Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Si vous voulez suivre la coupe du monde de catch, c'est ici que ça se passe !
Deux podcast à écouter cette semaine, le bilan du G1 Climax ici et la rediff' du live préview de summerslam ici !

Partagez | 
 

 [Rétro] La saga nWo - 1ère partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thib
Main Eventer
avatar

Messages : 1096
Age : 21
Localisation : Philadelphie, capitale du hardcore

MessageSujet: [Rétro] La saga nWo - 1ère partie   Mer 4 Jan - 15:20

Grande première sur Catch Addict ! Un nouveau dossier voit le jour sur notre site, cette fois-ci rédigé par la plume habile de Tombstone. Ce dernier va prendre le temps, à travers 7 articles, de nous raconter en détails toute l'histoire de l'une des factions les plus mythiques du catch, j'ai nommé... Le New World Order ! En bons fans de catch que vous êtes, si je vous dit…Noir et Blanc, bombe de peinture, faction légendaire, « for life », invasion, promos clandestines, lunettes noires, Wolfpac, embuscades, joli foutoir, « too sweet », ou encore, Monday Night Wars…vous devez me répondre tous et toutes en chœur trois lettres : N…W…O !

La nWo fut une faction, c’est-à-dire une formation de plusieurs catcheurs faisant cause commune et formant une alliance, qui fit les beaux jours de la WCW (World Championship Wrestling, la compagnie de Ted Turner et grande rivale de la WWF de Vince McMahon) dans les années 90. Inoubliable, influente, révolutionnaire, historique, remarquable…les qualificatifs mélioratifs ne manquent pas aux experts du catch, journalistes, membres du milieu ou simples fans, lorsqu’on leur évoque ce groupe, cette faction, qui passe pour être la meilleure de l’histoire du catch. Un débat récent organisé par la WWE sur le thème « les meilleures factions du catch » en témoigne…n’en déplaise à Ric Flair, farouche détracteur de la faction encore de nos jours. Je vais donc tenter de dresser un portrait fidèle de la nWo et de vous faire revivre ce véritable pan de l’histoire du divertissement sportif ! Commençons par le commencement, comme dirait un certain La Palisse, avec un document d’époque certifié authentique par les historiens du catch (si si !) qui explique les origines du mal…


#1 : Conception de la nWo ou l'imposture d'Eric Bischoff

Atlanta, QG de la WCW, hiver 1996. Réunion de l’équipe créative. Sont présents : Terry Taylor (scripteur en chef), Kevin Sullivan (créatif), Paul Orndorff (créatif pistonné) et Eric Bischoff ( vice-président exécutif de la WCW et co-commentateur du show Monday Nitro, ainsi que suppôt de Satan patenté).

Bischoff : « Bon, les gars ça va mal…la WWF est toujours devant nous au niveau des audiences ! On a beau avoir recruté Hogan et Randy Savage depuis deux ans et de leur côté, Sting, Ric Flair, The Giant (celui qui deviendra le Big Show), Diamond Dallas Page, les Harlem Heat et nos luchadors mexicains font du bon boulot…MAIS CE N’EST PAS ASSEZ !!! McMahon se permet même de se payer la tête du Big Boss avec des promos parodiques, bon sang ! Il faut faire quelque chose…sinon la WCW va se faire manger par la WWF… »

(une assistante arrive et chuchote à l’oreille de Bischoff)

