Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics a commencé, c'est par que ça se passe !
"Petit podcast" autour de plusieurs débats évoqués ces dernières semaines sur le forum, bonne écoute !
Pour participer aux prochains podcasts, ou en organiser, c'est par ici !

Partagez | 
 

 L'Histoire du Montreal Screwjob [Chronique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
StylesWWE
Hype Bro
StylesWWE

Messages : 337
Age : 19
Localisation : Royaume de Logres
Humeur : Comme un Lundi

L'Histoire du Montreal Screwjob [Chronique] Empty
MessageSujet: L'Histoire du Montreal Screwjob [Chronique]   L'Histoire du Montreal Screwjob [Chronique] EmptyDim 27 Déc - 13:49

L'Histoire du Montreal Screwjob [Chronique] Themon10


C’est le plus gros shoot de l’Histoire, l’un des moments les plus importants de l’Histoire, le 9 novembre 1997, le monde du catch assistait à un moment gravé dans les mémoires qui allait changer ce sport à jamais.


Survivor Series 1997, Montréal, Bret Hart défend son WWF Championship contre Shawn Michaels. Alors que HBK applique un Sharpshooter à Bret, la cloche sonne et Michaels est déclaré vainqueur et nouveau champion. Bret Hart n’a jamais abandonné. C’est Vince McMahon, PDG de la WWF qui ordonne de sonner la cloche et de donner le titre à Shawn Michaels. Bret Hart, très énervé, écrit les lettres WCW devant la caméra, crache sur Vince McMahon et détruit du matériel aux abords du ring. Les fans sont sous le choc, venaient-t-ils de voir quelque chose qu’ils n’auraient jamais dû voir ? Quelque chose de réel ? La réponse est oui.


Le point rappel est court, tout le monde sait ce qu’est le Montreal Screwjob mais maintenant, on va se pencher sur la partie immergée de l’iceberg, sur les coulisses de ce shoot. Pourquoi ?  Qui ? Comment ? On va y répondre.


Le 21 octobre 1996, Bret Hart arrivait en fin de contrat avec la WWF et pour contrer les offres hors de portée financièrement de la WCW, Vince McMahon proposa alors un contrat de 20 ans à Bret Hart à la WWF avec une garantie de reconversion au-sein de l’entreprise, une clause de contrôle créatif et bien-sûr un gros salaire.


Cependant, à cette époque, la WCW était un gros concurrent qui faisait plus d’audiences que la WWF, et en 1997, la WWF était en mauvaise santé financière. Vince McMahon a donc été obligé de laisser partir Bret Hart, alors WWF Champion chez la concurrence où il allait toucher 9 millions de dollar sur 3 ans.
Bret Hart allait donc quitter la WWF pour la WCW après Survivor Series 1997, et comme le veut la tradition, le champion doit perdre son titre avant de partir. Et c’est Shawn Michaels, rival de Bret Hart sur comme en dehors des rings qui a été choisi pour gagner le WWF Championship.


Les deux stars de l’ère « New Generation » s’étaient battus dans les vestiaires le 16 juin 1997 et ne s’étaient pas adressé la parole depuis. Un mois plus tôt, une promo de HBK sous-entendant que Bret Hart couchait avec Sunny, alors que c’est plutôt lui qui couchait avec la belle blonde, avait rendu Hart fout de rage, la vraie rivalité entre Michaels et Hart était alors portée devant les écrans.
Cependant, Bret Hart est allé voir Shawn Michaels en coulisses pour lui assurer qu’il sera toujours en sécurité avec lui dans le ring, qu’il laissera leur différent au vestiaire et qu’il accepterait de se coucher devant lui, ce à quoi Michaels a répondu qu’il n’en ferait pas autant.


Bret Hart, fou de rage est alors allé voir Vince McMahon pour lui dire qu’il ne perdrait pas contre Shawn Michaels à moins que ce dernier ne lui montre qu’il le respecte. De plus il avait une clause de contrôle créatif et a décidé qu’il ne perdrait pas à Survivor Series donc Vince McMahon lui-même ne pouvait rien y faire.


Les bookers de la WWF ont donc été contraint de réfléchir pendant des heures à des tonnes de scénarios. Ils ont pensé à faire perdre le titre à Bret en House Show à Toronto mais il n’acceptait pas de perdre au Canada, à Détroit avant Survivor Series mais il a refusé parce que les gens ont payé pour le voir avec la ceinture à Montreal. Bret propose alors de gagner à Survivor Series et de rendre le titre à Raw le lendemain en faisant une promo d’adieux. The Undertaker, grand ami de Bret Hart, a proposé de faire le champion de transition entre les deux, en plus il était dans une rivalité avec Michaels un mois plus tôt. L’une des idées était même que Bret perde le titre un mois plus tard à In Your House. Mais Vince ne faisait pas confiance à Eric Bischoff qui avait promis de ne pas annoncer la signature de Bret Hart à la WCW, Vince craignait de revivre l’épisode Madusa. Jim Cornette propose de changer le match et de remplacer Michaels par Shamerock pour que Bret accepte de perdre le titre.


