Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La nouvelle saison de pronostics a commencé, c'est par que ça se passe !
Pour découvrir les résultats des Wrestler Awards 2021 en podcast, c'est par ici !
Pour participer aux prochains podcasts, ou en organiser, c'est par ici !
La première saison de ParionsCatch est lancé, venez la découvrir ici !
Le deal à ne pas rater :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga Frieren en ...
10.95 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 NXT, l'histoire d'un échec cuisant au succès incroyable. [Chronique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lord Styles
Pas Encore Top Heel (peut-être un jour)
Lord Styles

Messages : 2408
Age : 20
Localisation : Royaume de Logres
Humeur : Bonesaw is Readyyy !!!

NXT, l'histoire d'un échec cuisant au succès incroyable. [Chronique] Empty
MessageSujet: NXT, l'histoire d'un échec cuisant au succès incroyable. [Chronique]   NXT, l'histoire d'un échec cuisant au succès incroyable. [Chronique] EmptyVen 4 Mar - 21:57

NXT, l'histoire d'un échec cuisant au succès incroyable. [Chronique] Triple11

Vous l’aimiez, je l’aimais, on l’aimait. Le 14 Septembre 2021 NXT tel qu’on le connaissait et qu’on l’appréciait est mort. Le coloré NXT 2.0 a pris la place de l’underground NXT. Fini le show tendance indy avec des stars du circuit indépendant, du catch moderne, des longs matchs à haute intensité et les catcheurs moins physiquement impressionnants que la stars type WWE à la Hulk Hogan. Place au retour du rock n wrestling, des gimmicks hauts en couleurs dans tous les sens, à l’image de l’identité visuelle du show et au style WWE hyper stéréotypé.

Sur le papier, cette intro transmet un message : La WWE s’est tiré une balle dans le pied en remplaçant une formule qui a du succès par une formule dont le succès est à définir mais ça à l’air mal barré. Mais vous avez forcément lu le titre, NXT est un échec, et on ne parle pas de NXT 2.0 mais bien de l’ancienne formule.

Oui je le clame haut et fort, le NXT qu’on a aimé est un échec !! Du temps perdu et du pognon jeté par la fenêtre, c’est le bilan de NXT. « Pourquoi ? », me demanderiez-vous. Et bien on est là pour développer.

Pour cela, nous allons d’abord segmenter l’histoire de NXT en plusieurs périodes distinctes. Il y eu évidemment la période 2010-2012 en version télé-réalité mais on ne va pas s’y intéresser, on va commencer en 2012 quand NXT remplace FCW, le première période sera donc 2012-2015, c’est en 2015 qu’on commence à voir les premières stars indy débarquer en nombre, que Seth Rollins est couronné WWE World Heavyweight Champion et que 3 des Four Horsewomen débarquent en main-roster pour lancer la fameuse révolution féminine, un pivot donc parce que les ex-FCW se font rares à NXT et s’installent en main-roster, et la première classe NXT commence à s’installer également en main-roster, notamment pour la division féminine. Ensuite on distinguera la période 2015-2019, l’ère indy de NXT sur le WWE Network, puis la période 2019-2021, NXT en version noir et or sur USA et donc enfin 2021 à maintenant, NXT 2.0.

L’échec peut donc se placer dans la chronologie. La période 2015-2021, la période catch indé du show représente l’échec de NXT. Pourquoi ? Parce que NXT c’est transformé à ce moment là en troisième brand de la WWE, une entité à part entière qui proposait un produit unique sous la bannière WWE. Ce produit a trouvé son public et a eu son succès, mais le problème c’est que le projet avec NXT initialement n’était pas de proposer un produit différent de Raw et SmackDown mais bien d’être un territoire de développement, un show qui a pour but de former de futures stars au système WWE, les conditionner aux attentes et aux codes décidés par Vince McMahon. C’est pourquoi, en arrivant en main-roster, certains ont dû travailler pour sortir du moule NXT et entrer dans le moule WWE. Pour un Kevin Owens qui a eu du succès et est entré dans le moule rapidement, il y’a un Keith Lee qui doit changer son style et sa présentation pour convenir à Vince McMahon. Rappelez-vous, Keith Lee a dû enfiler un haut pour cacher son bide, et son nom avait été cité parmi d’autres comme ayant été envoyé s’entraîner intensément au Performance Center à l’époque où il a été appelé à Raw, la raison est simple, il devait apprendre à se comporter dans le ring comme Vince voulait qu’il se comporte dans le ring, qu’il laisse de côté son agilité, sa fluidité et sa rapidité parce que ça ne correspond pas à son gabarit. Ça ne plaît pas à tout le monde mais c’est comme ça que ça marche, c’est Vince qui décide.

