l’accueille avec une terrible Clotheline !! Et si le combat tournait court ? C’est en tout cas l’espoir de Smith, qui se couche sur son adversaire. L’arbitre commence le compte, 1… 2… Oh non, Noble vient de casser le tombé. C’est là que va résider toute la difficulté du combat pour le Canadien, arriver à isoler un adversaire avant que son partenaire ne rapplique. Se sortir d’un tel traquenard relèvera d’une prouesse dont le King est évidemment capable, mais pas sûr que ce soit la préparation idéale avant d’affronter le Legend Killer dans quelques jours. Encore un coup diabolique du GANG.
 
L’action a repris, mais le temps d’action de Smith semble déjà appartenir au passé. Désormais, J&J déroulent un arsenal de prise à deux sur le King, qui ne peut que subir de manière impuissante. Pendant que l’un ceinture les bras dans le dos du Canadien, l’autre envoi pleuvoir des droites en plein dans son visage. Ils décident de la projeter dans les cordes… pour mieux l’accueillir avec une Double Clotheline ! Noble tente de conclure, mais DH se dégage ! La foule conspue les deux hommes qui, n’obtenant jamais de spotlight dans un show TV, en profitent allègrement. Mais bon dieu, pourquoi personne n’intervient pour mettre un terme à ce match, ou au moins rééquilibrer les débats ? Pendant ce temps-là, Smith se relève en se tenant l’arrière de la nuque. Il s’appuie aux cordes, tentant de retrouver ses esprits, mais ne voient pas ses deux adversaires courir sur lui, et le faire passer par-dessus la troisième corde ! Le King est désormais mal en point, tandis que J&J le rejoignent à l’extérieur du ring. Mercury le saisit à l’arrière de la tête, pour l’envoyer cogner la balustrade. Encore, et encore ! Noble attaque à son tour, avec un coup de pied directement dans l’abdomen. Et il en enchaîne, deux, trois ! Smith n’en peut plus, alors que ses adversaires toisent la foule. Noble, en confiance, revient pour frapper le King, mais celui-ci contre avec un Headbutt, et un autre afin de le faire reculer. Mercury vient à la rescousse, mais se faire cueillir par un STO de DH Smith !! Il aperçoit Noble qui titube, il décide alors de fondre sur lui, et de lui sauter dessus pour un Lou Thesz press ! Mais plutôt que de tenter le tombé, le Roi semble chercher un peu de répit en remontant la rampe. S’aidant de la barricade, DH reçoit les encouragements des fans du premier rang, qui lui tapent sur l’épaule en criant son nom. Le soutien de la foule, peut-être le second souffle dont aurait besoin DH ?
 
Après une rapide coupure publicité, les trois hommes sont désormais dans les backstages de l’aréna. Après avoir passé le rideau, ils ont commencé à se battre dans un couloir. Frappant aux portes à coups de tête, ils ont fini par en défoncé une, et sont donc arrivés dans un vestiaire. Noble a décidé de coincer DH dans les douches, mais s’est fait surprendre par un surpassement opportuniste de la part du Canadien. Le membre de la Sécurité s’est littéralement éclaté le dos sur le carrelage au sol, l’arbitre ayant eu mal pour lui. DH a alors tenté le tombé, cassé une nouvelle fois par Mercury. Les deux hommes ont alors décidé de partir se battre sur d’autres fronts, Mercury ayant d’abord déclenché le jet de douche, histoire de réveiller Noble pour plus tard. Smith et Mercuy sont désormais dans un hall, où l’on trouve des stands de restauration, mais aussi de merchandising. De nombreux fans sont présents, bloqués par des membres de la sécurité standard. Cela ne les empêche pas de scander des « Holy Shit » pour manifester leur joie de voir un match d’une telle intensité. Finalement la place est évacuée, Smith contrant un assaut de Mercury avec un Spinebuster directement à travers une table. DH, qui a repris l’ascendant dans le match désormais en 1 vs 1, se prend un temps de repos. Il relève son adversaire, l’attrape par la taille, et… BELLY TO BELLY SUPLEX DANS LE STAND A PIZZA !! Oh mon dieu, quel choc violent. La marguerita a volée de son carton, pour s’écraser au sol, quel gâchis vraiment. Smith se couche pour faire le tombé, 1… 2… Et nouveau sauvetage de la part de Noble ! Celui-ci arrivé en sautillant à cloche pied (NDLR : il s’est sûrement viandé le carrelage une nouvelle fois dans la douche, en glissant) s’est écroulé de tout son poids sur Smith. Les trois hommes sont au sol et rampent dans des directions différentes, pour se relever. La tension est véritablement montée d’un cran, la fatigue apparaît également. Qui sortira vainqueur de ce match ?!
 
Après une nouvelle bande annonce, cette fois pour le dernier film de Dwayne Johnson, la caméra retrouve tout son petit monde, dans un couloir menant vers la sortie de l’aréna. Alors que le public toujours assis dans la salle à les yeux rivés sur l’écran géant, les trois hommes en compagnie de leur arbitre attitré semblent quitté le show dès l’opener. Ils traversent un couloir, puis un autre, et encore un suivant, non sans à chaque fois s’échanger des amabilités pugilistiques. Ca y est, ils y sont parvenus, les voici dans le dernier grand hall d’accueil. Alors que Noble est accroché aux épaules de Smith pour tenter de le faire chuter, le Roi continue de distribuer des mandales dans la face de Mercury. On se croirait dans un remake grandeur nature d’Oggy et les cafards. Finalement, DH se débarrasse de Noble en laissant se laissant tomber sur les fesses, exécutant un Jawbreaker, avant de se relever et de courir placer un BigBoot dans la face de Mercury. Ce dernier finit sa chute dans l’escalator, qui l’emmène alors lentement à l’étage inférieur. Smith le suit, prenant le temps de respirer, accoudé à la rampe automatique. Arrivé en bas, DH semble cette fois déterminer à conclure. Il relève Mercury, le traîner sur quelques mètres, et se positionne ensuite face à un bureau d’accueil assez massif. DH place la tête de son adversaire entre ses jambes, et… oh mon dieu ! D’une Powerbomb monstrueuse, il éclate Mercury à travers le bois qui a explosé sous l’impact. L’arbitre semble prêt à démarrer le compte final, mais un cri résonnant derrière eux se fait entendre. Noble accoure comme il le peut encore en hurlant, le fameux chant du cygne sans doute, et fonce sur Smith. Oh non ! Le pauvre Jamie est stoppé par un simple coup de pied dans l’abdomen de Smith. Celui-ci ne peut s’empêcher, malgré la fatigue, d’afficher un rictus dans la scène était cocasse. Il charge Noble sur ses épaules, et… il applique son RUNNING POWERSLAM ! Il a provoqué la chute en plein sur la dépouille de Mercury, toujours au sol, histoire de faire le tombé sur les deux hommes simultanément. Ca y est, l’arbitre tape au sol, 1… 2…
 
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
HeelManiac
Champion
HeelManiac

Messages : 2637
Age : 31
Localisation : Chez ta soeur.
Humeur : Heelesque

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyVen 13 Mar - 8:35

DH Smith > Kevin Steen
Revenir en haut Aller en bas
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyVen 13 Mar - 10:03

HeelManiac a écrit:
DH Smith > Kevin Steen

C'est osé, mais un peu léger pour une promo de John Morrison Neutral
Revenir en haut Aller en bas
MrCoffeeInTheBank
Champion
MrCoffeeInTheBank

Messages : 1594
Age : 33
Humeur : caféiné

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyVen 13 Mar - 19:12

PROLOGUE



-Bonjour Madame, je suis Valérie, je viens d'arriver.
-Ah! C'est toi la bleue? Moi, c'est Patricia, mais tout le monde m'appelle Pat'. Et tutoie-moi s'il te plait, tu vas me filer quarante piges en plus de mes cinquante, haha!
-Haha! Vous al… tu vas me faire découvrir mon espace de travail?
-Allez, c'est parti! Mais avant je t'offre un café! Bienvenue en enfer!

La sympathique Pat' tendit un café chaud et dégueulasse à sa jeune collègue. Cette dernière, pour son premier jour, fit bien attention à ne pas salir son uniforme, tandis que la plus âgée des deux, moins inquiète sur ta tenue, en renversa sur sa chemise sans y faire attention.

-Allez, suis-moi, je vais te montrer les dernières arrivées, qui sont là pour quelques temps. Aujourd'hui, c'est mon tour, enfin NOTRE tour! Tu verras, certaines sont sympas, mais d'autres… souvent j'ai la matraque qui me démange.

Les deux gardiennes de prison marchèrent dans les couloirs de la prison, jusqu'à arriver devant certaines cellules. Elles croisèrent certaines homologues, et on introduisa Valérie. Enfin, elles arrivent devant la partie de la prison. En passant devant les portes, les prisonnières ne mouftèrent pas, et certaines firent peur à la bleue.

-Ici, c'est Béa, elle est là pour possession de stup'.
-Yo!, fit la taularde.
-Là, c'est Renée, on l'accuse de meurtre, elle est là pour 24 heures.
-J'suis innoncente!
-Ta gueule!

Mais ces drôles de présentations, Valérie ne les écouta pas. Elle entendait non loin de là des paroles venant d'une cellule au fond du couloir. Elle suiva Pat' sans y prêter plus attention. Les paroles se précisèrent. Au début, elle pensait à une prière, mais elle était étonnée d'entendre comme des injures. Petit à petit, Pat' et elle se rapprochèrent de la cage. Val' y vit un petit bout de jeune femme blonde en train de faire des pompes, sans se préoccuper de la présence des gardiennes.
Valérie était surprise par la décoration de sa cellule. L'ensemble des murs étaient tapissés de posters et de photos d'une femme mate de peau, aux cheveux bruns et plus en forme que la petite blonde. Sur toutes les représentations, badigeonnés de peinture, ses cheveux étaient déchirées, en partie ou totalement. Cette dernière était en train de réaliser des séries d'abdos devant le plus grand poster de la cellule, en insultant la personne quand elle se relevait. Pat', qui attendait que la prisonnière finît ses pompes, brisa le silence.

-Et voici, hem….
-Salope… Pétasse…
-Euh…
-Sale pute…
-Candice?
-Hmm?

Ladite Candice accorda à peine un coin du regard aux deux gardiennes. Valérie était fascinée par cette personne sans qu'elle ne sût pourquoi.

-Voici Candice, une catcheuse qui… qui… qui a fait quoi au juste?
-Dégradations de matériels et agression, dit la blonde en reprenant son entrainement.
-Ah ouais voilà! Elle reste un peu de temps à l'ombre, et sort dans dix jours. Ne fais pas attention à sa déco. En général, on refuse des trucs du genre, mais ça vient de l'ordre de l'inspecteur qui l'a foutue en taule. Putain, on a vraiment l'impression que tu vas tuer quelqu'un.
-Mais je vais la tuer! Dit-elle en se levant d'un bond. Je vais tuer cette petite connasse, cette princesse de mes deux! Elle m'humilie, me bat selon ses règles de merde, et en plus me coupe une mèche de cheveux, cette cinglée! Parole, je vais lui faire une coupe façon meuf à la Libération quand je sortirai! Elle a ma mèche verte, je vais m'offrir son scalp!
-Ca tombe bien! Tu vas pouvoir l'avoir dès maintenant!

Une voix féminine s'entend du bout du couloir. Des talons s'entrechoquent avec le carrelage, et une femme à l'allure conquérante apparaît devant les yeux de Candice Lerae. Les deux gardiennes n'osèrent parler, reconnaissant la femme sur les affiches.

-TOI?!
-Moi!
-Fais-moi libérer et je te jure que tu peux dire adieu à tes cheveux!
-Calme-toi Joe! Lucky Mickie est là pour te libérer, figure-toi!, dit-elle avec un grand sourire.

Candice Lerae se calma aussitôt, en gardant difficilement son calme. La libérer? Malgré le pot de peinture? Parlait-elle sérieusement?

-Hmm… Excusez-moi, madame, dit poliment Pat', mais ce n'est pas l'heure des visites et même pour vous ballader ici, il faut être accompagné.
-Oh mais je le suis! C'est juste que mon ex est un peu à la bourre.

Sur ces mots, la porte coupe-feu du bout du couloir s'ouvra et deux policiers y entrèrent en même temps que l'inspecteur Bobby Roode.

-Elle dit vrai. Libérez la prisonnière Candice Lerae!, ordonna-t-il aux deux flics quand il arriva à destination.
-QUOI?! Inspecteur! Dites-moi que ce n'est pas vrai! Cette connasse paie pour moi?
-Eh oui! Merci mon cher ex-petit copain qui est toujours dans mon petit coeur!
-Garde tes sentiments pour toi, grognasse, et fiche-moi la paix. Je suis désolé, Candice, mais elle a payé ta caution et de toute, des ordres viennent de très en haut.

Encore éberluée par l'annonce, Candice marcha dans le couloir. L'une de ses pires ennemies venait de payer pour sa libération. Mais pourquoi? Et la promesse de Bobby Roode? Méfiante, la petite blonde resta sur ses réserves, tandis que la brune marcha vers la sortie.
Avant de partir, Candice sentit une main sur son épaule. C'était celle de Bobby Roode qui souffla de bien maigres excuses.

-Tu viens, Candice? Je te ramène! On a une réunion d'équipe à la WFA!

Lerae n'en revenait pas. Il s'agit maintenant d'être méfiante. Quand elle partit, Roode se retourna vers les deux gardiennes et dit dans un soupir: «Par moment, je me dis que je fais un métier de merde».



Promo de Mickie James



La voiture de Mickie arriva devant les bureaux de la WFA. La blonde Candice sortit en premier, en remerciant le chauffeur, ce que ne fit pas Mickie. Lerae avait brisé par moment le silence assourdissant entre les deux femmes, malgré les sourires hypocrites de James, pour demander les raisons de sa libération, d'où venait l'argent de sa caution, et surtout quelles seront les sanctions de la WFA la concernant? Mickie James avait l'art de répondre de manière très sinueuse, au point de laisser la blonde jamais réellement satisfaite des réponses. «Mais le principal, dit Mickie, c'est que tu sois libre non?»

Ce n'était pas le principal. La véritable GM des Knock-Outs était passé maitre dans l'art du machiavélisme. Si elle, soit le GANG, a décidé de la libérer, c'est qu'il y avait anguille sous roche. Elle sut juste que Chris Masters, après s'être concerté avec le GANG, a décidé de retirer sa plainte. Toujours ça de pris.


Pendant ce temps, dans une salle au quatrième étage des bureaux de la WFA, Mimi Dashwood, AJ Lee, Alicia Fox et Christina Von Eerie attendèrent sagement. Du moins, c'est ce que pensait sans trop y croire Mickie. En fait, tout ce beau monde avait du mal à contrôler AJ et Alicia, finalement éloignées de plusieurs bons mètres l'un de l'autre. La perspective de se retrouver dans un ring, à la loyale, les a calmées.

-N'empêche, dit AJ Lee, je me demande bien ce que fout notre chère General Manager! Une demi-heure qu'on l'attend.
-Là, je suis bien d'accord avec toi, fausse déesse. Putaiiiiiiiin! J'me fais chier!
-Oh! Tu as dit un gros mot, dit la toujours souritnte Mimi en tenant son pot à juron.
-T'es sérieuse?, s'étonna Fox.. Oh et puis, tiens, finit-elle en laissant tomber un dollar.

C'est alors que la championne des KO, Britani Knight, entra en sueur. Sa tenue de jogging et son debardeur usée contrastaient avec la tenue un soit peu plus stricte de ses homologues.

-Toi, t'as encore raté le bus, sourit AJ.
-Je m'y ferai jamais… Mais hé! Au moins, j'ai couru trois quarts d'heure! Ca m'a défoulé et c'est bon pour mes cuisses et mon cardio, dit la championne en reprenant son souffle. Elle n'est pas encore arrivée l'autre? Bon ça va al…
-«L'autre» vient juste d'arriver!

Britani se retint de ne pas jurer, autant pour le bocal à juron que pour éviter de perdre encore plus la face.

-Je suis désolée…
-Pour ton retard aussi?
-Ouais…
-Allez assis-toi! Tu dois être épuisée après l'avoir raté, ce fichu bus! Je ne sais pas comment tu fais! Tu as beaucoup de courage…

Cette annonce illumina le visage de Britani. Enfin sa Némésis lui fait un compli…

-Ah non, c'est vrai, tu n'as pas le choix!

Britani ravala sa fierté. Assise entre ses amies, Mimi qui lui souritit et AJ qui, d'un coup de coude lui souffla «Pense à Brian!» et la championne allait déjà mieux. De plus, Mickie ne lui avait imposée aucune punition pour son retard ou son «autre»? Tiens...
Mais soudain, entra, sous la stupéfaction des autres divas, l'ex-taularde Candice Lerae.

-Quoi?, s'étonna faussement Mickie, vous croyez qu'en tant que gérante des divas, j'allais laisser l'une de ses membres les plus importantes croupir en prison? Ca se serait passé ainsi avec d'autres General Managers, mais pas avec le GANG!

Candice entra sans rien dire, aussi surprise d'être là que ses homologues de la voir. Toutes assises et après que tous les murmures se soient éteints, Mickie prit la parole.

-Bien, si vous êtes toutes ici, c'est pour vous parler des plans des Divas que j'ai pour Wrestlemania. Comme vous le savez, à No Way Out, il y aura peut-être une nouvelle championne.

Britani leva les yeux au Ciel. Comme s'il pouvait en être autrement…

-Mais également un match triple threat. Ce sera pour déterminer la challengeuse numéro 1.

Lerae, Fox et AJ n'en revinrent pas! Si l'une d'entre elles gagnent le match, elle aura une chance pour le titre à Wrestlemania!

-Mais, je me suis dit que ce serait injuste pour celles qui n'y participent pas. Wrestlemania est la chance d'une vie, et le moindre match est déjà un honneur en soi! Et en tant que General Manager, je ne souhaite pas que l'une de mes protégées ne catchent pas ce jour-là. Sans oublier le fait que vous avez toutes accompli une immense année et que je souhaite vous féliciter. Toi, Christina, je sais que tu as de grandes choses à montrer, et quoi de mieux que Wrestlemania pour le faire! Ton premier PPV en plus! Et toi, Alicia, la reine du hardcore, qui mérite totalement d'en faire partie. Candice, malgré ton sale caractère, je reconnais en toi une grande catcheuse. AJ Lee, tu n'as pas fait une grosse année, mais je suis sure que le public de smarts veut te voir à Wrestlemania! Mimi Dashwood, toi et ton air innocent, ta victoire au Queen of the Cage, ton fair-play, la cause écologique que tu défends hardemment… Je veux te voir à Mania. Et enfin notre championne! Notre trois fois championne! Même si tu me trouves dure envers toi, je sais voir ton talent et je veux que tu brilles à Mania!

Britani remercia à son tour Mickie du bout des lèvres. Ce fut cette fois l'ensemble de l'assemblée qui en tombèrent des nues. Sachant que Mickie a déjà pensé à la manière dont elle va remporter la ceinture, cela voulait dire qu'elle accepte d'affronter cinq autres catcheuses à qui elle a fait les pires crasses.

-En clair, chacune d'entre nous aura une occasion pour le titre au Grandest Stage of All Them dans un match à plusieurs! Cependant, j'aimerais être sûre que vous êtes digne de ce show. Au cours des semaines à venir, je vous verrai à l'entrainement, dans vos matches, vos relations avec vos fans. Si vous vous montrez à la hauteur, vous en êtes. J'hésite entre un scramble match ou un seven-women pack match, ou encore un match à éliminations, mais ce n'est qu'un détail. Voilà, je suis aussi là pour vous féliciter de votre année, surtout toi Britani et même si je reconnais qu'on a commencé de la mauvaise manière, ce n'est que justice que de vous offrir ce match. Que la meilleure gagne! Avez-vous des questions?

Toutes les filles se montrètent folles de joie! Quelle annonce de la part de la GM, pourtant peu ouverte à de telles offres. Cependant, une seule main se leva: celle de la championne.

-Oui, Britani?
-Vous jouez à quoi là? D'habitude, vous êtes une peau de vache, glisse-t-elle avant de glisser un billet dans le bocal à jurons. Et là, vous jouez la gentille GM? Je suis sceptique. Qui ne nous dit pas que vous allez l'annuler au dernier moment? Dans quel plan nous entrainez-vous?
-Britani, dit Mickie avec calme, que tu n'apprécies pas mes décisions, je peux l'accepter. Mais ose dire à tes camarades, les yeux dans les yeux, qu'elle ne mérite pas ce match. Vas-y.
-Je n'ai pas dit ça mais…
-En tant que General Manager des Divas, je vous observe toutes, et à part quelques débordements, je suis très fière de vous et je n'arrive pas à choisir. Un match à plusieurs à Mania sera une vitrine pour nos talents, et je parie que notre match sera meilleur que ceux des hommes. Libre à toi de ne pas me croire, Britani. Tu me remercieras plus tard.

Encore sceptique malgré la réponse de sa cheftaine, Britani se tut pourtant. Après avoir confirmé le triple threat match de ce dimanche, Mickie libéra les divas, qui se mirent à parler entre elles de ce fameux match, Alicia avec Candice et Christina et AJ Lee à sa championne et amie. Mimi ferma la marche, car elle éprouvait de grandes difficultés à marcher avec le bocal sur ses frêles bras, bocal qui devenait de plus en plus lourd de métal et de liasses de billets chaque jour. Elle se mit en route avec son plus beau sourire, rayonnante de vie et d'optimisme dans la vie lorsque soudain Mickie s'interposa sur son chemin, lui souritnt également.

-Et bien, il me paraît bien lourd, ce bocal!
-Oui, mais mes copines ont diminué leurs injures! Même Georges!
-Georges? Le majordome de Britani? Il jure?
-Oh oui! Beaucoup en privé!
-Je ne pensais pas!Et dis-moi, à quoi cet argent va servir?
-On va en vacances et se payer un voyage avec Britani et AJ!
-Quelle bonne idée! Tu as une idée où vous allez?

Mimi fit attention à ce que les autres divas soient loin et murmura à la GM.

