Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics a commencé, c'est par que ça se passe !
Nouveau format de podcast, cette fois on revient quelques années en arrière, et plus précisément WWE No Way Out 2009 !
Pour participer aux prochains podcasts, ou en organiser, c'est par ici !
La première saison de ParionsCatch est lancé, venez la découvrir ici !
Le Deal du moment : -40%
-40% La webcam Logitech C920s HD Pro, Full HD ...
Voir le deal
59.91 €

Partagez | 
 

 Review Collective Night of Champions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 12490
Age : 35
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Est-ce que je vous ai parlé du dernier Takagi vs Ospreay ?

Review Collective Night of Champions Empty
MessageSujet: Review Collective Night of Champions   Review Collective Night of Champions EmptyMar 22 Sep - 19:09

Review Collective Night of Champions Night-10
Les reviews collectives sont ressorties du placard pour Night of Champions... mais le ppv était-il à la hauteur ? Vous le saurez en lisant les avis des freaks ci dessous !



Review Collective Night of Champions 001_NOC_09202015dg_0259-3420588021
The Cosmic Wasteland un trio en or ?




The Cosmic Wasteland battent  The Lucha Dragons en préshow : Clown Bastard


L’état d'esprit dans lequel j'ai regardé ce match : J'ai pas bien dormi, je suis de mauvais poil (pas ceux de mon menton hein ? Hahaha ! Niquez vous !) mais je me décide quand même à me farcir ce show en live.

Les Lucha Dragons déboulent et déjà ils s’embrouillent pour savoir qui va sauter sur le trampoline en premier et Sin Cara donne l'impression, comme à son habitude, de trouve la chorégraphie d'entrée à chier des bulles (et c'est vrai que c'est crétin les "lucha" gueulé en agitant les bras). Bref je le sens pas du tout ce match, et avec l'Ascension qui nous a prouvé qu'ils n'étaient pas des foudres de guerre, ni des gars très motivés... bon ben c'était une bonne surprise.
Pas de botch, pas de gros temps morts, des petites erreurs de placements et de rythmes mais dans l'ensemble rien de vilain. L'Ascension avait l'air plus motivé, ça se comprend leur nouvelle alliance avec Stardust leur assure du spotlight (même en low/mid, d'autre n'ont pas ou plus cette chance). Neville fait du Neville, Stardust fait du Stardust et les deux tag team ne chient pas dans la colle. Un petit apéro pour se mettre en appétit qui réussit son coup sans être mémorable avec une victoire pour les heels qui est plus que bienvenue.

J'espère qu'on ira encore plus loin dans le kitch de cette feud. Cody parlait d'une nouvelle garde robe à la Dictator dans Street Fighter... oui je pense que c'est en poussant le délire très loin qu'on tirera quelque chose de cette petite feud aux relents de Super-Heroes Comics.




Review Collective Night of Champions 011_NOC_09202015dg_0591-2079044238
Et comment tu vas tenir tes couverts avec un bras en moins hein ?


Kévin Owens bat Ryback pour le titre intercontinental : the chosen one


Un match que j'attendais avec impatience pour voir le degrés d'importance qu'avait acquis Owens auprès des officiels sur ces dernières semaines après la grosse déception que j'avais ressenti lors de la fin de son triplé contre Cena.

Le match en lui même fut correct. Owens a longtemps travaillé le bras du Bodybuildé. Par ailleurs, il a aussi pu porter quelques prises intéressantes. Mais Ryback reste un lutteur très limité techniquement.. ce qui n'a pas permis à KO d'exprimer son plein potentiel et au match de décoller réellement.

Je m'attendais donc à une possible victoire par soumission, effaçant ainsi en partie l'abandon de KO contre Cena..

Finalement on en est loin. Le grand Kevin Steen, si longtemps adoubé sur la scène du circuit indépendant, s'impose de la façon la plus moche qui soit avec les doigts dans les yeux..

Le résultat du match je suis sur, conviendra à beaucoup de monde (Moi y compris) mais il met aussi plusieurs choses en avant:

- Le règne de Ryback fut aussi insipide que court.
- Owens a très vite intérêt à trouver un challenger à son niveau (Ce qui va pas être simple je vous l'accorde). Pourquoi pas Bryan prochainement?..
- La WWE a le don pour merder ses fins de matchs la ou elle pourrait au contraire profiter d'affiches pour consolider le statut de certains catcheurs.

