Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics a commencé, c'est par que ça se passe !
Le dernier podcast de l'équipe, qui concerne le PPV de la AEW: Revolution !
Pour participer aux prochains podcasts, ou en organiser, c'est par ici !

Partagez | 
 

 [Chronique] The Five Stars Project

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Kimura
Cesaro


Messages : 723

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyMer 30 Oct - 20:09

Ta description du match me fait repenser à un long article que j'avais lu il y a longtemps, ou l'auteur s’appliquait a démontré que le Joshi de la fin des années 80/début des années 90 était sans doute la principale influence consciente ou inconsciente de l'indy actuelle, et en tout cas son plus légitime ancêtre.


Dernière édition par Kimura le Mer 30 Oct - 21:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
KXL
Modérateur
KXL

Messages : 3830
Age : 26
Localisation : Oui
Humeur : Everything is XL about me

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyMer 30 Oct - 21:15

Intéressant. Je me demandais justement si avec la génération suivante des Toyota, Inoue, Kong, etc, ça allait changer dans le style (j'avais déjà vu quelques matchs, mais j'en m'en souviens pas assez).

_________________
[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Maxres11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kimura
Cesaro


Messages : 723

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyMer 30 Oct - 21:38

Ils me semble que certain match des années 90 avait pas mal de psychologie, mais le coté spotfest/epic reste marqué.
Revenir en haut Aller en bas
KXL
Modérateur
KXL

Messages : 3830
Age : 26
Localisation : Oui
Humeur : Everything is XL about me

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 20:47

11) Akira Maeda & Nobuhiko Takada vs. Keiji Muto & Shiro Koshinaka
IWGP Tag Team Championship
NJPW Spring Flare Up 1987 – Tag 18 (20/03/1987)
 
Shin Nihon Puroresu ! Retour à la New Japan Pro Wrestling, mais ça ne concerne pas seulement cette compagnie. L’UWF, dont j’ai parlé plus haut, a fermé ses portes au bout de seulement 2 ans après des disputes entre les dirigeants, et la plupart des catcheurs sont revenus à la NJPW pour former une stable, menée par deux des plus grosses stars de l’UWF, Akira Maeda et Nobuhiko Takada. Ce dernier s’embarque immédiatement dans une feud avec Shiro Koshinaka, qui vient tout juste d’être couronné premier champion IWGP Junior de l’histoire. La rivalité est basée sur le fait que Takada est l’élève d’Antonio Inoki alors que Koshinaka est celui de Giant Baba. Les deux hommes vont s’affronter pendant toute l’année 1986, avec Takada qui va prendre le titre puis le reperdre face à Koshinaka. En février 87, les champions IWGP Tag Team Kengo Kimura et Tatsumi Fujinami se séparent et les championnats vacants vont être remis en jeu dans un tournoi. Takada et Maeda font équipe pour représenter l’UWF, et Koshinaka s’allie avec un petit jeune qui vient juste de revenir d’excursion des États-Unis, Keiji Mutoh. Sous la forme des tournois NJPW habituel, les deux équipes vont dominer leur bloc pour se retrouver dans une finale sous haute tension.
 
Le public est à burnes d’entrée. Koshinaka est très populaire mais Maeda l’est encore plus. Et dès le départ, on va comprendre qui sont les plus forts. Maeda et Takada vont catcher à la manière shoot style de l’UWF avec beaucoup de coups de pieds et de soumissions, et leurs adversaires ne vont pas réussir à voir le jour. À chaque fois que les faces reprennent un peu d’ascendant avec des prises de catch, les mecs de l’UWF vont rapidement les remettre à leur place. Ça frappe très fort du côté des heels, à la limite du dangereux, ce qui ne serait pas la première fois pour Akira Maeda. Tout le match va être comme ça, mais le rythme ne va pas pour autant s’en retrouver ralenti. Au contraire, Koshinaka et Mutoh vont peu vendre et vite se relever à chaque fois, ce qui donne un match avec très peu de temps mort. Finalement, Koshinaka va commencer à accuser le coup, et le moment où il tombe groggy après un kick de Takada est très fort. Maeda veut le terminer avec le Sharpshooter mais le champion Junior s’en sort par deux fois avant de faire le hot tag à Mutoh. Là, on rentre dans le sprint final et ça va à mille à l’heure. Les Faces donnent tout ce qu’ils ont pour s’en sortir. Koshinaka tente deux roll up de l’espace avant de finalement l’emporter sur un troisième, après 17 minutes de combat. Belle surprise et quel final ! Koshinaka et Mutoh sont couronnés champions par équipes et vainqueurs du tournoi. C’est d’ailleurs le premier titre à la NJPW pour Mutoh. Malheureusement pour eux, ils vont les perdre à peine une semaine plus tard dans un rematch contre Maeda et Takada, et ont encore aujourd’hui le règne le plus court de champions par équipes de l’histoire.
 