-On va partir nettoyer les plages du Nord de l'Europe après le passage des touristes! Gaïa est triste, elles sont si sales.
-Quelle excellente idée de vacances!
-Oh oui! La nature sera tellement belle après notre passage!
-Et combien manque-t-il pour ces vacances?

Soudain, le visage de la si pétillante hippie s'assombrit.

-Beaucoup malheureusement. Environ 4000 dollars. Nous allons devoir y aller de notre poche.

Mais ses yeux pétillèrent de nouveau lorsqu'elle vit Mickie prendre son chéquier.

-Mais que faites-vous?!
-Et bien, je participe financièrement à ce voyage!
-Mais pourquoi? Et vous ne partez pas avec nous!

Le mot était parti, et Mimi mit sa main devant sa bouche, ses yeux implorant le pardon.

-Je le sais bien, Mimi, rigola Mickie. Mais je trouve que c'est une belle mission pour notre mère la Terre. J'aimerais venir mais je suis très occupée. Alors laisse-moi t'aider.
-N… non! C'est un bocal à jurons! Et vous n'avez pas dit de jurons! C'est un dollar le juron.
-Mimi, je ne vais pas dire 4000 gros mots…
-Si! Si! C'est la règle!
-Ecoute, pour moi, je vais augmenter les tarifs, dit Mickie après un moment de réflexion.
-Mais ce…
-Silence! On va dire 1000 dollars le gros mot pour la General Manager. Après tout, je dois faire attention.

Les yeux de l'Australienne s'écarquillèrent. Bouche bée, elle put laisser Mickie parler.

-Britani n'est qu'une petite conne prétentieuse, une gouine coincée du cul, une putain d'Anglaise salope qui se fait protéger par ce gros couillon de Georges.
-Ca… ça fait 6 gros mots.
-Alors voilà un chèque de 6000 dollars.
-On… on m'a dit qu'il ne fallait pas vous faire confiance, Madame James.
-Tu ne préfères pas les paroles aux actes? Regarde, je fais plus pour Gaïa que ta si gentille amie Britani, dit-elle en insérant le chèque dûment rempli dans le bocal.

La membre de l'EoC, un peu perdue, balbutia quelques remerciements sincères.

-Allez pars maintenant, et dis à Cristina et à Britani de venir dès le début du PPV. Et toi aussi d'ailleurs. J'ai réussi à avoir un segment pour les Knock-Outs! N'est-ce pas génial?

Le sourire de Mimi Dashwood illumina son innocent visage. Elle et ses amies allaient pouvoir partir les plages du Nord de l'Europe! En plus, elle sera dans le PPV!

-Madame James, je...
-Mickie.
-Mickie, je ne sais comment vous remercier! Si je n'avais pas ce bocal dans les mains, je vous serrerai dans mes bras.
-Je suis ravie que ça te plaise!

Mimi partit en sautillant gaiement. Une fois franchie le seuil de la porte, la GM l'interpella.

-Mimi?
-Oui?
-Vous comptez comment en Europe?
-À la belle étoile avec nos tentes, pourquoi?

L'espionne fit la moue.

-Ce n'est pas très sûr de le faire pour de jeunes femmes comme vous. En tant que votre General Manager, je dois veiller à votre sécurité même en dehors de ces locaux.
-C'est gentil mais…
-Non, non. Je connais plusieurs excellents hôtels 100% écologiques dans ce coin-là. Certains sont construits dans les arbres, d'autres sont en glace… Tu verras, c'est très bien! C'est pour ça que je vais au PPV rajouter 6000 dollars de plus, pour votre sécurité, dans le bocal à jurons.

La mâchoire de Mimi se décrocha.

-Mais…
-Plus un mot, Mimi! Je fais ça pour votre bien. Pas la peine de me rappeler, je m'en souviendrai. Un coup de fil à ma banque et c'est réglé. Laisse-moi maintenant.

L'Australienne partit, le visage radieux.


*

**


-MA QUE PPV! QUE MATCH ENTRE CES DEUX EQUIPES!
-Vous avez raison, Santino! Et même si je n'aime guère cette décision arbitrale, nous avons eu un grand match entre ces deux tag teams qui ne demandent qu'à se faire couronner!
-Cette décision arbitrale était tout ce qu'il y a de plus juste, Jim! Même si Erick Rowan a une fâcheuse tendance à me balancer son micro à la figure, je n'aimerais que ce soit les deux bouffons super-zéros qui aient une nouvelle chance pour les ceintures!
-En tout cas, cette double décompte à l'extérieur n'arrange aucune des deux équipes. On verra cela plus tard. En attendant, voici la première ceinture à être défendue: le match pour le TV title!


La télévision dans le couloir diffusa le match entre Mr. Anderson et Zack Ryder, attirant le regard de quelques techniciens et catcheurs. Une jeune femme passa non loin d'eux, en reprenant son souffle après une longue course. Habituée de l'exercice, Britani Knight réussit à louper encore son bus et à arriver en retard, le soir de No Way Out. Elle n'avait vraiment pas l'habitude de prendre ce transport où se réunissait la populace pauvre, inculte et méphitique de WFA-City. La Britannique n'aimait guère se mêler à ce type d'individus. En rentrant dans les vestiaires vides, elle se demanda ce que Mickie pouvait mijoter à payer ses vacances ou à libérer Candice Lerae. Après tout, si cette petite conne de blondasse s'était foutu en taule, Mickie aurait tout fait pour qu'elle y reste. Alors, pourquoi la libérer?
Pendant qu'elle se perdait dans ses pensées et qu'elle se changea, l'assistante de la General Manager, Stacy Keibler, arriva dans le dos de la championne avec un paquet dans ses mains.

-Salut Britani.
-Oh mince tu m'as fait sursauter! Ca va, Stacy?

Ca n'allait pas. D'habitude, si sexy et si rayonnante, Stacy n'était plus que l'ombre d'elle-même, preuve de la dureté de son travail. Sans maquillage, les traits fatigués, les cheveux rapidement attachés, avec une tenue sans charme. La question de Knight avait des airs d'ironie, si on ne connaissait pas la championne.

-Ouais, ouais, ça va, mentit mollement Stacy, qui n'aimait guère parler d'elle. Encore en retard?
-Ne dis rien à Mickie, je t'en supplie!
-Rassure-toi, je ne dirai rien, répondit Keibler avec un clin d'oeil. Quand vas-tu te décider à t'acheter une voiture?
-Je ne sais pas conduire, c'est Georges qui me conduit en général.
-Et Georges ne peut pas le faire?
-Il est occupé à tenter de trouver des trucs sur Mickie James.
-Et?
-Toujours rien. Elle est forte.

L'assistante, malgré sa situation difficile, tenait à garder son sérieux quand elle s'adressa à l'une de ses subordonnées. Après tout, elle a encore un poste à responsabilité.

-Tu as l'air épuisée, dit la championne. Des vacances te feraient du bien. Ou un nouveau poste! Mais tu ne peux pas rester comme ça!
-Mickie vient de doubler mon salaire. Sans condition.
-Quoi?!
-Moi aussi, ça me surprend, elle me l'a annoncé il y a quelques jours. Alors, OK, il y a beaucoup de stress et de boulot, mais ça en vaut la peine, sourit Stacy. Je vais avoir une chouette retraite!
-Si… si tu le dis, tu fais comme tu le sens, sourit à son tour Britani en se déshabillant.

Voir Britani dénudée et sans gêne devant une responsable étonna Stacy, mais cela lui permit de se rappeler de la réelle raison de sa présence.

-Oh tiens au fait, je viens de la part de Mickie. Elle m'a demandé que tu portes cela pour ce soir.

L'assistante tendit le paquet à l'Anglaise. La championne sentit le piège arrivée et, en tenue d'Eve, secoua le paquet à son oreille.

-C'est quoi? Une bombe? De la nitroglycérine? Du C4? Un animal dangereux?
-Haha!
-Oh non, je sais! Une lettre de renvoi avec effet immédiat!
-Je ne sais pas, pour être honnête. Elle me l'a confié tel quel.
-Si c'est une tenue, la connaissant, c'est une tenue d'esclave SM! Elle a dû être toute émoustillée quand elle a vu Fifty Shades of Grey!
-Hihi! Ou alors, c'est du rien! Il y a juste des talons de poupouffe, des menottes pour les poignets et les chevilles et une laisse!
-Ou une nuisette!
-Transparente!
-Ou alors une tenue d'écolière britannique! Elle a retrouvé mon uniforme de quand j'avais 15 ans!
-PG-ERA Style!

Les deux femmes rigolèrent de bon coeur en ces temps de domination du GANG.

-Allez, je te laisse, j'ai encore du travail. Les autres filles sont parties s'entrainer et il y a un segment juste après dans le ring. Dépêche-toi!
-Ca marche, Stacy. À plus tard!

Une fois l'assistante partie, Britani déballa le paquet et, surprise par son contenu, laissa sortir un «putain de merde» de stupéfaction. Par réflexe, elle mit deux dollars dans le casier de Mimi Dashwood.


*

**


«This contest is a triple threat match! Ladies and Gentlemen, please welcome the knocks-out! Making first her way to the ring, from Ponte Vedra Beach, Florida, weighed at 128 pounds, she is the Hardcore Goddess, ALICIAAAAAA FOX!»



La foule la siffla, alors que la diva descendit tranquillement la voie venant au ring. Mais elle s'arrêta devant et fouilla sous le ring en vue d'y préparer le triple threat, bien sûr sans disqualification.

«And her opponent, from Union City, New Jersey, weighed at 107 pounds, she is the Geek Goddess, AJ LEEEEEEEE!»



L'espiègle diva descendit du ring en tapant les mains des fans qui les tendaient. Une fois en face d'Alicia, entre les cordes, l'arbitre eut un mal fou à les retenir.

«And the last opponent, from Winnipeg, Canada, weighed at 110 pounds, she is the Canadian Goddess, CANDIIIIIIIIICE LERAE!»



Déesse contre déesse contre déesse! Quel match nous allons avoir droit! Les hommes ne sont pas les seuls à se dire Dieux, il y a les femmes aussi et elles vont le montrer.
Candice fila comme une flèche dans le ring et, se tenant en garde, n'attendit que le son de la cloche pour commencer à frapper.

«RING THE BELLS, GUYS!»

-Un instant! Ce match n'aura pas lieu.

La foule se retourna et vit Mickie James sous le titantron. Ses derniers mots déclenchèrent une bronca sans précédent et la stupéfaction des ses subordonnées dans le ring.

-Ce match n'aura pas lieu, car il n'y a pas assez de divas. Et ce match sans enjeu ne sert à rien. J'ai donc décidé d'offrir à notre championne un match d'entrainement, puisqu'elle est arrivée encore en retard et qu'elle n'a eu le temps de s'entraîner.

Curieuse, la foule se tut.

-J'ai décidé de vous offrir une plus grosse mise en bouche, avant le match pour la ceinture, plus tard dans la soirée. Veuillez accueillir, sous vos applaudissements les sparring partners de votre championne, Britani Knight.

«From Sacramento, California, weighed at 123 pounds, she is the Punk Princess, CRISTINAAAA VON EERIE!»



Mickie, qui venait de faire l'annonce serra la main de la diva à la crête, et lui glissa à l'oreille «C''est ton premier PPV, bravo et profite-en». Von Eerie la remercia pour cette occasion unique et fonça dans le ring rejoindre ses camarades, sous les encouragements de la foule.

«From Melbourne, Australia, weighed at 132 pounds, she is Gaïa's Guardian, MIMIIIIIIII DASHWOOD!»



La petite blonde arriva toute sourire, et malgré le bocal à jurons qu'elle tenait, fit une accolade à la GM, qui la lui rend, avant de venir dans le ring, près d'AJ Lee, sous les hourras des spectateurs.

«And the last sparring partner, from San Diego, California, weighed at 130 pounds, she is the best assistant I've ever had, and the best diva in the 2000's, STACYYYYYYY KEIBLER!»



Le public n'en revint pas, ni les divas! Stacy Keibler! Il y a bien son titantron, mais toujours aucune Stacy à l'horiz… CA Y EST! ELLE EST LA! Pour le plus grand bonheur de la foule!
L'assistante elle-même n'en reviet pas. Elle mit longtemps à venir, surement surprise par l'annonce. La preuve, c'est qu'elle était en tailleur et talons.  Keibler demanda à Mickie tacitement si cela est sérieux. Ca l'est! L'assistante se fit aider par James pour retirer ses talons et célèbra avec la foule, profitant quelques secondes de son retour inattendu. Les divas, brisant le quatrième mur, célébrèrent avec elle.

«And finally, from Norwich, England, weighed at 121 pounds, she is your WFA Knock-Out champion, BRITANIIIIII KNIGHT!»



La foule, encore sous le charme du retour de Stacy Keibler, donna à peine plus de voix pour l'arrivée de la Britannique. Mais la surprise fut de taille et se fit entendre quand elle arriva portant la tenue de Layla! Britani Knight, ceinture sur l'épaule, avait exactement les vêtements de son ex. Toujours aussi digne, malgré le fait que son haut, fait davantage pour les formes de la Pulp Girl, eut tendance à montrer un peu plus la poitrine de la Britannique que d'habitude. La GM l'applaudit à son entrée, lui sourit, et l'invita à se rendre dans le ring pour son premier match. Serait-ce sa manière de la punir pour ses retards à répétition?
Bien que digne, Britani essaya de cacher ses seins, et fit mine de ne pas entendre les sifflets et les interpellations des abrutis qui l'encouragèrent à en dévoiler davantage. Les larmes humidifièrent ses beaux yeux bruns, et commencèrent à faire couler son mascara.
Une fois dans le ring, elle chercha le confort auprès de ses amies, alors que la General Manager et annonceuse d'un soir, reprit la parole.

-Jolie tenue, Britani, je savais que cela t'irait bien et que ça te ferait plaisir. Mais passons aux choses sérieuses. Mesdames et Messieurs, avec moi, ces sept divas dans le ring auront l'occasion de reparit comme championne des knocks-out à Wrestlemania! Et ce sera un match à élimination! Oui, même toi, Stacy.

La foule sembla être ravie de cette décision, autant que l'assistante. Les divas, elles, le savaient déjà.

-Cependant, j'aimerais m'assurer que vous êtes dignes de ce grand show. J'attends de vous que vous fassiez vos preuves, dans ce match, ici et maintenant!

Cette fois, les divas se montrèrent plus méfiantes, et s'observèrent.

-Oh bien sûr, Britani, quoiqu'il arrive, sauf faute professionnelle, tu seras à Wrestlemania. C'est pour ça que j'ai décidé de ce match. Je veux voir si le reste des divas sont capables de porter leur finisher sur toi et de t'éliminer. Ce n'est pas contre toi, mais c'est juste pour être sûre qu'elles méritent d'être championnes.

La foule fut tiraillée entre les sifflets et les encouragements envers leurs protégées pour les faire qualifier à Wrestlemania. Mickie James reprit la parole.

-Faites descendre l'Elimination Chamber.

Cette simple phrase court-circuita puis électrisa l'assemblée en un éclair. Les divas allèrent se retrouver dans la cage d'habitude utilisée par les hommes! Elles-même n'en revinrent pas quand l'ombre de la stipulation planait puis descendait sur elles.

-Les règles sont simples, s'exprima Mickie, alors que la cage s'interposa sur le ring et que l'arbitre enferma temporairement Mimi Dashwood, AJ Lee, Stacy Keibler et Candice Lerae dans des cellules selon des ordres qu'il aurait reçu. Un match où la championne ne fait rien. Chaque diva doit placer son finisher sur elle. Celle qui y parvient aura sa place à Wrestlemania. C'est aussi simple que cela. Faites sonner la cloche!

Britani Knight entra dans une colère noire. La General Manager croyait-elle seulement qu'elle allait se laisser faire? Et pensait-elle en plus que ses amies allaient la toucher?

CHAIRSHOT D'ALICIA FOX SUR LA CHAMPIONNE! La hardcore Goddess avait bien fait de prévoir ces chaises! Sous les yeux de Von Eerie, qui semblait hésiter malgré tout, l'ancienne championne n'eut pas eu l'ombre d'un doute et asséna un coup de chaise aussi cinglant que saignant! Déjà, l'Anglaise saigna et tomba raide morte! Alicia, s'inquiétant peu des sifflets et quolibets du public, déplia une autre chaise, remit debout la championne encore sonnée et porte son Scissors kick! La tête de Knight rebondit sur la chaise! Etendue à terre, sous les cris de ses amies, elle fit le tombé sans aucune difficulté. 1...2...3!

«And the first Knock-out to go to Wrestlemania, ALICIAAAAAA FOX!»

Immédiatement, l'arbitre ouvrit la porte et la Hardcore Goddess repartit en célébrant! Sans attendre son reste et devant la simplicité de la stipulation, Von Eerie relèva non sans mal la championne alors que l'une des cellules s'ouvrent. C'est celle de Candice Lerae. DOUBLE UNDERHOOK FACEBUSTER DE LA PUNK PRINCESS SUR LA CHAMPIONNE EN TITRE! 1! 2! 3! C'est fait!

«COMING TO WRESTLEMANIA: CHRISTINAAAA VON EERIE!»

En passant, Mickie James tapa dans les mains des divas qualifiées pour les féliciter. Dans le ring, Candice Lerae sembla hésiter à participer à ce jeu de massacre, et croisa le regard de la GM, qui l'encouragea à le faire. Entre-temps, une nouvelle cage s'ouvrit, celle de AJ Lee. Elle aussi semblait hésiter à porter son finisher sur son amie, mais on parle quand même d'une qualification pour un match de Mania, où le titre des KO sera en jeu. Les deux femmes se regardèrent, regardèrent Mickie James qui demanda les encouragements de la foule, ce à quoi elle répondit par une bronca, puis regardèrent le panneau Wrestlemania. Les deux divas hésitèrent, et regardèrent la championne, étendue au sol, saignant, avec sa tenue qui laisse apparaître quelques millimètres vers l'intégralité de sa poitrine. AJ soupira, aida Britani à se relever, à cacher sa poitrine, puis à la serrer fort dans ses bras, avant de se mettre à pleurer. SLICED BREAD #2 DE AJ! SUR SON AMIE! LE TOMBE QUI SUIT! C'EST FAIT! OH CANDICE LERAE EN HAUT DE SA CELLULE! DIVING MOONSAULT SUR BRITANI! 1!2!3!

«COMING TO WRESTLEMANIA FOR THE KO TITLE MATCH: CANDICE LERAE AND AJ LEE!»

Mais ces dernières n'avaient pas le coeur à célébrer. Elles repartirent tête basse, sous les sifflets du public. Les deux femmes ont perdu leurs sourires, et passèrent humiliées devant la GM, à qui elles ne firent pas de high five. Une nouvelle cellule s'ouvrit, celle de Stacy Keibler. Mimi Dashwood tenta de crier, d'encourager son amie, elle eut beau implorer toutes les déités qu'elle reconnaît, rien n'y fait. L'assistante de James eut, elle, un peu plus d'encouragements. Le nombre de fans voulant la voir à Mania était assez énorme. Elle hésita pourtant à frapper gratuitement une fille qu'elle appréciait, mais elle sut que son propre traitement pourrait être pire si elle ne faisait pas ce que sa patronne lui avait demandé de faire. Et puis, il y a l'adrénaline dans l'air, l'électricité dans la foule, la possibilité d'aller à Wrestlemania… Elle demanda le soutien du public, ce qu'elle obtint en partie, puis poussa la championne dans les cordes, avant de l'accueillir avec un SPINNING HEEL KICK! Le tombé qui suit! 1!2!3! C'est fait pour Stacy!

«COMING TO WRESTLEMANIA: THE ONLY ONE STACY KEIBLER!»

Stacy semblait être ravie de cette décision. Malgré la division du public, elle salua la foule puis, en passant devant Mickie, la remercia. La dernière cage s'ouvrit: Mimi. Elle se jeta sur son amie pour prendre état de sa santé et sembla être loin d'avoir les envies belliqueuses des autres divas.

-Mimi?, fait la GM, qui se rapproche du ring, à l'Australienne. Tu n'as pas envie d'aller à Wrestlemania? Oh pas comme ça, tu dis? Tu tiens beaucoup à ton amie, mais je sais qu'elle va très bien. Tu es sûre de ne pas avoir une chance pour le titre? Non, bon… Mais tu veux que je te paie les hôtels dont je t'ai parlée, n'est-ce pas? Tu veux toujours aller nettoyer Gaïa? Bon… Je te fais ici un chèque de 8000 dollars, c'est plus que ce que l'on avait dit, mais ça me fait plaisir. Et ce qui me ferait plaisir, ce serait de te voir à Wrestlemania. Et tu sais ce que tu dois, Mimi. Tu préfères ton amie Britani, si sèche, si cassante avec toi, ou tu préfères Gaïa.

Dashwood avait les larmes aux yeux. Quelle dilemme! Mimi hésitait encore de longues secondes, tandis que Mickie se fit ouvrir la porte de l'Elimination Chamber, et s'assit sur une chaise, passant une main sur l'épaule de l'Australienne, comme pour l'encourager.  Mimi se leva en tendant son amie à se relever, et fit face à Mickie James lui laissant un regard noir, comme jamais la hippie n'en a lancé auparavant à qui que ce soit. La GM ne moufta pas. INVERTED DDT DE MIMI SUR KNIGHT! Quelle bronca! Le tombé! 1...2...3! Mimi viet chercher son bocal à jurons.

-Et la dernière à aller à Wrestlemania, après avoir fait le tombé sur cette connasse de petite salope de merde coincée du cul qui ne sait faire que chier son monde et penser qu'à sa gueule… MIMIIIIIIII DASHWOOD.

Mimi sortit immédiatement de la cage après avoir récupéré son chèque. Sous les huées du public, on ne savait si elle enrageait intérieurement à cause de la General Manager ou d'elle-même… ou peut-être des deux.