A la fin du match j'ai donc commencé à prier pour qu'Owens redonne du lustre à la ceinture et qu'il se dégage rapidement du Feed Me More...




Review Collective Night of Champions 037_NOC_09202015jg_0412-2745938960
Visiblement Rusev est déçu du centre de clonage.


Dolph Ziggler bat Rusev : Kovax (son site : ici )


Vous vous souvenez quand Rusev était la fierté de Vladimir Poutine et qu'il écrasait tout sur son passage ? Ses rivalités sentaient bon les années 80, tendance Rocky IV, et les États-Unis d'Amérique fuck yeah craignaient ce monstre venu de l'Est... Quelques mois plus tard, les choses ont bien changé, et le pauvre se retrouve à batailler contre Dolph Ziggler sur fond de mauvaise comédie romantique. Le match qu'on nous a proposé à Night of Champions était des plus classiques : Rusev a dominé la majeure partie du match en faisant parler sa force brute, cette dernière étant bien mise en valeur par un Ziggler qui, même s'il en fait un peu trop par moments, a contribué à faire briller son adversaire tout au long du match. De son côté, Dolph pouvait compter sur son agilité et sa roublardise pour prendre régulièrement Rusev par surprise : un Superkick par ici, un Famouser par là, un très joli DDT qui a littéralement planté la tête du Bulgare sur le ring, pour autant d'occasions de voler la victoire malgré la supériorité physique de son adversaire. Bref, rien de quoi étonner le suiveur régulier de catch, les deux hommes nous servant un combat propre, mais moyen car sans éclat.

Pour poursuivre dans les défauts de cette affiche, le booking du match n'aide pas à apprécier outre mesure le duel entre Rusev et Ziggler. En effet, le Bulgare a beau être présenté comme le méchant de l'histoire, en sale étranger même pas américain qu'il est, c'est bien Dolph qui a un comportement de heel dans cette rivalité : après tout, c'est lui qui pique la copine de Rusev, qui attaque ce dernier dans le dos dès qu'il en a l'occasion, et qui maintenant cherche à reprendre Summer Rae et la drague ouvertement en profitant de l'absence de Lana... Mais bon, aux États-Unis en général et au Texas en particulier, du moment que tu es ricain, tu as tous les droits quand il s'agit de faire chier un sale communiste des pays de l'Est. Le clou rouillé de ce triste spectacle se trouve dans la conclusion du combat : Dolph Ziggler gagne le match grâce à l'intervention de Summer Rae, qui après être tombée sur le ring après un bump, se fâche tout rouge quand l'arbitre décide de l'expulser du ring et de ses alentours et décide de rage de balancer ses chaussures au visage de l'homme en noir. Pas de bol, l'une des chaussures effleure Rusev qui se retrouve assez affaibli par cette attaque des plus mortelles (manquée, en plus) pour se prendre un Zigzag et offrir la victoire finale à Dolph Ziggler. Au moins, le combat s'est terminé, c'était déjà ça...

Une rivalité inintéressante, un match moyen et un final atterrant, voilà ce qu'on peut dire de ce combat entre Ziggler et Rusev. Et la machine de guerre venue du froid, l'indestructible guerrier des steppes, notre Ivan Drago 2.0, se retrouve déstabilisé et finalement vaincu par un talon aiguille. Une défaite causée par une femme, de la même façon que le booking de Rusev s'est affaibli quand Lana l'a quitté. Symbolisme ! Dommage pour l'ex-Russe, qui fait du bon boulot entre les cordes, mais il semble que la Guerre Froide à la sauce WWE soit bel et bien terminée. Mais le pire est peut-être encore à venir pour le Bulgare. Après tout, vous vous souvenez du dernier catcheur venu d'un pays de l'Est qui a commencé sa carrière en heel qui détruisait tout sur son passage avant de se faire éclater par tout le monde ? Un an après, il faisait la mariole avec Santino Marella... Car oui, au final, ce que je retiens de ce match, c'est que je crains que cette défaite à Night of Champions soit le point de départ pour Rusev avant de devenir le nouveau Vladimir Kozlov.



Review Collective Night of Champions 074_NOC_09202015jg_0506-2610969244
Le New Day reprend les Poetics Lovers, bientôt près de chez vous.