J’ai adoré ce match. Une vraie démonstration de catch. Une fluidité et une alchimie impressionnante des 4 catcheurs où tout est exécuté à la perfection. Un match hyper rythmé et prenant avec un public du Korakuen Hall en feu. Malheureusement, ce sera le dernier match qu’on verra pour 3 des 4 catcheurs présents. Après tout ça, Maeda et Takada vont reformer l’UWF sous le nom d’UWF Reborn, mais les deux hommes vont se disputer. Takada va continuer avec la désormais l’UWFi, qui durera 5 ans, mais débouchera sur le fameux angle d’invasion de l’UWFi à la NJPW au cours duquel Takada remportera le championnat IWGP Heavyweight contre Keiji Mutoh au show du 4 janvier au Tokyo Dome. Maeda se retirera définitivement du catch pour se consacrer au MMA, ouvrant la Fighting Network RINGS. Koshinaka et Mutoh continueront à catcher pour la NJPW pendant de longues années, avec des succès bien différents.
 

_________________
[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Maxres11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
KXL
Modérateur
KXL

Messages : 3830
Age : 26
Localisation : Oui
Humeur : Everything is XL about me

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyVen 4 Déc - 18:27

12) Barry Windham vs. Ric Flair
NWA World Heavyweight Championship
NWA Jim Crockett Sr. Memorial Cup 1987 - Nuit 2 (11/04/1987)
 
Après un double décompte à l’extérieur et une fin sur limite de temps, c’est l’heure de Flair vs. Windham, chapitre 3. On est de nouveau à la Crockett Cup, et alors que la finale du tournoi se joue dans le Main Event, juste avant, Ric Flair défend le titre NWA qu’il détient toujours face à son éternel rival Barry Windham. Malheureusement, ce show n’a jamais été diffusé et il ne nous reste aujourd’hui que des images filmées par une hard cam en hauteur sans commentaire. Pourtant, le match est quand même agréable à suivre dans ces conditions.
 
Un match similaire à ceux d’avant, avec un Windham plus puissant, rapide et agile face à un Flair plus résistant et astucieux. Le match typique de Flair donc. Mais cette fois-ci, Windham va moins se faire avoir que d’habitude, et va réussir à contrer plusieurs fois la roublardise de Flair. Le match est également moins rythmé que les précédents. Et pourtant, il est plus court que d’habitude : « seulement » 26 minutes qui passent toujours très vite. Mais c’est pas plus mal puisqu’on prend mieux le temps de faire les choses. Flair va devoir se dépasser pour prendre l’avantage, et ça ne durera pas longtemps. Les 10/15 dernières minutes sont un crescendo constant de back and forth avec énormément de nearfalls. Finalement, sur un roll-up, Windham veut tirer le slip de Flair mais ça les fait basculer et Flair utilise à son tour le slip de son adversaire pour l’emporter. Windham a voulu prendre Flair à son propre jeu mais s’est fait avoir. Flair prend enfin le dessus sur Windham. Windham a échoué.
 