En parlant de Vince qui décide, c’est un secret pour personne, il a des préférences quant au physique de ceux qu’il met sur le devant de la scène. Et bien vous savez quoi ? Adam Cole, Johnny Gargano ou n’importe quel autre internet darling dans leur catégorie de poids n’aurait eu que très peu de probabilité de devenir WWE Champion ou main-eventer de WrestleMania. Vous me parlerez d’une jurisprudence Daniel Bryan, mais je vous rappelle que le soulèvement populaire à l’époque était presque historique, c’était inespéré pour lui d’arriver à ce niveau, il avait obtenu son WrestleMania Moment presque au dernier moment, ce n’était pas fixé en 2013, pas même avant le Rumble 2014. Et derrière, sa retraite prématurée et son retour inespéré ont conditionné le fait qu’il a été maintenu à un certain statut qui l’a mené une seconde fois au main-event de WrestleMania. Daniel Bryan n’a pas seulement eu l’appui des fans de catch comme vous et moi qui se baladent sur les forums, ont du catch partout dans leurs fils de réseaux sociaux et votent sur cagematch, il a rassemblé aussi le grand public. Tout ça pour dire que de toutes manières, il y avait très peu de chances que Daniel Bryan ait le succès qu’il a eu à la WWE au départ et que donc ce serait pareil pour un Adam Cole par exemple, très peu de chances qu’il ait un grand succès, du moins autant que les fans de NXT pourraient attendre après le run exceptionnel qu’il a eu.

Maintenant regardons les cartes de WrestleMania depuis 2016 pour regarder où sont placés dans les cartes les stars qui ont appelées de NXT à partir de 2015, disons à partir du début de Kevin Owens (sans compter Sasha Banks, Becky Lynch et Charlotte Flair qui me semble-t-il ont débarqué après lui), et regardons combien ont réussi à se glisser dans des matchs majeurs. Il y’a Nakamura et Asuka à WrestleMania 34, on pourrait citer Nia Jax et Alexa Bliss parce que c’était pour le titre féminin de Raw, mais le match est perdu au milieu de la carte et ne faisait pas vraiment office de match majeur à l’époque. Il y’a Baron Corbin contre Kurt Angle à WrestleMania 35, je ne compte Drew McIntyre parce que NXT n’a pas été son point de départ à la WWE. WrestleMania 36, on à Shayna Baszler contre Becky Lynch, Braun Strowman contre Goldberg et Rhea Ripley contre Charlotte Flair, et encore c’était pour le titre de NXT donc on peut ne pas le compter. Enfin WrestleMania 37, il y’a Bianca Belair contre Sasha Banks et Rhea Ripley contre Asuka. On va aller un peu plus loin et regarder sur les cartes de ses WrestleMania la place que les stars de NXT période 2015-2021 prennent (on ne compte pas les battle royal, même les vainqueurs). On a donc 2/26, 7/34, 9/35, 10/37, 19/40 et 18/43. C’est pas bien beaucoup au bout de 7 ans, d’autant plus que les matchs multi-person, et surtout les matchs féminins sont ceux qui font gonfler les stats. Malgré le fait que la WWE ait fait le choix de l’utilisation de part-timers et de célébrité à WrestleMania, c’est quand même pas beaucoup, c’est le signe d’une génération qui a du mal à s’installer.