The Dudley Boyz battent The New Day par DQ : Moi


Lorsque j'ai choisi ce match, j'avais annoncé le faire pour pouvoir dire du bien du trio qui prône la positivité plutôt que pour le match en lui-même. Et bien j'avais bien fait, car faire le tour du match va être rapide. On ne pouvait pas attendre de miracle, à la fois pour un match débutant la feud en ppv et par l'absence de stipulation. Les Dudley ne sont pas les Usos et il ne fallait, malheureusement, pas s'attendre à un match "fou-fou" sinon il y avait de quoi décevoir. Néanmoins, comme lors des oppositions entre le New Day et les Prime Time Players, sans être inoubliables, le match reste fun à regarder et passe bien. Aucun gros moment, aucun gros spot, et comme souvent les heels ne gagnent pas clean et sont obligés de tricher pour conserver leur bien. Bon d'un autre côté, le New Day est clairement d'un point de vue kayfabe moins fort que les Dudley la triche semble donc inévitable. On a ainsi une rencontre qui nous sert plus à donner envie de voir un autre match entre ces deux équipes... avec des tables au milieu bien évidemment. Le New Day conserve mais Xavier Woods se fait humilier en après match, tout le monde est content.

Si le gain de titre des Dudley semble inévitable, j'espère que le New Day finira par gagner la feud d'une manière ou d'autre et conservera encore le titre par équipe. Le trio est vraiment fun, on sent une excellente alchimie entre eux et ils prennent visiblement beaucoup de plaisir à faire ce qu'ils font. Depuis qu'ils sont passés du côté obscur de la force, on sent qu'ils se lâchent et qu'ils ne prennent pas au sérieux une seconde leurs bouffonneries qui, personnellement, me régalent chaque semaine. Que ce soit les mimiques de Big E (vraiment énorme), Kofi qui assure le spectacle (et qui semble avoir fini par trouvé sa place dans le trio) et Xavier Woods qui est probablement le manager le plus divertissant que j'ai pu voir depuis que je suis fan de catch (fin 2008). Lui et son trombone sont justes magiques. Bref, vive le New Day !



Review Collective Night of Champions 107_NOC_09202015dg_2216-4168546553
Et merde la WWE a perdu deux Spice Girls



Charlotte devient championne des divas en battant (enfin) Nikki Bella : KXL


Peut être ai-je été naïf mais tout portait à croire que ce match serait bon. Toute cette Divas Revolution, qui a jusque là était une belle entourloupe, a mené à ce match. Ce match se devait d'être un tournant dans l'histoire des Divas, le changement de titre que l'on attendait tous depuis le début de cette révolution, la confirmation de l'avènement des divas de NXT, des Four Horsewomen, et se devait donc d'être quasiment à l'image de ce qu'on voit depuis maintenant un bon moment lors des TakeOver. Mais qu'en est-il vraiment ? Ca commençait pourtant bien. Au lieu d'avoir une phase de domination sans saveur comme on a d'habitude avec Nikki Bella, celle ci s'est concentrée sur la jambe gauche de son adversaire, ce qui a amené un semblant de psychologie au combat. Cette phase a duré un long moment, un très long moment, mais on pouvait alors penser que la suite n'en serait que plus belle. Mais alors que Charlotte commence à revenir dans le match, elle porte son Figure 8 et... c'est fini. Pourquoi ? Pourquoi Charlotte, qui a passé tout le match à se faire matraquer la jambe, parvient sans aucun problème à porter le Figure 8 ? Pourquoi se fait-on chier pendant tout le match avec un combat à sens unique au lieu de voir les deux filles s'échanger leurs meilleurs moves ? On pourra dire ce qu'on veut de Nikki Bella, mais aujourd'hui, techniquement, elle est n'est pas si mauvaise que ça. Elle a pas mal de moves à son arsenal, peut être même plus que son petit ami (quoique, celui ci en a quand même beaucoup plus qu'il y a quelques années). Après, elle semble un peu perdue sur le ring, la preuve c'est le fait qu'elle revienne toujours aux mêmes prises pendant sa phase de domination alors que le contexte n'y prêtait pas. Mais alors, pourquoi ne pas exploiter ses qualités plutôt que ses faiblesses ? Surtout quand elle a quelqu'un de talentueux comme Charlotte avec elle. Je ne comprends d'ailleurs pas comment Charlotte a pu passé de matchs très physiques de 20 minutes à NXT à un match de 10 minutes qu'elle passe dans sa totalité couchée sur le ring à vendre sa blessure. Alors qu'en plus, elle remporte ici supposément la victoire la plus importante de sa carrière. Même si ce n'est pas Sara del Rey qui booke les matchs féminins du roster principal, Charlotte (mais aussi les autres) n'a t'elle rien appris de ses matchs à NXT ? Bref, au final, on a eu une bouse, même pour un match des divas à la WWE, et là où on devait avoir un gros "feel good" moment, un mark time, ça fait plouf. J'espère que le rematch va être rapidement expédié et qu'on va pouvoir vraiment commencer cette révolution. Et même si j'aimerais voir Sasha Banks affronter Charlotte, j'en ai aussi marre de voir les PCB ensemble. Enfin, je ne suis pas un grand fan de la sur-présence de Flair dans cette histoire, mais on a pu le voir réellement ému dans le segment d'après match.