La cage était relevée maintenant, et Mickie, sous une bronca monstrueuse, attendit patiemment que Britani Knight se relèva. En attendant, elle pianota sur son portable, joua avec le public en lui demandant d'applaudir telle ou telle catcheuse et s'adressa avec l'arbitre, très calmement, alors que l'on vit l'indignation dans les couloirs de la WFA. Au bout de plusieurs minutes, l'Anglaise se relèva avec beaucoup de difficultés, grâce aux cordes. Mickie lui tendit sa main pour qu'elle s'aide à se relever mais celle-ci l'ignora. Une fois à peu près droite sur ses jambes, Britani se cacha la poitrine, le morceau de tissu ayant quelque peu bougé pendant son match.

-Tu as été parfaite pour ton entrainement, Britani. Je te félicite. Toutes tes camarades vont aller à Wrestlemania! Même tes amies! n'est-ce pas là la promesse d'un grand match?

La championne ne répondit pas, énervée par la GM, qui vient de l'humilier encore une fois. Elle bouillonna intérieurement. Mickie garda son sang-froid, et s'adressa, toujours assise et les yeux dans les yeux, à la Britannique. Cette dernière sembla parfaitement avoir compris ce qu'il s'était passée, ne voyant aucune de ses amies. Ou plutôt ex-amies?

-Cependant, même si tu es l'une des plus grandes championnes que la WFA ait connue, je ne sais pas si tu es digne de Wrestlemania V. Mais je vais le savoir dès maintenant. À genoux.

La bronca augmenta, et Britani Knight semblait refu… accepter?! L'Anglaise à genoux devant la GM?! Elle garda toutefois un regard noir.

-Bien, et maintenant tu vas dire dans ce micro que, de nous deux, Mickie James celle qui mérite le titre des knock-outs, et que Britani Knight n'est rien comparée à elle. Nous t'écoutons.

La membre du GANG tint son micro devant la bouche de sa championne, mais aucun mot n'en sortit. Les deux femmes se regardèrent dans les yeux.

-Je n'ai rien entendu. Réessaie, redemande Mickie.

Là aussi, pas un mot ne sortit de la bouche de Britani.

-Dernière chance, Britani. Sinon, tu regarderas Wrestlemania à la télévision et on désignera une nouvelle championne. C'est toi qui voit.

Au bout de quelques secondes, s'avouant vaincue, l'Anglaise bredouilla quelques mots inaudibles.

-Quoi? Parle plus fort, Britani!
-GO FUCK YOURSELF!

KNIGHT SE JETE SUR JAMES! LOU THESZ PRESS! La tête de la GM a frappé le sol et maintenant Britani la rua de coups! Elle tint sa vengeance, l'Anglaise! Toutes ces humiliations, Mickie va les lui payer! LA SECURITE ARRIVE! KNIGHT LIGHT SUR MICKIE JAMES! La sécurité arriva trop tard! La GM est étendue au sol! Britani se fit retenir par les hommes de main, et on réveille James. Encore étourdie, l'espionne fut assez consciente pour ordonner le renvoi de Britani Knight! La championne se fait renvoyer avec effet immédiat! Quel choc dans la salle! La GM se fit remettre debout tandis que l'Anglaise, en rage, ne cherchait même pas son pardon.

La bronca fut grande et le devint encore plus quand Mickie prit la ceinture des knock-outs et la souleva bien haut dans le ciel de l'arène.

-Et votre nouvelle championne des knock-outs: Mickie James!


*

**


L'arène se vida peu à peu, encore sous le choc du PPV.Le GANG, après les victoires d'Orton, de Lesnar, des nouveaux champions par équipe de Burchill-DiBiase, du nouveau champion Pure Hunico, du nouveau champion intercontinental Antonio Cesaro et du nouveau champion poids lourds Brodie Lee, sans oublier la nouvelle championne des divas ou les départs sur civière de DH Smith, de V (qui n'était nul autre que Sheamus) et de Bobby Roode, vint clairement de rappeler à tous pourquoi ils sont là. On espérait la victoire des résistants, on espérait que l'espoir et la justice frappe la WFA, mais ce fut l'inverse qui se produisit. Où était la morale dans cette histoire? Nulle part. Et ce n'étaient pas le renvoi public des «vieux» comme les appelait Orton, que sont les Jericho, Christian et autre Goldust, qui les satisferont. Bordel de merde.
Tous attendaient une victoire de The Bryan Kendrick, en train de se faire consoler dans les couloirs par ses amis les APA, eux aussi perdants malheureux. Mais the Man with the Suit pleure presque moins la perte de sa ceinture aux dépens du Suisse que le renvoi de Britani Knight. Soudain, un claquement de talons marchant se fit entendre. C'était la nouvelle championne des divas, Mickie James. Kendrick aurait bien voulu se jeter sur elle, mais il connaissait les répercussions derrière. Impossible alors de venger l'honneur de sa petite Anglaise. L'espionne passa devant les trois dindons de la farce sans se préoccuper davantage d'eux. Après tout, que pouvaient-ils faire d'autres que de lancer un regard noir.
Mickie se rendit à son bureau. Stacy, qui finissait de remplir quelques papiers, lui sourit et avant de partir, la remercia encore pour sa confiance qu'elle lui accorde dans sa qualification au match de Wrestlemania. Keibler ferma la porte alors que James, ayant un peu de courage et beaucoup de baume au coeur, se mit à lire quelques rapports de certains de ses espions. Soudain, elle sentit une présence dans la pièce, peu éclairée, mais suffisamment pour s'assurer qu'elle était toute seule. Cependant, elle sentit comme un regard, un je-ne-sais-quoi qui l'épie. Pour en avoir le coeur net, elle se décide à faire un rapide tour des bureaux. Rien dans le sien, rien dans ceux de Stacy Keibler, rien aux toilettes… Bah, elle doit surement se faire des illusions. Un peu de repos lui fera du bien. Alors qu'elle ferma la porte de son bureau à clé, histoire d'être sure, elle se retourna et le vit, assis à son fauteuil. L'air menaçant, il invita Mickie à s'asseoir devant lui.

-A vrai dire, je me doutais un peu que tu allais venir.
-Pourquoi? Aurais-tu fait un truc qui m'aurait déplu? Comme abusé de ta position?

L'espionne ne répondit qu'en changeant de sujet.

-J'ai vu ton protégé la dernière fois. Je savais bien que j'avais travaillé avec lui, il a des méthodes… bien à lui.
-Je sais qu'il t'a vue. Et il t'avait même demandée de te tenir à carreaux, le temps que l'opération se mette en place et se déroule correctement.
-Je sais.
-Il t'avait même menacée.
-Je peux être menaçante aussi.
-Moi aussi. Ca fait deux contre un. Et je ne suis pas réellement de ton côté, Mickie.
-Comment se déroule la mission?
-Tout va bien, les préparatifs se mettent en place petit à petit. Nous serons prêts pour Wrestlemania.
-Parfait. Mais je serais toujours impressionnée par ces dispositifs. D'où tiens-tu tout cet argent?
-Pour une espionne, je te trouve mal renseignée, pour le coup.

La GM se tut, mais son interlocuteur semble ne pas en avoir fini avec elle.

-Tu en es toujours?
-Hein?
-La mission? Tu es toujours avec nous?
-Bien sûr que oui, pourquoi?
-Je ne sais pas. Je t'observe Mickie et je trouve que tu prends ta mission un peu trop à coeur.
-Tu crois que je peux me permettre de faire les choses à moitié? Je ne veux pas compromettre la mission. Si je tombe, tout tombe.
-Tu veux dire, si tu tombes, tu tombes seule et nous, on se débrouillera.
-Sympa…
-Tu connais ce milieu. C'est dégueulasse mais c'est ainsi. Et puis, visiblement, tu as déjà ce que je t'avais promis. Un poste à responsabilité, une ceinture, un salaire bien pourvu… non franchement, je comprendrais que tu abandonnes.
-Je n'abandonnerais pas.
-Qui? Moi ou eux?
-A ton avis? C'est pourquoi tu m'as embauchée non?
-Oui, mais encore une fois, je trouve que tu t'y donnes à coeur joie. Je n'aime pas les traitres, surtout en ce moment.
-(soupir) Pourquoi es-tu là? Pour me menacer? Pour me renvoyer?
-Oh non! Une simple visite de courtoisie, et pour te féliciter de la prise du titre. Aussi pour te rappeler tes obligations et autres engagements.
-Je m'en souviens très bien.
-Après tout, c'est vrai que tu n'es pas avec moi. Tout ce qui comptait pour toi, c'était le poste de GM des divas et la ceinture. Alors que ce soit les uns ou les autres qui gagnent, pour toi, c'est la même chose.
-Sauf qu'au bout de ma mission, il y a aussi l'assurance d'être confortée à mon poste et d'avoir l'aval de ma direction.
-Là aussi non?
-C'est ce que je pensais, juste avant de voir le traitement de Cesaro.
-Le champion intercontinental? Ah oui, quel traitement de merde.
-Il va être renvoyé prochainement. On parle d'un nouveau de NXT pour le remplacer. Ou bien de MVP.
-Ah oui, le plus de 40 ans non viré.
-C'est pour ça. Et très franchement, la Stephanie, je ne la sens pas. De là à ce qu'elle ait ses hormones qui poussent à vouloir mon poste ou mon titre ou les deux, il n'y a qu'un pas. J'ai eu deux-trois bruits de couloir qui ne me disent rien qui vaille. Je pensais même la voir ce soir. Mais vu qu'elle est aussi mégalo que son daron, elle viendra le soir de Wrestlemania.
-Or, tu sais qu'avec moi, tu garderas ton poste et ta ceinture, si tu es assez bonne.
-Ce sont tes engagements. Tu ne t'en souviens pas.

Son interlocuteur lui sourit, autant amusé de la dernière pique de Mickie que rassuré sur la continuité de sa coopération, à défaut d'avoir tout son soutien dans sa cause. Mais ça, il savait pertinnement que James ne s'intéressait qu'au pouvoir. Peu importe que ce soit une démocratie ou une tyrannie, tant qu'elle ait un poste de décisionnaire.
Il s'apprêta à partir quand il se tourna une dernière fois vers l'espionne.

-Au fait, pourquoi cette acharnement sur Britani Knight?
-Cette petite connasse de bourgeoise britannique? Je n'ai jamais pu la blairer. Elle a gagné déjà trois titres alors que je le mérite tout autant. Tout ce qu'elle a fait, c'est d'avoir du fric, une relation lesbienne et un majordome plus charismatique qu'elle. Ce que j'ai fait, je l'ai eue à la force de mes bras, et j'en suis fière. J'en ai sué, mais j'ai désormais un réseau développé à travers le monde, j'ai gagné en puissance… et j'adore ça. J'ai adoré me venger sur elle.
-Et ses amies qui devaient partir en Europe avec elle…
-Comment tu sais que…
-J'ai des espions moi aussi. Faire trahir ses amies, pour une simple place dans un match à élimination, c'est… c'est moche.
-La vie est moche.
-Et ce majordome… Georges?
-Il travaille pour moi. J'ai pu connaître tous les défauts de Britani et de ses amies.
-Je me disais aussi… Un ancien du MI-6 qui ne trouve rien. Très bien, Mickie, tu sembles savoir ce que tu fais. Mais méfie-toi tout de même. Je préfère des collaborateurs qui sont calmes.

Une fois l'individu parti, Mickie se rassit dans son bureau. La ceinture y était posée dessus. Elle se servit un verre de scotch, bien méritée après cette folle journée. Elle se cala dans le fauteuil et apprécia l'alcool. Derrière ce bureau, la ceinture sur la table, elle se sentit encore plus puissante, plus crainte mais aussi plus respectée par ses pairs. Dire qu'avant, aucune de ses relations n'auraient pensé à la voir à ce poste si convoité. Elle qui était partie de rien, là voilà au contrôle de tout. Dieu qu'elle aime ce job! Elle repensa à ce que venait de lui dire l'homme et hésita malgré. Le trahir? Le suivre? Bah, ce n'était pas pour tout de suite et de toute façon, elle avait besoin de repos. Son regard se porta sur son livre de chevet, Le Prince de Machiavel. Elle repensa à chacun de ces principes qu'elle connaissait par coeur. Adapter sa stratégie en fonction de la situation. User de bonté selon les circonstances. Utiliser des méthodes moins recommandables quand cela est nécessaire.

Ce job est parfait.

Elle ferma les yeux en sentant le liquide glisser dans sa gorge et réfléchit… Quel moyen peut-elle utiliser pour conserver son titre à Wrestlemania? Elle prit une nouvelle gorgée de scotch et s'endormit dans son fauteuil, plus heureuse et plus puissante que jamais.


Dernière édition par mrcoffeeinthebank le Ven 13 Mar - 22:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
SwantonBomb
Head Booker
SwantonBomb

Messages : 1776
Age : 28

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyVen 13 Mar - 19:50

Promo de AJ Lee (SwantonBomb) pour No Way Out 2015

AJ Lee : Bien… Ça va chier.
 
Journaliste avec un balai dans le cul : Plaît-il ?
 
AJ Lee : Ca commence quand votre conférence de presse ? Je croyais que c’était à 14 heures.
 
Journaliste avec un cheveu sur la langue : Nonz’ z’est à 14 heures diz.
 
AJ Lee : …
 
Réalisateur : 5… 4… 3… 2… 1…
 
Journaliste qui a couché pour réussir : Bonjour à tous et bienvenue à la conférence de presse hebdomadaire de la Wrestling French Addict company.
 
Journaliste avec un balai dans le cul : Très chers téléspectateurs et amis internautes, pour répondre à nos questions toutes bienveillantes, AJ Lee sera la star de cette conférence de presse. AJ Lee, je vous souhaite bien le bonjour.
 
AJ Lee : Bonjour à tous. C’est un plaisir de me présenter devant vous aujourd’hui.
 
Journaliste qui a oublié ses fiches : AJ… AJ Lee… bonjour. Vous avez toujours très à cœur de remporter votre premier titre à la WFA ?
 
AJ Lee : Depuis mon retour, vous voulez dire ?
 
Journaliste qui a oublié ses fiches : Euh… oui, évidemment.
 
AJ Lee : Je suis revenu à la WFA pour gagner des titres, le plus possible et le plus longtemps possible. Je suis une compétitrice acharnée et déterminée à faire ce qu’il faut atteindre les objectifs que je me suis fixée. Vous savez… pendant des années, j’ai regardé Trish Stratus, Lita ou encore Michelle McCool à la WFA. J’ai vu certaines d’entre elles conquérir le titre suprême et d’autres échouer. Je me suis dit « pourquoi pas moi ? ». Et quelques années plus tard, me voilà ici avec déjà une ligne à mon palmarès. Et quand je reviendrai pour une autre conférence de presse dans le même genre que celle-ci dans un an ou deux et que je serai redevenu championne, plus personne ne se souviendra de cette conférence de presse… personne… sauf moi.
 
Journaliste canon : Et vous pensez que vous pourriez devenir chalengeuse rapidement comme – pourquoi pas – à WrestleMania V ?
 
AJ Lee : C’est mon objectif. Mon objectif post-No Way Out. Mais oui… Oui j’ai envie de faire partie de cet événement historique dans le business du catch. Je veux faire partie des têtes d’affiche. Je veux que les gens se souviennent qu’à WrestleMania V, j’ai remporté la ceinture.
 
Journaliste au poil long et soyeux : Que pensez-vous de la situation actuelle de la WFA ?
 
AJ Lee : Elle est merdique. Le GANG a mis un bordel monstrueux et la révolte leur a répondu en mettant le bordel. Donc l’équation est simple : bordel plus bordel égal gros bordel.
 
Journaliste au poil long et soyeux : Pourriez-vous rejoindre la révolte ?
 
AJ Lee : Ce n’est absolument pas mon objectif prioritaire même si je les considère chacun de ses membres comme des plaies. Ils ont causé beaucoup de tort à la fédération. Et je suis certain que le temps est compté pour eux… et pour James aussi.
 
Journaliste stagiaire : Justement, concernant Mickie James…,  quel est votre pronostic pour le match de championnat à No Way Out ?
 
AJ Lee : J’aimerai affronter l’une des deux à WrestleMania V. Mickie, parce qu’elle se croit vraiment tout permis, parce que c’est une garce, une des truies du GANG. Britani, parce que j’exige ma revanche contre elle. Elle m’a pris ma ceinture, je lui reprendrai.
 
Journaliste people : Des paparazzis vous ont surpris aux bras d’un jeune…
 
AJ Lee : Je ne ferai aucun commentaire sur ma vie privée.
 
Journaliste people : Mais vous pouvez peut-être nous dire si…
 
AJ Lee : Non.
 
Journaliste people : Une…
 
AJ Lee : Ta gueule. Virez-moi cette conne.
 
Journaliste avec un balai dans le cul : Chère madame, parlons à présent de votre match de dimanche prochain si vous le voulez bien. Comment vous sentez-vous à l’approche de ce rendez-vous ?
 
AJ Lee : J’ai la rage.
 
Journaliste trop con : Pasteur !
 
AJ Lee : J’ai la rage. J’ai la niaque.
 
Journaliste au poil long et soyeux : On vous a vu très en colère ces dernières semaines après votre période de repos suite au match du Rumble. Vous pensez que la colère vous permettra de gagner la bataille ?
 
AJ Lee : La colère m’a bien servie jusque-là. Je suis la plus imprévisible de Knockout. La plus imprévisible et la plus dangereuse.
 
Journaliste parieur : Les bookmakers annoncent que Fox a 60% de chances de gagner et vous que 20%, soit tout autant que Candice LeRae…
 
AJ Lee le coupe.
 
AJ Lee : Un conseil, n’écoutez pas ses cons. Ecoutez-moi.
 
Journaliste parieur : Donc vous me conseillez de miser sur ?
 
AJ Lee : Sur moi. Les chances de Fox sont les mêmes que LeRae. Zéro. Donc mon gros, vide ton PEL et met le paquet sur… euh… mise sur moi.
 
Journaliste qui veut foutre la merde : Vous avez un message à faire passer à Alicia Fox ?
 
AJ Lee : Qu’elle fasse gaffe.
 
Journaliste qui veut VRAIMENT foutre la merde : Et c’est tout ?
 
AJ Lee : C’est déjà bien assez comme avertissement.
 
Journaliste rosbif : What is your point of view on your defeat to the Rumble ?
 
AJ Lee :  I think it was a necessity. Not for Fox but for me. I needed a shock. So now, it’s the time. It’s time to react.
 
Journaliste fouille-merde : Justement, on ne peut pas dire que vous avez réussi votre retour à la WFA.
 
AJ Lee : Je ne suis absolument pas d’accord. J’ai réussi mon retour à Cyber Sunday. A Destination-X, le match fut difficile mais j’ai fait le taf. Alors, oui au Rumble, j’ai merdé mais je peux vous le dire à No Way Out, ce sera complétement différent. Je ne ferai aucun cadeau à Fox.
 
Journaliste avec un balai dans le cul : Excusez madame Lee, mais je crois que vous omettez Candice LeRae dans l’équation ?
 
AJ Lee : Elle a été – malheureusement pour elle – embarquée dans une voire des histoires qui la dépasse.
 
Journaliste stagiaire : Vous ne pensez pas qu’elle est une menace ?
 
AJ Lee : Pour qui ?
 
Journaliste stagiaire : … vous ?
 
AJ Lee : Il n’y a aucune menace à laquelle je ne peux faire face. Candice LeRae n’est pas une menace. Elle n’est qu’une victime collatérale.
 
Journaliste canon : Vous ne pensez pas justement que votre haine mutuelle entre vous et Alicia Fox peut profiter à Candice, justement ?
 
AJ Lee : La défaite n’est pas une option.


AJ Lee quitte la conférence sur cette phrase pleine de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Bon Brute & Truand
Head Booker
Bon Brute & Truand

Messages : 929

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyVen 13 Mar - 23:41

Nous rappelons qu'il reste que deux jours et même pas vingt minutes pour rendre toutes vos copies (à part ceux à qui nous avons acceptés une rallonge de temps)
Revenir en haut Aller en bas
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 12743
Age : 36
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Est-ce que je vous ai parlé du dernier Takagi vs Ospreay ?

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptySam 14 Mar - 15:54

Promo Warlords



" Tes états d'âme Erick sont pour moi comme les états d'Amérique. Je les visite un par un Erick, dans leur ordre alphabétique. Tes états d'âme sont pour moi Erick tout comme les états d'Amérique. Je les visite un par un Erick dans un état d'amnésie.

Kassius, si le but de ton interprétation de cette chanson au texte aussi creux que et vide de sens que notre existence depuis ces derniers mois est de me pousser à me mettre en rogne, sache mon ami que tu n'y parviendras pas. Je suis las vois-tu.

Roh, mais bouge-toi le cul mon pote " , insiste Ohno vous l'aurez compris, qui à l'aide d'un petit bâton de bois appuie maintenant sur la joue de son partenaire. Si Kassius est en tenue de combat (littéralement, visiblement il a dû voler une armure de samouraï dans un musée ), Erick est en caleçon affalé sur un canapé. A côté de lui, sur une table de chevet, des paquets de chips et de médicaments, dont aucun n'a visiblement soigné le géant roux.

" Vous devriez peut-être prendre l'air, déclare alors une jeune femme en peignoir dont les cheveux blonds comme les blés sont encore mouillés.

Ferme-là femme insupportable ! Crie Kassius.

Je t'ai déjà d'être plus gentil avec notre hôte, rétorque Rowan. Le rêve est fini Kass... nous sommes brisés.

Mais... non ! S'énerve Kassius ! Allons, ce n'est pas parce qu'on arrive pas à trouver le docteur qu'on ne peut pas continuer à vivre ! On doit tout faire pour le retrouver et là... tout va s'arranger !

Et sans vouloir vous commander, insiste la jeune femme, ce serait bien de faire un peu de ménage aussi. Mon salon ressemble à un dépotoir. Je suis déjà bien gentille de vous laisser vous incruster chez moi, vous pourriez au moins faire l'effort de ne pas tout salir.

Mais tu vas fermer ta gueule la morue ! Hurle Kassius. On a toujours fait comme ça et...

Cela suffit mon ami, l'interrompt Erick en se relevant du canapé. Je te l'ai dit mon ami... le rêve est terminé. Nous sommes dans le gris maintenant. Nous devons nous plier à ses règles. On ne peut pas se permettre de tout saccager sur notre passage, de vivre aux dépens d'autrui. Nous devons changer radicalement.