Un match très agréable que j’ai beaucoup aimé, avec énormément de suspense sur la fin. La foule était cette fois plus partagée, avec des réactions positives et négatives pour les deux catcheurs, mais toujours à fond. Après ce combat, Windham tombera dans la midcard pendant quelques mois, puis début 1988, il commettra l’impensable en trahissant son ami Lex Luger pour rejoindre les Four Horsemen et son rival de toujours, Ric Flair. Il finira par remporter le NWA World Heavyweight Championship beaucoup plus tard, en 93, après que Flair soit parti chez WWF, et le perdra contre son rival/leader lors de son retour. Dans le Main Event de cette Crockett Cup, Nikita Koloff et Dusty Rhodes remportent le tournoi en battant Lex Luger et Tully Blanchard, ce qui mènera au match suivant…
 

_________________
[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Maxres11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
KXL
Modérateur
KXL

Messages : 3830
Age : 26
Localisation : Oui
Humeur : Everything is XL about me

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyDim 6 Déc - 23:52

13) The Superpowers (Paul Ellering, The Road Warriors, Nikita Koloff & Dusty Rhodes) vs. The War Machine & The Four Horsemen (Lex Luger, Tully Blanchard, Arn Anderson & Ric Flair)
War Games Match
NWA The Great American Bash 1987 - Journée 27 (31/07/1987)
 


 
Le match préféré de William Regal ! Alors qu’à l’heure où je publie cet article, NXT s’apprête à diffuser sa quatrième édition de TakeOver WarGames, revenons, non pas sur le premier, mais sur le second War Games Match de l’histoire. L’idée de la stipulation est attribuée à Dusty Rhodes, qui se serait inspiré du film Mad Max 3. En 1987, The Great American Bash n’était non pas un PPV mais une tournée de plusieurs dates, à la manière de ce qui se faisait (et se fait toujours) au Japon. Au cours de cette tournée estivale, Dusty Rhodes renoue avec sa très longue rivalité contre le champion NWA Ric Flair, et constitue une équipe pour affronter les Four Horsemen, d’abord dans un 4 vs. 4 en Steel Cage Match puis lors de la quatrième date de la tournée, dans le premier match nommé War Games : The Match Beyond. Et lors de la 27ème et dernière date de la journée, à l’Orange Bowl de Miami, ils remettent le couvert. Dusty Rhodes fait équipe avec celui avec qui il a remporté la Crockett Cup, Nikita Koloff, ainsi que les Road Warriors et leur manager Paul Ellering, sans doute le nom le plus bizarre de toute cette chronique, pour affronter les 4 Horsemen Ric Flair, Arn Anderson, Tully Blanchard, Lex Luger, et leur allié, The War Machine, un big man masqué qui n’est autre que le futur Big Bossman à la WWF ou Big Bubba Rogers à la WCW. Rappel des règles : dans une cage qui recouvre deux rings, deux hommes commencent le match. Au bout de 5 minutes, un catcheur d’une équipe rentre, et deux minutes plus tard, un catcheur de l’autre équipe rentre. Un catcheur de chaque équipe entre à chaque intervalle de deux minutes, et lorsque tous les 10 hommes sont rentrés, le match « commence » et la première équipe à faire abandonner un de leurs adversaires l’emporte. Ici, l’avantage numérique sera déterminé par un bon vieux pile ou face.
 
Dusty Rhodes et Arn Anderson commencent le match. Rhodes prend l’avantage avec des coups de coude et des projections contre la cage et fait rapidement saigner Double A. Les Horsemen remportent le tirage au sort, comme à peu près toutes les équipes heels après eux, et The War Machine rejoint le match pour redonner l’avantage à son équipe. À leur tour, entreront Hawk, sous une pop incroyable, Ric Flair, Nikita Koloff, Tully Blanchard, Animal, Lex Luger et enfin Paul Ellering. Très peu de temps après l’entrée de Paul Ellering, et au bout d’un brawl chaotique de 20 minutes, Animal va se saisir du protège-coude à pointes introduit par son manager pour l’enfoncer dans l’œil du War Machine et le faire abandonner. Les Superpowers l’emportent. Le spot du match revient à Tully Blanchard, qui s’est fait balancer d’un ring à l’autre par Animal.
 