Review Collective Night of Champions 145_NOC_09202015dg_2919-3707345140
Les mormons sont vachement flippant de nos jours !



Les Wyatts battent Roman Reigns, Dean Ambrose et Chris Jericho : Jambon


Deux inconnues pouvaient éveiller ma curiosité face à ce match : tout d’abord l’identité du partenaire mystère du Shield, ensuite la valeur de Strowman sur le ring dans un vrai match de PPV. Je voyais surtout dans ce match l’occasion d’ancrer celui-ci comme une figure dominante et puissante.

La première inconnue, sans être la surprise du siècle, fut plutôt bien gérée. Certes Jericho n’avait pas grand-chose à faire là en termes de storyline, mais on évite ainsi un Orton trop téléphoné. Enfin, on se tapera Orton le lendemain, mais c’est une autre histoire.

Quant à Strowman, on voit bien qu’il est limité techniquement, mais ses quelques capacités sont bien utilisées : notamment ses démonstrations de force et son air dérangeant. Sans être aussi inébranlable qu’un berserker comme Lesnar, il est quand même vendu hyper fort. C’est exactement ce qu’il fallait à la Wyatt Family pour retrouver le momentum perdu. Même si, comme on l’a dit ailleurs, le monster heel qu’est Strowman est l’exemple même de la gimmick à court terme (cf. Great Kahli), il apporte un nouvel élan qui peut durer plusieurs mois. Et le fait qu’il soit utilisé en équipe évite la lassitude liée à ses limites techniques. Pour l’instant j’accroche bien, et j’espère que la Family prendra de l’ampleur prochainement.

Le match en lui-même était correct. Le booking en fut selon moi assez juste et logique. On peut  regretter un certain manque de fantaisie, mais à ce stade de la construction de la « nouvelle » Wyatt Family, il était nécessaire d’avoir une victoire nette.



Review Collective Night of Champions 186_NOC_09202015jg_0971-3769774965
L'un des deux est l'homme le plus fort de la fédération, l'autre est Seth Rollins, champion du monde poids lourd de la wwe et champion des Etats Unis d'Amérique.



John Cena bat Seth Rollins pour le titre US :Greg


J'ai trouvé le match plutôt décevant par apport à ce que j'attendais, je m'attendais à une petite inspiration du match Kevin Owens vs John Cena a l'élimination chamber, c'est-à-dire "l'innovation" de quelques prises .. mais la rien. J'ai vu ce match comme un vulgaire replay du match entre John Cena et Seth Rollins a Summer Slam, mais avec cette fois .. John Cena qui reprend sa ceinture .. Je ne dis pas que j'ai trouvé le match nul loin de là, mais ça manquait de dynamisme ! On n'a pas eu un seul pedigree de Seth Rollins, afin de faire monter le suspense ... Et a dire vrai je m'attendais à un dégagement sur le Attitude Adjustement de Cena .. j'avais tout faux.

Le point positif sur ce match c'est que Seth n'a pas abandonné, car faire abandonner un double champion juste avant sa futur défense pour le titre du champion du monde poids lourd de la WWE... cela serais moche, et surtout certains fans (généralement les haters de Cena) auraient beaucoup râler comme il l'avais fait pour le dénouement du match entre ce dernier et Kevin Owens a Battleground.