T'es tombé amoureux de la p'tite c'est ça ? L'interroge Ohno, suspicieux. Non... parce qu'on est pas du genre à s'attacher. En plus la dernière qu'on a gardé un peu longtemps nous avais perdu Birdy alors...

Birdy n'est qu'une cadavre de corbeau auquel dans notre folie furieuse nous avons cousu une deuxième tête, affirme Rowan. Sur ce mon ami, on a du ménage à faire.

Sans rire, on va vraiment faire du ménage ? S'étonne Kassius après un soupir. Elle t'a fait quoi Zoé ? C'est un genre de sorcière qui t'as retourné le cerveau c'est ça ? Les Psychedelic Warlords... ce n'est pas ça Erick ! Alors ok on vit des moments difficiles ! Ok on a du mal à trouver le Docteur... mais merde ! On va y arriver ! Et pour y arriver on doit faire ça à la Warlords ! Être un Warlords c'est un putain d'art de vivre ! Si on y met un peu du nôtre on pourrait...

On ne peut rien Kass', réplique sèchement Erick. Le rêve est terminé je te dis. Le docteur nous a permis de nous soustraire à cette condition si déplaisante. Et il nous a abandonné. Nous sommes revenus en ce lieu détestable où nous sommes nés. En fait mon ami... je crains que nous ne l'ayons jamais quitté. Oui... je crois que nous nous sommes simplement bercés d'illusion.

C'est elle qui t'a dit ça je suppose ? Tu crois que je ne t'ai pas vu discuter avec elle. Ne l'écoute pas Erick. Cette femme dit n'importe quoi. Elle veut te domestiquer voilà tu, mais nous... nous sommes des sauvages, nous sommes... putain mais fais-pas le ménage quand je dis ça ! S'agace Ohno.

Tu vas m'aider ou bien ? Demande Erick.

A ce soir les garçons, tonne Zoé en partant à son travail.

Si je t'aide... on prend l'air aujourd'hui ? Négocie Kassius.

Ok... mais j'ai promis de préparer le repas de ce soir, ça fait partie de ma réadaptation à ce monde là, répond Rowan.

Après un soupir désabusé d'Ohno, les deux hommes nettoient leurs saletés, rangent le bazar qu'ils ont causé et cela dure un moment. Il est plus de quinze heures lorsque les deux lutteurs ont terminé. Après de nouvelles négociations, Erick prétextant qu'en regard de l'heure cela ne valait plus le coup de sortir, Kassius parvient à traîner son ami hors de l'appartement. Après quelques longues minutes à marcher silencieusement, enfin relativement, un mec en armure de samouraï, ça ne passe par inaperçu, Ohno brise le silence en annonçant qu'il a un plan pour retrouver le docteur. Il a retrouvé les légendaires épées arc-en-ciel, après avoir vaincu les deux licornes roses chevauchées par des fées en robe à paillettes qui les gardait. Et avec ça, il est persuadé qu'ils pourront annihiler ces salauds de Super Héros qui ont pris leur place face aux Apéros et les ont privé des clefs leur permettant d'atteindre le Docteur.

Erick :... Je... Stop.

Kassius : Quoi ?

Erick : Je ne veux pas te suivre là dedans Kass'. Je sais très bien que ces épées n'existes que dans nos...

Kassius sort deux épées arc en ciel des deux fourreaux se trouvant à sa ceinture.

Erick : OH LA PUTAIN DE TOI ! MAIS COMMENT TU... MAIS POURQUOI JE... IMPOSSIBLE !

Kassius : Impossible n'est pas Warlord ! Tu les voit parce que tu es un Warlord Erick. Tu peux tenter de te convaincre autant que tu veux, tenter de t'adapter au monde gris, tu fais partit du monde imaginaire et c'est pour ça que tu vois ces deux lames arc-en-ciel. Mais je t'avoue qu'en bon stratège et pour aider un peu je t'ai quand même foutu deux exta' dans ton paquet de 3D goût bacon avant qu'on sorte.

Erick : C'était donc ça ce goût agréable... Bon soit. Tu as les épées, obtenus après avoir vaincu les deux licornes roses chevauchées par des fées en robe à paillettes qui les gardait... déjà d'un GG !

Kassius : Merki !

Erick : De deuz... tu pense vraiment que les armes du beau monde pourrons tuer des être issus du monde gris comme les Prince Justice Brotherhood ?

Kassius : Erick... je pensais que tu était le plus intelligent et moi le Averell du lot... pourtant même moi j'ai compris ça...

Erick :... Mais c'est bien sur !

Erick s'approche alors de la carte magique indiquant tout les plans spatiaux temporels du monde imaginaire ( Ce qui est en réalité le plan d'un arrêt d'autobus avec un jeune à casquette qui écoutait du Soprano trop fort et qui du coup s'est fait également marché dessus trop fort par Rowan FIN DE LA GROSSE PARENTHÈSE MON DIEUX QUOI ! ).

Erick : Le monde gris est là, nous nous sommes là, plus loin, beaucoup plus loin... mais entre les deux... il y a le monde de l'imaginaire Comics et Heroic Fantasy. Celui que seul des enfants ou des joueurs de JDR peuvent atteindre... et aussi...

Kassius : Les cosplayeurs fan de Comics et Marvel.

Erick : Et ils sont donc sensibles à nos armes... Kassius ! Avec la puissance de nos armes nous allons les vaincre... Quelle aubaine. Nous n'avons jamais été aussi proche de réussir... jamais ! Mais grâce à toi nous... oh pardon d'avoir douté mon ami.

Kassius : OSEF ! Regarde j'ai trouvé une poubelle jaune. En route pour la cachette des deux enculés !

La poubelle fendit l'air et les nuages. Kassius n'avait pas le permis, mais pas un seul flic céleste à l'horizon. Quel chance !

Pendant ce temps, dans la super cachette des Super Justice Brotherhood.

The Hurricane : Super Eric ! J'arrive pas à trouver la réponse de la question qui est écrite à l'intérieur de mon emballage apéricube goût olive.

Super Eric : Faut retourner le papier pour avoir la réponse Hurricane.

The Hurricane : Ah bon ? ...

Super Eric : Du coup c'est quoi la réponse ?

The Hurricane : Apéricube goût olive.

Super Eric :... Ah mais non pas ce sens là.

The Hurricane : ... Han ! Comment c'est chaud !

Super Eric : Si t'as chaud j'ouvre la fenêtre. *Clac* Ah l'air frais de la ville.

The Hurricane : ATTENTION SUPER ERIC ! DERRIÈRE TOI C'EST AFFREUX !

Grâce à la super mise en garde de son super copain et à ses super réflexes, Super Eric esquiva une poubelle jaune volante qui vint s'écraser dans leur salon.

The Hurricane : Une poubelle jaune... Mais nous ne sommes pas mardi ! Mais qu'est ce que ça veux dire grand dieux ?

La poubelle s'ouvre alors dans un bruit sinistre. Les deux amis se tiennes prêt au combat... mais ce qui sort de la poubelle dépasse tout ce qu'ils avaient put imaginer.


Car de la poubelle sortent, un rat mutant, 4 tortues ninjas, un corbeau mort vivant à deux têtes, dont une contenant un fromage dérobé à un renard arrogant et l'autre des restes d'un ancien parchemin dont Kassius s'était servi pour s'essuyer le cul. Et enfin les Warlords, dont un en armure de Samouraï, avec des épées arcs en ciel ! Les Supers héros avaient beau être super entraînés, super au top physiquement... ils n'étaient pas super préparer à ça ! Néanmoins, grâce à leurs supers armes secrètes (de la mort au rat et des pizzas avariées laissées sur un rebord de table ) ils parvinrent à stopper les tortues ninjas et le rat mutant. Mais les Warlords profitèrent du surnombre pour fendre en deux les Super Justice Brotherhood. Ainsi les supers héros périrent (bien sûr comme tout super héros ils renaîtraient lorsque leur franchise serait remise au goût du jour ou lors d'un prochain arc scénaristique ). C'est alors que Birdy eût un petit creux et commença à manger les corps sans vie des supers héros (bon là j'avoue ça va être chaud pour justifier la résurrection ). Inspirés par leur leader, et afin de dérober leurs supers pouvoirs, les Warlords firent cuirent les super héros et les mangèrent, non sans donner quelques morceaux à leur fidèle ami. (Ouais bon là effectivement ça va être hyper galère de les faire revenir à la vie mais bon on a qu'à dire que ça se passe dans un univers parallèle non ? Genre WFA 2 ? )

Attiré par ce festin digne des dieux, l'ours ailé (vous vous souvenez celui de la première promo des Warlords qui s'était envolé à la fin de la promo avec les Warlords sur son dos. Même qu'ils chantaient une chanson. Non vous vous souvenez pas ? Vous faîtes chiez merde ! )

Citation pour ceux du fond qui suivent pas :

Kassius, Erick et l'ours entament alors ensemble une magnifique chanson en s'éloignant.

https://www.youtube.com/watch?v=XQmBXEZEYtg

Attiré par ce festin digne des dieux, disais-je (mon père avait raison, j'avais trop de force et pas assez de dextérité pour faire narrateur pour promo d'e-fèd de catch ) l'ours ailé entra dans le super repère des Super Justice Brotherhood et profita des mets raffinés de la tablée. (Note de Léodagan : Evidemment dit comme ça c'est facile ). (Contre note du narrateur : Quoi fallait que je dis qu'il se régalait à bouffer de la tripe de super héros ? ) Deuxième contre note de Léodagan : Si vous en aviez dans le slibard c'est ce que vous auriez dit oui ). (Note fictive de Clowny que c'est même pas lui qui l'écrit en vrai vu que là c'est pas sa partie : Moi j'l'aurai dit comme ça mais Gbacca c'est une fiotte ).

Bref ! Grâce à ce délicieux repas, l'ours céleste est de bonne humeur et décide de récompenser Erick Rowan et Kassius Ohno. Il leur apprend la compétence " contrôle mental des corbeaux à deux tête" en niveau maître et leur dit qu'il veut bien les accompagner dans leur périlleuse quête, même si il se plaint que l'histoire manque un peu d'ourse. C'est ainsi, qu'à dos d'ours céleste, accompagné de Birdy et d'une armée de corbeaux à deux têtes, les Warlords s'envolèrent vers le bar des APA ! En chantant une chanson pour se motiver à la destruction bien sûr !



**********


Erick se réveille avec un mal de crâne terrible. Il se masse les tempes et la douleur disparait un peu. Il est allongé sur un espèce de... lit pliable ? Ouais un truc dans le genre austère sans matelas ni rien, juste de la toile tendu... en parlant de toile il se réveille dans une espèce de grande tente également... avec pour seuls vêtements un caleçon blanc.

Erick :... pfff... tout ça n'était qu'un bad trip... comme d'hab'. Kassius va m'entendre... merde ma meuf va se faire un sang d'encre. Où est mon portable.

Soudain Kassius dans une tenu de général romain... fait à base d'un rideau rouge pour la cape et d'une tenu surement piqué a un joueur de football américain ( Mais bon ça passe ) rentre dans la tente.

Kassius : Erick ! Tu es réveillé ! Faut absolument que tu...

Erick  : Kassius tait-toi ! Ecoute moi, j'ai passé une très bonne soirée avec toi l'autre soir, on a bien rigolé, on a bien trippés... mais la réalité est là. Ce n'était qu'un trip. La seule chose à laquelle j'ai pensé en me réveillant, c'est à ma copine, à mon inscription à la fac de philo', et à ne plus jamais prendre d'acide. Désolé mec mais je suis trop vieux pour ces conneries. Me détruire le cerveaux pour 5 minutes de n'importe quoi... ça suffit mon vieux. Et puis merde on est où là ? Un camping ?

Kassius se rapproche du visage d'Erick, les yeux comme fou, un sourire dément.

Kassius : Mais nous sommes dans ton campement. Le campement du siège.

Erick : ... Qu...

Kassius : Tu les entends ? Tu les entends tes soldats ? Ils t'appellent.

Et Erick les entendit en effet. Le bruit des ailes qui fendent le vent, des plumes et les croassement qui l'appelaient par son prénom.

"Général Erick ! Crôôôa ! Général Erick ! Crôôôa !"

Erick : ... Non ça ne peux...

Kassius : Viens le voir par toi même. Viens donc voir notre futur victoire.

Un ciel rouge et noir, des éclairs multicolore... et une nuée de corbeau à deux têtes à n'en plus finir. A côté de lui se trouvait l'ours volant et son regard pétillant de malice et d'intelligence... il lui paraissait moins amical qu'avant. Sur son épaule venait de se percher Birdy, lui aussi son image avait changé, plus décharné, macabre, une des tête crachotait quelques glaires de sang de temps à autres.

Birdy : Crôôôa ! Bien dormis gamin ?

Erick : Mais c'est pas...

Kassius : Tu as vu ? Tu as vu Erick ? Le monde des rêves n'existe pas ? Et bien regarde autour de toi ! Regarde nous ! Le rêve viens d'envahir le monde gris ! La venu du Docteur n'est plus qu'une question d'heures ! Bientôt les clefs seront à nous ! Regarde ! En bas le "Jobber Jungle" est acculé. Tu dors depuis deux jours mon ami. Ils vont bientôt manquer de nourriture et seront forcés de se rendre ! Hahahaha !

Erick ne pouvais que constater la vérité. En bas de la colline se trouvait le Jobber Junggle. Partout sur son toi les corbeau à deux têtes étaient là. Les fils électriques avaient été coupés. Des vitres brisés et barricadés de l'intérieur. Et de ci de là sur le sol se trouvaient cadavres d'humains et de volatiles.

Erick... il y aurait cru il y a quelques temps, sans sourciller... et pourtant c'est comme si quelque chose n'allait pas... le monde n'est plus joyeux... il est malsain. Et pourtant si c'était vrai ? Si la clef d'étais plus très loin ? Trop tard pour retourner en arrière... ce qui se trouve autour de lui est bien réel. Déjà des corbeau se mettes à tourner autour de lui pour lui mettre son armure, morceau par morceau et à l'assembler. Un dernier viens lui donner son épée arc-en-ciel... qui semblaient aussi plus "agressive" dans ses couleurs... quelque chose n'allait décidément pas. Comme si l'intrusion d'un monde dans l'autre avait un effet pervers. Pourtant Erick se mit à lancer des ordres.

Erick : Quel est la situation Birdy ?

Birdy : Crôôôa ! Les vitres sont solidement barricadés. Le premier assaut a été une victoire mais depuis impossible de passer. Crôôôa ! La porte pourrait céder mais les humains ont des fusils là dedans. Tout ce qu'on peux faire c'est attendre.

Kassius : Marre d'attendre bordel ! On attend déjà depuis si longtemps !

Erick :  Oui... si longtemps. Birdy, dit au troupes de se jeter sur le bâtiment. S'ils ont des munitions, qu'ils les épuisent sur eux... Kassius et moi nous monterons sur l'ours et nous défoncerons cette porte.

Kassius : Un plan qui me plait, qui me plait beaucoup ! HAHAHAHA !


**********

Sara : Joe ! JOE ! Réveille toi merde !

Joe : En peux plus... soif !

Sara : Joe arrête tes conneries il nous reste encore un peu d'eau. Bois s'il te plait.

Joe : Arbl ! POUAH ! NAN !

Carlito : Mais qu'est ce qu'ils foutent les secours bordel ? Des piaf véner ça doit pas passer inaperçus ! Deux jours qu'on est là et pas un seul condé !

TBK : Les gars... Goldust est en train de crever.

Carlito : Quoi ?

TBK : Ses saloperies lui ont crevés les yeux... je crois que ça s'est infecté... là il délire et il commence à trembler, à être tout froid... c'est pas bon les mecs. Et il appelle son père... putain.

Sara :... Non... Kozlov, Dylan, Lauri'... et maintenant lui.

Carlito : Putain mais qu'est ce qui s'est passé. On se croirait dans un Hugecock ou chais pas quoi !

Joe : Il nous reste combien de balles ?

Carlito : Pas grand chose... en tout cas moins qu'il y a de piafs.

Joe : Faut s'en faire plusieurs d'un coup. Comme dans Hotline Miami deuz !

Sara : Il faut surtout qu'on trouve un moyen de s'échapper bande de crétins. Peut-être qu'en faisant une sortie on pourrait atteindre cette voiture là bas. Ca fait quelques jours que j'observe et je crois avoir vu les clés pas loin du corps... si on est assez rapide.

TBK : Et Goldust ?

Sara :...

Carlito : Tu pourrais rester avec lui Kendrick ? Nous ont iraient chercher des secours et on reviendrait vous chercher.

TBK : Je sais pas... je vous avoue que j'ai perdu tout espoir les gars.

Joe : ILS REVIENNENT !

Et ils le font en force. L'assaut des corbeaux à deux têtes contre les barricades des fenêtres paient rapidement et celles-ci finissent par céder dans un fracas épouvantable. Ceux-ci entrent en nombre dans l'établissement. Ils se jettent sur Goldust et le dévorent littéralement. TBK qui tentaient de le protéger se fait dévorer vivant tandis que les APA et Sara se sont jetés derrière le comptoir et canardent autant qu'ils peuvent les volatiles avec leurs fusils. Les oiseaux tombent les uns après les autres, mais pour un mort il semble toujours il y en avoir deux qui reviennent. TBK est encore en vie et résiste tant bien que mal, même si son état fait pitié. Tellement... qu'il hurle à ses amis de le tuer avant que les bêtes n'achèvent de le dévorer vivant. Sara, finalement la plus "couillue" des trois envoie une balle dans la tête de Kendrick qui tombe aussitôt et se fait dévorer à son tour. Les APA tiennent bon, entre les fusils et les cocktails molotoff de fortune fabriquées avant que les vivres ne manquent. Mais rapidement, les munitions s'épuisent. Et alors que les champions par équipe perdent espoir, le nombre de corbeau semble diminuer. Il ne leur reste plus que deux balles ni plus, ni moins, quand l'assaut cesse. Mais ça... les Warlords l'ignorent. Sara réfléchit à un plan... mais ses réflexions sont rapidement interrompues, car comme le plan le prévoyait, Kassius et Erick, viennent de débouler après que l'ours ailé a défoncé la porte bien entamée par les griffes des corbeaux dans la pièce.

" Bougez pas ou je tire " , hurle Sara, qui bluffe complètement, les balles restantes étant dans les fusils de ses camarades. Les Warlords avancent, sûrs d'eux, sous le regard perfide de leur énorme monture. " Click "... mais pas de coup de feu. Les Warlords accélèrent. Carlito et Joe ne préviennent pas... et tirent ! Cette fois des balles partent ! Mais deux corbeaux, sortis de nulle part, se jettent sous les balles pour les encaisser à la place des seigneurs de guerre psychédéliques. Les animaux sont tués sur le coup, leur sang et leurs tripes venant s'ajouter à toutes celles qui jonchent le sol imbibé d'hémoglobine de la pièce. Kassius et Erick se jettent sur le comptoir et d'un coup d'épée parfaitement synchronisé enfonce leurs lames dans la gorge des APA qui agonisent quelques secondes. Ils se tournent vers Sara qui tente de s'enfuir en sautant par-dessus le comptoir. Mais Ohno est rapide, il parvient à lui attraper la jambe. La jeune femme fait une mauvaise chute et retombe très mal de l'autre côté. Elle boîte. Pire, elle semble incapable de se relever. Sa jambe droite est cassée. Elle rampe, lentement, vers la sortie... et arrive après quelques instants d'efforts aux pieds de l'ours ailé.

" Ta récompense cher ami, déclare Ohno, tandis qu'Erick a toujours du mal à réaliser ce qui se passe. L'ours ailé ne se fait pas prier, attrape le dos de Sara dans sa grande gueule et quitte la pièce.

Regarde, continue alors Kassius qui a les ceintures entre les mains... les clefs cosmiques... ils ne les avaient même pas caché ces imbéciles... elles étaient là, derrière le comptoir, comme des vulgaires boissons ! Si nous voulons activer les clefs... nous devons dévorer le coeur de leurs anciens gardiens !

Tu es sûr... demande Erick qui s'interroge un instant, repensant à leur précédent "repas". Avaient-ils vraiment mangé les super héros ? Non ! C'était un mauvais trip ! Ils avaient dû...

Oui... rétorque Ohno. Ainsi le monde des rêves sera libre de circuler ici ! Libre de circuler dans le monde du gris !

Mais... je ne sais pas si nous le devons, assure Rowan. J'ai l'impression... que ce monde de rêve n'est pas le nôtre... on dirait qu'il a été... je ne sais pas moi... on dirait que tout a changé !

Nous sommes sur le point de gagner ! S'agace Kassius. Ce n'est pas le moment d'hésiter ! Si tu veux vivre avec ta nana dans le monde du rêve, il faut dévorer le cœur des APA en tenant les clefs cosmiques dans nos mains ! Il n'y a pas d'autre solution !

Je... hésite Erick qui ne semble pas d'accord avec son partenaire. Le rêve avait-il été ainsi depuis le début se demande-t-il en son for intérieur ? Qu'est-ce qui avait pu changer ? Je... ok... je ne pourrai pas vivre sans elle de toute façon, concède le géant roux.

Ohno arrache alors littéralement les cœurs de ses adversaires. Il prend celui de Joe, plus gras, et tend celui de Carlito à son partenaire. Et il croque dedans sans hésiter. Rowan lui... hésite longuement. Il n'est pas cannibale après tout. Il regarde son partenaire et lui trouve un air démoniaque. Il ne lui avait jamais vu cet air là. Comme si tout était devenu tellement plus malsain, tellement plus imprégné de mal à l'état pur. Il ne peut plus reculer de toute façon, même s'il ne peut s'empêcher de penser à ce qu'aurait été sa vie dans le monde du gris avec la fac de philo et sa nouvelle petite amie. Il espère que le rêve lui apportera plus de bonheur. Erick commence alors son repas rituel. Lorsque les deux hommes achèvent leur dernière bouchée, la lumière semble disparaître tout autour d'eux et la réalité paraît même se fissurer tout autour d'eux. Leurs âmes et leurs corps paraissent se déchirer, se reconstruire, pour mieux se fissurer de nouveau. La douleur est intense, Erick hurle, pas Kassius. Puis la lumière revient... mais pas comme avant, le soleil, là dehors semble recouvert d'un voile de sang ce qui renforce l'impression fort malsaine donné par le bar empli d'hémoglobine. Les APA se retournent... et au milieu des cadavres, il est là... le docteur. Il sourit, tend son bras droit, et leur fait le signe deux... puis un. Les Warlords se regardent, ne semblant pas comprendre. Et surtout... jamais ils n'auraient cru qu'il était le docteur depuis le début.