Bischoff : « Je viens d’apprendre de bonnes nouvelles les gars ! On vient de faire signer chez nous : Razor Ramon!!!! C’est pas génial ça ? En plus, il a dit que son pote Diesel était prêt à venir lui aussi si on lui agitait du pognon au visage ! » Les autres : « Yes ! Un peu que c’est génial ! » Taylor : « Encore des gars de la WWF…ça commence à faire beaucoup, là ! » Bischoff : « Les gars, je vous laisse, je reviens plus tard il faut que je rencontre ce Diesel ! » (il part) Taylor : « Bon, comme d’hab, on se retrouver seuls ! Des idées ? » Orndorff : « On va se faire manger par la WWF, qu’il a dit… » Sullivan : « Tiens, on devrait manger les gars. Le ventre vide ça n’aide pas pour avoir des idées…on va au resto mexicain d’à côté? » Soudain, un cure-dent heurte le front de Sullivan ! Et une voix se fait entendre : « Personne ne va nulle part, chico ! » Les créatifs de la WCW tournent tous la tête vers la porte qui vient de s’ouvrir, et dans l’encadrement de laquelle se tient un homme de type latino avec une chevelure graisseuse noire et luisante, une chemise ouverte sur son torse velu révèle des chaînes en or, l’homme a un sourcil levé. Taylor : « Razor… » Les autres : « Ramon !!! » L’homme : « Stop ! Ne m’appelez plus jamais comme ça ou je vous défonce ! Mon vrai nom est Scott Hall. Pfff ! Il n’y a que ce sale xénophobe de McMahon pour trouver le nom « Ramon Rasoir » charismatique et vendeur ! Écoutez-moi bien, j’ai les idées qu’il vous faut…cela permettra à la WCW de voir ses audiences exploser et en plus j’aurai ma vengeance sur McMahon ! » Taylor : « Je…nous sommes suspendus à vos lèvres, monsieur Hall !!! »

Alors, Scott Hall présenta ses idées, l’histoire d’une organisation indépendante, d’un groupuscule heel qui tenterait de prendre le contrôle de la WCW, l’injection d’un virus heel malfaisant et destructeur au cœur de la WCW, une faction qui ne cesserait de grandir, qui mettrait à sac le petit monde naïf de la fédération de Turner à coups de trahison, d’embuscades, de triche innovante…il fallait mettre le feu, foutre le bordel, bouleverser l’équilibre ! Les fans allaient adorer et les « ratings » grimperaient en flèche ! Hall trouva le nom, Orndorff dessina le logo, Sullivan et Taylor s’occupèrent des slogans et des lignes directrices du scénario…c’était parti pour près de 6 ans de nWo !!! Après l’effort, le réconfort : ils allèrent tous se restaurer…Plus tard, Bischoff revenait incognito dans la salle de réunion déserte, se délectait de toutes les notes papiers éparpillées sur les tables, il scruta le logo dessiné sur le paperboard. Il eut un sourire malsain qui aurait fichu la trouille même à Vladimir Kozlov ! Il arracha la feuille de paperboard et la roula, il s’empressa de récupérer toutes les notes et de les fourrer dans son attaché-case…il quitta la pièce avec le tout et s’en alla pour le bureau de Ted Turner. A la secrétaire de ce dernier, ce bon Eric dit : « Je dois voir le patron tout de suite, j’ai trouvé une idée du tonnerre pour relancer WCW Nitro…je veux la lui présenter en top exclusivité ! » C’est ainsi qu’Eric Bischoff s’attira toute la gloire, disant que l’idée venait de lui ! Il alla jusqu’à dire qu’il avait eu cette idée après avoir vu un show de la New Japan Wrestling, le vilain sacripant ! Mais l’essentiel était ailleurs : la nWo était lancée !


#2 : Naissance officielle de la nWo ou une idée de génie

Il fallait donc mettre en place les choses pour faire éclore la nWo à la WCW. Nous sommes à quelques semaines du PPV de la WCW The Great American Bash fin mai 1996. Lors de l’émission Monday Nitro, Scott Hall fait son apparition ! Il interrompt un match en cours et tient un discours. Pendant ce speech, il interpelle directement le milliardaire Ted Turner et les officiels de la WCW en disant : « Est-ce que vous voulez une guerre ? » Hall proclame qu’il a un défi pour Turner, Bischoff, Randy « Macho Man » Savage et tout autre membre de la WCW. Alors que l’émission touche à sa fin, Scott Hall s’invite à la table des commentateurs et accoste Eric Bischoff lui disant que la WCW devait constituer une équipe de trois catcheurs, sans quoi, lui et deux autres gars allaient « foutre le bordel ».