Mais le point négatif de ce match : un gros manque de suspens. Pas de move innovant, car si on analyse les matchs précédent entre les deux athlètes, leur rencontre à RAW pour le titre des États-Unis était génial ! Car à ce moment-là on avait vu pour la première fois le double suplex de Seth Rollins, du haut de la troisième corde suplex et puis direct après la réception il enchaine une seconde suplex. Je dis ça comme ça mais je sais bien sûr que d'innover des mouvement n'est pas tellement évident, mais ils auraient dû au moins tenter le coup (comme par exemple Seth qui effectue la soumission ou bien le finish de Sting) afin de pouvoir lancer un message à ce dernier qui arrivera juste après.

Mais le plus gros positif sur la victoire de John Cena c'est bien sûr l'US OPEN CHALLENGE qui sera de retour, et ainsi chaque semaine à ce moment-là on se posera toute la question : Qui sera l'adversaire de John Cena ? Ainsi on pouvait voir apparaitre des superstars telles que Neville, Dean Ambrose, Sami Zayn, et bien sûr Kevin Owens ! Ça permettra à John Cena de mettre en avant les jeunes (ce qui n'a pas été sa spécialité jusqu'ici) On a une belle poignée de lutteurs qui pourraient faire des matchs énormes contre celui-ci, a commencé par Finn Balor, l’actuel champion de la NXT, Samao Joe, ou bien des retours de lutteurs blessés ou même des légendes. On ne sait jamais celui qui va arriver.

Je pense que le public accroche beaucoup ce genre de chose. L'exemple le plus récent c'est bien sûr le match entre la Wyatt Family vs Shield V2 au cours du même PPV. Tout le monde spéculait des partenaires tel que The Rock ! ou bien Samoa Joe, et d'autres noms. Il y a aussi un autre point positif sur le résultat de ce match, c'est le fait que Cena sera écarté du titre suprême pendant un bon moment. Je ne dis pas qu'il ne le mérite pas, mais comme il a déjà 15 titres a son compteur ... Plutôt attendre et lui donner son 16ème sur un match emblématique qui arrivera une fois dans sa carrière.



Review Collective Night of Champions 229_NOC_09202015dg5057-776337260
Monsieur Loyal faisait le Main Event de NoC ?!


Seth Rollins bat Sting pour le championnat du monde poids lourd de la WWE : Black Bolt


Alors, j'ai bien aimé la volonté de faire un vrai match cette fois, contrairement au Sting/HHH du dernier Mania. Pas de multiples interventions ici, pas de match plusieurs fois recommencé ou terminé en DQ, mais un vrai duel physique en un contre un, jeune champion contre légende. Le peu qu'on a vu était pas mal, j'étais dedans. Le problème, c'est que Sting s'est donc vraiment blessé en cours de route, amenant à une fin vite expédiée (on voit qu'il n'arrive même plus à se plier en deux pour le dernier Scorpion Deathlok). Cela dit, j'ai bien aimé.

Plus généralement, l'intérêt vient pour moi du double programme proposé, à savoir Seth Rollins défendant ses deux titres d'affilée, et restant donc dans le ring près d'une heure. C'était lui la star de cette dernière partie, et le voir accomplir cette performance était vraiment fun, avec tous les petits détails, comme Cena lui portant un AA entre les deux matchs, et le jeu de Rollins ensuite, d'abord visiblement épuisé, puis provoquant le public pendant la blessure, et ce moment où il pense quitter le ring avec sa ceinture, hésite, puis revient finalement tabasser Sting.

Donc, malgré les défauts évidents de ce main event, j'ai passé un bon moment. Bien sûr, la blessure de Sting renforce l'idée qu'il n'aurait pas dû être lancé dans ce match, et qu'il est grand temps qu'il arrête, pointant le booking assez irresponsable et souvent improvisé de la WWE.... Mais bon, la seule vraie fausse note pour moi, c'est la suite : le cash de mallette de Sheamus, tellement annoncé qu'il allait sûrement échouer, d'accord, mais faire revenir Kane pour ça, non... cette fin est un bordel, on ne sait pas ce que le Big Red vient faire là, et perso, peut-être naïvement (ou pour refuser l'évidence), je n'ai même pas envisagé sur le moment que cela annonçait peut-être un Rollins/Kane à Hell In A Cell... Pitié, nooooon !