_________________
WFA:

Promos No Way Out 2015 - Page 2 No_ma_10
Revenir en haut Aller en bas
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 12743
Age : 36
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Est-ce que je vous ai parlé du dernier Takagi vs Ospreay ?

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptySam 14 Mar - 18:16

Frog' j'aime la manière dont je suis dépeint dans ta deuxième partie de promo lol

_________________
WFA:

Promos No Way Out 2015 - Page 2 No_ma_10
Revenir en haut Aller en bas
Clubber
Apprenti Catcheur
Clubber

Messages : 18

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptySam 14 Mar - 19:12

PROMO ALEX RILEY

Alex Riley est le nouvel arrivant à la WFA nous a fait plaisir de nous accorder une interview. Il se livre comme jamais. La rédaction de WFA Planète Catch le remercie chaleureusement pour sa gentillesse, sa disponibilité et son sens de l'humour.


PC: Alors sayer, t'a signé ton contrat ?

AR: Oui, à 14h30 tout à l'heure et je suis très heureux d'avoir signé ce contrat à long terme et hâte de commencer.

PC: Comment vois-tu la WFA ?

AR: C'est une très grande fédération de catch, la meilleure au monde actuellement.

PC: Et ses membres ? IL y a de vieille connaissance non ?

AR: Oui, notamment le MIZ à la WWE. C'est une vieille histoire. Le passé, c'est le passé. Je suis la pour avancer et pourquoi pas avoir l'or autour de mes hanches. Sinon je ne connais encore le reste du roster ... Ca va pas tarder. A-RY est là les chéries.

PC: Ton envie de catcher est plus forte que l'envie de commenter ?

AR: Evidemment, cela n'as rien à voir. Le commentaire c'est bien mais je n'ai pas envie de faire ça tout ma vie. On m'as proposé de venir à la WFA. J'ai immédiatement accepter le challenge.

PC: Quelles sont tes attentes pour 2015 ?

AR: Bien sûr être présent dans le ring pour commencer, tout lutteurs rêve d'être présent devant les fans chaque soir. Après pour moi déjà réaliser de bon matchs car je reviens de loin. Et ensuite comme je te l'ai déjà dit pourquoi pas décrocher l'or. Le rêve aussi de tout lutteurs.

PC: Ta un rêve dans ta vie ?

AR: OUI, devenir MITB et l'utiliser le lendemain.

PC: Et si tu loupe ton cash ?

AR: Bah tant pis pour moi (rires).

PC: Et le mot de la fin ?

AR: Je remercie tout les fans de suivre la WFA chaque semaines. J'ai hâte de vous retrouver. A+ RY.

Désolé, c'est très court mais pas trop d'idée.
Revenir en haut Aller en bas
SwantonBomb
Head Booker
SwantonBomb

Messages : 1776
Age : 28

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptySam 14 Mar - 20:25

Clubber a écrit:

PC: Comment vois-tu la WFA ?

AR: C'est une très grande fédération de catch, la meilleure au monde actuellement.
PUSH !
Revenir en haut Aller en bas
SwantonBomb
Head Booker
SwantonBomb

Messages : 1776
Age : 28

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptySam 14 Mar - 20:26

Promo de D'Angelo Dinero pour WFA No Way Out 2015 (SwantonBomb)
 
Jour 78 après l’événement
 
Il y a du bruit dehors, le même bruit depuis des mois. Toujours ces bruits de pas finissant par courir. Toujours ces mêmes gémissements, incompréhensibles. Et l'orage, l'orage qui éclate dehors, suivi par une averse sans fin. Le tonnerre gronde. Les temps sont sombres,...
 
Dans une grange, c’est le noir complet. La grange est plongée dans le noir. La porte est barricadée. Au loin, de l’autre côté de la grange, on voit tout de même une lueur. Cette lueur est faible. Il s’agit d’un feu qui s’éteint. Il ne reste que quelques braises. Excepté le bruit des braises, la grange est plongée dans un silence presque religieux…
 
Jour 79 après l’événement
 
??? : Debout trainée !
 
John Morrison ouvre les yeux alors en sursaut. Et voit devant lui… D’Angelo Dinero !
 
Jour 43 après l’événement
 
D’Angelo Dinero est de retour à WFA City… pour la première fois depuis le jour 0.
 
Aucune vie ici. Depuis plus de quarante jours maintenant, le Pope, l’ancienne star des rings, n’a croisé personne de vivant. Les rues sont désertes, le Pope s’en souvient. La panique régnait lors du jour 0. Les gens courraient dans tous les sens pour fuir. Aucun n’est sorti vivant de WFA City. Aucun, personne, sauf le Pope.
 
D’Angelo Dinero marche dans les rues où les voitures sont encastrées les unes les autres, les vitres des bâtiments sont brisées, des cadavres jonchent les routes et les trottoirs de la ville.
 
WFA City, ville où régnait corruption, vice et luxure, est une ville où règne la mort. La ville fantôme, oui voilà comment on l’appelle.
 
D’Angelo Dinero approche de la WFAréna où il voit une affiche de WFA WrestleMania V. Il ne peut la regarder. Le souvenir lui semble trop affreux et trop douloureux. Oui, même le Pope connaît ses sensations.
 
Jour 79 après l’événement
 
D’Angelo Dinero : Allez ! Debout. On a du boulot aujourd’hui ?
 
John Morrison, dit-il en baillant : Du boulot ?
 
D’Angelo Dinero : Bah ouais ma gueule.
 
John Morrison se lève, les cheveux en vrac. Il sort un miroir de son slip kangourou et s’aperçoit qu’il a vraiment une sale gueule au réveil. Il passe alors sa main dans ses cheveux et retrouve comme par miracle sa crinière magnifique.
 
John Morrison : Alors, qu’est-ce qu’il se passe ?
 
D’Angelo Dinero : Il faut aller à Auchan, y a plus de granola ni de sirop à la menthe. Et le tube de dentifrice est vide.
 
John Morrison : Arf’… c’est la merde ça négro.
 
D’Angelo Dinero vous une claque à Morrison.
 
D’Angelo Dinero : Je t’ai dit de ne jamais m’appelé comme ça. On n’est pas encore pote. Ce n’est pas parce qu’on n’est plus les deux seuls personnes vivantes au monde qu’on est pote.
 
John Morrison : Je veux un copain.
 
D’Angelo Dinero : Tu veux être mon copain ?
 
John Morrison : Oui !
 
D’Angelo Dinero : Alors va chercher les granola. Prends la fiat 500 et va à Auchan. Tu verras le plein en même temps…
 
Jour 57 après l’événement
 
John Morrison se réveille. Au vu de la hauteur du soleil dans le ciel, il doit être midi.
 
John Morrison sort de sa tente quechua en baillant comme un beau gosse.
 
John Morrison : Il doit être huit heures.
 
… un beau gosse un  peu con.
 
John Morrison a campé encore une fois au bord de la route.
 
Comment a-t-il pu survivre pendant 57 longues journées ?
 
Comment a-t-il pu survivre pendant 57 longues nuits ?
 
Et le voilà maintenant qui fait du stop, assis dans une chaise pliante de pêcheur.
 
Quand soudain, une voiture passe. Une Porsche. Musique de Snoop Dog. La voiture de luxe s’arrête alors devant lui.
 
John Morrison : Oh non… pas lui.
 
D’Angelo Dinero en chair et en os. Le même style que celui qu’il avait l’habitude de porter à la WFA. Bijoux bling bling, lunettes de soleil avec la croix du Christ sur chaque verre, il porte un long manteau large noir. Il sort de la voiture et s’approche de John Morrison.
 
D’Angelo Dinero : Pendant près de deux mois, je n’ai vu aucun pecnot vivant et le premier que je vois, c’est toi.
 
Jour 79 après l’événement
 
John Morrison est parti depuis deux heures maintenant, ce n’est pas bon signe. Certes il conduit aussi vite que la grand-mère de la mère Michelle mais même… il partit depuis déjà trop longtemps. Alors sans hésiter, tel le héros qu’il est, le Pope monte à bord de sa Porsche et ouvre la boîte à gant pour y sortir un vieux cellulaire.
 
Il compose le numéro de téléphone et appelle John Morrison.
 
DRING… DRING… DRING…
 
OUI ! Pour la première fois depuis des semaines, il y a du réseau. Mais… ce con de Morrison a laissé son portable dans la grange.
 
D’Angelo Dinero : Mais quelle…
 
Salope arrive enfin à… euh… John Morrison arrive enfin à Auchan. Il a dû se perdre ce con. Il cherche une place de parking libre, pas trop loin de l’entrée mais pas trop loin non plus des cadis.
 
John Morrison va chercher son chariot et va faire ses courses.
 
*ellipse de la période où John Morrison fait ses courses*
 
John sort de l’hypermarché et les voit.
 
Les cannibales.
 
John Morrison se met alors à courir à toute vitesse avec le chariot. Les cannibales ont dû sentir le parfum du shampooing de John Morrison à la goyave. Une incroyable et surréaliste course-poursuite commence. John Morrison semble pris au piège. Quand soudain… The Pope is pimpin’ ! D’Angelo Dinero arrive au volant de sa Porsche pour percuter deux cannibales.
 
D’Angelo Dinero : Monte, vite.
 
John Morrison s’empresse de prendre le contenu du chariot, autrement dit le dentifrice, les granolas et le sirop à la menthe, pour le mettre sur la banquette arrière. Voyant les cannibales arrivaient à toute vitesse, John Morrison réalise un geste dont lui seul a le secret. Il saute à travers la fenêtre avant-gauche de la voiture mais ressort par celle de droite. John Morrison s’écrase sur le béton et perd connaissance.
 
Jour 61 après l’événement
 
John Morrison et D’Angelo Dinero sont cachés dans un appartement délabré. Ses occupants ont dû se bouffer entre eux.
 
John Morrison : Je me demande comment on en est arrivé là.
 
D’Angelo Dinero : Je ne veux plus y penser. Ce qu’il s’est passé ce soir-là… le monde n’était pas prêt pour ça.
 
John Morrison : Qui aurait cru que l’humanité allait mourir le jour de WrestleMania V ?
 
D’Angelo Dinero : Nous avons survécu à tout. Nos ancêtres ont survécu à deux guerres mondiales, on a survécu à la saga Twilight, on a survécu à Chyna dans l’industrie du X mais ça…
 
John Morrison : On aurait pu changer les choses, Donatello ?
 
D’Angelo Dinero : C’était la volonté de Dieu.
 
John Morrison : Alors il nous a abandonné. Toutes tes quêtes sont vaines.
 
D’Angelo Dinero : Non pas toutes. Un jour, Dieu est descendu par la cheminée et m’a dit que je sauverai le monde.
 
John Morrison : Je t’aiderai à le sauver.
 
D’Angelo Dinero : Aide-moi à survivre et ça suffira.
 
Jour 81 après l’événement
 
John Morrison : Non… Non… SETH !
 
John Morrison se réveille en sueur. Voyant cela, D’Angelo Dinero lui balance un gros seau d’eau dans la figure.
 
John Morrison : Merci.
 
Non. D’Angelo Dinero  lui balance un gros seau dans la figure.
 
John Morrison : Ah ? Aïe !
 
D’Angelo Dinero : Comment ça va l’affreux ?
 
John Morrison : J’ai connu mieux.
 
D’Angelo Dinero : Encore ce cauchemar ?
 
John Morrison : Oui. On aurait dû… On a notre part de responsabilité dans ce qu’il s’est passé.
 
D’Angelo Dinero : Tu n’as pas le droit de dire ça. C’était imprévisible.
 
John Morrison : A cause de toi, je n’ai pas pu l’empêcher…
 
D’Angelo Dinero : Il était inarrêtable ! Même le GANG a été éradiqué à cause de lui. Il était trop fort.
 
John Morrison : Tu crois qu’il est toujours vivant ?
 
D’Angelo Dinero : Je prie que non… Sinon, il n’y a plus aucun espoir…
 
John Morrison : Au fait ? Comment je m’en suis sorti ?
 
D’Angelo Dinero : Tu parles du fiasco que fut ton instant shopping ?
 
John Morrison : Non quand je suis allé faire les courses.
 
D’Angelo Dinero : Oui bah… Je t’ai sauvé.
 
John Morrison : Whaoooo… On est où là ?
 
D’Angelo Dinero : A un jour de WFA City.
 
John Morrison : NON !
 
Jour 1 AVANT l’événement
 
D’Angelo Dinero : C’est une surprise. Personne ne pouvait s’attendre à ça même Dieu. Mais il n’y aura aucune surprise. Il ne peut y en avoir autrement sinon…
 
Journaliste : Sinon ce serait la fin de la WFA ?
 
D’Angelo Dinero : Non. Ce serait la fin du monde. L’apocalypse.
 
Jour 81 après l’événement
 
D’Angelo Dinero et John Morrison sont à présent au volant de la Porsche parcourant les roues. Plus qu’une dizaine d’heures avant d’être de retour là où tout a commencé. Là où tout a pris fin.
 
John Morrison : Tu y es déjà retourné depuis Mania V ?
 
D’Angelo Dinero : Oui.
 
John Morrison : Pas moi.
 
D’Angelo Dinero : Crois-moi, tu n’as rien loupé.
 
John Morrison : Alors à quoi ça sert d’y retourner, Donatello ?
 
D’Angelo Dinero : C’est le point d’émergence. La solution est là-bas.
 
John Morrison : Lui ?
 
D’Angelo Dinero ne répond pas.
 
Jour 82 après l’événement
 
Les deux hommes arrivent enfin à WFA City. John Morrison a repris le volant il y a une heure. Il s’arrête
 
John Morrison : Donatello, Donatello, réveille-toi !
 
D’Angelo Dinero se réveille et voit un corps qui rampe vers la Porsche. Les deux anciens rivaux descendent de la voiture.
 
John Morrison : SETH ?
 
D’Angelo Dinero : C’est pas possible.
 
John Morrison prend Rollins dans ses bras. Rollins a le visage marqué et la jambe droite cassée.
 
Seth Rollins : N’y retournez pas.
 
D’Angelo Dinero : Il est là ?
 
Seth Rollins : Oui.
 
John Morrison : Ca aurait dû être moi.
 
Seth Rollins : Ne pense plus à ça.
 
John Morrison : Si ça avait été moi, tout ça ne se serait pas passé.
 
D’Angelo Dinero : Ah ça c’est sûr.
 
Seth Rollins, dans un dernier soupir : Adieu.
 
John Morrison : NON !
 
John Morrison retourne dans la voiture. Il ouvre le coffre et s’équipe comme Schwarzenegger dans Commando.
 
John Morrison : Maintenant ça va chier.
 
D’Angelo Dinero regarde alors John Morrison aller à l’assaut de…
 
Jour de l’événement : WrestleMania V
 
Il fait le tombé sur Rollins ! 1 ! 2 ! 3 ! C’est gagné ! Nouveau champion du monde poids lourd !
 
Justin Roberts : Here’s your winner an the NEW World Heavyweight Champion… CURTIS AXEL !
 
C’est la folie. Curtis Axel l’a fait. Il a réussi. Et dire que tout a commencé à No Way Out 2015 ! Le public réagit très mal. Ils se battent tous. Certains se poignardent avec des couteaux en plastique, certains même se bouffent entre eux. Curtis Axel vient de créer l’événement.
 

Vous ne voulez pas que cela arrive alors mettez la pression à mrcoffeeinthebank pour que le Pope remporte le WFA Championship à No Way Out 2015… sinon vous vivrez le pire WrestleMania de l’histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Showtime
Administrateur
Showtime

Messages : 6880
Age : 27
Localisation : Under a six sided ring
Humeur : Aqueuse

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptySam 14 Mar - 22:41

Promo Super Eric:



Super Eric arrive en courant vers le ring, The Hurricane fermement accroché sur son dos, il s'empare d'un micro!

Super Eric: "Il parrait que dans ce business il est important d'être bon au micro, malheureusement je ne sais absolument pas quoi dire, je vais donc vous lire la première page de l'annuaire de jardinage du Luxembourg, mais avec une voix grave et menaçante!"

Super Eric, prenant une voix menaçante et grave:

" Jardinage - 225 Résultats
Vous cherchez Jardinage au Luxembourg ?
Trouvez toutes les informations pertinentes au Luxembourg parmi 225 résultats correspondants à Jardinage avec editus.lu ! Editus.lu, c’est la réponse à votre recherche Jardinage mais également à vos recherches de restaurant, garage, coiffeur, institut de beauté, bijouterie, décoration, alimentation ou encore de fitness, musique et même de boulangerie pour des matins plaisir !
Type
Professionnels (221)
Privés (4)
Localités