Je n’ai pas été conquis par ce match, comme par à peu près tous les War Games WCW que j’ai vu. J’aime le concept, et je trouve justement que ce match n’a fait qu’effleurer la surface de son potentiel. C’est 20 minutes de coups de poing, de projections contre la cage et de bladejobs vite faits sans vraiment de catch ni d’histoire racontée. En plus, pour ce match-ci, il n’y a pas de caméraman dans la cage, et filmé de l’extérieur, c’est très difficile à suivre. Et à partir d’un certain nombre de catcheurs dans la cage, il se passe plein de choses en même temps, tout suivre est impossible, et les changements de plan frénétiques rendent l’action incompréhensible. En plus, le match se termine rapidement, sans crescendo, alors que le dernier homme venait à peine de rentrer. Contrairement à la plupart des matchs que j’ai reviewé, celui-ci est particulièrement difficile à apprécier avec un regard actuel.
 
NWA puis WCW continueront d’organiser ce type de match dans des tournées, avec pas moins de 11 éditions lors de la tournée The Great American Bash 1988, avant que ça ne devienne une tradition annuelle à partir de 1992. La stipulation sera un énorme succès, récupéré par beaucoup d’autres promotions comme ROH, MLW, CZW, ECW sous le nom d’Ultimate Jeopardy, TNA sous le nom de Lethal Lockdown, et bien sûr NXT. AEW a failli organiser sa propre version, mais si la pandémie a annulé le projet, nul doute que ce ne sera que partie remise pour la promotion du fils du créateur de la stipulation. Ce ne sera pas non plus le dernier War Games à apparaître dans cette chronique.
 


_________________
[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Maxres11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
KXL
Modérateur
KXL

Messages : 3830
Age : 26
Localisation : Oui
Humeur : Everything is XL about me

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyJeu 10 Déc - 17:45

14) Team Nagayo (Chigusa Nagayo, Mika Suzuki, Mika Takahashi, Yachiya Hirata, Yumiko Hotta & Yumi Ogura) vs. Team Asuka (Lioness Asuka, Etsuko Mita, Kazue Nagahori, Mika Komatsu, Mitsuko Nishiwaki & Sachiko Nakamura)
Iron Woman Match
AJW Event (06/12/1987)
 
D’un affrontement de clans à un autre, mais des circonstances bien différentes. On est de retour chez All Japan Women’s Pro Wrestling pour une nouvelle dose de Joshi Puroresu. La feud amicale entre les Crush Gals se poursuit et elles s’affrontent ici flanquées de 5 rookies chacune, que je suppose être leurs élèves. Parmi ces 10 rookies, certaines feront par la suite une grande carrière, mais d’autres pas du tout (deux d’entre elles n’ont même pas de profil Cagematch). Ici, les deux équipes s’affrontent selon les règles d’un Iron Match Match de 50 minutes.
 
Shocked
C'était ma réaction après avoir fini le visionnage de ce match. C’est sans doute le match le plus bizarre que j’ai vu de ma vie. Déjà, la version que j’ai, et la seule qui existe sur internet, ne contient que 17 minutes de match. J’ai mis un moment avant de comprendre qu’il s’agissait d’un Iron Man Match (j’avais très peu d’informations sur ce match). J’ai d’abord cru que c’était un match à élimination parce que les filles qui se font compter quittent ensuite le ring, puis je me suis rendu compte que les équipes ne diminuaient pas. La qualité de l’image n’est pas très bonne, et en plus, les filles ont deux tenues différentes en tout (une rouge et une bleue) mais toutes ne portent pas la même couleur dans la même équipe ! Impossible de comprendre qui est en train de catcher, à part parfois Nagayo et Asuka qui sont plus imposantes physiquement et aux cheveux plus courts. Ah, et vous savez quel est le score final de ce match ? 33 à 30. Non, je déconne pas. 63 tombés ou soumissions en 50 minutes. En fait, ça va à 70 000 à l’heure tout le temps. Deux catcheuses se battent, l’une réussit à faire le tombé sur l’autre après un Dropkick, une Suplex ou un roll-up, la perdante sort, une autre rentre et rebelotte. Ce même schéma pendant, je suppose, tout le match, avec quelques tags de temps en temps pour varier. Et dans toute la vidéo, on ne voit le score que deux fois, dont le score final. Rien à dire sur la perf in ring des filles : les rookies sont convaincantes, et Nagayo et Asuka sont un cran au-dessus et s’y donnent à cœur joie pour envoyer valdinguer leurs adversaires dans tous les sens. Et le public kiffe, mais alors il kiffe ! J’ai rarement vu une ambiance comme ça. On n’entend même pas les commentateurs ni les bruits du ring tellement les cris de la foule sont forts.
 