Bilan rapide : Un ppv qu'on qualifiera de moyen, voire médiocre, pas de grosse purge, pas de match inoubliable, aussitôt regardé, aussitôt oublié. On notera également que beaucoup de freaks sont pas très chauds quant aux storylines laissées présagées par le ppv et ont parfois même hâte que certaines se terminent. Bref... à quand de bonnes histoires ?!



N'hésitez pas à donner votre avis en commentaire, et merci à tous ceux qui ont participé.
Revenir en haut Aller en bas
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 12490
Age : 35
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Est-ce que je vous ai parlé du dernier Takagi vs Ospreay ?

Review Collective Night of Champions Empty
MessageSujet: Re: Review Collective Night of Champions   Review Collective Night of Champions EmptyMer 23 Sep - 0:40

En fouillant dans le panneau d'admin j'ai vu que les autorisations étaient pas bonnes pour la section... vous aviez accès à la review du coup ?


Ps : n'hésitez pas à laisser un commentaire sur la review si vous avez déjà commenté le show Very Happy


Dernière édition par Gbacca le Mer 23 Sep - 2:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clown Bastard
Communiste à bonnet
Clown Bastard

Messages : 7182
Age : 30
Localisation : Pays Catalan

Review Collective Night of Champions Empty
MessageSujet: Re: Review Collective Night of Champions   Review Collective Night of Champions EmptyMer 23 Sep - 1:38

Citation :
Certes Jericho n’avait pas grand-chose à faire là en termes de storyline
Je crois que la Famille l'avais passé à tabac pour l'éloigner des rings.
Revenir en haut Aller en bas
Samoan
Grand Slam Champion
Samoan

Messages : 3568
Age : 21
Localisation : Arkham Asylum

Review Collective Night of Champions Empty
MessageSujet: Re: Review Collective Night of Champions   Review Collective Night of Champions EmptyMer 23 Sep - 7:41

Non il avait perdu contre Randy Orton à Night Of Champions l'année dernière puis avait disparu des écrans sans vraie explication,
Revenir en haut Aller en bas
Showtime
Administrateur
Showtime

Messages : 6880
Age : 27
Localisation : Under a six sided ring
Humeur : Aqueuse

Review Collective Night of Champions Empty
MessageSujet: Re: Review Collective Night of Champions   Review Collective Night of Champions EmptyMer 23 Sep - 9:00

Le retour des reviews collectives Very Happy

_________________
Review Collective Night of Champions Bfg10

Pool catch:
 
[size=12]Showtime[/size]

Xavier Woods - Rollins -Big Cass - AJ Styles - Alberto Del Rio - Ambrose
Heath Slater - Jack Swagger - Erick Rowan - Kane
Becky Lynch Paige
Alexander Wolfe

Revenir en haut Aller en bas
Black Bolt
Best in The Asylum
Black Bolt

Messages : 13456

Review Collective Night of Champions Empty
MessageSujet: Re: Review Collective Night of Champions   Review Collective Night of Champions EmptyMer 23 Sep - 13:18

Jericho a tout de même une longue histoire avec la Family (feud l'an dernier, et Y2J avait déjà lutté face à Wyatt en main event d'un numéro d'NXT aux tout débuts de la faction).

Sinon pour Rusev, je ne crois pas à un destin à la Kozlov, même si ça reste possible. La feud avec Ziggler a beau être pourrie, n'oublions pas qu'elle lui donne la même exposition et le même temps de ring qu'au moment de sa feud avec Cena. Rusev est toujours implanté en midcard, son standing est resté le même. Il faudra voir surtout dans quel programme on le met après la fin de la feud, pour juger de sa possible chute. Mais il est bon dans le ring, au micro, et il a du charisme. De plus, il semble vraiment soutenu par la direction. Donc, je le vois plutôt devenir un pilier de la WWE, et rester sur le long terme, plutôt qu'être liquidé dans quelques mois...

_________________
Pool catch saison 6 :

Finn Balor - Finn Balor - Seth Rollins - Karl Anderson / AJ Styles - Kofi Kingston - Jimmy Uso - Shinsuke Nakamura
Elias Samson - Heath Slater / Tyler Breeze - Tyler Breeze
Nia Jax / Charlotte
Akira Tozawa
Billie Kay - Andrade Almas
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Review Collective Night of Champions Empty
MessageSujet: Re: Review Collective Night of Champions   Review Collective Night of Champions Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Review Collective Night of Champions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: WWE :: Articles/Dossiers-