Luxembourg (14)
Esch-sur-Alzette (10)
Arlon (Cool
Dudelange (7)
Bertrange (4)
Schifflange (4)
Bastogne (3)
Bettembourg (3)
Differdange (3)
Howald (3)
Libramont-Chevigny (3)
Pétange (3)
Sanem (3)
Trier (3)
Berdorf (2)
Bergem (2)
Bertrix (2)
Capellen (2)
Colmar-Berg (2)
Dippach (2)
Erpeldange-sur-Sûre (2)
Gonderange (2)
Habay-la-Neuve (Habay) (2)
Hagen (2)
Kayl (2)
Leudelange (2)
Mersch (2)
Merzig (2)
Messancy (2)
Niederkorn (2)
Noerdange (2)
Remich (2)
Rodange (2)
Saarburg (2)
Steinfort (2)
Strassen (2)
Vance (Etalle) (2)
Weiswampach (2)
Alzingen (1)
Ancy-sur-Moselle (1)
Aspelt (1)
Bascharage (1)
Belvaux (1)
Boevange-sur-Attert (1)
Bonnert (Arlon) (1)
Boxhorn (1)
Brouch (Mersch) (1)
Carlsbourg (Paliseul) (1)
Corbion (Bouillon) (1)
Daverdisse (1)
Diekirch (1)
Drauffelt (1)
Ebly (Léglise) (1)
Ehlerange (1)
Ellange (1)
Elvange (Schengen) (1)
Eppeldorf (1)
Erpeldange (1)
Eschweiler (Junglinster) (1)
Fauvillers (1)
Fentange (1)
Fischbach (Clervaux) (1)
Franzenheim (1)
Freudenburg (1)
Gilsdorf (1)
Gouvy (1)
Greiveldange (1)
Grevenmacher (1)
Gutweiler (1)
Halanzy (Aubange) (1)
Harnoncourt (Rouvroy) (1)
Hautcharage (1)
Hayange (1)
Heisdorf (1)
Hesperange (1)
Hivange (1)
Hosingen (1)
Huncherange (1)
Hunsdorf (1)
Imbringen (1)
Ingeldorf (1)
Ingendorf (1)
Irsch (1)
Izel (Chiny) (1)
Jehonville (Bertrix) (1)
Juvigny-en-Perthois (1)
Kahler (1)
Kapenacker (1)
Kehlen (1)
Konz (1)
Larochette (1)
Les Bulles (Chiny) (1)
Lexy (1)
Limpach (1)
Lintgen (1)
Longlier (Neufchâteau) (1)
Machtum (1)
Mamer (1)
Marange-Silvange (1)
Marbehan (Habay) (1)
Marly (1)
Medernach (1)
Mertzig (1)
Mon-Idée (Neufchâteau) (1)
Mondercange (1)
Muno (Florenville) (1)
Munshausen (1)
Nagem (1)
Neufchâteau (1)
Nusbaum (1)
Oberdonven (1)
Peppange (1)
Pontpierre (1)
Rambrouch (1)
Redange-sur-Attert (1)
Reichlange (1)
Reisdorf (1)
Remomeix (1)
Ritzing (1)
Roeser (1)
Roost (1)
Rumelange (1)
Saarbrücken (1)
Saarlouis (1)
Saeul (1)
Saint-Vincent (Tintigny) (1)
Saint-Vith/Sankt-Vith (1)
Sandweiler (1)
Schengen (1)
Schieren (1)
Schuttrange (1)
Soleuvre (1)
Steinsel (1)
Surré (1)
Troisvierges (1)
Tuntange (1)
Villers-devant-Orval (Florenville) (1)
Villerupt (1)
Waimes/Weismes (1)
Warmifontaine (Neufchâteau) (1)
Wasserbillig (1)
Wickrange (1)
Wincrange (1)
Wormeldange-Haut (1)
Rubriques
Jardin (162)
Aménagement extérieur (24)
Machine et outillage (10)
Abords de maison (9)
Nettoyage (9)
Pavage (9)
Exploitation forestière (6)
Périscolaire (6)
Matériaux de construction (5)
Piscine et salle de sport (5)
Service d'assistance (5)
Vêtement (5)
Accessoire automobile (4)
Agriculture (4)
Aliment (4)
Aménagement de terrasse (4)
Construction générale (4)
Garage (4)
Lavage de vitres (4)
Sanitaire (4)
Animaux domestiques (3)
Bois (3)
Fleuriste (3)
Nettoyage industriel (3)
Vélo, vélomoteur, moto et trike (3)
Activité culturelle (2)
Aire de jeu (2)
Article de décoration (2)
Automobile (2)
Carrelage (2)
Carrosserie (2)
Conseil aux entreprises (2)
Couverture et toiture (2)
Escalier, garde-corps, main courante (2)
Machines pour le travail des métaux (2)
Mazout et combustible (2)
Parquet et plancher (2)
Pneumatique (2)
Quincaillerie (2)
Rénovation (2)
Service public (2)
Traitement des déchets et ordures (2)
Acier (1)
Activité de loisirs (1)
Administration publique (1)
Alimentation biologique (1)
Architectes-paysagistes, Ingénieurs-paysagistes (1)
Article d'équitation (1)
Assainissement (1)
Boisson alcoolisée (1)
Boisson non alcoolisée (1)
Béton (1)
Chauffage (1)
Construction - Gestion de projets (1)
Cuisine (1)
Décoration d'intérieur (1)
Déménageur (1)
Dépannage et remorquage (1)
Dépositaire de boisson (1)
Eau (1)
Eclairage (1)
Electricité - Bobinage (1)
Electricité et électronique - Travaux de sous-traitance (1)
Electroménager (1)
Entrepreneur (1)
Equipement industriel (1)
Façade (1)
Fourniture et accessoire électrique (1)
Fourniture industrielle (1)
Gaz industriel (1)
Gestion immobilière et foncière (1)
Gestion technique du bâtiment (1)
Grossiste commerce (1)
Horticulture et arboriculture (1)
Hydroculture (1)
Ingénieur conseil (1)
Isolation (1)
Jeu, jouet (1)
Levage et manutention (1)
Machines-outils travaillant le métal par enlèvement (1)
Métal, aluminium, alliage (1)
Métaux (1)
Peinture (1)
Peinture, Revêtement mural (1)
Pierre (1)
Produit chimique pour l'agriculture (1)
Produit pour hydroculture (1)
Robinetterie (1)
Sable et gravier (1)
Sauna (1)
Soudure et brasage (1)
Traitement de déchet (1)
Transport (1)
Tube et tuyau (1)
Wellness (1)
Produits
Jardinage (133)
Aménagement de jardin (80)
Paysagiste (63)
Jardinier (61)
Accessoire de jardinage (26)
Abattage et élagage d'arbre (24)
Terrasse en bois (14)
Tondeuse à gazon (14)
Abris de jardin (11)
Centre de jardinage (11)
Pépinière (11)
Crèche et foyer de jour pour enfant (9)
Plantation d'arbre (Cool
Pose de gazon (Cool
Création d'étang (7)
Entreprise de nettoyage (7)
Nettoyage d'alentours et tonte de gazon (7)
Pose de clôture (7)
Construction de piscine (6)
Entretien de Jardin (6)
Nettoyage de bureau (6)
Travaux forestiers (6)
Association sans but lucratif (5)
Clôture et barrière métallique (5)
Décoration de jardin (5)
Matériel pour exploitation forestière (5)
Taille de haie (5)
Taille haies (5)
Vêtement de travail (5)
Aide à domicile (4)
Aliment pour animaux (4)
Bricolage (4)
Centre de bricolage (4)
Mur pierre sèche (4)
Nettoyage de vitres (4)
Terrasse en pierre (4)
Travaux de terrassement (4)
Aménagement de plan d'eau (3)
Bois de chauffage (3)
Commerce en gros de bois (3)
Espaces verts (3)
Garderie d'enfant (3)
Gazon en rouleau (3)
Machine et outils agricole (3)
Matériel agricole (3)
Meuble de jardin (3)
Nettoyage de maison et appartement (3)
Nettoyage pour particulier (3)
Portes (3)
Remorque (3)
Service hivernal, déneigement et salage (3)
Aliment pour animaux d'élevage (2)
Arbre (2)
Arrosage automatique (2)
Auto d'occasion (2)
Bois de construction (2)
Carport (2)
Carrosserie véhicule (2)
Facility management (2)
Fenêtre (2)
Graine, semence (2)
Grillage, tissus et tresse métallique (2)
Horticulteur (2)
Machine à bois (2)
Maçonnerie (2)
Nettoyage et entretien d'immeuble (2)
Nettoyage fin de chantier, après construction (2)
Pierre naturelle (2)
Produit de jardinage (2)
Produit pour animaux (2)
Réparation automobile (2)
Travaux de rénovation (2)
Zoologie (2)
Accessoire moto (1)
Accessoire pour piscine (1)
Accessoire pour toiture (1)
Accessoire pour tube et tuyau (1)
Activité et service pour Senior (1)
Activités pour enfant (1)
Aide aux personnes âgées (1)
Aide à domicile et sur le lieu de travail (1)
Alentours (1)
Aliment pour animaux domestiques (1)
Aménagement d'espaces intérieurs (1)
Aménagement de crèche (1)
Aménagement de terrain de sport (1)
Aménagement extérieur pour personnes âgées (1)
Animation littéraire (1)
Appareil de chauffage (1)
Aquarium et accessoire (1)
Arbre fruitier (1)
Article d'artisanat (1)
Article pour animaux (1)
Atelier protégé (1)
Autocollant (1)
Badge personnalisé (1)
Banderole publicitaire (1)
Batterie et pile (1)
Bobinage électricité (1)
Boîte à lettre (1)
Bureau d'étude (1)
Cadeau d'affaire (1)
Calicot (1)
Coaching sportif à domicile (1)
Collecte des déchets verts (1)
Collecte et traitement des déchets (1)
Commerce et négoce d'acier (1)
Compost (1)
Compte à terme (1)
Concessionnaire Honda (1)
Concessionnaire Mitsubishi (1)
Concessionnaire Seat (1)
Conciergerie d'entreprise (1)
Construction de salle de sports (1)
Container pour déchet (1)
Courses à domicile (1)
Crèche internationale (1)
Création de plan (1)
Débroussailleuse / Coupe-bordure (1)
Désinfectant et insecticide (1)
Détaillant électroménager (1)
Développement durable (1)
Efficacité énergétique (1)
Engrais (1)
Engrais biologique (1)
Entreprise de dératisation (1)
Entreprise de désinfection (1)
Entreprise de désinsectisation (1)
Entretien d'étang (1)
Equipement de plein air (1)
Equipement du cavalier (1)
Equipement sanitaire pour le bâtiment (1)
Escalier (1)
Escalier en bois (1)
Fabricant et grossiste d'appareil sanitaire (1)
Faire-part (1)
Fertilisant biologique (1)
Fleur (1)
Gaz et air comprimé et liquéfié (1)
Gestion d'immeuble (1)
Gestion de projet construction (1)
Haie (1)
Impression digitale (1)
Ingénierie pour l'environnement (1)
Ingénierie pour le bâtiment (1)
Installation de jacuzzi (1)
Intérim (1)
Jardin japonnais (1)
Jeans shop et accessoires (1)
Lampe et ampoule électrique (1)
Location de camion et camionnette (1)
Location de machines, appareils et outils (1)
Machine pour l'industrie (1)
Machines-outils à couper le métal (1)
Matériel de bricolage (1)
Matériel et produits d'appoint pour soudure (1)
Matériel et équipement de chauffage (1)
Matériel pour la fabrication d'article métallique (1)
Matériel pour la sylviculture (1)
Matériel pour le traitement de l'eau (1)
Meuble de salle de bains (1)
Meuble pour crèche (1)
Montage pneumatique (1)
Moteur pour bateau (1)
Moto (1)
Motoculteur (1)
Nettoyage automobile (1)
Nettoyage de cage d'escaliers et communs (1)
Nettoyage de façade et vitres avec nacelle (1)
Nettoyage de moquette (1)
Nettoyage de parking (1)
Nettoyage de résidence (1)
Nettoyage de vérandas, marquises et verrières (1)
Nettoyage et repassage de linge (1)
Nettoyage haute pression (1)
Organisation non gouvernementale (1)
Outillage électrique (1)
Panier de légumes bio (1)
Parachèvement de bâtiment (1)
Parapluie publicitaire (1)
Parquet massif (1)
Passeport énergétique (1)
Pergola (1)
Personnel de nettoyage (1)
Personnel temporaire (1)
Pneu pour véhicule (1)
Produit amincissant (1)
Produit naturel et biologique (1)
Produit para-pharmaceutique (1)
Quad (1)
Robinetterie industrielle (1)
Robinetterie pour installation sanitaire (1)
Réparation pare-brise (1)
Salle de formation (1)
Serrurerie (1)
Serrurier (1)
Service d'assainissement (1)
Service express de dépannage (1)
Service à la personne (1)
Société de recrutement (1)
Soudure et brasage (1)
Sous-traitance en électricité (1)
Soutien scolaire (1)
Spa (1)
Terrarium (1)
Terrassse en bois pour piscine (1)
Terre de jardin (1)
Terreau (1)
Tisane de régime (1)
Toiture (1)
Tracteur agricole (1)
Traitement de l'eau (1)
Traitement des déchets / décharges (1)
Travaux de génie civil (1)
Tronçonneuse (1)
Tube et tuyau en métaux ferreux (1)
Tube et tuyau en métaux non-ferreux (1)
Vanne, soupape et robinet d'arrêt (1)
Vente d'outillage (1)
Vidange (1)
Vin (1)
Voiture électrique (1)
Véhicule de manutention (1)
Vélo (1)
Vêtement professionnel de protection (1)
Webdesign (1)
Localités Annonce
Aspelt (1)
Capellen (1)
Differdange (1)
Luxembourg (1)
Niederkorn (1)
Noerdange (1)
Haut de page
1 Logo de ETS Jacoby
ETS Jacoby
6 Rue de Helpert L-8710 Boevange-sur-Attert (Béiwen/Atert)
Tél. : 23 63 82 32 Appel gratuit Email
Ets Jacoby: tondeuses à gazon, tracteur de jardin, débroussailleuses, tailles-haies, perche élageuses, motoculteurs, pompes, tronçonneuses, treuil, scie circulaire, fendeur de bûche, accessoires forestiers et jardins, vêtements de sécurité, réparation toutes marques, location de diverses machines.
Tondeuse autotractée VIKING MB248T
Tondeuse autotractée VIKING MB248T
Jardin
347 €
Débroussailleuse STIHL - PROMO
Débroussailleuse STIHL - PROMO
Activité de loisirs
173 €
Taille Haies à moteur STIHL HS45 longueur de coupe 60 cm - PROMOTION D'AUTOMNE
Taille Haies à moteur STIHL HS45 longueur de coupe 60 cm - PROMOTION D'AUTOMNE
Taille haies
318 €
Tronconneuse STIHL MS170 avec guide de 30cm - PROMOTION D'AUTOMNE
Tronconneuse STIHL MS170 avec guide de 30cm - PROMOTION D'AUTOMNE
Tronçonneuse
192 €
Voir tous les articles...
Rubriques : Jardin | Exploitation forestière
Produits : Jardinage | Tondeuse à gazon
Horaires Email Plan Site Web
2 Logo de Arts & Nature
Arts & Nature Sàrl
3 Rue des Champs L-3348 Leudelange (Leideleng)
Tél. : 37 17 27 Appel gratuit Email
Bureau d'architecture, projets, créations, aménagements, restauration de parcs et d'espaces verts, jardins sur toiture.
Rubriques : Jardin | Aménagement extérieur
Produits : Jardinage | Aménagement de jardin
Potagers Créations Entretien et gestion Horaires Contact Email Plan Site Web
3 Logo de Plantations Weisen Sàrl
Plantations Weisen Sàrl
23 rue Du Bois L-3980 Wickrange (Wickreng)
Tél. : 37 91 49 Appel gratuit Email
Votre spécialiste dans l'aménagement des espaces verts depuis 1988.
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Jardin
Piscine
Piscine
Jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Pépinière
Pépinière
Pépinière
Voir tous les articles...
Rubriques : Jardin | Piscine et salle de sport
Produits : Jardinage | Paysagiste
Nos Réalisations Horaires Contact Email Plan Site Web
4 Logo de Landschaftsgaertnerei Hilbert
Landschaftsgaertnerei Hilbert
39 Rue de Kehlen Anc. Site Sica L-8235 Mamer (Mamer)
Tél. : 31 71 48 Appel gratuit Email
Plantation et tonte de pelouse, nettoyage des extérieurs, soins, exploitation forestière, terrassements, entretien annuel et saisonnier de vos espaces verts, ...
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Rubriques : Jardin | Aménagement extérieur
Produits : Jardinage | Jardinier
Horaires Email Plan Site Web
5 Logo de Vereal
Vereal
5 Rue des Mérovingiens L-8070 Bertrange (Bartreng)
Tél. : 26 12 99 Appel gratuit Email
création et entretien de vos espaces verts
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Aménagement de jardin
Voir tous les articles...
Rubriques : Jardin | Aménagement extérieur
Produits : Jardinage | Jardinier
Jardin privé Facebook Horaires Contact Email Plan Site Web
6 Logo de NCIEC Services
NCIEC Services
15 Rue des Joncs L-1818 Howald (Houwald)
Tél. : 40 30 60 Appel gratuit Email
Face à des exigences de qualité, de service et de compétitivité de plus en plus élevées, l’ambition de NCIEC Services est de proposer une offre de service innovante, un diagnostic précis, une offre personnalisée assurée par une équipe d’expérience et de terrain.
Nettoyage
Nettoyage
Nettoyage
Taille de haies et nettoyage haute pression
Taille de haies et nettoyage haute pression
Aménagement extérieur
Nettoyage de parking
Nettoyage de parking
Nettoyage de parking
Nettoyage de façades
Nettoyage de façades
Nettoyage de façade et vitres avec nacelle
Voir tous les articles...
Produits : Jardinage
Devis Email Plan Site Web
7 Logo de Annen Pflasterbau GmbH & Co. KG
Annen Pflasterbau GmbH & Co. KG
1 Werkstr D-54317 Gutweiler
Tél. : +49 (0)6588 91 02 0 Appel gratuit Email
Der Qualität zuliebe
Sichtschutz - Gabionen
Sichtschutz - Gabionen
Paysagiste
Projekt Sichtschutz
Projekt Sichtschutz
Paysagiste
"Innenhof"
"Innenhof"
Jardin
Aussichtsplateau
Aussichtsplateau
Paysagiste
Voir tous les articles...
Rubriques : Jardin | Pavage
Produits : Jardinage | Jardinier
Contact Email Plan Site Web
8 Logo de Spellini S.à.r.l
Spellini S.à.r.l
59 Rue du Mont Saint Jean L-3652 Kayl (Käl)
Tél. : 621 23 91 64 Appel gratuit Email
Création de jardins. Elagage, abattage et soins des arbres.
Terrasse bois, clôture bois, gazon
Terrasse bois, clôture bois, gazon
Aménagement extérieur
Piscine naturelle, jeux d’eau
Piscine naturelle, jeux d’eau
Aménagement extérieur
Elagage et abattage d'arbres.
Elagage et abattage d'arbres.
Jardin
Terrasse bois, construction menuiserie, tout type de maçonnerie, claustra bois, illumination, panneaux végétalisés.
Terrasse bois, construction menuiserie, tout type de maçonnerie, claustra bois, illumination, panneaux végétalisés.
Jardin
Voir tous les articles...
Rubriques : Jardin | Aménagement extérieur
Produits : Jardinage | Paysagiste
Devis Contact Horaires Facebook Email Plan Site Web
9 Logo de Hapoga
Hapoga
11 Rue Nicolas Brücher L-5692 Elvange (Schengen) (Elweng)
Tél. : 26 67 05 41 Appel gratuit Email
HAPOGA steht für Haus, Pool und Garten und fasst damit unser Tätigkeitsfeld zusammen.
Pose de gazon
Pose de gazon
Piscine et salle de sport
Terrasse en bois
Terrasse en bois
Piscine et salle de sport
Construction de piscine
Construction de piscine
Piscine et salle de sport
Construction de piscine
Construction de piscine
Piscine et salle de sport
Voir tous les articles...
Produits : Jardinage
Team Contact Email Plan Site Web
10 Logo de Adomus Services Group
Adomus Services Group
2 Avenue du X Septembre L-2550 Luxembourg (Lëtzebuerg)
Tél. : 43 11 68 Appel gratuit Email
Nettoyage pour Particuliers et Bureaux: Ménages réguliers ou unique (après travaux, déménagements,...), aide à domicile - personnel compétent et efficace pour des prestations sûres et de qualité - produits écologiques.
Service de déneigement
Service de déneigement
Service hivernal, déneigement et salage
Nettoyage particulier et bureau
Nettoyage particulier et bureau
Nettoyage
Nettoyage après travaux
Nettoyage après travaux
Premier nettoyage après construction
Lavage de vitres
Lavage de vitres
Nettoyage de vitres
Voir tous les articles...
Produits : Jardinage
Nettoyage particulier Jardinage Contact Email Plan Site Web
11 Logo de Gartenbau Leufgen GmbH
Gartenbau Leufgen GmbH
19 Duarrefstrooss L-9990 Weiswampach (Wäiswampech)
Tél. : 26 95 75 09 Appel gratuit Email
Gartenbau Leufgen bietet Ihnen folgender Leistungen an :Planung-Beratung, Gestaltung, Gartenpflege, Pflasterarbeiten, Treppen-, Zaun- & Mauerbau, Teichbau, Bachlaufanfertigungen, Pflanzarbeiten, Terrassen, Gartenausstattung, Grabpflege und –gestaltung, Partyarrangements, Baumkontrolle, Baumpflege, Holzterrassen, Gartenhäuser, Gartenholz
Rubriques : Jardin
Produits : Jardinage | Aménagement de jardin
Facebook Horaires Contact Email Plan Site Web
12 Logo de Rollrasen Van de Sluis
Rollrasen Van de Sluis
Aresdorferhaff L-4499 Limpach (Lampech)
Tél. : 59 27 95 Appel gratuit Email
Unique producteur de gazon en rouleau au Luxembourg pour professionnel et privé.
Rubriques : Jardin
Produits : Jardinage | Aménagement de jardin
Production Horaires Contact Email Plan Site Web
13 Logo de Contins Filipe
Contins Filipe
107 Rue de la Paix L-3541 Dudelange (Diddeleng)
Tél. : 691 10 76 76 Appel gratuit Email
Jardinier et paysagiste, je réalise tous vos travaux de création, aménagement et entretien de jardins.
Rubriques : Jardin | Aménagement extérieur
Produits : Jardinage | Jardinier
Horaires Email Plan
14 Logo de Paysage Luxembourgeois
Paysage Luxembourgeois
21 Rue de la Fonderie L-1531 Luxembourg (Lëtzebuerg)
Tél. : 49 67 08 Appel gratuit Email
Partenaire fidèle des particuliers et des collectivités dans l'aménagement, la décoration et l'entretien de vos espaces verts.
Terrasse en bois
Terrasse en bois
Jardin
Mur en pierre naturelle
Mur en pierre naturelle
Jardin
Construction de piscines
Construction de piscines
Construction de piscine
Jardin Zen japonais
Jardin Zen japonais
Jardin
Voir tous les articles...
Rubriques : Jardin
Produits : Jardinage | Aménagement de jardin
Email Plan Site Web Vidéo
15 Logo de Gaertnerei Sunflower
Gaertnerei Sunflower
24 Rue de Bissen L-7712 Colmar-Berg (Colmer-Bierg)
Tél. : 621 54 01 97 Appel gratuit Email
Aménagements extérieurs.
Hangbefestigung
Hangbefestigung
Jardin
Errichten von Gartenhäuser
Errichten von Gartenhäuser
Jardin
Umzäunungen
Umzäunungen
Jardin
Steingarten
Steingarten
Jardin
Voir tous les articles...
Rubriques : Jardin | Aménagement de terrasse
Produits : Jardinage | Aménagement de jardin
Email Plan Site Web
16 Logo de Auxylence
Logo OAI
Auxylence
6A Rue Principale L-8376 Kahler (Koler)
Tél. : 661 610 621 Appel gratuit Email
Auxylence est à la fois une entreprise et un bureau d’architecture de jardins écologiques
Jardin de façade
Jardin de façade
Aménagement de jardin
Bridel : Jardin de façade
Bridel : Jardin de façade
Jardin
Vance : Jardin champêtre contemporain
Vance : Jardin champêtre contemporain
Jardin
Plantation
Plantation
Jardin
Voir tous les articles...
Rubriques : Jardin | Architectes-paysagistes, Ingénieurs-paysagistes
Produits : Jardinage | Paysagiste
Email Plan Site Web
17 Logo de Steffens
Steffens Sàrl
48 Hiehl L-5485 Wormeldange-Haut (Wormer Berreg)
Tél. : 26 74 79 72 Appel gratuit Email
Willkommen! Im schönsten Garten der Welt. In Ihrem Garten.
Rubriques : Jardin
Produits : Jardinage | Paysagiste
Email Plan
18 Logo de Kousmann Claude
Kousmann Claude
136 Rue Emile Mark L-4620 Differdange (Déifferdang)
Tél. : 54 48 10 Appel gratuit Email
Kousmann Claude réalise pour vous et avec vous la conception de votre jardin.
Rubriques : Jardin
Produits : Jardinage | Jardinier
Ma vitrine Email Plan
19 Logo de HK AUSSENDESIGN
HK AUSSENDESIGN
3 Petrusstrasse D-54675 Nusbaum
Tél. : +49 (0)6522 93 20 78 Appel gratuit Email
Pflasterarbeiten, Natursteinmauer, Bepflanzungen, Teichanlagen, Gartenbau.
Rubriques : Jardin | Aménagement extérieur
Produits : Jardinage | Paysagiste
Email Plan Site Web
20 Logo de Raphael Paysages
Raphael Paysages Sàrl
2 Rue Jean Baptiste Stiff L-5808 Fentange (Fenteng)
Tél. : 661 101 820 Appel gratuit
Jardin, conseils en jardinage, contactez-nous!
Rubriques : Jardin
Produits : Jardinage | Paysagiste
Ma vitrine"


Super Eric drop le mic et s'en va avec The Hurricane



_________________
Promos No Way Out 2015 - Page 2 Bfg10

Pool catch:
[size=12]Showtime[/size]

Xavier Woods - Rollins -Big Cass - AJ Styles - Alberto Del Rio - Ambrose
Heath Slater - Jack Swagger - Erick Rowan - Kane
Becky Lynch Paige
Alexander Wolfe

Revenir en haut Aller en bas
JGabriel68
Hall Of Famer
JGabriel68

Messages : 4907
Age : 27
Localisation : Atlanta, GA

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyDim 15 Mar - 12:04

Show lol lol
Revenir en haut Aller en bas
Nak
Pénélope du forum
Nak

Messages : 2384
Age : 31

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyDim 15 Mar - 14:34

Je trouve la promo de Show un peu longue quand même. Happy
Revenir en haut Aller en bas
Frog Splash
Champion
Frog Splash

Messages : 1694
Age : 26
Humeur : Enjoy the moment !