Si vous voulez voir ce match, allez-y, mais je ne vous le recommande pas. C’est un style de catch complètement différent qui n’a rien à voir avec tout ce qu’on peut voir aujourd’hui ou à l’époque. J’en ai conclu que la philosophie du Joshi de l’époque était la suivante : on ne catch pas pour faire mal à son adversaire, mais juste pour pouvoir river ses épaules au sol assez longtemps. Tous les coups et les prises portées ne font pas mal, ils affaiblissent juste l’adversaire le temps du tombé. Après, je comprends que s’il était au premier rang et qu’il a pu voir 50 minutes intenses de prises et de coups devant un public en feu en voyant le score évoluer, Dave a pu kiffer ce match. Pour nous, ce sera le dernier match de Joshi des années 80, avec une nouvelle génération et un nouveau catch qui prendra le relais dans les années 90. C’est ainsi qu’on termine l’année 1987.
 

_________________
[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Maxres11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
KXL
Modérateur
KXL

Messages : 3830
Age : 26
Localisation : Oui
Humeur : Everything is XL about me

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyLun 14 Déc - 20:17

15) Genichiro Tenryu & Toshiaki Kawada vs. Stan Hansen & Terry Gordy
AJPW World Tag Team Championship – Real World Tag League Finale
AJPW Real World Tag League 1988 – Tag 22 (16/12/1988)
 
Il faudra attendre mi-décembre pour assister au premier et seul Five Stars Match de l’année 1988. Retour au pays des gros qui se mettent des patates de forains, All Japan Pro Wrestling. On est au Real World Tag League, l’un des tournois les plus prestigieux de la compagnie et grand fournisseur de matchs cinq étoiles. C’est la finale, et les titres par équipes, vacants avant le début de tournoi, sont remis en jeu. L’équipe de méchants gaijins affronte l’une des plus grosses stars de la compagnie, Genichiro Tenryu, et son jeune protégé, Toshiaki Kawada.
 
Pour résumer ce match, c’est tout simplement un squash. Mais quel squash ! Du début à la fin, les heels vont dominer les faces. Pendant la grande majorité du match, Tenryu se fera défoncer dans le ring pendant que Kawada se fera démonter à l’extérieur. Stan Hansen est tout bonnement incroyable dans ce match. Tous les coups qu’il porte sont d’une violence inouïe, notamment son travail sur la jambe de Kawada, tellement que ça en devient drôle de le voir malmener ses adversaires comme une grosse brute. Le Freebird Terry Gordy n’est pas en reste non plus. Tenryu et Kawada vont quand même avoir droit à de super come backs qui mettront le public en délire, mais ils seront à chaque fois neutralisés par la violence des coups de Hansen et Gordy. C’est d’ailleurs plutôt étrange de voir Kawada jouer le Face en péril quand on connaît la suite de sa carrière. Et au final, c’est un Lariato de l’espace de Stan Hansen qui décapite Tenryu pour la victoire.
 
Si vous aimez quand ça se tape dessus comme des bonhommes, si vous aimez WALTER, Ishii ou Suzuki, foncez voir ce match. C’est du Stan Hansen au sommet de son art. Quelle claque ça devait être de voir un tel match en 88. Après ce match, les nouveaux champions par équipe finiront par perdre leurs titres deux mois plus tard contre l’équipe qui les avait rendus vacants avant le tournoi, Jumbo Tsuruta et Yoshiaki Tatsu. Quant à Tenryu et Kawada, ils continueront leur bout de chemin dans le clan Revolution jusqu’à…
 

_________________
[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Maxres11


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gbacca
Luttologue bedonnant
Gbacca

Messages : 12234
Age : 35
Localisation : Trou de baal de Jabba le Hutt
Humeur : Fakhr/Nature Touch

[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 EmptyMar 15 Déc - 15:43

'faut que j'y pense pendant les vacances !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Chronique] The Five Stars Project   [Chronique] The Five Stars Project - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Chronique] The Five Stars Project

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: Général-