C’est là que Jim Cornette entre vraiment en jeu, bien que Vince Russo veuille faire croire le contraire. Cornette, extrêmement cultivé en ce qui concerne le catch, on peut penser ce qu’on veut sur ces idées mais sur ce point il n’y a pas grand-chose à redire, pense alors au premier Montreal Screwjob. Ed Lewis devait quitter la AWA dont il était champion et était booké dans un match avec Henri Deglane et ce dernier, pour s’assurer que Lewis perde le titre contre son gré, s’est fait mordre dans les vestiaires pour faire croire que Lewis l’avait mordu pendant un headlock le faisait alors disqualifier, Deglane gagnait alors le titre.


Cornette a donc dit à McMahon que c’était son titre et qu’il n’avait qu’à le prendre à Bret Hart. Comment ? Double-Cross, trahison. Avec la complicité de l’arbitre, il fallait trouver un moyen de faire un spot que Bret accepterait de faire, lui qui allait se méfier de beaucoup de choses, les décomptes de l’arbitre, les soumissions etc. Il savait que Shawn Michaels ne le ferait jamais vraiment abandonner. Il fallait que Shawn puisse faire le sharpshooter parce que c’est là que l’arbitre ordonnait la fin du match. Le spot devait être HBK qui fait le sharpshooter, Hart qui le renverse et la Hart Foundation qui entre avec Bret qui gagne à la fin, c’est pour ça que Bret accepté de faire ce spot.


Pourquoi Cornette a-t-il proposé ça ? Parce qu’il savait que Bret était très respectueux du Business et qu’il ne pouvait pas se douter une seule seconde qu’il irait en parler aux médias, cassant la kayfabe et révélant les secrets de fabrication du catch, ce qu’il a fait par la suite.


Cornette a même exprimé des regrets dans « The Dark Side of the Ring » pour avoir contribué a tuer la kayfabe a démocratiser ce qu’il n’aime pas dans le monde du catch.


A Montreal avant le PPV, comme toujours il y’a une réunion de production pour mettre en place les détails avec les arbitres, les caméramans, les gars du son, des lumières, etc. Et Vince aborde le finish du Main-Event et reste flou. Cornette va le voir et lui demande s’il a un finish, Vince lui répond que oui sans dévoiler ses plans.


Dans l’avion de Détroit à Montreal, Bret Hart, qui se doutait que quelque chose allait mal se passer, a demandé que Earl Hebner, arbitre du match, soit assit à côté de lui, il fait promettre de ne pas essayer de lui faire à l’envers, Hebner, qui n’était pas au courant de ce qui allait se passer à promis.
Alors qu’il partait vers le ring pour le match, Jerry Brisco a attrapé Hebner pour lui dire de faire sonner la cloche quand Michaels appliquerait le Sharpshooter, Hebner ne voulait pas mais Brisco lui a fait comprendre que son job était en jeu. Il n’avait pas le choix, il a donc fait préparer son départ de l’arène pour que Bret ne s’en prenne pas à lui après le match.


Pat Patterson, par peur a pris ses jambes à son cou et est partit juste après le match et a appelé Hart le lendemain pour lui dire qu’il n’avait rien à voir avec ça malgré le fait qu’il soit l’agent qui lui a expliqué le finish original.


Jim Cornette est parti rapidement en se rendant compte que Vince avait fait ce qu’il lui avait pitché quelques jours plus tôt.


Vince McMahon a pris un coup de poing par Bret après le match en coulisses.


Shawn Michaels a promis n’avoir rien à faire avec ce shoot, il a cependant avoué depuis qu’il était totalement d’accord avec l’idée et qu’il savait que c’était prévu.


Bret Hart a déclaré qu’il serait prêt à pardonner Michaels si ce dernier s’excusait publiquement.
 
Le Montreal Screwjob est l’événement le plus important de l’Histoire du catch, ça a changé ce sport à tout jamais. On ne sait pas tout sur les tenants et les aboutissants de ce shoot mais je pense vous avoir livré une version assez complète.


Je vous invite bien-sûr à partager des anecdotes sur le sujet si j’en ai oublié. Et je vous invite a consulter mes sources pour en savoir plus sur le sujet :
 
Jim Cornette’s Montreal Deep-Dive Omnibus : [url=https://www.youtube.com/watch?v=bVKnkHi3zF4&t=6795s]https://www.youtube.com/watch?v=bVKnkHi3zF4&t=6795s[/url]
The Dark Side of the Ring :
https://www.dailymotion.com/video/x77tjsh

_________________
LE POIDS DES MOTS, LE CHOC DU STYLES CLASH
Tempora mori, tempora mundis recorda. Voilà. Eh bien ça, par exemple, ça veut absolument rien dire, mais l’effet reste le même.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'Histoire du Montreal Screwjob [Chronique] Giphy
Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire du Montreal Screwjob [Chronique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite histoire illustrée à l'attention d'un loup Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: WWE-