Catch Asylum : Le forum des fous de catch WWE TNA ROH INDY NJPW
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le concours de popularité des catcheurs/catcheuses de la WWE, Edition 2018 a débuté ici

Partagez | 
 

 [Rétro] La saga nWo - 3ème partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thib
Main Eventer
avatar

Messages : 1096
Age : 22
Localisation : Philadelphie, capitale du hardcore

MessageSujet: [Rétro] La saga nWo - 3ème partie   Mer 4 Jan - 15:25

Troisième partie de notre dossier sur la New World Order, faction dominante de la WCW à la fin des années 90. La nWo a connu de nombreux changements au sein de son effectif tout en devant faire face à un homme... Sting !


#5 : Des hauts et des bas

Bientôt, The Giant est viré de la nWo car il a refusé de porter un Chokeslam au nouvel ennemi de la faction : Roddy Piper, qui a remplacé Savage comme l’opposant numéro 1 de la nWo. (Bischoff ayant suspendu le Macho Man indéfiniment à moins que ce dernier ne décide de rejoindre le clan noir et blanc) De leur côté, Ted DiBiase et Nick Patrick quittent d’eux-mêmes la nWo. Mais de nouveaux membres arrivent ! En effet, contre toute attente, le Macho Man Randy Savage passe du côté obscur au PPV Superbrawl 1997 en coûtant la victoire à Piper, Hogan conservant le titre suprême. Mais voilà un coup dur pour la nWo : Bischoff est déchu de son poste de vice-président exécutif de la WCW par un émissaire de Ted Turner (J.J. Dillon) pour abus de pouvoir ! (uniquement dans le scénario bien sûr)

Plus tard dans l’année, les Four Horsemen (Ric Flair, Arn Anderson, Chris Benoit et Steve "Mongo" McMichael), adversaires éminents de la nWo, recherchent un remplaçant à Arn Anderson, qui ne peut plus catcher à cause d’une blessure au dos. Curt Hennig (alias Mr. Perfect) apparaît comme l’homme de la situation… Mais voilà, lors d’un match Wargames au PPV Fall Brawl 1997, opposant les Four Horsemen (avec Hennig à la place d’Anderson) à l’équipe nWo, Curt Hennig trahit sournoisement et sans aucun scrupule ses partenaires ! Il rejoindra le gang d’Hogan quelques jours plus tard, accompagné de Rick Rude. Sachez, pour la petite histoire, que Rude a réussi le pied de nez parfait en apparaissant le même soir à Raw (en tant que membre de la DX) et à Nitro (rejoignant la nWo), puisque l’émission de la WWF était enregistrée à l’époque. Quel grossier personnage !

La guerre nWo / WCW se poursuit et de nouveaux protagonistes débarquent sur le front. Larry Zbyszko (ancien catcheur des années 70 et 80 et jusque-là co-commentateur de WCW Monday Nitro), connu pour ses querelles avec Bischoff, se vit offrir la possibilité de combattre son rival dans un match au PPV Starrcade 1997 : l’enjeu de taille était que si Bischoff gagnait, la nWo prenait le contrôle de l’émission WCW Monday Nitro, à l’inverse, si Zbyszko était vainqueur, l’émission restait telle quelle. Dans le même temps, Bret "The Hitman" Hart signait avec la WCW après avoir quitté la WWF dans la controverse (voir l’article sur le Montreal Screwjob des Survivor Series 1997). La question était de savoir s’il allait rejoindre ou non la nWo. Le canadien refusa et se proposa d’endosser le rôle d’arbitre spécial du match ! Mais un autre match important allait avoir lieu à Starrcade…

Depuis quelques temps déjà, Sting avait resurgi, arborant du maquillage noir et blanc, un manteau noir et une attitude nouvelle. Son rôle s’inspirait du personnage de cinéma The Crow. Sting était devenu un justicier solitaire et sombre, quasiment muet, scrutant ce qui se passe dans le ring perché sur les passerelles du toit, apparaissant au milieu de la foule ou descendant du plafond de l’arène grâce à un câble, armé d’une batte de baseball noire. Après avoir longtemps entretenu le mystère, Sting s’érigea en adversaire féroce de la nWo. Seul contre eux tous, sauvant Lex Luger, The Giant, Diamond Dallas Page ou Roddy Piper des griffes du gang avec parfois beaucoup d’ingéniosité, mais surtout une bonne dose de courage et de charisme. Cette rivalité Sting / nWo a apporté encore plus de popularité au Stinger et a énormément contribué à sa légende. Voici quelques morceaux choisis à savourer :

Ainsi, le main event de Starrcade allait être l’affrontement au sommet entre Hollywood Hogan et Sting pour le titre de champion de la WCW ! Dans le premier match qui nous intéresse, l’arbitre spécial Bret Hart déclara Larry Zbyszko vainqueur par disqualification dans son match face à Eric Bischoff : la nWo ne prendrait pas les commandes de l’émission du lundi soir. Quant au match de rêve, main event du PPV, il se termina de manière pour le moins mouvementée. En effet, les organisateurs voulaient reconstituer une sorte de Montreal Screwjob en profitant du nouveau venu à la fédération, Bret Hart. D’abord, Hogan remporta le match de façon plutôt claire avec son enchaînement Big Boot – Finishing Leg Drop. Mais voilà que Bret Hart, présent aux abords du ring, estime, scandalisé, que l’arbitre Nick Patrick (l’ancien arbitre officiel de la nWo) a effectué le compte de trois trop rapidement. Hart y voit là un nouveau "Screwjob" et prononce les paroles "plus jamais ça". Il prend la place de Patrick et ordonne la reprise du combat. Sting parvient à porter le Scorpion Deathlock (un Sharpshooter) sur Hogan et Bret Hart fait sonner la cloche signifiant l’abandon du leader de la nWo. Sting remporte le match et la WCW fait un immense pied de nez à la WWF et à Vince McMahon au passage.

Par la suite, le titre sera rendu vacant du fait de la controverse, lors du premier épisode de Thunder, la deuxième émission hebdomadaire de la WCW. Nous arrivons alors en 1998. Dusty Rhodes s’acoquine avec la nWo (il aura un rôle discret de porte-parole) et Ed Leslie, qui se fait appeler The Disciple, fait de même. Brian Adams (l’ex-Crush de la WWF, pas le chanteur canadien, hein !) les imitera. En revanche, Syxx, alias Sean Waltman, blessé et absent des écrans depuis un moment, quitta la nWo pour la bonne raison que son contrat avec la WCW était arrivé à terme et que les dirigeants ne l’avaient pas reconduit. Après ces événements, la nWo voit des tensions naître insidieusement dans ses rangs…ce qui conduira à de profonds bouleversements au sein du gang !


Tombstone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Rétro] La saga nWo - 3ème partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Homme silure 3ème partie
» [Rétro] La saga nWo - 2ème partie
» [Rétro] La saga nWo - 4ème partie
» montage d'un UNIMOG 1300 en forestier réalisation MINIMOG 26 (3ème partie)
» [Rétro] La saga nWo - 5ème partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catch Asylum : Le forum des fous de catch :: Catch :: Autres fédérations-