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyDim 15 Mar - 15:07

PROMO THE MIZ PARTIE 2/2


Dimanche 01 mars, WFA Smackdown.
 
Lassé par les affrontements incessants de Ziggler de du Miz, John Laurinaitis les a obligés à luter ensemble pour le dernier Smackdown avant No Way Out. Le prix à gagner devait leur permettre de dépasser, pour une soirée au moins, leurs différends. Après tout, il y avait quand même une qualification pour l’Elimination Chamber de Brock Lesnar à gagner ! Un tel enjeu aurait permis de fédérer n’importe quels ennemis autour d’un projet commun … mais pas ces deux-là. Alors même qu’ils faisaient face aux champions par équipes de la WFA, les APA,  Mizanin a choisi d’ignorer totalement Dolph Ziggler et de mener ce match à la façon d’un Handicap. Il a donc refusé les changements, repoussé son partenaire et combattu seul ces deux poids lourds. Et il a gagné ! Grâce à une intervention de DB², l’Awesome One a pu obtenir le compte de trois afin de se qualifier, lui mais aussi Dolph Ziggler, pour le Main-Event de No Way Out. Seulement, à peine le combat terminé, il a subi les foudres de son ex-partenaire et futur adversaire qui l’a attaqué sur la rampe. Malgré un match déjà compliqué, Mike est parvenu à répliquer et cette bataille de chiffonniers s’est poursuivie jusqu’en coulisses …
 
Et la projection contre le distributeur de boissons ! Mizanin a fait valdinguer le blondinet contre la machine qui projette maintenant des cannettes de soda à intervalles irréguliers. On peut voir les stigmates des coups reçus sur toute la poitrine rougi de l’Awesome One, alors qu’une large ouverture se trouve en plein milieu du front ensanglanté de Ziggler. Le Miz, debout, souffle comme un bœuf alors que ce brawl dure depuis près de cinq minutes maintenant. Tout à coup, une paire de bras de la taille des cuisses d’un cycliste professionnel l’attrape par derrière et le ceinture. Mike s’en dégage d’un coup de rein et il envoie le membre de la sécurité au sol d’une Clothesline. C’est le dernier d’une longue série de victimes qu’ont fait les deux hommes depuis qu’ils ont disparu de la zone spectateurs. Ils ont décidé de régler leurs comptes, ici et maintenant. Ils sont peut-être deux à s’être qualifiés pour No Way Out, mais un seul sera en état de participer après ce soir. Mizanin repart au combat après avoir repris son souffle … coup de cannette porté à la tempe du revenant par le reflet de la perfection ! La boisson a explosé au contact de la boîte crânienne du lutteur ! Celui-ci tombe comme un piquet alors que Dolph se jette lui aussi au sol pour le rouer de coups. Le Miz se protège comme il peut avec ses avant-bras et tente de retourner la situation en basculant sur sa droite. Tout autour d’eux le personnel de la fédération s’est massé, bien que plus personne n’ose intervenir. Bientôt, des bruits de pas se font cependant entendre. Une nouvelle escouade de la sécurité arrive. Ziggler, qui a toujours le dessus, se remet debout. Il abat le premier homme d’un Superkick avant d’esquiver le plaquage du second. Ce dernier termine au sol et prend la botte de Mizanin en pleine poire. Quatre gus supplémentaires sont aux prises avec les lutteurs, exténués mais déterminés à en finir. Et sans qu’on vienne les déranger … Malheureusement, le nombre l’emporte à la fin. Mike, toujours au sol, est une proie facile pour un mastodonte qui se couche sur sa carcasse endolori afin de l’immobiliser. Seul face au reste, l’ancien WFA Champion rend à son tour les armes.

Les deux hommes, qui ne cessent d’envoyer des jurons à la fois à l’encontre de leurs assaillants mais aussi l’un à l’autre, ont été ligotés. Les membres du staff « blessés » lors de leur accrochage sont soignés par le personnel médical, alors que Laurinaitis, mis au courant de la situation, arrive à son tour. Il toise du regard les deux hommes, longuement, avant de souffler son désarroi.
 
Johny : Les gars … les gars, les gars … Pas très people power tout ça … Vous avez blessé près de dix de mes hommes pendant votre bagarre. Sans parler des dégâts matériels ! Un distributeur de boissons tout neuf est complètement mort à cause de vous !

Dolph : J’suis désolé pour les mecs qui ont pris, mais j’en peux plus de voir la gueule de cette pleureuse tous les jours ! Beuheuheu je suis le Miz et personne ne m’aime ! Beuheuheu les gens m’ont oublié ! Beuheuheu je veux redevenir une star … Son putain de cinéma me sort par les fesses !

Mike : La ferme, crétin. Tu ne sais rien de ce que j’ai vécu, rien des moments difficiles qui m’ont transformé ! Évidemment, monsieur était trop occupé à jouer les playboys pour la WFA, il préférait amasser des billets verts et se faire mousser par un public qui n’en a plus rien eu à secouer de lui une fois qu’il a perdu son titre. Aider l’homme qui t’as fait arrivé au sommet, non, très peu pour monsieur Ziggler !

Dolph : Le seul homme que je dois remercier pour être arrivé là où j’en suis, c’est moi ! Tu m’as donné mon premier match de championnat et depuis tu t’imagines que toute ma carrière  été construite là-dessus !? Mais réveille-toi ! Je suis Dolph Ziggler, ancien champion par équipes, ancien champion Intercontinental, ancien champion de la WFA, Triple Crown Champion et toujours invaincu à Wrestlemania depuis mes débuts. Comment tu peux imaginer que parce que tu m’as obtenu un match pour le titre je te dois tout !?

Mike : Tu te trompes encore Dolph, sur un point au moins. Je ne t’ai pas obtenu un, mais deux matchs de championnat. Aujourd’hui, c’est moi qui ai gagné, pas toi. Tu ne fais que profiter de mes accomplissements pour te placer, comme toujours ! Sans moi, tu n’aurais jamais été mis à ce point en lumière ! Je t’ai donné l’opportunité de faire tes preuves, c’est ce genre de choses qui permet à un lutteur ordinaire de devenir un champion ! Sans ce premier match, les suivants n’auraient jamais existé. Tu serais resté ce midcarder sans saveur …

Johny : Ok, ok … je vois où est l’problème ! Hum … bon, pas vraiment, mais j’en ai une idée. Presque. Enfin, on s’en fout. Tout c’que je sais, c’est que votre … « petite rivalité » plaît au public, et vous me connaissez, quand il faut faire plaisir à nos fans, je suis toujours là ! Je veux bien que vous continuiez à vous foutre sur la poire pour savoir qui mérite de sortir avec moi, mais faites-le devant les caméras, et pas comme de vulgaires sauvages !

Mike : …

Dolph : …

Mike : Quoi !?

Johny : Quoi, quoi ? Vous n’avez pas compris ce que j’ai dit ?

Dolph : C’est quoi cette histoire de sortir avec vous ?

Johny : Oh … ce n’est pas pour ça que vous vous battez ? Zut, j’ai pas compris du tout alors ! Bon, quoi qu’il en soit, le message reste le même : quand vous vous foutez sur la gueule, vérifiez qu’il y ait des caméras autour, histoire que ça nous rapporte des thunes. Plus d’bêtise les jeunes, haha ! Allez, je vous laisse, je vais aller voir si John Morrison souhaite que son Johny-boy fasse quelque chose pour lui …

Dolph : Oubliez pas de dire à vos chiens d’garde de nous détacher …

Johny : Oh, ça … en fait je préfère attendre la fin du show, parce que mine de rien on a un timing vachement serré et vous risquez un peu de tout faire foirer. Mais vous inquiétez, j’ai déjà appelé vos managers, ils viendront vous récupérer après.

Mike : Nos … managers ? Frog Splash ? Putain d’merde …
 
***
Les deux lutteurs ont été conduits dans une pièce qui sert de local aux hommes de Laurinaitis. Là, ils sont obligés d’attendre patiemment que leurs managers respectifs viennent les récupérer. Les amabilités ont cessé et le silence est plutôt pesant.
 
Dolph : Dis, Mike … tu crois vraiment tout ce que tu dis ?

Mike : Quoi ?

Dolph : Que j’en suis là grâce à toi.

Mike : Tu commences à comprendre, hein ?

Dolph : Comprendre ? Non, pas vraiment. En fait je voulais juste savoir si toutes tes conneries, c’est juste pour retrouver un peu de ta gloire en te servant de moi, ou bien si t’as juste pas les yeux en face des trous.

Mike : T’as vraiment envie qu’on en reparle ? De toute façon, tout a déjà été dit. On ne se comprend pas, Dolph. Et je n’ai absolument pas envie de te comprendre, de toute façon.

Dolph : Je crois qu’au contraire, on se comprend bien. Mieux que la plupart des gens ne nous comprennent d’ailleurs.

Mike : … Peut-être bien.

Dolph : Tu sais Mike, j’ai toujours su que tu reviendrais.

Mike : C’est pas pour ça que tu m’as aidé à le faire …

Dolph : Parce que je savais pas que tu avais besoin d’aide pour ça. Attend, t’es quand même un ancien champion du monde, je pensais que les dirigeants te fileraient un contrat en or une fois que les évènements se seraient tassés !

Mike : T’es sacrément con si tu crois encore que le business marche comme ça. Si tu pars, t’es fini. Tout l’monde t’oublie, les personnes qui t’adulaient te remplacent par quelqu’un d’autre et au final on n’a plus besoin de tes services. Ce sont eux – les fans – qui décident de tout, et une fois qu’ils t’ont fait disparaître de leurs mémoires, t’es foutu.

Dolph : Si seulement tu pouvais être un mec moins borné … L’amour et le désamour du public, ça va, ça vient … Là-dessus on est d’accord. Seulement … s’ils peuvent défaire des carrières, c’est aussi en grande partie grâce à eux que la plupart des lutteurs construisent la leur. Je sais que tu vas me traiter de gros con, mais moi j’en suis convaincu : si j’en suis là, aujourd’hui, c’est pace qu’ils m’ont poussé à en faire plus.

Mike : T’as raison, je trouve que t’es un sacré gros con. Tu crois aux contes de fée là. La vérité, c’est que t’es un bon lutteur, qui a su saisir la bonne opportunité – celle que je t’ai donné – et se maintenir au top en jouant les gentils.

Dolph : Je ne joue pas les gentils Mike. Quand je rentre sur le ring, je suis le même homme qu’en dehors. Je ne me conduis pas comme ils veulent que je me conduise, ce sont simplement eux qui apprécient ma façon de me conduire.

Mike : Bien sûr … le Ziggler fourbe et tricheur de la Team Perfection serait devenu comme par miracle un bon samaritain ! Quelle blague …

Dolph : Tu n’y es pas. Je ne suis pas un bon samaritain Mike. En fait, je ne sais foutrement pas si je suis un gentil ou un méchant. Et j’m’en fous. Je fais ce que j’ai à faire, je viens, je me donne à fond, souvent je gagne, et si ça leur plaît, tant mieux. Oui, j’aime quand ils m’acclament, quand ils m’encouragent dans les moments chauds. Mais si demain ils trouvent que mon attitude ne correspond plus à leurs attentes, eh ben … tant pis pour eux.

Mike : Tu dis ça maintenant, mais ce n’est pas ce que je vois quand je suis sur le ring.

Dolph : Qu’est-ce que tu vois, alors ?

Mike : Je vois le dernier mec à la mode, la nouveauté qui flash, celle que les gens ont envie de se payer parce qu’elle est belle, clinquante … qu’elle fait tout pour leur plaire quoi. Mais une fois les premiers moments passés, quelqu’un de nouveau, de mieux adapté, de plus brillant prendra sa place dans le « cœur » de ces abrutis.

Dolph : C’est triste de voir à quel point tu as changé … Le Miz que j’ai connu autrefois, celui qui voulait rendre ce monde plus juste, tu t’en souviens ? C’est ce Miz là qui aurait du revenir …

Mike : Mais je suis ce Miz là ! Je souhaite toujours rendre le monde plus juste ! Seulement j’ai compris que l’injustice dans ce monde, ce ne sont pas les vieux lutteurs pistonnés, mais bien le fait que le bon-vouloir d’un ramassis d’hypocrites qui change d’avis comme de chemise passe avant le talent !

Dolph : Si tu l’dis … Il y a toujours une chose que je n’arrive pas à comprendre … pourquoi moi, Mike ? Oh, oui, j’ai déjà entendu tes arguments … « Tu m’as volé ma place » … « C’est moi qui t’ai amené au sommet » … « Tu m’as abandonné quand j’étais dans la merde » … Au début, j’ai cru que c’était vraiment pour ça que tu m’en voulais. Mais plus j’y pense et plus je me dis que ça n’a pas de sens. Tout ça, ce ne sont que des prétextes. Ta place de Main-Eventer, tu l’as perdue tout seul le jour où Shawn t’as battu. Le sommet, je l’ai atteint parce que le méritais. T’abandonner ? On n’abandonne quelqu’un que lorsqu’on sait qu’il a besoin d’aide. Non, il y a autre chose. Tu ne peux pas me haïr à ce point sans une autre raison.

Mike : Te haïr ? Mais je ne te hais pas Dolph ! Tu as fait des erreurs, tu n’as pas été là dans les moments difficiles, mais c’est le lot de tous ceux que je connais ! Ce que je hais, ce n’est pas ce que tu es. C’est ce que tu représentes ! Tu es leur golden boy ! Tu es leur superstar, celle qu’ils veulent voir à chaque show botter le cul à l’un ou l’autre des nombreux hommes qui n’ont pas leurs faveurs.

Dolph : Donc à travers moi … c’est eux que tu cherches à atteindre ?

Mike : Oui ! Toi, je t’ai pardonné depuis longtemps. Mais eux, jamais je ne le pourrais.

Dolph : Alors c’est ça … depuis des mois, on se bat parce que tu me vois comme l’icône de ceux qui t’ont trahi … Est-ce que ça t’as satisfait, alors ? Me battre au Rumble, ça a suffi à faire leur malheur ?

Mike : Tu sais très bien que non. Ils ont été frustrés un court moment, tout au plus. Visiblement, leur lassitude envers toi a été plus rapide à venir que prévu.

Dolph : Alors pourquoi on continue à se battre ?

Mike : Tu le sais aussi bien que moi, Dolph.

Dolph : Oui … ça a été trop loin pour se terminer comme ça …

Mike : Ça ne se terminera pas comme ça. A Wrestlemania, toi et moi, on aura notre dernier combat. L’un de nous en sortira vainqueur, et on verra alors qui prouvera quoi.
 
Cette annonce solennelle est interrompue par Sexy Boy, qui fait irruption dans la pièce couvert de sueur.
 
Sexy : Bordel, qu’est-ce que tu fous là !? On m’a dit que vous vous étiez battus comme des bêtes dans les vestiaires ? Mais t’es pas fou ! Alors que tu viens de gagner un match de championnat en plus ! C’est un coup à se faire suspendre ça !

Dolph : Désolé … Libère-moi, qu’on y aille.

Sexy : Oué …
 
Le blondinet est enfin détaché grâce à son manager. Il se lève, regarde Mizanin toujours entravé … et décide de s’en aller. Ce qui n’est pas le cas de Sexy, qui a une petite dette à faire payer à l’Awesome One … Il lui file un pain !
 
Frog : Hé ! Dégage de là Sexy, sinon j’m’en mêle !
 
Frog Splash ! Le manager du Miz arrive au bon moment ! Devant l’impressionnante carrure de l’homme, Sexy Boy préfère en rester là. Il rejoint son poulain dans l’encadrement de la porte alors que Frog s’attèle à délivrer Mike. Mais avant que Dolph et son manager ne s’en aillent, le reflet de la perfection lance une ultime réplique …
 
Dolph : Oublie pas ce que notre rendez-vous de Mania aura pour enjeu … Qui sait, tu pourras peut-être la retrouver ta gloire. Encore faudra-t-il me prendre l’or.

Mike : Pour te la prendre, il faudrait que tu l’aies récupéré avant ça.

Dolph : On se voit à No Way Out, Mike.
 
Visiblement, cette discussion aura permis de remettre les choses à plat entre Dolph Ziggler et le Miz. Les deux hommes, bien que toujours ennemis, semblent avoir créé un sentiment réciproque de respect. Étonnant après tout ce qu’ils se sont fait endurer mutuellement …
 
Mike : Merci Frog. J’étais pas sûr que tu viendrais.

Frog : Bah … pas d’problème ! Je sais bien que tu ne pensais pas ce que tu m’as dit la dernière fois !

Mike : Si, je le pensais.

Frog : Bah … j’suis sûr que tu rigoles !

Mike : Non, je rigole pas.

Frog : Ah … En même temps, t’avais peut-être raison. J’ai pas été un très bon manager. M’enfin, il est toujours temps d’changer.

Mike : Tu veux que je revienne ?

Frog : Je veux que tu fasses ce que tu veux. C’est toi le lutteur, et moi le manager. Tu n’as pas besoin de te plier à mes désirs.

Mike : Je n’en sais rien … Peut-être que je devrais te filer une autre chance après tout …

Frog : Si tu le fais, je te promets de tout tenter pour que tu atteignes tes objectifs.

Mike : J’espère …

Frog : Du coup, quels sont tes objectifs ?

Mike, après un court moment de réflexion : Faire chier le monde en devenant champion !


Frog : Ça m’paraît cool !
Revenir en haut Aller en bas
Nak
Pénélope du forum
Nak

Messages : 2384
Age : 31

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyDim 15 Mar - 16:15

PROMO Chris Jericho



Nous sommes au dernier Supershow qui se déroule avant le très attendu No Way Out ! Sur le ring, c'est un combat qui s'apprête à débuter entre Curtis Axel et MVP ! L'arbitre fais les dernières vérifications, les deux adversaires s'échauffent, le public se moque d'Axel. Une soirée banale à la WFA. Mais … les lumières de la salle s'éteignent ! Semi-stupeur dans le public, qui se doute qu'à moins d'une connerie de la part d'EDF, on peut s'attendre à voir débarquer Chris Jericho très rapidement. Mais les secondes passent, et la situation s'éternise. Sur le ring, on entend un « BUNK » suivi d'un « PUTAIN LE TURNBUCKLE M'ATTAQUE PAR DERRIERE MONSIEUR L'ARBITRE, C'EST DISQUALIFICATION CA ! » laissant entendre que Curtis Axel a encore eu un « accident ». Le public commence à manifester son mécontentement. Mais …





L'écran du titantron s'allume et laisse apparaître un Chris Jericho en costard et micro en main, filmé par un cameraman.

« T'es nouveau toi ? Bon oublie pas toujours me filmer au centre, mon meilleur profil c'est à gauche, et tu évites les gros plans sur mon front. Quoi ? Ca tourne ? Mais tu aurais pu me prévenir ! Même pas possible d'avoir un cameraman décent … de mieux en mieux cette fédération. Bon concentre toi un peu on va faire avec... »

Jericho soupire un bon coup et se relance. Son cameraman personnel soupire et réajuste son bonnet. A l'image on voit un énorme flou, puis une image tremblotante suivie d'un gros zoom sur le front de Jericho avant que les choses ne reviennent à la normale. Cela fait rire la salle, sans que le principal intéressé ne comprenne ce qui se passe.

« Bonsoir à tous, et bienvenue dans cette édition spéciale du Highlight Reel. Devant la survenue d'informations importantes, j'annonce que les lumières de l'arène resteront éteintes et que le match haletant qui devait se dérouler sous vos yeux n'aura pas lieu. [et pour ceux qui ronchonneraient en disant que c'est pas crédible que Jericho contrôle les éclairages, je dirai juste « Undertaker »]. En effet je dois vous faire part de choses effroyables qui se déroulent sous nos yeux en ce moment même. »

Le champ de la caméra s'élargit, et on peut voir le Jobber Jungle en train d'être démantelé, pendant que DiBiase et De Burchill se frottent les mains en arrière plan. [Pour en savoir plus, lisez la Promo des ROYALIST/LIBERAL, a paraître dans les prochaines heures.] Huées dans le public, qui affectionne l'établissement, vraie coqueluche de la WFA.

« Je me tiens en effet devant les restes du Jobber Jungle, qui disparaît en direct. Je suis ému. Très ému devant ce spectacle effroyable. »

Une larme coule le long du visage de Jericho, qui a les yeux rougis.

« Le Jobber Jungle a été pour moi un soutien sans faille dans mes moments difficiles. Ces derniers temps ca n'a pas été facile pour moi, j'ai été victime du mépris du Gang, moqué, traité comme un has been. On a oublié qu'il y a quelques mois je portais la division par équipes sur mes épaules, on a oublié que j'ai battu Randy Orton avec aisance, on a oublié que je suis le visage de cette compagnie, une légende vivante. Mais a un moment ou on m'a demandé de partir, et où je l'envisageais franchement, il y a eu le Jobber Jungle. Et ses tauliers. Ils ont été là, ils m'ont accueilli alors qu'on n'était pas de grands amis, et ils m'ont redonné espoir. »

Y2J a des trémolos dans la voix

« Sans eux peut-être que je serai parti à la retraite. Que j'aurai laissé tomber. Mais ces hommes d'une intelligence exceptionnelle, m'ont «épaulé ». Et je me suis trouvé un compagnon de fortune en la personne de The Brian Kendrick. Oui j'insiste sur le « The » il y tient. Lui aussi, descendu plus bas que terre, moqué, plus personne ne croyait en lui ... Les gens ont vite oublié a qui ils s’adressaient. On parle quand même d'un type qui a été champion TV, champion TV, oui oui OUI ! Et qu'en plus son titre de champion TV, il l'a vaillamment remporté à Wrestlemania l'an passé, après un match épique que Richie Steamboat [cette fois Jericho ne parvient plus à masquer son mépris et affiche un rictus plein de dégoût] n'a pas remporté parce qu'il ne sait pas compter jusqu'à trois. Un vrai foudre de guerre. Vous imaginez donc ma crainte quand j'ai appris que pour No Way Out, je devrais affronter Kendrick... »

Il prend un air apeuré en surjouant, lui donnant un vrai air d'abruti qui fait bien rire le public.
Il commence à marcher dans les couloirs, non sans avoir fait un coucou ironique à ce qui reste du Jobber Jungle.