Lors du Nitro suivant, juste avant la fin du programme encore une fois, Hall harcelait de nouveau Bischoff à la table des commentateurs ! Cette fois, Sting confronta le « Bad Guy » en haussant le ton, il reçu un cure-dent au visage en guise de réponse. Sting gifla Hall qui sourit avant de promettre une « grande surprise » pour l’émission suivante…cette surprise de taille n’était autre que Kevin Nash ! (alias Diesel à la WWF) Les deux compères, étant présentés comme n’appartenant pas à la WCW, furent alors baptisés « The Outsiders », faute de mieux. Ils se mirent à apparaître de façon impromptue et aléatoire sur la rampe d’entrée, à provoquer certains catcheurs, à se montrer aux abords du ring pour distraire des lutteurs. Ils s’invitaient à la table des commentateurs, intimidant ces derniers et disant qu’ils attendaient une réponse de la WCW à leur défi.

Pendant le Great American Bash 1996, Bischoff confronte The Outsiders et les informe que la WCW a sélectionné 3 lutteurs pour les affronter, eux et un partenaire de leur choix, dans un match par équipe qui aura lieu au PPV suivant : Bash at the Beach. Hall demande l’identité de ses adversaires mais Bischoff dit qu’il devra attendre la prochaine édition de Nitro pour le savoir, grave erreur : il reçoit un coup de poing dans l’estomac de Scott Hall et Kevin Nash lui porte son Jacknife Powerbomb ! C’est la date fatidique du 7 juillet 1996 qui marque la naissance officielle de la nWo. Voici le main event historique du PPV Bash at the Beach opposant Scott Hall, Kevin Nash et un partenaire mystère au trio WCW composé de Sting, Lex Luger et Randy Savage !
Et voilà ! La nWo était née ! Hulk Hogan est le leader de la faction, c’est une idée de génie que d’avoir fait du plus grand babyface de tous les temps un heel qui s’avèrera être tout aussi extraordinaire…Ce discours d’Hogan, prononcé après ce match et sa trahison, est entré dans l’histoire. Pour ceux qui n’auraient pas compris les propos du Hulkster, voici leur teneur dans la langue de Molière :

Ainsi, Hogan estime qu’il a fait, depuis deux ans de présence à la WCW, tout ce qu’il pouvait pour cette compagnie, en fournissant effort sur effort dans le ring, en participant à des œuvres de charité à chaque fois qu’on le lui demandait, en faisant plaisir aux enfants etc…Or, alors qu’il estime avoir fait sa part du contrat, selon lui, Ted Turner n’a pas tenu ses engagements : il lui avait promis des millions de dollars, des tournages de films, des combats de classe mondiale. Hulk dit qu’il a fait le tour des choses à la WCW, qu’il s’ennuit, qu’on l’a mené en bateau, que les fans sont ingrats envers lui et qu’il en a marre. C’est pour cela qu’il a choisi de former un nouveau clan : le New World Order of wrestling (nWo), c’est-à-dire le Nouvel Ordre Mondial du catch. Il fait référence au fait que Nash et Hall viennent d’une grosse fédération du Nord, une fédération que lui-même a fréquenté dans le passé, qu’il a fait grandir encore et encore jusqu’à ce que cette fédération repose sur lui…il s’est avéré que celle-ci fut bientôt trop petite pour lui. Vous l’aurez compris, Hogan fait référence implicitement mais néanmoins très clairement à la WWF (WWE aujourd’hui) et à son départ de celle-ci. Aussi, quand il a su que Nash et Hall avaient quitté cette fédération du Nord, il s’est joint à eux pour ensuite lancer cette « hostile takeover », cette prise de pouvoir par la force de la WCW afin de dominer le monde de la lutte ! Il promet que la nWo va prendre le contrôle et que ceux qui s’y opposeront seront détruits !

Une nouvelle ère commençait à la WCW et le moins que l’on puisse dire c’est que les habitudes allaient être bousculées…à grands coups de chaise, de barres de fers, de matraques électriques, de Jacknife Powerbomb et de Finishing Leg Drop !


Tombstone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Rétro] La saga nWo - 1ère partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 5 MB dans la Drôme (1ère partie)
» V4 HONDA _ VFR 1200F _ La 1ère partie visible de l'iceberg...
» Chemin de St Jacques de Compostelle en trottinette 1ère partie
» open de magny-cours 2003 du beau monde 1ère partie
» Tenue Mongole féminine: 1ère partie /les chaussures.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: Autres fédérations-