Et si on regarde le roster actuel, on a 42 superstars sur 76 ont passé un temps un minimum significatif à NXT, c’est plus de la moitié, mais on va désormais regarder les licenciements de la WWE en 2020 et 2021, on prend tous ceux qui ont été un minimum à NXT après 2015 (apparitions TV un minimum mémorables). On a 61 licenciements dont 38 ont été appelés en main-roster à un moment. Et c’est sans juger si c’est des gâchis, si c’est de la faute des décisionnaires s’ils n’ont pas été utilisés comme ils l’auraient pu à la WWE, simplement, tout ça, c’est de l’argent jeté par les fenêtres parce que c’est des salaires payés sans que ces actifs n’aient pu rapporter de l’argent à la WWE. Et c’est uniquement des licenciements sur 2 ans, il y en a eu d’autres depuis et il y en a eu avant et il y’a eu des fins de contrats également, on peut donc en conclure que la majorité des stars passées à NXT entre 2015 et 2021 ne sont plus à la WWE actuellement. Et même en élargissant à toute l’histoire de NXT depuis 2012, on peut considérer que le nombre de méga-stars de niveau Hulk Hogan/Steve Austin/John Cena qui est passé par NXT s’élève à 1, Roman Reigns mais c’est surtout un prospect FCW, il est à ce niveau de la carte depuis 2015 mais au niveau de méga-star que depuis deux ans après 7 longues années de foirage. Très mauvais bilan. OVW a un meilleur bilan rien qu’avec ceux qui ont débarqué en main-roster sur la seule année 2002 que NXT en 10 ans à titre de comparaison.

Donc comme je le disais, le reboot de NXT était totalement légitime et cohérent. Je n’affirme pas que Bron Breakker, Tony D’Angelo, Nikkita Lyons et les autres prospects de NXT 2.0 seront des méga-stars et que NXT 2.0 aura forcément plus de succès que l’ancienne version, ça on pourra en juger dans 3, 4 ou 5 ans au minimum. Je dis seulement que sur le papier, ça plus de chance de fonctionner que l’ancienne version parce qu’ils sont désormais conditionnés, gérés et choisis par Vince pour Vince dès le début de leur carrière. Et bien sûr, je n'affirme pas que la WWE a bien fait d'effacer totalement un formule différente, avec son public qui avait un certain succès, je l'avais même écrit dans une chronique au moment du reboot, que la WWE aurait très bien pu créer un nouveau territoire de développement, peut-être en utilisant la marque Evolve qu'ils ont rachetée. Mais la WWE fait attention à ses sous, et créer un nouveau show revenait à augmenter le nombre d'employés à tous les niveaux (production, équipes créatives, entraineurs, catcheurs, etc.), à utiliser d'autres infrastructures et a alourdir un calendrier déjà chargé avec 5 shows hebdomadaires, ça coûte de l'argent et ça fait peut-être une offre trop large pour une seule entreprise.


_________________
LE POIDS DES MOTS, LE CHOC DU STYLES CLASH
DUX BELLORUM OF PRO WRESTLING PROPAGANDA
"The Cult of Meat...With Extra Cheese !!!" - Jim Cornette
#FireJustinRoberts #FireRickKnox #FireExcalibur #FireOtis #F***TheElite #PleaseJimRossQuitAEWToSaveYourLegacy #MJF2022 #WeDeserveBetter #BringBackRealWrestling #RestoreTheHonorOfOurSport #AcknowledgeYourTribalChief#TheMatIsSacred #ILoveYouTagTeamMotherFuckin'Rules #AndThatsTheBottomLine
NXT, l'histoire d'un échec cuisant au succès incroyable. [Chronique] Il_57013
Revenir en haut Aller en bas
 

NXT, l'histoire d'un échec cuisant au succès incroyable. [Chronique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» WWE ECW, les raisons de l'échec [Chronique]
» [Divers] Le succès "Yes ! Yes ! Yes !"
» WWE : Le problème des ceintures [Chronique]
» [Question d'actu] La Révolution Diva est-elle un échec ?
» Road to the Attitude Era [Chronique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: WWE-