« Mais voilà c'est comme ca, le peuple a parlé, où plutôt, des représentants du bas peuple ont parlé, je pense bien sûr a mes amis de toujours les APA. Carlito et Samoa Joe … on commence à bien se connaître eux et moi. Déjà à l'époque des Wrestling Class Heroes je devais les supporter. Je pensais m'en être débarrassé. Mais le hasard a fait que nos chemins se sont croisés à nouveau. J'avais soif, ils avaient un match de championnat à donner. C'est là qu'on peut voir toute l'ambivalence de ces deux garçons. Avoir l'intelligence de me donner un title shot, parce que c'est logique, parce que de par ma stature je le mérite. Et dans le même temps choisir Kendrick comme étant mon adversaire... Du copinage de bas-étage. J'aurai pu affronter Christian par exemple. L'assurance d'un classique. Mais je relativise … cela aurait pu être Curtis Axel ou MVP … que vous ont fait le plaisir de ne pas pouvoir lutter ce soir, dieu nous en garde. Et les APA n'ont même pas été effleurés par l'idée de se donner le match à eux-même. Vous savez ce qu'on dit : trop bons …trop cons »

Chris continue d'arpenter les couloirs, faisant parler son aisance au micro. Il croise de nombreux techniciens, Curtis Axel en train de se faire poser un bandage sur la tête, d'autres techniciens … il semble se diriger vers le sas d'entrée, tranquillement.

« Mais voilà, c'est comme ca, c'est décidé … Et je vais vous confier une chose. »

Il s'arrête, prend un air grave, et regarde la caméra de face.

« J'ai honte. T'ai terriblement honte d'avoir du passer par le Jobber Jungle et les APA pour obtenir un match pour le championnat Intercontinental. J'ai honte parce que cela me revient de droit. Je n'ai pas à le demander. Je le mérite, c'est ce que je suis. Et la WFA vit dans le déni imposé par le Gang. Elle est aveuglée par cette corruption, cette conspiration véritablement, qui me force à vivre dans l'ombre alors que je suis la lumière de cette compagnie. Oui John Morrison, tu as bien entendu. Mais je ne cracherai pas sur Samoa Joe et Carlito. Ils ont été généreux, ont compris ma grandeur … et même si l'adversaire qu'ils m'ont donné est de piètre qualité, l'intention était là. »

Il reprend sa marche. MVP croise sa route et s'arrête face à lui. Les deux hommes se regardent, le nouveau venu à la WFA semble très énervé. Jericho lui décoche son plus beau sourire plein d'arrogance et hausse les épaules. MVP s'écarte et le laisse passer, mais continue de le regarder pendant encore de longues secondes, l'air de dire « tu ne perds rien pour attendre ». Jericho lui, enchaîne.

« Je crois que je l'ai mis en colère » glisse-t-il au cameraman, avec un clin d'oeil complice.

« Reprenons. A No Way Out donc, Chris Jericho contre The Brian Kendrick, pour le championnat Intercontinental. Vous allez me dire, "Mais Chris le championnat Intercontinental ce n'est pas un peu en dessous de ton standing ? Tu as le sang d'un noble champion du monde qui coule dans tes veines, pourquoi t'abaisser à cela ?" Et ce n'est pas faux. Mais il ne faut pas oublier que le championnat Intercontinental et moi c'est une histoire particulière. Ce titre a une histoire. Une vraie. Qui remonte a maintenant plus de trente ans. J'ai toujours eu un attachement particulier à cette ceinture. Et j'y suis désormais encore plus attaché quand je vois a quel point on crache dessus. Quand je vois ce que des Ted DiBiase, des Vladimir Kozlov, des CM Punk, ou des Mensah-X en ont fait. Oui oui CM Punk, qui a le mérite d'avoir fait un règne énorme ET ahurissant de pauvreté catchesque en même temps. Qui a bien failli transformer ce titre en un « Hollywood Championship ». Ce même CM Punk qui m'a battu de manière honteuse dans un match de qualification pour l'Elimination Chamber … Un mal pour un bien, car je vais pouvoir redonner toute sa stature à ce beau titre, qu'il avait lâchement perdu sans combattre … Un titre que Ted DiBiase n'a pas su défendre une seule fois après l'avoir remporté grâce à un chèque. Un titre que Kozlov a perdu par KO juridique … pathétique. C'est bien simple .. depuis Dolph Ziggler il y a quelques années, et dans une moindre mesure Bobby Roode récemment, je n'ai pas vu de champion digne de cette ceinture. Et nous voilà a un tournant. A No Way Out … ce sera soit un nobody, soit Chris Jericho. Et je vous garantis que Chris Jericho va l'emporter. Et qu'à partir de là le titre Intercontinental sera plus prisé que tous les autres et éclaboussera même les ceintures mondiales de sa lumière. »

Jericho est maintenant dans le sas. Il entre dans l'arène sous une réaction puissante de la foule, mais mixte. Il ne fait pas l'unanimité mais comme à son habitude fait réagir. L'arène reste plongée dans le noir, mais un spot lumineux l'entoure.Il marche tranquillement le long de la rampe d'entrée.

« Et dans quelques jours, lorsque le moment sera venu... je marcherai vers ce ring comme je suis en train de le faire maintenant, et je vous montrerai à tous que Chris Jericho n'est pas mort. Qu'il n'a jamais été aussi vivant. Et toi, Stephanie, toi, Vince, vous comprendrez qu'en misant sur Orton vous avez parié sur le mauvais cheval. Parce que je n'ai pas besoin d'un Gang autour de moi pour avoir les matchs que je veux, pour remporter des titres. Parce que je n'ai pas besoin d'un Gang autour de moi pour exercer mon influence ici, et faire ce que je veux. Parce que même seul, mon palmarès et mes faits d'armes se suffisent à eux-même. Et font de moi l'une des personnes les plus puissantes de ce business, l'une des plus influentes, et sans aucun doute la plus intelligente et la plus charismatique. Vous comprenez ce que je suis en train de dire maintenant ?

Il monte sur le ring, sous des sifflets et des acclamations. Une partie du public se réjouit de sa mauvaise foi, l'autre a l'impression d'être revenue plusieurs années en arrière. Il se tient au centre du ring, le spotlight autour de lui. C'est une vraie mise en scène, classique et théatrale, mais toujours efficace.

« A tous ceux qui me croyaient fini, je vous annonce que ca ne le sera jamais. Demain le titre Intercontinental. Puis après ? Le Royal Rumble ? Le Money in the Bank [dont je suis l'inventeur, le saviez-vous ?] ? Un nouveau titre de Champion du Monde ? Un autre Main Event de Wrestlemania ? Ma légende se poursuit et se poursuivra. Et comme toujours des gens essayeront d'y mettre fin. Mais on ne fait pas chuter un monument comme cela. Certains m'ont déjà fait plier. Mais jamais rompre. On m'a jeté dehors, je suis revenu. On ne veut rien me donner ? Je prends ce que je mérite. Et a No Way Out je vais récupérer ce qui m'appartiens, ce qui m'a toujours appartenu. Et je suis désolé, Brian, que tu doives te retrouver face à moi. Je te respecte, tu es un bon petit catcheur de seconde zone, tu as un talent correct, et surtout tu as du cœur. Mais à ce niveau les sentiments ne sont pas a prendre en compte. Il n'y aura pas véritablement match entre nous. Et quand ce sera fini, même si ce sera dur pour toi, tu comprendras que nous ne sommes pas tous faits pour être des légendes. Il y a les Dieux, et il y a le reste. Alors tu poursuivras ta route, et nous ne nous recroiserons sans doute pas. Ca sera difficile a avaler pour toi, mais tu l'accepteras finalement. Tout comme tu dois accepter … qu'il n'y a qu'un seul « Man with a Suit ». Et ce n'est pas toi. »





Jericho baisse son micro, et écarte les bras, prenant la pose. Il semble intouchable, et son aisance, sa rhétorique habituelle a fait le travail. Il affiche un rictus méprisant. Mais … sur le titantron de nouveau, la caméra zoome sur son front, puis son nez, puis ses yeux. Le rendu est ridicule, et casse complètement la beauté de la scène. Jericho se tourne vers le cameraman et l'invective … IL SE MANGE LA CAMERA EN PLEINE FACE !

Stupeur dans la foule alors que l'homme enlève son bonnet, baisse son col roulé, et détache ses cheveux … The Brian Kendrick ! The Brian Kendrick était avec Jericho depuis le début ! Et en un coup vient de lui apporter une réponse plus percutante que son discours interminable !
Il prend le micro, devant un Jericho qui se roule au sol en se tenant la tête.

« Tu peux être l'homme en costume, Chris, fais toi plaisir. Je préfère être l'homme avec une ceinture. »






Il lâche le micro, et lève les bras pour célébrer, sous une belle réaction de la foule. Il quitte alors le ring sans plus attendre, tandis que les lumières reviennent. Jericho est toujours au sol, la main sur le crâne, une expression de haine se lisant sur son visage. Avant No Way Out, il semblerait que Kendrick ait marqué le premier point et démontré à son adversaire qu'il ne sera pas une cible facile.
Revenir en haut Aller en bas
SwantonBomb
Head Booker
SwantonBomb

Messages : 1776
Age : 28

Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 EmptyDim 15 Mar - 17:02

Promo de Randy Orton pour WFA No Way Out 2015 (SwantonBomb)


Randy Orton : Cesaro et Smith, deux problèmes prometteurs


We are the champions my friend
-
House show du 03 novembre 2014
 
Randy Orton est au centre du ring devant une foule hostile.
 
Randy Orton : Mon nom est Randy Orton et je suis la moitié des champions par équipe de la WFA.
 
Les hués sortent des gradins sachant pertinemment qu'il n'a pas mérité ce titre.
 
Randy Orton : Je suis en passe de devenir le plus impressionnant palmarès de la WFA. Je suis le triple crown Champion le plus impressionnant. Jamais un lutteur n'a marqué la WFA de son emprunte comme je l'ai fait.
 
Les spectateurs commencent à scander des noms aux quatre coins de l'arène.
 
« Undertaker ! »
 
« Chris Jericho ! »
 
« Steve Austin ! »
 
« Christian ! »
 
« HBK ! »
 
Randy Orton : Je suis le Legend Killer. Alberto Del Rio a dégagé de la WFA parce que je l'ai voulu, parce que je l'ai mis punt kicker. J'ai mis fin à la Revolucion ! J'ai mis fin à la carrière de la plus grande légende du business.
 
« Undertaker ! »
 
Randy Orton : Où est-il ? Depuis que je l'ai mis six pieds sous terre, on l'a vu faire le mariole lors d'une cérémonie du Hall of Fame et ? Et ? C'est tout. L'Undertaker a mis fin à sa carrière parce que je l'ai décidé. J'ai fait virer cette vermine qu'est Shane McMahon. Et depuis, la star de WFA c'est moi !
 
« JoMo ! »
 
« Trent ! »
 
« Let's go Ziggler ! »
 
Randy Orton : Mais je ne le serai pas éternellement...
 
La foule applaudit pour la première fois Randy Orton... sa lucidité.
 
Randy Orton : Un jour viendra où Randy Orton ne luttera plus pour cette fédération... mais ce jour-là, la fédération ne plongera pas puisque depuis quelques jours maintenant, une mission m'a été confié. Dans quelques années, je prendrai la succession de Vincent Kennedy McMahon. Avec sa fille, nous mènerons cette fédération au sommet du business... Mais une seconde... Je ne quitterai pas le navire tant que la fédération ne sera pas celle que je veux diriger à mon image.
 
La foule siffle à nouveau Randy Orton.
 
Randy Orton : Et ce jour-là, il n'y aura plus Seth Rollins... il n'y aura plus John Morrison... il n'y aura plus un clan de crasseux pouilleux... il n'y aura plus de Super-héros aussi crédible que Nabilla en meurtrière...
 
Randy Orton : Mais ce jour-là,... il y aura un homme au sommet... à mes côtés. Il sera champion du monde dans moins d'un an...
 
La foule se demande de qui parle Randy Orton.
 
Randy Orton : The Miracle... ANTONIO CESARO !
 
 
Antonio Cesaro fait son entrée sous les sifflets de la foule.
 
Randy Orton : L'autre moitié des champions par équipe de la WFA !
 
Antonio Cesaro monte sur le ring avec sa ceinture et fait une accolade à son ami du GANG.
 
Randy Orton : Antonio Cesaro, tu es mon ami. Cesaro, tu es le futur. Tu n'es plus qu'à une seule marche du sommet, la plus haute et la plus difficile à atteindre.
 
Antonio Cesaro : La plus difficile ?
 
Randy Orton : La plus difficile... tu sais pourquoi ?
 
Antonio Cesaro :...
 
Randy Orton : Parce que celui qui est sur cette marche, c'est moi.
 
« BOUH ! »
 
« DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! DH SMITH ! »
 
Randy Orton : Le prochain champion du monde c'est moi. Mais celui qui me succédera, ce sera toi. Mais pour l'instant...
 
Antonio Cesaro : Pour l'instant, nous sommes champions par équipe et nous défendrons nos ceintures contre vents et marées.
 
Un petit tour et puis s'en va
-
House show du 25 novembre 2014
 
Randy Orton est au centre du ring sous les sifflets d'une foule hostile.
 
Randy Orton : Mon nom est Randy Orton et je ne suis plus la moitié des champions par équipe de la WFA.
 
La foule est ravi et scande le nom de ses héros : Samoa Joe et Carlito
 
Randy Orton : Et si je ne le suis plus c'est à cause de Antonio Cesaro. Alors je peux vous l’assurez, l’avenir ce n’est pas lui.
 
Bande-Annonce
 
Le futur.
 
En 2023, la WFA est à son apogée.
 
Heath Slater est champion de la WFA depuis dix ans. Le Show du Grenier et Richie Steamboat sont au sommet de la division par équipe. Mimi Dashwood est devenu pour la septième fois championne de la division des Divas. L'Equality of Chance est le plus grand clan qu'ait connu le business du catch. Goldust a pris sa retraite après avoir remporté le titre poids lourd des mains de Chris Jericho. Depuis, il est le General Manager de Smackdown. L'Equality of Chance, toujours sous la houlette de Dylan Alexander Reminghton, est composé de Vladimir Kozlov, Heath Slater, Big Show du Grenier et Richie Steamboat. John Morrison avait même rejoint le groupe pendant trois ans avant de se blesser et de se reconvertir en Général Manager des Divas. Dans les prochaines semaines, à WFA Cyber Sunday 2023, les fans de la Wrestling French Addict company font devoir choisir la stipulation lors du match pour unifier les titres mondiaux de la WFA : Heath Slater – champion de la WFA – contre Samoa Joe – champion du monde poids lourd. La WFA est devenue la fédération la plus populaire du monde. Bobby Roode est un lutteur avec une gimmick d'alcoolique. Ils forment les Alcooliques Pochtrons Anonymes avec James Storm. CM Punk n'est jamais revenu à la WFA. Daniel Bryan a pris sa retraite il y a deux ans. Mensah-X a ouvert sa propre fédération : la WFBA : La Wrestling French Black Addict où il combat depuis huit ans contre le Pope. Dave Batista est la star du remake d'Avatar. Seth Rollins a été viré de la fédération après s'être frotté à Richie Steamboat. DH Smith est devenu le « John Cena » de la WFA. Il est la face de la fédération. Il est dix-fois champion du monde poids lourd. Il est le premier lutteur de la WFA encore en activité à avoir été intronisé au Hall of Fame.
 
En 2023, le GANG n'existe pas. Le GANG n'a jamais existé.
 
Antonio Cesaro n'a jamais signé à la WFA. Il est devenu un lutteur indépendant méritant mais il n'a jamais explosé aux yeux de tous.
 
Paul De Burchill a quitté la fédération il y a quatre ans quand il a réalisé qu'il était qu'une merde et qu'il avait un gimmick de minable.
 
Brock Lesnar n'a jamais signé à la WFA, excepté son one-shot à WFA No Way Out 2012 contre Daniel Bryan. Il a continué à lutter à l'UFC dans l'indifférence générale. Il aura subi un violent traumatisme qui l'aura condamné à finir en fauteuil roulant.
 
Ted DiBiase ne s'est jamais remis de sa défaite dans le Money in the Bank à WrestleMania III. Il aura enchaîné deux ans de défaites avant de démissionner. Il mit tout l'argent qu'il avait dans des coachs sportifs et entraîneurs afin de retrouver son niveau d'avant... en vain.
 
Randy Orton a été envoyé à l'hôpital pendant plusieurs mois après sa défaite dans l'« I quit » match de WFA Backlash 2013 contre Daniel Bryan pour le titre du championnat du monde poids lourd. Après être sorti de l'hôpital, il souffrit d'amnésie et ne se souvint plus de son passé.
 
Le GANG
Days of Future Past
 
Une voiture arrive dans un vieil entrepôt délabré. Il y a des toiles d'araignées partout. Chaque vieux meuble est recouvert d'une importante couche de poussières. Le parquet grince et les fondations ne semblent pas très solides. Nous distinguons plusieurs silhouettes à l'intérieur, masqué par l'obscurité. Un homme sort de la voiture. Il est grand, il fait environ 1 mètre 90, 1 mètre 90 passé même... Il avance lentement, cigarette à la bouche. Les cheveux mi-longs, il semble mal rasé. Il avance en regardant partout autour de lui quand soudain, une lumière éclaire la pièce. Ce sont eux...
 
Antonio Cesaro.
 
Brock Lesnar.
 
Ted DiBiase.
 
Et Paul De Burchill.
 
Ted DiBiase : Salut Randy.
 
Randy Orton : Salut Teddy.
 
Ted : Il faut retourner dans le passé et prendre le contrôle de la WFA.
 
Randy Orton : Comment ?
 
Paul De Burchill : Il faut que tu te tapes la fille McMahon.
 
Randy Orton : Banco… Mais comment on retourne dans le temps ?
 
La révolte
-
House show du 15 mars 2015
 
DH Smith : Ok, Randy ! Tu vas te ramener maintenant que l’on s’explique comme des hommes.
 
 
 
Randy Orton apparaît sur le titantron.
 
Randy Orton : Je t’ai assuré que l’on réglerait ça comme des hommes à No Way Out et pas avant. Tu ne mérites même pas mon attention. J’ai brisé Chris Jericho comme un insecte. Je t’écraserai toi et ta révolte. Tu veux être le héros de cette histoire ? Très bien. Mais sache que les héros, nous les brisons aussi bien mentalement que physiquement.
 
DH Smith : Tes menaces ne marchent plus sur moi, Orton.
 
Randy Orton : Ils ont toujours tenu ce discours et tous sont tombés. Ils sont tombés car ils se sontcru assez fort pour me faire face. Daniel Bryan. Le Big Show du Grenier. Batista. Trent Barreta. Triple H. Chris Jericho. Et maintenant toi ! Je suis le Legend Killer. Mais saches que détruire les carrières des minables me procure un plaisir non négligeable. Bryan ne sera plus jamais le même depuis que je l’ai battu à Invasion. Le Big Show a été viré parce que je l’ai voulu. Batista a quitté de lui-même la compagnie parce que je l’ai poussé à bout. Trent Barreta n’aura été qu’une étoile filante. Triple H perdra dans quelques jours la seule chose qui le rattache à cette fédération. Chris Jericho a perdu toutes ses illusions de retrouver un jour les sommets de la fédération. Ils appartiennent au passé. Et toi, dans une semaine, tu tomberas et tu les rejoindras. Soit fier de m’avoir fait face. Soit fier que ce soit moi qui mette fin à ta carrière.
 
DH Smith : Je suis aucun de ceux que tu as cité. Aucun de ceux que tu as brisé. Mais saches que si je me bats dimanche prochain contre toi, c’est pour moi, c’est pour Triple H, c’est pour la fédération, c’est pour le WFA Universe mais c’est surtout pour te battre.
 
Randy Orton : Des promesses, Smith. Tu te caches derrière tes valeurs nobles. Mais si tu ouvrais les yeux, tu te rendrais que tout ce que j’ai fait, que tout ce que le GANG a fait, c’est pour le bien de la WFA.
 
DH Smith : Tu voulais juste créer une fédération à ton image. Mais je t’arrêterai.
 
Randy Orton : Prenons l’éventualité que tu me battes dimanche… qu’est-ce qui te fait croire que tu auras gagné ? Un jour, je dirigerai en tant que chairman la WFA et ce jour-là, je te prie de croire que tu disparaîtras pour de bon. Il n’y aura aucune trace de toi. D’ailleurs, il n’y en a aucune.
 
DH Smith : Contrairement à toi, j’ai gagné leur cœur ! J’ai gagné leur estime ! Ils ne m’oublieront pas !
 
Randy Orton : Dans un an, il y aura un nouveau DH Smith. Comme toi tu es le nouveau Barreta. Comme Barreta était le nouveau Christian. Bref… prouves que tu es le roi de cette fédération dimanche prochain. Tombes avec les honneurs. Prouves moi que j’ai eu tord de ne pas te faire confiance et te proposer de rejoindre le GANG.
 
DH Smith : Et toi Randy ! Prouves moi que tu es toujours ce lutteur qui a livré un instant classic à WrestleMania III. Prouves moi que tu es ce même lutteur vainqueur du Money in the Bank. Prouves moi que tu n’es pas ce lâche qui se cache derrière Stephanie et son père.
 
Randy Orton : Je n’ai rien à prouver. Ni à toi, ni à personne. Je suis le GANG.
 
DH Smith : Je vais te battre Randy ! Je vais te battre toi et ensuite, je porterai le coup de grâce au GANG. La révolte mènera à terme sa mission : libérer la WFA de l’opprésion du GANG. Tu es le GANG. Et moi je suis la WFA.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Promos No Way Out 2015   Promos No Way Out 2015 - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Promos No Way Out 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Promos Summerslam 2015
» Promos Cyber Sunday 2015
» Best promos of all time
» Promos Wrestlemania V
» Promos KOTR 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Archives :: E-Fed :: Promotions-